31 mai 2008

Bienheureuse Marie Céline de la Présentation

Prière pour demander la canonisation de la Bienheureuse Soeur Marie Céline

Seigneur Jésus;, c'est au nom de Votre prédilection pour les humbles, les petits et les pauvres, que nous Vous demandons la Canonisation de la Bienheureuse Marie-Céline, en Vous priant de réaliser en cela, une fois de plus, cette parole de Votre Divine Mère, en Son admirable Cantique: "Il elève les humbles!" O Jésus, nous Vous en supplions, si cela est pour Votre plus grande Gloire et le bien de nos âmes, daignez élever dans la Gloire des Saints de Votre Eglise, la Bienheureuse Soeur Marie Céline de la Présentation, et donnez-lui de venir à notre secours en nous obtenant les faveurs que nous sollicitons par son intercession. Amen.

Prière à la Bienheureuse Marie Céline

Bienheureuse Marie-Céline, fille de Nojals, toi qui au Ciel as promis de n'oublier personne, aide-nous à aimer Dieu plus que tout a marcher sur les chemins d'humilité, et ainsi à témoigner de la joie des coeurs qui cherchent Dieu. Amen.

Toutes les personnes ayant reçu des grâces par l'intercession de Soeur Marie-Céline

sont invitées à se faire connaître auprès du

Comité pour la Cause de Soeur Marie Céline

Monastère Sainte Claire

2, avenue de La Rochelle

F-17137 Nieul sur Mer

Notice sur Soeur Marie Céline et bien plus,

cliquer sur le lien suivant:

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-239871.html

Bienheureuse Marie Céline de la Présentation

"J'ai résolu que je serais une violette d'Humilité..."

1878-1897

Fête le 30 mai

15563052171993801565659222396631_m


Le Coeur Douloureux et Immaculé de Marie 3

440

Le Coeur Immaculé de Marie

UHFinal1La propagation de la dévotion au Coeur de Marie remonte au XVIIe siècle où saint Jean Eudes la propagea en l'unissant à celle du Sacré-Coeur de Jésus. Au cours du XIXe siècle, sa sainteté Pie VII d'abord, et Pie IX ensuite, accordèrent à plusieurs églises une fête du Coeur très pur de Marie fixée au dimanche dans l'octave de l'Assomption, puis au samedi suivant la fête du Sacré-Coeur. Le 13 juillet 1917, la Sainte Vierge apparaissait au Portugal pour déclarer aux petits voyants de Fatima que Dieu voulait établir la dévotion à Son Coeur Immaculé pour le salut du monde. Elle demanda aux chrétiens la pratique du premier samedi du mois par la communion réparatrice et la récitation du chapelet accompagnée de la méditation des mystères du Rosaire. Le 31 octobre 1942, le jour de la clôture solennelle du Jubilé des Apparitions de Fatima, le pape Pie XII s'exprimant à la radio, consacra le monde au Coeur Immaculé de Marie pour répondre à l'appel de notre Mère du ciel. Il renouvela ce geste important le 8 décembre 1942. En 1944, en pleine guerre mondiale, le même souverain pontife consacrait encore tout le genre humain au Coeur Immaculé de Marie pour le mettre sous Sa toute-puissante protection. A l'occasion de cette même cérémonie, il décréta que l'Eglise entière célébrerait chaque année une fête en l'honneur du Coeur Immaculé de Marie afin d'obtenir par l'intercession de la Très Sainte Vierge, «la paix des nations, la liberté de l'Eglise, la conversion des pécheurs, l'amour de la pureté et la pratique des vertus.» Il fixa la date de cette fête au 22 août, jour octave de la fête de l'Assomption. En créant la très Sainte Vierge, la Trinité Sainte a pu contempler le ravissant spectacle d'un Coeur qui dès son premier battement n'aima que son Dieu, et L'aima à lui seul plus que tous les anges et les saints ensemble ne L'aimeront jamais. «Le Père, dit saint Jean Eudes, a déployé Sa puissance pour former un Coeur de fille plein de respect et de fidélité envers son Créateur. Le Fils en fit un Coeur de Mère etpure_heart l'Esprit-Saint en fit un Coeur d'épouse pour y célébrer Ses noces ineffables.» La gloire de la fille du roi, disent les Livres Saints, est toute intérieure et cachée, autrement dit, elle est toute en Son Coeur. Là se trouvent toutes les perfections des anges et des hommes, dans un tel degré d'excellence que rien n'y peut être comparé. Là se trouvent les perfections de Dieu même, aussi fidèlement retracées qu'elles peuvent l'être dans une simple créature. La bonté et la miséricorde président parmi les vertus dont Dieu a orné le Coeur Immaculé de Sa Mère. Aussi tout pécheur trouve en Elle un refuge assuré. Ce Coeur qui nous a tant aimé n'a point été flétri dans le tombeau comme celui des autres mortels. Ses mouvements n'ont été qu'un seul instant suspendus sous le souffle de la mort. Il vit aujourd'hui palpitant d'un amour infini, inondé de célestes délices au sein de la gloire immortelle où il continue de nous aimer avec prédilection. Comme la sainte Eglise nous le recommande aujourd'hui au moyen de la belle fête du Coeur Immaculé de Marie, vouons un culte spécial de vénération et d'amour à ce Coeur magnanime, le plus noble le plus généreux qui soit sorti des mains du Créateur. Supplions-le donc de nous apprendre à aimer Jésus, à souffrir pour Lui, à supporter avec amour et résignation les peines de la vie, les souffrances et les croix qu'il plaira à Dieu de nous envoyer. Recourons donc sans cesse à ce Coeur incomparable et nous expérimenterons infailliblement sa bénignité, sa mansuétude et sa tendresse.

cuore_immacolato_di_maria

La dévotion des 5 Premiers Samedis

Ne devons-nous pas prendre garde à la requête du Coeur blessé de Notre Mère ? Le 10 décembre 1925, Marie notre Mère Bien-Aimée, apparaissant à Lucie, la seule survivante des voyants de Notre Dame de Fatima, a prononcé ces paroles qui déchirent le coeur: "Mon enfant, contemple Mon Coeur entouré d’épines que les ingrats y placent à tout moment par leurs blasphèmes et leurs ingratitudes. Toi, au moins, essaie de Me consoler. Annonce, en Mon Nom, que Je promets d’assister à l’heure de la mort tous ceux qui, le premier samedi de cinq mois consécutifs

  1. Iront se confesser et recevoir la Sainte Communion,

  2. Diront le Rosaire,

  3. Me tiendront compagnie pendant un quart d’heure en méditant sur les Mystères du Rosaire,

  4. avec l’intention de faire réparation envers Moi.
    Je promets de les assister à l’heure de leur mort avec toutes les grâces nécessaires pour sauver leur âme."

N.B. La Confession peut se faire au cours des huit jours avant ou après la Communion. Le Rosaire ( cinq dizaines ) peut se réciter à tout moment opportun de la journée et la méditation peut se faire à toute heure du jour, soit sur tous les mystères dans leur ensemble, soit sur un mystère spécial .

fatima

Pourquoi cinq samedis

Quand Soeur Lucie, dans la prière a demandé à Notre Seigneur, pourquoi cinq samedis, Il a répondu: "Ma fille, la raison est simple. Il y a cinq types d’offenses et de blasphèmes commis contre le Coeur Immaculé de Marie:

  1. Blasphème contre l’Immaculée Conception

  2. Blasphème contre la Virginité

  3. Blasphème contre Sa Divine Maternité, avec en même temps le refus de La reconnaître comme Mère des hommes.

  4. Blasphème de ceux qui, publiquement cherchent à semer, dans le coeur des enfants l’indifférence ou le mépris, ou même la haine de cette Mère Immaculée.

  5. Offenses de ceux qui l’outragent directement dans ses Saintes Images. "Voici, Ma fille, la raison pour laquelle le Coeur Immaculé de Marie M’a inspiré de demander ce petit acte de réparation." N’y a-t-il pas assez de dévotions ? Mais la dévotion au Coeur Immaculé de Marie est l’une dont il a été dit dans les Apparitions de Fatima que Dieu veut voir établir cette dévotion et qu’elle signifie le commencement d’un culte plus important à ce même Coeur; et que ce culte doit consister à placer le Coeur de la Mère à côté de Celui du Fils. Il ne semble pas que des paroles si pleines de sens et d’une telle portée aient été prononcées sur une dévotion quelconque.

fatima18_2d

Acte de Consécration

Coeur Immaculé de Marie qui, avec le Coeur de Jésus votre Fils, avez tant souffert pour le salut du monde, vous avez manifesté Votre désir ardent que nous nous consacrions à Votre Coeur et pratiquions la dévotion spéciale des Cinq Premiers Samedis du mois. Je désire, par cet acte, faire selon Votre souhait : Obtenez-moi la grâce de réparation pour les péchés qui blessent Votre Coeur Maternel. Veuillez l’accepter, tendre Mère, et me bénir.

+ R. Arulappa, Ancien Archévêque de Madras-Mylapore

20285ELe Coeur Douloureux et Immaculé de Marie selon Berthe Petit

Berthe Petit, belge, tertiaire Franciscaine, née le 23 janvier 1870, retournée à Dieu le 26 mars 1943, a reçu des communications célestes sur le Cœur Douloureux et Immaculé. Sans les avoir approuvées officiellement, l’Eglise Catholique en permet la diffusion, appuyée sur une saine théologie :

« C’est par le Cœur Douloureux et Immaculé de ma Mère que je veux triompher, parce qu’après avoir coopéré à la rédemption des âmes, ce Cœur a droit à une même coopération dans les manifestations de ma justice et de mon amour. Grande est ma Mère en tout, mais Elle l’est surtout dans son Cœur meurtri, transpercé par la blessure du Mien. C’est pourquoi, voulant pour ce Cœur un triomphe éclatant, J’ai attendu l’heure d’une universelle détresse trouvant écho dans le Cœur Douloureux de ma Mère, universel comme mon Cœur.

Adopter cette dévotion et la répandre, c’est accomplir ma volonté et répondre à l’attente de mon Cœur. Car, par la prière et la consécration faites à ce Cœur, des grâces de lumière seront obtenues. Elles mèneront graduellement les âmes à la pleine connaissance de nos Cœurs Unis, qui ont été blessés d’une même blessure, source inépuisable de tout bien pour l’humanité, et dont la gloire fait et fera le bonheur des élus pour l’éternité. » (Notre Seigneur à Berthe Petit, février 1915)Figl_Herz_Mariae_1_1

« Le cœur de ma Mère a droit au titre de douloureux et Je le veux placé avant celui d’immaculé, parce qu’Elle l’a acquis Elle-même. l’Eglise a reconnu en ma Mère ce que Je fis moi-même en sa conception immaculée. Il faut maintenant vénérer son cœur douloureux, et je veux que ce soit compris comme le droit qu’à ma Mère à un titre de justice : titre que lui ont valu son identification à toutes mes douleurs, ses souffrances, ses sacrifices, son immolation au Calvaire, acceptés dans une pleine correspondance à ma grâce et supportés pour le salut de l’humanité. C’est dans cette Co-rédemption que ma Mère fut surtout grande et c’est pourquoi je demande que l’invocation telle que Je l’ai dictée (Cœur Douloureux et Immaculé de Marie, priez pour nous) soit approuvée et répandue dans toute l’Eglise, à l’égale de celle de mon Cœur. » (Notre Seigneur à Berthe Petit, février 1915)

(Tiré du supplément à l’Appel du Cœur douloureux et immaculé de Marie, Le Clos Bethléem, 83 500 La Seyne-sur-Mer)

Marie est immaculée, sans péché, et cela lui permet d’être associée de façon singulière à la rédemption ; voilà un thème que le concile Vatican II a parfaitement compris (il n’y a pas un mur entre les pères du concile et les mystiques !): « Ainsi Marie, fille d’Adam, donnant à la parole de Dieu son consentement, devient Mère de Jésus et, épousant à plein cœur, sans que nul péché ne la retienne, la volonté divine de salut, se livra elle-même intégralement, comme la servante du Seigneur, à la personne et à l’œuvre de son Fils, pour servir, dans sa dépendance et avec lui, par la grâce du Dieu tout-puissant au mystère de la Rédemption » (Lumen Gentium 56).

Le cœur immaculée de Marie (le dogme de l’immaculée conception) est exprimé par ses mots : « épousant à plein cœur, sans que nul péché ne la retienne, la volonté divine de salut ». Le concile enchaîne par une expression qui rejoint ce que Berthe Petit en 1915 appelait la co-rédemption : « [elle] se livra elle-même intégralement, comme la servante du Seigneur, à la personne et à l’œuvre de son Fils, pour servir, dans sa dépendance et avec lui, par la grâce du Dieu tout-puissant au mystère de la Rédemption. » le cœur de Marie qui n’est retenu par aucun péché (LG 56) est le cœur douloureux : « … jusqu’à la croix où, non sans un dessein divin, elle était debout (cf. Jn 19,25 ), souffrant cruellement avec son Fils unique, associée d’un cœur maternel à son sacrifice » (Lumen Gentium 58).

Marie a vécu cette oblation douloureuse parce que c’était le dessein du Père sur elle et qu’elle en a reçu la grâce (LG 58) ; mais le concile préserve la vie mystique de toute dérive morbide en montrant que Marie coopère à la rédemption par toute sa vie (LG 56 et 58. AA 4). Nous vous invitons donc à découvrir ces textes du concile.

Fatima_Rosary_Scapular_1Extraits des messages de Notre Seigneur à Berthe Petit

Le Coeur de ma Mère a droit au titre de Douloureux et Je le veux placé avant celui d'Immaculé, parce qu'elle l'a acqui Elle-même. L'Eglise a reconnu en ma Mère ce que Je fis moi-même: sa Conception Immaculée. Il faut maintenant et Je veux que soit compris et reconnu le droit qu'a ma Mère à un titre de justice, titre que lui ont valu son identification à toutes mes douleurs, ses souffrances, ses sacrifices, son immolation au Calvaire, acceptés dans une pleine correspondance à Ma grâce et supportés pour le salut de l'humanité.

C'est dans cette corédemption que ma Mère fut surtout grande et c'est pourquoi Je demande que l'Invocation telle que Je l'ai dictée, soit approuvée et répandue dans toute l'Eglise, à l'égale de celle adressée à mont Coeur et qu'elle soit récitée par chacun de mes prêtres après le sacrifice de la Messe. Elle a déjà obtenu des grâces; elle en obtiendra encore plus; elle sera répandue, en attendant que, par la Consécration au Coeur Douloureux et Immaculé de ma Mère, l'Eglise soit relevée et le monde renouvelé.

Ce que je veux découle de ce que Je fis au Calvaire. En donnant à ma Mère Jean pour fils ne lui confiai-JeImmaculate_Heart_of_Our_Lady_1 pas la Maternité douloureuse du monde entier? Les pires calamités que j'avais prédites, sont déchaînées, aussi est-il temps et Je veux: Que les peuples se tournent vers le Coeur Douloureux de ma Mère; Qu'un même cri s'échappe de toutes les âmes: "Coeur Douloureux et Immaculé de Marie priez pour nous." Que cette prière, indiquée par mon amour comme un suprême recours, soit approuvée et indulgenciée, non plus seulement partiellement et pour une petite part de mon troupeau, mais pour tout l'univers, afin qu'elle se répande comme un souffle réparateur et purificateur qui apaisera mon courroux.

Cette dévotion au Coeur Douloureux et Immaculé de ma Mère reanimera la foi et l'espérance dans les Coeurs brisés et les familles détruites; elle aidera à réparer les ruines, elle adoucira les douleurs, elle sera une nouvelle force pour mon Eglise en portant les âmes, non seulement à la confiance en mon Coeur, mais encore à l'abandon au Coeur Douloureux de ma Mère. C'est vers une tourmente affreuse que va l'humanité; elle divisera de plus en plus les peuples, elle réduira à néant les combinaisons humaines, elle montrera que rien ne subsiste sans Moi et que Je reste le seul Maître des destinées des peuples. C'est par le Coeur Douloureux et Immaculé de ma Mère que je veux triompher, parce qu'après avoir coopéré à la rédemption des âmes, ce coeur a droit à une même coopération dans les manifestations de ma justice et de mon amour. Grande est ma Mère en tout, mais Elle l'est surtout dans son Coeur meutri, transpercé de la blessure du mien.

C'est pourquoi, voulant pour ce Coeur un triomphe éclatant, J'ai attendu l'heure d'une universelle détresse, trouvant écho dans le Coeur Douloureux de ma Mère, universel comme mon Coeur. Adopter cette dévotion et la répandre, c'est accomplir ma volonté et répondre à l'attente de mon Coeur. Car, par la prière et la consécration faite à ce Coeur des grâces de lumière seront obtenues. Elles amèneront graduellement les âmes à la pleine connaissance de nos coeurs unis qui ont été blessés d'une même blessure, source inépuisable de tout bien pour l'humanité et dont la gloire fait et fera le bonheur des élus dans l'Eternité.

Le salut de ta patrie, la paix intérieure, le relèvement moral du peuple, la confiance en mon Eglise renaîtront par la dévotion active et la consécration, que Je veux, pour que soit aimé et glorifié le Coeur Douloureux et Immaculé de ma Mère uni en tout à mon Coeur. Le salut sera ainsi l'Oeuvre de nos deux Coeurs, le triomphe de leur amour envers le peuple, que cette consécration rendra confiant en ma promesse.

Fais aimer le Coeur de ma Mère transpercé des douleurs qui déchirèrent le mien. Il faut penser au Coeur de ma Mère comme tu penses au mien, vivre dans ce coeur comme tu veux vivre dans le mien, te donner à ce Coeur comme tu te donnes au mien. Il faut répandre l'amour de ce Coeur tout unifié au mien. Je t'ai dit les désirs de mon Coeur sur la dévotion à Celui de ma Mère. Aime-le, fais-le aimer. Cet amour sera pour toi et pour le monde une source de grâces et il attirera de grandes bénédictions. Livre-toi à mon amour.

stendardo_mCe sont les coeurs qui doivent être changés; cela ne se fera que par la dévotion, connue, développée, prêchée et conseillée partout. C'est le dernier secours que Dieu donne avant la fin des temps: le recours à Sa Mère, sous le titre qu'Il veut pour Elle, universellement.L'envahisseur reste à Ma Merci pour le châtiment qu'il mérite. Justice sera faite en tout. Le châtiment gronde; les chefs le sentent venir; ils s'en épouvantent et se rendent compte qu'ils ne peuvent plus rien conjurer. C'est alors qu'on verrra Mon Jugement et la puissance de Ma volonté. L'Oeuvre se fera. La Belgique redeviendra prospère. (4 nov. 1941).

Une tourmente affreuse se prépare. On va voir se déclencher toutes ces forces préparées avec rage. C'est le moment ou jamais de vous livrer tous au Coeur Douloureux et Immaculé de Ma Mère. C'est par l'acceptation du Calvaire que Ma Mère a participé à toutes Mes douleurs. La dévotion à Son Coeur uni au Mien donnera la paix, la vraie Paix, tant demandée et encore si peu méritée. A l'heure du triomphe il ne sera visible que Moi seul, J'ai inspiré aux instruments que dans ma liberté Je me suis choisis, une dévotion qui doit être semblable à celle dont est honorée mon Coeur. C'est en Fils que Je l'ai conçue pour ma Mère. C'est en Dieu que Je la veux.

Cor_Mariae_1_0

Messages de la Vierge Marie

Les Evénements approchent telle une ombre grandissante qui s'étend sans que l'on en tienne compte, alors qu'elle recèle de terribles étincelles qui vont replonger les nations dans le feu et le sang. Oh! l'affreuse perspective! Mon coeur de Mère se briserait si Je ne voyais à quel point la Justice Divine est imposante pour le salut des âmes et la purification des peuples. Vois la blessure de mon Coeur semblable à celle de mon Fils et le torrent de grâces prêt à en jaillir. Ne te laisse donc rebuter par aucune peine, aucune déception, aucune souffrance. Tu as la compréhension des douleurs qu'endura mon Coeur, des souffrances de tout mon être, pour le salut du monde.

"Je me suis nommée l'Immaculée Conception. A toi Je me nomme la Mère au Coeur Douloureux. Ce titre que veut mon Fils m'est cher entre tous, et c'est par lui qu'il sera accordé, répandu partout des grâces de miséricorde et de salut. C'est d'une volonté inébranlable que mon Fils veut voir les âmes recourir à mon Coeur Douloureux. J'attends ce mouvement des âmes, le coeur débordant de tendresse, ne demandant qu'à redire au Coeur de mon Fils ce qui sera confié à mon Coeur et à obtenir, pour tous, des grâces de salut.

Nihil Obstat Fr. Cuttaz, Censeur, Annecy, le 9 Juillet 1947. - Imprimatur Annecy, le 10 Juillet 1947 J. Pernoud V.G.

Transcription du cahier "Berthe Petit et la Dévotion au Coeur Douloureux et Immaculé de Marie" des Éditions de l'Oeuvre de Diffusion Mariale (Emile CANOVA), Bourg-Sainit-Maurice (Savoie)

20285D

Prières

calendar42Acte de consécration au Coeur Immaculé de Marie

O Marie, Vierge puissante et Mère de miséricorde, Reine du Ciel et refuge des pécheurs, nous nous consacrons à votre Cœur immaculé. Nous vous consacrons notre être et notre vie tout entière; tout ce que nous avons, tout ce que nous aimons, tout ce que nous sommes. A vous nos corps, nos âmes. A vous nos foyers, nos familles, notre patrie. Nous voulons que tout en nous, tout autour de nous vous appartienne et participe aux bienfaits de vos bénédictions maternelles. Et pour que cette consécration soit vraiment efficace et durable, nous renouvelons aujourd'hui à vos pieds, o Marie, les promesses de notre baptême et de notre première Communion. Nous nous engageons à professer courageusement et toujours les vérités de la Foi, à vivre en catholiques pleinement soumis à toutes les directions du Pape et des Evêques en communion avec lui. Nous nous engageons à observer les commandements de Dieu et de l'Eglise, et particulièrement la sanctification du Dimanche. Nous nous engageons à faire entrer dans notre vie - autant qu'il nous sera possible - les consolantes pratiques de la Religion chrétienne et surtout la sainte Communion. Nous vous promettons enfin, ô glorieuse Mère de Dieu et tendre Mère des hommes, de mettre tout notre cœur au service de votre culte béni, afin de hâter, d'assurer, par le règne de votre Cœur immaculé, le règne du Cœur de votre adorable Fils dans nos âmes et dans toutes les âmes, dans notre cher pays et dans tout l'univers, sur la terre comme au ciel. Ainsi soit-il.

Acte de consécration au Coeur Immaculé de Marie (Mouvement Sacerdotal Marial)calendar43

Vierge de Fatima, Mère de miséricorde, Reine du Ciel et de la terre, Refuge des pécheurs, nous qui adhérons au Mouvement Marial, nous nous consacrons de manière très spéciale à ton Cœur Immaculé. Par cet acte de consécration, nous entendons vivre, avec toi et grâce à toi, tous les engagements que nous avons assumés par notre consécration baptismale ; nous nous engageons aussi à opérer en nous cette conversion intérieure si demandée par l’Evangile, qui nous libère de tout attachement a nous-mêmes et aux faciles compromis avec le monde, afin d'être, comme toi, uniquement disponibles Pour faire toujours la volonté du Père. Et alors que nous entendons te confier notre existence et notre vocation chrétiennes, à toi, Mère très douce et miséricordieuse, pour que tu en disposes en faveur de les desseins de salut, en cette heure décisive qui pèse sur le monde, nous nous engageons à les vivre selon tes désirs, en particulier, pour tout ce qui concerne le renouvellement de l'esprit de prière et de pénitence, la participation fervente à la célébration de la sainte Eucharistie et à l'apostolat, la récitation quotidienne du Chapelet, et un mode de vie austère, conforme à l'Evangile qui soit un bon exemple pour tout le monde, par l'observance de la Loi de Dieu, par l'exercice des vertus chrétiennes, spécialement de la pureté. Nous te promettons aussi d'être unis au Saint-Père, à la Hiérarchie et à nos Prêtres, de manière à opposer une barrière an processus de contestation, dirigé contre le Magistère, qui menace les fondements mêmes de l'Église. Bien plus, sous ta maternelle protection, nous voulons être les apôtres de l'unité de prière et d'amour envers le Pape, unité si nécessaire aujourd'hui, et implorons de toi une protection spéciale sur le Saint-Père. Enfin, nous te promettons d'amener, autant que nous le pourrons les âmes, que nous approcherons, à une dévotion renouvelée envers toi. Sachant que l'athéisme a provoqué le naufrage de la foi en un grand nombre de fidèles, que la désacralisation est entrée dans le temple saint de Dieu, sachant que le mal et le péché déferlent de plus en plus sur le monde, pleins de confiance, nous osons lever les yeux vers toi, Mère de Jésus et notre Mère miséricordieuse et puissante ; nous osons t'invoquer, aujourd'hui encore, et attendre de toi le salut de tous tes enfants, ô clémente, Ô pleine de pitié, ô douce Vierge Marie !


20285Consécration au cœur douloureux et immaculé de Marie (Marie Jeunesse)

Seigneur mon Dieu, je me reconnais comme ton enfant. Je viens non seulement t'offrir mon cœur, mais te le donner tout entier. Prends-le et garde-le près du tien. Que tout en moi exprime mon amour pour toi. Seigneur Jésus, je te rends grâce à travers ce projet d'amour de mon baptême, car c'est le baptême qui m'a fait(e) enfant du Père et enfant de l'Église. Je t'en renouvelle aujourd'hui l'engagement et les promesses. Seigneur Jésus, je te rends grâce de m'avoir donné Marie au pied de la croix, de me l'avoir donné comme Mère et comme modèle à imiter. Vierge Marie, moi [nom] _______________ (Marie-Jeunesse), je viens me consacrer à ton cœur douloureux et immaculé. Je te choisis aujourd'hui pour ma Mère, pour que tu disposes de tout mon être selon ton bon vouloir. Je te choisis aussi comme modèle de foi, de fidélité et d'Amour. Avec la grâce de Dieu et ton aide, Marie, que ma vie soit un peu la continuité de la tienne. Aide-moi dans la mission de Marie-Jeunesse à aller vers les autres jeunes pour témoigner, dire et donner Jésus à tous ceux que tu mettras sur ma route. Aide-moi aussi à être lueur d'espérance pour les plus âgés et pour l'Église. Ô mon Dieu, confirmez votre œuvre. Marie, ma Mère, je suis maintenant tout(e) à toi. Obtiens-moi par ta puissante intercession le salut éternel. Amen.

Litanies du Saint Coeur de Marie


Seigneur, ayez pitié de nous !

Ô Christ, ayez pitié de nous !

Seigneur, ayez pitié de nous !


Jésus, écoutez-nous

Jésus, exaucez-nous


Cœur de Marie, objet des complaisances du Cœur de Dieu, priez pour nous.

Cœur de Marie, uni au Cœur de Jésus, priez pour nous.

Cœur de Marie, organe du Saint Esprit, priez pour nous.

Cœur de Marie, digne sanctuaire de l'adorable Trinité, priez pour nous.

Cœur de Marie, tabernacle du Verbe incarné. priez pour nous.

Cœur de Marie, préservé de la tache du péché originel, priez pour nous.

Cœur de Marie, trésor immense de grâce, priez pour nous.

Cœur de Marie, béni entre tous les cœurs, priez pour nous.

Cœur de Marie, trône brillant de gloire, priez pour nous.

Cœur de Marie, abîme d'humilité, priez pour nous.

Cœur de Marie, holocauste parfait du divin amour, priez pour nous.

Cœur de Marie, attaché à la Croix avec Jésus, priez pour nous.

Cœur de Marie, source de consolation pour les affligés, priez pour nous.

Cœur de Marie, refuge assuré des pécheurs, priez pour nous.

Cœur de Marie, espérance des agonisants, priez pour nous.

Cœur de Marie, siège de la miséricorde, priez pour nous.


Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous Seigneur.


Marie, Vierge sans tache, douce et humble de Cœur,

Rendez mon cœur semblable au Cœur de Jésus.

Prions


Dieu de bonté, qui avez rempli le cœur Saint et Immaculé de Marie des sentiments de miséricorde et de tendresse dont le Cœur de Jésus fut toujours pénétré, accordez à ceux qui honorent ce Cœur virginal de conserver jusqu'à la mort une parfaite conformité d'inclination avec le Cœur Sacré de Jésus-Christ, qui vit et règne avec vous et le Saint-Esprit dans tous les siècles. Ainsi soit-il.

Flamme_d_Amour

Chapelet du Coeur Immaculé de Marie

(se récite sur un chapelet ordinaire)

Au commencement, faire cinq fois de suite le Signe de la Croix en l’honneur des cinq Plaies Sacrées de notre Sauveur.

Sur les gros grains: Coeur douloureux et Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous!

Sur les petits grains: Mère, sauvez-nous par la Flamme d’Amour de votre Coeur Immaculé!

A la fin (3 fois): Gloire soit au Père, au Fils et au Saint-Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

Terminer par: Mère de Dieu, submergez de grâces l'humanité entière par l'action de votre Flamme d'Amour, maintenant et à l'heure de notre mort. Amen.

Pour en savoir plus sur la Flamme d'Amour du Coeur Immaculé de Marie:

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-754035.html

http://imagessaintes.canalblog.com/archives/2008/04/23/8927403.html

Téléchargez le texte et les prières au Coeur Immaculé de Marie (pdf) en cliquant ici

20285AN

30 mai 2008

Neuvaine perpétuelle au Sacré Coeur

20358422_m

Coeur Sacré de Jésus, j'ai confiance et j'espère en Vous!

Neuvaine Perpétuelle au Sacré Coeur de Jésus

Prière de la Neuvaine perpétuelle au Sacré Cœur de Jésus de 1916

Cœur de Jésus, océan de bonté et source inépuisable de miséricorde, Daignez exaucer nos prières.
Cœur de Jésus dont les délices sont d'être avec les enfants des hommes, et qui aimez à leur accorder des bienfaits,
Daignez exaucer nos prières
.
Cœur de Jésus, qui êtes notre consolation dans nos peines, notre remède dans nos maux et notre soulagement dans nos misères,
Daignez exaucer nos prières.

Cœur de Jésus, qui avez été touché et attendri par le cri de la Chananéenne, et qui lui avez accordé la guérison de sa fille, Soulagez et guérissez nos chers malades.
Cœur de Jésus, qui avez écouté la plainte du père désolé : « Seigneur, venez avant que mon fils meure ! »
Soulagez et guérissez nos chers malades
.
Cœur de Jésus, qui êtes accouru avec tant de bonté et d'affection au secours de votre ami Lazare,
Soulagez et guérissez nos chers malades
.
Cœur de Jésus, qui, avec une tendresse paternelle, avez nourri cinq mille hommes dans le désert, de peur qu'ils ne devinssent souffrants en chemin,
Soulagez et guérissez nos chers malades
.
Cœur de Jésus, qui, pour faire éclater votre puissance, et faire admirer votre bonté, avez rendu la santé à des milliers de malades et d'infirmes,
Soulagez et guérissez nos chers malades
.
Cœur de Jésus, à qui toute puissance a été donnée au Ciel et sur la terre,
Soulagez et guérissez nos chers malades.

Cœur de Jésus, qui n'aimez point à punir, mais à pardonner, et qui nous délivrez si volontiers des maux qui nous accablent, Soulagez et guérissez nos chers malades.
Cœur de Jésus, ô le meilleur, le plus indulgent et le plus compatissant de tous les cœurs,
Soulagez et guérissez nos chers malades.

Cœur de Jésus, qui avez connu le souffrances de la pauvreté, Soutenez et consolez les affligés.
Cœur de Jésus, dont la vie n'a été qu'une croix et un martyre,
Soutenez et consolez les affligés.
Cœur de Jésus, qui avez été touché par les larmes de la veuve conduisant au tombeau son fils unique,
Soutenez et consolez les affligés.
Cœur de Jésus, qui, avec une compassion admirable, avez rendu la vie à la petite fille du chef de la synagogue,
Soutenez et consolez les affligés.
Cœur de Jésus, qui avez pleuré sur Lazare, mort et enseveli,
Soutenez et consolez les affligés.
Cœur de Jésus, méconnu malgré votre immense amour,
Soutenez et consolez les affligés.
Cœur de jésus, outragé et calomnié,
Soutenez et consolez les affligés.
Cœur de Jésus, trahi par un de vos apôtres,
Soutenez et consolez les affligés.
Cœur de Jésus, abandonné par vos amis dans votre Passion,
Soutenez et consolez les affligés.
Cœur de Jésus, qui, sur la croix, avez éprouvé les angoisses du délaissement le plus cruel,
Soutenez et consolez les affligés.

En mémoire de votre agonie au jardin des Oliviers, Exaucez-nous, ô divin Cœur.
En mémoire de la blessure que vous avez reçue sur la croix par amour pour nous,
Exaucez-nous, ô divin Cœur.
Au nom de vos bontés et de toutes vos miséricordes,
Exaucez-nous, ô divin Cœur.

Seigneur, celui que vous aimez est malade, Seigneur, celui que vous aimez est malade.
Seigneur, si vous voulez vous pouvez me guérir,
Seigneur, si vous voulez vous pouvez me guérir.
Seigneur, faites que je voie !
Seigneur, faites que je voie !
Seigneur, faites que j'entende !
Seigneur, faite que j'entende !
Seigneur, faites que je marche !
Seigneur, faites que je marche !

Venez à Moi, vous tous qui souffrez,

Et Je vous soulagerai.

Prions

Ne nous refusez pas, ô Sacré Cœur de Jésus, ne nous refusez pas les douces et consolantes faveurs que nous vous demandons pour les membres de notre pieuse Confrérie pendant cette Neuvaine. Nous ne vous quitterons pas, ô Cœur divin, jusqu'à ce que vous ayez dit : « Je suis votre salut » ; jusqu'à ce que vous ayez dit : « Je le veux, qu'il soit guéri ». Pourriez-vous nous abandonner à la douleur, vous qui bénissez toujours ? Pourriez-vous nous rebuter, vous qui vous laissez si volontiers fléchir ? De votre Cœur sacré, ô Jésus, coulent des torrents de grâces : ici, les malades trouvent la santé, les affligés, la consolation ; celui qui est fatigué, le repos ; l'indigent, l'abondance. Soyez béni ô Cœur divin, pour les biens que vous accordez à ceux qui vous implorent avec confiance, et faites qu'à cause de votre bonté pour eux ils vous soient de plus en plus fidèles, afin que vos généreuses promesses se réalisent aussi plus pleinement en leur faveur. Cœur de Marie, cœur compatissant de notre tendre Mère, parlez à Jésus pour nous. Suppliez-le de nous accorder les guérisons, le soulagement et les consolations que nous sollicitons de toute l'ardeur de nos âmes. Portez-lui aussi nos actions de grâces. O Cœur de Marie, aidez-nous ! O Cœur de Jésus, exaucez-nous. Ainsi soit-il.

20358350_m

Prière de la Neuvaine perpétuelle au Sacré Cœur de Jésus (texte actuel)

Dieu notre Père, notre Paroisse est dédiée au Cœur Sacré de Ton fils qui a tant aimé les hommes; C'est Lui qui nous a dit: "Tout ce que vous demanderez à mon Père en mon Nom, il vous l'accordera". "Venez à moi, vous tous qui souffrez et je vous soulagerai". Confiants en Sa Parole, et par l'intercession de Marie notre Mère, nous te prions pour les malades, les affligés et tous ceux qui se recommandent à nos prières.

Seigneur Jésus, pour nous sauver tu as vécu la pauvreté de la crèche à la croix
Tous : Béni sois-tu Seigneur
Tu as été abandonné, rejeté, trahi et renié
Tous : Béni sois-tu Seigneur
Tu as souffert l'agonie, la passion et la croix
Tous : Béni sois-tu Seigneur

Pour nous donner la vie, tu es ressuscité des morts
Tous : Loué sois-tu Seigneur
Tu es monté à la droite du Père
Tous : Loué sois-tu Seigneur
Tu as envoyé l'Esprit Saint pour faire de nous des témoins de la Bonne Nouvelle
Tous : Loué sois-tu Seigneur

Toi qui as été attentif aux petits, aux humbles, aux pauvres, aux étrangers et à tous les exclus de la société Tous : Rends notre cœur semblable au tien
Toi qui as été solidaire des hommes jusque dans la mort
Tous : Rends notre cœur semblable au tien

Seigneur Jésus, tu as guéri les malades, tu as accueilli la révolte de ceux qui souffrent, tu as redonné la dignité, l'espérance et la joie de vivre aux opprimés et aux désespérés. Entends aujourd'hui, les cris de tes frères : Seigneur, celui que tu aimes est malade.
Tous : Seigneur, celui que tu aimes est malade

Seigneur, si tu le veux, tu peux me guérir
Tous : Seigneur, si tu le veux, tu peux me guérir
Seigneur, fais que je voie
Tous : Seigneur, fais que je vois
Seigneur, fais que j'entende
Tous : Seigneur, fais que j'entende
Seigneur, fais que je marche
Tous : Seigneur, fais que je marche
Pour tous nos frères défunts
Tous : Nous te prions Seigneur

Pour toutes les grâces reçues de Toi chaque jour
Tous : Merci Seigneur

Prions

Dieu dont l'amour est tout puissant, écoute notre prière. Donne nous d'être pour ceux qui souffrent, lumière dans la nuit, chaleur qui réconforte, espérance qui rend libre. Nous te le demandons par Jésus Christ, Ton fils, Notre Seigneur qui vit et règne avec Toi, dans l'unité de l'Esprit Saint, un seul Dieu pour les siècles des siècles. Amen.

Téléchargez le texte de la neuvaine pertuelle (pdf), en cliquant ici

Seigneur, nous ne sommes pas dignes que vous entriez dans notre maison,

Mais dites seulement une parole et nos malades seront guéris.

Posté par fmonvoisin à 18:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Le Coeur Sacré de Jésus

2473918910_2cd2c505ff_b

Le Coeur Sacré de Jésus

"Voici ce Coeur qui a tant aimé les Hommes..."

Prières au Sacré Coeur

calendar74

Souvenez-vous au Sacré-Coeur

Souvenez-vous, ô Sacré Cœur de Jésus, de tout ce que vous avez fait pour sauver nos âmes, et ne les laissez pas périr. Souvenez-vous de l'éternel et immense amour que vous avez eu pour elles; ne repoussez pas ces âmes qui viennent à vous défaillantes sous le poids de leurs misères, oppressées sous celui de tant de douleurs. Soyez touché de notre faiblesse, des dangers qui nous environnent de toutes parts, des maux qui nous font soupirer et gémir. Remplis de confiance et d'amour, nous venons à votre Cœur, ô Jésus, comme au cœur du meilleur des pères, du plus tendre et du plus compatissant des amis. Recevez-nous, ô Sacré Cœur, dans votre infinie tendresse, faites-nous ressentir les effets de votre compassion et de votre amour ; montrez-vous notre appui, notre médiateur auprès de votre Père. Au nom de votre Sang et de vos mérites, accordez-nous la force dans nos faiblesses, la consolation dans nos peines, la grâce de vous aimer dans le temps et celle de vous posséder dans l'éternité. Ainsi soit-il.

Corazon_Cristo_1_1

Prières de sainte Marguerite-Marie Alacoque (1647-1690)

O très amoureux Cœur de mon unique amour Jésus, ne pouvant vous aimer, honorer et glorifier selon l'étendue du désir que vous m'en donnez, j'invite le ciel et la terre de le faire pour moi ; et je m'unis à ces ardents séraphins pour vous aimer. O Cœur tout brûlant d'amour, que n'enflammez-vous le ciel et la terre de vos plus pures flammes pour en consommer tout ce qu'ils enserrent, afin que toutes les créatures ne respirent que votre amour ! Changez-moi tout en cœur pour vous aimer, en me consommant dans vos plus vives ardeurs. O feu divin, ô flammes toutes pures du Cœur de mon unique amour Jésus, brûlez-moi sans pitié, consommez-moi sans résistance ! O amour du ciel et de la terre, venez, venez tout dans mon cœur pour me réduire en cendres ! O feu dévorant de la Divinité, venez, venez fondre sur moi ! Brûlez-moi, consommez-moi au milieu de vos plus vives flammes, qui font vivre ceux qui y meurent. Ainsi soit-il !

Prière extraite de Vie et Œuvres, Paris, De Gigord, 1920 (4° éd.). Citée in Edouard Glotin, Prier à Paray-le-Monial, Paris, Desclée de Brouwer, 1996.

Acte de Consécration individuel de Sainte Marguerite-Marie

La sainte attribuait cette consécration à Notre-Seigneur Lui-même. "Elle vient de Lui", écrivait-elle au Père Croiset. Elle est connue sous le nom de "Petite Consécration". Il en existe deux formules presque identiques - toutes deux autographes - conservées au monastère de Nevers. L'une fut adressée à la Sœur Félice-Madeleine de la Barge, l'autre à la Mère de Soudeilles : c'est cette dernière qui est reproduite ici.

Je, N**, me donne et consacre au Sacré-Cœur de Notre-Seigneur Jésus-Christ ; je lui donne ma personne et ma vie, mes actions, peines et souffrances, pour ne plus vouloir me servir d'aucune partie de mon être que pour L'honorer, aimer et glorifier. C'est ici ma volonté irrévocable que d'être toute à Lui et faire tout pour son amour, en renonçant de tout mon cœur à tout ce qui Lui pourrait déplaire. Je Vous prends donc, ô Sacré Cœur, pour l'unique objet de mon amour, le protecteur de ma vie, l'assurance de mon salut, le remède de ma fragilité et de mon inconstance, le réparateur de tous les défauts de ma vie et mon asile assuré à l'heure de ma mort. Soyez donc, ô Cœur de bonté, ma justification envers Dieu le Père, et détournez de moi les traits de sa juste colère. O Cœur d'amour, je mets toute ma confiance en Vous, car je crains tout de ma malice et de ma faiblesse, mais j'espère tout de vos bontés. Consumez donc en moi tout ce qui Vous peut déplaire ou résister. Que votre pur amour s'imprime si avant dans mon cœur que jamais je ne Vous puisse oublier, ni être séparée de Vous. Je Vous conjure par toutes vos bontés que mon nom soit écrit en Vous, puisque je veux faire consister tout mon bonheur et toute ma gloire à vivre et à mourir en qualité de votre esclave. Ainsi soit-il.

scoeur1

Prières de saint Claude de La Colombière (1641-1682)

Sacré Cœur de Jésus, apprenez-moi le parfait oubli de moi-même, puisque c'est la seule voie par où l'on peut entrer en vous. Puisque tout ce que je ferai à l'avenir sera à vous, faites en sorte que je ne fasse rien qui ne soit digne de vous ; enseignez-moi ce que je dois faire pour parvenir à la pureté de votre amour, duquel vous m'avez inspiré le désir. Je sens en moi une grande volonté de vous plaire, et une plus grande impuissance d'en venir à bout sans une lumière et un secours très particuliers que je ne puis attendre que de vous. Faites en moi votre volonté, Seigneur ; je m'y oppose, je le sens bien, mais je voudrais bien ne pas m'y opposer : c'est à vous à tout faire, divin Cœur de Jésus-Christ, vous seul aurez toute la gloire de ma sanctification, si je me fais saint ; cela me paraît plus clair que le jour ; mais ce sera pour vous une grande gloire, et c'est pour cela seulement que je veux désirer la perfection. Ainsi soit-il.


Prière extraite de l'Acte d'offrande, in Retraite spirituelle, 1684.


Mon Dieu, je suis si persuadé que Vous veillez sur ceux qui espèrent en Vous, et qu'on ne peut manquer de rien quand on attend de Vous toutes choses, que j'ai résolu de vivre à l'avenir sans aucun souci, et de me décharger sur Vous de toutes mes inquiétudes : in pace in idipsum dormiam et requiescam, quoniam Tu, Domine, singulariter in spe constituisti me (Ps. IV, 9). Les hommes peuvent me dépouiller et des biens et de l'honneur, les maladies peuvent m'ôter les forces et les moyens de Vous servir, je puis même perdre Votre grâce par le péché ; mais jamais je ne perdrai mon espérance, je la conserverai jusqu'au dernier moment de ma vie, et tous les démons de l'enfer feront à ce moment de vains efforts pour me l'arracher : in pace in idipsum dormiam et requiescam. D'aucuns peuvent attendre leur bonheur de leurs richesses ou de leurs talents, d'autres s'appuyer sur l'innocence de leur vie, ou sur la rigueur de leur pénitence, ou sur le nombre de leurs aumônes, ou sur la ferveur de leurs prières ; Tu, Domine, singulariter in spe constituisti me : pour moi, Seigneur, toute ma confiance, c'est ma confiance même ; cette confiance ne trompa jamais personne : nullus, nullus speravit ira Domino et confusus est (Eccl. II, 11). Je suis donc assuré que je serai éternellement heureux, parce que j'espère fermement de l'être, et que c'est de Vous, ô mon Dieu que je l'espère : in Te, Domine, speravi, non confùndar in aeternum (Ps. XXX, 2). Je connais, hélas ! je ne connais que trop que je suis fragile et changeant, je sais ce que peuvent les tentations contre les vertus les mieux affermies, j'ai vu tomber les astres du ciel et les colonnes du firmament, mais tout cela ne peut m'effrayer : tant que j'espérerai je me tiens à couvert de tous les malheurs, et je suis assuré d'espérer toujours parce que j'espère encore cette invariable espérance. Enfin, je suis sûr que je ne puis trop espérer en Vous, et que je ne puis avoir moins que ce que j'aurai espéré de Vous. Ainsi, j'espère que Vous me tiendrez dans les penchants les plus rapides, que Vous me soutiendrez contre les plus furieux assauts, et que Vous ferez triompher ma faiblesse de mes plus redoutables ennemis ; j'espère que Vous m'aimerez toujours, et que je Vous aimerai aussi sans relâche ; et, pour porter tout d'un coup mon espérance aussi loin qu'elle peut aller, je Vous espère Vous-même de Vous-même, ô mon Créateur, et pour le temps et pour l'éternité. Ainsi soit-il !

Prière de Confiance.

Jésus, Vous êtes le seul et le véritable Ami. Vous prenez part à mes maux, vous vous en chargez, vous avez le secret de me les tourner en bien. Vous m'écoutez avec bonté lorsque je vous raconte mes afflictions et vous ne manquez jamais de les adoucir. Je vous trouve toujours et en tout lieu ; vous ne vous éloignez jamais et, si je suis obligé de changer de demeure, je ne laisse pas de vous trouver où je vais. Vous ne vous ennuyez jamais de m'entendre ; vous ne vous lassez jamais de me faire du bien. Je suis assuré d'être aimé si je vous aime. Vous n'avez que faire de mes biens, et vous ne vous appauvrissez point en me communiquant les vôtres. Quelque misérable que je sois, un plus noble, un plus bel esprit, un plus saint même ne m'enlèvera pas votre amitié ; et la mort, qui nous arrache à tous les autres amis, me doit réunir avec vous. Toutes les disgrâces de l'âge ou de la fortune ne peuvent vous détacher de moi ; au contraire, je ne jouirai jamais de vous plus pleinement, vous ne serez jamais plus proche que lorsque tout me sera le plus contraire. Vous souffrez mes défauts avec une patience admirable ; mes infidélités mêmes, mes ingratitudes ne vous blessent point tellement que vous ne soyez toujours prêt à revenir si je le veux. O Jésus, accordez-moi de le vouloir afin que je sois tout à vous, pour le temps et pour l’éternité.

Acte de Consécration du Père Claude de La Colombière

Cette consécration convient spécialement aux Religieux, et est une excellente manière de renouveler les vœux de profession.

O mon adorable Rédempteur, je me donne et me consacre à votre Sacré Cœur en la manière la plus parfaite et la plus étendue qu'il m'est possible. Je me suis cloué à votre Croix par les vœux de ma profession ; je les renouvelle dans ce Cœur divin en présence du ciel et de la terre ; je Vous rends grâces de me les avoir inspirées. Je confesse que le joug de votre saint service n'est ni rude ni pesant, que je ne me trouve point embarrassé de mes liens. Je voudrais, au contraire, les multiplier, en serrer les nœuds davantage. J'embrasse donc l'aimable croix de ma vocation jusqu'à ma mort ; elle sera tout mon plaisir, toute ma gloire et tous mes délices. Absit mihi gloriari nisi in Cruce Domini nostri Jesu Christi per quem mihi mundus crucifixus est, et ego mundo. A Dieu ne plaise que je me glorifie, que je me réjouisse jamais, sinon dans la croix de Jésus-Christ ! A Dieu ne plaise que j'aie jamais d'autre trésor que sa pauvreté, d'autres délices que ses souffrances, d'autre amour que Lui-même ! Non, non, mon aimable Sauveur, jamais je ne me détacherai de Vous, et je ne m'attacherai qu'à Vous ; les plus étroits sentiers de la vie parfaite à laquelle je me sens appelé ne me donnent point de frayeur, parce que Vous êtes ma lumière et ma force. J'espère donc, Seigneur, que Vous me rendrez inébranlable dans toutes les tentations, victorieux contre les efforts de mes ennemis, et que Vous étendrez sur moi cette main qui m'a départi tant de faveurs, pour m'être toujours plus libérale. Je Vous en conjure, mon adorable Jésus, par votre sang, par toutes vos plaies et par votre Sacré Cœur : faites que, par la consécration que je Vous fais de tout ce que je suis, je devienne en ce jour une nouvelle production de votre amour ! Ainsi soit-il.

calendar92

Prières des prêtres pendant la Révolution de 1789

Prière récitée par les prêtres déportés sous la Terreur en 1793 à Brouage, en Charente Maritime

O Jésus-Christ, tous vos Saints nous disent que votre Cœur a été ouvert pour tous les hommes ; mais bien des prodiges de miséricorde nous disent qu'il a été spécialement ouvert pour la France. O vous qui, dans votre charité, avez pourvu à tous les besoins à venir, en faisant naître cette dévotion au sein du royaume, n'avez-vous pas voulu lui préparer une ressource assurée dans ses malheurs ; et dans le miracle que vous opérâtes, au commencement de ce siècle, en faveur d'une de nos villes qui recourut à votre Cœur sacré, n'avez-vous pas voulu nous laisser un gage de ce que nous devons en espérer si nous y recourons aussi ? Au milieu du fléau destructeur de la peste dans cette malheureuse cité, son charitable pasteur, ses pieux magistrats, vont se prosterner devant votre Cœur, au nom de toute la ville, en lui vouant un culte solennel, et aussitôt la contagion disparaît. O mon Sauveur, en feriez-vous moins pour nous ? Les tristes effets de la contagion de l'impiété et du libertinage subsisteraient-ils encore après que nous aurions réclamé la bonté infinie de votre Cœur divin ? Ah ! quand nous disons à un homme comme nous que nous comptons sur la bonté de son cœur, il ne saurait rien nous refuser. Et qu'est-ce, ô mon Sauveur, que le Cœur de l'homme le meilleur et le plus compatissant, auprès de votre Cœur ? Et nous ne nous confierions pas à la bonté de votre Cœur ! Et nous douterions que de ce Cœur d'où sont sortis tant de miracles de charité, i1 en sortît encore un aujourd'hui pour nous ! Oh ! non, nous n'en douterons pas... O Jésus-Christ, notre aimable Sauveur, nous nous souviendrons que votre Cœur est le sanctuaire de votre miséricorde et la source de tous les biens. Nous implorons avec la plus tendre confiance, son immense charité pour nous. Nous nous vouerons, nous nous vouons, dès ce moment, au culte de votre adorable Cœur ; tous les cœurs de ce royaume, nous les réunissons par les désirs de la charité, pour les lui offrir tous ensemble. Oui, Cœur de Jésus, nous vous offrons notre patrie tout entière et les cœurs de tous ses enfants. O Vierge sainte, ils sont maintenant entre vos mains ; nous vous les avons remis en nous consacrant à vous, comme à notre protectrice et à notre Mère. Aujourd'hui nous vous en supplions, offrez-les, offrez-les au Cœur de Jésus. Ah ! présentés par vous, il les recevra ; il leur pardonnera, il les bénira, il les sanctifiera, il les sauvera, et il sauvera la France tout entière ; il lui rendra la paix, il y fera revivre la foi, la piété et les mœurs ; il y fera refleurir la sainte religion. Ainsi soit-il.

Manseau, Les prêtres et religieux déportés sur les côtes et dans les îles de la Charente inférieure sous la Terreur, t.I, chap.XV.

Prières récitées par les prêtres déportés sous le Directoire en 1800 à l'île de Ré.

Elles figuraient toutes deux sur la feuille d'agrégation de l'Association du Sacré-Cœur de l'île de Ré, et portaient ce titre : "Prière journalière de l'Association formée entre les prêtres déportés à l'île de Ré, le 2 février 1800."

Au Sacré-Cœur de Jésus. O Cœur adorable de Jésus ! Soyez l'unique objet de mon amour, le terme de tous mes désirs, le centre de mon cœur ; soyez ma paix et ma tranquillité à l'heure de ma mort, ma joie et ma béatitude dans l'éternité. O Cœur aimable ! soyez connu, aimé et exalté jusqu'aux extrémités de la terre ; comblez de grâces et de bénédictions ceux qui vous aimeront et vous invoqueront ; accordez à ceux et à celles de cette sainte association, les grâces qu'ils vous demandent ou devraient vous demander, et que leur séjour soit pour l'éternité dans ce sanctuaire adorable. Ainsi soit-il.

Au Sacré-Cœur de Jésus. Cœur adorable de mon Sauveur, sanctuaire de la charité et de la miséricorde, source de toutes les grâces et de toutes les vertus, je me consacre entièrement à vous ; je veux vous louer, vous bénir, vous adorer tous les jours de ma vie, et vous aimer s'il était possible autant que vous êtes aimable. Pénétré des sentiments de la plus profonde humilité, je me propose d'avoir recours à vous dans tous les besoins de mon âme, dans toutes mes tentations, dans tous les dangers auxquels je pourrai être exposé, de vivre dans la plus intime union de mon Cœur avec le vôtre ; d'y renfermer, d'y fondre, d'y perdre le mien afin qu'il devienne une même chose avec le vôtre, et qu'il brûle du même feu. Vous nous avez promis, mon Sauveur, que vous aimeriez ceux qui vous aiment : Ego diligentes me diligo : que cette promesse s'accomplisse sur moi, sur tous les membres de cette association, sur tous les fidèles qui honorent votre Sacré-Cœur par un amour sincère et qui s'efforcent de mériter par leurs hommages de ressentir les effets du vôtre. Qu'elle soit pour eux et pour moi le gage d'une sainte vie, d'une mort précieuse à vos yeux, et de la glorieuse immortalité. Et vous, O Cœur de Marie ! après le Cœur de Jésus, le plus aimable, le plus compatissant de tous les cœurs, présentez au Cœur de votre Fils, notre consécration, nos résolutions, notre amour. Il s'attendrira sur nos malheurs, il nous en délivrera, et après avoir été notre protectrice sur la terre, vous serez notre reine dans les cieux. Ainsi soit-il.

Coeur_Broy_E9

Prière d'après Claire Ferchaud (1896-1972)

Cette prière a reçu l'Imprimatur de Mgr Charles, évêque de Verdun, et suite à la demande du cardinal Lépicier, la bénédiction et l'approbation de Pie XI le 26 avril 1930.

O Cœur de Jésus, broyé à cause de nos péchés,
Cœur attristé et martyrisé par tant de crimes et de fautes,
Cœur, victime de toutes les iniquités,
Je Vous aime de toute mon âme et par-dessus toutes choses,
Je Vous aime pour ceux qui Vous méprisent et Vous délaissent,
Je Vous aime pour ceux qui Vous outragent et Vous empêchent de régner,
Je Vous aime pour ceux qui Vous abandonnent seul dans la Sainte Eucharistie,
Je Vous aime pour les âmes ingrates qui osent profaner votre Sacrement d'Amour par leurs insultes et leurs sacrilèges.
Cœur de Jésus, pardonnez aux pécheurs : ils ne savent pas ce qu'ils font !
Cœur de Jésus, soutenez tous ceux qui propagent votre saint Nom !
Cœur de Jésus, soutenez tous ceux qui souffrent et qui luttent !
Cœur de Jésus, faites que la société s'inspire en tout de votre Saint Evangile, seule sauvegarde de la justice et de la paix !
Cœur de Jésus, que les familles et les nations proclament vos droits !
Cœur de Jésus, régnez sur ma patrie !
Cœur de Jésus, que votre règne arrive par le Cœur Immaculé de Marie !

SCJynonacidos

Prière de Marthe Robin (1902-1981)

Père éternel, par les divins Cœurs de Jésus et de Marie et par votre Esprit d'Amour, je vous offre les plaies sacrées de Jésus mon Sauveur, son sang précieux, sa face adorable, son cœur sacerdotal et eucharistique, … en union avec Marie, et en particulier pour les âmes consacrées et pour vos prêtres… Je vous offre Jésus, la Sagesse Eternelle et le Souverain Bien… Dans ces abîmes sans fond de miséricorde, de pardon et d'amour du Cœur de Jésus, je noie l'iniquité, la haine et l'impiété. Dans son sang rédempteur, sanctificateur et divin, je plonge les âmes coupables, ingrates et aveugles. Je cache les âmes craintives, timides et défiantes dans ses plaies sacrées. Je submerge les cœurs froids, endurcis et rebelles dans l'océan infini de sa tendresse. J'emporte les prêtres, tous les prêtres dans ces demeures réservées à eux seuls. J'enfonce le monde universel dans son Cœur brûlant d'amour pour tous. Enfin dans ce brasier purificateur, pacificateur et sanctificateur, je jette, ô mon Père des Cieux, toutes vos créatures susceptibles de régénération, de perfection et d'amour, tous les égarés, les indécis, les infidèles, tous les pauvres pécheurs, et Vous supplie de les recevoir, de les garder, de les transformer, de les consumer tous dans votre immense amour. O Justice éternelle de la Sainteté Souveraine et Infinie de mon Dieu, voici Jésus. Soyez satisfaite par ses mérites surabondants qu'Il a bien voulu déposer en moi. Payez-vous à l'infini, dédommagez-vous de la gloire que vous a ravie Lucifer et toute sa légion orgueilleuse et après lui toutes les âmes coupables et indélicates. O Amour inexprimable et incompréhensible, ô Charité suprême et infinie, soyez emportés dans les âmes par les flammes toutes puissantes de son divin Cœur… Recevez éternellement… sans jamais d'interruption, de ralentissement, de fléchissement et d'oubli, votre Christ Jésus, l'Eternel Infini en qui je m'anéantis sans cesse sous la conduite du St-Esprit et avec Marie ma Mère, pour le parfait accomplissement de tous vos desseins d'amour dans l'Eglise et dans le monde. Mon Dieu, le silence répond mieux que les multiples ardeurs de mon amour pour Vous. Prenez Jésus, tout Jésus, et daignez lire vous-même en sa pensée divine qui est la vôtre, les intraduisibles caractères de feu que votre Esprit de charité a si profondément imprimés en mon âme et dans tout mon être, à tout jamais anéantis au cœur de votre unité.

Prière dictée le 4 juin 1937, en la Fête du Sacré-Cœur. In Raymond Peyret, Marthe Robin, La Croix et la Joie, Valence, Société d'Edition Peuple Libre, 1981.

calendar80

Prière au Cœur Eucharistique sous forme de Litanies

Cette prière au Cœur Eucharistique, sous l'inspiration d'une âme favorisée des dons de Dieu, commença à se répandre en 1854. Le P. Hermann (1821-1871), qui a inauguré en l'église Notre-Dame des Victoires l'adoration nocturne du Saint-Sacrement, M. Dupont (le "saint homme de Tours", 1797-1876), et Pierre-Julien Eymard (1811-1868, canonisé en 1963), fondateur de la Congrégation des Prêtres du Saint-Sacrement, en furent les premiers propagateurs.


Cœur Eucharistique de Jésus, doux compagnon de notre exil, je vous adore.
Cœur Eucharistique de Jésus,
Cœur solitaire, Cœur humilié, Cœur délaissé,
Cœur oublié, Cœur méprisé, Cœur outragé,
Cœur méconnu des hommes,
Cœur aimant nos cœurs,
Cœur suppliant qu'on l'aime,
Cœur patient à nous attendre,
Cœur pressé de nous exaucer,
Cœur désirant qu'on le prie,
Cœur foyer de nouvelles grâces,
Cœur silencieux voulant parler aux âmes,
Cœur doux refuge de la vie cachée,
Cœur maître des secrets de l'union divine,
Cœur de Celui qui dort, mais qui veille toujours,
Cœur Eucharistique de Jésus, ayez pitié de nous.
Jésus-Hostie, je veux vous consoler.
Je m'unis à vous, je m'immole avec vous.
Je m'anéantis devant vous,
Je veux m'oublier pour penser à vous,
Etre oublié et méprisé pour l'amour de vous,
N'être compris, n'être aimé que de vous.
Je me tairai pour vous entendre et me quitterai pour me perdre en vous.
Faites que je soulage ainsi votre soif de mon salut, votre soif ardente de ma sainteté, et que, purifié, je vous donne un pur et véritable amour.
Je ne veux plus lasser votre attente : prenez-moi, je me donne à vous.
Je vous remets toutes mes œuvres, mon esprit pour l'éclairer, mon cœur pour le diriger, ma volonté pour la fixer, ma misère pour la secourir, mon âme et mon corps pour les nourrir.
Cœur Eucharistique de mon Jésus, dont le sang est la vie de mon âme, que je ne vive plus, mais vivez seul en moi.
Ainsi soit-il.

christ17_4

Consécration au Cœur Eucharistique de Jésus

Jésus, Maître adorable, caché dans votre Sacrement d'amour, vous qui demeurez avec moi pour adoucir mon exil, pourrais-je ne pas me vouer à consoler le vôtre ? A vous qui me donnez votre cœur, comment ne pas donner le mien ? Me donner à vous, il est vrai, c'est encore mon propre avantage, c'est trouver pour moi-même l'ineffable trésor d'un cœur aimant, désintéressé, fidèle comme je voudrais que fût le mien. Ainsi je ne peux rien donner et je reçois toujours. Seigneur, je ne saurais lutter de générosité avec vous, mais je vous aime ; daignez agréer mon pauvre cœur, et, encore qu'il ne soit rien, puisque vous l'aimez, il devient par vous quelque chose ; rendez-le bon et gardez-le. Cœur Eucharistique de Jésus, je vous consacre toutes les facultés de mon âme, toutes les forces de mon corps ; je veux travailler à vous connaître et à vous aimer toujours davantage pour vous faire mieux connaître et vous faire mieux aimer ; je veux n'agir que pour votre gloire, ne faire que la volonté de votre Père. Je vous consacre tous les instants de ma vie en esprit d'Adoration devant votre présence réelle ; d'Action de grâces pour cet incomparable don ; de Réparation pour nos cruelles froideurs, et de Supplication incessante, afin que nos prières offertes par vous, avec vous et en vous, s'élèvent purifiées et fécondes jusqu'au trône de la miséricorde divine et pour son éternelle gloire. Ainsi soit-il.

calendar96

Prière au Sacré-Cœur Eucharistique devant le Très Saint-Sacrement exposé

Cette prière a été composée par le P. Lepidi, Maître du Sacré Palais, auteur d'une courte et remarquable étude théologique publiée en latin en 1905 (sans mention de son nom), sur le culte du Cœur Eucharistique de Jésus.

O Cœur Eucharistique, ô amour souverain du Seigneur Jésus, qui avez institué l'auguste Sacrement pour demeurer ici-bas au milieu de nous, pour donner à nos âmes votre chair comme nourriture et votre sang comme céleste breuvage, nous croyons fermement, Seigneur Jésus, à cet amour suprême qui institua la Très Sainte Eucharistie, et ici, devant cette Hostie, il est juste que nous adorions cet amour, que nous le confessions et l'exaltions comme le grand foyer de la vie de votre Eglise. Cet amour est pour nous une pressante invitation ; vous semblez nous dire : « Voyez combien je vous aime ! En vous donnant ma chair en nourriture et mon sang en breuvage, je veux, par ce contact, exciter votre charité, vous unir à moi ; je veux réaliser la transformation de vos âmes en moi, le Crucifié ; en moi qui suis le Pain de la vie éternelle ; donnez-moi donc vos cœurs, vivez de ma vie et vous vivrez de Dieu. » Nous le reconnaissons, ô Seigneur, tel est l'appel de votre Cœur Eucharistique, et nous vous en remercions, et nous voulons, oui, nous voulons y répondre. Accordez-nous la grâce de bien nous pénétrer de cet amour suprême par lequel, avant de souffrir, vous nous avez conviés à prendre et à manger votre Corps sacré. Gravez dans le fond de nos âmes le propos stable d'être fidèles à cette invitation. Donnez-nous la dévotion, la révérence nécessaires pour honorer, pour recevoir dignement le don de votre Cœur Eucharistique, ce don de votre amour final. Que nous puissions ainsi, par votre grâce, célébrer effectivement le souvenir de votre Passion, réparer nos offenses et nos froideurs, alimenter et accroître notre amour pour vous, et conserver toujours vivante dans nos cœurs la semence de la bienheureuse immortalité. Ainsi soit-il.

gesu_

Acte de Consécration de Mère L.-M. Claret de La Touche (1868-1915)

Religieuse Visitandine du monastère de Romans, puis Supérieure de la communauté en Italie, Louise-Marguerite Claret de La Touche fut favorisée de communications divines, et chargée par le Seigneur d'une mission particulière envers le clergé : "Je veux imprimer mon Cœur sur le cœur de mon Sacerdoce et c'est par ton moyen que je le ferai" (18 octobre 1904).

O Amour Infini, Dieu éternel, principe de vie, source de l'être, je T'adore dans Ton Unité souveraine et dans la Trinité de Tes personnes. Je T'adore dans le Père, Créateur tout puissant qui a fait toutes choses. Je T'adore dans le Fils, Sagesse éternelle, par qui tout a été fait, Verbe du Père, incarné dans le temps au sein de la Vierge Marie, Jésus-Christ, Rédempteur et Roi. Je T'adore dans le Saint-Esprit, en qui sont la lumière, la force et la fécondité. Je T'adore, Amour Infini, caché dans les mystères de notre Foi, rayonnant dans l'Eucharistie, débordant sur le Calvaire et vivifiant la Sainte Eglise par les canaux des Sacrements. Je T'adore palpitant dans le Cœur du Christ, ton ineffable tabernacle, et me consacre à Toi. Je me donne à Toi sans crainte, dans la plénitude de ma volonté ; prends possession de mon être, pénètre-le tout entier. Je ne suis qu'un néant, impuissant à Te servir, il est vrai ; mais, ce néant, c'est Toi, Amour Infini, qui l'as vivifié et qui l'attires à Toi. Me voici donc, ô Jésus, pour faire ton Œuvre d'amour ; pour répandre, autant que j'en serai capable, dans l'âme de tes prêtres et, par eux, dans le monde entier, la connaissance de tes miséricordes infinies et des sublimes tendresses de ton Cœur. Je veux accomplir Ta Volonté, quoi qu'il m'en coûte, jusqu'à l'effusion de mon sang si mon sang pouvait n'être pas indigne de couler pour ta gloire. O Marie, Vierge immaculée, que l'Amour Infini a rendu féconde, c'est par tes mains virginales que je me donne et me consacre. Obtiens-moi d'être humble et fidèle et de me dévouer sans réserve aux intérêts de Jésus-Christ, ton adorable Fils, et à la gloire de son Cœur Sacré !

Le Don du Sacré-Cœur aux Prêtres, Extraits des œuvres de Mère Louise-Marguerite Claret de La Touche, Saint-Jean-le-Blanc - Paris, 1948.

sacro_cuore_8

Acte de Consécration de Mère Marie de Jésus (1841-1884)

Marie Deluil-Martiny fonda en 1873 à Berchem près d'Anvers la Société des Filles du Cœur de Jésus, où elle prit l'habit sous le nom de Sœur Marie de Jésus. Elle a été béatifiée par Jean-Paul II le 22 octobre 1989.(pour en savoir plus, cliquer sur le lien suivant: http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-808818.html)

Permettez, ô mon doux Maître, que je me donne à Vous et à votre Cœur adorable par vos propres mains. Recevez et acceptez ainsi le don, l'abandon total et sans conditions que votre grâce me fait Vous offrir de tout moi-même, de mon cœur, de mon âme, de mon esprit, de ma volonté, de ma liberté, de mes pensées, de mes affections… de tout ce qui m'intéresse, m'appartient ou m'est cher, pour le présent et l'avenir, pour le temps et l'éternité. Faites de moi et de tout cela ce que Vous voudrez. Employez-moi, laissez-moi inutile dans un coin, consolez-moi, désolez-moi, je n'ai rien à y voir, rien à désirer ou à préférer. Me voilà jetée aujourd'hui comme une petite goutte d'eau dans l'océan d'amour de la Blessure de votre Cœur, ô Jésus, pour être roulée et portée par ses vagues sacrées selon l'ordre de votre volonté, à tout jamais. En échange de ces pauvretés que je Vous donne, donnez-moi la grâce de ne jamais me reprendre, de Vous aimer sans réserve et sans partage et d'accomplir parfaitement votre volonté sainte.

Mère Marie de Jésus Deluil-Martiny, Fondatrice de la Société des Filles du Cœur de Jésus, Marseille, La Servianne, 1955.

Fano_20Catthedrale_20SC

Prière du cardinal John-Henry Newman (1801-1890)

Mon Dieu, mon Sauveur, j'adore votre Cœur sacré ; car ce cœur est le siège de toutes vos plus tendres affections pour nous, pécheurs. Il est l'instrument et l'organe de votre amour ; Il a battu pour nous ; Il a soupiré d'un grand désir de notre amour ; Il a souffert douloureusement pour nous et pour notre salut. Le zèle l'enflamma, pour que la gloire de Dieu fût manifestée en nous et pour nous. Il est le canal par lequel votre affection humaine débordante est venue à nous ; par lequel est venue à nous toute votre divine charité. Toute votre incompréhensible compassion pour nous, comme Dieu et comme homme, comme notre Créateur, notre Rédempteur et notre Juge, est venue à nous et y vient toujours par ce Sacré Cœur en un fleuve aux courants mêlés inséparablement. O symbole très sacré et sacrement de l'amour divin et humain dans sa plénitude. Vous m'avez sauvé par votre force divine et par votre affection humaine, et enfin par ce sang miraculeux dont Vous débordiez.

Prière extraite de Méditations et Prières, 3° partie, XVI : Le Sacré Cœur, trad. Marie-Agnès Pératé, Paris, Lecoffre, 1906.

Téléchargez le textes de toutes les prières (pdf), en cliquant ici

Manseau, Les prêtres et les religieux déportés sur les côtes et dans les îles de la Charente inférieure sous le Directoire, t.II, chap.XXI.

Posté par fmonvoisin à 18:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 mai 2008

Prier avec le Saint Curé d'Ars

Prier avec saint Jean-Marie Vianney

Jan_Maria_Vianney___Pozna_C5_84

Acte d'amour du Saint Curé

Je vous aime, ô mon Dieu, et mon seul désir est de vous aimer jusqu'au dernier soupir de ma vie. Je vous aime, ô Dieu infiniment aimable, et j'aime mieux mourir en vous aimant que de vivre un seul instant sans vous aimer. Je vous aime, ô mon Dieu, et je ne désire le ciel que pour avoir le bonheur de vous aimer parfaitement. Je vous aime, ô mon Dieu, et je n'appréhende l'enfer que parce qu'on y aura jamais la douce consolation de vous aimer. Ô mon Dieu, si ma langue ne peut dire à tout moment que je vous aime, du moins je veux que mon cœur vous le répète autant de fois que je respire. Ah ! Faites-moi la grâce de souffrir en vous aimant, de vous aimer en souffrant, et d'expirer un jour en vous aimant et en sentant que je vous aime. Et plus j'approche de ma fin, plus je vous conjure d'accroître mon amour et de le perfectionner. Ainsi soit-il.

iconasanto

Prier pour les prêtres

Seigneur Jésus, avec saint Jean-Marie Vianney, nous te confions : tous les prêtres que nous connaissons, ceux que nous avons rencontrés, ceux qui nous ont aidés, ceux que tu nous donnes aujourd'hui comme pères. Tu as appelé chacun par son nom ; pour chacun, nous te louons et nous te supplions : garde-les dans la fidélité à Ton nom ; Toi qui les as consacrés pour qu'en Ton nom, ils soient nos pasteurs, donne leur force, confiance et joie pour accomplir leur mission. Que l'Eucharistie qu'ils célèbrent les nourrisse et leur donne le courage de s’offrir avec Toi pour les brebis que nous sommes ; Qu'ils soient plongés dans Ton cœur de Miséricorde pour qu'ils soient toujours les témoins de ton pardon ; Qu'ils soient de vrais adorateurs du Père pour qu'ils nous enseignent le véritable chemin de la sainteté. Père, avec eux, nous nous offrons au Christ pour l’Église : qu'elle soit missionnaire dans le souffle de ton Esprit; apprends-nous simplement à les aimer, à les respecter et à les recevoir comme un don qui vient de Ta main, pour qu'ensemble nous accomplissions davantage Ton œuvre pour le salut de tous. Amen.

19007046

Prière au saint Curé d'Ars

Saint Curé d'Ars, tu as fait de ta vie une offrande sans partage à Dieu pour le service des hommes ; que l'Esprit-Saint, par ton intercession, nous conduise aujourd'hui à répondre, sans défaillance, à notre vocation personnelle. Tu as été un adorateur assidu du Christ au tabernacle. Apprends-nous à nous approcher avec foi et respect de l'Eucharistie, à goûter la présence silencieuse dans le Saint-Sacrement. Tu as été l'ami des pécheurs. Tu leur disais : « Vos fautes sont comme un grain de sable en comparaison de la grande montagne de la miséricorde de Dieu ». Dénoue les liens de la peur qui nous retiennent parfois loin du pardon de Dieu ; augmente en nous le repentir de nos fautes. Découvre-nous le vrai visage du Père qui attend inlassablement le retour du fils prodigue. Tu as été le soutien des pauvres : « Mon secret est bien simple, c'est de tout donner et de ne rien garder ». Apprends-nous à partager avec ceux qui sont dans le besoin ; rends-nous libres vis-à-vis de l'argent et de toutes les fausses richesses. Tu as été un fils aimant de la Vierge Marie, « ta plus vieille affection ». Apprends-nous à nous tourner vers elle avec la simplicité et la confiance de l'enfant. Tu es devenu le témoin exemplaire des Curés de l'univers. Que ta charité pastorale conduise les pasteurs à rechercher la proximité avec tous sans acception des personnes ; donne-leur l'amour de l'Église, l'élan apostolique, la solidité dans les épreuves. Inspire aux jeunes la grandeur du ministère sacerdotal et la joie de répondre à l'appel du Bon Berger. Saint Curé d'Ars, sois notre intercesseur auprès de Dieu. Obtiens-nous ce que nous te demandons (préciser ici telle demande particulière), toi le pasteur humble et fidèle, infatigable dans le service de Dieu et des hommes. Amen.

Mgr Guy Bagnard,
Évêque de Belley-Ars.

113a

Prière pour les vocations avec le saint Curé d'Ars

Seigneur Jésus, Guide et Pasteur de ton peuple, tu as suscité en ton Église saint Jean-Marie Vianney, Curé d'Ars. Sois bénis pour la sainteté de sa vie et l'admirable fécondité de son ministère. Avec une persévérance et une patience humble, il surmonta tous les obstacles sur les chemins du sacerdoce. Prêtre, il puisait, dans la célébration eucharistique et l'adoration silencieuse, l'ardeur de sa charité pastorale et le dynamisme de son zèle apostolique. Par son intercession, Touche le cœur des jeunes ; qu'ils trouvent dans l'exemple de sa vie l'élan de marcher à ta suite, avec le même courage, sans regarder en arrière. Renouvelle le cœur des prêtres ; qu'ils s'attachent à toi avec ferveur et profondeur. Qu'ils édifient l'unité des communautés sur l'Eucharistie et le pardon, dans l'amour mutuel. Affermis les familles chrétiennes ; qu'elles soutiennent ceux de leurs enfants que tu as appelés. Aujourd'hui encore, Seigneur, envoie des ouvriers à ta moisson pour que soit relevé le défi évangélique de notre temps. Que les jeunes soient nombreux à faire de leur vie un "Je t'aime" au service de leurs frères, comme saint Jean-Marie Vianney. Toi, le Berger pour l'éternité. Amen.

Mgr Guy Bagnard,
Évêque de Belley-Ars.

65825AH

Prière par l'intercession du saint Curé d'Ars et de sainte Philomène

Seigneur, tu ne crains pas de passer par tes saints pour accomplir tes merveilles. Tu sais combien le saint Curé d'Ars aimait confier ses intentions à sainte Philomène; Elle est le signe de la pureté, c'est une enfant au cœur simple. Elle est le signe de la force, c'est une martyr invincible par ta puissance. À notre tour, nous appuyant sur leur intercession, nous te demandons un cœur simple, pur et fort. Et puisque tu ne refuses jamais de répondre à une prière faite dans la foi, nous venons te remettre, te confier et t'abandonner cette intention... Dans la foi, nous savons que tu accueilles notre prière, et nous te laissons l'exaucer selon ta volonté. Amen.

Texte extrait du site www.arsnet.org


Rosaire avec le Saint Curé d'Ars

19007046

Rosaire avec le Saint Curé d’Ars…

Mystères joyeux

annonciation

1er mystère joyeux : l’Annonciation

Fruit du mystère : l’humilité

Marie répondit à l’Ange : « Voici la servante du Seigneur » (Lc 1,38). « Nous ne sommes aux yeux de Dieu que ce que nous sommes : ni plus, ni moins. Nous ne devons nous occuper qu’à lui être agréables. Tout notre mérite est de coopérer à la grâce. » Seigneur, par Marie, éveille dans le cœur des jeunes le désir de te suivre avec confiance sur le chemin du sacerdoce, du mariage ou de la vie consacrée.

visitation

2ème mystère joyeux : la Visitation


Fruit du mystère : l’amour du prochain

Élisabeth s’écria : « Bienheureuse celle qui a cru ! » (Lc 1,45). « Un bon chrétien qui aime Dieu et le prochain, voyez comme il est heureux ! Quelle paix dans son âme ! Que ceux qui aiment le bon Dieu sont heureux et aussi ceux qui sont autour d’eux. » Seigneur, par Marie, suscite au cœur du monde des personnes rayonnantes de charité.

naissance_j_sus

3ème mystère joyeux : la Nativité

Fruit du mystère : la pauvreté

L’Ange du Seigneur dit aux bergers : « Vous trouverez un nouveau-né couché dans une crèche » (Lc 2,12).
« Plus on se rend pauvre pour l’amour de Dieu, plus on est riche en réalité… Les pauvres et les amis des pauvres sont les amis de Dieu. » Seigneur, par Marie, apprends-nous à accueillir les pauvres et à les servir avec joie.

pr_sentation_au_temple

4ème mystère joyeux : la Présentation de Jésus au Temple

Fruit du mystère : l’obéissance et la pureté

« Syméon reçut l’Enfant Jésus dans ses bras et bénit Dieu » (Lc 2,28). « Mes frères, ne sommes-nous pas bien plus heureux que Syméon ? Nous pouvons garder Jésus toujours, si nous voulons. Il ne vient pas seulement dans nos bras, mais dans notre cœur. » Seigneur, par Marie, ouvre les enfants à une obéissance filiale et pleine d’amour envers leurs parents.

recouvrement

5ème mystère joyeux : le Recouvrement de Jésus au Temple

Fruit du mystère : la recherche de Dieu en toutes choses

Jésus répondit à ses parents : « Ne saviez-vous pas que je dois être chez mon Père ? » (Lc 2,49). « Si nous voulons témoigner au bon Dieu que nous l’aimons, il faut accomplir sa sainte volonté. Le moyen le plus sûr de connaître la volonté de Dieu, c’est de prier notre bonne Mère. » Seigneur, par Marie, aide tous ceux qui ont à prendre des décisions importantes à mettre Dieu à la première place.

Mystères lumineux

bapteme_de_jc

1er mystère lumineux : le Baptême au Jourdain

Fruit du mystère : raviver en nous la grâce de notre baptême

Une voix venue des cieux disait : « Voici mon Fils bien-aimé en qui j’ai mis tout mon amour » (Mt 3,17).
« Un chrétien créé à l’image de Dieu, un chrétien racheté par le sang d’un Dieu. Un chrétien, l’enfant de Dieu, le frère d’un Dieu, l’héritier d’un Dieu. » Seigneur, par Marie, affermis la foi de tous les catéchumènes.

noces_cana

2ème mystère lumineux : les Noces de Cana

Fruit du mystère : l’amour de l’Église

Marie dit aux servants : « Tout ce qu’il vous dira, faites-le » (Jn 2,5). « Tout ce que le Fils demande au Père lui est accordé. Tout ce que la Mère demande au Fils lui est pareillement accordé… Ce qui doit nous engager à nous adresser à elle avec une grande confiance, c’est qu’elle est toujours attentive. » Seigneur, par Marie, fais grandir en nos cœurs l’amour et la confiance en l’Église, notre Mère.

pr_dication_du_royaume

3ème mystère lumineux : l’Annonce du Royaume

Fruit du mystère : la conversion

Jésus dit : « Le Royaume de Dieu est tout proche : convertissez vous et croyez à l’Évangile » (Mc 1,15). « Notre-Seigneur qui est la vérité même, ne fait pas moins de cas de sa Parole que de son Corps… Il est tout à fait impossible d’aimer Dieu et de lui plaire sans être nourri de cette Parole divine. » Seigneur, par Marie, sanctifie les prêtres dans leur sacerdoce, afin qu’ils soient de véritables icônes de ton Fils.

transfiguration_au_thabor

4ème mystère lumineux : la Transfiguration

Fruit du mystère : la grâce d’une vie intérieure

« Le visage de Jésus resplendit comme le soleil et ses vêtements devinrent éblouissants comme la lumière » (Mt 17,2). « Comme les disciples sur le Thabor ne virent plus que Jésus seul, les âmes intérieures, sur le Thabor de leur cœur, ne voient que Notre-Seigneur. Ce sont deux amis qui ne se lassent jamais l’un de l’autre. » Seigneur, par Marie, aide les chrétiens à tenir au cœur du monde par une vie de prière toujours plus profonde.

institutioneucharistie

5ème mystère lumineux : l’institution de l’Eucharistie

Fruit du mystère : la foi en la présence réelle

Jésus dit : « Prenez, mangez, ceci est mon corps » (Mt 26,26). « Toutes les bonnes œuvres réunies n’équivalent pas au sacrifice de la messe, parce qu’elles sont les œuvres des hommes et la sainte messe est l’œuvre de Dieu. » Seigneur, par Marie, fais que l’Eucharistie soit la source et le sommet de notre vie.

Mystères douloureux

agonie

1er mystère douloureux : l’Agonie de Jésus à Gethsémani

Fruit du mystère : la contrition de nos péchés

Jésus disait : « Père, que ce ne soit pas ma volonté qui se fasse, mais la tienne » (Lc 22,42). « Un chrétien doit être toujours prêt au combat. C’est dans le combat que nous prouvons à Dieu notre amour et dans l’acceptation des peines qu’il nous envoie. » Seigneur, par Marie, soutiens ceux qui ont à mener un combat pour la foi.

flagellation

2ème mystère douloureux : Jésus est flagellé

Fruit du mystère : la maîtrise des sens

« Les hommes qui gardaient Jésus le bafouaient et le battaient » (Lc 22,63). « Le bon Dieu ne demande pas de nous le martyre du corps, il nous demande seulement le martyre du cœur et de la volonté. » Seigneur, par Marie, aide-nous à garder un cœur pur au milieu de ce monde.

couronnement_d_ep

3ème mystère douloureux : Jésus est couronné d’épines

Fruit du mystère : la guérison de notre orgueil

Jésus répondit à Pilate : « Mon Royaume n’est pas de ce monde » (Jn 18,36). « Ceux qui nous humilient sont nos amis, et non ceux qui nous louent… » Seigneur, par Marie, fais régner dans nos cœurs l’humilité et la paix du Christ.

portement_de_croix

4ème mystère douloureux : Jésus porte sa Croix

Fruit du mystère : la patience dans les épreuves

« Jésus sortit de la ville, portant lui-même sa Croix » (Jn 19,17). « Notre Seigneur est notre modèle :  prenons notre croix et suivons-le. Si vous craignez que le courage vous manque, portez vos regards sur la croix où Jésus-Christ est mort, et vous verrez que le courage ne vous manquera pas. » Seigneur, par Marie, aide les personnes éprouvées à s’unir à toi dans leurs souffrances.

crucifixion

5ème mystère douloureux : Jésus meurt sur la Croix

Fruit du mystère : la soif du salut des âmes

Jésus s’écria : « Père, en tes mains, je remets mon esprit » (Lc 23,46). « Ô amour immense d'un Dieu pour sa créature ! Il nous attend les bras ouverts, il nous ouvre la plaie de son divin Cœur. » Seigneur, par Marie, fais grandir dans le cœur des missionnaires le désir de te faire connaître partout dans le monde.

Mystères glorieux

r_surrection

1er mystère glorieux : la Résurrection du Seigneur

Fruit du mystère : la foi

Jésus répondit à Marthe : « Moi, je suis la résurrection et la vie » (Jn 11,25). « La foi peut tout. Mon Dieu, donnez-nous la foi et nous vous aimerons de tout cœur. » Seigneur, par Marie, guide le Saint Père afin qu’il annonce sans relâche que tu es l’unique Sauveur qui nous conduit vers le Père.

ascension

2ème mystère glorieux : l’Ascension du Seigneur

Fruit du mystère : le désir du ciel

« Comme Jésus bénissait ses disciples, il fut emporté au ciel » (Lc 24,51). « Voyez, mes enfants, il faut réfléchir que nous avons une âme à sauver et une éternité qui nous attend. » Seigneur, par Marie, répands ta grâce en nos cœurs afin que l’espérance de la vie éternelle nous habite chaque jour.

effusion_au_c_nacle

3ème mystère glorieux : la Pentecôte

Fruit du mystère : la venue du Saint-Esprit en nos cœurs

Jésus dit aux disciples : « Recevez l’Esprit-Saint » (Jn 20,22). « Le Saint-Esprit est comme un jardinier qui travaille notre âme… Nous n’avons qu’à dire ”oui” et à nous laisser conduire. » Seigneur, par Marie, aide les chrétiens à accueillir pleinement l’Esprit-Saint pour œuvrer à l’unité de l’Église.

assomption_de_marie

4ème mystère glorieux : l’Assomption de la Vierge Marie

Fruit du mystère : la grâce d’une bonne mort

Jésus pria : « Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, ils soient aussi avec moi » (Jn 17,24). « Au ciel, notre cœur sera tellement perdu, noyé dans le bonheur d’aimer Dieu, que nous ne nous occuperons ni de nous, ni des autres, mais de Dieu seul. » Seigneur, par Marie, ouvre les portes de ton Royaume à tous nos frères défunts.

couronnement

5ème mystère glorieux : le Couronnement de la Vierge Marie

Fruit du mystère : une plus grande dévotion à Marie

« Un signe grandiose apparut au ciel : une Femme ! le soleil l’enveloppe, la lune est sous ses pieds et douze étoiles couronnent sa tête » (Ap 12,1). « Le cœur de cette bonne Mère n’est qu’amour et miséricorde ; elle ne désire que de nous voir heureux. Il suffit seulement de se tourner vers elle pour être exaucé… » Seigneur, par Marie, nous te présentons toutes nos intentions particulières. En ta bonté, daigne les exaucer.

Texte extrait du site www.arsnet.org

Téléchargez le texte de ce Rosaire (pdf), en cliquant ici

28 mai 2008

Le Saint Enfant Jésus de Prague

Le Saint Enfant Jésus de Prague

"Plus vous M'honorez, plus Je vous exaucerai."

372910355_7d836ac65f_o

Les 12 lundi de l'Enfant Jésus de Prague

et Neuvaine du 16 au 25 de chaque mois

I. — Le Lundi consacré à l’Enfant-Jésus : c’était la pratique de la bienheureuse Anne de Saint Barthélemy, compagne de sainte Thérèse :

"Chaque lundi, j’honore les saints Mystères de l’Incarnation, de la Naissance et de la Divine Enfance de mon Sauveur ; je l’accompagne également en esprit dans la fuite en Egypte, enfin je le prie de soulager les âmes du Purgatoire qui soupirent après la Céleste Patrie".

Saint Jean Eudes, si dévot à l'Enfant-Jésus, imposa à ses instituts, le lundi, la récitation des litanies de la Sainte Enfance du Sauveur.

II. — La pratique des douze lundis : ils ont été établis pour étendre de plus en plus la dévotion au Saint Enfant-Jésus, qui est une source de grâces pour tant d’âmes et qui obtiendra à notre Patrie pardon et Miséricorde.

"Hâte-toi, disait l’Enfant-Jésus à la Vénérable Marguerite du Saint Sacrement, de puiser dans les trésors de Mon Enfance pour obtenir grâce à ta Patrie». Honorer le Saint Enfant-Jésus durant une série de douze semaines, en mémoire des douze Mystères de sa Divine Enfance, n'est-ce pas une ingénieuse pratique de dévotion en son honneur ? Bien des âmes l’ont admise et les résultats ont été si consolants !

Les faveurs obtenues alors dans l’ordre spirituel et temporel en sont un glorieux témoignage : guérisons de tout genre, procès gagnés, calomnies dissipées, bonne entente et paix rentrées dans les familles, vocations éclaircies, noviciats repeuplés, etc.

Cette pratique de dévotion peut s’accomplir à toute époque, surtout quand on a une faveur importante à demander. Il est remarquable de considérer Jésus se laissant plus volontiers fléchir aux instances ininterrompues de plusieurs semaines : Celui qui persévérera jusqu’à la fin sera couronné, dit la sainte Ecriture. Ne nous contentons pas de prier seulement, mais ne manquons jamais d’offrir à l’Enfant-Jésus, chacun de ses lundis, quelque sacrifice : aumône ou mortification quelconque, afin de joindre la pénitence à la prière : "Plus vous M’honorerez, plus Je vous favoriserai".

III. — Prière à faire chaque lundi et chaque jour aussi de la neuvaine préparatoire du 25. (Pour la neuvaine un an d’indulgence chaque jour. Elle commence le 16).

infant_prague2litany20c_prague

Offrande

Au Nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit (faire le signe de la Croix)

I. — Père Eternel, je Vous offre pour Votre honneur, pour Votre gloire. Pour mon salut et pour celui de tout le monde, le mystère de la naissance de notre Divin Rédempteur.

Gloria Patri, etc.

Il. — Père Eternel, je Vous offre pour Votre honneur, pour Votre gloire et pour mon salut éternel, les souffrances de la très Sainte Vierge Marie et de saint Joseph, dans le long et pénible voyage de Nazareth à Bethléem, et l’angoisse de leur Cœur de ne pas trouver où se mettre à couvert, alors qu’était sur le point de naître le Sauveur du monde.

Gloria Patri, etc.

III. — Père Eternel, je Vous offre pour Votre honneur, pour Votre gloire et pour mon salut éternel, la crèche où naquit Jésus, le foin qui lui servit de lit, le froid qu’il souffrit, les langes qui l’enveloppèrent, les larmes qu’Il versa et ses tendres vagissements.


Gloria Patri, etc.


IV. — Père Eternel, je Vous offre pour Votre honneur, pour Votre gloire et pour mon salut éternel, la douleur que ressentit le Divin Enfant dans son tendre Corps, quand Il le soumit au cruel couteau de la circoncision : je Vous offre le Sang Précieux qu’Il répandit alors une première fois pour le salut de tout le genre humain.


Gloria Patri, etc.


V. — Père Eternel, je vous offre pour Votre honneur, pour Votre gloire et pour mon salut éternel, l’humilité, la mortification, la patience, la charité, toutes les vertus de l’Enfant Jésus, et je Vous remercie, je Vous aime et je Vous bénis infiniment pour cet ineffable Mystère de l’Incarnation du Verbe.


Gloria Patri, etc.


V. — Le Verbe s’est fait chair.

R. — Et Il a habité parmi nous.


Prions


Ô Dieu, dont le Fils unique a paru en ce monde dans la substance de notre chair, faites, nous Vous en supplions, que L’ayant reconnu extérieurement semblable à nous, nous méritions d'être intérieurement réformés par Lui, qui vit et règne avec Vous dans les siècles des Siècles.  Amen !

 

Téléchargez le texte des deux prières précédentes (pdf), en cliquant ici

 

Prager_Jesulein_1

Litanies du Saint Enfant Jésus de Prague

 

Seigneur ayez pitié de nous

Christ, ayez pitié de nous

Seigneur, ayez pitié de nous

Christ, écoutez-nous

Christ, exaucez-nous

Père Céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous

Fils, Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous

Esprit Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous

Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous

Enfant Jésus, ayez pitié de nous

Enfant Jésus, Roi de Gloire, ayez pitié de nous

Enfant Jésus, notre vrai Dieu et Seigneur,

Enfant Jésus, dont la Puissance opère tant de merveilles,

Enfant Jésus, dont la Sagesse scrute notre coeur et nos sens,

Enfant Jésus, dont la Bonté est toujours prête à nous secourir

Enfant Jésus, dont la Providence nous conduit à notre dernière fin,

Enfant Jésus, dont l'amabilité console les affligés,

Enfant Jésus, dont la Miséricorde pardonne nos péchés,

Enfant Jésus, dont la Force soutient notre faiblesse,

Enfant Jésus, dont la Puissance nous protège contre tous les maux,

Enfant Jésus, dont le Souverain Pouvoir triomphe de l'Enfer,

Enfant Jésus, dont la gracieuse image attire nos coeurs,

Enfant Jésus, dont le doux et Saint Nom réjouit les fidèles,

Enfant Jésus, dont la Majesté remplit l'univers,

 

De tout mal, délivrez-nous, ô Jésus

De tout péché,

De toute défiance de Votre ineffable Bonté,

De tout doute de Votre Pouvoir merveilleux,

De toute peine et nécessités,

Par tous les Mystères de Votre Sainte Enfance,

 

Pauvres pécheurs que nous sommes, nous Vous en supplions, écoutez-nous

Par Marie, Votre Mère très Pure et par Saint Joseph, Votre Père nourricier,

Afin que Vous nous pardonnier nos péchés, nous Vous en supplions, écoutez-nous

Afin que Vous nous remetiez les peines dûes à nos péchés, nous Vous en supplions, écoutez-nous

Afin que Vous augmentiez de plus en plus l'amour et la dévotion envers Votre Sainte Enfance,

Afin que Vous ne retiriez jamais de nous Votre main qui opère tant de merveilles,

Afin que Vous nous conserviez un coeur toujours plein de reconnaissance pour Vos bienfaits,

Afin que Vous nous embrasiez de plus en plus d'amour pour Votre Divin Coeur,

Afin que Vous daigniez exaucer tous ceux qui Vous implorent avec confiance,

Afin que Vous accordiez le bonheur à tous ceux qui se montrent généreux envers Vous,

Afin que Vous nous accordiez une Sainte mort,

Afin que Vous nous soyez un Juge Miséricordieux,

Afin que Vous soyez toujours notre Consolation et notre Refuge en Votre Image miraculeuse,

 

Agneau de Dieu qui enlevez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur

Agneau de Dieu, qui enlevez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur

Agneau de Dieu, qui enlevez les péchés du monde, ayez pitié de nous, Seigneur

 

Jésus, Doux et Humble de Coeur,

rendez mon coeur semblable au Vôtre.

 

Prions

 

Enfant Jésus, Roi de Gloire! Nous Vous supplions, prosternés devant Votre Sainte Image, jetez un regard de clémence sur nos coeurs suppliants et pleins d'angoisse. Que Votre Coeur si bon, si incliné à la pitié se tourne vers nous et nous accorde les grâces que nous Lui demandons avec instance (...) Délivrez-nous de la tristesse et du découragement, de tous les maux et difficultés qui nous accablent. Par les mérites de Votre Sainte Enfance, daignez nous exaucer et nous accorder la consolation et le secours dont nous avons besoin, afin que nous Vous louions avec le Père et le Saint Esprit, dans les siècles et les siècles. Amen.

 

Téléchargez le texte des Litanies du Saint Enfant Jésus de prague (pdf) en cliquant ici

 

Posté par fmonvoisin à 18:12 - - Commentaires [127] - Permalien [#]
Tags : , ,

Litanies des Quarante Martyrs d'Angleterre et du Pays de Galles

93301B

Litanies des Quarante Martyrs d'Angleterre et du Pays de Galles
Pour Usage Privé

Groupe de quarante martyrs canonisés le 25 octobre 1970 par le pape Paul VI pour représenter les catholiques martyrisés en Angleterre et au Pays de Galles entre 1535 et 1679. Alban Roe, Alexandre Bryant, Ambroise Barlow, Anne Line, Augustin Webster, Cuthbert Mayne, David Lewis, Edmond Arrowsmith, Edmond Campion, Edmond Jennings, Eustache Withe, Henry Morse, Henry Walpole, Jean Almond, Jean Boste, Jean Houghton, Jean Jones, Jean Kemble, Jean Lloyd, Jean Paine, Jean Plessington, Jean Rigby, Jean Roberts, Jean Southworth, Jean Stone, Jean Wall, Luc Kirby, Margaret Clitherow, Margaret Ward, Nicolas Owen, Philippe Evans, Philippe Howard, Polydore Plasden, Ralph Sherwin, Richard Gwyn, Richard Reynolds, Robert Lawrence, Robert Southwell, Swithun Wells, Thomas Garnet.

« Anglais et gallois, qui entre 1535 et 1679, ont été martyrs de leur fidélité à l'Eglise catholique romaine. Ils sont fêtés le jour de leur canonisation commune, parce que l'unité de leur foi les a réunis malgré des dates éloignées... Durant ces années de persécutions, parce qu'ils refusaient l'adhésion au schisme du roi d'Angleterre, chacun à sa manière a souscrit à cette parole de saint John Plessington : "Que Dieu bénisse le roi et sa famille et daigne accorder à sa Majesté un règne prospère en cette vie et une couronne de gloire en l'autre. Que Dieu accorde la paix à ses sujets en leur donnant de vivre dans la vraie foi, dans l'espérance et dans la charité. » « Les martyrs ont offert à Dieu le sacrifice de leur vie, poussés par le plus haut et le plus grand amour. L'Eglise continue à croître et à grandir par l'amour héroïque qui anime les martyrs... Notre siècle a besoin de saints ! Il a surtout besoin de l'exemple de ceux qui ont donné le témoignage suprême de leur amour pour le Christ et pour son Eglise : «Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu'on aime.» (Extraits de l'homélie de Paul VI)

Seigneur prends pitié
Christ prends pitié
Seigneur prends pitié
Christ ecoute-nous
Christ exauce-nous

Dieu le Père de Ciel, prends pitié
Dieu le Fils, le Rédempteur du Monde, prends pitié
Dieu le Saint-Esprit, prends pitié

Notre Dame du Précieux Sang, prie pour nous.
Notre Dame, Reine de Martyrs, prie pour nous.

Saint Jean Haughton, intercédez pour nous.
Saint Robert Lawrence, intercédez pour nous.
Saint Augustin Webster, intercédez pour nous.
Saint Richard Reynolds, intercédez pour nous.
Saint Pierre de Saint Jean, intercédez pour nous.
Saint Cuthbert Mayne, intercédez pour nous.
Saint Edmund Campion, intercédez pour nous.
Saint Ralph Sherwin, intercédez pour nous.
Saint Alexander Briant, intercédez pour nous.
Saint Jean Payne, intercédez pour nous.
Saint Luke Kirby, intercédez pour nous.
Saint Richard Gwyn, intercédez pour nous.
Saint Margaret Clitherow, intercédez pour nous.
Saint Margaret Ward, intercédez pour nous.
Saint Edmund Gennings, intercédez pour nous.
Saint Swithun, intercédez pour nous.
Saint Eustace White, intercédez pour nous.
Saint Polydore Plasden, intercédez pour nous.
Saint Jean Boste, intercédez pour nous.
Saint Robert Southwell, intercédez pour nous.
Saint Henry Walpole, intercédez pour nous.
Saint Philip Howard, intercédez pour nous.
Saint Jean, intercédez pour nous.
Saint Jean Rigby, intercédez pour nous.
Sainte Anne Line, intercédez pour nous.
Saint Nicholas Owen, intercédez pour nous.
Saint Thomas Garnet, intercédez pour nous.
Saint Jean Roberts, intercédez pour nous.
Sainte Amande de Saint Jean, intercédez pour nous.
Saint Edmund Arrowsmith, intercédez pour nous.
Saint Ambrose Bartlow, intercédez pour nous.
Saint Alban Roe, intercédez pour nous.
Saint Henry Morse, intercédez pour nous.
Saint Jean Southworth, intercédez pour nous.
Saint Jean Plessington, intercédez pour nous.
Saint Philip Evans, intercédez pour nous.
Saint Jean Lloyd, intercédez pour nous.
Saint Jean Kemble, intercédez pour nous.
Saint David Lewis, intercédez pour nous.

V. J'irai à l'autel de Dieu.
R. Qui fait la joie de à ma jeunesse.

Prions

Seigneur notre Dieu, nous Vous rendons grâce du courage et de l'héroïque patience que vous avez accordé aux Saints Martyrs, grâces de Votre insondable Miséricorde. Exaucez les prières que nous Vous adressons par leur intercession en ce jour où nous honorons leur mémoire; faite que, par leur intercession, nous soyons confortés dans le désir de vous suivre et de vous imiter, en imitant leur courage et leur fidélité. Par Jésus, le Christ, notre Seigeur. Amen.

Téléchargez le texte des Litanies des 40 Saints Martyrs (pdf), en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 14:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Le Santo Niño de Cebu

stonino_cebu

Le Santo Niño de Cebu

Ile de Cebu, Philippines


La statue du Santo Niño de Cebu est une image sculptée dans du bois (la photo ci-dessus est une réplique populaire. Quelqu'un a placé un chapelet autour du bras de l'Enfant Jésus. On pense que la sainte image aurait été offerte donnée par Ferdinand Magellan à la Reine Juana en cadeau pour son Baptême. En 1519
, Magellan s'embarque avec une expédition pour le Roi d'Espagne pour rechercher des épices. Il arrive a Limasawa, dans la partie centrale du Philippines. Magellan obtient les îles pour l'Espagne et les appelle du nom du Roi Philipe. Magellan s'est dirige vers l'île de Cebu, où il est chaleureusement reçu par le Roi Humabon et la Reine Juana. Le Roi comme la Reine se convertissent au catholicisme. En échange de leur hospitalité, Magella aide les forces d'Humabon dans une bataille contre une tribu ennemie . Malheureusement, Magellan meurt pendant la bataille. Après, ses hommes sont rentrés en Espagne. En 1565, une autre expédition conduite par un Religieux Augustinien, Dom Andres Urdanata, venant du Mexique arrive dans l'île de Cebu le 27 avril. Les Cebuanos, pensant que les Espagnols étaient revenus pour venger la mort de Magellan, entrèrent ezn guerre contre eux. Ils étaient, pourtant impuissants devant la lourde artillerie et devant les canons des soldats espagnols. Les indigènes durent fuir, et furent contraints d'abandonner leur village qui fut brûlé. Après l'incendie du village, un des soldats trouva dans une des maisons brûlées, l'image du Santo Niño dans une boîte de bois qui fut miraculeusement épargnée de tout dommages. Depuis le Santo Niño est devenue le Saint de Patron du Cebu. Beaucoup de miracles furent accordés par l'Enfant Jésus sous cette dévotion. Les Espagnols construisirent deux églises à l'endroit où le Santo Niño a été trouvé. Elles furent construites avec le bois et nipa et les deux édifices furent successivement détruits par le feu. L'église actuelle fut édifiée à partir de l'année 1735. En 1965, elle a reçu le titre de "Basilique Mineure du Santo Niño". La statue originale est conservée gardée dans le couvent et une réplique, enrichie d'or et de pierres précieuses, est vénérée dans la Basilique du Santo Niño. Depuis plusieurs siècles, la dévotion pour le Saint Enfant Jésus ne cesse de grandir, en raison des nombreuses faveurs et des miracles accordés aux fidèles par le Seigneur Jésus, vénéré sous les traits de Sa Divine Enfance. Chaque troisième dimanche de janvier, une grande fête a lieu pour honorer le Saint Enfant Jésus, Des millions des gens envahissent les rues pendant les célébrations des Festivités du Santo Niño de Cebu.


Prières au Santo Nino de Cebu


O saint Enfant Jésus, notre aimable roi, par les mains de votre auguste Mère, je me consacre à Vous. Daignez me prendre sous votre puissante protection, préservez-moi de maladie et de toute influence malsaine, gardez-moi pur et qu'à votre exemple je croisse en grâce et en vertu devant Dieu et devant les hommes! Saint Enfant Jésus, bénissez-moi!

Prière de Saint Jean Eudes à Jésus Enfant


Nous vous adorons, ô Enfant Jésus, notre Roi, nous vous bénissons, nous vous aimons de tout notre coeur, de toute notre âme, de toutes nos forces; nous vous offrons, donnons, consacrons et immolons notre coeur. Recevez-le et gardez-le tout entier, purfiez-le, illuminez-le, afin que vous viviez et régniez en lui, maintenant, toujours et dans la suite des siècles. Ainsi soit-il.


Très précieuse offrande


O Père Eternel, je vous offre, par le Coeur de Marie, les mérites de la Sainte Enfance de Jésus, pour l'expiation de mes péchés, le triomphe de la sainte Eglise, le salut de la France et la conversion des pécheurs. Divin Roi Jésus, par les mérites de votre sainte Enfance, pardonnez-nous, sauvez-nous!


Imprimatur: Argentinae, die 9° mai 1952, L. Neppel. v.g.


Basilica de Sto Niño
Augustinian Friars
Osmeña Blvd, 6000 Cebu City, Philippines
P.O. Box 228

www.basilicadelsantoninodecebu.org.ph

Autre site

www.santoninodecebu.org

Posté par fmonvoisin à 13:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 mai 2008

Marie Reine de la Paix et de la Réconciliation

Marie Reine de la Paix et de la Réconciliation

Apparitions à Medjugorje (Bosnie-Herzégovine) depuis 1981

Maria_20Regina_20della_20Pace800DSC00931madonna_di_medjugorjreMarie_Reine_de_la_Paix_de_Medjugorjep1010160ap1010168p1020070ap1020072p1020074p9090305

Vierge_20Medjugorje

Neuvaine à Marie Reine de la Paix et de la Réconciliation

Un cadeau pour la Gospa

Qu’offrir à la Gospa ?

Que pourrions-nous offrir à la Gospa pour l’anniversaire de ses apparitions ? C’est la question que se posent de nombreux pèlerins, et nous répondons par une autre question : Le plus beau de tous les cadeaux, ne serait-ce pas de vraiment vivre ses messages ? La trame centrale des messages de la Gospa est l’appel à la paix et à la réconciliation. Et pourtant : la Vierge n’a de cesse de nous dire que nous ne pouvons les obtenir que par la prière. C’est pourquoi elle nous appelle inlassablement à la prière, au renouvellement de la prière (jusqu’à ce que la prière devienne joie pour nous), à la prière avec le cœur… Avec le désir de lui offrir quelque chose de spécial pour cet anniversaire, une prière qui rassemblerait tous ses enfants dans le monde entier, une prière qui aiderait à vivre ses messages, nous avons composé une simple neuvaine.

Pourquoi une neuvaine ?

La notion de neuvaine vient du Nouveau Testament, notamment des neuf jours après l’Ascension de Jésus, pendant lesquels Marie et les disciples de Jésus ont prié d’un seul cœur, attendant, en persévérant dans la prière, la venue de l’Esprit Défenseur promis, de l’Esprit qui les remplirait « le jour de la Pentecôte » (Ac 2,1). Depuis ce jour-là, les neuvaines sont fréquentes dans la tradition de l’Eglise. La Gospa elle-même nous y invite : « Chers enfants, offrez des neuvaines, vous sacrifiant là où vous vous sentez le plus liés. » (25 juillet 1993)

Comment prier cette neuvaine ?

Une intention de prière est attribuée à chaque jour de la neuvaine, intention à laquelle on prie en méditant les textes proposés à la lumière des mystères glorieux du rosaire. Le premier texte est un passage de l’Evangile, le deuxième est un message de la Gospa, et le troisième un passage du Catéchisme de l’Eglise Catholique. Ils ont été choisis pour donner aux intentions de prière un triple éclairage : évangélique, marial (puisant dans les messages de Medjugorje) et ecclésial, mais aussi en tant qu’aide offerte à la personne qui anime la prière. Les passages du Catéchisme concernant la prière nous montrent la richesse, la profondeur et l’immensité de l’expérience chrétienne de la prière à laquelle la Gospa à Medjugorje ne fait que renvoyer. La prière qui conclut chaque dizaine de chapelet rassemble toutes les prières offertes à l’intention de la journée.

Ensemble vers la nouveauté

Nous croyons que cette union dans la prière apportera aux priants une nouvelle expérience de l’amour de Dieu, amour qui est répandu dans nos cœurs par l’Esprit Saint qui nous a été donné. Cette expérience représente toujours un nouveau début, le passage d’un nouveau seuil dans la vie. Et puisque, par la prière, les vraies guerres, ainsi que les guerres dues au doute et à l’incrédulité peuvent être arrêtées et les lois naturelles changées, nous espérons sincèrement que cette prière commune, unie dans le cœur de Marie et offerte pour la victoire de son Cœur Immaculé, obtiendra le changement de nos cœurs et de nos vies et sera le plus beau cadeau que nous puissions offrir à la Gospa.

Message du 25 juillet 1993

«Chers enfants, je vous remercie pour vos prières et pour l'amour que vous me montrez. Je vous invite à vous décider à prier à mes intentions. Chers enfants, offrez des neuvaines, vous sacrifiant là où vous vous sentez le plus liés. Je désire que votre vie soit liée à moi. Je suis votre Mère, et je désire, petits enfants, que Satan ne vous fourvoie pas, car il désire vous mener sur le mauvais chemin. Mais il ne le peut pas si vous ne le lui permettez pas. C'est pourquoi, petits enfants, renouvelez la prière dans vos cours, et alors vous comprendrez mon appel et mon vif désir de vous aider. Merci d'avoir répondu à mon appel. »

Textes proposés pour la méditation

Premier jour - Prions pour les voyants

1 Prière à la Reine de la Paix

Mère de Dieu et notre Mère, Marie, Reine de la Paix ! Tu es venue chez nous pour nous conduire à Dieu. Obtiens-nous la grâce, non seulement de dire : « Qu’il me soit fait selon Ta volonté ! », mais de vraiment accomplir la volonté de Dieu, comme Tu l’as fait, nous t’en prions ! Nous mettons nos mains entre Tes mains, afin qu’à travers toutes les épreuves et les difficultés, Tu nous conduises à Dieu. Par le Christ, notre Seigneur. Amen.

Credo, 7 Notre Père, 7 Je Vous salue Marie, 7 Gloire au Père

2- Invocation à l'Esprit Saint (Veni Creator)

Viens, Esprit Créateur, visite l'âme de tes fidèles, emplis de la grâce d'En-Haut les cœurs que tu as créés. Toi qu'on nomme le Conseiller, don du Dieu Très-Haut, source vive, feu, charité, invisible consécration. Tu es l'Esprit aux sept dons, le doigt de la main du Père, l'Esprit de vérité promis par le Père, c'est toi qui inspires nos paroles. Allume en nous ta lumière, emplis d'amour nos cœurs, affermis toujours de ta force la faiblesse de notre corps. Repousse l'ennemi loin de nous, donne-nous ta paix sans retard, pour que, sous ta conduite et ton conseil, nous évitions tout mal et toute erreur. Fais-nous connaître le Père, révèle-nous le Fils, et toi, leur commun Esprit, fais-nous toujours croire en toi. Gloire soit à Dieu le Père, au Fils ressuscité des morts, à l'Esprit Saint Consolateur, maintenant et dans tous les siècles. Amen.

Envoie ton Esprit, Seigneur, et tout sera créé.

Et tu renouvelleras la face de la terre.

Prions le Seigneur : O Dieu, qui as instruit les cœurs des fidèles par la lumière du Saint-Esprit, donne-nous, par ce même Esprit, de comprendre et d’aimer ce qui est bien, et de jouir sans cesse de ses divines consolations. Par Jésus Christ, notre Seigneur. Amen.

3- Le Rosaire

Mystères joyeux

1. Premier mystere joyeux : L’Annonciation

Notre Pere, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Pere, O mon Jésus…

2. Deuxieme mystere joyeux : La Visitation

Notre Pere, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Pere, O mon Jésus…

3. Troisieme mystere joyeux : La Nativité

Notre Pere, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Pere, O mon Jésus…

4. Quatrieme mystere joyeux : La Présentation de Jésus au Temple

Notre Pere, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Pere, O mon Jésus…

5. Cinquieme mystere joyeux : Le Recouvrement de Jésus au Temple

Notre Pere, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Pere, O mon Jésus…

Mystères douloureux

1. Premier mystere douloureux : L’Agonie au Jardin de Gethsémani

Notre Pere, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Pere, O mon Jésus…

2. Deuxieme mystere douloureux : La Flagellation

Notre Pere, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Pere, O mon Jésus…

3. Troisieme mystere douloureux : Le Couronnement d’Epines

Notre Pere, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Pere, O mon Jésus…

4. Quatrieme mystere douloureux : Le Portement de la Croix

Notre Pere, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Pere, O mon Jésus…

5. Cinquieme mystere douloureux : La Crucifixion

Notre Pere, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Pere, O mon Jésus…

Mystères glorieux

1. Premier mystere glorieux : La Résurrection

Notre Pere, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Pere, O mon Jésus…

2. Deuxieme mystere glorieux : L’Ascension

Notre Pere, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Pere, O mon Jésus…

3. Troisieme mystere glorieux : La Pentecôte

Notre Pere, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Pere, O mon Jésus…

4. Quatrieme mystere glorieux : L’Assomption de Marie

Notre Pere, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Pere, O mon Jésus…

5. Cinquieme mystere glorieux : Le Couronnement de Marie

Notre Pere, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Pere, O mon Jésus…

Meditation

Jésus leur dit : « Telles sont bien les paroles que je vous ai dites quand j’étais encore avec vous : il faut que s’accomplisse tout ce qui est écrit de moi dans la Loi de Moïse, les Prophètes et les Psaumes. » Alors il leur ouvrit l’esprit à l’intelligence des Ecritures, et il leur dit : « Ainsi est-il écrit que le Christ souffrirait et ressusciterait d’entre les morts le troisième jour, et qu’en son Nom le repentir en vue de la rémission des péchés serait proclamé à toutes les nations, à commencer par Jérusalem. De cela vous êtes témoins. Et voici que moi, je vais envoyer sur vous ce que mon Père a promis. Vous donc, demeurez dans la ville jusqu’à ce que vous soyez revêtu de la force d’en haut. » (Lc 24,44-49)

Message du 25 juin 1999, (18e anniversaire des apparitions)

«Chers enfants, aujourd'hui, je vous remercie parce que vous vivez, et par votre vie vous témoignez de mes messages. Petits enfants, soyez forts et priez pour que votre prière vous donne force et joie. C'est seulement ainsi que chacun de vous sera mien et je le guiderai sur le chemin du salut. Petits enfants, priez et témoignez par votre vie de ma présence ici. Que chaque jour soit pour vous un joyeux témoignage de l'amour de Dieu. Merci d'avoir répondu à mon appel. »

« La prière est l’élévation de l’âme vers Dieu ou la demande des biens convenables. » D’où parlons-nous en priant ? De la hauteur de notre orgueil et de notre volonté propre, ou des « profondeurs » (Ps 130,14) d’un cœur humble et contrit ? C’est celui qui s’abaisse qui est élevé. L’humilité est le fondement de la prière. « Nous ne savons que demander pour prier comme il faut » (Rm 8,26). L’humilité est la disposition pour recevoir gratuitement le don de la prière : l’homme est un mendiant de Dieu. (CEC 2559)

4- Litanies de la Sainte Vierge

Seigneur, aie pitié de nous !

Jésus-Christ, aie pitié de nous !

Seigneur, aie pitié de nous !

Jésus-Christ, écoute-nous !

Jésus-Christ, exauce-nous !

Pere du Ciel qui es Dieu, aie pitié de nous !

Fils, Rédempteur du monde, qui es Dieu, aie pitié de nous !

Esprit-Saint, qui es Dieu, aie pitié de nous !

Trinité Sainte, qui es un seul Dieu, aie pitié de nous !

Sainte Marie, prie pour nous

Sainte Mere de Dieu,

Sainte Vierge des vierges,

Mere du Christ,

Mere de la divine grâce,

Mere tres pure,

Mere tres chaste,

Mere toujours vierge,

Mere sans tâche,

Mere aimable,

Mere admirable,

Mere du bon conseil,

Mere du Créateur,

Mere du Sauveur,

Mere de l'Eglise,

Notre Mere,

Vierge tres prudente,

Vierge vénérable,

Vierge digne de louange,

Vierge puissante,

Vierge clémente,

Vierge fidele,

Miroir de justice,

Temple de la sagesse,

Cause de notre joie,

Demeure du Saint-Esprit,

Vase honorable,

Vase insigne de la dévotion,

Rose mystique,

Tour de David,

Tour d'ivoire,

Maison d'or,

Arche d'alliance,

Porte du ciel,

Etoile du matin,

Santé des infirmes,

Refuge des pécheurs,

Consolatrice des affligés,

Secours des chrétiens,

Reine des anges,

Reine des Patriarches,

Reine des Prophetes,

Reine des Apôtres,

Reine des Martyrs,

Reine des Confesseurs,

Reine des Vierges,

Reine de tous les Saints,

Reine conçue sans le péché,

Reine élevée au ciel,

Reine du tres saint Rosaire,

Reine des familles,

Reine de la Paix,

Agneau de Dieu qui efface les péchés du monde, pardonne-nous, Seigneur !

Agneau de Dieu qui efface les péchés du monde, exauce-nous, Seigneur !

Agneau de Dieu qui efface les péchés du monde, prends pitié de nous !

Christ, écoute-nous !

Christ, exauce-nous !

Prie pour nous, sainte Mere de Dieu !

Afin que nous soyons rendus dignes des promesses de Jésus-Christ.

Prions le Seigneur:Alors que nous venons de contempler les merveilles que tu as accomplies en Marie, accorde-nous, Seigneur, par son intercession, le bonheur de vivre des maintenant en ta présence et d’avoir part un jour a la plénitude de ta grâce. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Prière finale: Seigneur, tu appelles tous les chrétiens à être de vrais témoins de ta vie et de ton amour. Aujourd’hui, nous te rendons grâce pour nos voyants, pour leur mission de témoigner des messages de la Reine de la Paix. Nous te confions tous leurs besoins et nous prions pour chacun d’eux personnellement, afin que tu leur sois proche et qu’ils puissent sans cesse grandir dans l’expérience de Ta force. Nous te prions : guide-les à travers une prière plus profonde et plus humble vers le témoignage de plus en plus authentique de la présence de la Gospa en ce lieu. Amen.

Deuxième jour - Prions pour tous les Prêtres au service du sanctuaire

1- Prière à la Reine de la Paix

2- Invocations à l'Esprit Saint (Veni Creator)

3- Le Rosaire

Méditation

Jésus dit : « En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera, lui aussi, les œuvres que je fais : et il en fera même de plus grandes, parce que je vais vers le Père. Et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. Si vous me demandez quelque chose en mon nom, je le ferai. » (Jn 14,12-14)

Message du 25 juin 1997, (16e anniversaire des apparitions)

«Chers enfants, aujourd'hui je suis avec vous d'une manière spéciale et je vous apporte ma bénédiction maternelle de paix. Je prie pour vous et j'intercède pour vous auprès de Dieu afin que vous compreniez que chacun de vous est porteur de paix. Vous ne pouvez pas avoir la paix si votre cour n'est pas en paix avec Dieu. C'est pourquoi, petits enfants, priez, priez, priez, car la prière est le fondement de votre paix. Ouvrez votre cour et donnez du temps à Dieu afin qu'il soit votre ami. Quand se crée une véritable amitié avec Dieu, aucune tempête ne peut la détruire. Merci d'avoir répondu à mon appel. »

« Si tu savais le don de Dieu ! » (Jn 4,10) La merveille de la prière se révèle justement là, au bord des puits où nous venons chercher notre eau : là, le Christ vient à la rencontre de tout être humain, Il est le premier à nous chercher et c’est Lui qui demande à boire. Jésus a soif, sa demande vient des profondeurs de Dieu qui nous désire. La prière, que nous le sachions ou non, est la rencontre de la soif de Dieu et de la nôtre. Dieu a soif que nous ayons soif de Lui. « C’est toi qui L’aurais prié et il t’aurait donné de l’eau vive » (Jn 4,10). Notre prière de demande est paradoxalement une réponse. Réponse à la plainte du Dieu vivant : « Ils m’ont abandonné, moi, la Source d’eau vive, pour se creuser des citernes lézardées ! » 5Jr 2,13), réponse de foi à la promesse gratuite du salut, réponse d’amour à la soif du Fils unique. (CEC 2560 – 2561)

4- Litanies de la Sainte Vierge

Prière finale: Seigneur, Tu es la seule source de la vie, le seul qui peux étancher notre soif d’amour et d’amitié. Merci pour ton humilité par laquelle tu te donnes à ton peuple à travers la personne du prêtre qui n’est qu’un homme, par laquelle tu te donnes dans la Sainte Messe, dans les sacrements, dans la bénédiction… Aujourd’hui, nous te prions tout particulièrement pour tous les prêtres au service du sanctuaire de la Reine de la Paix, afin qu’ils puissent découvrir davantage la puissance de la foi, par laquelle tu feras tout ce qu’ils te demanderont. Fais d’eux de vrais artisans de paix, et que ce soit un fruit de leur amitié de plus en plus grande avec Toi. Amen.

Troisième jour - Prions pour tous les paroissiens

1- Prière à la Reine de la Paix

2- Invocations à l'Esprit Saint (Veni Creator)

3- Le Rosaire

Méditation

Jésus dit : « Je suis la vigne ; vous, les sarments. Celui qui demeure en moi, et moi en lui, celui-là porte beaucoup de fruit ; car hors de moi vous ne pouvez rien faire. Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors comme le sarment et il se dessèche ; on les ramasse et on les jette au feu et ils brûlent. Si vous demeurez en moi et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et vous l’aurez. C’est la gloire de mon Père que vous portiez beaucoup de fruit et deveniez mes disciples. » (Jn 15,5-8)

Message du 25 juin 1996 (15e anniversaire des apparitions)

«Chers enfants, aujourd'hui je vous remercie pour tous les sacrifices que vous m'avez offerts ces jours-ci. Petits enfants, je vous invite à vous ouvrir à moi et à vous décider pour la conversion. Vos cours, petits enfants, ne me sont pas encore pleinement ouverts, et c'est pourquoi je vous appelle à nouveau: ouvrez-vous à la prière, afin que, dans la prière, l'Esprit Saint vous aide et que vos cours deviennent des cours de chair et non des cours de pierre. Petits enfants, merci d'avoir répondu à mon appel et d'avoir décidé de cheminer avec moi vers la sainteté. »

D’où vient la prière de l’homme ? Quel que soit le langage de la prière (gestes et paroles), c’est tout l’homme qui prie. Mais pour désigner le lieu d’où jaillit la prière, les Ecritures parlent parfois de l’âme ou de l’esprit, le plus souvent du cœur (plus de mille fois). C’est le cœur qui prie. S’il est loin de Dieu, l’expression de la prière est vaine. (CEC 2562)

4- Litanies de la Sainte Vierge

Prière finale: Merci, Seigneur, pour ton amour ; merci pour l’appel à demeurer dans ton amour avec notre cœur et à porter beaucoup de fruit. Merci d’avoir tout particulièrement choisi cette paroisse, en lui envoyant ta Mère, la Reine de la Paix, pour – à partir de ce lieu – appeler le monde à la paix et à la réconciliation, à la conversion à travers le jeûne et la prière… Merci pour l’ouverture de chaque cœur qui a su accueillir Marie et qui est devenu son image, au service de tous ceux qui viennent en ce lieu. Aujourd’hui, nous te prions, Seigneur, de faire de cette paroisse un signe plus grand encore du Royaume de Dieu et d’aider ses habitants à être de joyeux et saints fruits de la présence de la Gospa. Amen.

Quatrième jour - Prions pour tous les responsables de l’Église

1- Prière à la Reine de la Paix

2- Invocations à l'Esprit Saint (Veni Creator)

3- Le Rosaire

Méditation

Jésus leur dit : « Je suis la lumière du monde. Qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais aura la lumière de la vie. » (Jn 8,12)

Message du 25 juin 1995 - (14e anniversaire des apparitions)

«Chers enfants, aujourd'hui je suis heureuse de vous voir en si grand nombre, de voir que vous avez répondu et que vous êtes venus pour vivre mes messages. Je vous invite, petits enfants, à être mes joyeux porteurs de paix dans ce monde troublé. Priez pour la paix, afin que bientôt règne un temps de paix, ce que mon cour attend avec impatience. Je suis proche de vous, petits enfants, j'intercède devant le Très-Haut pour chacun de vous et je vous bénis de ma bénédiction maternelle. Merci d'avoir répondu à mon appel. »

Le cœur est la demeure où je suis, où j’habite (selon l’expression sémitique ou biblique : où je « descends »). Il est notre centre caché, insaisissable par notre raison et par autrui ; seul l’Esprit de Dieu peut le sonder et le connaître. Il est le lieu de la décision, au plus profond de nos tendances psychiques. Il est le lieu de la vérité, là où nous choisissons la vie ou la mort. Il est le lieu de la rencontre, puisque à l’image de Dieu, nous vivons en relation : il est le lieu de l’alliance. (CEC 2563)

4- Litanies de la Sainte Vierge

Prière finale: Merci, Seigneur, de nous avoir donné l’Eglise pour Mère et Epouse, afin qu’elle nous conduise vers toi sur un chemin de lumière. Merci, parce qu’en elle, nous sommes tous frères et membres d’un même corps mystique. Nous te prions aujourd’hui pour tous ceux qui guident l’Eglise, afin qu’ils renouvellent intérieurement sans cesse leur alliance avec toi, la seule et vraie Tête, pour ainsi devenir de fidèles et joyeux porteurs de la paix et de la Vérité dans ce monde inquiet. Amen.

Cinquième jour - Prions pour tous les pèlerins qui se sont rendus à Medjugorje

1- Prière à la Reine de la Paix

2- Invocations à l'Esprit Saint (Veni Creator)

3- Le Rosaire

Méditation

Appelant à lui la foule en même temps que ses disciples, il leur dit : « Si quelqu’un veut venir à ma suite, qu’il se renie lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive. Qui veut en effet sauver sa vie la perdra, mais qui perdra sa vie à cause de moi et de l’Evangile la sauvera. Que sert donc à l’homme de gagner le monde entier, s’il ruine sa propre vie ? Et que peut donner l’homme en échange de sa propre vie ? » (Mc 8,34-38)

Message, 25 juin 1992 - (12e anniversaire des apparitions)

«Chers enfants, aujourd'hui encore je me réjouis de votre présence ici. Je vous bénis de ma bénédiction maternelle, et j'intercède pour chacun de vous auprès de Dieu. Je vous appelle à nouveau à vivre mes messages et à les mettre en pratique dans votre vie. Je suis avec vous, et je vous bénis tous de jour en jour. Chers enfants, ces temps-ci sont particuliers, et c'est pourquoi je suis avec vous pour vous aimer et vous protéger; pour protéger vos cours de Satan et vous rapprocher tous davantage du Cour de mon Fils Jésus. Merci d'avoir répondu à mon appel. »

La prière chrétienne est une relation d’alliance entre Dieu et l’homme dans le Christ. Elle est action de Dieu et de l’homme ; elle jaillit de l’Esprit Saint et de nous, toute dirigée vers le Père, en union avec la volonté humaine du Fils de Dieu fait homme. (CEC 2564)

4- Litanies de la Sainte Vierge

Prière finale: Nos vies, Seigneur, sont entre tes mains. Toi seul sais ce dont nous avons besoin pour être sauvés. Nous te remercions de nous l’apprendre ici, à Medjugorje, depuis 20 ans déjà, à travers Marie, ta Mère, qui est venue pour nous conduire sur un nouveau chemin, le chemin du salut. Bénis et fortifie tous ceux qui ont commencé à marcher ici sur le chemin de la conversion et de la prière. Fortifie leur foi, leur espérance et leur charité, afin qu’ils ne renient jamais leur alliance avec toi. Amen.

Sixième jour - Prions pour tous les pèlerins qui viendront à Medjugorje

1- Prière à la Reine de la Paix

2- Invocations à l'Esprit Saint (Veni Creator)

3- Le Rosaire

Méditation

En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit : « Je te bénis, Père, Seigneur du ciel et de la terre, d’avoir caché cela aux sages et aux intelligents et de l’avoir révélé aux tout-petits. Oui, Père, car tel a été ton bon plaisir. Tout m’a été remis par mon Père, et nul ne connaît le Père si ce n’est le Fils, et celui à qui le Fils veut bien le révéler. Venez à moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau, et moi, je vous soulagerai. Chargez-vous de mon joug et mettez-vous à mon école, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez soulagement pour vos âmes. Oui, mon joug est aisé et mon fardeau léger. » (Mt 11, 25-30)

Message, du 25 juin 1992- (11e anniversaire des apparitions)

«Chers enfants, aujourd'hui je suis heureuse, même si dans mon cour il y a encore un peu de tristesse pour tous ceux qui se sont mis en route sur ce chemin et qui l'ont ensuite abandonné. Ma présence ici est pour vous conduire sur un chemin nouveau: le chemin du salut. C'est pourquoi je vous appelle jour après jour à la conversion. Mais si vous ne priez pas, vous ne pouvez pas dire que vous êtes en train de vous convertir. Je prie pour vous et j'intercède auprès de Dieu pour la paix: d'abord pour la paix dans vos cours et ensuite pour la paix dans votre entourage, afin que Dieu soit votre paix. Merci d'avoir répondu à mon appel."

(La Vierge a donné à toutes les personnes présentes sa bénédiction spéciale.)» Dans la Nouvelle Alliance, la prière est la relation vivante des enfants de Dieu avec leur Père infiniment bon, avec son Fils Jésus-Christ et avec l’Esprit Saint. La grâce du Royaume est « l’union de la Sainte Trinité tout entière avec l’esprit tout entier ». La vie de prière est ainsi d’être habituellement en présence du Dieu trois fois Saint et en communion avec Lui. Cette communion de vie est toujours possible parce que, par le Baptême, nous sommes devenus un même être avec le Christ. La prière est chrétienne en tant qu’elle est communion au Christ et se dilate dans l’Eglise qui est son Corps. Ses dimensions sont celles de l’Amour du Christ. (CEC 2565)

4- Litanies de la Sainte Vierge

Prière finale: Ce n’est pas nous qui t’avons choisi, mais c’est toi, Seigneur, qui nous as choisis ! Toi seul connais tous ces petits qui recevront la révélation de ton amour à travers ta Mère, ici à Medjugorje. Nous te prions pour tous les pèlerins qui viendront ici, afin que tu protèges leurs cœurs de toute attaque satanique et que tu les rendes ouverts à toutes les inspirations de ton Cœur et du Cœur de Marie. Amen.

Septième jour - Prions pour tous les groupes de prière de Medjugorje et pour tous les Centres de Paix dans le monde entier

1- Prière à la Reine de la Paix

2- Invocations à l'Esprit Saint (Veni Creator)

3- Le Rosaire

Méditation

Jésus les enseignait en disant : « Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le vous-mêmes pour eux : voilà la Loi et les Prophètes. Entrez par la porte étroite. Large, en effet, et spacieux est le chemin qui mène à la perdition, et il en est beaucoup qui s’y engagent ; mais étroite est la porte et resserré le chemin qui mène à la Vie, et il en est peu qui le trouvent. » (Mt 7,12-14)

Message du 25 juin 1988 - (7e anniversaire des apparitions)

«Chers enfants, aujourd'hui je vous invite à l'amour qui est soumis à Dieu et qui lui plaît. Petits enfants, l'amour accepte tout ce qui est amer et difficile, à cause de Jésus qui est amour. Pour cela priez Dieu, chers enfants, pour qu'il vienne vous aider, mais pas selon vos désirs, mais selon son amour. Abandonnez-vous à Dieu, afin qu'il puisse vous guérir, vous consoler et pardonner en vous tout ce qui est un blocage sur le chemin de l'amour. De cette manière, Dieu peut former votre vie et vous grandirez dans l'amour. Louez Dieu, petits enfants, avec le chant de louange de l'amour, afin que l'amour de Dieu puisse grandir en vous de jour en jour jusqu'à sa plénitude. Merci d'avoir répondu à mon appel. »

Dans la prière, l’Esprit Saint nous unit à la Personne du Fils Unique, en son Humanité glorifiée. C’est par elle et en elle que notre prière filiale communie dans l’Eglise avec la Mère de Jésus. Depuis le consentement apporté dans la foi à l’Annonciation et maintenant sans hésitation sous la Croix, la maternité de Marie s’étend désormais aux frères et aux sœurs de son Fils « qui sont encore des pèlerins et qui sont en butte aux dangers et aux misères ». Jésus, l’unique Médiateur, est le chemin de notre prière ; Marie, sa Mère et notre Mère, Lui est toute transparente : elle « montre le chemin » (Hodoghitria), elle en est « le signe », selon l’iconographie traditionnelle en Orient et en Occident. (CEC 2673 – 2674)

4- Litanies de la Sainte Vierge

Prière finale: L’amour est le signe selon lequel on reconnaît tes disciples, Seigneur. Merci pour toute réponse d’amour faite à travers le don et le service des autres. Nous te prions pour tous les membres des groupes de prière de Medjugorje et pour tous les Centres de Paix, afin qu’ils puissent montrer ce chemin étroit, le seul qui mène à Toi. Qu’ils le fassent ensemble avec ta Mère, dans les lieux et les familles où ils vivent, avec de plus en plus de courage et de détermination. Aide-les à grandir de jour en jour jusqu’à la plénitude de ton Amour ! Amen.

Huitième jour - Prions pour la mise en pratique de tous les fruits et des messages de Medjugorje

1- Prière à la Reine de la Paix

2- Invocations à l'Esprit Saint (Veni Creator)

3- Le Rosaire

Méditation

Jésus dit : « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais ait la vie éternelle. Car Dieu n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. Qui croit en lui n’est pas jugé ; qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au Nom du Fils unique de Dieu. Et tel est le jugement : la lumière est venue dans le monde et les hommes ont mieux aimé les ténèbres que la lumière, car leurs œuvres étaient mauvaises. Quiconque, en effet, commet le mal hait la lumière et ne vient pas à la lumière, de peur que ses œuvres ne soient démontrées coupables, mais celui qui fait la vérité vient à la lumière, afin que soit manifesté que ses œuvres sont faites en Dieu. » (Jn 3,16-21)

Message du 25 juin 1991 - (10e anniversaire des apparitions)

«Chers enfants, aujourd'hui, en ce grand jour que vous m'avez offert, je souhaite vous bénir tous et vous dire: vous vivez un temps de grâce en cette période où je suis avec vous. Je veux vous enseigner et vous aider à cheminer sur la voie de la sainteté. De nombreuses personnes ne veulent pas saisir mon message, ni accepter avec sérieux ce que je dis. Voilà pourquoi je vous appelle et je vous prie: soyez les témoins de ma présence par votre vie, et votre vie de tous les jours. Si vous priez, Dieu vous fera découvrir la véritable raison de ma venue. C'est pourquoi, petits enfants, priez et lisez les Saines Écritures pour pouvoir découvrir par les Saintes Écritures le message contenu pour vous dans mes venues. Merci d'avoir répondu à mon appel. »

Marie est l’Orante parfaite, figure de l’Eglise. Quand nous la prions, nous adhérons avec elle au dessin du Père qui envoie son Fils pour sauver tous les hommes. Comme le disciple bien-aimé, nous accueillons chez nous la Mère de Jésus, devenue la mère de tous les vivants. Nous pouvons prier avec elle et la prier. La prière de l’Eglise est comme portée par la prière de Marie. Elle lui est unie dans l’espérance. (CEC 2679)

4- Litanies de la Sainte Vierge

Prière finale: Merci, Père, de nous avoir donné ton Fils et Marie, sa Mère, afin qu’aucun de ceux qui croient en eux et qui les écoutent, ne se perdent. Merci de prendre soin de chaque homme et, dans ta miséricorde, de ne juger personne. Nous te prions aujourd’hui pour tout ce que la Gospa t’a demandé, pour toutes les grâces qui se sont déversées ici et qui se sont déversées sur le monde à partir de ce lieu, afin qu’elles portent le fruit de sainteté et servent ton plan du salut. Amen.

Neuvième jour - Prions aux intentions de la Reine de la Paix

1- Prière à la Reine de la Paix

2- Invocations à l'Esprit Saint (Veni Creator)

3- Le Rosaire

Méditation

Jésus dit : « Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, eux aussi soient avec moi, afin qu’ils contemplent ma gloire que tu m’as donnée parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde. Père juste, le monde ne t’a pas connu, mais moi je t’ai connu et ceux-ci ont reconnu que tu m’as envoyé. Je leur ai fait connaître ton nom et je le leur ferai connaître, pour que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux et moi en eux. » (Jn 17,24-26)

Message du 25 juin 1987 - (6e anniversaire des apparitions)

«Chers enfants, aujourd'hui, je vous remercie et désire vous appeler tous à la paix de Dieu. Je souhaite que chacun vive dans son cour cette paix que Dieu donne. Je veux aujourd'hui tous vous bénir. Je vous bénis de la bénédiction de Dieu, et vous prie, chers enfants, suivez et vivez ma voie! Je vous aime, chers enfants, voilà pourquoi je vous ai appelé je ne sais combien de fois. Je vous remercie pour tout ce que vous faites pour mes intentions. Je vous en prie, aidez-moi à vous présenter à Dieu. Aidez-moi à vous sauver et à vous conduire sur le chemin du salut. Merci d'avoir répondu à mon appel. »

La prière de Marie nous est révélée à l’aurore de la plénitude des temps. Avant l’Incarnation du Fils de Dieu et avant l’effusion de l’Esprit Saint, sa prière coopère d’une manière unique au dessein bienveillant du Père, lors de l’Annonciation pour la conception du Christ, lors de la Pentecôte pour la formation de l’Eglise, Corps du Christ. Dans la foi de son humble servante le Don de Dieu trouve l’accueil qu’Il attendait depuis le commencement des temps. Celle que le Tout-Puissant a faite « pleine de grâce » répond par l’offrande de tout son être : « Voici la servante du Seigneur, qu’il m’advienne selon ta parole ». « Fiat », c’est la prière chrétienne : être tout à Lui puisqu’Il est tout à nous. (CEC 2617)

4- Litanies de la Sainte Vierge

Prière finale: Merci, ô Père, pour le don de la prière, par laquelle nous pouvons toucher ton cœur, la prière dans laquelle tu te donnes entièrement à nous, et nous apprends à nous donner entièrement à toi. Aujourd’hui, nous te prions pour toutes les intentions de la Reine de la Paix, pour tout ce qui est nécessaire pour que le monde, par Marie, puisse entrer dans Ta gloire, la gloire de la Très Sainte Trinité. Amen.

L’Hymne de Medjugorje

Nous venons, ô bonne Mere,

de tous les pays du monde,

t'apporter nos joies, nos peines,

nos soucis, nos espérances.

Reine de la Paix, Marie,

ton sourire nous console.

Mets sur nous tes mains de Mere.

Prie ton Fils pour qu'il nous sauve.

Ta bonté, tres Sainte Mere,

ton amour et la tendresse

sont tangibles a Medjugorje

ou tu donnes tant de grâces.

En toi nous gardons confiance,

Sainte Etoile salvatrice.

Veille sur la Sainte Eglise.

Viens changer le cour du monde.

Mere, ton amour nous forme,

nous conduit vers Dieu le Pere

par ton divin Fils unique.

Que l'Esprit de Dieu nous guide.

Nous reviendrons tous Marie ;

tu es notre espoir supreme.

Préserve du mal, notre âme.

Garde en nous la paix divine.

Texte extrait du site www.medjugorje.ws

Notice et messages de Marie à Medjugorje,

cliquer sur le lien suivant:

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-800734.html

Téléchargez le texte de la Neuvaine (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 11:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,