Troisième Mystère Joyeux

La Nativité du Seigneur

De l'Evangile de Jésus-Christ selon Saint Luc (2: 1-14)

En ces jours-là, parut un édit de l'empereur Auguste, ordonnant de recenser toute la terre – ce premier recensement eût lieu lorsque Quirinus était gouverneur de Syrie. Et chacun allait se faire inscrire dans sa ville d'origine. Joseph, lui aussi, quitta la ville de Nazareth en Galilée, pour monter en Judée, à la ville de David, appelée Bethléem, car il était de la maison et de la descendance de David. Il venait de se faire inscrire avec Marie, son épouse, qui était enceinte. Or, pendant qu'ils étaient là, arrivèrent les jours où elle devait enfanter. Et elle mit au monde son fils premier né; elle l'emmaillota et le coucha dans une mangeoire, car il n'y avait pas de place pour eux dans la salle commune. Dans les environs se trouvaient des bergers qui passaient la nuit dans les champs pour garder leurs troupeaux. L'ange du Seigneur s'approcha, et la gloire du Seigneur les enveloppa de sa lumière. Ils furent saisis d'une grande crainte, mais l'ange leur dit: « Ne craignez pas, car voici que je viens vous annoncer une bonne nouvelle, une grande joie pour tout le peuple: aujourd'hui vous est né un Sauveur, dans la ville de David. Il est le Messie, le Seigneur. Et voilà le signe qui vous est donné: vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mageoire. » Et soudain, il y eut avec l'ange une troupe céleste innombrable, qui louait Dieu en disant: « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et Paix sur la terre aux hommes qu'Il aime. »

438479315_c8f67dfb48

1225nativity153_1472444Annonce_aux_bergers

00234 102_32_3146_a20650Q20650Z29_nativity_of_christ449478icon23nativit__01nativit__06nativit__05nativit__04nativit__03nativit__02Enfance_du_Christcyprus_birthChristmas_20IconOL0nativit_00UnIDdNativity5AloysiusNativityLc_nativityNativiteRchristmasicon1ci100bci55bcl014l_icon308NastereaNATIVITEnativityNativity01nativity1z799NativitenativityNativity_2005nativityctgglextgnatxthe_Nativity1163n344s

Fruit du Mystère: Avec Marie et les bergers, demandons la pauvreté du coeur et l'esprit d'adoration.

Hymne de Saint Ephrem pour la Nativité du Seigneur

Saint Ephrem, Diacre et Docteur de l'Eglise (+ 373), a été qualifié par le Pape Benoît XVI de "plus grand poète de l'époque patristique". "La poésie - a déclaré Benoît XVI - lui permit d'approfondir sa réflexion théologique au travers des paradoxes et des images". Il donna à ses poèmes et hymnes liturgiques "un caractère didactique et catéchistique...destiné à mieux diffuser la doctrine de l'Eglise lors des fêtes liturgiques". Voici une de ses hymnes écrites pour la Nativité.

Joseph embrassait
le Fils du Père céleste
comme un nouveau-né
et il le servait comme son Dieu.
Et il se complaisait
comme en la bonté même;
et il la révérait
comme le juste par excellence (Mt 1,19).

Grande était sa perplexité !
''Comment m'est-il donné,
ô Fils du Très-Haut,
d'avoir en toi un fils ?
Contre ta mère je m'irritai,
et je pensais la renvoyer.
Et je ne savais pas
qu'en son sein était un grand trésor
qui dans ma pauvreté
soudain me rendait riche.

Le roi David
de ma race a surgi
et a ceint la couronne.
Grand dénuement
où je suis parvenu !
Au lieu d'être roi, je suis ouvrier;
mais une couronne m'est advenue
puisque sur mon cœur repose
le Maître de toutes les couronnes''.

05_nativ07shephe08newbonativit_Nativity_kings20navidad10navidad26nativit

Retrouvez Notice et documents sur la Nativité du Seigneur,

cliquer sur le lien suivant:

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-570285.html