guiprychap_1_nd_de_bon_portVitrail_de_ND_de_Bon_Port

La Chapelle Notre Dame du Bon Port

Messac-Guipry, Ile et Vilaine

la chapelle Notre-Dame-du-Bon-Port (1643-1644), édifiée par Jean Le Marchand sieur de Tréguilly et son épouse Gillette Chéreil. En 1644, Jean Lemarchand et Gillette Chereil, sieur et dame de Tréguily, firent bâtir une chapelle dans l'enclos de leur maison, située au port de Messac, en Guipry (nota : les deux petits ports actuels de Messac et de Guipry portaient jadis le seul nom de port de Messac) ; ils y placèrent leurs armoiries, qu'on y voit encore : d'or au sautoir de gueules accompagné de quatre étoiles de sable. Ils dotèrent cette chapelle en 1661 de 150 livres de rente et y fondèrent quatre messes par semaine. Notre-Dame de Bon-Port vient d'être restaurée en 1880, et l'on y a trouvé l'acte de sa fondation écrit sur parchemin, renfermé dans un tirant de la voûte, sous une plaque de cuivre portant cette inscription : Si tempus dotemque petas et dona sacelli, scripta sub œre latent, cerne, repone, vale, M DC LXIII (Voir sur cette chapelle la Semaine Religieuse de Rennes, XVII, 193). Une porte est datée de 1644. Sa tribune porte les armes de la famille le Marchand. Cette chapelle est restaurée en 1959.