04 janvier 2009

Litanies des Trois Saints Rois Mages

kupelwieser

Litanies des Trois Saints Rois Mages

Venus d'Orient au 1er siècle, la tradition populaire les a appelés Gaspard, Melchior et Balthazar vers le 3e siècle. Une magnifique châsse médiévale contient leurs ossements dans la Cathédrale de Cologne en Allemagne. Guidés par l'étoile, ces Saints Rois vinrent se prosterner devant l'Enfant Jésus qui venait de naître à Bethléem. On les invoque pour ne pas mourir au cours d'un voyage à l'étranger. Saint Balthazar est le patron des fabricants de cartes à jouer et des scieurs de bois. En 2006, au cours des Journées Mondiales de la Jeunesse, qui se tinrent à Cologne, le Pape Benoît XVI, en présence de plusieurs milliers de jeunes, se sont recueillis devant les reliques des Mages. Les trois Saints Rois mages sont tout naturellement fêtés le jour de l'Epiphanie, Fête célébrée le 1er dimanche de janvier.

Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, ayez pitié de nous.
Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, écoutez-nous.
Jésus-Christ, exaucez-nous.
Dieu le Père, du haut des cieux, ayez pitié de nous.
Dieu le Fils, Rédempteur du monde, ayez pitié de nous.
Dieu le Saint-Esprit, ayez pitié de nous.
Trinité-Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Sainte Marie, Reine des rois, priez pour nous

Saint Joseph, nourricier du Roi des rois, priez pour nous

Saint roi Gaspard, priez pour nous

Saint Roi Melchior, priez pour nous

Saint Roi Balthazar, priez pour nous

Saints trois Rois, priez pour nous

Saints docteurs de l'Orient, priez pour nous

Saints rois de Tarse, priez pour nous

Saints rois d'Arabie et de Saba, priez pour nous

Saints patriarches des fidèles, priez pour nous

Saints Princes, prémices des gentils, priez pour nous

Saints Princes, dont Jésus était l'espérance, priez pour nous

Saints Princes, dont Jésus était la joie, priez pour nous

Saints Princes, illuminés par la Foi, priez pour nous

Saints Princes, fortifiés par l'espérance, priez pour nous

Saints Princes, embrasés par la Charité, priez pour nous

Saints Princes, resplendissant par l'or de l'amour, priez pour nous

Saints Princes, très pieux par l'encens de la dévotion, priez pour nous

Saints Princes, incorruptibles par la myrrhe de la patience,

Saints Princes, très profonds en humilité, priez pour nous

Saints Princes, très forts en constance, priez pour nous

Saints Princes, très admirables en gratitude, priez pour nous

Saints Princes, très généreux en munificence, priez pour nous

Saints Princes, miroir de toutes les vertus, priez pour nous

Saints Princes, qui avez été surnaturellement invités par l'étoile, priez pour nous

Saints Princes, qui avez promptement obéi à la Grâce, priez pour nous

Saints Princes, qui avez quitté Vos royaumes pour servir le Roi des Rois, priez pour nous

Saints Princes, que la difficulté du voyage n'a point effrayé, priez pour nous

Saints Princes, qui avez cherché à Jérusalem le Roi nouveau-né des Juifs, priez pour nous

Saints Princes, qui avez sans crainte fait profession de la Foi en Jésus-Christ devant Hérode, priez pour nous

Saints Princes, qui avez été ravis de joie à la seconde vue de l'étoile, priez pour nous

Saints Princes, qui avez suivi la même étoile, jusqu'à ce qu'elle s'arrêtat sur le lieu où était l'enfant, priez pour nous

Saints Princes, qui en entrant dans la maison, avec trouvé l'Enfant avec Marie Sa Mère, priez pour nous

Saints Princes, qui ouvrant vos trésors, avez offert de l'or, de l'encens et de la myrrhe à l'enfant Jésus, priez pour nous

Saints Princes, qui avez témoigné au monde entier votre Foi par le mystère de vos dons, priez pour nous

Saints Princes, qui, par l'or, avez déclaré l'Enfant Jésus Roi, par l'encens Dieu, par la Myrrhe Homme mortel, priez pour nous

Saints Princes, qui par votre humble adoration nous avez donné un exemple de toute sorte de vertus, priez pour nous

Saints Princes, qui nous enseignez à présenter à Jésus l'or de la Charité, l'encens de la dévotion, et la myrrhe de la patience, priez pour nous

Saints Princes, qui après avoir rendu le culte d'adoration à Jésus Christ, avez salué la Vierge Marie et Saint Joseph son époux, priez pour nous

Saints Princes, qui avez reçu des actions de grâce de la Sainte Vierge et de Saint Joseph pour les dons que vous avez offerts, priez pour nous

Saints Princes, qui leur avez recommandé vos personnes, vos états, toute la gentilité, priez pour nous

Saints Princes, qui êtes partis de là avec la plus haute estime pour la Sainte Vierge et pour Saint Joseph, priez pour nous

Saints Princes, qui après avoir été avertis par un Ange pendant votre sommeil, de ne pas retourner à Hérode, êtes revenus par une autre voie dans votre pays, priez pour nous

Saints Princes, qui par la Sagesse de votre conduite avez délivré l'Enfant Jésus du danger de la mort,

Trois Saints Rois, priez pour nous


Nous pécheurs, nous vous en prions, protégez-nous

Afin d'obtenir une véritable et parfaite contrition, protégez-nous

afin d'être admis sous votre protection, à présenter nos sentiments de componction au Roi des rois, protégez-nous

Afin que nous obtenions l'or de la Charité, l'encens de la dévotion et la myrrhe de la mortification, protégez-nous

afin que nous puissions cherchez et trouver avec vous, Jésus Christ, notre vrai Roi, protégez-nous

Afin que nous fassions une profession ouverte devant les hérétiques de la Foi en Jésus-Christ, notre Sauveur et notre Dieu, protégez-nous

Afin que jamais nous ne retournions à Hérode, c'est à dire aux attraits pernicieux du monde, protégez-nous

Afin qu'un jour nous retournions avec vous par une autre voie à la Céleste Patrie, protégez-nous

Afin que par votre intercession vous nous assistiez dans notre dernier combat, lorsque nous devrons quitter cette terre, protégez-nous

Afin que par votre protection vous excitiez l'Église militante à combattre plus vaillamment encore les combats du Seigneur,

Afin que vous preniez vous votre patronage tout spécial ceux qui mettent en vous leur confiance, ainsi que tous les lieux qui sont destinés à votre culte, et que vous les préserviez des embûches du démon et de tous les maux de ce monde, protégez-nous

Afin que par votre assistance les ennemis de la religion soient confondus, protégez-nous

afin que vous obteniez à tous ceux qui sont chargés du gouvernement des peuples, la ferme volonté de faire régner la Vérité, la Justice et la Vertu, protégez-nous

Afin que nous procuriez la grâce et la persévérance finale à tous ceux qui ont de la dévotion envers vous,


Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur.
Agneau de dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous, Seigneur.


Notre Père, qui êtes aux Cieux...


Et ne nous laissez pas succomber à la tentation,

mais délivrez-vous du mal.

Il y a trois dons précieux,

que les trois rois ont offert au Seigneur,

les rois de Tarse et des Iles offriront des dons,

les rois d'Arabie et de Saba apportèrent des dons.


Prions


Seigneur, qui avez merveilleusement éclairé les trois Saints rois Gaspard, Melchior et Balthazar, pour qu'ils puissent trouver Votre Fils nouvellement né à Bethléem, et Lui rendre le culte qui Lui est dû, nous Vous prions afin, qu'étant encouragés par leur exemple et assistés par leur intercession, nous soyons tellement éclairés de la Lumière de Votre Sainte Foi en ce monde, que nous puissions marcher avec fermeté entre les adversités et prospérités de cette vie, jusqu'à ce que nous venions à Vous qui demeurez dans la Gloire éternelle. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Ainsi soit-il.

natale

Téléchargez le texte des Litanies de Trois Saints Rois Mages (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 18:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


L'Adoration des Mages

16thLambardosMagi

L'Adoration des Mages

Récit extrait de la Vie Divine de la Vierge Marie, de Maria d'Agreda

Aujourd'hui nous célébrons l'Epiphanie, fête commémorant la visite des Mages à l'Enfant Roi, pour mieux saisir le sens de cette fête, je vous invite à revivre cet événement, sous la conduite des révélations de la Servante de Dieu Maria d'Agreda.

La circoncision étant faite, saint Joseph exposa à la Vierge mère les incommodités de ce lieu. Elle avait une grande affection pour cette grotte humble et pauvre, comme miroir de toutes les saintes vertus et elle savait par la révélation de Dieu que les saints rois mages devaient y venir adorer son fils. Néanmoins elle ne découvrit pas son désir de rester en ce lieu, ni l'arrivée prochaine des trois mages, elle se montra docile à faire tout ce que commanderait son époux. Le saint eut voulu que sa très-pure épouse fit connaître plus clairement sa volonté, il se mit en prière et l'archange saint Michel lui découvrit que c'était la volonté de Dieu qu'ils attendissent en ce lieu l'arrivée des mages qui depuis dix jours s'étaient mis en voyage et étaient déjà peu éloignés. A cet avis les saints époux résolurent d'attendre en ce lieu. Ils le nettoyèrent de nouveau et le mirent le mieux qu'il était possible à l'abri des rigueurs de la saison. La sainte Vierge se servit souvent du suprême pouvoir qu'elle avait sur les créatures, et commanda aux vents, à la pluie et au froid de ne pas faire souffrir leur créateur et de tourner toutes leurs rigueurs contre elle seule. II arriva plusieurs fois que le divin enfant était réchauffé dans les bras de sa mère sans ressentir les incommodités du vent et du froid, tandis que sa mère en éprouvait toutes les rigueurs. Sa manière de le nourrir était de l'allaiter trois fois le jour, et son lait ne se corrompit jamais, comme il arrive souvent pour les autres mères. Elle l'allaitait toujours avec un grand respect et une grande vénération, elle lui demandait humblement la permission de s'asseoir lorsqu'elle y était obligée, et elle restait à genoux la plus grande partie du temps qu'elle tenait le sain enfant dans ses bras. Elle lui baisait respectueusement les pieds et pour le baiser au visage elle lui en demandait la permission, l'enfant Jésus répondait aux affectueuses caresses de sa mère par un air agréable, tantôt il s'inclinait sur son sein, tantôt il embrassait amoureusement son cou de ses tendres bras, à la manière des autres enfants à l'égard de leur mère.

HMS_poklon_trzech_kroli_XVII_w_p

Au milieu de ces douces occupations, arrivèrent les trois mages, qui avaient connu par les anges et par l'étoile la naissance du Sauveur. Ils gouvernaient trois états voisins l'un d l'autre, mais très peu étendus. Ils se connaissaient entre eux e ils s'étaient entretenus plusieurs fois de tout ce qui regardai le gouvernement, la justice et les vertus morales. Ils partirent en même temps de leurs états, sans rien savoir les un des autres et chacun prépara l'or, l'encens et la myrrhe con duit par l'esprit de Dieu dans le choix de ces dons mystérieux. L'ange qui avait annoncé le mystère aux mages, avait en même temps formé une étoile, et l'avait placée à une telle distance et hauteur qu'elle put être aperçue de tous les trois, quoiqu'ils fussent à des endroits différents. En suivant chacun ce guide, ils se trouvèrent ensemble et s'étant communiqués leur révélation, ils poursuivirent le voyage avec leurs serviteurs et leurs chameaux. L'étoile était dans la région de l'air, et sa lumière était différente de celle du soleil et des autres étoiles. La nuit elle éclairait de ses rayons comme une torche ardente et le jour elle se distinguait de la clarté du soleil par une activité extraordinaire. Lorsque les rois furent réunis, elle se rapprocha d'eux et s'abaissa, d plusieurs degrés, de sorte qu'elle leur donnait une plus grande consolation. Arrivés à Jérusalem, il arriva tout ce que rapportent les évangélistes. Sortis de la ville ils se dirigèrent vers Bethléem, et arrivés en ce lieu, l'étoile diminua sa grandeur et entra dans la sainte grotte où elle se plaça sur la tête du saint enfant. Lorsque les saints rois entrèrent, la sainte Vierge tenait l'enfant Jésus dans ses bras avec une modestie et une beauté incomparable. il y avait une certaine splendeur sur son visage, mais la lumière qui paraissait sur le divin visage de Jésus était beaucoup plus éclatante et ses rayons éclairaient cette humble grotte. Les saints rois saisis d'admiration se prosternèrent à terre et adorèrent avec une foi vive l'enfant; dans cette adoration ils reçurent de grandes lumières sur la personne de Jésus-Christ, sur la divine mère et sur les saints anges qui les assistaient. Ils se relevèrent et félicitèrent la sainte mère de son bonheur, ils lui témoignèrent leur vénération en fléchissant le genou devant elle et ils lui demandèrent humblement la main à baiser selon la coutume de leur pays, mais la prudente reine retira modestement la sienne et leur donna à baiser celle du saint enfant. Ils félicitèrent à plusieurs reprises tantôt la sainte Vierge, tantôt saint .Joseph qui fut toujours présent, et qui eut leurs congratulations d'avoir été choisi pour époux de la Vierge mère de Dieu, enfin ils demandèrent la permission d'aller à Bethléem chercher un logement. Ils louèrent une maison et ils s'entretinrent tous trois ensemble avec une abondance de larmes de tout ce qu'ils avaient vu. ils envoyèrent ensuite leurs serviteurs à la sainte grotte pour apporter des présents afin de soulager la pauvreté des époux; c'étaient des choses apportées de leurs pays jointes à d'autres achetées à Bethléem. La sainte Vierge accepta de ces dons autant qu'il était nécessaire pour venir en aide à quelques pauvres, qui attirés par sa bonté et sa bienveillance, venaient souvent la visiter dans la grotte. Le jour suivant, les mages allèrent de nouveau à la grotte offrir les présents mystérieux qu'ils avaient préparés par l'inspiration de Dieu et qui furent ceux dont parle l'évangéliste, l'or, l'encens et la myrrhe. Ils se prosternèrent de nouveau à terre et adorèrent humblement l'enfant. ils s'entretinrent ensuite longtemps, avec la divine mère et la consultèrent sur plusieurs des mystères de la foi et la manière de gouverner leurs états. La sainte Vierge reçut les dons mystérieux offerts à Jésus qui témoigna par un air agréable qu'il les recevait avec complaisance; et il leur donna sa bénédiction. ils présentèrent ensuite à la, Vierge mère des pierres précieuses, à l'usage de leurs pays, mais l'amante de la pauvreté les refusa avec de douces manières; elle fut satisfaite de leur affection et de leur générosité, et leur donna à son. tour quelques linges dont le divin enfant avait été enveloppé. Avec ces linges qui exhalaient un doux parfum, les saints rois opérèrent plusieurs miracles dans leurs pays. Ils offrirent de faire construire une maison plus commode pour l'habiter et de la pourvoir de tout ce qu'elle désirerait et pour elle-même et pour son fils, mais l'humble Vierge ne voulut rien accepter. Les bons rois jouissaient d'un si doux et si agréable plaisir en entendant les discours de la sainte Vierge et les sages réponses qu'elle faisait à leurs demandes, qu'ils, ne pouvaient se résoudre à partir, il fut nécessaire qu'un ange du Seigneur les prévint de se retirer dans leur pays. Ils sortirent enfin de la sainte grotte, après avoir reçu la bénédiction de Jésus, de Marie et de saint Joseph. Dans la nuit, un ange les avertit de prendre un autre chemin pour, retourner dans leur patrie, et l'étoile les guida dans leur voyage. Ces rois étaient de la Perse, de l'Arabie et de. Saba, pays de l'orient de la Palestine. Après le départ des saints rois il s'éleva un doute entre la saint Vierge et saint Joseph pour la distribution des présents reçus des mages, la sainte Vierge désirait que saint Joseph les distribuât à son gré et saint Joseph voulait qu'elle en disposât. Enfin ils convinrent ensemble d'en offrir au temple une partie qui fut la myrrhe et l'encens avec une partie de l'or, de donner l'autre partie au prêtre qui avait circoncis l'enfant afin qu'il servît pour lui et pour la synagogue; de distribuer la troisième au pauvres, ce qui fut ainsi fait. il y avait à une petite distance de la grotte une pauvre maison qu'habitait une femme pauvre aussi, mais pleine de piété; ayant vu les incommodités que souffraient les saints hôtes dans la grotte, elle alla les trouver et leur offrit sa petite maison, misérable sans doute, mais au moins préférable à la grotte. Elle parla avec tant de bonté et de charité que la sainte Vierge après en avoir conféré avec saint Joseph se détermina à accepter cette aimable invitation.


Ils quittèrent donc la sainte grotte et allèrent à la pauvre maison qui était située auprès des murs de Bethléem. Tous les anges les accompagnèrent sous la forme humaine et merveilleusement resplendissants, ce qu'ils firent toutes les fois que les saints époux allèrent de leur habitation visiter la sainte grotte. Dieu y mit un ange avec une épée à la main pour la garder, afin qu'aucun animal n'y entrât et cet ange continue encore aujourd'hui à protéger ce saint lieu.

z800

A tous nos Frères Orthodoxes, nous souhaitons une Sainte et joyeuse Fête de la Nativité du Seigneur!

Posté par fmonvoisin à 17:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Litanies de saint Antoine de Padoue

anthony_of_padovascan0014

Litanies de saint Antoine de Padoue

Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, ayez pitié de nous.
Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, écoutez-nous.
Jésus-Christ, exaucez-nous.
Dieu le Père, du haut des cieux, ayez pitié de nous.
Dieu le Fils, Rédempteur du monde, ayez pitié de nous.
Dieu le Saint-Esprit, ayez pitié de nous.
Trinité-Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Sainte Marie, conçue sans la tache originelle, priez pour nous.
Saint Antoine de Padoue, priez pour nous.
Saint Antoine de Padoue , gloire de l'Ordre séraphique,
Saint Antoine de Padoue , arche du Testament,
Saint Antoine de Padoue , sanctuaire de la céleste Sagesse,
Saint Antoine de Padoue, foulant aux pieds les vanités du monde,
Saint Antoine de Padoue, vainqueur de la concupiscence,
Saint Antoine de Padoue, ami de la pénitence,
Saint Antoine de Padoue, miroir d'obéissance,
Saint Antoine de Padoue, perle de pauvreté,
Saint Antoine de Padoue, lis de céleste pureté,
Saint Antoine de Padoue, type d'humilité,
Saint Antoine de Padoue, amateur passionné de la croix,
Saint Antoine de Padoue, martyr de désir,
Saint Antoine de Padoue , fournaise de charité,
Saint Antoine de Padoue, zélateur de la justice,
Saint Antoine de Padoue , apôtre de l'Evangile,
Saint Antoine de Padoue , lumière éclairant les pécheurs,
Saint Antoine de Padoue, effroi des infidèles,
Saint Antoine de Padoue , modèle des parfaits,
Saint Antoine de Padoue , consolateur des affligés,
Saint Antoine de Padoue , vengeur du crime,
Saint Antoine de Padoue, défenseur de l'innocence,
Saint Antoine de Padoue , libérateur des captifs,
Saint Antoine de Padoue, guide des voyageurs,
Saint Antoine de Padoue, guérisseur des malades,
Saint Antoine de Padoue, semeur de miracles,
Saint Antoine de Padoue, qui rendez la parole aux muets,
Saint Antoine de Padoue, qui donnez l'ouïe aux sourds,
Saint Antoine de Padoue , qui rendez la vue aux aveugles,
Saint Antoine de Padoue , qui redressez les boiteux,
Saint Antoine de Padoue , qui chassez les démons,
Saint Antoine de Padoue, qui faites retrouver les choses perdues,
Saint Antoine de Padoue, qui domptez la fureur des tyrans.

Des embûches du démon, saint Antoine, délivrez-nous.
De la foudre et de l'orage, saint Antoine, délivrez-nous.
Par votre intercession, saint Antoine, protégez-nous.
Dans tout le cours de notre vie, saint Antoine, protégez-nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur.
Agneau de dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous, Seigneur.

V. Saint Antoine, priez pour nous.

R. Afin que nous soyons dignes des promesses de Jésus-Christ.

Prions

Seigneur, faites, nous vous en supplions, que le bienheureux Antoine, votre illustre confesseur, secoure votre peuple par sa fervente et confinuelle intercession, qu'il nous rende dignes maintenant de votre grâce, et nous donne les joies éternelles de la vie future. Par le Christ Notre-Seigneur. Ainsi soit-il.

anthony_di_padova

Téléchargez le texte des Litanies de Saint Antoine de Padoue (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 17:26 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : ,

Prières à Saint Antoine de Padoue

calendar137

Saint Antoine de Padoue

Le marteau des hérétiques

1195-1231

Fête le 13 juin

L'enthousiasme des peuples a fait de saint Antoine de Padoue, surnommé le Thaumaturge, presque l'égal du fondateur de l'Ordre des mineurs auquel il appartient. Le nom de la ville de Padoue a été joint à son nom de religieux parce qu'il y est mort et que ses reliques y sont conservées. Fils de Martin de Bouillon et de Maria Tavera, il naquit à Lisbonne, en Portugal, le 15 août 1195, et reçut au baptême le prénom de Fernando. A dix ans, il entra à l'école de la cathédrale pour étudier le latin, l'histoire ecclésiastique, la liturgie et le chant sacré. A quinze ans, il fut admis chez les chanoines réguliers de Saint-Augustin, à Saint-Vincent de Fora, et deux ans plus tard, passa au monastère de Sainte-Croix de Coïmbe où, pendant huit ans, il fit, sous d'habiles maîtres, des études de philosophie, de théologie, d'Écriture Sainte et de patristique, étonnant ses confrères par ses progrès dans la science et la sainteté. Dès cette époque, il fut l'objet de plusieurs faveurs miraculeuses : ce fut probablement pendant ce laps de temps qu'il fut ordonné prêtre. En 1220, la translation des reliques de cinq frères mineurs récemment martyrisés, orienta définitivement sa vie, vers l'Ordre franciscain. Il voulut lui aussi devenir franciscain pour aller prêcher la foi aux infidèles. Admis dans l'ordre sous le nom de frère Antoine d'Olivarès, il obtint de passer en Afrique, quelques semaines plus tard, mais à peine débarqué au Maroc, il fut saisi d'une fièvre violente : les remèdes demeurant sans effet, il lui fut ordonné de rentrer en Espagne. Le vaisseau qui le ramenait, assailli par une violente tempête, fut jeté sur les côtes de Sicile. Apprenant que saint François avait convoqué à Assise un chapitre général pour la Pentecôte 1221, Antoine s'y rendit. Quand tout fut terminé et que l'on procéda à la distribution des charges, comme personne n'avait réclamé cet étranger inconnu, Gratien, provincial de Romagne, consentit à le prendre au couvent de Montepaolo, près de Forli. Antoine passa environ dix mois dans cette retraite, inconnu du monde, ignoré même de ses frères : il partageait son temps entre la contemplation et les humbles emplois du couvent. En 1222, il accompagna son supérieur à Forli, où quelques Franciscains et Dominicains devaient recevoir les saints ordres. Comme chacun se récusait pour adresser quelques mots d'édification aux ordinands, Antoine dut, par obéissance, prendre la parole, et manifesta tant de science et d'éloquence que François d'Assise en fut informé et l'envoya prêcher aux peuples. Ainsi, à vingt-sept ans, l'humble religieux inaugura un ministère de neuf années où il obtint un succès vraiment prodigieux : il parcourut les villes et les campagnes pour y détruire le désordre et l'erreur, pour ranimer la foi et faire fleurir la vertu ; les nombreux et éclatants prodiges qui accompagnèrent sa prédication lui firent décerner le titre d'Apôtre et de Thaumaturge. Partout où il parut, les foules se pressaient pour le voir et l'entendre, si bien que les églises étaient trop étroites et qu'il dut souvent prêcher en pleine campagne. Les pécheurs se convertirent, les hérétiques eux-mêmes abjurèrent leurs erreurs, ce qui valut à Antoine le surnom de Marteau infatigable des hérétiques. Plus tard, le pape Grégoire IX, émerveillé de sa connaissance profonde des Écritures, lui donnera le titre d'Arche du Testament. Après avoir prêché en Lombardie et en Romagne, il passa les Alpes (1224), évangélisa Montpellier, où l'on constata un phénomène de bilocation, puis le silence imposé aux grenouilles d'un étang (le lac de Saint-Antoine). Pour la fête de l'Assomption, il était à Toulouse où il resta jusqu'à la fin de 1225, époque où il fut nommé gardien au couvent du Puy. Durant son séjour dans cette ville, il fit deux prophéties. En 1226, il était à Bourges où il fit le miracle de la mule : soutenant un jour une dispute avec une hérétique sur la présente réelle de Jésus-Christ dans l'eucharistie, il obtint qu'une mule, privée de nourriture depuis trois jours, se prosternât à deux genoux devant l'hostie consacrée au lieu de manger l'avoine qu'on lui présentait ; à ce spectacle, l'hérétique se convertit et se déclara sur-le-champ catholique. De Châteauroux où il était allé en quittant Bourges, Antoine descendit en Arles pour assister au chapitre de Provence (septembre 1226) qui le nomma custode de Limoges où il opéra d'autres prodiges. En 1227, à la nouvelle de la mort de saint François, Antoine repartit pour l'Italie. A Rome, d'innombrables pèlerins de toutes langues et de toutes nations entendirent les paroles d'Antoine aussi nettement que s'il eut parlé la langue de chacun d'eux. A Rimini, il convoqua au bord de la mer les hérétiques insensibles à ses exhortations et, en leur présence, parlaa aux poissons. Il prêcha ensuite à Aquilée, Goritz, Udine, Gemona, Trévise et Venise. Il donna le carême à Padoue, puis visita Vérone, Florence, Milan, Verceil ... En 1230, il était à Assise pour la translation du corps de saint François. Après le chapitre général, il reparut à Padoue pour le carême de 1231. Ce fut l'apogée de son apostolat et de sa popularité. Épuisé de fatigue, il se retira au début de juin, avec deux compagnons, dans l'ermitage de Campo Sanpietro. Sentant ses forces l'abandonner, il demanda à être transporté au couvent de Padoue, pour y mourir ; mais quand on arriva à l'entrée de la ville, on dut le déposer au monastère des clarisses de l'Arcela, près duquel les frères mineurs avaient une modeste habitation. Le vendredi 13 juin, Antoine se confessa et communia ; dans le transport de sa joie, il chanta d'une voix affaiblie : O Gloriosa Domina, son hymne favorite. Puis il expira doucement, le 13 juin 1231. Il n'était âgé que de trente-six ans.

Saint_20Anthony_20of_20Padua__2_

Litanies de saint Antoine de Padoue

Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, ayez pitié de nous.
Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, écoutez-nous.
Jésus-Christ, exaucez-nous.
Dieu le Père, du haut des cieux, ayez pitié de nous.
Dieu le Fils, Rédempteur du monde, ayez pitié de nous.
Dieu le Saint-Esprit, ayez pitié de nous.
Trinité-Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Sainte Marie, conçue sans la tache originelle, priez pour nous.
Saint Antoine de Padoue, priez pour nous.
Saint Antoine de Padoue , gloire de l'Ordre séraphique,
Saint Antoine de Padoue , arche du Testament,
Saint Antoine de Padoue , sanctuaire de la céleste Sagesse,
Saint Antoine de Padoue, foulant aux pieds les vanités du monde,
Saint Antoine de Padoue, vainqueur de la concupiscence,
Saint Antoine de Padoue, ami de la pénitence,
Saint Antoine de Padoue, miroir d'obéissance,
Saint Antoine de Padoue, perle de pauvreté,
Saint Antoine de Padoue, lis de céleste pureté,
Saint Antoine de Padoue, type d'humilité,
Saint Antoine de Padoue, amateur passionné de la croix,
Saint Antoine de Padoue, martyr de désir,
Saint Antoine de Padoue , fournaise de charité,
Saint Antoine de Padoue, zélateur de la justice,
Saint Antoine de Padoue , apôtre de l'Evangile,
Saint Antoine de Padoue , lumière éclairant les pécheurs,
Saint Antoine de Padoue, effroi des infidèles,
Saint Antoine de Padoue , modèle des parfaits,
Saint Antoine de Padoue , consolateur des affligés,
Saint Antoine de Padoue , vengeur du crime,
Saint Antoine de Padoue, défenseur de l'innocence,
Saint Antoine de Padoue , libérateur des captifs,
Saint Antoine de Padoue, guide des voyageurs,
Saint Antoine de Padoue, guérisseur des malades,
Saint Antoine de Padoue, semeur de miracles,
Saint Antoine de Padoue, qui rendez la parole aux muets,
Saint Antoine de Padoue, qui donnez l'ouïe aux sourds,
Saint Antoine de Padoue , qui rendez la vue aux aveugles,
Saint Antoine de Padoue , qui redressez les boiteux,
Saint Antoine de Padoue , qui chassez les démons,
Saint Antoine de Padoue, qui faites retrouver les choses perdues,
Saint Antoine de Padoue, qui domptez la fureur des tyrans.

Des embûches du démon, saint Antoine, délivrez-nous.
De la foudre et de l'orage, saint Antoine, délivrez-nous.
Par votre intercession, saint Antoine, protégez-nous.
Dans tout le cours de notre vie, saint Antoine, protégez-nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur.
Agneau de dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous, Seigneur.

V. Saint Antoine, priez pour nous.

R. Afin que nous soyons dignes des promesses de Jésus-Christ.

Prions

Seigneur, faites, nous vous en supplions, que le bienheureux Antoine, votre illustre confesseur, secoure votre peuple par sa fervente et confinuelle intercession, qu'il nous rende dignes maintenant de votre grâce, et nous donne les joies éternelles de la vie future. Par le Christ Notre-Seigneur. Ainsi soit-il.

20060602064032_Anthony_of_padua_2006_01_23
Prière pour obenir une grâce particulière

Saint Antoine, puissant thaumaturge, j'ai recours à vous dans ma détresse; je viens implorer votre secours et votre protection, votre conseil et votre consolation. O consolateur plein de commisération, vous venez si puissamment au secours de ceux que l'épreuve fait gémir. Je viens donc à vous dans ma pauvreté et ma misère, avec une confiance toute filiale, afin d'obtenir du Dieu puissant et miséricordieux la grâce que je sollicite en toute humilité. (Ici l'on désigne la grâce que l'on veut obtenir.) Bon saint Antoine, il est vrai, je suis indigne de votre commisération, car trop souvent j'ai offensé votre Dieu et le mien. Cependant je mets ma confiance en vous, le bienfaiteur de tant d'hommes éprouvés par la douleur. J'ai le ferme espoir que vous ne refuserez pas votre aide paternelle à votre indigne enfant. Daignez donc intercéder pour moi auprès de Dieu jusqu'au jour où ma demande sera agréée. Ainsi soit-il.

Imprimatur

Metz, le 3 juin 1938.

Fr. Paul Wolfersperger O.F.M.,

Vic. Prov., A. Louis, pro-vic. Cap.

Saint_Anthony_of_Padua_with_the_Child

Prière à Saint Antoine de Padoue


Saint Antoine, toi que l'on n'invoque jamais en vain, une fois encore je me tourne vers toi, pour que tu m'obtiennes du Seigneur Dieu les grâces dont j'ai grand besoin, et particulièrement ce qui me tient tant à Cœur (préciser votre intention personnelle). Tu as toujours été mon bon et fidèle protecteur. Accueille, s'il te plaît, ma demande, pour que grâce à ton intercession, Dieu veuille bien m'exaucer, si elle est sa Volonté. Que le Seigneur augmente ma foi et me garde le coeur ouvert et miséricordieux ! Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

st_anthony

Neuvaine à Saint Antoine de Padoue


Dieu soit loué!

O Reine du très Saint Rosaire, Priez pour nous !

Saint Antoine de Padoue, Jj’ai recours à votre protection et, comme preuve de ma foi et de mon affection pour vous, je vous offre cette bougie.


Saint Antoine, je vous supplie, voyez la situation où je me trouve, réconfortez moi dans ma détresse.

Intercédez pour moi et ma famille auprès du sauveur Jésus-Christn afin que nous conservions toujours l’amour de Dieu dans nos cœurs. Assistez-nous dans les nécessités de la vie, ô Saint Antoine de Padoue, Ecoutez nos prières, ayez pitié de nous, accordez-nous les faveurs que nous sollicitons (Exposer vos demandes). Je vous prie, aidez-moi à surmonter toujours ces difficultés que nous venons déposer à vos pieds. Je crois en vous. J’ai confiance en vous.


Dire 3 notre père, 3 je vous salue Marie et 3 Gloire au père.


Cette neuvaine doit être dite pendant 9 mardis consécutifs et, chaque fois, laisser une bougie allumée à l’église et une copie de la prière pour aider d’autres personnes en détresse et aussi protéger la dévotion à Saint Antoine de Padoue. Le grand Saint Antoine accordera ce que vous lui demandez, quelles que soient les difficultés, les peines et les tourments. Demandez lui la paix afin qu’elle soit aussi dans votre cœur…

antoin

Téléchargez le texte des prières à Saint Antoine de Padoue (pdf) en cliquant ici