20 décembre 2007

Image du Saint Enfant Jésus

Images du Saint Enfant Jésus

1 Le Saint Enfant Jésus de Prague

00001754

828452454_c7651ca027_benfant_de_prague

enfant_j_sus_de_prague_02enfant_j_sus_de_pragueenfant_j_sus_de_praque_01

enfant_j_sus_depraguegesu_bambino_di_pragainfantp1infantp2iopjesusetudiantLdm_50982_1lisieux_st6

567043791_1enfant_j_sus_de_BeaunePrager_Jesuskind_1Prager_Jesulein_1Prager_Jesuskind_1_1praguePraguecouleur

Notice sur le Saint Enfant Jésus de Prague,

cliquer sur le lien:

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-565707.html

2 Le petit Roi de Grâce du Carmel de Beaune

jesus_beaunejesusbeauneroi_de_gr_ce

Notice sur la Vénérable Marguerite du Saint Sacrement, qui est à l'origine de la dévotion au Petit Roi de Grâce de Beaune,

cliquer sur le lien suivant:

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-467632.html

3 L'Enfant Jésus de Sainte Thérèse de Lisieux

therese_ar9therese_hcs8

Posté par fmonvoisin à 13:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Litanies de Saint Jude Thadée

Saint Jude-Thaddée

Apôtre du Seigneur,

Saint des causes difficiles et désespérées

Fête le 28 octobre

Plût à Dieu, écrivait saint Jean Chrysostome, qu'il y eût eu quelqu'un pour nous transmettre soigneusement l'histoire des apôtres ! Ce vœu ne s'est pas réalisé pour saint Simon ni pour saint Jude dont l'Evangile ne nous a guère conservé que les noms. L'obscurité qui enveloppe saint Simon a semblé autoriser quelques historiens ecclésiastiques à le confondre avec saint Syméon, qui, après saint Jacques le Mineur, fut évêque de Jérusalem. Néanmoins il paraît plus probable qu'il faut distinguer l'un de l'autre les deux saints, rapprochés seulement par le nom.

Dans la liste des Apôtres que nous ont transmise les évangiles de saint Matthieu et de saint Marc, Simon est nommé à l'avant-dernier rang, avec le surnom Cananæus. Beaucoup ont affirmé que ce surnom marquait peut-être le lieu de sa naissance, Cana ; de là à penser qu'il était l’époux des noces de Cana, il n'y avait pas loin, et certain n’ont pas manqué de le suggérer. Cependant, il semble bien que saint Luc donne le vrai sens de ce surnom, lorsqu'il qualifie Simon (placé par lui au dixième rang des apôtres), de Zelote, c'est-à-dire plein de zèle : en hébreu Qan'ani, d'où la transcription Cananæus.

Nous pouvons en conclure que Simon s'était attaché à la secte qui se décorait du titre de Zélotes, dont les membres faisaient profession d'un spécial attachement à la Loi et à toutes ses prescriptions ; ils poussaient le zèle jusqu'à être prêts à réprimer les violations de ce saint Code, fût-ce à main armée, comme le fit jadis Phinèès. Ils s'étaient groupés lorsque, Hérode mort, les Romains, vers l'an 6 de l'ère chrétienne, avaient pris l'administration directe de la Palestine, et ils prétendaient s'opposer à la domination étrangère, attendant du Messie la libération de leur race. Plus tard ils joueraient un rôle important et funeste dans les derniers jours de Jérusalem et, sous prétexte de combattre les usurpateurs, couvriraient leur pays de ruines et de cadavres. Simon sans doute, s'il donna effectivement son nom à ce parti, n'avait de commun avec lui que l'ardeur pour l'observance de la Loi, mais non point la farouche violence.

Le saint apôtre Jude, frère de Jacques le Mineur et cousin de Notre Seigneur Jésus-Christ, était désigné, lui aussi, par un surnom ; on lui en donnait même deux : Lebbée et Thaddée, ce qui fait dire à saint Jérôme qu'il était trinomius, à trois noms. Les deux surnoms peuvent se traduire par l’expression : homme de cœur ; encore que le premier exprime plutôt le courage, tandis que le second exprime plutôt la tendresse, qui, sans doute, étaient les caractéristiques de cet apôtre. Et c'est peut-être pour son âme affectueuse, que le peuple chrétien l'a de préférence nommé Thaddée.

A la suite de Notre-Seigneur, saint Simon et saint Jude ne se distinguèrent pas des autres apôtres. Très attaché à sa personne, mais ne voyant en lui que le restaurateur temporel du royaume d'Israël, ne comprenant guère les hauts enseignements et les terribles prédictions par lesquels Jésus s'efforçait d'ouvrir et d'élever l'intelligence de ses apôtres, Jude fut peut-être, avec ses frères Simon et Josès, de ces frères du Seigneur qui doutaient de lui et le poussaient à se manifester au monde, et qui, après la résurrection, eurent quelque peine à reconnaître sa vérité, comme le leur reprocha le Maître. Ainsi le permettait la Providence divine pour donner à notre foi une base plus inébranlable. Il fallait la diffusion du Saint-Esprit dans ces âmes d'enfants du peuple, pour y faire germer la foi inébranlable et les vues sublimes.

Après la Pentecôte, Simon et Thaddée unirent leurs efforts à ceux de leurs frères pour l'évangélisation de la Palestine. Bientôt la persécution éclata. Jacques, fils de Zébédée, mis à mort, Simon Pierre emprisonné par Hérode et miraculeusement délivré, il sembla que l'heure était venue d'obéir à l'ordre du Seigneur : « Si on vous poursuit dans une ville, sortez-en, secourant la poussière de vos pieds, et fuyez dans une autre. » Les apôtres se partagèrent donc le monde avec une émouvante audace, et partirent. « On aime à se représenter cette suprême réunion où les Douze, tout pénétrés encore de la bénédiction et de la parole de Pierre, qui leur a rappelé les bontés du Maître, se séparent en s'embrassant. Ils ont au front un rayonnement céleste. Leur main serre énergiquement le bâton de voyageur qui sera leur houlette ou leur sceptre. Ils n'ont rien autre pour lutter contre l'ennemi, que la foi au Maître qui les envoie, et cependant on sent que leur triomphe est certain. C'est par ces paysans galiléens pauvres, ignorants, inexpérimentés, que le paganisme sera vaincu, comme Goliath l'avait été par David, le pâtre de Bethléem. »

Vers quelles nations se dirigèrent Thaddée et Simon ? Il est difficile de l'établir. Quelques-uns ont cru voir Simon chez le roi d'Edesse qui l'aurait envoyé au roi d'Assyrie pour le guérir d'une maladie dangereuse. Selon d'autres, après avoir évangélisé l'Egypte, poursuivant sa route à travers l'Afrique, il serait parvenu jusqu'en Angleterre. Une tradition prétend qu’il passa d'Edesse en Mésopotamie, d'où il revint mourir à Edesse. Il semble plus probable qu'après l'Egypte, Simon s’en fût en Perse, puis que, revenant sur ses pas, il aurait rejoint en Mésopotamie Thaddée, au martyre de qui il aurait été associé.

Jude avait accompli à la lettre le précepte de détachement du Maître et laissé sa famille, car il aurait été marié au moment de sa vocation par Notre-Seigneur, et avait eu des enfants : sous le règne de Domitien ses descendants, dénoncés à l'empereur comme fils de David, furent mandés à Rome, soigneusement interrogés sur leur fortune, qui était petite, sur leur travail, qui avait durci leurs mains, sur leurs espérances au Christ, qui étaient toutes surnaturelles ; enfin ils furent renvoyés dans leur pays, où ils vécurent en paix jusqu'au règne de Trajan.

Thaddée, sans doute, commença par prêcher en Samarie et en Idumée, puis en Arabie et en Syrie. C'est alors qu'il écrivit l'épître qui porte son nom où il stigmatise les erreurs que saint Pierre condamne dans sa seconde épître ; entre ces deux documents il existe des ressemblances qui forcent à conclure à une influence mutuelle, à une imitation volontaire de l'un des écrivains par l'autre, constatations nécessaires mènent à placer la composition de l'épître de saint Jude à une époque peu avancée de sa vie apostolique. Du reste, si particulièrement utile qu'elle fût pour ses contemporains, cette lettre ne le reste pas moins pour nous, lorsqu'elle nous apprend à « élever de plus en plus haut l'édifice de notre foi, à nous conserver dans l'amour de Dieu, en attendant la miséricorde de Notre-Seigneur Jésus-Christ. »

Elle porte à chaque ligne la justification de ce nom de Thaddée, l'homme de cœur, que fut Jude et qui se montre si à découvert dans la doxologie qui la termine : « A celui qui a le pouvoir de vous préserver de toute chute et de vous faire paraître irrépréhensibles et pleins d'allégresse devant le trône de sa gloire, au seul Dieu ; notre Sauveur, par Notre-Seigneur Jésus-Christ, soient gloire, majesté, force et empire dès avant tous les siècles et maintenant et dans tous les siècles ! Amen !»

Sortant d'Arabie, marchant vers l'est, il entra en Mésopotamie, il pénétra en Perse. Il semble toutefois que c'est entre les fleuves de l'Euphrate et du Tigre qu’il prêcha et fut, selon la tradition la plus vraisemblable, martyrisé, en un lieu mal défini qu'on appelle Arat ou Arara. Dans des circonstances absolument ignorées, il aurait été cloué à la croix, et son supplice se serait achevé sous les traits ou les pierres dont on l'aurait accablé.

Les corps de saint Simon et de saint Jude, d'abord ensevelis à Babylone, furent portés à Rome, sans doute à l'époque où les Mahométans s'emparèrent de la Perse (VII° siècle). On pense que le Pape saint Léon III les donna à Charlemagne, après l'avoir couronné empereur (800), en reconnaissance des signalés services rendus par ce prince au Saint-Siège. Charlemagne donna ces insignes reliques, avec beaucoup d'autres, à la Basilique Saint-Sernin, à Toulouse. L'insigne Basilique Saint-Sernin (Saint-Saturnin), de Toulouse, est connue dans le monde entier par l'antiquité de son origine (IV° siècle), mais surtout par le nombre et la dignité des corps saints qu'elle possède. Entre ses précieuses reliques, celles de saint Jude attirent particulièrement l'attention des fidèles qui ont à recommander à Dieu des affaires difficiles.

21900EAF033_PLAING24_Judeic_St_Jude_01

img75Jude

Jude_Thaddeus_Apostle_St_1judeyoung1

patrons_judeSaint_20Jude_L

san_giuda_taddeo_apostoloSt_Jude_03

St_judeSt_thad__e

St_Jude_SEB2_p3StJude_img

Prière à Saint Jude pour toutes sortes de nécessités

O saint Jude ! mon très puissant avocat, me voici humblement prosterné à vos pieds pour vous exposer mes besoins spirituels et temporels. Daignez jeter sur moi un de vos regards de bonté. Comme votre cœur est spécialement porté à venir en aide aux âmes affligées, je ne puis douter que vous ne pensiez à moi avec des sentiments d'une miséricordieuse tendresse. Ainsi, encouragé par les grandes grâces que vous avez coutume d'obtenir aux âmes les plus nécessaires, je me présente aux pieds du trône de votre gloire pour vous faire connaître tel ou tel besoin que j'éprouve. Ah ! obtenez-moi qu'il veuille bien donner à mon pauvre cœur telle ou telle consolation. A raison de votre proche parenté avec Notre-Seigneur Jésus-Christ et à cause des grands mérites de votre laborieux apostolat, vous vous trouvez plus près de la source des grâces, et par conséquent plus capable d'en recevoir pour les distribuer aux malheureux qui vous invoquent. Aussi est-il inouï que ceux qui sont venus frapper à la porte de votre cœur s'en soient retournés non exaucés. Je mets donc en vous une entière confiance, et, de votre côté, laissez-vous attendrir par ma pénible situation. Consolez-moi, délivrez-moi de mes peines, afin que, étant plus libre pour servir Dieu et l'aimer en cette vie, je puisse être un jour admis aux joies éternelles. Ainsi soit-il.

Litanies de Saint Jude

Seigneur, ayez pitié de nous Seigneur, ayez pitié de nous
O Christ, ayez pitié de nous O Christ, ayez pitié de nous
Seigneur, ayez pitié de nous Seigneur, ayez pitié de nous
Jésus Christ écoutez-nous
Jésus Christ exaucez-nous
Seigneur, ayez pitié de nous Seigneur, ayez pitié de nous
Père du Ciel qui êtes Dieu, ayez pitié de nous
Fils, Rédempteur du monde qui êtes Dieu, ayez pitié de nous
Saint-Esprit qui êtes Dieu, ayez pitié de nous
Sainte Trinité qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous
Sainte Marie, reine des Apôtre, priez pour nous
Saint Joseph, patron de l'Eglise universelle, priez pour nous
Saint Pierre, prince des Apôtres, priez pour nous
Sainte Jude, apôtre de Jésus-Christ, priez pour nous
Saint Jude, qui avez tout quitté pour suivre Jésus, priez pour nous
Saint Jude, qui avez persévéré
avec Jésus au milieu des persécutions,
priez pour nous
Saint Jude, qui étiez disposé à mourir pour Jésus-Christ, priez pour nous
Saint Jude, qui avez été nourri du corps de Jésus-Christ, priez pour nous
Saint Jude, qui avez tant souffert
durant la Passion de votre divin Maître,
priez pour nous
Saint Jude, qui avez vu Jésus montant au Ciel, priez pour nous
Saint Jude, priant au Cénacle
avec Marie et les autres Apôtres,
priez pour nous
Saint Jude,qui reçûtes le Saint-Esprit en langue de feu, priez pour nous
Saint Jude, qui pêchâtes vaillamment à Jérusalem
la résurrection de Jésus-Christ,
priez pour nous
Saint Jude, jeté en prison, priez pour nous
Saint Jude, délivré par un Ange, priez pour nous
Saint Jude, >joyeux d'avoir souffert pour Jésus-Christ, priez pour nous
Saint Jude, qui avez éclairé le monde
par vos enseignements,
priez pour nous
Saint Jude, qui avez opéré d'éclatants miracles, priez pour nous
Saint Jude, qui avez su demeurer
en possession de votre âme par la patience,
priez pour nous
Saint Jude, plein de courage dans vos combats
contre le démon et le monde,
priez pour nous
Saint Jude, dont les paroles, semblables à des flèches,
perçaient les cœur de ceux qui vous écoutaient,
priez pour nous
Saint Jude, qui avez gagné des royaumes à Jésus-Christ, priez pour nous
Saint Jude, qui êtes maintenant et pour toujours
assis à la table du Roi des rois,
priez pour nous
Saint Jude, qui devez juger un jour les tribus d'Israël, priez pour nous

Faites, Seigneur, par l’intercession de saint Jude, que l'Eglise de Jésus-Christ soit de plus en plus exaltée ;

- nous vous en prions, exaucez-nous

Faites, Seigneur, par l’intercession de saint Jude, que les ennemis du Vicaire de Jésus-Christ soient convertis ;

- nous vous en prions, exaucez-nous

Faites, Seigneur, par l’intercession de saint Jude, que les maîtres de la doctrine sacrée s'appliquent à l'enseigner dans toute sa pureté ;

- nous vous en prions, exaucez-nous

Faites, Seigneur, par l’intercession de saint Jude, que les âmes des vrais croyants se fortifient dans leur foi de jour en jour ;

- nous vous en prions, exaucez-nous

Faites, Seigneur, par l’intercession de saint Jude, que nous recevions avec une obéissance filiale et généreuse les enseignements du Vicaire de Jésus-Christ ;

- nous vous en prions, exaucez-nous

Faites, Seigneur, par l’intercession de saint Jude, que les peuples qui ont reçu le don de la foi n'aient pas le malheur de le perdre  ;

- nous vous en prions, exaucez-nous

Faites, Seigneur, par l’intercession de saint Jude, que les nations qui se sont laissé séduire reviennent au divin bercail ;

- nous vous en prions, exaucez-nous

Faites, Seigneur, par l’intercession de saint Jude, que les contrées jadis évangélisées redeviennent chrétiennes ;

- nous vous en prions, exaucez-nous

Faites, Seigneur, par l’intercession de saint Jude, que viennent des Apôtres aux peuples encore assis à l'ombre de la mort ;

- nous vous en prions, exaucez-nous

Faites, Seigneur, par l’intercession de saint Jude, que tous ceux qui l’invoqueront dans leurs nécessités s'en trouvent consolés et fortifiés ;

- nous vous en prions, exaucez-nous

Saint Jude, que les fidèles appellent le Patron des causes désespérées, ne cessez pas de nous montrer que vous jouissez de ce crédit auprès de Dieu.

Priez pour nous, ô bienheureux apôtre Jude !

- Afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ

Prions

Seigneur, vous dont la bonté et la clémence sont inépuisables, prêtez l'oreille à nos prières, et daignez faire que tous ceux qui vous honorent dans la personne de saint Jude, votre Apôtre, obtiennent, en considération de ses mérites, d'être exaucés dans leurs demandes, par Jésus-Christ, Notre-Seigneur et notre Dieu, qui vit et règne avec vous, dans l’unité du Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. - Amen.

Source des Textes: http://missel.free.fr

Posté par fmonvoisin à 12:07 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , ,

Saint Paul Apôtre 2

Saint Paul

L'Apôtre des Gentils

+ au 1er siècle

Fête le 29 juin

Les deux colonnes de l'Eglise

Saint Pierre et saint Paul : On ne peut les séparer. Ils sont les deux piliers de l'Eglise et jamais la Tradition ne les a fêtés l'un sans l'autre. L'Eglise romaine, c'est l'Eglise de Pierre et de Paul, l'Eglise des témoins directs qui ont partagé la vie du Seigneur. Pierre était galiléen, reconnu par son accent, pécheur installé à Capharnaüm au bord du lac de Tibériade. Paul était un juif de la diaspora, de Tarse en Asie Mineure, mais pharisien et, ce qui est le plus original, citoyen romain. Tous deux verront leur vie bouleversée par l'irruption d'un homme qui leur dit ;"Suis-moi. Tu t'appeleras Pierre." ou "Saul, pourquoi me persécutes-tu ? Simon devenu Pierre laisse ses filets et sa femme pour suivre le rabbi. Saul, devenu Paul se met à la disposition des apôtres. Pierre reçoit de l'Esprit-Saint la révélation du mystère caché depuis la fondation du monde :"Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant." Paul, ravi jusqu'au ciel, entend des paroles qu'il n'est pas possible de redire avec des paroles humaines. Pierre renie quand son maître est arrêté, mais il revient :"Seigneur, tu sais tout, tu sais bien que je t'aime." Paul, persécuteur des premiers chrétiens, se donne au Christ :" Ce n'est plus moi qui vis, c'est le Christ qui vit en moi." Pierre reçoit la charge de paître le troupeau de l'Eglise :"Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise." Paul devient l'apôtre des païens. Pour le Maître, Pierre mourra crucifié et Paul décapité.

En un seul jour, nous fêtons la passion des deux Apôtres, mais ces deux ne font qu’un. Pierre a précédé, Paul a suivi. Aimons donc leur foi, leur existence, leurs travaux, leurs souffrances ! Aimons les objets de leur confession et de leur prédication !

Saint Augustin - Sermon pour la fête des saints Pierre et Paul

Source du texte: http://nominis.cef.fr

151_a15D1

artgallery_hales_stpaul1asset157n

FearghalStPaulLic_Les_2_colonnes_de_l_Eglise

ic_St_Paul_03

ic_St_Paul_ap_treic_St_Pierre_St_Paul_03Icone_5_jpg_jpgicon_vyst6_16bigLe_20baiser_20de_20Pierre_20et_20Paull_icon216mosaic33Paulpetrova31photo42PICT08St_Paul_01St_PaulSt_Pierre_et_St_Paulstpaulrublevstpetp

La Conversion de Saint Paul

en l'an 34 ou 35

Fête le 25 janvier

Saint Paul était Juif, de la tribu de Benjamin; il naquit à Tarse, en Cilicie, dont les habitants étaient considérés comme citoyens romains. Il reçut une instruction fort soignée et devint, jeune encore, l'un des membres les plus distingués de la secte des Pharisiens. Son attachement aux traditions de ses pères, sa haine contre les chrétiens, sa présence au supplice de saint Étienne, son acharnement à poursuivre les disciples de Jésus-Christ, à les traîner en prison, à les battre de verges, ont poussé les interprètes de l'Écriture à voir en lui la réalisation de la prophétie de Jacob, concernant son fils Benjamin: "Benjamin est un loup ravisseur." Mais une hymne chrétienne a heureusement complété l'application de la prophétie, en disant: "Le loup ravisseur s'est changé en agneau."

Saul (c'était le premier nom du grand Apôtre) approchait de Damas, où il allait persécuter les chrétiens, accompagné de soldats et d'émissaires de la synagogue de Jérusalem, quand tout à coup il est renversé de son cheval et couché à terre par une force invisible. Une éblouissante clarté l'environne et une voix lui dit: "Saul, pourquoi Me persécutez-vous? - Qui êtes-Vous, Seigneur? -- Je suis Jésus, que vous persécutez. -- Seigneur, que voulez-Vous que je fasse? -- Levez-vous, entrez dans la ville, et là vous apprendrez ce que vous devez faire."

Saul était devenu aveugle; ses compagnons le conduisirent à Damas. Un serviteur de Dieu, nommé Ananias, averti en songe, alla le trouver, lui rendit la vue et lui conféra le baptême. Dès lors, Saul, devenu Paul, n'est pas seulement un converti, un chrétien, c'est un apôtre, c'est l'Apôtre par excellence, qui étonnera le monde et fera l'admiration des siècles par ses écrits sublimes et inspirés, par ses saintes audaces, ses travaux, les merveilles de son apostolat et la gloire de son martyre.

Que de leçons dans cette conversion étrange et foudroyante! Nous y voyons la puissance toute divine de la grâce à laquelle rien ne résiste; la sagesse de Dieu qui se plaît à confondre la fausse sagesse du monde; la miséricorde inénarrable du Seigneur, qui ne rebute personne et peut faire du plus grand des pécheurs le plus insigne des saints. Ne désespérons jamais du salut de personne, tout est possible à la prière et à la grâce. Nous ne comprendrons bien qu'au Ciel quelle a été l'influence de la prière dans le monde et combien de pécheurs devront leur salut à l'intercession des justes. Saint Augustin a dit fort justement: "Si Étienne n'avait pas prié, nous n'aurions pas saint Paul!"

Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950

M17sp_iconeTre_Fontane_Abtei_1

conversionofsaintpaulethiopianic_Conversion_de_st_Paul

Posté par fmonvoisin à 11:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Saint Michel Archange

Saint Michel Archange

Qui est comme Dieu?

Fête le 29 septembre

1 Iconographie traditionelle

01716021600AQ21600AZ21600CD21650W3_8AngM3Larch_michael500Archaniol_Michal_deearchm3Bcrbst_5fgrotte_2dst_2dmichel_2dgargan0crbst_5fsaint_2dmichel_2dgargan00DET_ARCHMICHic_St_Michel_08ic_st_michelIcon_20_101__20_web_2Icon_20_85__20_web_2icon42michael2michel_dragonSt_Michel_012St_Michel_013St_Michel_02St_Michel_04

2 Icônes de la Synaxe de Saint Michel Archange

04_20La_20synaxe_20des_20Archanges2160021600AGst_michel_st_gabrielsynaxestmichel

PRIERE A SAINT MICHEL ARCHANGE

Très glorieux Prince des Armées célestes, saint Michel Archange, défendez-nous dans le combat contre les principautés et les puissances, contre les chefs de ce monde de ténèbres, contre les esprits de malice répandus dans les airs (Eph. VI). Venez en aide aux hommes que Dieu a faits à son image et à sa ressemblance, et rachetés à si haut prix de la tyrannie du démon (Sag. II, I Cor. 6). C'est vous que la sainte Eglise vénère comme son gardien et son protecteur ; vous à qui le Seigneur a confié les âmes rachetées pour les introduire dans la céleste félicité. Conjurez le Dieu de paix qu'il écrase Satan sous nos pieds, afin de lui enlever tout pouvoir de retenir encore les hommes captifs et de nuire à l'Eglise. Présentez au Très-Haut nos prières, afin que, bien vite, descendent sur nous les miséricordes du Seigneur ; et saisissez vous-même l'antique serpent, qui n'est autre que le diable ou Satan, pour le précipiter enchaîné dans les abîmes, en sorte qu'il ne puisse plus jamais séduire les nations. (Apoc. XX).

Posté par fmonvoisin à 10:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

19 décembre 2007

La Vénérable Antonietta Meo

La Vénérable Antonietta Meo

1900-1937

Fête le 3 juillet

08neno10neno9042090420A

Biographie d'Antonietta Meo,

cliquer sur le lien suivant:

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-564935.html

Posté par fmonvoisin à 17:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Notre Dame de Guadalupe

Notre Dame de Guadalupe

Sainte Patronne des Amériques et des futures mamans

Apparitions en 1531

Fête le 12 décembre

100_1134607A73Pavemariaguadalguadalupe_cuadroolguadalupelnd_de_guadalupe_01nd_de_guadalupe_02nd_de_guadalupe_04ourladyrostro_400_md_de_guadalupenuestra_se_C3_B1ora_de_guadalupe_mexico_xviii_1juandiegoremoteImage_22

Documents sur Notre Dame de Guadalupe,

cliquer sur le lien suivant:

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-564659.html

Posté par fmonvoisin à 13:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'icône de Marie, Mère Miséricordieuse des Handicapés Mentaux

Mmomi_20Icon L'icône de Marie,

« Mère Miséricordieuse des handicapés mentaux »

Quand Timothy et Mildred Duff, fondateurs de la Guilde Saint Benoît Joseph Labre m'ont commandé une icône de la Vierge Marie sous le titre de "Mère Miséricordieux des handicapés mentaux" J'en ai été ravi et honoré. En tant que Petit Frère de Saint François, l'amour pour les handicapés mentaux tient une place spéciale dans mon coeur et dans la prières de tous les frères. Grâce à notre apostolat basé sur l'amitié et le soutient envers les pauvres et les sans-abri, nous avons appris à connaître beaucoup d'hommes et de femmes qui, à l'instar de saint Benoît Joseph Labre, vivent dans les rues, avec le sentiment de souffrances d'être rejetés du fait de leur douloureux handicap. A travers eux, nous pouvons voir la présence cachée du Christ crucifié d'une façon toute particulière. Pendant les nombreuses heures de prière et de réflexion par l'intercession de laVierge marie et de Saint Benoît Joseph Labre, j'ai souvent pensé à toutes ces Belles âmes, qui portent leur couronne d'épines de façon héroïque, et elles ont été une grande source d'inspiration pour m'aider à représenter Marie comme "Mère Miséricordieux des handicapés mentaux".

Les icônes sont peintes ou écrites, car il s'agit d'un message spirituel visuelle et écrite en langage symbolique, sous forme d'images. L'icône est une fenêtre sur le ciel à travers lequel celui qui prie entraîne son regard vers une réalité céleste: La Miséricorde de Dieu, révélé dans Son fils Jésus, par l'intercession de la Vierge Marie, pour tous ceux qui vivent avec et souffrent d'un handicap mental ou émotionnel.

Explication de la signification symbolique de l'icône

En regardant le sens symbolique de l'Image, commençons par le fond.

Le mur sombre

Le mur sombre qui se dresse derrière la Vierge Marie dans le bas fond de la moitié de l'image symbolise le sentiment que nous pouvons avoir d'être piégés dans nos propres peurs, qui entraîne souvent chez nous les sentiments de se sentir inutiles, de solitude et le désespoir.  Ceci est souvent décrit par ceux qui souffrent de maladie mentale comme un mur sombre au-delà duquel il est semble impssible d'aller.

Le ciel orageux

Par-dessus le mur, dans la moitié supérieure de l'image de on constate, est un ciel gris, nuageux et menaçant; Cela symbolise les sentiments de dépression, d'anxiété et de confusion. Ces sentiments sont souvent provoqués par des souvenirs douloureux, les pensées négatives qui, bien souvent, en nous déforment toute sorte de réalité. Par conséquent, même le climat intérieur, s'il peut être lumineux et clair dans le monde extérieur de la réalité, souvent, dans le monde intérieur des personnes qui souffrent d'une maladie ou d'une déficience mentale ou psychique il semble être comme un jour interminable de tempête.

La Vierge Marie et l'Enfant-Jésus

Au milieu de ce mouvement autoritaire et ténèbreux, Marie est présente, tout comme elle l'était au pied de la croix. Elle est la Theotokos, c'est à dire, celle qui porte Dieu.  Elle tient dans ses bras son divin Fils et nous l'offre comme notre Sauveur.  Elle remplit son rôle en l'apportant en notre humanité et donc en lui présentant toutes nos souffrances humaines et en nous conduisant à Lui.

L'Enfant Jésus est vêtu d'une robe royale, de la lumière émane de son corps.  Il est la Lumière du monde, celle qui surpasse tous les ténèbres, Il est notre espérance au-delà de tout espoir, notre Paix quand nous sommes tourmentés par la peur par et l'angoisse, Il est Ami compatissant quand nous sommes enfermés dans notre solitude, Il nous aide à porter nos maladies, Il est notre Consolateur et notre guérisseur.

La Vierge Marie est représentée sur l'icône sous l'apparence de la Vierge de Guadalupe. Le message que Notre Dame de Guadalupe délivra à Saint Juan Diego, est très important et utile plus spécialement pour ceux qui souffrent d'un handicap mental ou émotionnel.

Son message était donc: ”Ecoute moi et comprends bien, le moindre de mes fils, rien ne doit t’effrayer ou te peiner. Que ton coeur ne soit pas troublé. N’aies pas peur de cette maladie, ni d’aucune autre maladie ou angoisse. Ne suis-je pas là, moi qui suis ta Mère? N’es-tu pas sous ma protection? Ne suis-je pas ta santé? Ne reposes-tu pas heureux en mon sein? Que desires-tu de plus? Ne sois pas malheureux ou troublé par quoi que ce soit. Ne sois affligé pas la maladie de ton oncle, il n’en mourra pas. Sois assuré qu’il est maintenant guéri”.

Dans ce beau message, les malades mentaux peuvent facilement trouver consolation et espoir. Ils y entendent leur Mère Miséricordieuse qui parle doucement à leur coeur. Elle reconnaît et aborde leur profonde souffrance intérieure, les invitant à ne pas se décourager et à ne pas déprimer, ne pas avoir peur, ne pas se faire d'anxiété face à la maladie. Présents sous son manteau cape et et à proximité de l'Enfant Jésus, qui est dans les bras de Sa Mère, ils se sentent protégés et aimés.

Saint Benoît Joseph Labre

La main droite de la Vierge Marie en douceur repose sur l'épaule d'un homme barbu. Il est vêtu d'un manteau vert, il offre sa couronne d'épines à l'Enfant Jésus. Cette personne Saint Benoît Joseph Labre, le patron des sans-abri, mais qui est aussi invoqué comme le saint patron handicapés mentaux à l'instar que St. Dymphna de Géel.

Saint Benoît Joseph Labre avait une très grande dévotion envers la Vierge Marie. Il a toujours recherché son intercession et a montré son amour filial pour elle en se rendant en pèlerinage à Lorette et dans de très nombreux autres sanctuaires mariaux. Ainsi, la Vierge Marie tendrement le recouvre très affectueusement sous son manteau et le conduit matrenellement vers Son Divin Fils.

La couronne d'épines

La couronne d'épines portée en main par saint Benoît Joseph et présentée à l'Enfant Jésus qui en échange, lui donne une couronne d'or ornée de pierres précieuses, symbolise chacune des souffrances qu'il a patiemment endurées par l'amour pour le Seigneur et qu'il a offertes pour le salut des âmes. Ainsi, le Saint est récompensé pour avoir volontiers partager sa couronne d'épine avec le Christ la couronne, révélant par cela à tous ceux qui souffrent d'un handicap mental et physique leur appel à la sainteté.

Le peuple rassemblé

Au bas de l'image, au pied de la Vierge Marie portant l'Enfant Jésus et de saint Benoît Joseph Labre se trouve un groupe de personnes, hommes et femmes, jeunes et vieux, de différents groupes ethniques, et de tous horizons. Chacun porte sur sa tête une couronne d'épines. Ils symbolisent toutes les personnes dans le monde, qui souffrent de maladie mentale. Debout, aux pieds de Saint Benoît Joseph Labre, leur Saint Patron, ils implorent son intercession, alors qu'il présente en même temps leurs souffrances au le Christ, à travers sa couronne d'épines, et leur donne la bénédiction du Christ.

Dans la symbolique traditionnelle catholique, la Vierge Marie a toujours été perçu comme l'image de l'Église; De même que la Vierge Marie à enfanté le Christ dans notre monde, pour que tous puissent avoir la grâce du Salut, l'Eglise, en tous temps, à porté le Christ à tous les peuples. Par conséquent, ceux qui souffrent de maladie mentale, se réfugient pacifiquement sous les plis du manteau de Marie, car, ils sont, eux aussi, membres de l'Eglise; ils sont des membres importants et vitaux du Corps Mystique de Christ.

D'après un texte extrait du site www.guildbjlabre.com

Posté par fmonvoisin à 13:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 décembre 2007

Saint Etienne

Saint Etienne

Le Premier Martyr

+ vers l'an 035

Fête le 26 décembre

0_etienne_plus070706ststephen102_34_722050AB22050AD22050AI22050P22050Uic_St_Etienne_Protomartyrstephansaint_stephenstetiennestephen_iconststephStStefanosstst_phaneStStephen2_434stetiennep1

StStephenNewSfStefan

stephen3Stsaint_etienne

Biographie de Saint Etienne, premier martyr,

Cliquer sur le lien suivant:

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-563440.html

Posté par fmonvoisin à 15:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le Vénétable Jacques Haddad

B12D8_1

Le Vénérable Jacques Hadda

Frère Mineur Capucin Libanais, fondateur des Soeurs Franciscaines de la Croix

1875-1954

Fête le 26 juin

Biographie du Père Jacques Haddad,

cliquer sur le lien suivant:

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-563321.html

Posté par fmonvoisin à 13:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 décembre 2007

Saint Jean-Baptiste

Saint Jean-Baptiste

Le Divin Précurseur

0107john_baptist050224headofjohn02409_st_john_the_baptist_armenia606245732_693ddc6fbc_oA1_032Z3A1_043Z3afficher_imagebaptistei25ic_Decollation_de_St_JBic_St_Jean_le_Baptiste_00Icone_25_jpg_jpgimgimg1ioanprodJean_20le_20Baptiste_20f_20rus_201810john_the_baptistJeanBaptisteSaint_John_the_Baptist_01juan_bautista_reverenciadoSans_titrest_jbst_jebast_john_the_forerunner_the_baptistJuan_Bautista_decapitadoJohnBaptDesertWeb9JohnBaptWebDetPICT13STJOHNBPSt_John_baptistSaint_John_the_BaptistJohnBaptWebz_saintjeanstjean_bapt

JohnBaptDesertWebDet187_a5_1840x871xjohn_the_baptistJohnForerunnerLgprdroprodromprodromos_jbap4largeioann4_14863381412saint_john_baptistyoan_vazra_ne1280_n1365n_2331s40t1610n

JohnBaptistJohn_BaptistSt_Jean_BaptisteSt_Jean_le_Baptiste_02

Biographie de Saint Jean-Baptiste,

cliquer sur le lien suivant:

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-560980.html

Posté par fmonvoisin à 14:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]