06 novembre 2008

A Théophane Vénard

Num_riser0022Petite_Th_r_se_de_Lisieux

A Théophane Vénard

Prêtre des Missions Etrangères martyrisé au Tonkin à l'âge de 31 ans.

Tous les Elus célèbrent tes louanges

O Théophane! Angélique Martyr

Et je le sais, dans les Saintes Phalanges

Le Séraphim aspire à te servir!...

Ne pouvant pas, exilée sur la terre

Mêler ma voix à celle des Elus,

Je veux aussi sur la rive étrangère

Prendre ma lyre et chanter tes vertus...

Ton court exil fut comme un doux cantique

Dont les accents savaient toucher les coeurs

Et pour Jésus, ton âme poétique

A chaque instant faisait naître des fleurs.

En t'élevant vers la Céleste sphère

Ton chant d'adieu fut encor printanier

Tu murmurais: « Moi, petit éphémère

« dans le beau Ciel, je m'en vais le premier!... »

Heureux Martyr, à l'heure du supplice

Tu savourais le bonheur de souffrir

Souffrir pour Dieu te semblait un délice.

En souriant, tu sus vivre et mourir...

A ton bourreau, tu t'empressas de dire

Lorqu'il t'offrit d'abréger ton tourment:

« Plus durera mon douloureux martyre

« Mieux ça vaudra, plus je serai content !!! »

Lys virginal, au printemps de ta vie

Le Roi du Ciel entendit ton désir,

Je vois en toi: la fleur épanouie

Que le Seigneur cueillit pour son plaisir...

Et maintenant tu n'es plus exilée

Les Bienheureux admirent ta splendeur.

Rose d'amour. La Vierge Immaculée,

De ton parfum respire la fraîcheur.

Soldat du Christ, ah! Prête-moi tes armes

Pour les pécheurs, je voudrais ici-bas

Lutter, souffrir à l'ombre de tes palmes,

Protège-moi, viens soutenir mon bras.

Je veux pour eux ne cessant pas la guerre

Prendre d'assaut le Royaume de Dieu

Car le Seigneur apporta sur la terre

Non pas la paix, mais le Glaive et le Feu !...

Je l'aime aussi, cette plage infidèle

Qui fut l'objet de ton ardent amour

Avec bonheur, je volerais vers elle

Si le Bon Dieu m'y appelait un jour...

Mais à ses yeux, il n'est pas de distances

Tout l'univers devant Lui n'est qu'un point

Mon faible amour, mes petites souffrances

Bénies par Lui, Le font aimer au loin !...

Ah! si j'étais une fleur printanière

Que le Seigneur voudrait bientôt cueillir

Descends du Ciel à mon heure dernière

Je t'en conjure, ô Bienheureux Martyr!

De ton amour aux virginales flammes

Viens m'embraser en ce séjour mortel

Et je pourrai voler avec les âmes

Qui formeront ton cortège éternel !...

Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face, Docteur de l'Eglise

(Oeuvres complètes, Ed. du Cerf/ Desclée de Brouwer)


Litanies de Saint Théophane Vénard

Num_riser0022

Saint Théophane Vénard

1826-1861

Fêtes le 2 et le 13 février


Né à Saint-Loup-sur-Thouet dans les Deux-Sèvres dans une tradition familiale chrétienne. Son père après 30 années d'enseignement en tant qu'instituteur prit la charge de greffier. Sa mère se consacra à ses six enfants, Mélanie, Théophane, Henri, Eusèbe, Joséphine et Antonin les deux derniers décédèrent peu de temps après leur naissance. Théophane se révéla un enfant doux et calme. Vers l'âge de 9 ans habitué à garder la vache et la chèvre familiales en compagnie de sa sœur Mélanie, il s'adonnait à la lecture. C'est en lisant la vie du martyr Jean-Charles Cornay qu'il dit à Mélanie :"Et moi aussi, j'irai au Tonkin et je serai martyr de Jésus-Christ." Il entra au collège de Doué-la-Fontaine dans le Diocèse d'Angers. A l'âge de 13 ans, il perdit sa mère, il écrivit à sa famille "Revêtons-nous donc du bouclier de la foi en cette occasion; recourons à la religion, elle seule peut nous consoler dans nos peines...Je crois pouvoir assurer que notre bonne mère est au ciel." En 1847, à 17 ans Théophane entre au petit Séminaire à Montmorillon. "Je suis le plus heureux des hommes!" écrivait-il peu après la rentrée. Dès 1850, il pense à servir au sein des Missions Étrangères. Mais avant il demande à son père et au reste de sa famille de l'assister lors de la cérémonie qui le faisait devenir sous-diacre. Un mois plus tard il demande à son père sa bénédiction pour entrer aux Missions. Malgré l'émotion créée par cette nouvelle, monsieur Vénard lui accorde son consentement sans aucune restriction. En 1851 il entre au Séminaire des Missions Étrangères. Après son départ son père dira "J'ai perdu la plus belle fleur de mon rosier." Théophane est ordonné diacre à Saint-Sulpice à Noël, puis ordonné prêtre à la Trinité 1852. Malade il ne put s'embarquer avant septembre pour le Tonkin. En septembre 1857, à peine âgé de 28 ans, il reçoit la charge d'un district à gouverner. Dans ce ministère les dangers étaient continuels. A partir du printemps 1858, l'église du Tonkin ne compta que des ruines jusqu'à l'occupation française. De tous côtés, de nombreux fidèles étaient arrêtés, torturés et mis à mort. Théophane est obligé de se cacher, il écrira "Ils ont défoncé les cloisons à trois pas de l'entre cloison où j'étais caché avec un de mes catéchistes, et un instant j'ai cru que l'heure du martyre allait sonner pour moi. Vains sont les efforts des hommes, quand Dieu s'oppose à leurs desseins!" Il sera finalement arrêté le 30 novembre 1860. Après avoir été enchaîné comme les scélérats, il fut enfermé dans une cage de bois. Quelques jours avant sa mort, il écrivait à son jeune frère Eusèbe, une dernière lettre, qui s’adresse aussi à chacun de nous. Reprenant une image utilisée par saint Bernard, et s’inspirant d’un verset de l’Épître aux Hébreux (6, 19) il termine ainsi : « Toi, cher frère, ... tu restes après moi sur la mer de ce monde, naviguant au milieu des écueils. Conduis bien ton navire. Que la prudence soit ton gouvernail, l’humilité ton lest, Dieu ta boussole, Marie Immaculée ton ancre d’espérance ... » Il aura la tête tranchée le 2 février 1861. (Théophane Vénard a été canonisé par le Pape Jean-Paul II, en 1988, avec 117 autres martyrs du Vietnam.) A la fin de sa vie, sainte Thérèse de l’Enfant Jésus vénérait Théophane comme un saint.

Litanies de Saint Théophane Vénard

Seigneur, ayez pitié de nous.
Christ, ayez pitié de nous.
Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, écoutez-nous.
Jésus-Christ, exaucez-nous.

Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Fils Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Esprit-Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.


Sainte Marie, priez pour nous

Reine des Apôtres, priez pour nous

Reine des Martyrs, priez pour nous

Étoile de la mer, priez pour nous

Cause de notre joie, priez pour nous

Saint Théophane, choisi par Dieu dès l'enfance, priez pour nous

Saint Théophane, attiré vers l'apostolat, priez pour nous

Saint Théophane, épris du martyre, priez pour nous

Saint Théophane, fleur de piété,

Saint Théophane, consommé en humilité,

Saint Théophane, lys de pureté,

Saint Théophane, rose d'amour,

Saint Théophane, modèle des bons fils,

Saint Théophane, frère aimant,

Saint Théophane, ami fidèle,

Saint Théophane, pieux lévite,

Saint Théophane, très dévôt à Marie,

Saint Théophane, enfant de Marie,

Saint Théophane, esclave de Marie,

Saint Théophane, Apôtre de l'Annam,

Saint Théophane, vraie manifestation de Dieu,

Saint Théophane, persécuté à cause de Jésus,

Saint Théophane, purifié par la souffrance, confesseur de la Foi,

Saint Théophane, toujours joyeux dans les épreuves,

Saint Théophane, prisonnier de Jésus-Christ,

Saint Théophane, martyr de Jésus-Christ,

Saint Théophane, fleur choisie du Jardin du Seigneur,

Saint Théophane, froment moulu pour Jésus-Christ,

Saint Théophane, grappe foulée au pressoir,

Saint Théophane, notre aimable Patron,

Saint Théophane, notre frère,

Saint Théophane, notre Doux ami,

Saint Théophane, notre protecteur,

Saint Théophane, notre modèle,


Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.


Saint Théophane Vénard, priez pour nous

Afin que nous devenions dignes des promesses de Notre Seigneur Jésus-Christ.


Prions


O Dieu qui êtes admirable dans Vos Saints, glorifiez Votre Serviteur et Martyr Théophane et montrez son pouvoir en nous accordant la grâce que nous Vous demandons par son intercession. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Téléchargez le texte des Litanies de Saint Théophane Vénard (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 16:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,