30 juin 2008

Prière en l'honneur de la Sainte Trinité

triad

Prière en l'honneur de la Sainte Trinité


Cette prière est un des plus belles existantes et des seules adressant des éloges au Dieu trois fois Saint. Il s'agit de l'une des plus belles prières en l'honneur de la Sainte Trinité, il est tel un concert d'invocations et d'éloges, puisées dans les Saintes Ecritures et dans la Liturgie, qui ouvrent le coeur à l'adoration des trois personnes de la Trinité, c'est un écho du Sanctus, que nous chantons à la Sainte Messe et que chantent dans les Ciel les Anges et les Saints, remplissant ainsi l'univers.


Première partie


Dans la première partie nous prierons et et remercierons le Père qui, dans Sa Sagesse et Sa Bonté, a créé l'univers et, dans le Mystère de Son Amour, nous a donné son Fils et le Saint-Esprit. A Lui qui est la Source de l'amour et de la Miséricorde, nous disons: Dieu Saint, Dieu Fort, Dieu immortel, prends pitié de nous.


Prière à Dieu le Père


Béni sois-tu, Seigneur, Père bien-aimé, car dans ton infinie sagesse et la bonté que Tu as créé l'univers et l'amour que Tu as donné à l'homme, pour permettre l'élévation et pour qu'il puisse vivre de Toi. Je Te remercie, Père, de nous avoir donné Jésus, ton Fils unique, notre Sauveur, ami, frère et Rédempteur ainsi que l'Esprit Consolateur. Donne-moi la joie d'expérimenter dans ma vie Ta présence et Ta Miséricorde, car toute ma vie est Pour Toi, ô Père de la Vie, principe sans fin, Somme Bonté et la lumière éternelle, hymne de gloire, la louange, l'amour.


Notre Père...


Louange à Toi, ô Sainte Trinité, pour les siècles et les siècles! Pour vous la louange, la gloire à vous, à vous à travers les siècles, ou Sainte Trinité.

Saint, Saint, Saint est le Seigneur, Dieu de l'univers, le Ciel et la terre sont remplis de Ta Gloire!


(répéter ces deux invocations 9 fois)


Gloire au Père...


Deuxième partie


Nous nous tournons vers le Fils, qui, pour faire la Volonté du Père, et pour racheter le monde, est devenu notre Frère, et, par le Don de l'Eucharistie est toujours resté avec nous. A Lui, qui est la Source de Vie nouvelle et de la paix, avec cœur plein d'espoir, nous disons: Dieu Saint, Dieu Fort, Dieu immortel, prends pitié de nous.


Prière à Dieu le Fils

Seigneur Jésus, Verbe éternel du Père, donne-nous un cœur ouvert à la contemplation du Mystère de Ton Incarnation pour le Don de Ton Amour dans la Sainte Eucharistie. Fais que, fidèles à notre baptême, nous vivions avec persévérance et cohérence notre foi; suscite en nous l'amour qui nous unis avec Toi et avec notre prochain; éclaire-nous de La lumière de Ta grâce, donne-nous une abondance des fruits du Sacrifice de Ta votre vie pour nous .


A Toi, notre Rédempteur, au Père riche en bonté et de miséricorde, et à l'Esprit Saint, Don de l'Amour infini, soient la louange, l'honneur et la gloire pour les siècles.


Notre Père ...


Louange à Toi, ô Sainte Trinité, pour les siècles et les siècles! Pour vous la louange, la gloire à vous, à vous à travers les siècles, ou Sainte Trinité.

Saint, Saint, Saint est le Seigneur, Dieu de l'univers, le Ciel et la terre sont remplis de Ta Gloire!


(répéter ces deux invocations 9 fois)

Gloire au Père ...


Troisième partie


Nous nous adressons finalement, au Saint Esprit, souffle divin qui vivifie qui la renouvelle, source inépuisable de Paix imprégné dans l'Eglise et qui vit dans tous les coeurs. A Lui qui est le sceau de l'amour infini, nous disons: Dieu Saint, Dieu Fort, Dieu immortel, prends pitié de nous.


Prière à Dieu le Saint Esprit


Esprit d'amour, Don du Père et du Fils, Tu es venu pour renouveler ma vie. Rends-moi docile à Ton souffle divin, prêt à suivre vos suggestions dans le Chemin de l'Evangile et de l'amour. Divin Hôte des coeurs, révèle-moi la splendeur de Ta Lumière, envoie en nous la confiance et l'espérance en Jésus, car, en vivant en Lui et en étant toujours avec Lui, je deviendrai un témoin fervents de la Sainte Trinité


Notre Père ...


Louange à Toi, ô Sainte Trinité, pour les siècles et les siècles! Pour vous la louange, la gloire à vous, à vous à travers les siècles, ou Sainte Trinité.

Saint, Saint, Saint est le Seigneur, Dieu de l'univers, le Ciel et la terre sont remplis de Ta Gloire!


(répéter ces deux invocations 9 fois)


Gloria al Padre... Gloire au Père ...


Antienne: Bénie soit la Sainte Trinité qui crée et qui gouverne l'univers maintenant et toujours.

Gloire à Toi Sainte Trinité,

car Tu nous donnes la Miséricorde et la Rédemption.


Prions


Seigneur notre Dieu, Ta Miséricorde est sans mesure et la Richesse de Ta Bonté est inépuisable. Nous rendons grâce à Ta Majesté toute bonne pour les dons que nous avons reçus et nous implorons toujours Ta Clémence; ne nous abandonne pas, Toi qui exauce toujours ceux qui Te supplient et conduis-nous à la vie éternelle. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur et notre Dieu, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, maintenant et toujours et pour les siècles et les siècles. Amen.


Antienne finale: En Toi j'adore, j'espère, je crois, et j'aime, ô Sainte Trinité.

D'après un texte traduit de l'Italien extrait du site www.preghiereagesuemaria.it

Téléchargez le texte de la Prière en l'honneur de la Sainte Trinité (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 18:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


Chapelet de la Lumière

DSCF0089 Chapelet de la Lumière


Se récite sur un Chapelet ordinaire


Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.


Sur la Croix:

Renouvellement des voeux de notre Baptême:

Je renonce au péché, pour vivre dans la liberté des enfants de Dieu, je renonce à la séduction du mal, pour ne pas me laisser dominer par le péché, je renonce à Satan et à tout ce qui peut conduire au péché, je renonce à toutes formes de magie, magie, spiritisme, cartomancie et toutes autres superstitions.


Je crois en un seul Dieu, le Père tout puissant, créateur du ciel et de la terre, de l'univers visible et invisible. Je crois en un seul Seigneur, Jésus Christ, le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles : Il est Dieu, né de Dieu, Lumière, né de la Lumière, Vrai Dieu, né du Vrai Dieu. Engendré non pas créé, de même nature que le Père ; et par Lui tout a été fait. Pour nous les hommes, et pour notre Salut, Il descendit du ciel. Par l'Esprit Saint, il a pris chair de la Vierge Marie, et s'est fait homme. Crucifié pour nous sous Ponce Pilate, Il souffrit sa passion et fut mis au tombeau. Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Écritures, et il monta au ciel; Il est assis à la droite du Père. Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts et Son Règne n'aura pas de fin. Je crois en l'Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie; Il procède du Père et du Fils. Avec le Père et le Fils, Il reçoit même adoration et même gloire; Il a parlé par les prophètes. Je crois en l'Eglise, une, sainte, catholique et apostolique. Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés. J'attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir. Amen

Notre Père

1 Je Vous salue Marie - pour la foi

1 Je Vous salue Marie - pour l'espérance

1 Je Vous salue Marie pour la charité

Gloire au Père


Premier Mystère


Jésus dit: « Je suis la Lumière du monde, qui Me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais aura la lumière de la vie éternelle. » (Saint Jean 8: 12)


Viens, Esprit Saint, et envoie du haut du Ciel un rayon de Ta Lumière


Deuxième Mystère


« Je parviendrai à l'autel de Dieu, au Dieu qui me fait danser de joie, et je Te célebrerai sur la cithare, Dieu, mon Dieu! » (Psaume 43: 4)


Viens, Esprit Saint, et envoie du haut du Ciel un rayon de Ta Lumière


Troisième Mystère


« Dieu qu'elle est précieuse Ta Fidélité! Les hommes se réfugient à l'ombre de Tes Ailes. Ils se gavent des mets plantueux de Ta Maison et Tu les abreuves au fleuve de Tes délices. Car chez Toi est la Fontaine de la Vie, à Ta Lumière, nous voyons la Lumière. » (Psaume 36: 8-10)


Viens, Esprit Saint, et envoie du haut du Ciel un rayon de Ta Lumière


Quatrième Mystère


« Béni soit celui qui vient au Nom du Seigneur! Nous vous bénissons depuis la maison du Seigneur! Le Seigneur est Dieu et Il nous a donné la Lumière! » (Psaume 118: 26-27)

Viens, Esprit Saint, et envoie du haut du Ciel un rayon de Ta Lumière



Cinquième Mystère


« Vous êtes la lumière du monde. Une ville cachée sur une hauteur ne peut être cachée. Quand on allume une lampe, ce n'est pas pour la mettre sous les boisseaux, mais sur son support et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison. De même, que votre lumière brille aux yeux des hommes, pour qu'en voyant vos bonnes actions ils rendent gloire à votre Père qui est aux cieux. » (Saint Matthieu 5: 17).

Viens, Esprit Saint, et envoie du haut du Ciel un rayon de Ta Lumière


Prière finale: O Mon Dieu, Trinité que j'adore


O mon Dieu, Trinité que j'adore aidez-moi à m'oublier entièrement pour m'établir en Vous, immobile et paisible comme si déjà mon âme était dans l'éternité. Que rien ne puisse troubler ma paix, ni me faire sortir de Vous, ô mon Immuable, mais que chaque minute m'emporte plus loin dans la profondeur de Votre Mystère.

Pacifiez mon âme, faites-en Votre Ciel, Votre Demeure aimée et le Lieu de Votre repos. Que je ne Vous y laisse jamais seul, mais que je sois là tout entière, tout éveillée en ma foi, toute adorante, toute livrée à Votre Action créatrice.

O mon Christ aimé, crucifié par amour, je voudrais être une épouse pour Votre coeur, je voudrais vous couvrir de gloire, je voudrais vous aimer ... jusqu'à en mourir! Mais je sens mon impuissance et je Vous demande de me ''revêtir de Vous-même'', de m'envahir, de Vous substituer à moi, afin que ma vie ne soit qu'un rayonnement de Votre Vie. Venez en moi comme Adorateur, comme Réparateur et comme Sauveur.

O Verbe éternel, Parole de mon Dieu, je veux passer ma vie à Vous écouter, je veux me faire toute enseignable afin d'apprendre tout de Vous. Puis à travers toutes les nuits, tous les vides, toutes les impuissances, je veux Vous fixer toujours et demeurer sous Votre grande Lumière. O mon Astre aimé, fascinez-moi pour que je ne puisse plus sortir de Votre Rayonnement.

O feu consument, Esprit d'amour, ''survenez en moi'', afin qu'il se fasse en mon âme comme une incarnation du Verbe : que je Lui sois une humanité de surcroît en laquelle Il renouvelle tout Son Mystère.

Et vous, ô Père, penchez-Vous vers Votre pauvre petite créature, ''couvrez-la de votre ombre'', ne voyez en elle que le ''Bien-Aimé en lequel Vous avez mis toutes Vos Complaisances''.

O mes Trois, mon Tout, ma Béatitude, Solitude infinie, Immensité où je me perds, je me livre à Vous comme une proie. Ensevelissez-Vous en moi pour que je m'ensevelisse en Vous, en attendant d'aller contempler en votre lumière l'abîme de vos grandeurs.

(Bienheureuse Elisabeth de la Trinité)

D'après un texte traduit de l'Italien, extrait du site www.preghiereagesuemaria.it

Posté par fmonvoisin à 15:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Chapelet de l'agonie de Jésus à Gethsémani

20256AA Chapelet de l'agonie de Jésus à Gethsémani


Se récite sur un chapelet ordinaire

Sur les gros grains

O Seigneur, par Ton agonie au Jardin des Oliviers, aie pitié de nous et du monde entier.

Sur les petits grains

Par le cruel abandon que Tu as subi, aie pitié de nous et du monde entier

Par les angoisses de la mort, aie pitié de nous et le monde entier

Par la sueur de sang que Tu as versées, aie pitié de nous et du monde entier

Par le réconfort de l'ange que Tu as reçu, aie pitié de nous et du monde entier.

Par la coupe amère que Tu as bu, aie pitié de nous et du monde entier

Pour le Fiat que Tu as généreusement dit, aie pitié de nous et du monde entier.


A la fin

Prière pour les agonisants


O très clément, Jésus rempli d'Amour pour les âmes, je T'implore par l'agonie de Ton Coeur Sacré et par les Douleurs de Marie, Ta Mère Immaculée, purifie dans Ton Sang très Précieux tous les pécheurs du monde qui sont maintenant dans l'agonie et qui mourront aujourd'hui. Amen.


Coeur de Jésus, ayez la Pitié des personnes agonisantes

Posté par fmonvoisin à 15:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Chapelet à Notre Dame du Divin Amour

391

Chapelet à Notre Dame du Divin Amour


Introduction au Chapelet à Marie "Mère du Divin Amour"


Au seuil du nouveau millénaire, Marie, Mère de l'Eglise ouvre encore ses bras pour tous nous accueillir sous Son manteau immaculé, pour nous défendre contre les forces du mal et pour nous de montrer le cœur transpercé de Jésus son fils, qui la Flamme de l'Amour Divin. Avec toute l'inquiétude de Son Cœur, Elle nous invite à nous réunir en des cénacles de prière pour implorer ensembles le Dieu de Miséricorde et de pardon pour toute l'humanité pécheresse et pour appeler sur toute la terre une effusion du feu purifiant de l'Esprit Saint, qui telle une nouvelle Pentecôte, la purifiera et la renouvellera, pour ouvrir largement et grandement toutes les portes au Christ, Roi et Maître de l'histoire. Le Chapelet à la "Mère du Divin Amour» est comme une vague de tendresse envers de Marie qui se manifeste dans la prière, et dans un élan pour donner corps à ses inspirations, tels des petits trésors aux pied de la Sainte Trinité. En employant le terme Amour Divin, nous voulons honorer la présence active de la divinité de Jésus-Christ, en une source d'amour éternelle de louange envers la Sainte-Trinité, par la flamme du Divin Amour, nous invoquons aussi l'Esprit Saint et la mère du Divin Amour donc nous nous tournons vers la Très Sainte Vierge Marie . Avec les yeux de la foi, de l'espérance et de la charité, nous accueillons cette semence de prières, mais cela rien n'ajoute rien à ce que l'Église nous a donné au fur et à mesure de l'histoire combien dans le temps, mais dans sa simplicité et son affectueuse expression, elle veut être une offrande au Seigneur au bénéfice de toute l'humanité.



Chapelet à Marie Mère de l'amour divin


Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen.

O Dieu, viens à mon aide, .

Seigneur, viens vite à notre secours.

Gloire au Père, au fils Fils et au Saint-Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours et pour les siècles et les siècles.

Je confesse à Dieu Tout-Puissant, je reconnais devant mes frères, que j'ai tout péché, en pensées, en paroles, par action et par omissions, oui j'ai vraiment péché, c'est pourquoi je supplie la Vierge Marie, les Anges et toutes les Saints, et vous aussi, les frères, de prier pour moi, le Seigneur notre Dieu.


Sur le premier gros grain:


Sainte Trinité, source d'Amour éternel, par les mérites du précieux sang de Jésus, jaillissant de la Plaie de sa main droite, et par les mérites des larmes et les souffrances de la Vierge Marie, sa Mère et la nôtre, pitié et Miséricorde pour nos péchés et ceux du monde entier.

Sur les sept petits grains ...


Père très Bon, par la douloureuse passion de Jésus et de Marie, aie pitié de toutes les familles, bénis-les avec Ta Sainte Grâce et conforme-les dans la Vérité.


A la fin de la première partie:


O Marie, Mère du Divin Amour, visite toutes les familles et les protège-les toujours avec Ta Sainte Bénédiction.

Notre Père ... Je vous salue Marie ... Gloire au Père ...


Viens, Esprit Saint, feu de l'Amour Divin et donne toutes les familles l'esprit de conseil. Envoie dans le cœur des époux, des parents et des enfants un ardent désir de la Vérité afin de se guider les uns les autres dans les petits comme dans les grands choix de vie, toujours soutenus par le lumineux lumineux de la Sainte Famille de Nazareth.

Sur le deuxième gros grain ...


Sainte Trinité, Source d'Amour éternel, par le mérite du précieux sang de Jésus, jaillissant de la Plaie de sa main gauche, et par le mérite des larmes et des souffrances de la Vierge Marie, sa Mère et la nôtre, pitié et Miséricorde pour nos péchés et ceux du monde entier.


Sur les sept petits grains ...


Père très Bon, par la douloureuse passion de Jésus et de Marie, aie pitié de ceux qui souffrent dans leur corps. Bénis-les avec Ta Sainte Grâce et conforme les dans la Vérité.

A la fin de la deuxième partie:


O Marie, Mère du Divin Amour, visite tous ceux qui souffrent dans leur corps dans leur esprit, et de protège-les toujours avec Ta Sainte bénédiction.


Notre Père ... Je vous salue Marie ... Gloire au Père ...

Viens, Esprit Saint, feu de l'Amour Divin et donne à ceux qui souffrent, l'esprit de courage. Envoie dans leurs cœurs la confiance et le courage, pour qu'ils acceptent la douleur qui les accompagne et qu'ils aient une volonté ferme pour lutter contre chaque découragement, afin qu'ils puissent expérimenter la douceur et la consolation de Jésus crucifié.


Sur le troisième gros grain ...


Sainte Trinité, source d'amour éternel, par les mérites du précieux sang de Jésus, jaillissant de la Plaie a de son pied droit, et par les mérites des larmes et des souffrances de la Vierge Marie, sa Mère et la nôtre, pitié et Miséricorde pour nos péchés et ceux du monde entier.

Sur les sept petits grains ...


Père très Bon, par la douloureuse passion de Jésus et de Marie, aie pitié de ceux qui sont confié à nos prières, bénis-les avec ta Sainte grâce et conforme-les dans la Vérité.


A la fin de la troisième partie:


O Marie, Mère du Divin Amour, visitez ceux qui sont confiés à notre prière et protège-les toujours avec Ta Sainte bénédiction.


Notre Père ... Je vous salue Marie ... Gloire au Père ...


Viens, Esprit Saint, feu de l'Amour Divin et donne à ceux que vous avez confiés à notre prière, l'esprit de sagesse. afin qu'ils puissent désirer, Vous faire resplendir à travers les bonnes œuvres.


Sur le quatrième gros grain ...


Sainte Trinité, source d'Amour éternel, par les mérites du précieux sang de Jésus, jaillissant de la Plaie de son pied gauche, et par les mérites des larmes et des souffrances de la Vierge Marie, sa Mère et la nôtre, pitié et Miséricorde pour nos péchés et ceux du monde entier.


Sur les sept petits grains ...


Père très Bon, par la douloureuse passion de Jésus et de Marie, aie pitié de ceux qui nous blessent: bénis-les avec Ta Sainte Grâce et conforme les dans la Vérité.


A la fin de la quatrième partie:


O Marie, Mère du Divin Amour, visite ceux qui nous blessent, protège-les toujours avec Ta Sainte bénédiction.


Notre Père ... Je vous salue Marie ... Gloire au Père ...


Viens, Esprit Saint, feu de l'Amour Divin et donne à ceux qui nous blessent, l'esprit de crainte de Dieu. Envoie dans leur cœur un amour généreux et respectueux envers tous et une ferme volonté de résister au mal, non pas à cause de la peine éternelle, mais par la crainte de la séparation de Dieu.

Sur le cinquième le gros grain ...


Sainte Trinité, source d'Amour éternel, par les mérites du précieux sang de Jésus, jaillissant de la Plaie de Ton cœur et par les mérites des larmes et des souffrances de la Vierge Marie, sa Mère et la nôtre notre Mère, pitié et Miséricorde pour nos péchés et ceux du monde entier.


Sur sept petits grains ...


Bon Père très Bon, par la douloureuse passion de Jésus et de Marie, aie pitié de ceux qui sont opposés à Ton Amour, bénis-les avec Ta Sainte Grâce et conforme-les dans la Vérité.


A la fin de la cinquième partie:


O Marie, Mère du Divin Amour, visite ceux qui sont opposés à l'Amour de Dieu, protège-les toujours avec Ta Sainte bénédiction.


Notre Père ... Je vous salue Marie ... Gloire au Père ...



Viens, Esprit Saint, feu de l'Amour Divin et donne à ceux qui s'opposent à ta grâce, l'esprit de compréhension. Envoie dans leur cœur un amour humble et docile, afin que, malgré chaque refus obstiné de la vérité, ils reçoivent la vraie Lumière vraie, celle qui éclaire les esprits.


Sur le sixième gros grain


Sainte Trinité, source d'amour éternel, par les mérites du précieux sang de Jésus, jaillissant de la Plaie de l'épaule droite, et par les mérites des larmes et des souffrances de la Vierge Marie, sa Mère et la nôtre, pitié et Miséricorde pour nos péchés et ceux du monde entier.

Sur les sept petits grains ...


Père très Bon, par la douloureuse passion de Jésus et de Marie, aie pitié des âmes du purgatoire, des mourants et des personnes qui se sont suicidées les suicides, bénis-les avec Ta Sainte Grâce et conforme-les dans la vérité.

A la fin de la sixième partie


O Marie, Mère du Divin Amour, visite les âmes du purgatoire, les mourants et ceux qui se sont suicidés et de protège-les toujours avec Ta Sainte bénédiction.

Notre Père ... Je vous salue Marie ... Gloire au Père ...


Viens, Esprit Saint, feu de l'Amour Divin et donne aux âmes du purgatoire, de ceux se sont suicidés et de ceux qui se sont en train de mourir et le suicide, l'esprit de piété. Envoie dans leur cœur un amour ardent pour le Père du Ciel, et immerge-les avec abandon total et confiant en Ton insondable Miséricorde.


Sur le septième gros grain ...


Sainte Trinité, source d'Amour éternel, par les mérites du précieux sang de Jésus, jaillissant de toutes ses saintes blessures, et par les mérites des larmes et des souffrances de la Vierge Marie, Mère du Divin Amour, sa Mère, et la nôtre, pitié et miséricorde pour nos péchés et ceux du monde entier.


Sur sept petits grains ...


Père très Bon, par la douloureuse passion de Jésus et de Marie, aie pitié des âmes consacrées, bénis-les avec Ta Sainte Grâce et conforme-les dans la Vérité.

A la fin de la septième partie:


O Marie, Mère du Divin Amour, visite les âmes consacrées, protège-les toujours avec Ta Sainte bénédiction.


Notre Père... Je vous salue Marie ... Gloire au Père ...



Viens, Esprit Saint, feu de l'Amour Divin, donne l'esprit de science aux âmes consacrées. Envoie dans leur cœur un amour passionné pour leur prochain de sorte que, par le leur apostolat, ils soient en mesure de permettre la connaissance de Dieu et de faire découvrir votre grand amour, tant dans la joie que dans l'adversité.


Prière au Saint-Esprit


Saint-Esprit, la puissance divine de l'Amour, Inspirateur de tout bien, établir en nous votre demeure. Allumez une nouvelle flamme qui brille de sa lumière et réchauffe la terre et d'éclairer et réchauffe nos cœurs Venez sur Votre création pour qu'une nouvelle Pentecôte, qui purifie, agite et revigore secousses nos âmes et nous conduise à la béatitude éternelle de la Sainte Trinité Sacré, par l'intercession de la Vierge Marie. Amen.


Consécration à Notre-Dame


De tout mon cœur, je Te bénis, Mère Immaculée de Jésus et la nôtre, Toi qui partage les souffrances de Ton Divin Fils et qui T'es sacrifiée avec lui pour la rédemption de l'humanité tout entière. Je me consacre solennellement à Toi avec une filiale confiance, je Te demande de me guider sur le chemin de conversion et de me défendre tous les jours ou nous combattons contre les forces du mal. Aide-moi à accepter toujours l'Amour du Père, dans un acte d'humilité et d'abandon confiant à Sa Sainte Volonté, l'Amour du Fils qui m'a purifié avec Son Sang et ses blessures, l'amour du Saint-Esprit qui me renouvelle avec Sa flamme et qui me confirme dans le chemin de la sainteté. O Mère Immaculée, par Tes larmes et Tes souffrances, je T' offre, en communion avec tous les saints, la prières de ce chapelet, qui recouvre le monde entier et tous ses besoins. Par les mérites de Ton intercession, purifie nos demandes et nos intentions et appelle sur chacun de ceux qui me sont proches la bénédiction sur la création du Divin Amour.


Prions aux intentions du Souverain Pontife et de la Sainte Église:


Je crois en un seul Dieu, le Père tout puissant, créateur du ciel et de la terre, de l'univers visible et invisible. Je crois en un seul Seigneur, Jésus Christ, le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles : Il est Dieu, né de Dieu, Lumière, né de la Lumière, Vrai Dieu, né du Vrai Dieu. Engendré non pas créé, de même nature que le Père ; et par Lui tout a été fait. Pour nous les hommes, et pour notre Salut, Il descendit du ciel. Par l'Esprit Saint, il a pris chair de la Vierge Marie, et s'est fait homme. Crucifié pour nous sous Ponce Pilate, Il souffrit sa passion et fut mis au tombeau. Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Écritures, et il monta au ciel; Il est assis à la droite du Père. Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts et Son Règne n'aura pas de fin. Je crois en l'Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie; Il procède du Père et du Fils avec le Père et le Fils, Il reçoit même adoration et même gloire; Il a parlé par les prophètes. Je crois en l'Eglise, une, sainte, catholique et apostolique. Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés. J'attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir. Amen

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours et pour les siècles et les siècles. Amen.

Notre Père qui es aux cieux, que Ton Nom soit sanctifié, que Ton Règne vienne, que Ta Volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre nous du Mal. Amen.

Je Vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec Vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le Fruit de Vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amen.

D'après un texte traduit de l'italien extrait du site www.preghiereagesuemaria.it

Téléchargez le texte du chapelet à ND de l'Amour Divin (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 13:22 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 juin 2008

Consécration au Sacré Coeur

christ_20refuge

Consécration au Sacré Coeur de Jésus

Le 26 janvier 1992

Vassula de Mon Sacré-Cœur, veux-tu te consacrer entièrement à Moi?

Oui, mon Seigneur, je le veux.

Alors, dis ces paroles:

Sacré-Cœur de Jésus,

viens m'envahir complètement afin que mes motifs soient Tes Motifs, mes désirs Tes Désirs, mes paroles Tes Paroles, mes pensées Tes pensées. Puis permets-moi de me blottir au plus profond de Ton Sacré-Cœur . Annihile-moi complètement. Moi, Vassula, j'adorerai Ton Sacré-Cœur du fond de mon cœur Je promets de servir Ton Sacré-Cœur avec un feu en dedans de moi. Avec zèle, je Te servirai avec plus de ferveur qu'auparavant. Je suis faible, mais je sais que Ta Force me soutiendra. Ne me permets pas de Te perdre de vue, ni ne permets à mon cœur de papillonner ailleurs. Moi, Vassula, je rechercherai uniquement Ton Sacré-Cœur et je ne désirerai que Toi seul.

Sacré-Cœur de Jésus,

fais-moi détester tout ce qui est contraire à Ta Sainteté et à Ta Volonté. Passe-moi au crible maintes et maintes fois, pour être sûr qu'aucun rival ne subsiste en moi. À partir d'aujourd'hui, resserre les liens d'Amour avec lesquels Tu m'as enlacée, et rends mon âme assoiffée de Toi et mon cœur malade d'amour pour Toi.

Sacré-Cœur de Jésus,

n'attends pas; viens consumer tout mon être des Flammes de Ton ardent Amour. Que désormais, quoi que je fasse soit fait uniquement pour Tes Intérêts et pour Ta Gloire, sans rien pour moi. Moi, Vassula, je Te consacre ma vie et, à partir d'aujourd'hui, je veux être l'esclave de Ton Amour, la victime de Tes Brûlants Désirs et de Ta Passion, un bienfait pour ton Église, et le jouet de Ton Âme. Fais ressembler mes traits à ceux de Ta Crucifixion à travers l'amertume que j'éprouverai devant la surdité des âmes et à les voir chuter. Donne à mon âme son content.

Sacré-Cœur de Jésus,

ne m'épargne pas Ta Croix, pas plus que le Père ne T'a épargné. Arrête mes yeux, mes pensées et mes désirs pour qu'ils soient captifs de Ton Sacré-Cœur Indigne je suis et je ne mérite rien, mais aide-moi à vivre mon acte de consécration en étant loyale, en invoquant inlassablement Ton Saint Nom. Fais que mon esprit repousse tout ce qui n'est pas Toi.

Sacré-Cœur de Jésus,

fais supporter à mon âme, plus que jamais auparavant, les Marques de Ton Corps pour la conversion des âmes. Moi, Vassula, je soumets volontairement ma volonté à Ta Volonté, maintenant et à jamais. Amen.

et maintenant Mon Esprit reposera en toi . Vassula, cela me plaît de te voir M'accorder ton temps. Tous tes sacrifices accomplis en Mon Nom ne sont pas vains. sjesfishb

Texte extrait du site http://www.tlig.org/frmsg/frm692.html

Posté par fmonvoisin à 18:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Chemin de Croix

Le Chemin de la Croix
Méditations tirées de La Vraie Vie en Dieu

Je suis Dieu, créature, suis-Moi à Mes Stations du Chemin de Croix. Désire-Moi seulement à chaque Station, Je suis à chacune d'elles. J'y serai et Je te veux là. Je veux que tu t'y agenouilles.
- Seigneur, je ne sais pas ce que Tu veux dire! Quelles stations? (29 mai 1987)

1

Première Station: Jésus est condamné à mort par Pilate

(Mt 27 26; Mc 15 15; Jn 19 16)

Bientôt, et c'est votre bientôt, lorsque vous serez couverts de votre propre sang, Moi, alors, en tant que Juge, Je vous rappellerai le sang que vous portiez sur vos mains pour avoir interdit à tant d'âmes de recevoir Mes grâces à travers ce Rappel de Ma Parole. Vous êtes comme les Romains, Me couronnant d'épines journellement. Allez-vous Me dire alors comme Pilate: «je suis innocent de ce sang» et vous laver les mains dans l'eau parfumée? Vous refusez d'accepter l'antidote de la mort. Vous refusez de reconnaître Ma Parole donnée par Mon Saint Esprit, en vos jours...(19 janvier 1995)

2

Deuxième Station: Jésus est chargé de Sa Croix

(Mt 27 31; Mc 15 20; Lc 23 26; Jn 19 17)

Ils M'ont lié les pieds avec des cordes et M'ont dit de marcher jusqu'à l'endroit où se trouvait Ma Croix. Ma fille, Je ne pouvais pas avancer puisqu'ils M'avaient lié les pieds. Alors ils M'ont jeté à terre et traîné par les cheveux jusqu'à Ma Croix. Ma souffrance était intolérable. Des parties de ma chair qui pendaient après la flagellation ont été arrachées. Ils ont desserré les liens de Mes Pieds et M'ont donné des coups de pieds pour que Je Me relève et que Je soulève Mon fardeau sur Mes épaules. Je ne pouvais pas voir où se trouvait Ma Croix car les épines qui avaient pénétré ma Tête me remplissaient les Yeux de Sang qui coulait sur Mon Visage. Alors, ils ont soulevé Ma Croix, l'ont posée sur Mes épaules et M'ont poussé vers la porte. Ma fille, oh! comme elle était lourde, la Croix que J'ai dû porter! J'ai avancé à tâtons vers la porte, guidé par le fouet derrière Moi. J'essayais de voir Mon chemin à travers Mon Sang qui Me brûlait les Yeux. (9 novembre 1986) La croix que tu auras à porter est Ma Croix de Paix et d'Amour, mais pour porter Ma précieuse Croix, Ma fille, tu devras te sacrifier beaucoup, être forte et porter Ma Croix avec amour. Tu la partageras avec Moi et tu partageras Mes souffrances.

3

Troisième Station: Jésus tombe pour la première fois

Je Me suis redressé avec peine. Les foules s'étaient déchaînées. Je ne voyais aucun ami autour de Moi; aucun n'était là pour Me consoler. Mon agonie semblait augmenter et Je suis tombé à terre. (9 novembre 1986)

4

Quatrième Station: Jésus rencontre Sa Sainte Mère

Je suis venu dans ce Saint Cœur, image et ressemblance de Mon Sacré-Cœur, pour devenir le Dieu-Homme afin que Je suive Ses pas et que, plus tard, Elle suive les Miens. J'ai dit qu'Elle et Moi avons tout partagé jusqu'à la Croix; Notre Union était si intimement parfaite que Nous n'avions pas besoin de parler, car la seule et unique expression était dans Nos Cœurs. Mes paroles et Mes pensées n'avaient pas besoin de lui être transmises en Mon absence; dans le suprême pouvoir de Mon Saint Esprit, tout était connu d'Elle; dans Son Cœur virginal, tout était connu d'Elle, puisqu'Elle possédait Dieu et que Dieu La possédait. (25 mars 1996)

5

Cinquième Station: Jésus est aidé par Simon de Cyrène

(Mt 27 32; Mc 15 21)

Craignant que J'expire avant la Crucifixion, les soldats ordonnèrent à un homme appelé Simon de porter Ma Croix. Ma fille, ce n'était pas là un geste de bonté, ni de compassion, mais pour M'épargner pour la Croix. [...] Porte Ma Croix, Vassula, porte-la pour Moi. (9 novembre 1986) Laisse-Moi déposer Ma Croix sur toi de nouveau; soulage-Moi de Mon fardeau; laisse-Moi me reposer. Je veux que tu la porte pour Moi parce que J'ai confiance en toi; [...] ici, maintenant, Je te confie Ma Croix; tu verras bientôt combien lourde est Ma Croix; Je reviendrai plus tard t'en décharger.

6

Sixième Station: Véronique essuie la Face de Jésus

Je Me suis laissé couronner d'une couronne d'épines, Je leur ai permis de se moquer de moi et de cracher sur Ma Sainte Face (3 mars 1989) J'ai alors senti quelqu'un qui essuyait Mon Visage. (9 novembre 1986) Vassula, oui, regarde Ma Face. De M'avoir seulement regardé, cela Me console. Dis-leur qu'il faut si peu pour Me consoler. Viens Me louer en M'aimant. (7 juin 1987) Si seulement vous saviez comme Je suis prêt à pardonner les crimes de votre ère, pour un seul regard affectueux porté sur Moi, un moment de regret, un soupir d'hésitation, une légère reconsidération. Un sourire à Ma Sainte Face et Je pardonnerai et J'oublierai. Je ne regarderai même pas Mes Plaies. J'effacerai de Ma vue toutes vos iniquités et vos péchés, n'auriez-vous même qu'un instant de regret, et tout le Ciel célébrerait votre geste, car votre sourire et votre regard affectueux seront reçus par Moi comme de l'encens, et ce léger instant de regret sera entendu par Moi comme un nouveau cantique. (29 août 1989)

7

Septième Station: Jésus tombe pour la deuxième fois

J'aime tous ceux qui tombent et qui viennent à Moi en demandant pardon. Je les en aime davantage. Je ne les repousserai jamais, même s'ils tombent des milliers de fois [...] Je ne te laisserai pas tomber, Je serai près de toi pour te soutenir. (30 janvier 1987) Je t'aime et Je te soutiendrai dans tes chutes, Je ne te laisserai pas te perdre. (15 mai 1987)

8

Huitième Station console les femmes de Jérusalem

(Lc 23 27-32)

Des femmes saisies d'angoisse se sont avancées pour laver Mon Visage tuméfié. Je les entendais pleurer et se lamenter. Je les ai senties. «Soyez bénies, ai-Je dit, Mon Sang lavera tous les péchés de l'humanité. Regardez, Mes filles, le temps de votre salut est arrivé.» (9 novembre 1986) Malheur à ceux qui porteraient toujours leur péché, lové en eux comme on porte un enfant, lorsque Mon Jour viendra! (2 juin 1991) Alors tous les maîtres de la terre, les gouverneurs et les commandants, les gens riches et les hommes d'influence, la population entière, esclaves et citoyens, s'enfuiront dans les montagnes, se cacher dans les cavernes et parmi les rochers. Ils diront aux montagnes et aux rochers: «tombez sur nous et cachez-nous de Celui qui siège sur le Trône et de la colère de l'Agneau (3 mars 1992)

9

Neuvième Station: Jésus tombe pour la troisième fois

Mon Cœur se remplit de compassion pour ta misère et tes chutes. (31 mai 1987) Aujourd'hui, Je pose cette question à ceux qui refusent cette révélation: «est-il contraire à Ma Loi, dans votre ère, de sauver Ma création de la chute par Mes Œuvres Providentielles d'aujourd'hui?» (2 janvier 1988)

010

Dixième Station: Jésus est dépouillé de Ses vêtements

(Mt 27 35; Mc 15 24; Lc 23 34; Jn 19 23-24)

Arrivés sur le Mont, ils M'ont jeté à terre, M'ont arraché Mes vêtements et M'ont laissé nu pour M'exposer à la vue de tous. Mes blessures se sont rouvertes et Mon Sang coulait à terre. Les soldats M'ont présenté du vin mêlé à du fiel. Je l'ai refusé, car J'avais déjà au fond de Moi l'amertume que M'avait donnée Mes ennemis. (9 novembre 1986) Tes vêtements, Mon enfant, rouleront dans ton sang et cela, également, sera l'évidence que tu viens de Moi. C'est pour cela que tu es née, et ton acceptation fait Mon délice parce qu'au travers de tes souffrances, J'en sauverai beaucoup. (25 octobre 1995)

011

Onzième Station: Jésus est mis en Croix

(Mt 27 35+55; Mc 15 24; Lc 23 33+49; Jn 19 18)

Ils m'ont vite cloué d'abord les Poignets et, après avoir laissés les Clous Me fixer à Ma Croix, ils ont étiré Mon Corps brisé et M'ont transpercé les Pieds avec violence. Ma fille, ô Ma fille, quelle souffrance, quelle agonie, quel torture de Mon Âme. Abandonné par Mes bien-aimés, renié par Pierre, sur lequel J'allais fonder Mon Église, renié par le reste de Mes amis, laissé tout seul, abandonné à Mes ennemis, J'ai pleuré. Mon Âme était remplie de douleur. (9 novembre 1986) Je leur ai permis de Me crucifier - tout cela par Amour pour vous. Ô enfants du Crucifié! Comment pouvez-vous oublier tout ce que J'ai fait pour vous? La Sagesse est descendue, pour être saisie par contrainte et jugement. J'ai été méprisé et rejeté par les hommes pour porter vos souffrances. J'ai été cloué sur le Bois pour vous libérer. Je leur ai permis de Me transpercer afin de vous délivrer. J'ai accepté la mort la plus douloureuse pour que votre âme puisse vivre et partager Mon Royaume. J'ai laissé Mon Sang couler en Rivières pour que vous obteniez la Vie Éternelle. Pour l'amour de vous, Je me suis laissé considérer comme pécheur. (3 mars 1989) Comment ne pouvez-vous pas vous aimer les uns les autres? Comment pouvez-vous M'honorer, alors que vous choisissez et que vous rejetez?

012

Douzième Station: Jésus meurt en Croix

(Mt 27 50; Mc 15 37; Lc 23 46+49; Jn 19 30)

Les soldats ont dressé Ma Croix et l'ont posée dans le trou. J'ai contemplé les foules de là où Je me trouvais, en y voyant à peine de Mes Yeux tuméfiés. J'ai observé le monde. Je n'ai vu aucun ami parmi ceux qui se moquaient de Moi. Aucun n'était là pour Me consoler. «Mon Dieu! Mon Dieu! pourquoi M'as-Tu abandonné?» Abandonné par tous ceux qui M'aimaient. Mon regard s'est posé sur Ma Mère. Je L'ai regardée et Nos Cœurs ont parlé: «Je te donne Mes enfants bien-aimés pour qu'ils soient aussi tes enfants. Tu seras leur Mère.» (9 novembre 1986) Vous vous rappelez lorsque J'étais sur la Croix? Quelles sont les paroles que J'ai dites? J'ai dit qu'Elle est aussi votre Mère; Elle vous aime et prend soin de vous. Abba donne à qui Il lui plaît; acceptez ce que Dieu vous donne. J'ai crié de Ma Croix. C'était Mon dernier grand cri que J'ai poussé quand J'étais encore dans la chair, un cri chargé de souffrance, de peine et d'amertume, résonnant des profondeurs de Mon Âme, perçant les hauteurs des Cieux. Il a ébranlé les fondations de la terre et a fendu en deux les cœurs de ceux qui M'aimaient comme il a déchiré le voile du Temple. Il a suscité de dévoués serviteurs à Ma suite, comme il a réveillé les morts de leurs tombes, renversant la terre qui les couvrait comme il a renversé le Mal. De forts tonnerres ont secoué les hauteurs même des Cieux, et tous les anges se sont prosternés en tremblant et M'ont adoré en silence. Ma Mère, debout toute proche de Moi, en entendant Mon Cri est tombée à genoux, couvrant son visage en larmes. Elle a porté ce dernier cri en Elle jusqu'au jour de Sa dormition... Elle a souffert... (29 avril 1987) Tout s'accomplissait, le salut était proche. J'ai vu les Cieux s'ouvrir et tous les anges se tenaient droits, en silence: «Père, Je remets Mon Esprit entre Tes Mains. Je suis avec Toi maintenant.» (9 novembre 1986) Je suis abreuvé d'amertume, souffrant toujours de toutes les iniquités du monde, de la méchanceté, des sans-loi et de l'égoïsme. Mon Cri s'amplifie de jour en jour. J'ai été laissé seul sur Ma Croix, seul à porter les péchés du monde sur Mes Épaules, seul à souffrir, seul à mourir, versant Mon Sang, qui a couvert la terre entière, vous rachetant, Mes bien-aimés. Ce même Cri est maintenant sur terre comme un écho du passé. Est-ce que Je vis dans l'ombre du passé? Mon Sacrifice a-t-il été en vain? Comment pouvez-vous ne pas entendre Mon Cri de la Croix? Pourquoi fermez-vous vos oreilles et Le faites-vous disparaître? (29 avril 1987)

013

Treizième Station: Jésus est détaché de la Croix

(Mt 27 59; Mc 15 46; Lc 23 53; Jn 19 39)

Ne perds jamais courage, Je suis à côté de toi. Entre dans les Plaies de Jésus, entre dans Mon Cœur Douloureux et sens Ma Douleur. Sens combien Je pleure. Je viens à beaucoup, Je leur montre Mon Cœur, Je donne des signes en laissant Mes Images verser des larmes; J'apparais en divers endroits, mais les cœurs de Mes enfants sont recouverts d'une croûte épaisse, une couche d'incrédulité; ils ridiculisent ceux qui croient; la Parole de Dieu ne signifie rien pour eux; les appels de Dieu sont ignorés; ils prêtent peu d'attention à Nos avertissements. Personne ne veut écouter les Messages donnés par Dieu et prononcés de Sa Bouche. La foi de votre ère a disparu, balayée par l'intolérance, la perversion, la cruauté et l'ignominie. Combien est douloureux Mon Cœur Immaculé. Ma Main ne peut plus empêcher le Bras de Dieu de tomber sur vous. (6 août 1988)

014

Quatorzième Station: Jésus est mis au tombeau

(Mt 27 60; Mc 15 46; Lc 23 53; Jn 19 41-42)

J'entends vous ressusciter de vos tombeaux et vous ramener à votre domaine, Mon Sacré Cœur (10 avril 1990) Et toi, Mon enfant qui Me lis ou M'écoutes, toi dont J'ai visité le tombeau et en qui J'ai fait entrer Mon Souffle, Je te dis: suis les traces de Mon Sang que Je laisse derrière Moi pour toi comme un signe, et si tu es arrêté et interrogé sur ton chemin par un passant, dis-lui que tu es Mon élève et Moi, ton Maître, et que tu es sur le chemin de témoigner un Christ crucifié, un Christ ressuscité; et lorsque tu seras arrêté par un marchand, prends garde à sa malhonnêteté, prends garde qu'il n'échange pas la Croix que Je t'ai donnée contre une soi-disant sagesse corrompue. Sans un son, sans un mot, embrasse avec plus de ferveur que jamais la barre au travers de tes épaules et suis les marques de Mon Sang, et elles te mèneront à Moi. Et si l'un d'entre-eux engage des poursuites contre toi, ne te couvre pas le visage contre les insultes ou les coups, mais offre aussi ton dos afin qu'ils te reconnaissent par tes plaies. Laisse celles-ci être une parfaite imitation de Mes Plaies car elles te seront infligées par ceux-là même qui M'ont frappé Moi, ton Maître. Et alors, le Signe du Fils de l'Homme apparaîtra dans les cieux, une grande lumière sera vue dans vos ténèbres car Moi, le Saint des Saints, J'entends vous sauver pour l'amour de Mon Nom. (22 octobre 1990) Viens, Mon enfant, toi qui M'écoutes ou Me lis. J'ai à nouveau montré Mon Amour pour toi dans ce témoignage. Ne dis pas que Je suis trop loin pour aimer car à cet instant-même, Mes Yeux sont sur toi avec une spéciale tendresse et une affection que tu ne pourras jamais comprendre pleinement. Devrais-Je revenir pour te racheter, rien que pour toi seul, sans la moindre hésitation, Je viendrais répéter Ma Passion, pour toi seul! Maintenant, Me crois-tu lorsque Je te dis qu'un homme ne peut avoir de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis? Je te dis tout cela afin que tu puisses trouver la paix dans Mon Sacré-Cœur, afin que tu puisses trouver la Vraie Vie en Moi, afin que tu puisses trouver le véritable amour et le repos en Moi, ton Dieu. Je sais que tu es faible, Mon enfant, mais ta faiblesse attire Mon Omnipotence.

Peux-tu saisir ce que Je dis? Je dis: la paix soit avec toi! Je suis la Victime d'Amour qui te parle. Je suis Celui qui t'ai donné ce témoignage d'Amour comme un rappel de Mon Amour. Absorbe-Moi et permets-Moi de t'envahir. Sens comme Mon Cœur languit pour un retour d'amour! Ne Me résiste pas. Viens à Moi tel que tu es, viens boire l'épanchement de Mon Cœur et tu voudras en boire plus. Oh! tant d'entre-vous se sont écartés de la Vérité et sont partis dans tous les sens. La Vérité est AMOUR. Je suis la Vérité. Soyez témoins de la Vérité. Recevez le Saint Esprit de Vérité, recevez le Saint Esprit de Grâce. Je vous bénis tous, laissant Mon Soupir d'Amour sur vos fronts. Soyez un sous Mon Saint Nom. (22 octobre 1990)

Téléchargez le texte du chemin de Croix de la Vraie Vie en Dieu (pdf) en cliquant ici

Vassula Ryden

messagère de la Varie Vie en Dieu, apôtre de l’Unité

Qui est-elle?

Vassula est née en Egypte en 1942, de parents grecs orthodoxes. Mère de famille, éloignée de toute pratique religieuse, menant une vie mondaine dans les milieux internationaux, elle fait en 1985, une divine rencontre qui a complètement transformé sa vie: son ange gardien, nommé Daniel, l’a préparée à rencontrer Dieu. Sous la dictée de Dieu, Vassula reçoit des messages, destinés à chacun de nous. Ces livres, l’Hymne d’Amour du Seigneur pour toute l’humanité, intitulés «La Vraie Vie en Dieu» par le Christ Lui-même, ont été traduits en 40 langues. Vassula a été invitée à témoigner en plus de 50 pays et a donné près de 700 conférences dans le monde. Vassula est soutenue dans sa mission par son Eglise, par de nombreux prêtres, évêques, archimandrites, et pasteurs. Ces messages n’apportent rien de nouveau qui ne soit dit dans la Bible, mais ils l’actualisent.

Pour en savoir plus

Site officiel de Vassula Ryden

http://www.vassula.org

Site officiel de la Vraie Vie en Dieu

http://www.tlig.org/fr.html

Posté par fmonvoisin à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Le Chemin de Croix

Chemin de Croix

Méditations de Saint Léonard de Port-Maurice

Première Station: Jésus est condamné à mort


« Il a été broyé à cause de nos péchés», dit la sainte Écriture. Oui, c’est bien nos péchés, et non Pilate, qui condamnent Jésus à mort. Cependant la mort du Sauveur nous enfante à la vie par excellence, à la vie de la grâce et de la gloire. Car, dit Caïphe, « il fallait qu’un seul mourût pour le salut du peuple».Ces mêmes péchés, en menant Jésus à la mort, nous condamnent également. Car si la mort temporelle nous surprend en péché grave, elle nous donne la mort éternelle. Faisons donc cet exercice du Chemin de la Croix, comme si nous devions mourir en le terminant. Conjurons notre Sauveur de ne point permettre que notre mort temporelle soit le principe d’une mort éternelle, mais plutôt le commencement de la vie éternelle dans le Ciel

Deuxième Station : Jésus est chargé de la croix


Qui d’entre nous ne serait pas ému de compassion en voyant le Sauveur chargé de la croix? Ah! Chrétien, qu’as-tu fait ? Ne t’es-tu pas déclaré l’ennemi de la croix? Si Dieu la met sur tes épaules, ne la jettes-tu point par terre? Tu murmures, tu te plains, tu t’inquiètes, tu n’es pas disciple de Jésus- Christ. Change enfin de sentiments. En voyant Jésus chargé de la croix, prends la résolution de tout souffrir désormais pour celui qui a tant souffert pour tout.

Troisième Station : Jésus tombe pour la première fois


N’y a-t-il personne pour soutenir les corps épuisé du Sauveur? Hélas! Non, personne! Et voilà Jésus par terre. Le choc a plus profondément encore enfoncé dans sa tête les épines sanglantes, et le sang coule à flots sur ses joues.  Qui a poussé le Sauver à cette lamentable chute? C’est toi, pécheur. Ah! Malheureux, tu cours à l’enfer. Mais voici Jésus qui se met en travers de la route. Arrête! Regarde son visage si doux. Oui, mon frère, pleure tes péchés et cette chute de ton sauveur te ressuscitera à une vie nouvelle.

Quatrième Station : Jésus rencontre sa Mère


Hélas ! Quel martyre, en cette rencontre, pour les cœurs de Jésus et de Marie. Marie pleure en voyant l’état lamentable de son fils, et ses pleures sont comme des épines qui percent le cœur de Jésus. Ah! Que faire pour consoler Jésus et Marie? Je n’entends partout que des gémissements et des sanglots. Les anges, les saintes femmes, la Vierge bénie, le bon Jésus, tous pleurent. Nous seuls, nous serions plus durs que des pierres ! Ah! Pleurons aussi par un véritable repentir du coeur; pleurons nos péchés, cause de tant de souffrances.

Cinquième Station : Simon aide Jésus à porter la croix


Les bourreaux ne veulent pas voir Jésus mourir avant d’arriver au Calvaire. Ils forcent alors le Cyrénéen à porter la croix avec Lui. Vous refuseriez de porter la croix de Jésus! Avec murmure, avec blasphème vous endureriez les contrariétés que sa Providence vous envoie ! Bien pénible serait votre sort ici-bas. Vous gémiriez quand même et toutes vos souffrances ne seraient que le prélude des tourments éternels dans l’autre vie.Imitez donc le bon Cyrénéen, en portant généreusement la croix de l’Épreuve avec Jésus, votre Sauveur.

Sixième Station : Une femme essuie le visage de Jésus


Une pieuse femme, se frayant un chemin a travers la foule, s’approche de Jésus, triste, elle contemple sa figure toute ruisselante de sueur et de sang. Par pitié, elle essuyée de son voile la face adorable du divin Maître. Et le voile en porta depuis l’empreinte sacrée. Vous, pécheurs, au lieu de soulager le Sauveur, à l’exemple de cette sainte femme, vous le défigurez sans cesse par vos péchés. Ayez donc pitié de notre aimable Rédempteur, Convertissez-vous et, par vos bonnes actions, dorénavant gravez dans votre cœurs les traits de Jésus.

Septième Station : Jésus tombe une deuxième fois


Jésus s’avance. Les bourreaux l’accablent toujours de coups, l’insultent, le poussent. Le Sauveur tombe de nouveau et le sol se rougi de sang. Faut-il nous étonner de voir le Tout-Puissant si faible? Songeons plutôt au poids énorme de nos péchés qui l’écrase. Ah! Mes frères, disons à Jésus notre repentir et notre ferme résolution de ne plus commettre jamais ces péchés, cause de ses chutes, mais les détester jusqu’à la mort, comme il les déteste lui-même.

Huitième Station :Jésus parle aux filles de Jérusalem


Jésus reproche aux filles de Jérusalem leurs compassions, leurs larmes purement naturelles. Il veut des larmes surnaturelles, jaillissant d’un vrai repentir d’avoir offensé Dieu ! Dieu éprouve plus de plaisir à voir un cœur contrit qu’à contempler toutes les plus ravissantes merveilles de la création. Qui donc ne voudrait donner à Jésus un tel contentement et recevoir, pour prix de ses larmes, un bonheur éternel? Pleurez, mes frères, mais pleurez sincèrement, surnaturellement. Il vous récompensera de vos pleurs par un généreux pardon, et, si vous persévérez dans l’horreur du péché, il vous accordera, aujourd’hui même, son paradis, c’est –à- dire la paix, la vie divine, et l’espérance du bonheur éternel.

Neuvième Station : Jésus tombe pour la troisième fois


Jésus, accablé de souffrances extrêmes, tombe lamentablement. Ses plaies s’ouvrent de nouveau et ensanglantent le chemin. Les bourreaux croient que Jésus va mourir. Mais non, il vit encore. Et ces barbares renouvellement avec fureur leurs railleries et leur coups. Hélas ! ces bourreaux, ce sont ces chrétiens tellement plongés dans le vice que les vérités les lus terribles, la mort, le jugement, l’éternité, l’enfer, ne peuvent plus émouvoir. Ces bourreaux, se sont ces hommes que Dieu, selon saint Paul, a livrés à leur sens pervers et dont le seul plaisir est d’accumuler le péché sur péché. Ah! Pécheurs, bourreaux de Jésus, écoutez la voie de Dieu. Il vous appelle au repentir. Implorez votre pardon, vous vous relèverez avec Jésus, pour, espérons-le , ne plus jamais retomber.

Dixième Station : Jésus est dépouillé de ses vêtements


Bourreaux cruels, déchirez les chairs adorable de Jésus ; frappez sur la couronne d’épines pour approfondir les plaies de sa tête tourmentez son palais de ses entrailles, en l’abreuvant de fiel ; exposez-le, nu comme un ver, aux regards d’une foule impie. Qui sait si un tel spectacle ne finira point par toucher vos cœurs et faire cesser tant d’outrages? Mon Dieu ! Vous avez tant fait pour moi, et que fais-je, moi, pour vous? Suis-je donc de pierre? Ah ! Désormais je ne veux plus qu’aimer servir et honorer Jésus, mon Sauveur, mon Rédempteur !

Onzième Station : Jésus est cloué à la croix


Le corps de Jésus, tiraillé avec fureur, est cloué à la croix. Des flots de sang ruissellent de ses pieds et de ses mains. Pour qui, mes frères, ce sang rédempteur ? « Le Christ, nous dit saint Paul, est mort pour tous les hommes » Mais ce divin remède, capable de tout guérir, doit s’appliquer pour les sacrements. Hélas ! Combien refusent de l’appliquer, ce remède, sur leurs plaies, sur les péchés de leur conscience. Ah! Déplorons, mes frères, l’immense malheur de tant de pécheurs. Ils se tiennent éloignés des sacrements, au lieu de venir puiser, en ces fontaines prodigieuses, les eaux salutaires de la grâce.

Douzième Station : Jésus meurt sur la croix


O ciel! Avec quel cri, après avoir prié pour ses bourreaux, Jésus lance sa dernière parole : «Tout est consommé!» Reconnaissez –vous mes frères, dans ce Crucifié, votre Créateur et votre Sauveur ? Hélas! Beaucoup semblent ne pas vouloir le reconnaître, car c’est impossible de voir son Dieu cloué à la croix et de continuer à vivre dans le péché. Voyez Jésus ! Il prie pour ses bourreaux : ils ne savent pas ce qu’ils font; il prie aussi pour vous : vous le crucifiez nouveau par vos péchés, de grâce, réconciliez-vous donc avec celui qui prie pour vous et vous tend les bras de sa miséricorde. Courez à lui et vous trouverez le pardon, la vie et le salut éternel.

Treizième Station : Jésus est descendu de la croix


Quel fut le spectacle le pus pitoyable , ou celui de Jésus suspendu à la croix, ou celui de Jésus reposant, sans vie, dans les bras se sa Mère ? Pauvre Mère! Elle presse sur son cœur le corps inanimé de son Fils. Y a-t-il donc pour cette Mère un tourment plus atroce que la douleur de serrer dans ses bras le corps sans vie de son Fils ? O cœurs endurcis ! Les souffrances du Fils ne vous attendrissent pas ! Laissez-vous du moins toucher par celles de la Mère ! Heureuse l’âme qui se livre à Marie, car elle ne saurait périr.

Quatorzième Station : Jésus est déposé dans le tombeau


Avec piété, Joseph, Nicodème et les saintes femmes viennent embaumer Jésus dans son tombeau ! Le baume précieux qu’ils apportent doit préserver son corps de la corruption matérielle, ce baume est le symbole de la grâce. Cette grâce doit conserver en notre âme la vie divine, en la préservant de la corruption du péché. Oh! La précieuse grâce de ne jamais offenser Dieu à l’avenir ! Laissons-la pénétrer, mes frères, goutte à goutte, dans notre âme. Entretenons en nous la ferme résolution de ne plus retomber dans le péché, en disons « Jamais plus de péché, ô mon Dieu, non, jamais plus, mais la vie dans la grâce de Dieu, pour mériter la vie dans la gloire éternelle » Ainsi soit-il !

79300C

Saint Léonard de Port-Maurice

1676-1752


Paul-Jérôme Casanuova naquit le 20 décembre 1676 dans la ville de Port-Maurice dans la province de Gênes (Italie). Dès l’âge de deux ans, il perdit sa mère, mais il recut une éducation profondément chrétienne par son père. Jeune homme, il faisait, avec quelques camarades, des pèlerinages à l'église de Notre-Dame de la Plaine, proche de Port-Maurice. Son père l’envoya à Rome, pour ses études, chez un de ses frères, nommé Augustin. Son oncle le traita avec autant d'affection que ses propres enfants. Au bout de trois ans, Paul-Jérôme suivit les leçons publiques du collège romain, où il eut pour maître le Père Toloméi qui devint plus tard cardinal. Il fréquentait les jeunes gens qui se réunissaient, à l'oratoire du Père jésuite Caravita, ou à celui de saint Philippe de Néri, à la Chiesa Nuova. Il frappa à la porte du couvent des Franciscains de l’Ara Coeli le 2 octobre 1697. On lui donna le nom de Léonard.

Le Prédicateur


Prêtre en 1702, il tomba gravement malade et fit voeu de s’adonner au ministère de la prédication. Il s’appliqua à faire connaître l’exercice du Chemin de la Croix. Il obtint même des papes Benoît XIII, Clément XII et Benoît XIV que les indulgences du Chemin de Croix fussent étendues à tous les lieux. C’est à lui que le Chemin de croix doit sa forme actuelle. Saint Léonard en érigea plus de 500, dont celui du Colisée, à Rome. Il répandait aussi diverses dévotions franciscaines, comme celle du Saint-Nom de Jésus. Son succès fut considérable. Presque toute l'Italie fut témoin de ses prédications et des conversions obtenues. Le grand-duc de Toscane, Cosme III, le demanda pour réformer les mœurs de ses Etats, et lui-même allait souvent lui rendre visite et prendre conseil auprès de lui. Il le pria de donner des missions dans tout le grand-duché, lui offrant assistance et protection, mais il refusa les libéralités du grand-duc, car il ne voulait vivre que d’aumônes. Les foules se pressaient autour du missionnaire. Un jour, que l'on portait en procession une image miraculeuse de la sainte Vierge, pour la remercier d'avoir délivré la Toscane de la peste, le nombre des fidèles qui assistaient à cette cérémonie s’élevait à plus de cent mille personnes ! Il parcourut avec un égal succès les diocèses de Massa, d'Arezzo, de Volterra et les campagnes de Sienne, prêchant et donnant le témoignage de sa vie austère et pénitente. Il répandait partout la dévotion à Marie Immaculée et composa une prière pour obtenir la proclamation du dogme marial. Il se rendit aussi en Corse, alors dépendante du Royaume de Gênes. De nombreuses familles de l’île étaient divisées par des haines ancestrales. Après les exhortations du missionnaire, on renonçait aux hostilités et l’on faisait la paix.


Le fondateur d’un ermitage


En 1715, après ses missions en Toscane, il fut nommé gardien et directeur du couvent de Saint-François du Mont, à Florence. Il y établit une stricte régularité par ses exhortations et ses exemples. Beaucoup de religieux, de prêtres, et même des prélats et des princes venaient visiter cet ermitage, remplis d’admiration pour la ferveur qui y régnait. Le Pape Clément XI, lui-même, vénérait le saint religieux. Interrompant parfois sa vie solitaire pour reprendre ses missions, par obéissance, iI lui arrivait de succomber d'épuisement, de s'évanouir au milieu du sermon. Mais il surmontait sa faiblesse physique et reprenait ses prédications.

La fin de sa vie


En 1751, se sentant épuisé, il annonça sa mort prochaine. Le Pape lui ayant écrit une lettre pour le rappeler à Rome, il se mit en route pour lui obéir. L’hiver approchait. En partant de Tolentino, il dut traverser des montagnes déjà couvertes de neige. Il endura un froid si grand qu’il dût avouer à ses compagnons  : «Je suis mal ». Arrivé à Foligno, il voulut pourtant dire la messe ; et, comme un frère le priait de s'en abstenir pour cette fois, il lui répondit : « Mon frère, une messe vaut plus que tous les trésors du monde ». Dès son arrivée à Rome, il dit à son compagnon : « Entonnez le Te Deum, et je répondrai » ; il arriva au couvent de Saint-Bonaventure, le 26 novembre après le coucher du soleil. On lui donna l'Extrême-Onction, et il s'endormit dans le Seigneur, le vendredi, 26 novembre 1751. Les funérailles du serviteur de Dieu eurent lieu le 28 novembre 1751 : la foule était si grande qu'on ne put exposer son corps dans l'église. Mais pendant la messe, il fut placé devant le maître-autel. On le transporta ensuite dans la chapelle du couvent où il fut enseveli en face de la chapelle de Saint-François. Son tombeau devint très célèbre en Italie : beaucoup de miracles s'y opéraient. Le corps a échappé à la corruption et est parfaitement conservé ; il repose à découvert sous le maître-autel. En 1796, le pape Pie VI l'a mis au rang des Bienheureux, et, en 1867, à l'occasion du Centenaire de saint Pierre, il a été solennellement canonisé par le Bienheureux pape Pie IX qui le proclama "patron des missions populaires".

Notice développée sur Saint Léonard de Port Maurice,

cliquer sur le lien suivant:

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-850462.html

Téléchargez le texte du Chemin de Croix (pdf) en cliquant ici

estacion14

estacion13

estacion12

estacion11

estacion10

estacion9

estacion8

estacion7

estacion6

estacion5

estacion4

estacion3

estacion2

estacion1

25 juin 2008

Saint Mathurin

Saint_mathurin_de_larchant

Saint Mathurin de Larchant

+ au 3e siècle

Fête le 1er novembre

Pendant près de six siècles, on n'avait, semble-t-il, jamais entendu parler de lui. On ignore pourquoi tout à coup, en 875, le moine parisien Usuard l'introduisit dans son martyrologe. Au siècle suivant, un hagiographe rédigea sa biographie.

D'après la légende, Mathurin naquit à Larchant, entre Malesherbes et Nemours, en Gâtinais. Ses parents, Marin et Euphémie, étaient païens ; son père aurait même été chargé par l'empereur de Rome, Maximien, d'exterminer les chrétiens du pays. Cependant, Mathurin fut secrètement baptisé par l'évêque Polycarpe à l'âge de douze ans. Il convertit ses parents, devint prêtre à l'âge de vingt ans et commença dès lors à accomplir des miracles. Il avait un don particulier pour calmer les énergumènes et chasser les démons. Sa réputation s'étendit dans la région et bien au-delà, au point que l'empereur en entendit parler et le fit mander pour soigner sa belle-fille Théodora. Les soldats de l'empereur allèrent le chercher et l'emmenèrent à Rome. Mis en présence de la princesse, Mathurin lui fit boire un peu d'huile qu'elle rendit sur le champ, avec le démon qu'elle avait dans le corps. Après avoir renvoyé en enfer cet esprit mauvais, Mathurin vécut encore trois ans dans la Ville éternelle, mettant au service des chrétiens persécutés l'amitié que lui vouait la famille impériale. Quand il mourut, le jour des calendes de novembre, on l'inhuma dans un cimetière romain ; mais c'est à Larchant qu'il voulait reposer ; aussi obtint-il la grâce de ressusciter la nuit suivante, et il retourna se faire enterrer dans son village.

Grande fut la popularité dont jouit en France saint Mathurin au moyen âge. On l'invoquait surtout pour les15_mathu fous et pour les épouses insupportables. Il va sans dire qu'une fois mis en possession de Larchant (1004), les chanoines de Notre-Dame de Paris y retrouvèrent ses reliques. Ils en gardèrent une partie à Larchant et placèrent les autres dans la chapelle Saint-Mathurin qu'ils édifièrent à Paris, au quartier latin. À Larchant, une église lui est dédiée, reconstruite par le soin des chanoines de Notre-Dame de Paris à partir de 1153, où affluèrent les pèlerins et les malades pendant des siècles. Plusieurs rois de France, de Louis XI à François  Ier et Henri IV font le pèlerinage de Larchant. La légende de la délivrance de la fille démoniaque vaut à saint Mathurin d'être invoqué pour la guérison des fous, puis il devient le patron des bouffons (dont le métier est de faire les fous), des clowns, des comiques, mais aussi des marins en Bretagne et des potiers d'étain à Paris.

Le Culte de Saint Mathurin en Bretagne

Dans les Côtes d'Armor, Saint Eustache est invoqué à Montcontour. Dans l'église, un autel qui est consacré, de même qu'un fort beau vitrail retraçant des épisodes de sa vie. Son buste existe en deux exemplaires, l'un en argent, dans lequel est enchâssée une petite relique de son os frontal, ce buste est porté en procession le jour du pardon annuel qui a lieu à la Pentecôte. L'autre buste est en marbre et est exposé dans l'église afin que les pèlerins puissent l'invoquer. Il n'y manquent pas, brûlant des cierges, offrant des fleurs, déposant leurs demandes sur un cahier prévu pour, demandant des Messes. O le prie plus spécifiquement pour la guérison des maladies nerveuses.

Buste_20reliquaire_20saint_20mathurin_20moncontour_20romain_20desury_201805_20busteBuste_20reliquaire_20saint_20mathurin_20moncontour_20romain_20desury_201805_20faceBuste_20reliquaire_20saint_20mathurin_20moncontour_20romain_20desury_201805_20tetest_mathurin

Le Buste reliquaire de Saint Mathurin de Moncontour

Dans le Finistère, le culte de Saint Mathurin est toujours très vivant à Concarneau. L'église Notre Dame de Lorette, à Lanriec possède une belle statue polychrome du Saint, que les fidèles invoquent en faveur des enfants nerveux et peureux.

stmathurin1

Oratoire de Saint Mathurin de Bazouges-la-Pérouse

En Ile et Vilaine, un modeste oratoire, restauré en 1994, s'élève en forêt de Villecartier, sur le domaine de la commune de Bazouges-la-Pérouse, dans le Canton d'Antrain. Un panneau « Croix de Saint Mathurin » est placé au départ d'un sentier étroit qui y conduit à partir du village des Pestils. On demande, entre autres, l'apaisement des maux de tête.

En Loire Atlantique, on le prie en sa chapelle à Ligné, avec l'espoir d'une amélioration des maux de tête.

A Saint Lyphard, dans le Canton d'Herbignac, toujours en Loire Atlantique, existe au village de Kerbourg, en bordure de chemin, une fontaine serrée dans les pierres. Son eau aurait, dit-on des vertus miraculeuses notamment en matière de migraines.

Dans le Morbihan, Saint Mathurin est invoqué à Cléguerec, où les pèlerins se rendent à la Chapelle de la Trinité, puis à la fontaine qui est incluse dans un groupe de trois fontaines successives, en contrebas de la Chapelle. Celle du centre, dite de Saint Mathurin, bénie le jour du pardon, distille une eau réputée pour guérir tous les maux et en particulier les maux de tête.

A Quistinic, Canton de Plouay, également dans le Finistère, une chapelle s'élève près de l'église, avec à l'intérieur un buste du Saint. Les fidèles viennent prier, déposer des cierges et des votives. Certains expriment leur reconnaissance par des ex-voto, l'un d'eaux est daté de 1997. Le pardon rassemble une foule considérable, plus de 2000 fidèles chaque années. Une fontaine attire de nombreux visiteurs, son eau ayant la réputation d'être bénéfique pour la santé (la tête en particulier).

saintmathurin_t2

Litanies de saint Mathurin
(pèlerinage de Moncontour)

Seigneur, ayez pitié de nous.
Ô Christ, ayez pitié de nous.
Seigneur, ayez pitié de nous.
Ô Christ, écoutez-nous.
Ô Christ, exaucez-nous.
Dieu le Père céleste, ayez pitié de nous.
Dieu le Fils, Rédempteur du monde, ayez pitié de nous.
Dieu le Saint-Esprit, ayez pitié de nous.
Sainte Trinité, Dieu unique, ayez pitié de nous.

Sainte Marie, priez pour nous.
Sainte Mère de Dieu, priez pour nous.
Sainte Vierge des Vierges, priez pour nous.

Saint Mathurin, priez pour nous.
Saint Mathurin, modèle de la jeunesse, priez pour nous.
Saint Mathurin, fils du vrai progrès, priez pour nous.
Saint Mathurin, disciple du bienheureux Policarpe, priez pour nous.
Saint Mathurin, ami de Jésus-Christ, priez pour nous.
Saint Mathurin, très dévoué au culte de Marie, priez pour nous.
Saint Mathurin, lis au milieu des épines, priez pour nous.
Saint Mathurin, soldat de Dieu, priez pour nous.
Saint Mathurin, homme spirituel, priez pour nous.
Saint Mathurin, miroir de piété, priez pour nous.
Saint Mathurin, bonne odeur du Christ, priez pour nous.
Saint Mathurin, homme d'une très grande douceur, priez pour nous.
Saint Mathurin, homme très miséricordieux, priez pour nous.
Saint Mathurin, homme affamé et altéré de la justice, priez pour nous.
Saint Mathurin, appelé de Dieu comme Aaron, priez pour nous.
Saint Mathurin, ministre de Jésus-Christ, priez pour nous.
Saint Mathurin, prêtre pour l'éternité, priez pour nous.
Saint Mathurin, fait tout à tous, priez pour nous.
Saint Mathurin, transporté de zèle pour le Seigneur Dieu des armées, priez pour nous.
Saint Mathurin, dispensateur des mystères de Dieu, priez pour nous.
Saint Mathurin, héraut de la vérité, priez pour nous.
Saint Mathurin, modèle des prêtres, priez pour nous.
Saint Mathurin, puissant en paroles et en œuvres, priez pour nous.
Saint Mathurin, très attaché à la Chaire de Pierre, priez pour nous.
Saint Mathurin, gardien dans la vigne du Seigneur, priez pour nous.
Saint Mathurin, serviteur bon et fidèle, priez pour nous.
Saint Mathurin, dont la vie sans tâche a été une longue vie, priez pour nous.
Saint Mathurin, qui n'avez par reçu en vain la grâce de Dieu, priez pour nous.
Saint Mathurin, qui avez entendu la parole de Dieu et qui l'avez gardée, priez pour nous.
Saint Mathurin, qui avez tout sacrifié pour gagner Jésus-Christ, priez pour nous.
Saint Mathurin, qui avez cherché d'abord le règne de Dieu et la justice, priez pour nous.
Saint Mathurin, qui avez glorifié et porté Dieu dans votre corps, priez pour nous.
Saint Mathurin, qui avez engendré à Dieu votre père et votre mère, priez pour nous.
Saint Mathurin, qui avez été le pasteur fidèle du troupeau du Seigneur, priez pour nous.
Saint Mathurin, qui avez enseigné la justice à un grand nombre, priez pour nous.
Saint Mathurin, exalté dans les cieux, priez pour nous.
Saint Mathurin, glorifié sur la terre, priez pour nous.
Saint Mathurin, opérateur des miracles, priez pour nous.
Saint Mathurin, illuminateur des esprits, priez pour nous.
Saint Mathurin, santé des malades, priez pour nous.
Saint Mathurin, terreur des démons, priez pour nous.
Saint Mathurin, espoir des laboureurs, priez pour nous.
Saint Mathurin, protecteur des Bretons, priez pour nous.
Saint Mathurin, gloire de la ville de Moncontour, priez pour nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

Ô Christ, écoutez-nous.
Ô Christ, exaucez-nous.

Priez pour nous, ô bienheureux Mathurin.
Afin que nous devenions dignes des promesses du Christ.

Prions

Dieu tout-puissant et miséricordieux qui avez voulu que le Bienheureux Mathurin, votre Confesseur, fût célèbre par ses vertus et miracles, accordez à notre humble supplication de nous laisser guider par les exemples et de jouir de la protection du Saint dont nous célébrons la mémoire. Par Jésus-Christ, Notre-Seigneur. Ainsi soit-il.

Quarante jours d'indulgence.

StMathurin

Téléchargez le texte des Litanies de Saint Mathurin (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 18:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24 juin 2008

L'apparition de la Croix de Migné-Auxances

apparition

L'apparition miraculeuse de la Croix de Migné-Auxances

Le 17 décembre 1826, dans le Diocèse de Poitiers, France

17 décembre 1826. Un événement extraordinaire met en émoi la petite commune de Migné. La population du village et des environs s'est réunie pour la plantation d'une croix de mission. Alors que l'assemblée écoute le discours du prédicateur, une croix mystérieuse apparait dans le ciel. Contrairement à la croix qu'on vient de dresser, celle-ci est très grande, régulière, lumineuse et couchée. Elle reste ainsi une bonne demi-heure, orientée d'est en ouest, étendue par-dessus la foule, rassemblée devant l'église.

Les autorités civiles et religieuses sont alertées. Une commission d'enquête chargée de vérifier les faits est mise en place. La publication des conclusions de cette commission, qui confirment le fait, et la diffusion de lithographies représentant le miracle déclenchent une polémique nationale diffusée par les médias de l'époque: presse, brochures et livres. Les tenants de l'Eglise et du Concordat y voient une approbation divine, les anti-Concordataires dénoncent le coup monté et les libres-penseurs tournent en dérision les gens de Migné qu'ils traitent de paysans arriérés et crédules. Mais peu à peu d'autres préoccupations font la une de l'actualité et les médias abandonnent l'affaire de Migné.

croixplafond1

La Croix commémorative accrochée à la voûte de l'église de Migné Auxances

L'apparition n'en est pas oubliée pour autant. Dans un mandement officiel l'évêque de Poitiers, monseigneur de Bouillé la déclare miraculeuse. Il fait agrandir l'église en forme de croix et la réoriente vers l'ouest, dans le sens de la croix de l'apparition. Sur la stèle de Mgr de Bouillé dans la cathédrale de Poitiers, un bas-relief illustre tout à la fois l'apparition et la reconstruction de l'église. Cette église reste le mémorial essentiel de l'événement. A l'intérieur, une grande croix recouverte de cuivre est fixée à la voûte du transept, à l'endroit exact de l'apparition. Un tableau dans la nef et le vitrail du transept de gauche représentent l'événement. Une inscription gravée au-dessus de l'entrée de l'église et une autre dans le transept, rappellent aussi ce fait exceptionnel. Même à Paris, il est possible de se remémorer ce miracle. Dans la basilique du Sacré-Cœur à Montmartre, la première chapelle de gauche est consacrée à sainte Radegonde, patronne de Poitiers. L'autel fut construit aux frais de la Comtesse de Beauchamp de St Julien l'Ars en mémoire de sa belle-fille brûlée vive dans la catastrophe de l'incendie du bazar de la charité à Paris le 4 mai 1897. Il comprend deux bas-reliefs: Celui de gauche retrace l'arrivée à Sigon (quartier de Migné) en 569 de l'évêque de Tours apportant à sainte Radegonde un fragment de la croix du Christ offert par l'empereur de Constantinople. Le bas-relief de droite représente le miracle de l'apparition de la croix lumineuse le 17 décembre 1826.

montmartre

Le bas relief de l'autel de Sainte Radegonde de la Basilique du Sacré Coeur de Montmartre

Prière à la Sainte Croix

Dieu tout puissant, qui avez souffert la mort à l’arbre patibulaire pour tous nos péchés, soyez avec moi.

Sainte Croix de Jésus-Christ, ayez pitié de moi.

Sainte Croix de Jésus-Christ, soyez mon espoir

Sainte Croix de Jésus-Christ, repoussez de moi toute arme tranchante

Sainte Croix de Jésus-Christ, versez en moi tout bien,

Sainte Croix de Jésus-Christ, détournez de moi tout mal,

Sainte Croix de Jésus-Christ, faites que je parvienne au chemin du salut.

Sainte Croix de Jésus-Christ, repoussez de moi toute atteinte de mort

Sainte Croix de Jésus-Christ, préservez-moi des accidents corporels et temporels

Que j’adore la Sainte Croix de Jésus-Christ à jamais !

Jésus de Nazareth crucifié, ayez pitié de moi.

Faites que l’esprit malin et nuisible, fuie de moi dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

En l’honneur du sang précieux de Notre Seigneur Jésus Christ, En l’honneur de son incarnation, par où Il peut nous conduire à la vie éternelle, aussi vrai que Notre Seigneur Jésus Christ est né le jour de Noël et qu’Il a été crucifié le Vendredi Saint. Ainsi soit-il.

Pour en savoir plus

http://membres.lycos.fr/mignememoires/index.htm

(dont ce récit et les photos sont extraits)

et aussi:

http://www.diocese-poitiers.fr/poitiers-nord/index.htm

Posté par fmonvoisin à 13:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 juin 2008

Le mois de Sainte Thècle

st_Thekla

Sainte Thècle

Vierge et première Martyre

+ au 1er siècle

Fête le 24 septembre

Première martyre au premier siècle de notre ère, elle est née dans l'isaurie en Turquie. À icônium (cette ville s'appelle maintenant Konya), elle fut convertie et instruite par saint Paul lors de son premier voyage missionnaire. Dénoncée aux magistrats comme chrétienne, on la condamna à périr par le feu, mais elle sortit miraculeusement intacte du milieu des flammes. Alors elle fut exposée, dans l'amphithéâtre, aux bêtes féroces, qui se couchèrent à ses pieds. Ainsi elle fut jetée dans une fosse remplie de toute espèce de serpents mais un globe de feu consomma tous les reptiles. Enfin le dernier supplice fut d'attacher ses deux pieds chacun à un taureau afin de l'écarteler mais les liens se brisèrent. Les plus illustres Pères de l'Église, saint Ambroise, saint Chrysostome, saint Grégoire de Nazianze, qui ont parlé de ces circonstances merveilleuses, donnent à sainte Thècle le titre de martyre, à cause des persécutions qu'elle eut à subir pour sa foi. Elle mourut à Séleucie, ville principale de l'isaurie.

mural_thekla_600Saint_TheclaTecla_ParenzoTheklathekla01

ib_p011_0_10ib_p011_0_11teclateclaBurgospuresoul00_21527640

71600A

image0071923_8_1_1bstethecle

pictura21

Le Mois de Sainte Thècle

Prières pour le mois de septembre

Prières d'ouverture à dire chaque jour

Je vous vénère, Sainte Thècle, première Martyre de la Foi Chrétienne, victorieuse par la Bonté de Dieu des tourments et des attraits du monde.

Sainte Thècle, défendez-nous du Démon et de ses embûches et obtenez-nous miséricorde et la vie éternelle. Amen. (10 fois)

Premier jour

Sainte Thècle docile à la Grâce

Dieu a fait que Sainte Thècle entend par une fenêtre Saint Paul louant la virginité et son cœur est pénétré du désir de se consacrer à Dieu. Les plus grandes grâces dépendent souvent d'un instant passager. Malheur à celui qui laisse échapper ce précieux moment! Le moment de la conversion est celui de la Grâce, et celui de la Grâce est indépendant. Souvent dans la jeunesse, dans la plus grande dissipation, Jésus-Christ nous crie: « Suivez-Moi! » Différer de se rendre, ce n'est pas attendre un temps plus favorable c'est peut-être perdre celui de la grâce, pour ne plus jamais les recouvrer. O admirable servante de Jésus-Christ, véritable héros de la Vérité, écoutez avec bonté ceux qui vous prient et aidez-nous de vos puissantes prières au tribunal de la Majesté Divine.

Prions

O Dieu qui avez si admirablement embrasé de l'amour de Votre Saint Nom l'esprit de Sainte Thècle, accordez-nous, s'il Vous plaît, la grâce de triompher des tentations de ce monde pour Vous posséder éternellement. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Deuxième jour

Sainte Thècle méprise les honneurs

La grâce touche Sainte Thècle et Jésus-Christ est obéit sincèrement et effectivement. Cette fille née d'une famille illustre dans le monde est sur le point de contracter un brillant mariage. Elle quitte de grands biens et de grandes espérances dont la jouissance serait bientôt passée pour des biens célestes, dont elle jouit encore et jouira éternellement. Elle aurait été confondue au milieu des personnages du monde, tandis que par son mépris des honneurs, elle a l'insigne honneur d'être la première femme martyre de la Foi Chrétienne et son nom sera à jamais béni en ce monde et glorieux dans les siècles des siècles. Un grand nombre seraient devenus de grands personnages et des grands saints, s'ils avaient su mépriser l'esprit du monde pour se consacrer à Dieu. O très bonne Sainte Thècle, patronne débonnaire, du faut du Ciel, daignez nous regarder.

Prions

Seigneur Jésus-Christ, Modèle et Récompense de la vraie humilité, faites-nous, nous Vous en conjurons, que comme Vous avez glorifié Votre Bienheureuse Servante Sainte Thècle en lui faisant imiter votre mépris pour les honneurs terrestres, Vous nous fassiez imiter ses vertus et partager sa Gloire. Vous qui vivez et régnez avec le Père, dans l'Unité du Saint Esprit, pour les siècles et les siècles. Amen.

Troisième jour

Sainte Thècle sacrifie ses dorures

Sainte Thècle vendit ses dorures pour avoir de quoi gagner le geôlier, afin de voir Saint Paul dans sa prison, elle abandonne pour son Dieu et pour le Salut de son âme ce que les filles de son âge recherchent avec le plus grand empressement, mais aussi, si elle détache son cœur de l'objet terrestre le plus précieux en retour Dieu lui accordera une grande magnificence dans la vie céleste. Parce que les apôtres avaient tout quitté pour suivre le Sauveur du monde, ils deviennent en récompense les 12 juges des tributs d'Israël. O Sainte Thècle, glorieuse martyre, vase de pureté, docteur de Vérité et modèle de sainteté, obtenez, par vos suffrages, le pardon de nos péchés et la vie dans la Gloire éternelle avec les Bienheureux.

Prions

Faites, s'il Vous plaît, Dieu Tout-Puissant, que nous imitions avec un zèle digne de Vous, la Foi de la Bienheureuse Sainte Thècle, Votre première Martyre, qui pour la propagation de cette même Foi, a mérité la palme du martyre. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Quatrième jour

Sainte Thècle écoute Saint Paul avec amour fidélité

Sainte Thècle écoutait, Saint Paul lui enseignant les premières Vérités de la Foi avec attention, débarrassant son esprit et son cœur du tumulte des créatures, elle lui redisait ce que le grand Apôtre avait dit sur la route de Damas: « Apprenez-moi ce que Vous voulez que je fasse ». Sachons bien que ceux qui nous instruisent ne parlent point d'eux-mêmes, ils le reçoivent de l'Eglise; l'Eglise le reçoit des Apôtres et du Saint Esprit, qui a appris aux Saints des choses admirables et ensuite leur a fait pratiquer les plus héroïques vertus. Hors de cette voie, point de Salut. O Bienheureuse Sainte Thècle, épouse de l'Agneau sans tâche, en Lui suivant, vous avez reçu la palme céleste.

Prions

Faites, Seigneur, que nous soyons aidés par les mérites de Votre martyre Sainte Thècle, afin que Vous proclamant admirable dans Votre Servante, nous puissions nous glorifier de Votre Miséricorde dans l'heureuse Éternité. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Cinquième jour

Sainte Thècle prie avec piété

Rentrée dans sa chambre, Sainte Thècle devait se bien pénétré de la Présence de Dieu et excitée jusqu'au fond de l'âme par les paroles ardentes de Saint Paul, elle adressait à Dieu de si ferventes prières que de païenne qu'elle était, elle était devenue fidèle. Comme dans ses prostrations il y avait piété, modestie, attention, humilité, elle se relevait pleine de courage et d'intrépidité. Ne devons-nous pas faire de même, si nous voulons sauver notre âme? Aussi, Sainte Thècle, préparée à l'arrivée de l'Epoux, entra avec Lui au Festin des Noces.

Prions

O Dieu, qui avez daigné illustrer l'Eglise par les mérites des ferventes prières de la Bienheureuse Sainte Thècle, Votre martyre, accordez à Vos serviteurs la Grâce d'être instruits par ses exemples et délivrés par sa protection de toute adversité. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Sixième jour

Sainte Thècle recherche Jésus dans Saint Paul

Le Pape seul est le Vicaire de Jésus-Christ, comme Chef suprême de l'Eglise et comme proposé à la garde de tout le troupeau: l'univers entier est son diocèse et tous les fidèles, quel que soit leur rang et leur dignité, lui sont soumis. Les Évêques, dans l'exercice du Saint Ministère et dans le gouvernement de leurs diocèses respectifs, remplacent Jésus-Christ comme Prêtre, comme Pontife, comme Docteur, comme Législateur. Ils exercent, nous dit Saint Paul, la charge d'ambassadeurs pour Jésus-Christ, et c'est Dieu Lui-même, qui exhorte les fidèles par leur bouche. Ils sont, selon l'expression du même Apôtre, les coopérateurs de Dieu. Jésus est la Fleur des Vierges, l'Epoux chéri de Sainte Thècle, qui, par Son ardent Amour, transforma son cœur en un cœur nouveau.

Prions

Exaucez-nous, ô Dieu, qui êtes notre Salut, et faites que par l'intercession de la Bienheureuse Sainte Thècle, nous soyons nourris du Pain de la Céleste Doctrine et formés aux sentiments de la fervente piété. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Septième jour

Sainte Thècle était silencieuse

Sainte Thècle pensait continuellement aux bienfaits de Dieu.. Elle cessa toute lecture mondaine; elle ne fit plus de visites inutiles. Les nouvelles et les bruits qui courent ne l'occupèrent plus, et elle demeurait autant qu'il lui était possible cachée dans l'intérieur de sa maison, toujours craignant de déplaire à Dieu. De jour en jour, elle se détachait de ce monde, pour ne s'occuper que de l'éternité. Le chœur glorieux des Vierges, la nombreuse phalange des Martyrs, dans toute l'étendue de l'univers, l'Eglise vous honore, ô Sainte Thècle, jetez sur nous, qui vous vénérons, un regard favorable.

Prions

O Dieu qui avez fait la Grâce à Sainte Thècle d'arriver à la naissance de Votre grand Apôtre, faites qu'en avançant à son exemple dans la vertu, nous célébrions sa Gloire et qu'en la célébrant nous avancions toujours de plus en plus dans la piété. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Huitième jour

Sainte Thècle soumise aux ordres de Dieu

Saint Paul avait appris à Saint Thècle que la plus grande Gloire, c'est de suivre le Seigneur. Aussi, elle s'abandonnait entièrement à Dieu pour faire de son corps et de son âme dans le temps et dans l'éternité selon Son bon Plaisir. Elle recevait avec une entière résignation et en actions de grâces toutes les contradictions corporelles et spirituelles. Souvent elle s'offrait à mourir pour la gloire de Son Saint Nom. Il est digne du souvenir des hommes, celui qui, par ses mérites, passe à la Joie des Anges.

Prions

O Dieu, qui avez orné la Bienheureuse Sainte Thècle d'un amour si ardent pour Vos préceptes, nous Vous demandons, par son intercession, de répandre sur nous tous qui Vous implorons, les Trésors de Votre Miséricorde. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Neuvième jour

Sainte Thècle méprise les richesses et aime la pauvreté

Sainte Thècle, bien pénétrée de ces paroles de nos saints Livres, que l'or ne rassasie pas l'avare, et que celui qui aime les richesses n'en goûte pas les fruits, renonça à la belle position qu'elle allait avoir dans le monde pour se consacrer à Dieu. Les richesses sont un fardeau pour ceux qui les possèdent, blessent ceux qui les aiment et chagrinent ceux qui les perdent. La pauvreté nous rend semblables à Notre Seigneur. Sainte Thècle, l'honneur et la gloire des Martyrs, aidez-nous à monter au Ciel, que vous possédez.

Prions

O Dieu, qui avez appris à la Bienheureuse Sainte Thècle à quitter les pompes du Ciel pour suivre Votre Croix avec humilité et avec amour, faites que par son intercession et son exemple nous foulions les biens périssables de ce monde, et, qu'attachés à Votre Croix, nous surmontions tous les obstacles qui s'opposent à notre Salut. Vous qui vivez et régnez avec le Père, dans l'Unité du Saint Esprit, pour les siècles et les siècles. Amen.

Dixième jour

Sainte Thècle toujours unie à Jésus

Sainte Thècle savait que c'est une grande science que de savoir converser avec Jésus-Christ et une grande prudence que de savoir le retenir dans son cœur. Elle était humble et pacifique et Jésus était avec elle; elle était si dévote et paisible que Jésus avait établi Sa Demeure dans le cœur de Sa pieuse Servante. Aussi, avec Jésus tout lui était bon et lui paraissait facile et elle vivait heureuse sans ami. Nous avons au Ciel une grande patronne, allons avec confiance auprès du Trône de la Grâce, car elle nous obtiendra Miséricorde.

Prions

O Dieu qui nous entourez et nous protégez par le Glorieux témoignage que Vous a rendu Sainte Thècle; faites que nous marchions sur ses traces et que nous nous réjouissions de son intercession. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Onzième jour

Sainte Thècle menait une vie cachée

Sainte Thècle veillait en toute chose sur elle-même, au milieu de tout ce qu'on disait d'elle ou ce qu'on faisait contre elle, son unique attention avait pour but de ne plaire qu'à Dieu seul. Elle s'offrait de tout son cœur à la Volonté Divine. Elle avait en Dieu une telle espérance qu'au milieu des peines que lui faisait sa famille, elle marchait vraiment dans le droit de la paix et goûtait déjà la joie de la présence Divine. La sagesse dans le cœur de Sainte Thècle était comme une eau profonde, où elle puisait continuellement.

Prions

O Dieu Tout-Puissant et Miséricordieux, qui après avoir embrasé de Votre Amour la Bienheureuse Sainte Thècle, lui avez donné cette force d'âme admirable qui la fit avancer en perfection au milieu des plus grandes peines de la vie, faites que, par ses mérites et ses prières, nous surmontions avec les secours des grâces célestes tout ce qui nous est contraire dans la voie du Salut. Par les mérites de Notre-Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne dans tous les siècles et les siècles. Amen.

Douzième jour

Sainte Thècle était charitable dans ses paroles

Sainte Thècle considérait la conduite de Dieu à l'égard des hommes qui l'offensent. Hélas! À tous les moments, par toutes sortes de personnes, Il est offensé en toutes les manières, et Il ne s'emporte pas, Il ne se venge pas, quoiqu'Il ait mille moyens pour perdre ceux qui s'en prennent à Lui, Il les souffre, Il les comble même de Ses biens. A l'exemple de son Dieu, Sainte Thècle ne cessait de rendre ses devoirs à sa mère et à ceux qui cherchaient à la perdre sans prononcer la moindre parole désobligeante. Quand on l'a baisé pour la trahir, elle avait toujours des paroles charitables à leur égard. Revêtez-vous, comme les élus de Dieu, Saints et Biens-Aimés, d'entrailles de miséricorde, de bonté, d'humilité, de modestie et de patience.

Prions

O Dieu qui avez embrasé l'âme de Sainte Thècle du Feu de Votre Amour afin qu'elle pu supporter sans mesure les outrages les plus humiliants, faites, s'il Vous plaît, que par ses mérites nous soyons purifiés de nos vices par le Feu de Votre Charité pour jouir des biens éternels. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur. Amen.

Treizième jour

Sainte Thècle injustement contrariée par sa mère

Quoique la mère de Sainte Thècle, en la détournant de l'état religieux, commit deux péchés mortels: l'un contre la Charité, qui commande aux parents de prendre soin de leurs enfants, et l'autre contre la religion, Sainte Thècle, en fille bien née, ne se plaignit pas ouvertement. Elle priait Dieu de la convertir et de lui donner des moyens pour fuir le monde sans blesser en rien les devoirs qu'elle devait à l'égard de ses parents. Personne ne quittera la maison, ou ses frères ou ses sœurs, ou son père, ou sa mère, ou ses enfants ou ses biens pour Dieu, qu'il ne retrouve au centuple en ce monde et la vie éternelle dans l'autre.

Prions

O Dieu, Dispensateur de tous les biens, qui avez réuni en Votre Servante Sainte Thècle la fleur de la virginité et la palme du Martyre, daignez par son intercession, nous détachez des biens de ce monde pour nous accorder les biens éternels. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Quatorzième jour

Sainte Thècle dévouée au service de Dieu

Sainte Thècle bien persuadée qu'elle avait été créée pour, connaître, aimer et servir Dieu, ne tendait qu'à l'amour et au service qu'elle pouvait rendre à Sa Divine Majesté. Son désir unique était de faire Sa Volonté et d'accomplir ses desseins. Elle ne voulait qu'aucune action, ni aucun moment de sa vie ne fussent selon les desseins de Dieu, aussi il n'y avait aucune partie ou action de sa vie, même dans les actes les plus communs qui ne fût faite avec l'intention de Lui plaire, et elle était toujours appliquée à connaître qu'elle était la Volonté de Dieu. La sagesse de Sainte Thècle atteignait d'une extrémité à l'autre avec force et disposait toutes choses avec douceur.

Prions

O Dieu, qui nous faites admirer les merveilles que Vous avez opéré dans Sainte Thècle, faites que nous devenions ses imitateurs pour participer à Vos Grâces dans l'éternité. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Quinzième jour

Sainte Thècle joyeuse de souffrir pour Jésus-Christ

Sainte Thècle considérait continuellement ce que Jésus-Christ avait souffert et comment Il avait souffert en Ses biens, ayant été laissé tout nu, à la Colonne et sur la Croix. Il a souffert en Son Honneur, ayant été injurié, calomnié, traité outrageusement et avec toutes les indignités possibles. Il a souffert en Son Corps, chaque partie ce ce Corps Adorable eut son tourment particulier. Il a souffert en Son Âme, qui fut plongée dans une tristesse si profonde et une Agonie si violente qu'Il en éprouva une sueur de Sang. A ces considérations, Sainte Thècle était toute embrasée d'Amour Divin et brûlait de souffrir pour Lui. Nous vous saluons, Sainte Thècle, miroir de vertu, guide de la vérité, soyez notre protectrice du sein de notre exil au Royaume Céleste.

Prions

O Dieu qui nous voyez troublés par les maux qui nous environnent de toutes parts, faites, que, pénétrés des souffrances de Votre Sainte Passion et protégés par l'intervention de la Bienheureuse Sainte Thècle, nous parvenions à la glorieuse éternité. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Seizième jour

Sainte Thècle veille à sa chasteté

Sainte Thècle avait entendu Saint Paul parlant des avantages de la chasteté, elle aurait voulu être un ange sur la terre, et sachant les prérogatives que cette vertu avait donné à Saint Jean sur les autres apôtres, elle aurait voulu avoir tous les privilèges de sa grande innocence et de sa grande pureté. Sainte Thècle a voulu paraître devant le Seigneur pleine de gloire n'ayant ni tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et sans aucun défaut.

Prions

O Dieu qui avez fait la grâce aux vierges, en menant une vie pure et aux martyrs en souffrant courageusement la mort, de suivre l'Agneau, accordez-nous par l'intercession de Sainte Thècle, de mener une vie sainte, afin de mériter de contempler éternellement Sa Face dans le Ciel. Par ce Même Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Dix-septième jour

Sainte Thècle forte devant les tyrans

A la parole de Saint Paul, Sainte Thècle s'était, par la Miséricorde de Dieu, convertie sincèrement; elle ne pensait pas tout abandonner et de consacrer sa personne au service d'un si Bon Maître. Tous, jusqu'à ses parents prirent des moyens pour la perdre, mais elle était Chrétienne et refuser un mariage très avantageux, étaient des crimes prétendus. Entendant la sentence qui la condamnait à une terrible mort, elle, appuyée sur le secours de Dieu, qui ne se déconcerte pas, veut que son sacrifice soit complet et son unique préoccupation est de conserver sa virginité. Quand on maudissait Sainte Thècle, elle ne répondait pas par des injures; quand on la maltraitait, elle ne menaçait pas; mais elle s'abandonnait au Pouvoir de Celui qui la jugeait maintenant.

Prions

O Dieu Consolateur des affligés et Salut de ceux qui espèrent en Vous, qui avez donné à Sainte Thècle la force de supporter avec énergie les sarcasmes des ennemis de notre Sainte Foi, faites que protégés par son secours, nous nous attachions tellement à Votre service, qu'après avoir triomphé des ennemis de notre Salut, nous goûtions les délices de la Paix éternelle. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Dix-huitième jour

La Foi de Sainte Thècle dans les tourments

Sainte Thècle n'aimait pas moins Dieu quand Il l'exerçait par des souffrances et à la vue des tourments les plus affreux que quand Il la favorisait des Dons de Sa Grâce. A la vue des supplices, elle mettait en Dieu sa confiance et les regardait comme des Don de la Suprême Majesté, par lesquels elle allait, en union des souffrances du Calvaire, prendre par aux récompenses éternelles. Sa Foi étonnait les hommes et maîtrisait les bêtes féroces même. Ils ont semblé mourir aux yeux des insensés et leur fin a été estimée une affliction et leur sortie au milieu de nous, l'anéantissement, mais ils sont en Paix.

Prions

Dieu Tout-Puissant et Éternel, qui choisissez ce qu'il y a de plus faible dans le monde, pour confondez ce qui paraît fort, accordez-nous dans Votre Miséricorde, par l'intercession de Sainte Thècle, de surmonter les obstacles de cette vie pour posséder la gloire du Ciel. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Dix-neuvième jour

Sainte Thècle victorieuse des tourments

Dieu prend un soin spécial de ceux qui se consacrent à Lui. Il lui donna la force d'esprit d'affronter les plus terribles tourments, sans perdre un instant sa confiance en Dieu. Comme elle avait eu la force de s'élever au-dessus des avantages de sa condition et du monde, elle méprisa les tourments, comme elle avait méprisé les offres que le tyran lui faisait. Elle eut la force et un courage invincible au milieu des tourments dont Dieu voulu bien la faire triompher et rendre inutiles; et elle en sorti ni plus fière, ni plus confiante en elle-même, mais bien plus humble et attachée à Dieu. Sainte Thècle, victorieuse du monde, disait que son corps était le Temple du Saint Esprit et qu'elle venait de le recevoir de Dieu, et qu'ainsi, elle n'était plus à elle-même.

Prions

O Dieu, qui êtes la force invisible de ceux qui combattent, daignez écouter nos humbles prières, afin que par les mérites et l'intercession de la Bienheureuse Sainte Thècle, dont nous honorons le glorieux triomphe, nous soyons vainqueurs des attaques de l'Esprit de malice. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Vingtième jour

Sainte Thècle se sanctifiait tous les jours

Le désir ardent de Sainte Thècle, était de prendre le plus de peine qu'il lui était possible pour correspondre aux desseins que Dieu avait sur elle. Elle demandait instamment cette grâce aux Trois Personnes de la Sainte Trinité: au Père, qu'Il sanctifiât sa mémoire par une continuelle pensée de Sa Divine Présence, pleine de respect et de crainte; au Fils, qu'Il fortifiât son entendement et conduisit ses pas dans les voies du Salut par le flambeau de la Foi; au Saint Esprit qu'Il sanctifiât sa volonté par un amour si fervent et une Charité si forte et si constante que rien ne pût la séparer de Lui. Sainte Thècle tâchait de plaire à Dieu en toutes choses, portant les fruits de toutes les bonnes œuvres et croissant dans la science de Dieu.

Prions

Dieu des Vertus, unique auteur de tout bien, imprimez dans nos âmes l'amour de Votre Saint Nom, augmentez en nous la Foi, l'Espérance et la Charité, afin de faire fructifier en nous le bien que nous avons reçu de Vous pour mériter les biens que Vous nous promettez. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Vingt et unième jour

Sainte Thècle vivait dans le recueillement

A l'exemple de Notre Seigneur, Sainte Thècle se retirai de longues heures pour prier; elle fuyait la compagnie pour s'occuper à conserver avec Dieu au-dedans de son cœur et pour ne pas Le laisser seul, elle Lui offrait ses hommages dans le plus intime sentiments de son âme. Elle pensait toujours à Dieu et pour Dieu. Aux pieds de la Croix de son Sauveur, elle avançait ainsi à grands pas dans la connaissance des choses saintes. Toujours occupées de Dieu, elle n'avait qu'un désir, celui de se glorifier. Sainte Thècle s'écriait dans l'élan de son cœur: «Parlez, Doux Seigneur, Votre servante écoute. »

Prions

O Dieu qui avez accordé de si grandes grâces à Votre humble servante Sainte Thècle, et surtout d'être Sainte de corps et d'esprit, nous Vous prions, par son intercession, de nous accorder, à son exemple, de ne chercher qu'à Vous bénir éternellement. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Vingt-deuxième jour

Sainte Thècle vivait dans la ferveur

Etre fervent, c'est aspirer à être plus Saint, c'est vouloir mieux faire aujourd'hui qu'hier, mieux ce soir que ce matin...etc. C'est essayer non pas d'ajouter à son travail, mais aux soins donnés à ce travail. La ferveur, c'est la vie, c'est la marche ardente de l'âme vers le Ciel, vers Dieu Lui-même. Sainte Thècle, enflammée de zèle par les exhortations de Saint Paul, continuait chaque jour à s'attirer la Grâce de Dieu. Faire aujourd'hui quelque chose de mieux ou de plus, était l'ardent désir de son cœur. Sainte Thècle se réjouissait de ce qu'elle avait pris part aux souffrance de Jésus-Christ: afin de se réjouir avec transport au jour de la manifestation de Sa Gloire.

Prions

Protecteur de ceux qui espèrent en Vous, Dieu sans qui rien n'est solide, rien n'est Saint, par l'intercession de Sainte Thècle, multipliez sur nous Votre Miséricorde, afin que sous Votre conduite et par Votre direction, nous passions par les biens temporels, de telle sorte que nous ne perdions pas les biens éternels. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Vingt-troisième jour

Sainte Thècle vivait dans l'humilité

Etre humble, ce n'est pas dire en tous cas qu'on ne fait rien de bon, mais c'est attribuer à Dieu nos succès et Lui rapporter toujours les éloges qu'on nous fait. Sans le secours de Dieu, nous ne pourrions rien faire de bien. Notre intelligence, nos membres, tout nous a été donné, nous n'avons rien que nous ne l'ayons reçu de l'infinie Bonté de Dieu. Sainte Thècle devint une grande Sainte, parce qu'elle était véritablement humble. Sainte Thècle savait que Dieu ne méprise jamais la prière d'un cœur contrit et humilié.

Prions

Accordez-nous, s'il Vous plaît Seigneur, avec Bonté, de penser et d'agir toujours saintement, afin que, nous qui ne pouvons pas être sans Vous, nous sachions vivre selon Votre propre Volonté. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Vingt-quatrième jour

Sainte Thècle vivait dans une probité parfaite

Sainte Thècle se gardait en toutes rencontres avec tant de soin et de circonspection qu'elle tombait fort rarement en quelque peine d'esprit. Car celui qui met son entière confiance dans le Seigneur et qui le cherche avec un cœur simple et droit, est bien moins exposé aux chutes, et s'il tombe dans quelques affliction, ou de quelque manière qu'il soit embarrassé, le Seigneur l'en retire bientôt et lui inspire des consolations. Le Seigneur n'abandonne jamais celui qui espère en Lui jusqu'à la fin. Sainte Thècle priait et l'esprit de Sagesse était venu en elle.

Prions

O Dieu qui glorifiez les humbles et relevez Vos fidèles serviteurs, répandez dans nos cœurs cet Amour persévérant par lequel Sainte Thècle s'était attachée inséparablement à Vous, afin que ressentant continuellement les effets de sa protection nous soyons probes de corps et d'esprit et nous portions avec honneur et gloire les gages de la vie éternelle. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Vingt-cinquième jour

Sainte Thècle était charitable

Dans sa retraite, Sainte Thècle ne rejeta jamais personne, voyant des membres de Jésus-Christ en tous ceux qui s'adressaient à elle dans leur besoins, lui demandait-on l'aumône, elle se privait pour les pauvres, lui demandait-on la santé? Dieu lui avait accordé le grand privilège de guérir les malades les plus délaissés, jusqu'à s'attirer la jalousie des médecins locaux. Elle fut vengée d'une manière terrible, car Dieu n'abandonne jamais les siens. Les justes sont miséricordieux et il leur est fait miséricorde.

Prions

Dieu Créateur et Rédempteur du genre humain qui n'abandonnez aucun de ceux qui ont recours à Vous, faites-nous la grâce de profiter des exemples et des mérites de Sainte Thècle et d'être aidés du secours de ses prières. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Vingt-sixième jour

Sainte Thècle était reconnaissante

Selon le précepte de Saint Paul: « rendez grâce à Dieu en toutes choses, car c'est là que Dieu veut que vous fassiez tout pour Jésus-Christ », Sainte Thècle rapportait tout à Dieu, elle voyait la Providence attentive à l'entourer de tout ce qui lui était nécessaire. Elle disait à tous ceux qui venaient la trouver: « Venez et écoutez, vous tous qui craignez le Seigneur, et je vous raconterai tout ce qu'Il a fait pour mon âme. Sainte Thècle était reconnaissante envers Dieu et aussi envers le prochain. Voudrions-nous, disait-elle, oublier Dieu, commettre une faite, une ingratitude au moment ou nous recevons du bien de Dieu et du prochain. » Sainte Thècle était pénétrée de cette maxime de nos Saints Livres: « Les justes et les sages et toutes leurs œuvres sont dans la main de Dieu. »

Prions

O Dieu qui avez voulu nous donner en Sainte Thècle, un exemple de vertu, daignez accorder à Votre peuple de suivre si parfaitement ses pas, qu'il puisse obtenir sa récompense. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Vingt septième jour

Sainte Thècle était continuellement occupée

Sainte Thècle était entièrement convaincue que l'exercice ou l'occupation unique du Chrétien est de travailler continuellement à son Salut. Elle ne perdait pas un instant, tous les moments lui étaient précieux. Elle craignait d'être surprise par la mort et d'être perdue pour l'éternité. Elle se servait des choses et du temps uniquement pour le Salut de son âme, pour le Salut du prochain dans un continuel amour de Dieu. « Cieux, célébrez le Seigneur; terre, tressaillez de joie; montagnes, faites retentir Ses louanges, le Seigneur a consolé Son peuple, Il prends pitié des opprimés », tels étaient les cris de reconnaissance de Sainte Thècle.

Prions

O Dieu, qui par une grande merveille, avez créé l'homme, et par une plus grande encore l'avez racheté, faites que par l'intercession et par les mérites de Sainte Thècle, confus de tant de bienfaits, nous participions à ses grâces et à son bonheur. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Vingt-huitième jour

Sainte Thècle était avare du temps

Les Saints ont toujours quelque chose à faire et ils le font sans orgueil; mais par devoir et par amour pour Dieu. Ils n'ont pas le temps de s'occuper de ce qui ne les regarde pas. Mais ils se font un crime de perdre un moment que le Bon Dieu leur donne, ils en connaissent la valeur et sont jaloux de la gloire du Bon Dieu. C'est pourquoi, lui disait Saint Paul, « pendant que nous avons le temps, faisons du bien à tous ». Sainte Thècle était continuellement occupée pour ne pas donner le temps à l'esprit de discorde et de négligence de la tenter. Nous vous conjurons... de vous appliquer de vivre en paix; de faire tout ce que vous avez à faire; enfin de vous conduire avec honneur.

Prions

Seigneur, que les mérites et l'intercession de Sainte Thècle nous donnent la grâce de diriger toutes nos actions à la Lumière de Votre Loi et de rapporter à la Gloire de Votre Nom humblement et sans présumer en rien de nous-mêmes tout le fuit de notre travail. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Vingt-neuvième jour

Mort glorieuse de Sainte Thècle

Sainte Thècle était arrivée à l'âge de 90 ans, en sanctifiant chaque jour de ses années, en offrant à Dieu son travail, ses peines, ses consolations, sa santé et ses malaises, et tâchant, par ses saintes inspirations, de les unir aux souffrances et aux mérites de la Sainte Passion de Notre-Seigneur Jésus-Christ. Elle sortit de ce monde pleine de jour et sa mort, comme sa vie, fut signalée par de nombreux miracles. Son corps enseveli à Séleucie fut bientôt l'objet d'un culte que l'Eglise accorde aux Saints. Heureux ceux qui meurent dans le Seigneur, parce qu'ils vont se reposer en Lui et leurs œuvres les suivent.

Prions

O Dieu qui avez bien voulu accorder à Sainte Thècle la grâce d'une sainte mort, faites qu'à l'exemple de celle qui fut à la fois martyre de la Vérité et de la Justice, nous combattions les ennemis de notre Salut et obtenions une sainte mort. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Trentième jour

Sainte Thècle patronne des agonisants

A l'exemple de Sainte Thècle, nous devons apprendre à nous vaincre nous-mêmes en bien des choses. Si nous voulons vivre en paix et acquérir la grâce d'une bonne et sainte mort. Ce n'est pas peu de demeurer longtemps dans le monde sans avoir la moindre contrition, et sans commettre de péché et d'en obtenir le pardon par une sincère et véritable pénitence. Bienheureux celui qui couronne par une mort heureuse la vie sainte qu'il a mené! Si nous voulons être fermes et avancer dans la Vertu, regardons-nous ainsi que Sainte Thècle, comme des exilés, comme des étrangers sur la terre. A la mort, l'homme ne recueillera que ce qu'il aura semé pendant cette vie.

Prions

O Dieu qui avez voulu que Sainte Thècle fut rappelée à l'agonie des mourants, répandez, s'il Vous plaît, sur nous, par ses mérites, l'esprit de Votre Amour, afin qu'à l'heure de notre mort nous méritions de vaincre l'ennemi et d'arriver à la Couronne Céleste. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

D'après un texte extrait du livre "Lys du Ciel, Sainte Thècle", de l'Abbé P. Pourcher, Editions St Jean

71600B

Voir aussi: http://imagessaintes.canalblog.com/archives/2008/04/22/8913545.html

Notices et documents sur Sainte Thècle

cliquer sur les lien suivants:

Biographie de Sainte Thècle

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-752117.html

Les Actes de Paul et de Thècle

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-841151.html

Téléchargez le texte du mois de Sainte Thècle (pdf), en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,