17 juillet 2008

Litanies de la Bonne Mort

Catho53

Litanies de la Bonne Mort

Seigneur Jésus, Dieu de bonté, Père de miséricorde, je me présente devant vous avec un coeur humilié, contrit et repentant. Je vous recommande ma dernière heure et ce qui doit la suivre. Quand mes pieds immobiles m'avertiront que ma course en ce monde est près de finir,

Miséricordieux Jésus, ayez pitié de moi.

Quand mes mains engourdies et tremblantes ne pourront plus presser le crucifix contre mon coeur et que, malgré moi, elles le laisseront tomber sur mon lit de souffrances,

Miséricordieux Jésus, ayez pitié de moi.

Quand mes yeux, voilés et troublés par l'effroi d'une mort imminente, porteront vers vous leurs regards vagues et expirants,

Miséricordieux Jésus, ayez pitié de moi.

Quand mes lèvres tremblantes et froides prononceront pour la dernière fois votre adorable nom,

Miséricordieux Jésus, ayez pitié de moi.

Quand mes joues pâles et livides inspireront aux assistants la compassion et la terreur ; que mes cheveux, baignés des sueurs de l'agonie, se dresseront sur ma tête, annonçant ma fin prochaine,

Miséricordieux Jésus, ayez pitié de moi.

Quand mes oreilles, près de se fermer à jamais aux discours des hommes, s'ouvriront pour entendre de votre bouche la sentence irrévocable qui fixera mon sort pour l'éternité,

Miséricordieux Jésus, ayez pitié de moi.

Quand mon imagination, agitée par des fantômes effrayants et terribles, sera plongée dans les tristesses mortelles que mon esprit, troublé par le souvenir de mes iniquités et par la crainte de votre justice, luttera contre l'Ange des ténèbres qui voudra me dérober la vue consolante de vos miséricordes et me jeter dans le désespoir,

Miséricordieux Jésus, ayez pitié de moi.

Quand je verserai mes dernières larmes, symptômes de ma dissolution prochaine, recevez-les, ô mon Jésus, en sacrifice d'expiation, afin que je meure comme une victime de pénitence ; et, dans ce terrible moment,

Miséricordieux Jésus, ayez pitié de moi.

Quand j'aurai perdu l'usage de tous les sens, que le monde entier aura disparu pour moi, et que je gémirai dans les angoisses de la dernière agonie et les affres de la mort,

Miséricordieux Jésus, ayez pitié de moi.

Quand les derniers soupirs de mon coeur presseront mon âme de sortir de mon corps, acceptez-les comme venant d'une sainte impatience d'aller à vous; et alors,

Miséricordieux Jésus, ayez pitié de moi.

Quand au dernier instant mon âme se détachant de mon corps, sortira pour toujours de ce monde, et laissera mon corps pâle, glacé et sans vie, acceptez la destruction de tout mon être comme un hommage que je veux offrir dès aujourd'hui à votre Majesté divine ; et, à cette heure suprême,

Miséricordieux Jésus, ayez pitié de moi.

Enfin, quand mon âme paraîtra devant vous, et qu'elle verra, pour la première fois, la splendeur immortelle de votre divine Majesté, ne la rejetez pas de votre présence, mais daignez me recevoir dans le sein de vos miséricordes, afin que je chante éternellement vos louanges ; et, en ce moment solennel,

Miséricordieux Jésus, ayez pitié de moi.

Prions

O Dieu, qui, nous condamnant à la mort, nous en avez caché l'heure et le moment, faites que, passant dans la justice et la sainteté tous les jours de ma vie, je puisse mériter de sortir de ce monde dans votre saint amour, par les mérites de Notre-Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec vous dans l'unité du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.

A Jésus, Marie, Joseph

Jésus, Marie, Joseph, je vous donne mon coeur, mon esprit et ma vie; Jésus, Marie, Joseph, assistez-moi dans ma dernière agonie; Jésus, Marie, Joseph, faites que je meure paisiblement en votre sainte compagnie.

Acte d'acceptation de la mort

Précieuse indulgence plénière au moment de la mort

Seigneur mon Dieu, dès aujourd'hui, j'accepte de votre main, volontiers et de grand coeur, le genre de mort qu'il vous plaira de m'envoyer, avec toutes ses angoisses, toutes ses peines et toutes ses douleurs.

(Saint Pie X)

Téléchargez le texte des Litanies de la Bonne Mort (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Litanies de Saint Claude La Colombière

Colombi__re_Claude_1

Saint Claude La Colombière

Apôtre du Sacré-Cœur

1641-1682

Fête le 15 février

Né en France, à Saint-Symphorien d'Ozon, en 1641, Claude La Colombière entra dans la Compagnie de Jésus en 1659. Après son ordination, en 1669, il se consacra à l'enseignement de la rhétorique et à la prédication. Il aida efficacement sainte Marguerite-Marie Alacoque à étendre le culte du Sacré-Cœur. Envoyé à Londres comme prédicateur de la duchesse d'York, à la suite de diverses calomnies, il y fut condamné à la prison et à l'exil. Il mourut à l'âge de 41 ans, en 1682, à Paray-le-Monial, fut béatifié par Pie XI en 1929 et canonisé par Jean-Paul II le 31 mai 1992.

Litanies de Saint Claude La Colombière

Seigneur, ayez pitié de nous
Jésus-Christ, ayez pitié de nous
Seigneur, ayez pitié de nous
Jésus-Christ, écoutez-nous
Jésus-Christ, exaucez-nous
Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous
Fils, Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous
Esprit Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous
Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous

Sainte Marie, priez pour nous
Saint Claude de La Colombière, très dévoué à la Mère de Dieu, priez pour nous
Saint Claude , Imitateur de Jésus-Christ, priez pour nous
Hôte de Jésus-Christ, priez pour nous
Victime de l’amour de Dieu, priez pour nous
Très obéissant à la volonté de Dieu, priez pour nous
Fidèle observateur de la Loi du Très-Haut, priez pour nous
Tout à Dieu et tout au salut du prochain, priez pour nous
Rempli des dons célestes, priez pour nous
Image vivante de perfection, priez pour nous
Miroir de toutes les vertus, priez pour nous
Torrent des consolations divines, priez pour nous
Lis planté dans une terre vierge, priez pour nous
Champ du paradis de l’Eglise, priez pour nous
Sanctuaire des grâces, priez pour nous
Glorieux martyr de la volonté, priez pour nous
Soleil de perfection, priez pour nous
Semence de l’Evangile, priez pour nous
Apôtre du Sacré-Cœur, priez pour nous
Bouclier de la Foi, priez pour nous
Prédicateur de la pénitence, priez pour nous
Joie de vos parents, priez pour nous
Honneur de votre pays, priez pour nous
Flambeau du monde, priez pour nous
Homme d’oraison, priez pour nous
Homme juste et fidèle à Dieu, priez pour nous
Homme enseigné par Dieu, priez pour nous
Homme selon le cœur de Dieu, priez pour nous
Dont la langue a été comme l’organe du Saint-Esprit, priez pour nous
Dont les paroles et les exemples nous conduisent sur le chemin du salut, priez pour nous
Dont la mortification a été continuelle et généreuse , priez pour nous
Dont la vie et les mœurs ont fidèlement imité celles de Jésus-Christ, priez pour nous
Qui vous êtes privé des plaisirs pour l’amour de Dieu, priez pour nous
Qui vous êtes fatigué pour le salut des âmes, priez pour nous
Qui vous êtes détaché de tous les intérêts du monde pour le service du prochain, priez pour nous
Qui avez été prévenu des grâces célestes, priez pour nous
Qui avez puisé dans la source de la Divinité, priez pour nous
Qui avez vécu en la présence de Dieu, priez pour nous
Qui avez employé toute votre éloquence à publier les grandeurs de Dieu, priez pour nous
Qui avez attiré les chrétiens à une véritable conversion, priez pour nous
Qui avez converti les pécheurs à la pénitence, priez pour nous
Qui avez souffert la calomnie et la prison pour la Foi, priez pour nous
Qui avez expiré dans le Sacré Cœur de Jésus-Christ, priez pour nous

Agneau de Dieu, qui enlevez le péché du monde, pardonnez-nous Seigneur,
Agneau de Dieu, qui enlevez le péché du monde, exaucez-nous, Seigneur,
Agneau de Dieu, qui enlevez le péché du monde, ayez pitié de nous

Priez pour nous, Saint Claude de la Colombière,
Afin que nous obtenions de Dieu la grâce de vivre et de mourir en union avec le Sacré-Cœur de Jésus-Christ

Prions

Saint Claude de la Colombière, obtenez-nous la grâce qu’imitant vos vertus en ce monde, nous obtenions celle d‘adorer éternellement le Sacré-Cœur avec vous dans le Ciel. Par Jésus-Christ Notre Seigneur. Amen.

D’après Histoire du vénérable Père Claude de la Colombière, par le P. Eugène SEGUIN,s.j . Librairie Poussielgue, Paris, 1880.

Téléchargez le texte des Litanies de Saint Claude la Colombière (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 18:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Litanie des Béatitudes de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus

Num_riser0035

Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face

Carmélite Déchaussée, Docteur de l'Eglise

1873-1897

Fête le 1er octobre

Peu de Saints ont excité autant d'admiration et d'enthousiasme aussitôt après leur mort; peu ont acquis une plus étonnante popularité dans le monde entier; peu ont été aussi rapidement élevés sur les autels, que cette jeune sainte Carmélite. Thérèse Martin naquit à Alençon, en Normandie, de parents très chrétiens, qui regardaient leurs neuf enfants comme des présents du Ciel et les offraient au Seigneur avant leur naissance. Elle fut la dernière fleur de cette tige bénie qui donna quatre religieuses au Carmel de Lisieux, et elle montra, dès sa plus petite enfance, des dispositions à la piété qui faisaient présager les grandes vues de la Providence sur elle. Atteinte, à l'âge de neuf ans, d'une très grave maladie, elle fut guérie par la Vierge Marie, dont elle vit la statue s'animer et lui sourire auprès de son lit de douleur, avec une tendresse ineffable. Thérèse eût voulu, dès l'âge de quinze ans, rejoindre ses trois soeurs au Carmel, mais il lui fallut attendre une année encore (1888). Sa vie devint alors une ascension continuelle vers Dieu, mais ce fut au prix des plus douloureux sacrifices toujours acceptés avec joie et amour; car c'est à ce prix que Jésus forme les âmes qu'Il appelle à une haute sainteté. Elle s'est révélée ingénument tout entière elle-même dans les Mémoires qu'elle a laissés par ordre de sa supérieure: "Jésus, comme elle l'a écrit, dormait toujours dans Sa petite nacelle." Elle pouvait dire: "Je n'ai plus aucun désir, si ce n'est d'aimer Jésus à la folie." C'est, en effet, sous l'aspect de l'amour infini que Dieu Se révélait en elle. La voie de l'Amour, telle fut, en résumé, la voie de la "petite Thérèse de l'Enfant-Jésus"; mais c'était en même temps la voie de l'humilité parfaite, et par là, de toutes les vertus. C'est en pratiquant les "petites vertus", en suivant ce qu'elle appelle sa "petite Voie", Voie d'enfance, de simplicité dans l'amour, qu'elle est parvenue en peu de temps à cette haute perfection qui a fait d'elle une digne émule de sa Mère, la grande Thérèse d'Avila. Sa vie au Carmel pendant neuf ans seulement fut une vie cachée, toute d'amour et de sacrifice. Elle quitta la terre le 30 septembre 1897, et, brûlant les étapes, fut béatifiée en 1923 et canonisée en 1925. Comme elle l'a prédit, "elle passe son Ciel à faire du bien sur la terre."

Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950.

Litanies des Béatitudes de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus

Seigneur, ayez pitié de nous

Christ, ayez pitié de nous

Seigneur, ayez pitié de nous

Jésus-Christ, écoutez-nous
Jésus-Christ, exaucez-nous
Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous
Fils, Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous
Esprit Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous
Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous

Sainte Marie, priez pour nous
Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face, priez pour nous

Thérèse, étoile lumineuse du Carmel : priez pour nous
Thérèse, étoile des extrémités de la terre : priez pour nous
Thérèse, étoile des races et des nations : priez pour nous
Thérèse, étoile du pontificat de Pie XI : priez pour nous
Petite reine du grand Roi : priez pour nous
Enfant chérie de la Vierge Marie : priez pour nous
Enfant guérie par le sourire de Marie : priez pour nous
Docteur de la voie d'enfance : priez pour nous
Amoureuse de l'Enfant-Jésus : priez pour nous
Amoureuse de la Croix du Christ : priez pour nous
Amoureuse de la Face du Christ : priez pour nous
Amoureuse de la Parole de Dieu : priez pour nous
Chantre de la tendresse du Père : priez pour nous
Miroir du Cœur immaculé de Marie : priez pour nous
Rose effeuillée pour l'Enfant-Jésus : priez pour nous
Amour au cœur de l'Eglise : priez pour nous
Parole de Dieu pour notre temps : priez pour nous
Modèle de la pureté de cœur : priez pour nous
Vivant ostensoir consumé d'amour : priez pour nous
immolée en silence près de l'Eucharistie : priez pour nous
Trésor de joie dans la souffrance : priez pour nous
Martyre d'amour du Cœur Sacré de Jésus : priez pour nous
Vaillant guerrier dans le champ de l'apostolat : priez pour nous
Thérèse répandant des pluies de roses : priez pour nous
Thérèse dispensant les grâces : priez pour nous
Thérèse offerte à l'Amour miséricordieux : priez pour nous
Thérèse assise à la table des pécheurs : priez pour nous
Ange des prisonniers et des malades : priez pour nous
Petite sœur des pauvres dans l'Esprit : priez pour nous
Recours des plus grands pécheurs : priez pour nous
Ultime recours des condamnés : priez pour nous
Protectrice des exilés : priez pour nous
Trésor de tendresse pour tous les orphelins : priez pour nous
Réconfort des missionnaires : priez pour nous
Ardent modèle des consacrés : priez pour nous
Petite sœur cachée de tous les prêtres : priez pour nous
Apôtre de la miséricorde : priez pour nous
Apôtre de la confiance et de l'abandon : priez pour nous
Apôtre de la simplicité de cœur : priez pour nous
Patronne des missions : priez pour nous
Patronne de la France : priez pour nous
Prophète des derniers temps : priez pour nous

Agneau de Dieu, qui enlevez le péché du monde, pardonnez-nous Seigneur,
Agneau de Dieu, qui enlevez le péché du monde, exaucez-nous, Seigneur,
Agneau de Dieu, qui enlevez le péché du monde, ayez pitié de nous

Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus,
Apprenez-nous à aimer le bon Dieu comme vous L’avez aimé.

Prions

Ô Dieu qui avez embrasé de votre Esprit d’Amour l’âme de Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, accordez-nous de vous aimer, nous aussi, et de vous faire beaucoup aimer. Nous Vous le demandons, par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Ô Notre Père des Cieux qui, par Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, voulez rappeler au monde l’Amour miséricordieux qui remplit votre cœur et la confiance filiale qu’on doit avoir en vous, nous vous remercions humblement d’avoir comblé de tant de gloire Celle qui fut toujours votre enfant si fidèle et de lui donner une puissance merveilleuse pour vous attirer chaque jour un très grand nombre d’âmes qui vous loueront éternellement.

Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, souvenez-vous de votre promesse de faire du bien sur la terre, répandez avec abondance votre pluie de roses sur ceux qui vous invoquent, et obtenez-nous de Dieu les grâces que nous attendons de sa bonté infinie.

Téléchargez le texte des Litanies des Béatitudes des Ste Thérèse (pdf) en cliquant ici

Louis et Zélie Martin

Num_riser0039

Les Vénérables Louis et Zélie Martin

Parents de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face

"Le Bon Dieu m'a donné un père et une mère plus dignes du Ciel que de la terre..."

Prière pour la béatification de Louis et Zélie Martin

Dieu notre Père, je te rends grâce pour Louis et Zélie MARTIN dont le couple fut fidèlement uni, donnant le témoignage d’une vie chrétienne exemplaire par l’exercice du devoir d’état et la pratique des vertus évangéliques. Dans l’éducation d’une famille nombreuse, à travers les épreuves, les deuils et la souffrance, ils ont manifesté généreusement leur confiance en Toi, leur soumission à ta volonté. Le père et la mère de Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, dont l’Église a reconnu les vertus héroïques, sont déjà un exemple pour les familles d’aujourd’hui. Daigne, Seigneur, m’accorder la grâce que je sollicite par leur intercession, et faire connaître pleinement tes desseins à leur égard en accordant leur béatification. Amen.

Relations de grâces

Monastère du Carmel de Lisieux

37, rue du Carmel

F- 14100 Lisieux

carmel.lisieux@orange.fr

Documents sur Louis et Zélie Martin,

cliquer sur le lien suivant:

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/articles-83937-173690.html

16 juillet 2008

Litanies de Saint François d'Assise

Num_riser0056

Litanies de Saint François d'Assise

Seigneur, ayez pitié de nous.
Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, ayez pitié de nous
Jésus-Christ, ayez pitié de nous
Seigneur, ayez pitié de nous.
Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, écoutez-nous.
Jésus-Christ, exaucez-nous.
Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Fils rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Esprit-Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Trinité sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Marie, Vierge Immaculée, priez pour nous.
Marie, Reine de l'Ordre des Mineurs, priez pour nous.
Saint François, notre Père, priez pour nous.
Patriarche des pauvres, priez pour nous.
Législateur admirable, priez pour nous.
Modèle de pénitence, priez pour nous.
Type d'humilité, priez pour nous.
Forme de simplicité, priez pour nous.
Exemple de générosité, priez pour nous.
Image de la joie parfaite, priez pour nous.
Miroir de chasteté, priez pour nous.
Ecole de pauvreté, priez pour nous.
Règle d'obéissance, priez pour nous.
Homme catholique, priez pour nous.
Serviteur de l'Eglise, priez pour nous.
Propagateur de l'Evangile, priez pour nous.
Zélateur des âmes, priez pour nous.
Apôtre des infidèles, priez pour nous.
Ange de paix, priez pour nous.
Médecin des malades, priez pour nous.
Thaumaturge puissant, priez pour nous.
Chevalier de la Croix, priez pour nous.
Ami du Sacré-Coeur, priez pour nous.
Adorateur de l'Eucharistie, priez pour nous.
Serviteur de Marie, priez pour nous.
Imitateur du Sauveur, priez pour nous.
Stigmatisé de l'Alverne, priez pour nous.
Séraphin embrasé, priez pour nous.
Père aimable, priez pour nous.
Père vénérable, priez pour nous.
Père secourable, priez pour nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde,
pardonnez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde,
exaucez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde,
ayez pitié de nous, Seigneur.

Visitez vos malheureux enfants, bienheureux Père saint François.
- Et réveillez-les du sommeil de la mort.

Prions

O Dieu qui, par les mérites du bienheureux saint François, avez enrichi votre Eglise d'une nouvelle famille, faites-nous la grâce qu'à son imitation, nous méprisions les choses terrestres et que nous puissions jouir pour toujours de la participation de vos dons célestes. Par Jésus-Christ, votre Fils, notre Seigneur et notre Dieu, qui vit et règne avec vous, dans l'unité du Saint-Esprit, pour les siècles des siècles.

Num_riser0054

Téléchargez le texte des Litanies de Saint François d'Assise (pdf) en cliquant ici


Litanies de Saint François de Sales

Num_riser0061

Saint François de Sales

Evêque de Genève, Docteur de l'Eglise

1567-1622

Fête le 24 janvier

Fils d'une noble famille savoyarde restée catholique en pays calviniste, il était destiné à un brillante carrière juridique. Son père l'envoie étudier à Paris. Mais il y découvre la théologie et les problèmes de la prédestination, soulevés par les calvinistes. Scrupuleux, il se croit prédestiné à être damné. Le désespoir le submerge jusqu'au jour où il découvre le "souvenez-vous", la prière mariale attribuée à Saint Bernard. Il retrouve la paix et ce sera l'un des grands messages de sa vie quand il pacifiera Sainte Jeanne de Chantal, puis quand il écrira son "Introduction à la vie dévote". Prêtre, puis évêque de Genève, il réside à Annecy, car Genève est la "Rome" des calvinistes. Il fréquente les plus grands esprits catholiques de l'époque, soutient la réforme des carmels de sainte Thérèse d'Avila, la fondation de l'Oratoire français par Pierre de Bérulle (1611) - l'Oratoire avait été fondé à Rome en 1564 par Saint Philippe Néri. Lui-même fonde l'Ordre des Visitandines pour mettre la vie religieuse à la portée des femmes de faible santé. Son "introduction à la vie dévote" est un ouvrage qui s'adresse à chaque baptisé. Il y rappelle que tout laïc peut se sanctifier en faisant joyeusement son devoir d'état, en lequel s'exprime la volonté de Dieu. Il est le patron des journalistes car il écrivit de nombreuses feuilles imprimées qui sont des "gazettes" pour s'adresser aux calvinistes qu'il ne peut rencontrer.

Litanies de Saint François de Sales

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, ayez pitié de nous.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, écoutez-nous.

Jésus-Christ, exaucez-nous.

Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Fils, Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Esprit Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Saint François de Sales, très digne pontife chéri de Dieu et des hommes, priez pour nous.

Saint François de Sales, fidèle disciple et imitateur de Jésus-Christ, priez pour nous.

Saint François de Sales, enfant bien-aimé de Marie, priez pour nous.

Saint François de Sales, qui avez miraculeusement recouvré la paix et l'espérance par l'intercession de la Mère de Dieu, priez pour nous.

Saint François de Sales, guide et modèle de la vraie piété, priez pour nous.

Saint François de Sales, parfait exemple de prudence et de charité, dans la conduite des âmes, priez pour nous.

Saint François de Sales, qui avez eu la science pour enseigner les hommes, et l'onction pour les toucher, priez pour nous.

Saint François de Sales, qui avez su joindre la force pour corriger les vices et la douceur pour gagner les cœurs, priez pour nous.

Saint François de Sales, pasteur charitable qui avez exposé votre vie pour le salut de vos ouailles, priez pour nous.

Saint François de Sales, qui étiez le soutien de la veuve et le père de l'orphelin, priez pour nous.

Saint François de Sales, qui étiez le protecteur des pauvres et des opprimés, priez pour nous.

Saint François de Sales, dont l'extérieur bon et affable, grave et modeste, rappelait Jésus-Christ conversant parmi les hommes, priez pour nous.

Saint François de Sales, tout embrasé d'amour pour la croix du Sauveur, priez pour nous.

Saint François de Sales, vrai miroir de douceur et d'humilité, priez pour nous.

Saint François de Sales, qui, par votre zèle et votre douceur, avez gagné à l'Eglise plus de soixante-dix mille hérétiques, priez pour nous.

Saint François de Sales, dont la patience et la sérénité n'ont jamais été altérées par les injures, les calomnies et les contradictions, priez pour nous.

Saint François de Sales, qui voyiez en toutes choses le bon plaisir de Dieu, et qui mettiez votre bonheur à vous y conformer avec amour, priez pour nous.

Saint François de Sales, qui avez pour principe de ne rien demander et de ne rien refuser, priez pour nous.

Saint François de Sales, qui vous reposiez dans le sein de la divine Providence, comme un enfant dans les bras de sa mère, priez pour nous.

Saint François de Sales, qui aviez pris pour devise ou mourir ou aimer, parce que la vie sans amour de Dieu vous semblait pire que la mort, priez pour nous.

Saint François de Sales, dont la vie, au milieu des plus grand travaux, était une oraison continuelle, priez pour nous.

Saint François de Sales, imitateur de la pureté des anges, priez pour nous.

Saint François de Sales, le plus dévot et le plus aimable des saints, priez pour nous.

Saint François de Sales, fondateur d'une congrégation des vierges destinée à répandre en tous lieux la bonne odeur de Jésus-Christ, priez pour nous.


Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous, Seigneur.


Priez pour nous, saint François de Sales.

Afin que nous travaillions comme vous à imiter Jésus doux et humble de cœur.


Prions.

Mon Dieu, qui pour l'édification et le salut des âmes, nous avez présenté dans saint François de Sales le modèle le plus parfait de la douceur et de la piété, mettez dans nos âmes toute l'onction de sa religieuse amabilité, toute l'ardeur de sa charité et toute la profondeur de son humilité, afin que nous puissions partager un jour sa gloire dans le Ciel, et vous aimer avec lui dans tous les siècles. Amen.

téléchargez le texte des Litanies de Saint François de Sales (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 23:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 juillet 2008

Le Serviteur de Dieu Guy de Fontgalland

15563152

Le Serviteur de Dieu Guy de Fontgalland

"Une âme d'enfant"

1913-1925

Guy de Fontgalland est né à Paris, 6 rue de la Bienfaisance le 30 novembre 1913. Son père était avocat, sa mère s'occupait du foyer. Il a été baptisé et consacré à Marie le 7 décembre 1913 en l'église Saint Augustin. Il avait un petit frère : Marc, de trois ans plus jeune que lui et qu'il aimait beaucoup. La famille, l'école, le jeu constituaient l'univers qui remplissait sa vie d'enfant. Il est mort à Paris, dans sa chambre de la rue Vital, le 24 janvier 1925, frappé par la diphtérie....Il venait d'avoir onze ans.... Dès sa mort consommée, les êtres proches: parents,camarades,professeurs furent profondément marqués par sa disparition et mesurèrent l'immense vide que constituait désormais son absence. On vient de toute la France, puis du monde entier se recueillir sur sa tombe...où des milliers de prières allaient s'élever comme des mains tendues vers le ciel... On encourage Madame de Fontgalland a écrire une biographie de soixante cinq pages sur son fils...publiée à quatre cent ,puis quatre mille ,puis quatre-vingt quinze mille exemplaires...elle fut traduite ensuite en treize langues !... De tous les continents, des prélats, des prêtres,des théologiens,des scientifiques, des hommes de lettres, des intellectuels, des gens simples, des enfants, des parents, des familles entières, des religieux et des religieuses, des laïcs écrivent pour révéler les grâces qu'ils ont obtenues et qu'ils attribuent à l'intercession de Guy. Les guérisons se multiplient: guérisons physiques mais aussi conversions... Des dizaines et dizaines de jeunes avouent qu'ils doivent à Guy d'avoir répondu à leur vocation religieuse ou sacerdotale... En octobre 1931, à l'occasion de l'inauguration de la statue du Christ Rédempteur à Rio de Janeiro, l'épiscopat brésilien et plus de cinq cent prêtres demandent la béatification de l'enfant. Au total six cent cinquante mille signatures furent envoyées à Rome ou à Paris entre 1926 et1931 ! En juin 1932 un tribunal diocésain fut constitué par l'archevêque de Paris pour instruire la cause de Guy. Cinq ans plus tard, le 8 février 1937, le dossier de l'enquète (1804 pages !) fut envoyé à Rome à la Sacrée Congrégation des Rites. Entre-temps, en mars 1936, on exhuma le corps de Guy pour le placer dans la chapelle Sainte Paule à Valence pour veiller sur la vocation des séminaristes. La décision négative de la Congrégation des Rites fut d'abord connue officieusement en novembre 1941,  puis officiellement le 18 novembre 1947...soit dix ans après l'enquète ! La décision parut dans les Acta Apostolicae Sedis des 28 janvier-27 février 1948 (page 43.)..." la cause était écartée et devait le rester ". Mais Guy rayonne toujours... Aujourd'hui il reste très connu en Asie, au Japon, au Sri-Lanka (où c'est un prénom assez courant) et en Amérique du Sud.


Prière pour obtenir la béatification du petit Guy de Fontgalland

Seigneur, qui êtes Vous-Même, la gloire et la récompense de Vos serviteurs, faites-nous la grâce de tout espérer de Votre bonté et de l’intercession efficace de celui dont Vous avez fait un de Vos Anges au Ciel, le petit Guy de Fontgalland. Accordez-nous la (grâce ou la guérison) que nous le supplions de demander pour nous, afin que nous puissions, comblés de Vos dons, Vous louer de tout notre cœur, et Vous bénir le reste de nos jours. Glorifiez-Vous, Ô Père infiniment bon, en glorifiant cet enfant afin que la Sainte Eglise puisse un jour nous donner comme modèle ce tout petit communiant de 7 ans. Nous Vous en prions par Jésus-Christ Notre Seigneur. Ainsi soit-il.

Téléchargez la prière au petit Guy de Fontgalland (pdf) en cliquant ici

Quiconque reçoit des grâces, est prié de le signaler auprès de l'Association

"Les Amis du petit Guy de Fontgalland."

3 passage de la fontaine

94800 Villejuif (France)

E-mail amisdeguy-defontgalland@neuf.fr

Biographie plus détaillée de Guy de Fontgalland,

cliquer sur le lien suivant:

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-881069.html

Dernière mise à jour de la page: le 12 janvier 2008

Posté par fmonvoisin à 01:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Marie qui défait les Noeuds

Knotenloeserin_1_1 Marie qui défait les noeuds

Méditation sur le tableau de « Marie qui défais les nœuds »


« Marie qui défait les nœuds » a été admirablement  peinte par un artiste inconnu. Son tableau est vénéré dans l’église de Saint Peter am Perlack, à Augsbourg  en Allemagne, depuis 1700.

L’auteur du tableau s’est inspiré d’une méditation de Saint Irénée, (évêque de Lyon, martyrisé en 208), qui, à la lumière de la comparaison établie par Saint Paul entre Adam et le Christ, a établi celle entre Eve et Marie. « Eve, dit-il, par sa désobéissance, fit le nœud du malheur pour l’humanité ; alors qu’au contraire, par son obéissance, Marie le dénoua. »

En contemplant la Très Sainte Vierge Marie , « Celle qui défait les nœuds », nous voyons qu’Elle rappelle ce que Saint Jean écrit dans l’Apocalypse, au chap. 12 : « Un signe grandiose apparut au ciel : c’est une Femme ! Le soleil l’enveloppe, la lune est sous ses pieds et douze étoiles couronnent sa tête. »

Oui, la Vierge Marie, accompagnée d’un signe grandiose du Ciel, veut venir à notre secours. N’est-elle pas notre Mère et la Reine de toute Miséricorde ? Au Ciel , Elle intercède sans cesse pour nous et sa maternité aimante s’occupe plus que jamais de ses enfants entourés de dangers, paralysés par les nœuds de l’emprise du démon. Mère du Soleil levant, Immaculée, Avocate, Auxiliatrice dans les moments d’affliction, Mère de Dieu que  Lui-même nous a donnée comme Mère, voilà « Marie qui défait les nœuds ».

De plus, Elle vient en tant que Mère de Miséricorde, Elle qui connaît tout de notre vie. Elle prend pitié de nous, Elle s’empresse de nous secourir, Elle prie pour nous son Jésus plein d’amour. Jésus peut-il dédaigner les demandes de Sa Mère ? Est-il possible que le Seigneur ne les exauce pas ? Bienheureux ceux qui vivent auprès d’une Mère si aimante et si puissante devant Dieu ! Pour cela n’ayons pas peur, notre appel sera entendu. 0sons déposer nos nœuds dans les mains de Jésus, notre Sauveur, et dans celles de Marie, notre Mère. « Ses mains sont des globes d’or »  (Cantique des cantiques), merveilleuses et royales.

« Saint Jean La contempla revêtue du Soleil. Comme sur terre nul ne peut fuir la chaleur du soleil, de même aucun être vivant ne peut être privé de l’amour de Marie » ( Abbé de Cèles). Ne rejetons pas  cet amour. Recherchons-le !  Le tableau montre que « Marie qui défait les nœuds » est couronnée de douze étoiles, le même nombre que les apôtres. Elle les a beaucoup aimés. Après l’Ascension de Jésus, Elle fut pour eux la Mère qui apaisa leurs doutes, qui chassa leurs peurs, qui les réconforta dans les persécutions. Elle fut Mère, et réalisa ainsi la volonté de Son Fils ; être la Mère du peuple de Dieu et la Mère de l’Eglise. « Marie qui défait les nœuds » est vêtue d’un manteau bleu, qui semble agité par le vent. Il représente le manteau de gloire de la Reine des cieux, Elle qui vécut sur terre dans l’amour, comme une servante, humble, pauvre et dépouillée de tout. Elle reçut du Roi la gloire d’être la Reine de l’Univers. A la voir si belle et si glorieuse, les anges de ciel demandent : « Qui est celle qui s’avance comme l’aurore, belle comme la lune, éclatante comme le soleil, terrible comme une armée rangée en bataille ? » (Cantique des cantiques , 6).

Et toute la cour céleste la bénit par des hymnes de louanges et de joie. Avec plus de raisons aujourd’hui que les Juifs d’autrefois n’en eurent pour célébrer Judith, ils lui chantent : « Vous êtes la gloire de Jérusalem, vous êtes l’honneur de notre peuple » (Judith 15,10)

Regardons cette Reine. Elle écrase sous ses pieds la tête du « serpent », symbole des forces du Mal, car Marie n’est pas seulement Reine du Ciel et des saints. Elle écrase aussi l’enfer et les démons. Elle les a terrassés par ses vertus. C’est pourquoi on dit qu’Elle est « terrible comme une armée rangée en bataille » (Cant.6,3).

Dieu a concédé à Marie un pouvoir immense sur tous les démons. A chaque fois qu’ils attaquent l’un de ses enfants et que celui-ci L’appelle au secours, Elle n’a qu’un geste à faire pour qu’ils s’enfuient, terrorisés. « Oh ! Comme les démons tremblent en entendant seulement prononcer le nom de Marie », dit Saint Bernard. Si, dans les tentations, les chrétiens avaient la sagesse d’invoquer avec confiance le nom de Marie, ils ne tomberaient pas « car les démons fuient et l’enfer tremble au son de ce nom parfait » (Bienheureux Alano).

Eve, trompée par l’ennemi, a entraîné dans sa chute l’humanité. Marie, au contraire, est victorieuse. Elle accorde cette victoire à tous ceux qui l’invoquent. « Marie qui défait les nœuds » semble dire : « Mes enfants, lorsque le démon vous attaque, ayez recours à moi, regardez-moi et ne perdez pas courage. Je vous défends et je vous ferai savourer la victoire. »

Sur le tableau, Elle apparaît suspendue entre ciel et terre, resplendissante. Pour qu’elle soit le Temple du Seigneur, le tabernacle de Dieu, Elle est accompagnée de l’Esprit Saint Consolateur, car, par Lui, Elle devint  la Mère de Dieu, comblée de grâces. L’Esprit Saint est présent dans toutes les manifestations de l’Amour de Dieu. L’Epoux ne peut que présider intimement au travail de Son Epouse Immaculée qui défait les amas de nœuds de nos vies. Il veut que nous renaissions à une nouvelle vie et que nous soyons délivrés de nos amertumes.

L’Esprit Saint semble envelopper Marie tandis qu’elle défait les nœuds de notre vie. C’est la force du Très Haut qui préside à ce miracle ! C’est le sens du vent qui gonfle son manteau.

En continuant de contempler « Marie qui défait les nœuds », nous remarquons aussi qu’une troupe d’anges entoure la Très Sainte Vierge. Ces êtres qui ne sont qu’amour et lumière, étoiles illuminant nos nuits, viennent collaborer au travail de leur Reine incomparable. Ils sont aussi présents auprès de nous car ils ont reçu de Dieu la mission de nous garder du mal, nous qui sommes faibles et démunis. Ils nous accompagnent dans notre vie spirituelle pour nous aider à avancer sur le chemin de la sainteté. Ils sont présents car ils participent toujours à nos prières. Ils joignent leurs prières aux nôtres pour les faire monter au ciel comme un agréable parfum d’encens.

Deux anges se détachent de cette cour angélique. L’un tient un ruban, le ruban de nos vie, tout encombré de nœuds de toutes tailles, faciles à défaire ou très serrés, groupés ou éloignés, conséquences du péché dans tous les domaines de notre vie : affectifs, familiaux, professionnel, communautaires …

Ce bon ange regarde sa Reine. Avec douceur, il présent ce ruban à Marie en lui disant : « Nous avons confiance en vous, ô notre Mère ; vous pouvez nous aider. Défaites les nœuds de cette vie. » Marie prend alors notre vie dans Ses Mains compatissantes et en défait les nœuds, l’un après l’autre. Avec quelle attention et quelle tendresse, Elle travaille tout en écoutant notre demande, l’appel d’un enfant qui lui est si cher ! Et qu’arrive-t-il ? Ce ruban se transforme en un ruban nouveau, libéré de tous les nœuds qui l’entravaient. Nous comprenons alors le pouvoir de libération des mains de « Marie qui défait les nœuds ».

Un autre ange s’approche alors. Il prend le ruban de notre vie, nous regarde et nous dit : « Regardez ce qu’Elle a fait. Voyez ce que Marie peut faire par son intercession. Ayez donc confiance en Elle. Abandonnez-lui vos difficultés et vos angoisses ! »

Enfin la partie inférieure du tableau est plongée dans l’obscurité de la terre. Dans cette  obscurité, nous apercevons cependant un ange qui guide un homme jusqu’à une église construite au sommet d’une montagne. Il s’agit de l’archange Raphaël qui accompagne Tobie, pour qu’il rencontre Sara, Sara que Dieu a choisie pour être sa future épouse.

Tobie est le héros d’une histoire de l’Ancien Testament, riche en enseignement moral et spirituel. Elle nous montre comment Dieu agit dans la vie de ceux qui se laissent conduire par Lui et qui recherchent la Sagesse. Tobie, célibataire, est conduit à la maison de Sara par l’archange Raphaël qui se fait passer pour un serviteur, du nom d’Azarias. Sara de son côté porte dans sa vie un grand « nœud » qui l’empêche d’être heureuse : tous ses fiancés sont morts, les uns après les autres, au moment de fêter leur union. Devant un tel malheur, elle a pensé se donner la mort. Cependant, touchée par la grâce divine, elle décide de s’abandonner à Dieu. Dèl lors sa vie change et elle rencontre Tobie.

Par l’intermédiaire de l’archange Raphaël, Dieu unit Sara et Tobie. Nous comprenons ainsi que la foi, l’humilité, l’abandon obligent, selon la sagesse de sa Divine miséricorde, Dieu à agir. Cette histoire extraordinaire fait partie de ce tableau. Elle nous montre que « Marie qui défait les nœuds » obtient aussi d’innombrables grâces pour nos vies conjugales, qu’Elle intercède avec puissance, pour la réconciliation de nos familles. « L’Esprit Saint m’a tellement remplie de douceur et m’a rendue si chère à Dieu que par moi, tous ceux qui demandent des grâces à Dieu peuvent sans aucun doute les recevoir » (paroles de la Vierge Marie à Sainte Mathilde).

Devant de telles merveilles, que nous reste-t-il à faire. Simplement garder toujours dans le cœur que Marie nous a été donnée comme « canal de miséricorde », afin que par Elle descendent continuellement du Ciel les grâces  dont nous avons besoin. Il n’y a pas un seul nœud dans nos vies qu’Elle ne puisse défaire. Alors, debout ! Ranimons avec force notre foi. Regardons la miséricorde de notre Mère et rallumons dans notre cœur la flamme de l’espérance !… Puisque nous possédons cette Mère de Miséricorde, quelles grâces craignons-nous de ne pas obtenir en nous prosternant à ses pieds ?

Dès lors, pleins de confiance, approchons-nous de « Marie qui défait les nœuds ». Approchons du trône de la grâce, dans la certitude d’être entendus. Nous avons en Marie, une Mère qui intercède d’une manière infaillible. Ce qu’Elle demande est toujours accueilli par Jésus, Son Fils. Abandonnons alors, en toute confiance, les nœuds de notre vie dans les mains de notre Mère et disons-lui : « Marie qui défaites les nœuds », priez pour moi ! Et Elle nous répondra : « Avec moi sont les richesses…  pour enrichir ceux qui m’aiment » (Prov. 8 ,18 et 21).

Prière à « Marie qui défait les nœuds »


Vierge Marie, Mère du bel Amour, Mère qui n’avez jamais abandonné un enfant qui crie au secours, Mère dont les mains travaillent sans cesse pour vos enfants bien aimés, car elles sont poussées par l’Amour divin et l’infinie Miséricorde qui déborde de votre cœur, tournez votre regard plein de compassion vers moi. Voyez le paquet de « nœuds » qui étouffent ma vie. Vous connaissez mon désespoir et ma douleur. Vous savez combien ces nœuds me paralysent. Marie, Mère que Dieu a chargée de défaire les « nœuds » de la vie de vos enfants,  je dépose le ruban de ma vie dans vos mains. Personne, pas même le Malin, ne peut le soustraire à votre aide miséricordieuse. Dans vos mains, il n’y a pas un seul nœud qui ne puisse être défait. Mère toute puissante, par votre grâce et par votre pouvoir d’intercession auprès de votre Fils Jésus, Mon Libérateur,  recevez aujourd’hui ce « nœud »…… (le nommer, si possible). Pour la gloire de Dieu, je vous demande de le défaire et de le défaire pour toujours. J’espère en Vous. Vous êtes l’unique Consolatrice que Dieu m’a donnée, vous êtes la forteresse de mes forces fragiles, la richesse de mes misères, la délivrance de tout ce qui m ‘empêche d’être avec le Christ. Accueillez mon appel. Gardez-moi, guidez-moi, protégez-moi. Vous êtes mon refuge assuré.


Marie, Vous qui défaites les nœuds, priez pour nous.

Téléchargez l'image de Marie qui défait les noeuds (pdf) en cliquant ici

téléchargez la neuvaine à Marie qui défait les noeuds (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 00:36 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

13 juillet 2008

Chapelet de Saint Maximilien-Marie Kolbe

Maxiconbig

Chapelet de Saint Maximilien-Marie Kolbe

Ce chapelet se récite sur un chapelet spécial

Cette couronne, composé de 15 grains et une médaille représentant Saint Maximilien-Marie Kolbe, à pour but de demander la puissante intercession de ce martyr de la charité que le serviteur de Dieu le Pape Jean Paul II a proclamé " Patron de cette période difficile" et " Prophète de la civilisation de l'amour ". Saint Maximilien disait que ceux qui sont dans les cieux, libérés des préoccupations et des engagements sur la terre, travaillent "avec leurs deux mains" pour les besoins particuliers de ceux qui appellent leur secours.

Sur le premier grain après la médaille, l'on récite le Souvenez-Vous à Marie, car cette prière nous rappelle l'inconditionnel et filial amour et la confiance que Saint Maximilien-Marie avait pour la Vierge Immaculée:

Souvenez-Vous, ô très pieuse Vierge Marie, qu'on n'a jamais entendu dire qu'aucun de ceux qui ont eu recours à Votre Protection , imploré Votre Secours, ou demandé Votre assistance, ait été abandonné. Animé d'une pareille confiance, je viens, ô Vierge des vierges, ô ma Mère, me jeter entre vos bras et, gémissant sous le poids de mes péchés, je me prosterne à Vos pieds. O Mère du Verbe incarné, ne dédaignez pas mes prières, mais écoutez-les favorablement et daignez les exaucer ! Ainsi soit-il !

Sur les 14 petits grains, symbolisant la mort de Saint Maximilien-Marie Kolbe, entré dans la Vie le 14 août 1941 à Auschwitz l'on récite la Prière de Saint Maximilien Marie-Kolbe à Notre Dame de la Médaille Miraculeuse:

O Marie conçue sans péchés, priez pour nous qui avons recours à Vous, surtout pour les ennemis de l'Eglise et pour toutes les personnes que nous Vous recommandons.

Saint Maximilien-Marie Kolbe nous invite à réciter tous les jours cette prière pour la conversion et la sanctification de chaque personne, à commencer nous-même.

A la fin: Saint Maximilien-Marie Kolbe, priez pour nous

Si l'on ne possède pas le chapelet spécial de Saint Maximilien-Marie Kolbe, sur un chapelet ordinaire, réciter ainsi:

Sur la Croix: Je crois en Dieu, sur le premier gros grain, Notre Père, sur les 3 premier 3 petits grains: Je Vous salue Marie, puis le Gloire au Père.

Sur les gros grains, réciter le Souvenez-Vous

sur les petits grains, la prière à Notre Dame de la Médaille Miraculeuse,

à la fin de chaque dizaine, 3 fois l'invocation Saint Maximilien-Marie Kolbe, priez pour nous

Terminer la récitation du Chapelet par l'acte de Consécration à l'Immaculée de Saint Maximilien-Marie Kolbe: 

Immaculée Conception, Reine du Ciel et de la terre, Refuge des pécheurs et notre Mère très aimante, à qui Dieu voulut confier tout l'ordre de la Miséricorde, me voici à tes pieds, moi, N…, pauvre pécheur. Je t'en supplie, accepte mon être tout entier comme ton bien et ta propriété ; agis en moi selon ta volonté, en mon âme et en mon corps, en ma vie et ma mort et mon éternité. Dispose avant tout de moi comme tu le désires, pour que se réalise enfin ce qui est dit de toi : " La Femme écrasera la tête du serpent " et aussi : " Toi seule vaincras les hérésies dans le monde entier ". Qu'en tes mains toutes pures, si riches de miséricorde, je devienne un instrument de ton amour, capable de ranimer et d'épanouir pleinement tant d'âmes tièdes et égarées. Ainsi s'étendra sans fin le Règne du Cœur divin de Jésus. Vraiment, ta seule présence attire les grâces qui convertissent et sanctifient les âmes, puisque la Grâce jaillit du Cœur divin de Jésus sur nous tous, en passant par tes mains maternelles.

Saint Maximilien Marie Kolbe

kolbe2

Saint Maximilien-Marie Kolbe

Le Chevalier de l'Immaculée

1894-1941

Fête le 14 août


Il naît à Lodz en Pologne. Il entre à 16 ans chez les Franciscains conventuels de Lvov. En 1917, alors qu'il est encore étudiant, il fonde avec quelques frères "la Milice de l'Immaculée", mouvement marial au service de l'Eglise et du monde. Prêtre en 1918, il enseigne la philosophie et l'histoire. Dès 1922, il fonde un mensuel pour diffuser la pensée de la Milice et, un peu plus tard, il crée un centre de vie religieuse et apostolique appelé "la Cité de l'Immaculée". Au début de la deuxième guerre mondiale, il se trouve au Japon où il fonde encore une autre "Cité". Maximilien est très soucieux de la diffusion de la pensée religieuse par les moyens modernes, les médias. A cause de la guerre, il est ramené comme prisonnier en Allemagne. Libéré, puis de nouveau arrêté en février 1941, il est déporté au camp d'Auschwitz en mai. A la suite d'une évasion, dix prisonniers sont condamnés à mourir de faim enfermés dans un bunker. Parmi eux, un père de famille. Maximilien s'offre de mourir à sa place. On lui demande "Qui es-tu ?" - "Prêtre catholique". Il meurt dans le bunker, le dernier après avoir aidé ses compagnons dans la patience, la paix et le réconfort. Le père de famille sera présent au jour de la canonisation du P. Kolbe à Rome.

La Consécration à l'Immaculée

"Jésus dit au disciple: Voilà ta Mère! Et dès cette heure-là, le disciple La prit chez lui." (Jn 19,27). La consécration à l'Immaculée est un acte par lequel chacun, laic ou religieux, marié ou non, s'engage à prendre Marie dans sa propre vie. C'est un don libre et par amour, de soi-même à l'Immaculée, sans limites ni conditions, en ratification des promesses du baptême. C'est se dévouer à la Mère du Sauveur, entièrement, pour qu'Elle réalise par nous Sa mission de Mère des Hommes, et "pour que, d'une certaine façon, nous devenions Elle-même"(P.KOLBE). Dans la spiritualité mariale du Père Kolbe, cette consécration est l'essence de la Mission de l'Immaculée, l'acte fondamental qui exprime notre appartenance à la Mission de l'Immaculée. L'Immaculée se sert de toute notre personne: de ce que nous sommes, de ce que nous avons, de ce que nous vivons. Pourtant, l'Immaculée n'est pas un but en soi, et le Père Kolbe le sait: à ses yeux, la consécration est un moyen privilégié d'être plus disponible à l'action du Christ Sauveur, par son Esprit, comme l'Immaculée et à travers Elle. Cela n'oblige donc pas sous peine de péché, car c'est l'amour qui est l'unique stimulant. Cette consécration est personnelle, mais aussi profondément missionnaire, car celui qui la vit réellement rayonne autour de lui, et parce que, en participant à l'être de l'Immaculée, il participe aussi à sa Mission, en instrument toujours plus docile entre Ses Mains. "Là où l'Immaculée est présente, là s'affermit sûrement le règne du Coeur Sacré de Jésus" (P.Kolbe).

Acte de Consécration

Immaculée Conception, Reine du Ciel et de la terre, Refuge des pécheurs et notre Mère très aimante, à qui Dieu voulut confier tout l'ordre de la Miséricorde, me voici à tes pieds, moi, N…, pauvre pécheur. Je t'en supplie, accepte mon être tout entier comme ton bien et ta propriété ; agis en moi selon ta volonté, en mon âme et en mon corps, en ma vie et ma mort et mon éternité. Dispose avant tout de moi comme tu le désires, pour que se réalise enfin ce qui est dit de toi : " La Femme écrasera la tête du serpent " et aussi : " Toi seule vaincras les hérésies dans le monde entier ". Qu'en tes mains toutes pures, si riches de miséricorde, je devienne un instrument de ton amour, capable de ranimer et d'épanouir pleinement tant d'âmes tièdes et égarées. Ainsi s'étendra sans fin le Règne du Cœur divin de Jésus. Vraiment, ta seule présence attire les grâces qui convertissent et sanctifient les âmes, puisque la Grâce jaillit du Cœur divin de Jésus sur nous tous, en passant par tes mains maternelles. Amen.

O Marie conçue sans péchés, priez pour nous qui avons recours à Vous, surtout pour les ennemis de l'Eglise et pour toutes les personnes que nous Vous recommandons.

Saint Maximilien-Marie Kolbe nous invite à réciter tous les jours cette prière pour la conversion et la sanctification de chaque personne, à commencer nous-même.

Voir aussi: http://imagessaintes.canalblog.com/archives/2008/06/11/9534338.html

Biographie de Saint Maximilien-Marie Kolbe,

cliquer sur le lien suivant:

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-826529.html