11 avril 2008

Bienheureux Jacques de Bitetto

Bienheureux Jacques de Bitetto

1400-1485/90 (?)

Fête le 27 avril

0000390858A

90858beato8beato_jacques_de_bitetto

Prière

C'est par Ta Grâce, Seigneur notre Dieu, que le Bienheureux Jacques de Bitetto a renoncé à tout pour suivre le Christ Pauvre et Humble de Coeur et pour l'imiter jusqu'au bout à la suite de Saint François d'Assise; puisque Tu as commencé, en nous aussi, Ton Oeuvre de conversion évangélique, daigne la mener à son achèvement jusqu'au jour du Christ Jésus, Lui qui vit et règne avec Toi, dans l'Unité du Saint Esprit, un seul Dieu, maintenant et toujours et pour les siècles et les siècles. Amen.

Notice biographique du Bienheureux Jacques de Bitetto,

cliquer sur le lien suivant:

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-734982.html


09 avril 2008

Les Saints Martyrs Ortodoxes de Chine

Les Saints Martyrs Orthodoxes de Chine

+ en 1900

Fête le 11 juin

1999ii_08bchinese_martyrschinesemartyrsauChineseMartyrsSigal

Saint Metrophane Ysi-Chung

1999ii_08aStMitrophanNanaQuparadze

Notice sur les Saints Martyrs Orthodoxes Chinois,

cliquer sur le lien suivant:

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-732427.html

Posté par fmonvoisin à 17:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Notre Dame de l'Annonciation de Tinos

Annunciation_Tinos_2

Notre Dame de l'Annonciation de Tinos (Grèce)

Prière de l'Angelus

L’ange du Seigneur apporta l’annonce à Marie
- Et elle conçut du Saint Esprit.

- Voici la Servante du Seigneur
- Qu’il me soit fait selon votre parole.

- Et le Verbe s’est fait chair
- Et il a habité parmi nous.

Priez pour nous, sainte Mère de Dieu
Afin que nous devenions dignes des promesses du Christ.

Prions

Que ta grâce, Seigneur notre Père, se répande en nos cœurs. Par le message de l’ange, tu nous as fait connaître, l’incarnation de ton Fils bien-aimé. Conduis-nous, par sa passion et par sa croix, jusqu’à la gloire de la résurrection. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Notice sur Notre Dame de Tinos,

cliquer sur le lien suivant:

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-732018.html

Hymne Acathiste au Saint Esprit

Stpetersbasilicaholyspiritwindow

Hymne Acathiste au Saint et Vivifiant Esprit

Kondakion 1

Venez fidèles, célébrons la descente du Saint Esprit. Lui qui, descendu du Sein Paternel sur les Apôtres, a couvert la terre comme par les eaux de la providence divine et de la grâce vivifiante de l'adoption divine, accorde la gloire d'En Haut à ceux qui accourent purement à Lui, et sanctifie et divinise ceux qui crient : Viens, Consolateur, Esprit Saint, et demeure en nous !

Ikos 1

Les Anges aux cieux forment des chœurs radieux pour célébrer sans cesse la gloire de l'Esprit, comme Source de vie et Lumière immatérielle. Avec eux nous aussi Te glorifions, Esprit inaccessible, pour toutes les marques apparentes ou cachées de Ta miséricorde,  et humblement demandons t ton abri bienheureux :

Viens, lumière véritable et  joie spirituelle !
Viens, nuage porteur de rosée et beauté ineffable !
Viens et reçois notre louange comme
un encens de suave odeur !
Viens et donne-nous de goûter
la joie de Ton effusion !
Viens et réjouis-nous de l'abondance de Tes dons !
Viens soleil inaccessible éternel
et fais de nous Ton habitacle !
Viens, Consolateur, Esprit Saint, et demeure en nous !

Kondakion 2

Sous la forme de langues de feu, dans la lumière et le souffle impétueux porteur d'allégresse, l'Esprit Saint est descendu sur les Apôtres. Et, embrasés de Sa flamme, les pêcheurs ont appelé le monde entier à L'Eglise du Christ. Endurant avec joie les malheurs sur la terre comme sur les flots, ils ne craignirent pas les morts cruelles. Et par toute la terre s'est répandue l'annonce de leur chant divinement beau : alléluia !

Ikos 2

Ô coupe  qui engendre la pluie et répands le feu, Te déversant sur les Apôtres dans la chambre haute de Sion : nous Te chantons, nous Te bénissons, nous Te rendons grâce, Saint Esprit Dieu.

Viens, Sanctificateur et Gardien de l'Eglise !
Viens et donne un seul cœur
et une seule âme à Tes fidèles !
Viens et enflamme notre dévotion froide et stérile !
Viens et dissipe la ténébre de l'impiété
répandue sur la terre !
Viens et conduis-nous tous sur le chemin d'une vie juste !
Viens et instruis-nous en toute vérité !
Viens, sagesse inaccessible et par les voies
que tu connais sauve-nous !
Viens, Consolateur, Esprit Saint, et demeure en nous !

Kondakion 3

Mystère très profond  ! Dieu Esprit inaccessible, Créateur avec le Père et le Fils de toutes choses ! Tu as embellis les Hauteurs des ordres angéliques dans le Temple de la lumière impénétrable ! Tu as appelé à l'existence les chœurs des luminaires de feu dans la magnificence de la gloire. Accordant la chair et l'esprit dans une merveilleuse unité, tu as fait le genre humain. C'est pourquoi tout souffle Te chante en louange : alléluia !

Ikos 3

Alpha et Oméga, Commencement et Achèvement, Toi l'Esprit éternel, par la force incirconscrite de la nuée sur les eaux et dans le tourbillonnement terrible Tu as donné vie à tous et tout : par Ton souffle vivifiant a resplendi, tirée de l'abîme sans forme, la beauté indicible du monde nouvellement créé. C'est pourquoi nous Te clamons :

Viens en nous, Très sage Artiste du monde !
Viens, Sublime dans la moindre fleur
comme dans l'astre céleste !
Viens, Diversité indicible et Beauté éternelle !
Viens et illumine le sombre chaos de mon âme !
Viens et fais de nous une nouvelle créature en Christ !
Viens, Consolateur, Esprit Saint, et demeure en nous !

Kondakion 4

Inaccessible Esprit de toute bonté, Source de sanctification ! Tu as revêtu la Toute pure Vierge Marie de l'aveuglant et impénétrable éclat de Ta Divinité en la rendant Mère du Verbe Dieu, Reine des Anges et salut de l'homme. De Ta puissance toute paisible Tu as abrité les prophètes et les apôtres. Tu les as élevés jusqu'au troisième ciel. Tu as blessé leur cœur par la beauté céleste, insufflant dans leurs paroles une inspiration ardente qui amène les êtres à Dieu. Tu convertis les derniers des pécheurs et ceux-ci, remplis d'une brûlante allégresse, chantent : alléluia !

Ikos 4

Toute âme est vivifiée par l'Esprit Saint, par Sa puissance toute la création sera rétablie dans la commune résurrection à la dernière heure du siècle présent et à la première du futur. Alors relève-nous, Consolateur de Bonté, de nos tombeaux non pour notre condamnation mais pour la béatitude divinement lumineuse avec tous les saints, nos proches et parents !

Viens et délivre-nous de la mort spirituelle !
Viens et avant notre fin, nourris-nous
du Corps et du Sang du Christ Sauveur !
Viens, et donne-nous un repos paisible
avec une conscience pure !
Viens et rends radieux notre réveil du sommeil mortel !
Viens et permets-nous de contempler avec joie
l'aube de l'éternité !
Viens et fais de nous des fils d'incorruption !
Viens et, comme le soleil, illumine
alors nos corps immortels !
Viens, Consolateur, Esprit Saint, et demeure en nous !

Kondakion 5

Entendant Ta voix : « Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi et boive », nous Te prions, Fils de Dieu, étanche notre soif de vie spirituelle, donne-nous de l'eau vivifiante. Répands sur nous le flot de la grâce de l'Esprit Saint qui partage Ta nature, afin que nous ne soyons pas pour toujours assoiffés, chantant avec componction : alléluia !

Ikos 5

Esprit incorruptible et incréé, éternel et abondant, gardien des justes et purification des pécheurs ! Libère-nous de toute œuvre impure, afin que ne s'éteigne en nous l'éclat de Ta grâce lumineuse, nous qui Te chantons:

Viens, Toute bonté, et donne-nous
la componction et la source des larmes !
Viens, et enseigne-nous à T'adorer en esprit et en vérité !
Viens, véritablement suprême, et dissipe
les doutes de la pensée défaillante !
Viens, Vie sans vieillissement, et accueille-nous
à la sortie de cet âge terrestre éphémère !
Viens, Lumière éternelle, et apparitions
aussi bien que peurs se dissiperont !
Viens, Force éternellement nouvelle,
rafraichis Tes enfants épuisés !
Viens, Joie sans fin, et les revers
temporels s'oublieront !
Viens, Consolateur, Esprit Saint, et demeure en nous !

Kondakion 6

Réjouis-toi, fille de lumière, sainte mère Sion ! Embellis-toi noble fiancée, semblable aux cieux, Eglise universelle du Christ resplendissante de lumière ! En toi réside l'Esprit Saint qui guérit les défaillants et emplit les appauvris, vivifie les morts et amène à la vie éternelle tous ceux qui crient dignement et justement : alléluia !

Ikos 6

Dans le monde vous serez affligés, dit le Seigneur. Où trouverons-nous un adoucissement, et qui nous consolera ? Esprit Consolateur, ô Toi, dissipe nos peines ! Intercède pour nous de tes soupirs ineffables, et soulage le cœur de ceux qui Te prient :

Viens, douce Fraîcheur de ceux qui peinent
sous le labeur et l'accablement !
Viens, Compagnon des captifs
et Soutien des persécutés !
Viens, comble ceux qui sont exténués
par la misère et la faim !
Viens et soigne les passions de nos âmes et nos corps !
Viens et visite tous ceux qui sont assoiffés
de Ton illumination !
Viens et donne un sens à nos afflictions
par l'espoir de la joie éternelle !
Viens, Consolateur, Esprit Saint, et demeure en nous !

Kondakion 7

« A celui qui blasphémera contre l'Esprit Saint, il ne sera pardonné ni en ce siècle ni dans le futur » , dit le Seigneur. Entendant cette phrase terrible, nous redoutons d'être condamnés pour notre désobéissance à Ton égard et notre comportement impie. Ne laisse pas nos cœurs,  ô Esprit Saint, incliner aux paroles perverses. Détourne des schismes, des hérésies et de l'athéisme tous les égarés, et accorde à tous Tes premiers-nés dans l'Eglise de chanter dans les siècles des siècles : alléluia !

Ikos 7

Lorsque l'Esprit Saint se retira de Saül, alors la peur et le découragement l'envahirent et la ténèbre du désespoir le chassa dans la déchéance. De même pour moi, au jour du découragement et de l'endurcissement de mon esprit, quand je me suis éloigné de Ta lumière. Mais donne moi de T'appeler sans relâche, Rempart de mon âme, jusqu'à ce que Ta lumière illumine le pusillanime que je suis :

Viens donc, et ne me rejette pas à cause de
ma rebellion et  mon manque de patience !
Viens et apaise la tempête furieuse
de la révolte et du trouble !
Viens et calme ceux qu'ont aigris
les revers de l'existence !
Viens et adoucis le cœur au jour
de l'endurcissement et de la colère !
Viens et anéantis le trouble et de l'épouvante
ourdis par les esprits ténébreux !
Viens et insuffle en nous un esprit contrit, afin que
par la patience nous sauvions nos âmes !
Viens, Consolateur, Esprit Saint, et demeure en nous !

Kondakion 8

Sauve-nous, Père Céleste ! Nous misérables, impuissants, aveugles et nus spirituellement ! Donne-nous Ton or, éprouvé par le feu, protège-nous de l'opprobre par l'habit lumineux, guéris nos yeux par Ton onction. Que la Grâce de Ton Esprit vivifiant descende dans les récipients impurs de nos âmes et nous fasse renaître, nous qui Te chantons : alléluia !

Ikos 8

Le bonheur terrestre comme la tour de Babylone s'effondre. Toutes les entreprises humaines sont pitoyables. Il est bon que Tu m'aies humilié, que Tu m'aies révélé dans mes péchés et mes chutes toute ma faiblesse et mon insignifiance. Sans Toi nous ne pouvons rien accomplir, mais par Ta grâce nous espérons être sauvés :

Viens donc, unique sage Edificateur de la vie !
Viens et explique-nous Tes voies impénétrables !
Viens, comme l'éclair, et illumine le terme
de notre existence terrestre !
Viens et bénis toutes nos bonnes entreprises !
Viens et sois notre aide dans les œuvres bonnes !
Viens et éclaire notre esprit à l'heure de l'hésitation !
Viens, nous donnant l'esprit de repentance, afin que par lui
soient écartées les afflictions advenant au monde !
Viens, Consolateur, Esprit Saint, et demeure en nous !

Kondakion 9

Dieu a tant aimé qu'Il a donné Son Fils Unique, qui s'est  fait homme de L'Esprit Saint et de Marie la Vierge, a étendu Ses mains créatrices sur la croix, rachetant par Son propre Sang le monde entier du péché et de la mort ! C'est pourquoi toute la création, attendant la liberté glorieuse des enfants de Dieu, chantent au Père aimant, au Fils rédempteur et à l'Esprit sanctifiant : alléluia !

Ikos 9

L'Esprit donateur de vie, descendu sous forme de colombe sur le Christ dans le Jourdain, a reposé sur moi aussi dans la cuve baptismale. Mais l'efficacité de Sa bonté a été obscurcie par la ténèbre de mes chutes dans le péché. C'est pourquoi, comme le voyageur égaré la nuit dans la forêt attend l'aube, de même moi j'ai soif de Tes rayons, Toi qui est bonté,  afin que je ne périsse à la fin :

Viens donc vers celui qui a été scellé
de Ton nom redoutable !
Viens, et soulage la conscience tourmentée, impitoyablement brûlée !
Viens, et renouvelle en moi Ton image obscurcie !
Viens et disperse les visions pécheresses !

Viens, et apprends-moi à compatir à la peine d'autrui !
Viens et suscite en moi l'amour
de chacune de tes créatures !
Viens et donne-moi la joie de Ton salut !
Viens, Consolateur, Esprit Saint, et demeure en nous !

Kondakion 10

L'Esprit Saint fait renaître dans la vie éternelle, l'Esprit Saint inspire les martyrs, sanctifie les prêtres, couronne les justes, transforme le pain et le vin en Corps et Sang Divins. Ô profondeur de la richesse et la sagesse de Dieu ! Donne-nous la couronne de Tes dons, l'amour éternel qui pardonne tout, s'afflige pour ses ennemis et veut le salut de tous, afin qu'illuminés par lui, en enfants de lumière, nous chantions : alléluia !

Ikos 10

Qu'est-ce qui nous séparera de l'amour Divin? La tribulation, l'angoisse, la persécution, la faim, la nudité, le malheur ou le glaive ? Si nous sommes privés de tout sur terre, nous avons un héritage inflétrissable au ciel. Mais donne-nous, Seigneur, de T'aimer non pas en parole, par le langage, mais par l'action véridique dans l'ascèse de toute une vie :

Viens alors, Esprit Tout-Puissant, et fait croître
en nous la foi qui triomphe de tout !
Viens et donne-nous la hardiesse de la prière !
Viens, et réchauffe nos cœurs, afin que notre amour
ne se refroidisse en son for intérieur
de par la multiplicationde nos iniquités!
Viens et donne-nous de ne pas déchoir au jour
de persécution et de dérision de la foi !
Viens et protège-nous  des tentations et
des embûches insurmontables !
Viens et vivifie  nos cœurs de l'aspersion de Ta rosée !
Viens, soigne, sanctifie et relève-nous,
Toi qui es Bonté, par Ta grâce !
Viens, Consolateur, Esprit Saint, et demeure en nous !

Kondakion 11

Ainsi parle le Seigneur: « Je répandrai mon Esprit sur toute chair, vos fils et vos filles prophétiseront, vos jeunes-gens auront des visions, et vos vieillards verront des songes.» Esprit tant désiré, donne-nous seulement une des miettes tombées de la table où festoient les fils élus de Ta consolation, à nous qui te clamons avec componction : alléluia !

Ikos 11

Si c'est un bref instant, avec la vivacité de l'éclair, que Tu étincelles dans les profondeurs de l'âme, inoubliable reste cette illumination de Ta révélation, par laquelle la nature périssable se trouve transfigurée en un changement redoutable et magnifique. Accorde-nous donc, Consolateur de Bonté, dès cette vie terrestre, de Te contempler d'un cœur pur en Te chantant :

Viens, Eclair de l'éternité donateur de lumière !
Viens et éclaire-nous de l'éclat sans couchant !
Viens, Trésor d'humilité et allégresse des doux !
Viens, Eau vive, et rafraîchis-nous
au milieu de la fournaise des passions !
Viens, car loin de Toi il n'y a ni joie ni repos !
Viens, car avec Toi partout est le Royaume Céleste !
Viens, et imprime dans l'âme Ton aspect pareil au soleil !
Viens, Consolateur, Esprit Saint, et demeure en nous !

Kondakion 12

Fleuve intarisssable de la Grâce, Esprit Saint, rémission des péché ! Reçois notre prière pour le monde entier, pour les croyants et les incroyants, et pour les fils de la contestation : et amène-les tous au Royaume éternel de la Sainte Trinité; que soit anéanti par toi l'ennemi ultime, la mort, et le monde, renaissant dans le feu purificateur, chantera le nouveau chant d'immortalité : alléluia !

Ikos 12

En esprit je contemple la cité Divine, la Jérusalem céleste, telle une fiancée parée, avec l'éclat du soleil, triomphante. J'entends les chants de liesse des justes à la table du Seigneur, les voix des Anges, et le Seigneur tout lumineux au milieu de Ses élus, et s'évanouissent douleurs, chagrins et soupirs. Roi Céleste, Esprit Saint, accorde-nous par Tes dons septuples d'être participants de cette joie éternelle en Dieu, à nous qui Te clamons ceci :

Viens, toi qui es Bonté, et réveille en nous
la soif de l'existence outre-tombe !
Viens, et réchauffe en notre âme l'attente
de la vie dans le siècle véritable !
Viens, et révèle-nous la joie du Royaume à venir !
Viens et donne-nous l'habit de pureté
d'une blancheur neigeuse !
Viens, et remplis-nous de la splendeur de la Divinité !
Viens, et mène-nous aux noces de l'Agneau !
Viens et accorde-nous de régner dans Ta gloire éternelle !
Viens, Consolateur, Esprit Saint, et demeure en nous !

Kondakion 13

Ô abîme lumineux de l'amour salvifique, Esprit Vivifiant ! Réchauffe du souffle de Ta présence le genre humain plongé dans l'iniquité, par la puissance de Tes desseins insondables hâte la défaite du mal, et manifeste le triomphe éternel de la justice Divine. Que Dieu soit présent partout et à tous : et que toute race au ciel, sur terre et dans les profondeurs entonne : alléluia ! (Ce kondakion est lu 3 fois puis à nouveau Ikos1 et Kondakion1)

Brève prière à l'Esprit Saint

Esprit Saint ! Toi qui emplis de Ton être tout l'univers et donnes à tous la vie, mais T'éloignes des hommes souillés, je Te prie humblement : ne rejette pas l'impureté de mon âme, mais viens, demeure en moi et purifie-moi de toute souillure pécheresse. Afin que par Ton aide je vive le reste de mon existence dans la repentance et l'accomplissement d'œuvres bonnes et qu'ainsi je Te glorifie avec le Père et le Fils aux siècles des siècles. Amen!

Posté par fmonvoisin à 12:27 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 avril 2008

Bienheureux Charles de Foucauld

Bienheureux Charles de Foucauld

Le petit Frère Universel

1858-1916

Fête le 2 décembre

Num_riser0032

Charles de Foucauld (Frère Charles de Jésus) naquit à Strasbourg, en France, le 15 septembre 1858. Orphelin à six ans, il fut élevé, avec sa soeur Marie, par son grand-père, dont il suivit les déplacements dus à sa carrière militaire. Adolescent, il s'éloigna de la foi. Connu pour son goût de la vie facile, il révéla cependant une volonté forte et constante dans les difficultés. Il entreprit une périlleuse exploration au Maroc (1883-1884). Le témoignage de la foi des musulmans réveilla en lui la question de Dieu:  "Mon Dieu, si vous existez, faites que je vous connaisse". De retour en France, touché par l'accueil affectueux et discret de sa famille profondément chrétienne, il se mit en quête. Guidé par un prêtre, l'abbé Huvelin, il retrouva Dieu en octobre 1886. Il avait 28 ans. "Aussitôt que je crus qu'il y avait un Dieu, je compris que je ne pouvais faire autrement que de ne vivre que pour lui". Un pèlerinage en Terre Sainte lui révéla sa vocation:  suivre Jésus dans sa vie de Nazareth. Il passa sept années à la Trappe, d'abord à Notre-Dame des Neiges, puis à Akbès, en Syrie. Il vécut ensuite seul dans la prière et l'adoration près des Clarisses de Nazareth. Ordonné prêtre à 43 ans (1901), il partit au Sahara, d'abord à Beni-Abbès, puis à Tamanrasset parmi les Touaregs du Hoggar. Il voulait rejoindre ceux qui étaient le plus loin, "les plus délaissés, les plus abandonnés". Il voulait que chacun de ceux qui l'approchaient le considère comme un frère, "le frère universel". Il voulait "crier l'Évangile par toute sa vie" dans un grand respect de la culture et de la foi de ceux au milieu desquels il vivait. "Je voudrais être assez bon pour qu'on dise:  Si tel est le serviteur, comment donc est le Maître?". Le soir du 1 décembre 1916, il fut tué pas une bande qui avait encerclé sa maison. Il avait toujours rêvé de partager sa vocation avec d'autres:  après avoir écrit plusieurs règles religieuses, il pensa que cette "vie de Nazareth" pouvait être vécue partout et par tous. Aujourd'hui, la "famille spirituelle de Charles de Foucauld" comprend plusieurs associations de fidèles, des communautés religieuses et des instituts séculiers de laïcs ou de prêtres. Il a été proclamé Bienheureux par le Pape Benoît XIV le 13 novembre 2005.

Prière pour obtenir une grâce par l'intercession du Père Charles de Foucauld

Dieu, notre Père, Tu as appelé le Bienheureux Charles de Foucauld, prêtre, à vivre de ton amour dans l'intimité de ton Fils, Jésus de Nazareth. Accorde-nous de trouver dans l'Evangile le fondement d'une vie chrétienne de plus en plus rayonnante et dans l'Eucharistie la source d'une véritable fraternité universelle. Nous te supplions tout particulièrement d'accorder par l'intercession du Bienheureux Charles de Foucauld, si cela est conforme à ta sainte volonté, la grâce de ........ en faveur de ...... que nous recommandons à ton coeur de Père. Nous te le demandons par Jésus, ton Fils bien-aimé, Notre Seigneur.

Imprimatur : Viviers, le 14 septembre 2006

+ François Blondel

Evêque de Viviers

Prière du Bienheureux Charles de Foucauld

Mon Père, Je m'abandonne à toi, fais de moi ce qu'il te plaira. Quoi que tu fasses de moi, je te remercie. Je suis prêt à tout, j'accepte tout. Pourvu que ta volonté se fasse en moi, en toutes tes créatures, e ne désire rien d'autre, mon Dieu. Je remets mon âme entre tes mains. Je te la donne, mon Dieu, avec tout l'amour de mon coeur, parce que je t'aime, et que ce m'est un besoin d'amour de me donner, de me remettre entre tes mains sans mesure, avec une infinie confiance car tu es mon Père.

Oraison de la Messe du Bienheureux Charles de Foucauld

Dieu notre Père, tu as appelé le Bienheureux Charles à vivre de ton amour dans l'intimité de ton Fils, Jésus de Nazareth. Accorde-nous de trouver dans l'Evangile, le fondement d'une vie chrétienne de plus en plus rayonnante, et dans l'Eucharistie, la source d'une fraternité universelle. Par Jésus Christ…

On peut se procurer des images du Père de Foucauld à l'adresse suivante

Images du Père de Foucauld

"L'Etang Neuf"

F-41210 Saint-Viatre (France)

Posté par fmonvoisin à 15:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Notre Dame de la Médaille Miraculeuse

Num_riser0033

O Marie, conçue sans péchés, priez pour nous qui avons recours à Vous

Notre Dame de la Médaille Miraculeuse

Prière de Sainte Catherine Labouré

"Lorsque je vais à la chapelle, je me mets là, devant le Bon Dieu, et je lui dis : «Seigneur, me voici, donnez-moi ce que vous voulez». S’il me donne quelque chose, je suis bien contente et je le remercie. S’il ne me donne rien, je le remercie encore, parce que je n’en mérite pas davantage. Et puis je lui dis alors tout ce qui me vient dans l’esprit. Je lui raconte mes peines et mes joies, et j’écoute. Si vous l’écoutez, Il vous parlera aussi, car, avec le Bon Dieu, il faut dire et écouter. Il parle toujours quand on y va bonnement et simplement."

Saint Hubert de Liège

Saint Hubert de Liège

Saint Patron des Chasseurs

Entre 650 et 658- +727

Fête le 3 novembre

Num_riser0044Gotyk12HC_20Stag_20HubertusHubertus_liegeMeister_des_Marienlebens_von_Werden_001Saint_eustaceSt_Lothain7Woel_St_Hubert_eglise_St_Gorgon

Prière

Seigneur, Toi qui as révélé à Saint Hubert ta pitié pour le cerf qu'il poursuivait, Toi qui as inspiré à Saint François tant de phrases touchantes pour nos humbles frères du monde animal, aide moi à comprendre Ta volonté en ce qui concerne la présence de l'Animal sur la terre et, comme j'ai besoin de la protection des Anges que je sois à mon tour le protecteur des êtres vivants que tu as créé. Amen.

Posté par fmonvoisin à 15:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Litanies de Marie

Num_riser0025

Marie Reine de l'Univers et des Ames du Purgatoire

Apparitions à Heede (Allemagne), de 1937 à 1940

9751

Litanies de Lorette

A Heede, la Vierge Marie a entre autre encouragé à la récitation des Litanies de Lorette

Seigneur, prends pitié.

Ô Christ, prends pitié.

Seigneur, prends pitié.



Christ, écoute-nous.

Christ, exauce-nous.



Père du ciel, Seigneur Dieu, predsn pitié de nous

Fils, Rédempteur du monde, Seigneur Dieu, prends pitié de nous

Esprit Saint, Seigneur Dieu, prends pitié de nous

Sainte Trinité, un seul Dieu, prends pitié de nous



Sainte Marie, prie pour nous

Sainte Mère de Dieu, prie pour nous

Sainte Vierge des vierges, prie pour nous

Mère du Christ, prie pour nous

Mère de l'Église, prie pour nous

Mère de la divine grâce,

Mère très pure,

Mère très chaste,

Mère toujours vierge,

Mère sans tache,

Mère aimable,

Mère admirable,

Mère du bon conseil,

Mère du Créateur,

Mère du Sauveur,

Vierge très prudente,

Vierge vénérable,

Vierge digne de louanges,

Père du ciel, Seigneur Dieu,

Fils, Rédempteur du monde, Seigneur Dieu,

Esprit Saint, Seigneur Dieu,

Sainte Trinité, un seul Dieu,

Sainte Marie,

Sainte Mère de Dieu,

Sainte Vierge des vierges,

Mère du Christ,

Mère de l'Église,

Mère de la divine grâce,

Mère très pure,

Mère très chaste,

Mère toujours vierge,

Mère sans tache,

Mère aimable,

Mère admirable,

Mère du bon conseil,

Mère du Créateur,

Mère du Sauveur,

Vierge très prudente,

Vierge vénérable,

Vierge digne de louanges,

Vierge puissante,

Vierge clémente,

Vierge fidèle,

Miroir de justice,

Siège de la sagesse,

Cause de notre joie,

Vase spirituel,

Vase honorable,

Vase insigne de la dévotion,

Rose mystique,

Tour de David,

Tour d'ivoire,

Maison d'or,

Arche d'alliance,

Porte du ciel,

Étoile du matin,

Salut des infirmes,

Refuge des pécheurs,

Consolatrice des affligés,

Secours des chrétiens,

Reine des Anges,

Reine des Patriarches,

Reine des Prophètes,

Reine des Apôtres,

Reine des Martyrs,

Reine des Confesseurs,

Reine des Vierges,

Reine de tous les Saints,

Reine conçue sans le péché originel,

Reine élevée au ciel,

Reine du très saint Rosaire,

Reine des familles,

Reine de la paix,



Agneau de Dieu qui enlèves les péchés du monde, pardonne-nous, Seigneur

Agneau de Dieu qui enlèves les péchés du monde, exauce-nous, Seigneur

Agneau de Dieu qui enlèves les péchés du monde, prends pitié de nous, Seigneur



Priez pour nous, sainte Mère de Dieu,

afin que nous devenions dignes des promesses du Seigneur

Prions

Accorde-nous, nous t'en prions, Seigneur notre Dieu, à nous tes serviteurs, la grâce de jouir constamment de la santé de l'âme et du corps, et, par la glorieuse intercession de la bienheureuse Marie, toujours Vierge, d'être délivrés de la tristesse de la vie présente et de goûter l'éternelle félicité. Par Jésus-Christ Notre-Seigneur. Amen.

Notice sur les apparitions de Heede,

cliquer sur le lien suivant:

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-730665.html

07 avril 2008

Saint Vincent de Paul

Num_riser0039Saint Vincent de Paul

Monsieur Vincent

1581-1660

Fête le 27 septembre

Vincent de Paul est donc né dans à Pouy, petit village des Landes le 24 avril 1581, d'une famille de paysans très modestes. Dans sa jeunesse, il participait aux travaux en gardant les cochons, à l'ombre d'un chêne que l'on peut toujours apercevoir aujourd'hui. Il décide assez jeune de devenir prêtre, par conviction, certes, mais aussi, à ce moment, pour échapper à une condition de vie très pauvre. Il entame donc des études dans la ville voisine de Dax, qu'il poursuit à Toulouse à 16 ans. En 1600, à 19 ans, il est ordonné prêtre et officie dans de petites paroisses. En 1605, alors qu'il se rendait à Narbonne en navire depuis Marseille, il aurait été capturé par des pirates tunisiens. Il s'agit là d'un passage de sa vie un peu mystérieux et quelquefois mis en doute.. Après cet épisode, il passera quelques temps à Rome, pour revenir en France vers 1610 avec dans sa valise de bonnes recommandations du saint siège. Il rencontrera alors le roi Henri IV et fera partie de sa cours pendant deux ans, devenant même l'aumonier de la reine Margot. Après ce court passage, il resta proche de Paris en officiant à Clichy. Une puissante famille, parmi les plus fortunés de France, les "de Gondi", lui demande alors de devenir le percepteur de ses enfants. Vincent de Paul accepte. Il tisse des liens très forts avec cette famille qui le soutiendra ensuite toute sa vie dans sa croisade contre la pauvreté et l'exclusion. C'est en 1617, à 36 ans, que bascule sa vie. Appelé au chevet d'un homme très pauvre qui se meurt pour une ultime confession, il est bouleversé par cette expérience. Il renonce à ses richesses personnelles et adopte une attitude d'humilité qu'il conservera toute sa vie. Il prend conscience de l'extrême dénuement dans lequel vit une grande partie de la population du pays. Mais il comprend également que l'aide qu'il veut apporter se doit d'être organisée pour être efficace à grande échelle. Cette même année, il s'occupera d'une nouvelle paroisse très défavorisée aux alentours de Lyon et crééra sa première Confrérie de la Charité. Deux années plus tard, nommé aumonier des galères, il apporte son écoute et son aide à ces pauvres bougres traités des pires façons et à peine considérés comme des êtres humains. En 1625, il fonde dans la chapelle Saint Lazare à Paris la Congrégation de la Mission, dont le but est de réevangéliser les campagnes. Les prêtres adhérants sont appelés "Lazaristes". Il continue inlassablement ses efforts et fonde deux nouvelles confréries : la compagnie des Filles de la Charité et celle des Dames de la Charité. Avec ces différentes organisations, il s'occupe de tous les exclus de la société : enfants des rues, malades, condamnés, enfants abandonnés... Il donne de sa personne et il est souvent aux premiers postes pour distribuer la nourriture, écouter et réconforter. En 1639, il est sur les champs de bataille de Lorraine pour organiser et porter secours aux blessés et mourrants. En même temps, Vincent de Paul à conservé ses contacts à la cour du roi, qui lui permettent de financer ses actions. Il fut d'ailleurs le confesseur du roi Louis XIII lors de ses derniers instants. Cette proximité avec les hauts dirigeants du pays lui permet de plaider la cause de la paix auprès des puissants, notamment Richelieu, Mazarin,... Malgrè son âge, il continue son action et s'emploie à minimiser les conséquences des guerres qui ravagent la France. Il interviendra en Picardie, en Champagne,... et crééra des Fondations l'étranger : Alger, Madagascar, Pologne,... Il crée également la Fondation de l'Hopital du Saint Nom de Jésus à Paris en 1654. Saint Vincent, "Monsieur Vincent" comme l'appelaient ses contemporains, soulignant ainsi sa gentillesse et son humilité, meurt le 27 septembre 1660 à Paris. Il sera canonisé 77 ans plus tard, en 1737.

0927st_vincent_de_paul_1_sizedSt__20Vincent_20de_20Paulvincentdepaul9

sv_Vincent_de_Paulsv_Vincent_de_Paul_2_g

stv01010stv01009lazar28lazar19

Prière à Saint Vincent en usage au Berceau

Saint Vincent de Paul, apôtre et Témoin de la Charité du Christ auprès des pauvres, donnez-nous d'aimer Dieu aux dépens de nos bras et à la sueur de nos visages. Aidez-nous à nous abandonner à Sa Providence, fidèles à découvrir Son action dans tous les évènements de notre vie. Soutenez-nous dans notre désir de discerner et d'accomplir la Volonté de Dieu. Obtenez-nous un coeur tendre et compatissant aux misères et aux souffrances des autres, spécialement aux plus démunis de ce monde. Accompagnez-nous dans notre ser'vice des hommes et intercédez pour nous auprès du Fils de Dieu, pour que nous devenions dans notre travail, notre famille, notre quartier, notre paroisse, nos communautés, des passionnés de Son Evangile d'Amour. Amen.

berceau_eglise

Le Berceau de Saint Vincent de Paul

maisonLe Berceau de Saint Vincent de Paul se trouve à proximité de la route Nationale de Saint Paul lès Dax, à 4 kilomètres en la direction de Mont de Marsan. Le village de Saint Vincent de Paul était autrefois appelé POUY en gascon "sommet". C'est une Ordonnance Royale de 1828 qui changea le nom de ce village en l'honneur de ce Saint Landais. Le Berceau est l'ensemble des Oeuvres de M. Vincent dans son village natal. C'est lamaison_st_vincent Préfecture des Landes qui les a baptisées ainsi, au XIXeme siècle. Saint Vincent y vit le jour à l'endroit appelé Ranquine. Il existe une vielle maison de campagne élevée en 1700 reproduisant la maison natale de Saint Vincent. La véritable s'est écroulée vers 1682. La maison actuelle transformée en chapelle est l'objet de visites incessantes. L'un des côtés de la maison actuelle de Ranquine s'appuyait contre la chambre du Saint.

Posté par fmonvoisin à 16:12 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 avril 2008

L'Hymne Acathiste à la Vierge Marie, Mère de Dieu

Num_riser0031

Icône de l'Hymne Acathiste, icône de Yûsuf Al-Musawwirir peinte en 1667

L'hymne acathiste à la Mère de Dieu

Je vous propose de découvrir l'hymne acathiste à la Mère de Dieu chantée dans la liturgie orthodoxe. C'est un poème acrostiche alphabétique, chacune des 24 strophes commençant par l'une des lettres de l'alphabet grec. Un « acathiste » est une hymne que l'on écoute debout. L'hymne'acathiste doit probablement son origine au siège de Constantinople en 626, lorsque le patriarche Serge, en l'absence de l'empereur Héraclius, organisa la défense de la cité et consacra la ville à la Mère De Dieu.

Un ange, parmi ceux qui se tiennent devant la Gloire du Seigneur, fut envoyé dire à la Mère de Dieu : "Réjouis-toi ! Il incline les cieux et descend, Celui qui vient demeurer en toi dans toute sa plénitude. Je le vois dans ton sein prendre chair à ma salutation ! " Avec allégresse, l'ange l'acclame :

Réjouis-toi en qui resplendit la joie du Salut
Réjouis-toi en qui s'éteint la sombre malédiction
Réjouis-toi en qui Adam est relevé de sa chute
Réjouis-toi en qui Ève est libérée de ses larmes
Réjouis-toi Montagne dont la hauteur
dépasse la pensée des hommes
Réjouis-toi Abîme à la profondeur insondable même aux anges
Réjouis-toi tu deviens le Trône du Roi
Réjouis-toi tu portes en ton sein Celui qui porte tout
Réjouis-toi Étoile qui annonce le Lever du Soleil
Réjouis-toi tu accueilles en ta chair ton enfant et ton Dieu
Réjouis-toi tu es la première de la Création Nouvelle
Réjouis-toi en toi nous adorons l’Artisan de l’univers
Réjouis-toi Épouse inépousée !

La Toute-Sainte répondit à l'ange Gabriel avec confiance : " Voilà une parole inattendue, qui paraît incompréhensible à mon âme, car tu m'annonces que je vais enfanter, moi qui suis vierge. "
Alléluia, alléluia, alléluia !

Pour comprendre ce mystère qui dépasse toute connaissance, la Vierge dit au Serviteur de Dieu : " Comment, dis-moi, me sera-t-il passible de donner naissance à un fils alors que je ne connais pas d'homme ? " Plein de respect, l'ange l'acclame :

Réjouis-toi tu nous ouvres au secret du Dessein de Dieu
Réjouis-toi tu nous mènes à la confiance dans le silence
Réjouis-toi tu es la première des merveilles du Christ Sauveur
Réjouis-toi tu récapitules la richesse de sa Parole
Réjouis-toi Échelle en qui Dieu descend sur la terre
Réjouis-toi Pont qui unit la terre au ciel
Réjouis-toi Merveille inépuisable pour les anges
Réjouis-roi Blessure inguérissable pour l’adversaire
Réjouis-roi ineffable Mère de la Lumière
Réjouis-toi tu as gardé en ton coeur le Mystère
Réjouis-toi en qui est dépassé le savoir des savants
Réjouis-toi en qui est illuminée la foi des croyants
Réjouis-toi Épouse inépousée !

La puissance du Très-Haut reposa sur l'Inépousée et comme un jardin au beau fruit, elle porta le Salut pour tous ceux qui désirent le cueillir.
Alléluia, alléluia, alléluia !

Portant le Seigneur dans son sein, Marie partit en hâte chez Élisabeth. Lorsqu'il reconnut la salutation de Marie, l’enfant se réjouit aussitôt, bondissant d’allégresse comme pour chanter à la Mère de Dieu :

Réjouis-toi Jeune pousse au Bourgeon immortel
Réjouis-toi Jardin au Fruit qui donne Vie
Réjouis-toi en qui a germé le Seigneur notre Ami
Réjouis-toi tu as conçu le Semeur de notre vie
Réjouis-toi Champ où germe la Miséricorde en abondance
Réjouis-toi Table qui offre la Réconciliation en plénitude
Réjouis-toi tu prépares l'Espérance du Peuple en marche
Réjouis-toi tu fais jaillir la Nourriture d'Éternité
Réjouis-roi Parfum d'une offrande qui plaît à Dieu
Réjouis-toi en qui tout l'univers est réconcilié
Réjouis-toi Lieu de la bienveillance de Dieu pour les pécheurs
Réjouis-toi notre assurance auprès de Dieu
Réjouis-toi Épouse inépousée !

Joseph le Sage se troubla, secoué par une tempête de pensées contradictoires. Il te vit inépousée et te soupçonna d'un amour caché, toi l'Irréprochable. Mais, apprenant que ce qui avait été engendré en toi venait de l'Esprit-Saint, il s'écria :
Alléluia, alléluia, alléluia !

Quand les bergers entendirent les anges chanter la venue du Christ en notre chair, ils ont couru contempler leur Pasteur reposant sur le sein de Marie en Agneau Immaculé. Ils exultèrent en chantant :

Réjouis-toi Mère de l'Agneau et du Pasteur
Réjouis-toi Maison des brebis rassemblées
Réjouis-toi Protection contre le loup qui disperse
Réjouis-toi en ta chair s’ouvre la Porte qui conduit au Père
Réjouis-toi en qui les cieux se réjouissent avec la terre
Réjouis-toi en qui la terre exulte avec les cieux
Réjouis-toi tu donnes l'assurance à la parole des Apôtres
Réjouis-toi tu donnes la force au témoignage des Martyrs
Réjouis-toi inébranlable soutien de notre foi
Réjouis-toi tu sais la splendeur de la grâce
Réjouis-toi en qui l'Enfer est dépouillé
Réjouis-toi en qui nous sommes revêtus de gloire
Réjouis-toi Épouse inépousée !

Les Mages ont vu l'astre qui conduit à Dieu. Marchant à sa clarté comme on saisit un flambeau, ils ont trouvé la Lumière véritable. Tout proches de Celui que personne n'a jamais vu, ils acclament sa Mère :
Alléluia, alléluia, alléluia !

Ceux qui savent lire les signes des astres ont reconnu dans les bras de la Vierge le Créateur des hommes ; dans les traits de Celui qui a pris condition d'esclave ils ont adoré leur Maître. Avec empressement ils l'honorèrent de leurs présents en chantant à la Toute-Bénie :

Réjouis-toi Mère de l'Astre sans déclin
Réjouis-toi Reflet de la clarté de Dieu
Réjouis-toi en qui s’éteint la brûlure du mensonge
Réjouis-toi en qui s'illumine pour nous la Trinité d'Amour
Réjouis-toi en qui l'inhumaine puissance est défaite
Réjouis-toi tu nous montres le Christ Seigneur Ami des hommes
Réjouis-toi en qui les idoles païennes sont renversées
Réjouis-toi tu nous donnes d’être libérés des oeuvres mauvaises
Réjouis-toi en qui s’éteint l'idolâtrie du feu païen
Réjouis-toi en qui nous sommes affranchis du feu des passions
Réjouis-toi tu conduis les croyants vers le Christ Sagesse
Réjouis-toi Allégresse de toutes les générations
Réjouis-toi Épouse inépousée !

Les Mages s'en retournèrent à Babylone en témoins, porteurs de Dieu. Là ils annoncèrent la Bonne Nouvelle et accomplirent les Écritures en te proclamant devant tous comme Messie. Hérode resta seul, livré à sa sottise, incapable d'entrer dans la louange :
Alléluia, alléluia, alléluia !

Ô Sauveur, tu as porté en Égypte l'éclat de la vérité et tu en as chassé les ténèbres du mensonge. Les idoles du pays de l'esclavage se sont placées sous ta puissance et ceux que tu as ainsi délivrés du péché se tournent vers la Mère de Dieu pour lui chanter :

Réjouis-toi en qui l'homme est relevé
Réjouis-toi en qui les démons sont défaits
Réjouis-toi tu foules au pied le maître du mensonge
Réjouis-toi tu démasques le piège des idoles
Réjouis-toi Mer où trouve sa perte 1e Pharaon
qui se tient dans l'esclavage du péché
Réjouis-toi Rocher d'où jaillit la Source
qui abreuve les assoiffés
Réjouis-toi Colonne du Feu
qui illumine notre marche dans la nuit
Réjouis-toi Manteau aussi vaste
que 1a Nuée pour ceux qui sont sans recours
Réjouis-toi tu portes le vrai Pain du ciel
qui remplace la manne
Réjouis-toi Servante du Festin
où nous avons part aux réalités du ciel
Réjouis-toi Belle terre de la foi où s'accomplit la Promesse
Réjouis-toi Pays ruisselant de lait et de miel
Réjouis-toi Épouse inépousée !

Lorsque Siméon fut au seuil de la mort, Seigneur, tu lui fus présenté comme un enfant mais il reconnut en toi la perfection de la Divinité. Plein d'admiration pour ton Être qui n'a pas de fin, il chanta :
Alléluia, alléluia, alléluia !

Le Créateur a fait une Oeuvre Nouvelle lorsqu'il se rendit visible à nos yeux. Il a pris chair dans le sein d'une vierge en la gardant dans son intégrité, pour qu'à la vue de cette merveille nous chantions :

Réjouis-toi Fleur de l'Être inaltérable de Dieu
Réjouis-toi Couronne de son amour virginal
Réjouis-toi Figure qui resplendit
de la Résurrection du Seigneur
Réjouis-toi tu partages avec les anges la clarté du Royaume
Réjouis-toi Arbre dont le Fruit splendide nourrit les croyants
Réjouis-toi Feuillage dont l'ombre procure
la fraîcheur aux multitudes
Réjouis-toi tu enfantes la rançon des captifs
Réjouis-toi tu portes dans ta chair le Guide des égarés
Réjouis-toi notre Avocate auprès du Juge juste et bon
Réjouis-roi en qui arrive le pardon pour la multitude
Réjouis-toi Tunique d'espérance pour ceux qui sont nus
Réjouis-toi Amour plus fort que tout désir
Réjouis-toi Épouse inépousée !

Quand nous contemplons cet enfantement inhabituel nous devenons étrangers à notre monde habituel et notre esprit se tourne vers les réalités d'en haut. Car le Très-Haut s'est révélé aux hommes dans l'abaissement pour élever ceux qui croient en lui.
Alléluia, alléluia, alléluia !

Le Verbe que rien ne contient a pris chair dans notre condition humaine sans cesser d'être Dieu. En venant habiter le monde d'en-bas, il n'a pas quitté pour autant les réalités d'en-haut, mais il est descendu tout entier dans le sein d'une Vierge qu'il a habitée de sa divinité :

Réjouis-toi Temple du Dieu de toute immensité
Réjouis-toi Porche du Mystère enfoui depuis les siècles
Réjouis-toi incroyable nouvelle pour les incroyants
Réjouis-toi Bonne Nouvelle pour les croyants
Réjouis-toi Vaisseau choisi où vient à nous
Celui qui surpasse les Chérubins
Réjouis-toi Demeure très sainte de Celui
qui siège au-dessus des Séraphins
Réjouis-toi en qui les contraires sont conduits vers l'Unité
Réjouis-toi en qui se joignent la virginité et la maternité
Réjouis-toi en qui la transgression reçoit le pardon
Réjouis-toi en qui le Paradis s'ouvre à nouveau
Réjouis-toi Clef du Royaume du Christ
Réjouis-toi Espérance des biens éternels
Réjouis-toi Épouse inépousée !

Tous les anges du ciel ont été frappés de stupeur devant la prodigieuse oeuvre de ton Incarnation, Seigneur, car toi le Dieu que nul n'a jamais vu, tu t'es rendu visible à tous et tu as demeuré parmi nous. Tous nous t'acclamons :
Alléluia, alléluia, alléluia !

Devant toi, ô Mère de Dieu, les orateurs bavards sont muets comme des poissons, incapables de dire comment tu as pu enfanter et demeurer vierge. Remplis d'étonnement, nous contemplons en toi le Mystère de la Foi :

Réjouis-toi Trône de la sagesse éternelle
Réjouis-toi Écrin du dessein bienveillant de Dieu
Réjouis-toi tu conduis les philosophes
aux limites de leur sagesse
Réjouis-toi tu mènes les savants aux frontières du raisonnement
Réjouis-toi devant qui les esprits subtils deviennent hésitants
Réjouis-toi devant qui les littérateurs perdent leurs mots
Réjouis-toi devant qui se défont
les raisonnements les plus serrés
Réjouis-toi car tu montres Celui
dont la Parole agit avec puissance
Réjouis-toi en qui nous sommes tirés de l'abîme de l'ignorance
Réjouis-toi en qui nous accédons à la plénitude
du Mystère de Dieu
Réjouis-toi Planche de salut pour ceux
qui aspirent à la pleine vie
Réjouis-toi Havre de paix pour ceux
qui se débattent dans les remous de leur vie
Réjouis-toi Épouse inépousée !

Dans sa volonté de sauver toute sa création, le Créateur de l'univers a choisi d'y venir lui-même. Pour refaire en nous son image à sa ressemblance divine, il est devenu l'Agneau, lui notre Dieu et notre Pasteur.
Alléluia, alléluia, alléluia !


En toi Vierge Marie, Mère de Dieu, trouvent refuge ceux qui ont fait choix de virginité et qui se tournent vers toi. Car le Créateur du ciel et de la terre t'a façonnée, ô Immaculée, en venant demeurer dans ton sein. Tous, il nous apprend à t'acclamer :

Réjouis-toi Mémorial de 1a virginité
Réjouis-toi Porte du Salut
Réjouis-toi premier fruit du Royaume Nouveau
Réjouis-toi en qui resplendit la merveille du don gratuit
Réjouis-toi en qui sont régénérés les esprits accablés
Réjouis-toi en qui sont fortifiés ceux que leur passé a blessé
Réjouis-toi car tu enfantes Celui qui nous délivre du Séducteur
Réjouis-toi car tu nous donnes la Source de la chasteté
Réjouis-toi Chambre nuptiale où Dieu épouse notre humanité
Réjouis-toi tu confies au Dieu d'amour
ceux qui se donnent à lui
Réjouis-toi Nourriture du Seigneur pour ceux
qui ont pris le chemin de virginité
Réjouis-toi tu conduis les croyants à l’intimité avec l'Époux
Réjouis-toi Épouse inépousée !

Toutes nos hymnes de louange sont impuissantes à chanter, Seigneur, la profusion de ta miséricorde infinie. Seraient-elles aussi nombreuses que le sable de la mer, jamais elles ne parviendraient à égaler la richesse du don que tu nous as fait.
Alléluia, alléluia,, alléluia !


Nous contemplons dans la Vierge sainte le flambeau qui a porté la Lumière dans les ténèbres. Embrasée par la flamme du Verbe de Dieu qu'elle accueille dans sa chair, elle conduit tout homme à la connaissance de Dieu, illuminant l'intelligence de sa Splendeur. Joyeusement nous l'acclamons :

Réjouis-toi Aurore du Soleil levant
Réjouis-toi Flambeau qui porte la Lumière véritable
Réjouis-toi Éclat de Celui qui illumine notre coeur
Réjouis-toi devant toi l'Ennemi est frappé de terreur
Réjouis-toi Porte de la Lumière étincelante
Réjouis-toi Source d'une Eau jaillissant en Vie éternelle
Réjouis-toi Image vivante de la piscine du baptême
Réjouis-toi en qui nous sommes lavés de la souillure du péché
Réjouis-toi Bassin où nous est donné un esprit renouvelé
Réjouis-toi Coupe où nous puisons la Joie
Réjouis-toi en qui nous respirons le parfum du Christ
Réjouis-toi Source intarissable d'allégresse
Réjouis-toi Épouse inépousée !

Il a voulu faire grâce des anciennes dettes à tous les hommes. De lui-même il est venu habiter chez les siens, parmi ceux qui vivaient loin de sa Grâce et déchirant leurs billets de créance, il entendit de toutes les bouches sortir cette acclamation :
Alléluia, alléluia, alléluia !


Nos voulons, ô Mère de Dieu, chanter ton enfantement, te louer comme le Temple vivant que le Seigneur a sanctifié et glorifié en demeurant dans ton sein, lui qui tient tout dans sa Main :

Réjouis-toi Tabernacle du Dieu vivant
Réjouis-toi Sanctuaire qui contient le Seul Saint
Réjouis-toi Arche de la Nouvelle Alliance dorée par l'Esprit
Réjouis-toi Trésor inépuisable de la Vie
Réjouis-toi Diadème de grand prix pour les gouvernants
Réjouis-toi Gloire vénérable des prêtres de Dieu
Réjouis-toi Solide Tour qui garde l’Église
Réjouis-toi Rempart inébranlable de la Cité
Réjouis-toi en qui surgit le Trophée de notre victoire
Réjouis-toi en qui sonne la déroute de notre Ennemi
Réjouis-toi Guérison de mon corps
Réjouis-toi Salut de mon âme
Réjouis-toi Épouse inépousée !

Ô Mère bénie entre toutes, toi qui as enfanté le Verbe de Dieu, le Seul Saint, reçois l'offrande de notre prière. Garde-nous de tout malheur et de toute menace, nous qui te chantons d'un même coeur :
Alléluia, alléluia, alléluia !

Traduction du Foyer de Charité d'Ottrott en Alsace.

Posté par fmonvoisin à 14:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,