03 février 2008

Saint Michel des Saints

Saint Michel des Saints

Religieux Trinitaire, Mystique

Saint guérisseur du cancer

1591-1624

Fête le 8 juin

9153391533D91533E91533F91533Gce171Michele_SantiMiguelst_michel_des_saints

Prière

Dieu de miséricorde, Tu as voulu que ton prêtre saint Michel excelle par l’innocence de ses mœurs et une charité admirable; accorde-nous qu’après avoir été instruits par ses exemples et enflammés par le Feu de Ton Amour, nous puissions parvenir jusqu’à Toi. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

(Extrait du Propre des Trinitaires)

Notice biographique sur Saint Michel des Saints,

cliquer sur le lien suivant:

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-377662.html

Posté par fmonvoisin à 12:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


02 février 2008

Bienheureux Damien de Molokaï

Bienheureux Damien de Molokaï

1840-1889

Fête le 15 avril

Joseph de Veuster naît dans une famille belge de langue flamande au village de Tremelo en 1840. Il est le septième de huit enfants dont quatre entreront en religion. Il suit l'un de ses frères dans la Congrégation des Sacrés Cœurs de Jésus et Marie (ou Pères de Picpus), prenant le nom de Damien.Il y développe son amour de l'adoration eucharistique qui sera son seul soutien dans les heures de solitude, et son amour de la Sainte Vierge. Dans son ardeur missionnaire, le jeune religieux s'adresse directement au supérieur général et obtient la permission de partir, à la place de son frère tombé malade, dans la mission nouvellement fondée aux îles Hawaï. Il s'embarque avant même son ordination sacerdotale qui lui sera conférée à Honolulu. Le gouvernement avait regroupé d'autorité tous les lépreux de l'archipel dans l'île Molokaï, Le Père Damien est choisi parmi d'autres volontaires pour assurer une présence sacerdotale dans cet enfer de désespoir et de misère morale. Il organise alors la vie religieuse, sociale et fraternelle dans cette île mise au ban de la société. Seul au milieu des Canaques, il souffre de ne pouvoir se confesser. Il se solidarise avec les lépreux (il aimait dire: "nous les lépreux") et même, malgré ses précautions, il est atteint à son tour par la maladie. "Qu'il est doux de mourir comme un enfant du Sacré-Cœur", disait-il à son dernier jour. Il avait souhaité que ce fut le jour de Pâques; ce fut le Lundi Saint, 15 avril 1889.

52750A52750BBnx_Damien_de_Veuster_jeuneBnx_Damien_de_Veuster_lepreuxFather_Damien

damian04damien_cardic_Bx_Damien_de_MolokaiiSans_titre

Prière pour les vocations au Bienheureux Damien pour nos communautés

Bienheureux Damien de Molokaï, tu as tout quitté pour répondre à l'appel du Seigneur qui, sans cesse, envoie des ouvriers pour la moisson. Tu t'es laissé conduire par l'Esprit Saint qui a fait de toi un témoin de la tendresse et de la miséricorde du Christ pour tout homme. Comme Marie, l'humble servante du Seigneur, dans le cœur du Christ, tu as découvert l'amour du Père dont rien ne peut nous séparer. Dans l'ardeur de l'amour, Tu es devenu serviteur des plus pauvres et, pour eux, tu as donné ta vie jusqu'au bout. Damien, notre frère, entends notre prière. Présente-la au Seigneur pour qu'il veille sur notre famille religieuse que tu as tant aimée, qu'il la fasse croître en nombre et grandir dans la fidélité de sa vocation. Damien, prie pour nous, que nous vivions joyeusement, en Eglise et pour la vie du monde, notre profession religieuse, et que se renforcent les liens de notre communion fraternelle. Damien, prie pour nous, que nous sachions accueillir, aimer et former tous ceux que le Seigneur nous enverra, pour contempler, vire et annoncer avec nous son amour. Damien, prie pour nous, que nous donnions joyeusement notre vie, comme toi, à la suite de Jésus, l'ami des petits et des pauvres. Afin que par Lui et en Lui, dans l'unité de l'Esprit Saint, tout amour et toute gloire soit rendue au Père pour les Siècles des Siècles. Amen!

Posté par fmonvoisin à 23:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Saint Ignace de Loyola

Saint Ignace de Loyola

Fondateur des Jésuites

1491-1556

Fête le 31 juillet

Fondateur de la Compagnie de Jésus, saint Ignace naquit au château de Loyola, en Espagne. Il fut d'abord page du roi Ferdinand V ; puis il embrassa la carrière des armes. Il ne le céda en courage à personne, mais négligea complètement de vivre en chrétien, dirigé uniquement par l'orgueil et l'amour des plaisirs. De ce chevalier mondain, Dieu allait faire l'un des premiers chevaliers chrétiens de tous les âges Au siège de Pampelune, un boulet de canon brisa la jambe droite du jeune officier, qui en peu de jours fut réduit à l'extrémité et reçut les derniers sacrements. Il s'endormit ensuite et crut voir en songe saint Pierre, qui lui rendait la santé en touchant sa blessure. A son réveil, il se trouva hors de danger, quoique perclus de sa jambe. Pour se distraire, il demanda des livres ; on lui apporta la Vie de Jésus-Christ et la Vie des Saints. Il les lut d'abord sans attention, puis avec une émotion profonde. Il se livra en lui un violent combat ; mais enfin la grâce l'emporta, et comme des hommes de cette valeur ne font rien à demi, il devint, dans sa résolution, un grand saint dès ce même jour. Il commença à traiter son corps avec la plus grande rigueur ; il se levait toutes les nuits pour pleurer ses péchés. Une nuit, il se consacra à Jésus-Christ par l'entremise de la Sainte Vierge, refuge des pécheurs, et Lui jura une fidélité inviolable.

Marie lui apparut une nuit, confirmant sa conversion

Une autre nuit, Marie lui apparut environnée de lumière, tenant en Ses bras l'Enfant Jésus. Peu après, Ignace fit une confession générale. Puis à la façon des chevaliers de l'époque, ce sera la veillée d'armes à l'autel de Notre-Dame de Montserra. Ensuite, il et se retira à Manrèze, pour s'y livrer à des austérités qui n'ont guère d'exemple que dans la vie des plus célèbres anachorètes : vivant d'aumônes, jeûnant au pain et à l'eau, portant le cilice, il demeurait tous les jours six ou sept heures à genoux en oraison. Le démon fit en vain des efforts étonnants pour le décourager. C'est dans cette solitude qu'il composa ses Exercices spirituels, l'un des livres les plus sublimes qui aient été écrits par la main des hommes. Passons sous silence son pèlerinage en Terre Sainte et différents faits merveilleux de sa vie, pour rappeler celui qui en est de beaucoup le plus important, la fondation de la Compagnie de Jésus (1534), que l'on pourrait appeler la chevalerie du Christ et le boulevard de la chrétienté. Cette fondation est assurément l'une des plus grandes gloires de l'Église catholique ; sciences profanes et sciences sacrées, enseignement, apostolat, rien ne devait être étranger à la Compagnie d'Ignace : "Ad majorem Dei gloriam! "A la plus grande gloire de Dieu!"

Extrait de Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950

2380023800EIgnatius_von_LoyolaIgnaceignacio_100ignatiusIgnatius_Loyola_2ignatius_loyola_manresa_1ignatius_rome

ic_St_Ignacio_de_Loyolai_pilgrimignatius_starsjesus_with_cross_on_his_backsvilignatius_alaska_small

Prière de Saint Ignace de Loyola

Ame du Christ, sanctifie-moi ;
Corps du Christ, sauve-moi ;
Sang du Christ, enivre-moi ;
Eau du côté du Christ, lave-moi ;
Passion du Christ, fortifie-moi ;
O bon Jésus, exauce-moi ;
Dans tes blessures, cache-moi ;
Ne permets pas
que je sois séparé de toi ;
De l'ennemi, défends-moi ;
A ma mort, appelle-moi ;
Ordonne-moi de venir à toi,
Pour qu'avec les saints je te loue
Dans les siècles des siècles. Amen !

Posté par fmonvoisin à 23:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Sainte Joséphine Bakhita

Sainte Joséphine Bakhita

La petite Mère Noire

1869-1947

Fête le 8 février

bakhita40025I40025L538Bakhita_02Bakhita_05Bakhita_06Bakhita_09DianeBakhitast_josephine_bakhita

Prière

O Dieu notre Père, Liberté pour les opprimés et Consolateur des pauvres qui appelle les hommes et les femmes de chaque Nation à goûter la béatitude de la Liberté et de la Foi, allume en Tes fils le désir de la Sainteté dont Tu as comblé Sainte Joséphine Bakhita, Vierge,pour que, fidèles à Tes Commandements, nous Te servions avec la même pureté de coeur. Nous Te le demandons par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Biographie de Sainte Joséphine Bakhita,

cliquer sur le lien suivant:

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-489153.html

Posté par fmonvoisin à 12:49 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

Neuvaine à Saint Jean Bosco

Saint Jean Bosco

Fondateur des Salésiens

+ en 1888

Fête le 31 janvier

C'était un fils de pauvres paysans piémontais. Adolescent, il joue à l'acrobate pour distraire sainement les garnements de son village. Devenu prêtre à force de sacrifices, il se dévoue aux jeunes ouvriers de Turin abandonnés à eux-mêmes. Il crée pour eux un centre de loisirs, un patronage, puis un centre d'accueil, puis des ateliers. Rien de tout cela n'était planifié à l'avance, mais ce sont les besoins immenses qui le pressent. Jamais il ne refuse d'accueillir un jeune, même si la maison est petite, même si l'argent manque. Plutôt que de refuser, il multipliera les châtaignes comme son maître multipliait les pains en Palestine. Sa confiance absolue en la Providence n'est jamais déçue. Ses "enfants" seront bientôt des centaines et tous se feraient couper en morceaux pour Don Bosco. Sa mère, Maman Marguerite, vient s'installer près de lui et jusqu'à sa mort, elle leur cuira la polenta et ravaudra leurs vêtements. Très marqué par la spiritualité de Saint François de Sales, Jean Bosco invente une éducation par la douceur, la confiance et l'amour. Pour ses garçons, il fonde l'Oratoire, l'Oeuvre, qui sera à l'origine de la congrégation des prêtres salésiens. Pour les filles, il fonde la congrégation de Marie-Auxiliatrice. Don Bosco mourra, épuisé, en butte à l'hostilité de son évêque qui ne le comprend pas, mais entouré de ses disciples.

"Pas d’agitation dans notre cœur, pas de mépris dans nos regards, pas d’injures sur nos lèvres. Ayons de la compassion pour le présent. Alors vous serez de vrais pères et vous accomplirez un véritable commandement." (St Jean Bosco)

_1_10_26_10_1_22600BMbateau1boscoJohnBoscosvjbBosco_Joannes_01T2780

Neuvaine à Saint Jean Bosco

O Dieu, venez à mon aide
Seigneur, hâtez-vous de me secourir !

1er jour O Saint Jean Bosco, par l'ardent amour que vous portiez à Jésus au Saint Sacrement et par votre zèle à en propager le culte, en recommandant surtout l'assistance à la Sainte Messe, la communion fréquente et la visite quotidienne, obtenez-nous de progresser toujours davantage dans l'amour et la pratique d'une dévotion si sainte et d'entrer dans notre éternité, fortifiés et réconfortés par la divine Eucharistie.

Notre Père... Je vous salue Marie... Gloire au Père...

2e jour O Saint Jean Bosco, par le tendre amour que vous portiez à la Vierge Auxiliatrice, qui fut toujours votre Mère et votre Patronne, obtenez-nous une vraie et fidèle dévotion envers cette très douce Mère, afin que nous méritions sa toute puissante protection pendant le cours de notre vie et surtout à l'heure de notre mort.

Notre Père... Je vous salue Marie... Gloire au Père...

3e jour O Saint Jean Bosco, par l'amour filial que vous portiez à l'Église et au Pape dont vous preniez constamment la défense, obtenez-nous de nous montrer toujours de dignes fils de la Sainte Église Catholique, d'aimer et de vénérer en la personne du Souverain Pontife, le Vicaire infaillible de Notre-Seigneur Jésus-Christ.

Notre Père... Je vous salue Marie... Gloire au Père...

4e jour O Saint Jean Bosco, par votre grand amour pour la jeunesse dont vous étiez le Père et le Maître très aimant, et par les sacrifices héroïques que vous vous imposiez pour son salut, faites que, nous aussi, nous aimions d'un amour saint et généreux cette portion choisie du Cœur de Jésus, et que chacun des enfants nous rappelle la personne adorable de notre divin Sauveur.

Notre Père... Je vous salue Marie... Gloire au Père...

5e jour O Saint Jean Bosco, qui, pour continuer et étendre toujours davantage votre saint apostolat, avez fondé la Société Salésienne et l'Institut des Filles de Marie-Auxiliatrice, faites, nous vous en prions, que les membres de ces deux familles religieuses soient toujours animées de votre esprit, et restent les fidèles imitateurs de vos héroïques vertus.

Notre Père... Je vous salue Marie... Gloire au Père...

6e jour O Saint Jean Bosco qui, pour susciter dans le mode des fruits abondants de foi agissante et de charité, avez établi la pieuse Union des Coopérateurs Salésiens, faites que ses membres soient constamment les parfaits modèles des vertus chrétiennes et les soutiens providentiels de vos œuvres.

Notre Père... Je vous salue Marie... Gloire au Père...

7e jour O Saint Jean Bosco, qui aimiez d'un amour ineffable toutes les âmes, pour le salut desquelles vous avez envoyé vos fils jusqu'aux extrémités de la terre, faites que nous aussi, nous pensions sans cesse à sauver notre âme et que nous coopérions de toutes façons au salut de tant de nos frères infidèles.

Notre Père... Je vous salue Marie... Gloire au Père...

8e jour O Saint Jean Bosco, qui aimiez d'un amour de prédilection la belle vertu de pureté et qui la recommandiez si instamment par l'exemple, la parole et les écrits; faites que, nous aussi, avides d'une vertu si indispensable nous la pratiquions toujours et la propagions de toutes nos forces.

Notre Père... Je vous salue Marie... Gloire au Père...

9e jour O Saint Jean Bosco, qui étiez toujours si compatissant aux misères humaines, tournez vers nous votre regard, vers nous qui avons un si grand besoin de votre secours. Faites descendre sur nous et sur nos familles les maternelles bénédictions de Notre-Dame Auxiliatrice; obtenez-nous toutes les grâces spirituelles et temporelles qui nous sont nécessaires; intercédez pour nous pendant notre vie et à l'heure de notre mort, afin que nous puissions chanter éternellement les divines Miséricordes dans les splendeurs du ciel. Ainsi soit-il.

Notre Père... Je vous salue Marie... Gloire au Père...

S'approcher des sacrements pendant le cours ou à la fin de la neuvaine.

Nihil Obstat romae, 25 Dec. 1931
Aloysius Traglia
S. R. C. assessor S. F. subpromator - Gen.

Posté par fmonvoisin à 12:31 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,


Saint Bernard de Clairvaux

Saint Bernard de Clairvaux

Abbé de Clairvaux, Docteur de l'Eglise

+ en 1152

Fête le 20 août

A quoi pouvait rêver dans l'éclat de sa jeunesse le fils de Tescelin, chevalier du duc de Bourgogne, et de dame Aleth de Montbard, si bonne chrétienne? De chasses ou de tournois ? de chants de guerre ou de galantes conquêtes? En tous cas, certainement pas de vie monastique comme il en fera le choix à l'âge de vingt-trois ans. D'autant qu'il entraînait avec lui une trentaine de jeunes en quête d'absolu...Dès 1115, après trois années de vie monastique à Citeaux, Bernard est envoyé à Clairvaux pour y fonder l'abbaye dont il restera père-abbé jusqu'à sa mort. Mais loin de rester cloîtré il parcourt les routes d'Europe devenant, comme on a pu l'écrire, « la conscience de l'Eglise de son temps ». Il vient plusieurs fois à Paris, à Saint Pierre de Montmartre, à la chapelle du Martyrium, à la chapelle Saint Aignan où il vient prier souvent devant la statue de la Vierge qui se trouve maintenant à Notre-Dame de Paris. Sa correspondance abondante avec des princes, des frères moines ou des jeunes gens qui requièrent son conseil ne l'empêche pas de se consacrer à la contemplation tout autant qu'à l'action directe dans la société de son temps. Infatigable fondateur, on le voit sur sa mule, traînant sur les routes d'Europe sa santé délabrée et son enthousiasme spirituel. Sa réforme monastique l'oppose à l'Ordre de Cluny dont il jugeait l'interprétation de la règle de saint Benoît trop accommodante. A sa mort, en 1153, ce sont trois cent quarante-trois abbayes cisterciennes qui auront surgi du sol européen.

bernardbernard_iconic_st_saint_bernardico62Saint_20Bernard_Lz631bernar_24050G

Prière de Saint Bernard de Clairvaux

Seigneur, que la considération de la fragilité humaine touche votre coeur et l'incline à la miséricorde, vous connaissez la substance de l'homme, et vous savez que ce n'est pas en vain que vous l'avez établi sur la terre. Je suis l'oeuvre de votre bonté, conservez-moi. Si vous ne voulez point avoir travaillé en vain à me faire, et que votre sang immaculé n'ait coulé en pure perte pour moi, ô vous qui rendez pur un pécheur, après m'avoir purifié de la souillure de mes péchés et avoir répandu votre lumière sur la face de mon âme, faites-moi la grâce de vous connaître et, vous connaissant, de tendre sans cesse vers vous, afin que j'aie le bonheur d'arriver enfin à vous, Jésus-Christ, mon Dieu et mon Seigneur, qui vivez avec le Père et le Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen

Posté par fmonvoisin à 00:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

Sainte Catherine de Sienne

Sainte Catherine de Sienne

Dominicaine, Docteur de l'Eglise

+ en 1380

Fête le 29 avril

Catherine, benjamine d'une famille très nombreuse (24 frères et soeurs) entend très jeune l'appel à se consacrer à Dieu. A seize ans, elle devient tertiaire dominicaine, tout en vivant sa vie d'austérité et de prière au milieu de sa famille. Elle fait voeu de virginité, mais le petit groupe des amis qui l'écoutent et la soutiennent (les Caterini) l'appelle "maman". Ascèse et oraison la font vivre en étroite union avec la Christ, tout en se préoccupant des réalités de la vie. Elle vient en aide aux pauvres et aux malades de Sienne, elle écrit aux grands de son temps. Son principal souci est l'unité de l'Eglise. Sans complexe, elle écrit au Pape, alors en Avignon, une lettre brûlante où elle le presse de revenir à Rome. Elle ira même le chercher. Lorsque la chrétienté occidentale sera divisée entre plusieurs papes, elle soutiendra Urbain VI et déploiera des trésors d'activité et de diplomatie pour rassembler l'Eglise autour de lui. Elle prend aussi partie dans les luttes où s'affrontent les villes italiennes. Elle, la recluse de Sienne, voyage inlassablement comme médiatrice dans le nord de l'Italie et le sud de la France. Pourtant cette activité débordante n'est pas le tout de sainte Catherine. Ce n'est que la face apparente d'une intense vie mystique, avec des extases durant lesquelles ses disciples, émerveillés, copient les prières qui s'échappent de ses lèvres. Son "Dialogue", qui est aussi un des classiques de la langue italienne, retrace ces entretiens enflammés avec le Christ, qu'elle rejoignit à 33 ans, dans la vision béatifique. Elle a été proclamée docteur de l'Eglise en 1970. Elle est copatronne de l'Europe: "Elle entra avec un regard sûr et des paroles de feu dans le vif des problèmes sociaux et politiques qui ont déchiré l'Europe de son époque." (Jean Paul II 1999)

Catherine_de_Siennecatherinecatherine1catherineicCatherineiconjpg_797355ic_Ste_catherine_de_sienneSt_Catherine_of_Siena_Docto

S_Maria_Sopra_Minerva_1aIMG_0363

Prière de Sainte Catherine de Sienne

 

O souveraine et éternelle Trinité, Amour ineffable, vous m'appelez votre fille, et moi je puis vous dire : Mon Père! Vous vous êtes donné à moi en me donnant le corps et le sang de votre Fils bien-aimé, qui est Dieu et homme tout ensemble! Unissez-moi aussi, je vous en conjure, au corps mystique de la sainte Église, ma mère, à la société universelle de la religion chrétienne ; car le feu de votre charité m'a fait connaître le désir que vous avez de voir mon âme se réjouir dans cette union sacrée. O Amour inexprimable, vous m'avez vue et connue en vous, et ce sont les rayons de votre lumière, dont j'étais revêtue, qui vous ont passionné pour votre créature!

Vous l'avez tirée de vous-même, vous l'avez créée à votre image et à votre ressemblance ; et moi, cependant, pauvre créature, je ne pouvais vous connaître qu'en voyant en moi votre image et votre ressemblance. Mais, afin que je puisse vous voir et vous connaître en moi, vous vous êtes uni à nous ; vous êtes descendu des hauteurs de votre divinité jusqu'aux dernières infirmités de notre nature. Comme la faiblesse de mon intelligence ne pouvait comprendre et contempler votre grandeur, vous vous êtes fait petit, et vous avez caché vos splendeurs admirables sous les voiles infimes de notre humanité. Vous vous êtes manifesté par la parole de votre Fils unique, et je vous ai connu en moi-même.

O abîme de charité! oui, c'est ainsi, Trinité adorable, que vous vous êtes manifestée, que vous nous avez montré votre Vérité ; c'est surtout par l'effusion de votre sang que nous avons vu votre puissance, puisque vous avez pu nous laver de nos fautes. Nous avons vu votre sagesse, puisque, sous la chair de notre humanité, vous avez caché la force de votre divinité, qui a vaincu le démon et l'a dépouillé de sa puissance. C'est votre sang qui nous a montré votre charité, puisque par la seule ardeur de votre amour vous nous avez rachetés, lorsque vous n'aviez pas besoin de nous.

Ainsi s'est manifestée votre Vérité, qui nous a créés pour nous donner la vie éternelle. Oui, votre créature a connu la vérité par le Verbe, votre Fils unique. Sans lui, elle était inaccessible à nos regards obscurcis par le péché. Rougis donc, ô créature ; rougis d'être ainsi aimée et honorée par ton Dieu, et de ne pas le connaître, lui que sa charité infinie a fait descendre des hauteurs de sa gloire jusqu'à la bassesse de La nature, pour que tu le connaisses en toi. J'ai péché, Seigneur, ayez pitié de moi.

O mystère admirable ! vous connaissiez votre créature en vous avant qu'elle fût créée ; vous voyiez qu'elle devait. commettre l'iniquité, qu'elle devait s'écarter de votre vérité, et cependant vous l'avez créée. O amour incompréhensible! vous me dites : Mon âme, et moi je vous dis : Mon Père! O Père si plein de miséricorde, je vous en conjure, unissez tous vos serviteurs dans le feu de votre charité ; disposez-les à recevoir les inspirations et les enseignements que répand et veut répandre la lumière de votre charité.

Votre vérité a dit : Cherchez, et vous trouverez ; demandez, et vous recevrez ; frappez, et il vous sera ouvert, (Matth. VII, 7). Eh bien ! moi, pauvre et misérable, je frappe à la porte de votre Vérité, je m'adresse à votre Majesté, j'implore votre clémence, et je lui demande miséricorde pour le monde, et surtout pour la sainte Eglise ; car je sais par votre Fils qu'il faut me nourrir sans cesse de cette nourriture ; puisque vous le voulez, ne me laissez pas périr de faim.

O mon âme! que fais-tu? Ne sais-tu pas que le Seigneur ton Dieu te voit sans cesse? Ne sais-tu pas que rien ne peut fuir son regard, et que ce qui échappe à l'oeil de la créature ne peut jamais éviter le sien? Ne commets donc plus l'iniquité, et relève-toi de tes fautes. J'ai péché, Seigneur, ayez pitié de moi ; il est temps de secouer le sommeil. O éternelle Trinité! vous voulez que nous avancions, et si nous ne nous réveillons pas dans la prospérité, vous nous envoyez l'adversité. Comme un habile médecin, vous brûlez avec le feu de la tribulation les plaies que n'a pu guérir le baume des consolations.

O Père! ô Charité incréée! je n'admirerai jamais assez ce que m'a révélé votre lumière! Vous m'avez vue et connue, vous avez vu et connu toutes les créatures raisonnables, en général et en particulier, avant que nous ayons l'être. Vous avez vu Adam, le premier homme ; vous avez connu sa faute et celles qui devaient en être la suite, en lui et dans sa postérité. Vous avez su que le péché s'opposerait à votre Vérité, et qu'il empêcherait les créatures raisonnables d'atteindre la fin à laquelle vous les aviez destinées. Vous avez vu les tourments que votre Fils devrait subir pour sauver le genre humain et réparer la vérité en nous. Oui, vous me l'avez dit, votre prescience vous avait tout annoncé. Comment se fait-il, Père éternel, que vous ayez créé votre créature?

O mystère adorable, incompréhensible! Oui, vous n'aviez pas d'autres raisons que l'amour dans notre création ; vous nous avez vus de vous-même, et votre charité vous a forcé à nous créer malgré toutes les iniquités que nous devions commettre contre vous. Vous n'avez pu résister, ô Amour éternel ; vous aperceviez dans votre lumière toutes les offenses de votre créature contre votre infinie bonté, mais vous avez paru ne pas les voir, vous ne vous êtes arrêté qu'à la beauté de votre oeuvre ; vous l'avez aimée, vous vous êtes passionné pour elle, et vous l'avez tirée de votre sein pour la créer à votre image et à votre ressemblance. O Vérité éternelle! vous vous êtes révélée à votre indigne servante.

Vous lui avez appris que c'est l'amour qui vous a forcé à lui donner l'être. Vous voyiez qu'elle devait vous offenser, mais-votre charité a détourné vos regards de ses offenses pour les fixer uniquement sur la beauté de votre créature ; car la vue de l'offense pouvait empêcher l'amour de répandre la vie. Vous le saviez, et vous n'avez écouté que l'amour, parce que vous n'êtes qu'un foyer d'amour.

Et moi, mes fautes m'ont empêchée de vous connaître ; mais accordez-moi la grâce, ô très doux Amour, de l'épandre en votre honneur tout le sang de mon corps ; faites que je me dépouille entièrement de moi-même. Bénissez aussi, ô mon Dieu, celui qui m'a donné la sainte Communion ; détachez-le de lui-même, revêtez-le de votre volonté, fixez-le en vous par des liens indissolubles, afin qu'il soit une plante répandant son parfum dans le jardin de la sainte Église. Accordez-nous, je vous en conjure, ô Père très clément, votre douce bénédiction ; lavez nos âmes dans le sang de votre Fils. O Amour, Amour, je vous demande la mort ! Amen.

Posté par fmonvoisin à 00:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

01 février 2008

Litanies de Sainte Geneviève de Nanterre

Sainte Geneviève de Nanterre

Sainte Patronne de Paris, de la France et des Gendarmes

422-512

Fête le 3 janvier

Geneviève ( Genovefa en latin, qui signifie : « fille du ciel » ) naît en 422 à Nanterre. A l'âge de 7 ans elle rencontre Germain, évêque d'Auxerre, et Loup, évêque de Troyes qui faisaient halte dans cette bourgade avant de s'embarquer pour l'Angleterre pour y combattre, sur l'ordre du pape, l'hérésie de Pélage. La fillette est en prière dans l'église de Nanterre et Germain prophétise devant les parents de Geneviève le destin exceptionnel de l'enfant. Geneviève promet à Germain de se consacrer au Christ et, à 15 ans, elle reçoit le voile des vierges. A l'époque, en effet, il n'existait pas de monastères de femmes et celles qui souhaitaient se consacrer au Seigneur continuaient à vivre dans le monde, simplement distinguées par le voile de leur consécration. A la mort de ses parents, Geneviève vient habiter à Paris chez sa marraine. Elle vit dans le silence, la prière et la mortification, ne se nourrissant que deux fois par semaine. Elle est aussi favorisée de grâces extraordinaires, en lisant dans les consciences et guérissant les corps au nom du Christ par des onctions d'huile. En 451, Attila franchit le Rhin et envahit la Gaule. Les Parisiens prennent peur et veulent fuir. Geneviève les convainc de demeurer dans la ville. Elle rassemble les femmes de Paris dans l'église-baptistère près de Notre-Dame et leur demande de supplier le Ciel d'épargner leur ville. C'est ce qui se produit. Abandonnant la route de Paris, les Huns se dirigent vers Orléans qu'ils assiègent. Contraints par les armées du général romain Aetius ils se replient vers le Nord et sont définitivement vaincus aux Champs Catalauniques. Plus tard, lorsque les Francs assiègent Paris, Geneviève sauve cette fois la ville de la famine. Elle organise une expédition ingénieuse au moyen de bateaux qui, par la Seine, vont chercher le ravitaillement jusqu'en Champagne. Sa réputation s'étend jusqu'en Orient. Clovis et Clotilde lui voueront une grande vénération. Elle sera enterrée auprès du roi dans l'église des Saints-Apôtres que sainte Clotilde avait fait construire et qui prendra le nom dès le vile siècle de Sainte-Geneviève. Geneviève meurt en 512 à près de 90 ans. Son corps est transporté en 845 à Marizy par crainte des Normands et rapporté à Paris en 890. A partir du Xlle siècle la châsse contenant ses reliques est portée en procession à travers Paris. Des miracles ont lieu sur son passage en particulier lors du mal des ardents. Les reliques sont brûlées par les révolutionnaires en 1793, mais son tombeau vide, transporté dans l'église Saint-Etienne-du-Mont, (près de la rue de la Montagne, à Paris) continue d'être vénéré. La cathédrale de Nanterre ornée de fresques rappelle aussi le souvenir de Ste Geneviève. D'autres églises lui sont consacrées, comme celle de Germigny-des-Prés (Loiret).

36150EA_GENEVIEVEA402ic_ste_genevic_ste_GenevieveiconeSG_480iconeSteGenstegenevieve

Litanies de Sainte Geneviève

Seigneur, ayez pitié de nous ! Kyrie, eléison !
Ô Christ, ayez pitié de nous ! Christe, eléison !
Seigneur, ayez pitié de nous ! Kyrie, eléison !
Jésus, écoutez-nous. Jésus, écoutez-nous.
Jésus, exaucez-nous. Jésus, exaucez-nous.
Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Fils, Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Esprit-Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Sainte Trinité, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.
Sainte Marie, sainte Vierge des Vierges, Mère du Sauveur, priez pour nous.
Sainte Geneviève, dès l'enfance comblée de Dieu, priez pour nous.
Sainte Geneviève, consacrée au Christ par saint Germain, priez pour nous.
Sainte Geneviève, docile au Saint-Esprit, priez pour nous.
Sainte Geneviève, au zèle intrépide pour la foi, priez pour nous.
Sainte Geneviève, héroïquement dévouée à l'Eglise, priez pour nous.
Sainte Geneviève, modèle de vie vécue pour Dieu, priez pour nous.
Sainte Geneviève, discrète auxiliaire du Clergé, priez pour nous.
Sainte Geneviève, qui avez souffert pour votre vocation, priez pour nous.
Sainte Geneviève, qui avez connu l'hostilité et l'abandon, priez pour nous.
Sainte Geneviève, qui passiez des heures à prier, priez pour nous.
Sainte Geneviève, dont les jeûnes et la prière sauvaient la Cité, priez pour nous.
Sainte Geneviève, qui aviez pour les rois une exigente amitié, priez pour nous.

Sainte Geneviève, dont la sagesse éclairait les païens, priez pour nous.
Sainte Geneviève, dont la prudence guidait les chefs, priez pour nous.
Sainte Geneviève, dont la pureté triomphait des calomnies, priez pour nous.
Sainte Geneviève, dont la force relevait les courages défaillants, priez pour nous.
Sainte Geneviève, qui compatissiez aux souffrances des petits, priez pour nous.
Sainte Geneviève, qui nourrissiez miraculeusement les miséreux, priez pour nous.
Sainte Geneviève, qui réconciliez avec Dieu les pécheurs, priez pour nous.
Sainte Geneviève, qui rameniez à l'Eglise les égarés, priez pour nous.
Sainte Geneviève, qui lisiez dans les coeurs, priez pour nous.
Sainte Geneviève, qui guérissiez les malades, priez pour nous.
Sainte Geneviève, qui arrêtiez les inondations, priez pour nous.
Sainte Geneviève, qui rétablissiez la paix entre les ennemis, priez pour nous.

Sainte Geneviève, qui adoucissiez le sort des prisonniers, priez pour nous.
Sainte Geneviève, qui chassiez les démons, priez pour nous.
Sainte Geneviève, qui protégez notre patrie, priez pour nous.
Sainte Geneviève, qui veillez sur Paris, priez pour nous.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde,
pardonnez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde,
exaucez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde,
ayez pitié de nous Seigneur.


Jésus-Christ, écoutez-nous. Jésus-Christ, exaucez-nous.
Priez pour nous, Sainte Geneviève - Afin que nous soyons rendus dignes des promesses de Notre seigneur Jésus-Christ.

Prions

Répandez sur nous, Seigneur, l'esprit d'intelligence et d'amour dont vous avez rempli votre servante Geneviève, pour qu'attentifs à vous servir et cherchant à lui ressembler, nous sachions vous plaire par notre foi et toute notre vie. Par Jésus-Christ, votre Fils unique, notre Seigneur et notre Dieu, qui vit et règne avec vous, dans l'unité du Saint-Esprit. Pour les siècles des siècles. Amen.

Posté par fmonvoisin à 23:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Sainte Sophie

Sainte Sophie

+ au 2e siècle

Fête le 19 septembre

Sophie, dont le nom signifie Sagesse (Sophia en grec) avait trois filles que l'on connaît sous les noms grecs ou slaves : Pistis ou Véra (Foi), Elpis ou Nadedja (Espérance), Agapé ou Lioubova (Charité). La métaphore est transparente : C'est la Sagesse divine qui engendre dans le coeur des chrétiens les trois vertus théologales que sont la foi, l'espérance et la charité. Pour en revenir à Sophie, elle est une mère admirable, émule de la mère des sept martyrs du second livre des Maccabées. Elle aurait encouragé ses trois filles à subir le martyre sous la persécution d'Hadrien. Cette légende, probablement fondée sur un événement historique, a connu une grande popularité à Rome au second siècle. Les martyrs anonymes ne manquaient pas, quand on les voyait entrer dans l'arêne, inflexibles disciples du Christ, refusant d'offrir l'encens aux dieux, venant d'où on ne savait et souvent de loin, sortis des prisons pour être jetés aux bêtes ou aux jeux cruels du cirque. On leur donnait un nom : Barbara, une barbare, Christian, un chrétien, René, un rené par le baptême. Les basiliques orientales dédiées à Sainte Sophie se réfèrent cependant, non à cette mère héroïque, mais à la Sagesse Divine (Sophia) qui est le Christ.

102_38_672450A72450B72450D72450F72450K72450Lagiasofia

Tropaire de Sainte Sophie

Telle un olivier qui porte du fruit, vénérable martyre Sophie, tu as poussé dans les parvis du Seigneur et, par de nobles combats, tu as offert au Christ ton fruit le plus doux, les trois filles issues de ton sein, Foi, Espérance et Charité ; avec elles intercède en faveur de nous tous !

Posté par fmonvoisin à 23:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Saint Christophe

Saint Christophe

64200E64200FchristopheChristophe_cynocephales_christopherlargexristoforos1xristoforos2xristoforos4xristoforos5xristoforos8xristoforos9

Prière à Saint Christophe

Seigneur, écoutez favorablement nos supplications, afin que, célébrant votre glorieux martyr, Saint Christophe, nous ne soyons troublés, ni par les menaces d’injustes persécuteurs, ni par aucune adversité. Nous vous le demandons par Notre Seigneur Jésus-Christ, votre Fils qui vit et règne avec vous, dans l’unité du Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.

                      Saint Christophe, priez pour nous, Nos Saints Anges gardiens, veillez sur nous

                                                    Notre Père, Je vous salue Marie

Posté par fmonvoisin à 23:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,