09 octobre 2008

Neuvaine à Sainte Geneviève

Neuvaine à Sainte Geneviève

A_GENEVIEVE

Sainte Geneviève

Sainte Patronne de Paris

+ 500

Fête le 3 janvier

Elle est née à Nanterre vers 420. Alors qu'elle a sept ans, l'évêque Saint Germain d'Auxerre, de passage, la remarque et la consacre à Dieu. C'est dans le monde qu'elle mènera sa vie consacrée. En 451, les Huns menacent Paris. Geneviève persuade les parisiens affolés que les Barbares n'attaqueront pas la ville et qu'il est inutile de fuir. En effet Paris est épargné. Puis ce sont les Francs qui viennent l'assiéger. Geneviève s'échappe par la Seine et va quérir du ravitaillement jusqu'à Troyes. Plus tard, elle jouit de la confiance des rois francs et obtient d'eux la grâce des condamnés. Elle se lia d'amitié avec Sainte Clothilde. Sa réputation est telle qu'elle se répand jusqu'en Syrie où Saint Syméon le Stylite, du haut de sa colonne, se recommande à ses prières. Elle passera sa vie à secourir les pauvres et guérir les malades. Elle est la Sainte Patronne des Policiers, des Gendarmes, des tapissiers et des fabricants de cierge. Elle est généralement invoquée contre les fièvres.

genevi10genevi11

genevi_v

Invocation au Saint Esprit

Viens, Esprit Saint, en nos cœurs. Envoie du haut du Ciel un rayon de ta lumière. Viens en nous, Père des pauvres, viens dispensateur des dons, viens, lumière de nos cœurs, Consolateur souverain, Hôte très doux de nos âmes, adoucissante fraîcheur. Lave ce qui est souillé, baigne ce qui est aride, guéris ce qui est blessé. Gloire soit à Dieu le Père, au Fils ressuscité des morts, à l'Esprit Saint consolateur, maintenant et dans les siècles. Amen

Structure de la neuvaine

1 . Commencer par l'invocation à l'Esprit Saint suivie de la prière de la neuvaine

2 . Dire la prière du jour de la neuvaine

3. Terminer par la prière finale, ou une prière selon son cœur.

On peut y ajouter, un Notre Père et un Gloire au Père, ou une dizaine de chapelet, ou toute autres prières. On peut également réciter les litanies de Sainte Geneviève.

Prière de la neuvaine

Seigneur, Toi qui connais la pensée la plus secrète, Tu sais quel souci occupe mon cœur en ce moment. Je m'adresse à toi avec la confiance et l'abandon d'un enfant, sûr que tu exauces toujours les prières pour le plus grand bien de nos âmes. Je te supplie d'exaucer l'instante supplication que je t'adresse par l'intercession de Sainte Geneviève (formuler ici l'intention spécifique de la neuvaine). Je te le demande, Père des Cieux, bien-aimé, qui vis et règnes avec Jésus-Christ, ton Fils, et le Saint Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.

Premier jour

Invocation au Saint Esprit, prière de la neuvaine

Sainte Geneviève, ta puissance d'intercession auprès du Seigneur est grande. A ta prière, Dieu a guéri d'innombrables malades et chassé les démons, conformément aux promesses de ton Fils Jésus-Christ, qui nous dit : " Voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon nom ils chasseront les démons … ils imposeront les mains aux infirmes et ceux-ci seront guéris " (Mc 16, 17-18) Ces signes ont été possibles parce que ta foi était inébranlable. Intercède auprès du Seigneur en ma faveur : que ma foi grandisse, à l'exemple de la tienne, et que l'intention de cette neuvaine, qui me tient tant à cœur puisse être exaucée (la formuler). Je m'engage en retour à nourrir désormais ma foi par une prière plus fervente et plus fidèle, afin d'avancer sur le chemin de la sainteté et d'y être un instrument d'évangélisation dans mon milieu. Amen.

Prière finale

Deuxième jour

Invocation au Saint Esprit, prière de la neuvaine

Sainte Geneviève, tu n'étais qu'une enfant quand survint ta rencontre avec Saint Germain, évêque d'Auxerre. Inspiré par le Saint Esprit, Saint Germain annonça que Dieu te confierait une importante mission au service de ton peuple. Plus tard, alors que tu menais une vie de prière et d'offrande comme jeune vierge consacrée, Saint Germain ouvrit les yeux aux Parisiens qui s'étaient détournés de toi en grand nombre. Par ton charisme prophétique, tu avais en effet dévoilé les méfaits et les vilenies des pervers et des orgueilleux. Intercède auprès du Seigneur qu'il nous donne de saints évêques et prêtres, qui soient de bons bergers pour le peuple chrétien, et des lumières dans le monde païen sombre qui nous entoure. Intercède aussi pour moi, bienheureuse patronne de Paris, demande au Seigneur d'exaucer l'intention de cette neuvaine (la rappeler). Je renouvelle ma promesse d'être désormais plus fervent et assidu dans ma prière. Je veux progresser sur mon chemin de sainteté et œuvrer, par l'exemple et l'action, à la diffusion de l'Evangile autour de moi. Amen.

Prière finale

Troisième Jour

Invocation au Saint Esprit, prière de la neuvaine

Sainte Geneviève, tu avais à peine trente ans quand le Seigneur s'est servi de toi, instrument docile, pour détourner de Paris Attila et ses hordes barbares, et les précipiter dans la défaite. Le Royaume des Francs et la civilisation chrétienne naissante ont alors été sauvés. Seigneur, bénis la France, bénis mon pays et tous les peuples du monde. Préserve-les des Attilas d'aujourd'hui, instruments du " Meurtrier de l'homme depuis le commencement " (JN 8, 44), Satan et ses légions, qui rôdent dans le monde en vue de perdre les âmes. Anéantis également dans mon pays, et en moi-même, toute trace du mal qui a poussé Attila à répandre la cruauté, le pillage et la dévastation parmi les conquis. Enracine la justice dans mon pays et dans mon cœur, la justice biblique qui unit les hommes à toi, mon Dieu. Et que les hommes respectent les termes de cette Alliance nouvelle et éternelle : le Décalogue et les deux commandements de Jésus qui résument toute la Loi et les prophètes (Luc 10, 25-28). Intercède pour moi, bienheureuse protectrice de Paris ; demande au Seigneur d'exaucer l'intention qui m'a amené à faire cette neuvaine. je renouvelle ma promesse d'avancer avec détermination sur la voie de la sainteté. Amen.

Prière finale

Quatrième Jour

Invocation au Saint Esprit, prière de la neuvaine

Sainte Geneviève, tu as été l'éducatrice, à travers épreuves et souffrances, de ton peuple et de ses dirigeants. Par ta patience, tes larmes et la lumière du Christ que tu reflétais intensément, tu as fini par être le guide vénéré de la population de Paris et de tout le peuple des Francs. Tu as d'abord été rejetée et persécutée ; tu n'as été écoutée et suivie qu'à l'heure du danger mortel. Tu as de même fléchi le roi païen Childéric et tu as contribué, par ton exemple et ton rayonnement, à amener Clovis à la foi chrétienne par le baptême de Reims, dont la sainte reine Clotilde a été l'instrument admirable du Seigneur. Intercède auprès du Seigneur, bienheureuse sainte de Paris, afin qu'il bénisse la cité terrestre et ses dirigeants ; qu'ils prennent pleinement conscience que leurs peuples ne peuvent s'épanouir et progresser qu'à la lumière des lois divines ; si celles-ci inspirent les lois humaines, le Père des Cieux pourra bénir ses enfants et leurs entreprises. Que soit reconnue par les peuples et leurs chefs la sainteté de la politique, qui est la mise en œuvre du bien commun, dans la justice et la solidarité. Intercède aussi pour moi, bienheureuse fille de Paris ; demande au Seigneur d'écouter la prière et d'exaucer l'intention de ma neuvaine ( la rappeler). Je renouvelle ma promesse d'être un meilleur instrument entre les mains du Seigneur et d'annoncer, par ma vie, les merveilles de Jésus qui nous appelle des ténèbres à son admirable lumière. Amen.

Prière finale

Cinquième Jour

Invocation au Saint Esprit, prière de la neuvaine

Sainte Geneviève, tu t'es penchée avec miséricorde et tendresse sur les exclus de ton époque, les pauvres, les condamnés, et les prisonniers, sur tous ceux que la vie écrasait. Tu les as secourus, consolés, rendus à l'espérance. Tu n'as jamais séparé la foi des œuvres, sachant que " sans les œuvres, la foi est tout à fait morte " (JC 2, 17). Notre siècle, qui avait rêvé d'éliminer toute détresse par " la Science et le Progrès ", sans référence au Dieu Tout-Puissant, s'achève sur le spectacle déchirant d'immenses foules d'exclus de toutes sortes, témoins de l'échec d'une humanité orgueilleuse qui s'est forgé ses propres lois, à l'écart de l'Evangile qui récapitule et restaure toutes choses en Jésus-Christ. Que ton exemple illumine et féconde les âmes de nos contemporains et de nos dirigeants, afin qu'ils s'inspirent, dans leur vie et leur action, des principes impérissables de l'Evangile. Ainsi le Règne de Dieu sera-t-il proclamé et réalisé dans la cité terrestre , à l'aube du troisième millénaire après Jésus-Christ. Intercède auprès du Seigneur, Sainte Geneviève, qui es un exemple de justice et de solidarité, pour que mon cœur s'ouvre pleinement à l'amour agissant du prochain ; que j'apprenne surtout à témoigner de la tendresse aux malheureux et à partager mes biens avec les nécessiteux, en leur donnant la dîme exigée par l'Ecriture : " De tout ce que Tu me donneras, je te paierai fidèlement la dîme " (GN 28, 22) Demande au Seigneur d'exaucer l'intention de la neuvaine qui me tient tant à cœur (la rappeler). Ainsi pourrai-je croître dans son amour et faire mieux connaître autour de moi l'histoire du salut en Jésus-Christ, l'unique Sauveur du monde. Amen

Prière finale

Sixième Jour

Invocation au Saint Esprit, prière de la neuvaine

Sainte Geneviève, le Seigneur t'a accordé la charisme de la guérison. Tu es l'un des grands thaumaturges dans l'histoire du salut en Jésus-Christ, unique Sauveur des hommes,. Par tes mains, tes prières et tes larmes, le Seigneur a guéri d'innombrables malades et infirmes ; de nombreux démons ont été chassés par ton intercession. Dans notre monde où les malades abondent, et où l'emprise de Satan et de ses légions semble plus terrifiante que jamais, intercède pour nous auprès du Seigneur. Qu'il nous accorde une foi inébranlable comme a été la tienne, afin que de nouveaux et nombreux thaumaturges se lèvent au milieu du peuple de Dieu pour répandre, au sien de l'Eglise et dans le monde entier, la guérison des corps et des âmes, et chasser les Puissances des Ténèbres qui " rôdent partout comme des lions cherchant leurs proies pour les dévorer " (1 Pi 5, 8) Demande également au Seigneur, bienheureuse sainte, d'exaucer ma neuvaine et de m'accorder la grâce que je sollicite de tout mon cœur (la rappeler). Je renouvelle ma promesse de croître dans la foi, par la prière et l'offrande des sacrifices que je consentirai pour glorifier la Seigneur et l'aider dans la conquête des âmes. Amen.

Prière finale

Septième Jour

Invocation au Saint Esprit, prière de la neuvaine

Sainte Geneviève, toi qui as éprouvé une grande vénération plusieurs Saints, tels Saint Denis, premier évêque de Lutèce, martyrisé au 2ème siècle, et saint Martin, l'évêque de Tours, l'un des saints les plus populaires de l'histoire de l'Eglise, intercède auprès du Seigneur pour que notre temps redécouvre pleinement la valeur exemplaire des saints. Dieu seul étant saint, la sainteté des hommes consiste à refléter l'unique sainteté de Dieu. Certains le font avec une telle intensité que l'Eglise propose leur exemple aux fidèles. A travers le long cortège des saints, on peut reconnaître avec émerveillement jusqu'où peut aller la réverbération, par les âmes, de l'unique sainteté de Dieu. Aussi les saints sont -ils devenus à la fois des modèles et des stimulants pour les hommes plongés dans le combat et les épreuves terrestres. Intercède auprès du Seigneur, toi qui as su imiter l'exemple d'autres saints et t'inspirer de leur vie, que les chrétiens, qui ont occulté la puissance exemplaire des saints et saintes apparus comme des étoiles au firmament des siècles, en redécouvrent à nouveau la valeur et la fonction : les saints confortent dans la foi et entraînent vers les cimes. Que ton propre exemple amène encore de nombreuses âmes à progresser sur leur chemin de sainteté, en s'inspirant de ton amour des pauvres et des infirmes et de ton énergie au service du Royaume de Dieu. Intercède également auprès du Seigneur pour qu'il exauce ma prière au long de cette neuvaine (rappeler l'intention) ; je m'engage à croître dans l'esprit de prière et d'offrande, dans l'imitation de ta vie ainsi que de la vie de saints dont l'exemple m'interpellera. Amen

Prière finale

Huitième Jour

Invocation au Saint Esprit, prière de la neuvaine

Sainte Geneviève, toi qui, à l'exemple du Seigneur, as été " douce et humble de cœur " (MT 11, 29), intercède auprès de Dieu afin que ces qualités essentielles dans l'édification du Règne de Dieu, se répandent dans le monde, et plus particulièrement au sein de l'Eglise. Ces vertus de douceur et de d'humilité ont été, tout au long de ta vie, baignées dans les larmes ; tu avais, en effet, le don rare des larmes qui témoignait visiblement de la noblesse de ton esprit et de la très fine sensibilité de ton cœur, fruits de ton amour sans condition ni limites, de ton prochain. Tu n'as pu être ainsi qu'en puisant dans l'amour de Dieu les forces et la persévérance de la charité " qui ne cesse jamais " (1COR 13, 8). Intercède auprès du Seigneur, qu'il m'accorde les vertus de douceur et d'humilité qui me manquent encore tant, dans ma conformation au Christ Jésus à laquelle je dois tendre dans ma vie chrétienne. Intercède aussi, Sainte vénérée, afin que le Seigneur exauce ici l'intention qui m'a fait entreprendre cette neuvaine (la rappeler). Et que celle-ci m'apporte beaucoup de grâces, notamment celle de progresser plus rapidement sur le chemin de la sainteté. Amen.

Prière finale

Neuvième Jour

Invocation au Saint Esprit, prière de la neuvaine

Sainte Geneviève, toi qui avais un amour infini de l'Eucharistie, par laquelle les disciples annoncent la mort du Seigneur jusqu'à ce qu'il vienne (1 COR 11, 26),intercède auprès de Dieu afin que je découvre pleinement , à mon tour, ce trésor des trésors qu'est l'Eucharistie ; elle nous communique, dans l'être de Jésus qui en est la substance, tout le contenu du mystère divin par lequel nous avons accès auprès de Dieu le Père, dans la Chair et le Sang de son Fils, par qui nous sommes rachetés. Tu passais des journées et des nuits entières abîmée dans le mystère de l'Eucharistie, don suprême de l'amour divin. Que je me nourrisse désormais le plus souvent possible de l'Eucharistie dans laquelle s'édifie l'Eglise. Et que je ne sépare pas cette nourriture de celle que me donne la Parole de Dieu. Fortifie jour après jour mon âme par cette nourriture dans laquelle le Seigneur me communique sa propre vie ; que la mienne devienne toute entière action de grâces et anticipation du bonheur dans le Ciel. Intercède aussi auprès du Seigneur qu'il exauce ma prière, objet de cette neuvaine qui touche à

sa fin (la rappeler). Je m'engage, une fois encore, à croître dans l'esprit de prière et d'offrande, pour devenir moi-même une éternelle offrande à la gloire de Dieu, comme tu l'es toi-même dans la splendeur de l'unique sainteté de Dieu que toute ta vie reflète si intensément. Amen

Prière finale

Seigneur, ne me relâche pas ton amour, continue à me purifier et à me protéger ! Sans toi je ne suis rien ; ne me prive jamais de ta grâce. Mon âme a soif de ta présence, " mon cœur et ma chair sont un cri vers toi, ô Dieu vivant " (Ps 83, 3) Par l'intercession de Sainte Geneviève, accorde-moi la grâce que j'ai demandée tout au long de la neuvaine. Je suis sûr(e) d'être exaucée, Seigneur, car je t'aime de tout mon cœur, de toute

Prière d'action de grâce finale

mon âme, par dessus tout, sachant que tu fais " concourir toutes choses au bien de ceux qui t'aiment ". (RM 8, 28) Aussi si tu en pouvais, pour des raisons que toi seul connais, m'accorder tout ce que je te demande, je sais que tu accorderas bien plus à ceux que j'aime et à moi-même, car tu accordes toujours au centuple ce que demandent tes enfants, pour leur plus grand bien. Amen.

Téléchargez le texte de la Neuvaine à Sainte Geneviève (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 14:25 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,


Neuvaine à Notre-Dame des Victoires

olvictorNeuvaine à Notre-Dame des Victoires

Premier jour

Lecture du livre de la Genèse (3, 1-6 13-15)

Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs que le Seigneur Dieu avait faits. Il dit à la femme : "Alors Dieu vous a dit : Vous ne mangerez le fruit d'aucun arbre du jardin ?" La femme répondit au serpent : "Nous mangeons les fruits des arbres du jardin. Mais, pour celui qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : "Vous n'en mangerez pas. Vous n'y toucherez pas, sinon vous mourrez". Le serpent dit à la femme : "Pas du tout ! Vous ne mourrez pas ! Mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront, et vous serez comme des dieux, connaissant le bien

et le mal." La femme s'aperçut que le fruit de l'arbre devait être savoureux, qu'il avait un aspect agréable et qu'il était désirable puisqu'il donnait l'intelligence. Elle prit de ce fruit et en mangea. Elle en donna aussi à son mari, et il en mangea. Le Seigneur Dieu dit à la femme : "Qu'as-tu fait là ?" La femme répondit : "Le serpent m'a trompée, et j'ai mangé." Alors le Seigneur Dieu dit au serpent : "Parce que tu as fait cela, tu seras maudit parmi tous les animaux et toutes les bêtes des champs. Tu ramperas sur le ventre et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie. Je mettrai une hostilité entre la femme et toi, entre sa descendance et ta descendance : sa descendance te meurtrira la tête, et toi, tu lui meurtriras le talon."

Contemplons la Vierge Marie qui est cette Femme promise par Dieu, en qui nous est donnée la victoire sur tout mal.

Marie, confie à ton Fils cette neuvaine que je commence pour… Marie, fortifie ma foi en l'œuvre du Salut ; affermis mon espérance et fais grandir en moi la charité. Marie, Refuge des pécheurs, conduis à ton Fils Jésus tous les hommes blessés par le péché.

Notre Père… Je vous salue Marie… (dix fois) Gloire au Père…

Prière

Seigneur, Toi qui aimes les hommes, viens au secours de notre faiblesse quand nous prions la Vierge Marie, Refuge des pécheurs : fais que par son intercession, nous soyons guéris de toutes nos fautes. Par Jésus…

Cœur Immaculé de Marie, Refuge des pécheurs, Mère du bon conseil, viens à notre secours. Ton Oui fait jaillir la miséricorde éternelle de Dieu, il est l'aurore se levant sur notre monde de ténèbres. Ton Oui nous rend transparents à l'Amour du Père et nous renvoie au seul Mystère qui t'habite : Jésus Christ.

Deuxième jour

Évangile de Jésus Christ selon St Luc (1.26-38)

L'Ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille, une vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph, et le nom de la jeune fille était Marie. L'Ange entra chez elle et dit : "Je te salue, comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi." A cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation. L'Ange lui dit alors : "Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut, le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père, il règnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n'aura pas de fin." Marie dit à l'Ange : "Comment cela va-t-il se faire, puisque je suis vierge ?" L'Ange lui répondit : "L'Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c'est pourquoi celui qui va naître sera saint, et il sera appelé Fils de Dieu. Et voici qu'Élisabeth, ta cousine, a conçu, elle aussi, un fils dans sa vieillesse, et elle en est à son sixième mois, alors qu'on l'appelait : "la femme stérile". Car rien n'est impossible à Dieu." Marie dit alors : "Voici la servante du Seigneur, que tout se passe pour moi selon ta parole." Alors l'Ange la quitta.

Contemplons la Vierge Marie qui, par son OUI, accueille en elle Jésus, le Fils de Dieu, le Sauveur promis.

Marie, toi qui as dit Oui au dessein bienveillant de Dieu sur toi, je te confie cette neuvaine offerte pour … Marie, apprends-moi à écouter la Parole de Dieu et à y adhérer par toute ma vie. Marie, aide les jeunes à dire avec toi un Oui généreux à l'appel du Seigneur.

Notre Père… Je vous salue Marie… (10 fois) Gloire au Père…

Prière

Seigneur notre Dieu, tu nous as donné dans la Vierge Marie le modèle du disciple qui garde fidèlement les paroles de Vie. Salut et que la puissance de l'Esprit Saint la fasse résonner en nous chaque jour et produire du fruit en abondance. Par Jésus…

Troisième jour

Évangile de Jésus Christ selon St Luc (2.1-14)

En ces jours-là, parut un édit de l'empereur Auguste, ordonnant de recenser toute la terre. Ce premier recensement eut lieu lorsque Quirinius était gouverneur de Syrie. Et chacun allait se faire inscrire dans sa ville d'origine. Joseph, lui aussi, quitta la ville de Nazareth en Galilée, pour monter en Judée, à la ville de David appelée Bethléem; car il était de la maison et de la descendance de David. Il venait se faire inscrire avec Marie, son épouse, qui était enceinte. Or pendant qu'ils étaient là, arrivèrent les jours où elle devait enfanter. Et elle mit au monde son fils premier-né ; elle l'emmaillota et le coucha dans une mangeoire, car il n'y avait pas de place pour eux dans la salle commune. Dans les environs se trouvaient des bergers qui passaient la nuit dans les champs pour garder leurs troupeaux. L'Ange du Seigneur s'approcha, et la gloire du Seigneur les enveloppa de sa lumière. Ils furent saisis d'une grande crainte, mais l'Ange leur dit : "Ne craignez pas, car voici que je viens vous annoncer une bonne nouvelle, une grande joie pour tout le peuple : aujourd'hui vous est né un Sauveur, dans la ville de David. Il est le Messie, le Seigneur. Et voilà le signe qui vous est donné : vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire." Et soudain, il y eut avec l'Ange une troupe céleste innombrable, qui louait Dieu en disant : "Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes qu'il aime."

Contemplons la Vierge Marie, Mère de la Vie qui, pour la joie de l'univers, met au monde, dans la pauvreté de Bethléem, le Fils de Dieu fait homme.

Marie, toi qui es toute puissante sur le cœur de ton Fils, je viens à toi avec confiance et te prie pour… Marie, aide-moi à accueillir ma vie comme un don gratuit de l'Amour de Dieu. Marie, fais que toute vie humaine soit protégée dans le sein maternel et respectée jusqu'à son terme.

Notre Père… Je vous salue Marie… (10 fois) Gloire au Père…

Prière

Dans ta sagesse admirable, Seigneur, tu as fait naître du sein de la Vierge Marie, Jésus Christ, le plus beau des enfants des hommes : puissions-nous par son intercession nous éloigner de la laideur du péché et aimer la beauté de vivre de ta vie. Par Jésus…

Quatrième jour

Évangile de Jésus Christ selon St Luc (2.27-35)

Poussé par l'Esprit, Syméon vint au Temple. Les parents y entraient avec l'enfant Jésus pour accomplir les rites de la Loi qui le concernaient. Siméon prit l'enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant : "Maintenant, ô Maître, tu peux laisser ton serviteur s'en aller dans la paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu ton salut, que tu as préparé à la face de tous les peuples : lumière pour éclairer les nations païennes, et gloire d'Israël ton peuple." Le père et la mère de l'enfant s'étonnaient de ce qu'on disait de lui. Syméon les bénit, puis il dit à Marie sa mère : "Vois, ton fils, qui est là, provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de division. - Et toi même, ton cœur sera transpercé par une épée. - Ainsi seront dévoilées les pensées secrètes d'un grand nombre."

Contemplons la Vierge Marie qui porte en ses bras le Christ, Lumière qui éclaire les nations et révèle les pensées du cœur de l'homme pour qu'il se convertisse et qu'il vive.

Marie, Vierge de Lumière, présente à ton Fils cette neuvaine que je fais pour … Marie, intercède pour moi afin que je sache me laisser guider par la Lumière du Christ, dans chacune des circonstances de ma vie. Marie, conduis tous ceux qui ne connaissent pas Dieu au Christ Lumière manifesté dans l'Eglise.

5 Notre Père… Je vous salue Marie… (10 fois) Gloire au Père…

Prière

Seigneur Dieu, véritable Lumière, source et foyer de la Lumière éternelle, fais resplendir au cœur de tes fidèles la Lumière qui jamais ne s'éteint : donne à tous les baptisés de parvenir à la splendeur de ta gloire. Par Jésus…

Cinquième jour

Évangile de Jésus Christ selon St Luc (2.41-52)

Chaque année, les parents de Jésus allaient à Jérusalem pour la fête de la Pâque. Quand il eut douze ans, ils firent le pèlerinage suivant la coutume. Comme ils s'en retournaient à la fin de la semaine, le jeune Jésus resta à Jérusalem sans que ses parents s'en aperçoivent. Pensant qu'il était avec leurs compagnons de route, ils firent une journée de chemin avant de le chercher parmi leurs parents et connaissances. Ne le trouvant pas, ils revinrent à Jérusalem en continuant à le chercher. C'est au bout de trois jours qu'ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs de la Loi : il les écoutait et leur posait des questions, et tous ceux qui l'entendaient s'extasiaient sur son intelligence et sur ses réponses. En le voyant, ses parents stupéfaits, et sa mère lui dit : "Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois comme nous avons souffert en te cherchant, ton père et moi !" Il leur dit : "Comment se fait-il que vous m'ayez cherché ? Ne le saviez-vous pas ? C'est chez mon Père que je dois être." Mais ils ne comprirent pas ce qu'il leur disait. Il descendit avec eux pour rentrer à Nazareth, et il leur était soumis. Sa mère gardait dans son cœur tous ces évènements. Quant à Jésus, il grandissait en sagesse, en taille et en grâce sous le regard de Dieu et des hommes.

Contemplons la Vierge Marie qui cherche avec souffrance et persévérance l'Enfant Jésus resté dans le Temple, et qui médite dans son cœur tous ces évènements, préfiguration de la Passion et de la Résurrection.

Marie, toi en qui nous sommes sûrs de trouver miséricorde et encouragement, je te prie pour… Marie, donne moi un cœur persévérant à chercher Jésus, Chemin, Vérité et Vie. Marie, viens en aide à toutes les familles, renforce leur unité et apaise les souffrances de celles qui sont divisées.

Notre Père… Je vous salue Marie… (10 fois) Gloire au Père…

Prière

Tu as voulu Seigneur, que la Sainte Famille nous soit donnée en exemple : accorde-nous la grâce d'être unis par les liens de ton Amour avant de nous retrouver pour l'éternité dans la joie de ta maison. Par Jésus…

Sixième jour

Évangile de Jésus Christ selon St Jean (2.1-11)

Il y avait un mariage à Cana en Galilée. La mère de Jésus était là. Jésus aussi avait été invité au repas de noces avec ses disciples. Or, on manqua de vin ; la mère de Jésus lui dit : "Ils n'ont plus de vin." Jésus lui répondit : "Femme, que me veux-tu ? Mon heure n'est pas encore venue." Sa mère dit aux serviteurs : "Faites tout ce qu'il vous dira." Or, il y avait là six cuves de pierre pour les ablutions rituelles des Juifs : chacune contenait environ cent litres. Jésus dit aux serviteurs : "Remplissez d'eau les cuves." Et ils les remplirent jusqu'au bord. Il leur dit : "Maintenant, puisez, et portez-en au maître du repas." Ils lui en portèrent. Le maître du repas goûta l'eau changée en vin. Il ne savait pas d'où venait ce vin, mais les serviteurs le savaient, eux qui avaient puisé l'eau. Alors le maître du repas interpella le marié et lui dit : "Tout le monde sert le bon vin en premier, et, lorsque les gens ont bien bu, on apporte le moins bon. Mais toi, tu as gardé le bon vin jusqu'à maintenant." Tel fut le commencement des signes que Jésus accomplit. C'était à Cana en Galilée. Il manifesta sa gloire, et ses disciples crurent en Lui.

Contemplons la Vierge Marie intercédant auprès de son Fils en faveur des hommes dans le besoin ; soyons dociles à sa parole : "Faites tout ce qu'il vous dira."

Marie, toi qui sais ce qui est nécessaire à notre vie, écoute ma prière pour… Marie, accorde-moi de découvrir dans les sacrements ton Fils qui se donne pour nous unir au Père et nous remplir de l'Esprit Saint. Marie, Médiatrice de toute grâce, prends sous ta protection tous ceux qui sont démunis et donne leur de rencontrer des frères pleins d'humanité pour les soutenir.

Notre Père… Je vous salue Marie… (10 fois) Gloire au Père…

Prière

Dans ta sagesse admirable, Père très Saint, tu as voulu que la Vierge Marie, Mère de Jésus, soit présente aux mystères de notre Salut : accorde-nous, par son intercession, de faire tout ce que ton Fils nous a enseigné dans l'Evangile. Par Jésus…

Septième jour

Évangile de Jésus Christ selon St Jean (19.25-27)

Près de la croix de Jésus se tenait sa mère, avec la sœur de sa mère, Marie femme de Cléophas, et Marie-Madeleine. Jésus, voyant sa Mère, et près d'elle le disciple qu'il aimait, dit à sa mère : "Femme, voici ton fils." Puis il dit au disciple : "Voici ta mère." Et à partir de cette heure-là, le disciple la prit chez lui.

Accueillons la Vierge Marie comme notre mère et avec elle demeurons debout dans la foi à l'heure de l'épreuve.

Marie, devenue notre Mère au pied de la Croix, reçois ma demande pour… Marie, sois mon soutien lorsque la Croix me paraît trop lourde. Marie, Consolatrice des affligés, réconforte tous ceux qui souffrent et enveloppe de ta protection maternelle ceux qui sont proches de la mort.

Notre Père… Je vous salue Marie… (10 fois) Gloire au Père…

Prière

Seigneur Dieu, lorsque ton Fils était suspendu à la Croix, tu as voulu que sa mère soit associée à sa passion : à son exemple, donne à tes enfants d'unir leurs souffrances à celles de Jésus Christ, pour le Salut du monde. Par Jésus…

Huitième jour

Lecture du livre des Actes des Apôtres (1.12-14)

Les Apôtres, après avoir vu Jésus s'en aller vers le ciel, retournèrent du Mont des Oliviers à Jérusalem qui n'est pas loin. (La distance ne dépasse pas ce qui est permis le jour du sabbat.) Arrivés dans la ville, ils montèrent à l'étage de la maison ; c'est là qu'ils se tenaient tous : Pierre, Jean, Jacques et André, Philippe et Thomas, Barthélémy et Matthieu, Jacques fils d'Alphée, Simon le Zélote et Jude fils de Jacques. D'un seul cœur, ils participaient fidèlement à la prière, avec quelques femmes dont Marie, mère de Jésus, et avec ses frères.

Contemplons la Vierge Marie qui implore la venue de l'Esprit Saint sur l'Eglise qu'elle accompagne de sa présence et de sa prière jusqu'à la fin des temps.

Marie, toi qui priais au Cénacle avec les Apôtres, intercède aussi pour N… que je te confie. Marie, toi qui es tout accueil au don de Dieu, ouvre mon cœur à l'action de l'Esprit Saint. Marie, unis le Pape, les évêques et les prêtres à ton Fils Jésus, avec une force et un amour si grand, que les hommes voient en eux le Christ présent dans son Église

Notre Père… Je vous salue Marie… (10 fois) Gloire au Père…

Prière

Renouvelle en nous, Seigneur, le don de ton Esprit et, sous la protection de la Vierge Marie, accorde-nous de travailler d'un seul cœur à l'unité de tous nos frères sauvés par le Christ, Lui qui vit et règne pour les siècles des siècles.

Neuvième jour

Lecture de l'Apocalypse de St Jean (12.1-3 7.12-17)

Un signe grandiose apparut dans le ciel : une Femme ayant le soleil pour manteau, la lune sous les pieds, et sur la tête une couronne de douze étoiles. Elle était enceinte et elle criait, torturée par les douleurs de l'enfantement. Un autre signe apparut dans le ciel : un énorme dragon, rouge feu, avec sept têtes et dix cornes, et sur chaque tête un diadème. Il y eut alors un combat dans le ciel : celui de Michel et de ses anges contre le Dragon. Celui-ci fut jeté sur la terre, et ses anges avec lui. Alors j'entendis dans le ciel une voix puissante, qui proclamait : "Voici maintenant le salut, la puissance et la royauté de notre Dieu, et le pouvoir de son Christ ! Car l'accusateur de nos frères a été rejeté, lui qui les accusait jour et nuit devant notre Dieu. Et eux, ils l'ont vaincu par le sang de l'Agneau et le témoignage de leur parole. Dépassant l'amour d'eux-mêmes, ils sont allés jusqu'à la mort. Ciel, soit donc dans la joie, ainsi que vous tous qui demeurez aux cieux." Le Dragon déchaîna sa fureur contre la Femme, il partit en guerre contre le reste de sa descendance, contre ceux qui observent les commandements de Dieu et qui gardent le témoignage de Jésus.

Contemplons la Vierge Marie, femme triomphante dans la gloire du ciel, Mère du Christ vainqueur de tout mal, Reine de tous les Saints qui, dans le sang de Jésus, ont part à sa victoire.

Marie, Vierge glorieuse, écoute ma prière et reçois mon action de grâce en ce dernier jour de neuvaine pour… Marie, soutiens mon espérance en la Vie éternelle promise à ceux qui aiment Dieu.

Marie, conforte la foi des chrétiens en la victoire de ton Fils, et sois proche de tout homme à l'heure de son passage vers le Père.

Notre Père… Je vous salue Marie… (10 fois) Gloire au Père…

Prière

Dieu éternel et tout-puissant, Toi qui as fait monter jusqu'à la gloire du ciel, avec son âme et son corps, Marie, la Vierge immaculée, Mère de ton Fils, à sa prière, accorde-nous, puisque nous sommes rachetés et sauvés, d'être élevés avec elle dans ta gloire. Par Jésus…

Téléchargez le texte de la Neuvaine à Notre Dame des Victoires (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 10:37 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Neuvaine à Dieu le Père

Wasef_Matias_Coptic_Art_001 Abba, Père bien-aimé

Neuvaine à Dieu le Père

Avant-propos

Au cours des siècles, de nombreuses neuvaines ont vu le jour: neuvaines au Sacré-Coeur, à la Sainte Vierge, à saint Joseph ou à d’autres saints. Pourquoi ne serait-il pas permis de s’adresser pendant neuf jours à notre Père du ciel en suivant les intentions de la prière du Seigneur? Ceci d’autant plus qu’il ne s’agit pas ici d’une dévotion quelconque: la dévotion au Père était la dévotion de Jésus. Toute la personne de Jésus était comme polarisée par le Père. Sa mission était de nous révéler Dieu comme Père, de nous faire connaître son amour infini et de nous conduire à lui. Ce Père, il l’appelait «Abba », « Papa », comme un enfant, ce qui était révolutionnaire. « Abba, Père bien-aimé! » s’exclamaient, dans l’enthousiasme de l’Esprit Saint, les premiers chrétiens, expression de leur nouvelle vie d’enfants de Dieu. Et aujourd’hui, sommes-nous vraiment avec Jésus en route vers le Père? L’humanité est entrée dans le troisième millénaire. La solution de ses problèmes réclamera une solidarité toujours plus grande. L’heure n’est-elle pas venue de faire découvrir le fondement ultime de la fraternité humaine, à savoir la paternité universelle de Dieu? Tâche immense dans laquelle les chrétiens ont un rôle primordial à jouer. A nous de commencer à vivre mieux notre véritable identité chrétienne et humaine: celle d’être enfants d’un même Père par le Christ dans l’Esprit. Puissent ces prières nous aider à entrer dans le courant d’amour filial du Christ et ainsi servir le dessein grandiose du Père: réunir tous les humains en une seule famille dans le Christ, «à la louange de sa gloire ». (Eph 1, 12)

Premier jour

Tu n’es qu’Amour

« Voyez comme il est grand, l’amour dont le Père nous a comblés... » (1 Jn 3, 1)

Père, que c’est merveilleux ! Avec Toi, tout est si simple. Je peux venir à Toi comme un enfant. Je peux tout Te demander, et tu me donnes tout ce dont j’ai besoin. Je peux Te dire mes joies et mes peines. Tu m’écoutes, Tu me prends au sérieux, Tu me comprends. Jamais Tu ne Te lasses de moi. Jamais Tu ne Te détournes de moi. A tout moment, Tu es entièrement disponible. Tu ne regardes ni mes avoirs, ni mon savoir, ni mes capacités. Tu m’acceptes tel que je suis. Tu ne regardes pas mes fautes et Tu ne me condamnes pas. Tu me pardonnes tout et Tu ne me gardes pas rancune. Tu me prends tel que je suis maintenant, et non pas tel que j’ai été. Tu me donnes toujours la chance de repartir à zéro. Je n’ai rien à craindre de Ta part. Tu es le Père de tous. Chacun peut venir à Toi, personne n’est exclu. Tu aimes chacun d’un même Amour, quel qu’il soit. Tu l’aimes comme Tu aimes Ton propre Fils! Père, c’est inouï, c’est incroyable ! Pourtant, c’est la Vérité. Jésus en est Témoin: Tu n’es qu’Amour, Amour infini.

Notre Père qui es aux cieux, que Ton Nom soit sanctifié, que Ton Règne vienne, que Ta Volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour, pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du mal. Car c’est à Toi qu’appartiennent le Règne, la Puissance et la Gloire, pour les siècles des siècles. Amen.

Deuxième jour

Le don le plus grand

« Si donc vous, qui êtes mauvais, savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus le Père céleste donnera-t-il l’Esprit Saint à ceux qui le lui demandent... » (Lc 11, 13)

Père, Tu es le Donateur de tous les dons. Plus un don est grand et précieux, plus Tu es empressé de nous le donner. C’est pourquoi, Père très bon, je viens aujourd’hui Te demander le don le meilleur. Je viens Te demander l’Amour, je viens Te demander l’Esprit Saint. Père, j’ai tellement besoin de l’Esprit Saint! Je voudrais avoir la joie de vivre et ne pas être angoissé par la mort. Je voudrais rester jeune d’esprit, toujours apprendre, découvrir de nouveaux horizons. Je veux devenir généreux, compatissant, serviable. Je désire être libéré de tout ce qui me pèse, m’entrave, m’enchaîne. J’aimerais vaincre ma tiédeur, ma paresse, mon anxiété, mon découragement et ma tristesse. J’ai besoin de force pour souffrir, pour pardonner, pour prendre un nouveau départ. Je voudrais devenir un homme nouveau et contribuer tant soit peu à ce que le monde devienne un peu plus humain. C’est Toi qui as mis ces désirs dans notre coeur. Ta joie, c’est de les exaucer en nous donnant l’Esprit Saint. Envoie Ton Esprit qui fait de nous tes enfants, qui sanctifie Ton Nom en criant en nous : Abba, Père bien-aimé! Fais que je ne cesse d’appeler l’Esprit Saint en redisant souvent: Veni, Sancte Spiritus, « Viens, Esprit Saint ! »

Notre Père…

Troisième jour

Ton dessein grandiose

« Il nous a d’avance destinés à devenir pour lui des fils par

Jésus-Christ. » (Eph 1, 5)

Père bien-aimé, depuis toute éternité, Tu as pensé à nous. Ton Coeur paternel chérissait un plan grandiose: Tu voulais Te susciter des enfants pour les aimer en Ton Fils et comme Ton Fils. Avec un saint enthousiasme, Tu as créé l’univers dans ce but. Tu voulais constituer une seule et grande famille dans laquelle tous seraient fraternellement unis par l’amour du Christ. Cette communauté d’amour, c’est Ton Eglise: tout en elle est fondé sur l’amour. C’est pourquoi tout en elle doit se faire par amour, avec amour et pour l’Amour. Quel rêve ! Une communauté qui ne connaisse que l’amour et qui accueille tous sans discrimination. Père, ce rêve doit devenir réalité! Je veux commencer là où je me trouve: fais que j’accueille le prochain comme celui que Jésus veut aimer par moi. Rends-moi patient, compréhensif, généreux. Donne-moi assez d’humilité pour estimer les autres supérieurs à moi-même et m’ abstenir de critiquer sans amour. Que mon esprit ne retienne que les pensées servant l’amour et l’unité et que je sois partout artisan de paix. Père, fais que l’Eglise devienne de plus en plus une communauté d’amour à l’image de la Très Sainte Trinité.

Notre Père…

Quatrième jour

Seul l’amour compte

« S’il me manque l ‘amour je ne suis rien. » (1Co 13,2)

Père, Ta Volonté est amour, car tu es l’Amour, Amour sans conditions et sans limites; Tu n’es qu’Amour. Père, Tu es l’origine de tout amour. Remplis mon coeur d’amour, de bonté, de miséricorde et fais-les rejaillir sur chacun de mes semblables. C’est dans le prochain que Tu veux être aimé. Je ne suis pas plus proche de Toi que je ne le suis de mon voisin, voire de mon plus grand ennemi. Aide-moi à aimer comme je veux être aimé moi-même. Accorde-moi la force de rendre le mal par le bien. Donne-moi de m’aimer aussi moi-même, avec tous mes défauts, faiblesses et limites — comme Toi-même Tu m’aimes. Fais-moi considérer toute chose comme une occasion d’aimer et fais-moi répondre à tout par l’amour: à ce qui est sombre et incompréhensible, par la foi et la confiance, à la maladie et à la détresse, par une aide efficace et la compassion, à la haine et à la méchanceté, par la bonté et le pardon, à l’injustice et à l’oppression, par un engagement courageux pour la justice et la liberté. Seul l’amour compte. L’amour est le sens de ma vie. L’amour est ma vocation. C’est pourquoi je ne Te demande qu’une chose: l’amour, toujours plus d’amour.

Notre Père…

Cinquième jour

Tu prends soin de nous

« Votre Père sait de quoi vous avez besoin. » (Mt 6, 8)

Père, je ne sais pas ce que l’avenir me réservera. Trouverai-je toujours du travail? Comment sera ma

santé? Quelle sera l’Eglise demain? Où va la société ? Le monde? Tu ne veux pas que nous nous fassions du souci, car Tu prends soin de nous. En effet, n’es-Tu pas notre Père ? Et ne sommes-nous pas Tes enfants? Un enfant ne peut subvenir à ses besoins. Il ne peut gagner sa vie. Il a besoin que quelqu’un l’aide. Père, que serais-je sans Toi? Qu’ai-je que je n’aie pas reçu? C’est à Toi, Père très bon, que je dois tout. Toi seul connais l’avenir. Tu sais tout, Tu peux tout, et Tu m’aimes. C’est pourquoi, près de Toi, je suis en totale sécurité. Père, je confie tout à Ta Divine Providence. Tu ordonnes tout pour mon mieux. Je crois en Ton Amour. Je crois que Tu assistes toujours Ton Eglise par Ton Esprit et que, par ses pasteurs, Tu nous guides sur de bons pâturages. Tu aimes notre terre, c’est pourquoi je suis sûr que Tu garantis toujours un avenir à l’humanité. Père, je Te fais entièrement confiance. Je ne désire qu’une chose: répondre à Ton Amour par un amour plein de reconnaissance et te réjouir par ma confiance. Tout pour Ta plus grande joie!

Notre Père…

Sixième jour

Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font. (Lc 23, 24)

Pardonne-moi Père, j’ai manqué à l’amour. J’ai manqué de respect pour les autres, de générosité, de reconnaissance... Je sais que pour Toi nos fautes ne sont pas des fautes de « lèse-majesté ». Ce qui Te blesse, c’est le fait que par nos manquements à l’amour nous agissons contre notre propre bien. Pour Toi, ce qui compte, ce n’est pas Ton honneur, mais uniquement le bonheur de Tes enfants. Père, combien je regrette de ne pas avoir écouté l’appel de Ton Amour! Cependant, je ne peux demander Ton Pardon si moi-même je ne suis pas prêt à pardonner. Mais mes sentiments négatifs sont toujours là... Père, je sais que Tu ne regardes pas nos sentiments, mais notre volonté. Si j’ai la volonté sincère de pardonner, j’ai pardonné. Père, je veux pardonner à tous ceux qui m’ont fait du mal et prier pour eux. Pardonne-moi aussi. Ta joie, c’est de pardonner. Père, préserve-moi de juger les autres, de leur faire des reproches, d’être implacable, rancunier. Que je n’oublie jamais que Jésus a excusé même ceux qui l’ont crucifié. Père, je Te remercie de Ton Amour et je loue Ta Miséricorde infinie.

Notre Père…

Septième jour

Malgré la souffrance, croire à ton amour

« Car nos épreuves du moment présent sont légères par rapport au poids extraordinaire de gloire éternelle qu’elles nous préparent. » (2 Co 4, 17)

Père, quand il fait sombre dans mon âme, ne me laisse pas croire que Tu n’es plus avec moi. Quand je suis frappé d’une maladie ou soumis à une épreuve, ne me laisse pas croire que Tu veux me punir. Quand je suis tombé dans le péché ou que j’ai commis une faute grave, ne me laisse pas croire que Tu m’en veux et que tu ne m’aimes plus. N’est-ce pas justement à ces moments-là que Tu m’es particulièrement proche? Quand je me sens inutile et incapable, ne me laisse pas croire que je ne compte plus pour Toi. En effet, qu’est-ce qui est plus grand: travailler, réaliser des exploits ou accepter sa faiblesse, sa maladie, son incapacité? Le plus grand exploit, c’est d’assumer sa souffrance, le plus grand acte, c’est d’aimer. Qu’est-ce que Jésus, cloué sur la Croix, a pu faire encore? Rien qu’aimer et souffrir. Ce n’est pas Toi qui as voulu cette atrocité, car Tu es l’Amour. Mais Tu en as tiré le plus grand bien: Vie et salut pour le monde entier ! Victoire sur le péché et la mort! Gloire éternelle pour tous ceux qui ouvrent leur coeur à l’amour! Père, je crois que Tu es Toute-Puissance et Amour. Tu as tout créé pour le plus grand bien de Tes enfants. Tout est occasion d’aimer. Tu peux tirer le bien du mal. C’est entre Tes mains que je remets tout. Que ce ne soit pas ma volonté qui se fasse, mais la Tienne!

Notre Père…

Huitième jour

Plus près de toi...

« Si je passe au ravin de la mort, je ne crains aucun mal; car tu es avec moi.... » (Ps 22/23, 4)

Père, le temps passe, je prends de l’âge, mes forces diminuent, je vais vers la mort... Dois-je m’en attrister? — Non! Tout instant qui passe me rapproche de Toi... Même si l’homme extérieur va vers sa ruine, l’homme intérieur, Tu le renouvelles de jour en jour par Ton Amour. Cet Amour ne vieillit pas et ne diminue pas; il est jeunesse éternelle, beauté, force et fraîcheur. C’est pourquoi je peux continuer ma route d’un coeur joyeux et confiant. Je n’ai rien à craindre, car Ton Amour m’est assuré. De Toi non plus, je n’ai rien à craindre. Ta Justice ne s’oppose pas à Ta Bonté. Elle n’est pas une justice vindicative comme l’est souvent la nôtre, mais une justice qui rend juste. Elle ne condamne pas, mais redresse. Elle ne paie pas en retour, mais elle conduit sur le chemin du retour vers Toi. Ta Justice est Ta Sainteté. Et la Sainteté consiste en l’amour. Père, aide-moi à ne m’accrocher à rien, sinon à Toi et à n’accorder de l’importance à rien, sinon à l’amour. Fais que je sois toujours plus simple, plus généreux, plus reconnaissant, plus serein jusqu’à cette heure suprême de ma vie où je pourrai T’offrir tout sans réserve et retourner à Toi !...

Notre Père…

Neuvième jour

Joie du ciel

« Rendez grâce à Dieu le Père. Il vous a rendus capables d’avoir part, dans la lumière, à l’héritage du peuple saint. » (Col 1, 12)

Notre Père qui es aux Cieux, qu’ils sont peu nombreux ceux qui se réjouissent d’aller au Ciel !... Le Ciel ne semble plus guère intéresser les hommes — ou bien, au fond de leur coeur, s’intéressent-ils à autre chose qu’au ciel ? Tout le monde recherche la paix, la joie, le bonheur. Père, Tu nous as créés pour la joie car tu es l’Amour. L’Amour veut faire plaisir. Qu’est-ce qu’un père peut souhaiter de meilleur que de voir ses enfants heureux? Dans la joie, Tu nous ouvres ton Coeur. La jouissance des biens de cette terre nous fait goûter qui Tu es : Bonté, infinie Bonté... Le Ciel a déjà commencé! Toutes les joies que Tu nous donnes ici-bas sont un avant-goût du ciel. Tous Tes Commandements sont des poteaux indicateurs pour le Ciel. Dès à présent, nous pouvons répandre autour de nous un «petit ciel » par notre amabilité et notre bonté, nous pouvons nous réjouir de la Très Sainte Trinité et de toutes les créatures et chanter les louanges de Ta Gloire. Oh ! comme ce sera beau un jour dans le ciel ! Tu essuieras toute larme de nos yeux. Il n’y aura plus de mal. La mort n’existera plus. Une seule chose remplira notre coeur et le comblera de bonheur: l’Amour... Louange à Toi, Père très bon, qui as fait de nous Tes enfants. Louange à Ton Fils, Joie du monde, dans lequel Tu nous révèles Ton vrai Visage. Louange à l’Esprit, Jubilation de l’Amour, dans lequel nous pouvons crier: Abba, Père bien-aimé!

Notre Père…

Téléchargez le texte de la Neuvaine à Dieu le Père (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 09:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,