Le Saint Enfant Jésus de Prague

"Plus vous M'honorez, plus Je vous exaucerai."

372910355_7d836ac65f_o

Les 12 lundi de l'Enfant Jésus de Prague

et Neuvaine du 16 au 25 de chaque mois

I. — Le Lundi consacré à l’Enfant-Jésus : c’était la pratique de la bienheureuse Anne de Saint Barthélemy, compagne de sainte Thérèse :

"Chaque lundi, j’honore les saints Mystères de l’Incarnation, de la Naissance et de la Divine Enfance de mon Sauveur ; je l’accompagne également en esprit dans la fuite en Egypte, enfin je le prie de soulager les âmes du Purgatoire qui soupirent après la Céleste Patrie".

Saint Jean Eudes, si dévot à l'Enfant-Jésus, imposa à ses instituts, le lundi, la récitation des litanies de la Sainte Enfance du Sauveur.

II. — La pratique des douze lundis : ils ont été établis pour étendre de plus en plus la dévotion au Saint Enfant-Jésus, qui est une source de grâces pour tant d’âmes et qui obtiendra à notre Patrie pardon et Miséricorde.

"Hâte-toi, disait l’Enfant-Jésus à la Vénérable Marguerite du Saint Sacrement, de puiser dans les trésors de Mon Enfance pour obtenir grâce à ta Patrie». Honorer le Saint Enfant-Jésus durant une série de douze semaines, en mémoire des douze Mystères de sa Divine Enfance, n'est-ce pas une ingénieuse pratique de dévotion en son honneur ? Bien des âmes l’ont admise et les résultats ont été si consolants !

Les faveurs obtenues alors dans l’ordre spirituel et temporel en sont un glorieux témoignage : guérisons de tout genre, procès gagnés, calomnies dissipées, bonne entente et paix rentrées dans les familles, vocations éclaircies, noviciats repeuplés, etc.

Cette pratique de dévotion peut s’accomplir à toute époque, surtout quand on a une faveur importante à demander. Il est remarquable de considérer Jésus se laissant plus volontiers fléchir aux instances ininterrompues de plusieurs semaines : Celui qui persévérera jusqu’à la fin sera couronné, dit la sainte Ecriture. Ne nous contentons pas de prier seulement, mais ne manquons jamais d’offrir à l’Enfant-Jésus, chacun de ses lundis, quelque sacrifice : aumône ou mortification quelconque, afin de joindre la pénitence à la prière : "Plus vous M’honorerez, plus Je vous favoriserai".

III. — Prière à faire chaque lundi et chaque jour aussi de la neuvaine préparatoire du 25. (Pour la neuvaine un an d’indulgence chaque jour. Elle commence le 16).

infant_prague2litany20c_prague

Offrande

Au Nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit (faire le signe de la Croix)

I. — Père Eternel, je Vous offre pour Votre honneur, pour Votre gloire. Pour mon salut et pour celui de tout le monde, le mystère de la naissance de notre Divin Rédempteur.

Gloria Patri, etc.

Il. — Père Eternel, je Vous offre pour Votre honneur, pour Votre gloire et pour mon salut éternel, les souffrances de la très Sainte Vierge Marie et de saint Joseph, dans le long et pénible voyage de Nazareth à Bethléem, et l’angoisse de leur Cœur de ne pas trouver où se mettre à couvert, alors qu’était sur le point de naître le Sauveur du monde.

Gloria Patri, etc.

III. — Père Eternel, je Vous offre pour Votre honneur, pour Votre gloire et pour mon salut éternel, la crèche où naquit Jésus, le foin qui lui servit de lit, le froid qu’il souffrit, les langes qui l’enveloppèrent, les larmes qu’Il versa et ses tendres vagissements.


Gloria Patri, etc.


IV. — Père Eternel, je Vous offre pour Votre honneur, pour Votre gloire et pour mon salut éternel, la douleur que ressentit le Divin Enfant dans son tendre Corps, quand Il le soumit au cruel couteau de la circoncision : je Vous offre le Sang Précieux qu’Il répandit alors une première fois pour le salut de tout le genre humain.


Gloria Patri, etc.


V. — Père Eternel, je vous offre pour Votre honneur, pour Votre gloire et pour mon salut éternel, l’humilité, la mortification, la patience, la charité, toutes les vertus de l’Enfant Jésus, et je Vous remercie, je Vous aime et je Vous bénis infiniment pour cet ineffable Mystère de l’Incarnation du Verbe.


Gloria Patri, etc.


V. — Le Verbe s’est fait chair.

R. — Et Il a habité parmi nous.


Prions


Ô Dieu, dont le Fils unique a paru en ce monde dans la substance de notre chair, faites, nous Vous en supplions, que L’ayant reconnu extérieurement semblable à nous, nous méritions d'être intérieurement réformés par Lui, qui vit et règne avec Vous dans les siècles des Siècles.  Amen !

 

Téléchargez le texte des deux prières précédentes (pdf), en cliquant ici

 

Prager_Jesulein_1

Litanies du Saint Enfant Jésus de Prague

 

Seigneur ayez pitié de nous

Christ, ayez pitié de nous

Seigneur, ayez pitié de nous

Christ, écoutez-nous

Christ, exaucez-nous

Père Céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous

Fils, Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous

Esprit Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous

Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous

Enfant Jésus, ayez pitié de nous

Enfant Jésus, Roi de Gloire, ayez pitié de nous

Enfant Jésus, notre vrai Dieu et Seigneur,

Enfant Jésus, dont la Puissance opère tant de merveilles,

Enfant Jésus, dont la Sagesse scrute notre coeur et nos sens,

Enfant Jésus, dont la Bonté est toujours prête à nous secourir

Enfant Jésus, dont la Providence nous conduit à notre dernière fin,

Enfant Jésus, dont l'amabilité console les affligés,

Enfant Jésus, dont la Miséricorde pardonne nos péchés,

Enfant Jésus, dont la Force soutient notre faiblesse,

Enfant Jésus, dont la Puissance nous protège contre tous les maux,

Enfant Jésus, dont le Souverain Pouvoir triomphe de l'Enfer,

Enfant Jésus, dont la gracieuse image attire nos coeurs,

Enfant Jésus, dont le doux et Saint Nom réjouit les fidèles,

Enfant Jésus, dont la Majesté remplit l'univers,

 

De tout mal, délivrez-nous, ô Jésus

De tout péché,

De toute défiance de Votre ineffable Bonté,

De tout doute de Votre Pouvoir merveilleux,

De toute peine et nécessités,

Par tous les Mystères de Votre Sainte Enfance,

 

Pauvres pécheurs que nous sommes, nous Vous en supplions, écoutez-nous

Par Marie, Votre Mère très Pure et par Saint Joseph, Votre Père nourricier,

Afin que Vous nous pardonnier nos péchés, nous Vous en supplions, écoutez-nous

Afin que Vous nous remetiez les peines dûes à nos péchés, nous Vous en supplions, écoutez-nous

Afin que Vous augmentiez de plus en plus l'amour et la dévotion envers Votre Sainte Enfance,

Afin que Vous ne retiriez jamais de nous Votre main qui opère tant de merveilles,

Afin que Vous nous conserviez un coeur toujours plein de reconnaissance pour Vos bienfaits,

Afin que Vous nous embrasiez de plus en plus d'amour pour Votre Divin Coeur,

Afin que Vous daigniez exaucer tous ceux qui Vous implorent avec confiance,

Afin que Vous accordiez le bonheur à tous ceux qui se montrent généreux envers Vous,

Afin que Vous nous accordiez une Sainte mort,

Afin que Vous nous soyez un Juge Miséricordieux,

Afin que Vous soyez toujours notre Consolation et notre Refuge en Votre Image miraculeuse,

 

Agneau de Dieu qui enlevez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur

Agneau de Dieu, qui enlevez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur

Agneau de Dieu, qui enlevez les péchés du monde, ayez pitié de nous, Seigneur

 

Jésus, Doux et Humble de Coeur,

rendez mon coeur semblable au Vôtre.

 

Prions

 

Enfant Jésus, Roi de Gloire! Nous Vous supplions, prosternés devant Votre Sainte Image, jetez un regard de clémence sur nos coeurs suppliants et pleins d'angoisse. Que Votre Coeur si bon, si incliné à la pitié se tourne vers nous et nous accorde les grâces que nous Lui demandons avec instance (...) Délivrez-nous de la tristesse et du découragement, de tous les maux et difficultés qui nous accablent. Par les mérites de Votre Sainte Enfance, daignez nous exaucer et nous accorder la consolation et le secours dont nous avons besoin, afin que nous Vous louions avec le Père et le Saint Esprit, dans les siècles et les siècles. Amen.

 

Téléchargez le texte des Litanies du Saint Enfant Jésus de prague (pdf) en cliquant ici