09 janvier 2009

Neuvaine à la Reine du Rosaire de Pompéi

Num_riser0060

Neuvaine à la Reine du Rosaire de Pompéi

Pendant 13 mois, Fortuna, fille du commandant Agrelli, souffrait de crampes extrêmement douloureuses, de vomissements et autres tortures physiques. Le 16 février 1884, la jeune malade entama alors des neuvaines de Rosaires et la Vierge lui apparut le 3 mars, entourée d'anges, de Saint-Dominique et de Sainte-Catherine de Sienne. Alors Elle expliqua que si on l'invoque sous le vocable de Notre-Dame du Rosaire en faisant trois neuvaines, on obtiendra tout ce que l'on désire, suivies de trois neuvaines en remerciement. La jeune fille fut instantanément guérie et cela impressionna profondément le pape Léon XIII qui encouragea alors officiellement cette forme de prière. Padre Pio récitait souvent cette neuvaine, qu'il recommandait chaleureusement à tous ceux qui voulaient obtenir des grâces. "Ceci est mon testament et mon héritage, disait-il : aimez et faites aimer la Sainte-Vierge, priez et faites prier le Rosaire". Sa devise : "sanctifie-toi et sanctifie les autres". D'après les indications de la Sainte-Vierge, il faut donc faire trois neuvaines de Rosaire en prière de demande et 3 neuvaines de Rosaire en action de grâce ! Cela veut dire qu'à raison d'un Rosaire par jour (trois chapelets), il faudra réciter ce rosaire pendant 54 jours.


Sainte-Catherine de Sienne, ma Protectrice et ma Maîtresse, toi qui assistes du Ciel ceux qui ont l'habitude de te prier lorsqu'ils récitent le Rosaire de Marie, assiste-moi en ce moment, et daigne réciter, en même temps que moi, la Neuvaine à la Reine du Rosaire qui a établi le trône de ses Grâces dans la vallée de Pompéi, afin que, par ton intercession, j'obtienne la grâce que je désire. Amen !


Dieu, viens à mon aide !

Seigneur, à notre secours !

Gloire au Père...

1 Ô Vierge Immaculée et Reine du Saint Rosaire, en ces temps où la foi est morte et où l'impiété triomphe, Tu as voulu établir Ton siège de Reine et de Mère sur l'antique terre de Pompéi, séjour des païens morts. Et de ce lieu où l'on adorait les idoles et les démons, Toi, aujourd'hui, comme Mère de la Grâce Divine, Tu répands partout les trésors des Miséricordes du Ciel ! Ah ! de ce trône où Tu règnes, pleine de pitié, jette sur moi aussi un regard bienveillant, Ô Marie, et prends pitié de moi qui ai tellement besoin de Ton secours. Comme Tu T'es révélée à tant d'autres, montre-Toi, à moi aussi, véritable Mère de miséricorde : « Monstra Te esse Matrem ! », alors que, de tout coeur, je Te salue et je T'invoque, ma Souveraine et Reine du Très Saint Rosaire !


Salve Regina...

2 Prosterné au pied de Ton trône, Ô grande et glorieuse Dame, mon âme Te vénère au milieu des gémissements et des angoisses qui pèsent lourdement sur elle. Dans ces craintes et ces agitations où je me trouve, je lève les yeux vers Toi avec confiance. Tu as daigné choisir pour demeure les campagnes des paysans pauvres et abandonnés. Et là, face à la ville et à l'amphithéâtre des plaisirs mondains où règnent le silence et la ruine, Toi, comme Reine des Victoires, Tu as élevé Ta voix puissante pour appeler de toutes les régions de l'Italie et du monde catholique, Tes fils spirituels pour Te construire un Temple. Prends enfin pitié de mon âme tombée misérablement dans la boue. Aie pitié de moi, Ô Dame, aie pitié de moi, je suis submergé de misères et d'humiliation. Toi qui es l'extermination des démons, prends ma défense ! Toi qui es le Secours des Chrétiens, sauve-moi de ces souffrances dans lesquelles je suis malheureusement plongé. Toi qui es notre vie, sois victorieuse de la mort qui menace mon âme au milieu des dangers où elle se trouve exposée. Redonne-moi la paix, la tranquillité, l'amour, la santé ! Amen !


Salve Regina...

3. Entendre que nombreux sont ceux que Tu as comblés de bienfaits uniquement parce qu'ils ont eu recours à Toi avec Foi, voilà qui met en moi une ardeur nouvelle et le courage de T'appeler à mon secours. Tu as assuré autrefois à Saint-Dominique que celui qui veut des grâces, les obtiendra par Ton Rosaire. Avec Ton Rosaire à la main, moi, je T'appelle, Ô Mère, à ne pas manquer à Tes maternelles promesses. Bien plus, Toi-même, Tu fais, de nos jours, de continuels prodiges pour appeler Tes enfants à T'honorer dans le Temple de Pompéi. Tu veux essuyer nos larmes, Tu veux adoucir nos craintes ! Et moi, le cœur sur les lèvres, je T'appelle et je T'invoque avec une foi vive : « Ma Mère... chère Mère... Mère si belle !... Très douce Mère, viens à mon aide ! Mère et Reine du Saint Rosaire de Pompéi, ne tarde plus à étendre Ta main puissante pour me sauver, car si Tu tardes à le faire, Tu vois que, pour moi, c'est la ruine ! »


Salve Regina...

4. Et à qui puis-je avoir recours, sinon à Toi, qui es le soulagement des malheureux, le réconfort des abandonnés, la consolation des affligés ? Oh, je Te l'avoue, mon âme est misérable, elle est chargée de péchés énormes, elle mérite le feu de l'enfer, elle n'est pas digne de recevoir Tes grâces... Mais n'es-Tu pas L'espérance des désespérés, la grande Médiatrice entre l'homme et Dieu, notre puissante Avocate auprès du Trône du Très-Haut, le Refuge des pécheurs ?... Oh, il suffit que Tu dises une parole en ma faveur à Ton Fils, et Lui, T'exaucera. Demande-lui donc, Ô Mère, cette grâce dont j'ai tellement besoin... (on formule la grâce désirée). Toi seule peux me l'obtenir, Toi qui es mon unique espérance, ma consolation, ma douceur, toute ma vie. Ainsi j'espère ! Amen.


Salve Regina...

5. Ô Vierge et Reine du Saint Rosaire, Toi qui es la Fille du Père Céleste, la Mère du Divin Fils, l'Épouse de l'Esprit Septiforme, Toi qui peux tout auprès de la Sainte Trinité, Tu dois implorer pour moi cette grâce dont j'ai tant besoin, pourvu qu'elle ne soit pas un obstacle à mon salut (on expose la grâce désirée). Je Te la demande par Ton Immaculée Conception, par Ta Divine Maternité, par Tes joies, par Tes douleurs, par Tes triomphes. Je Te la demande par le Cœur de Ton Jésus d'Amour, par ces neuf mois pendant lesquels Tu L'as porté dans Ton sein, par les souffrances de Sa vie, par Sa cruelle Passion, par Sa mort sur la Croix, par Son Nom très Saint, par Son Sang très Précieux. Je te la demande enfin par Ton Cœur très doux, en Ton Nom glorieux, Ô Marie, qui es L'Étoile de la mer, la Dame puissante, la Mère des Douleurs, la Porte du Ciel et la Mère de Toute Grâce. J'ai confiance en Toi. J'espère tout de Toi. Tu dois me sauver ! Amen !


Salve Regina...

Rends-moi digne de Te louer, Vierge très pure !

Donne-moi le courage contre Tes ennemis !

Prie pour nous, Reine du Très Saint Rosaire !

Afin que nous soyons dignes des promesses de Jésus-Christ !


Prions


Dieu, dont le Fils Unique, par Sa vie, Sa mort et Sa résurrection, nous a mérité la Grâce du Salut éternel, fais, nous T'en prions, qu'en méditant ces Mystères par le Très Saint Rosaire de la Bienheureuse Vierge Marie, nous imitions ce qu'ils contiennent et obtenions ce qu'ils promettent. Par le même Jésus-Christ, notre Seigneur.

Et l'on ajoute un « Ave Maria » pour le Bienheureux Bartolo Longo, tertiaire dominicain, fondateur du Sanctuaire dédié à Notre-Dame du Rosaire à Pompéi).

madonna_di_pompei

Téléchargez la Neuvaine à la Reine du Rosaire de Pompéi (pdf) en cliquant ici

Notice sur la Reine du Rosaire de Pompéi,

cliquer sur le lien suivant

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-319994.html

pompeii200835efu9

Pompei_50

madonna_di_pompei2

pompei_3

pompei_1b

Posté par fmonvoisin à 17:49 - - Commentaires [47] - Permalien [#]
Tags : , ,


Litanies de la Sainte Famille

calendar4

La Sainte Famille de Nazareth

La vie à Nazareth

Extraits des révélations de la Bienheureuse Anne-Catherine Emmerich

calendar31

Nazareth. Demeure et occupation de la sainte Famille.

(Le dimanche, 25 février). Je vis la sainte Vierge tricoter ou faire au crochet de petites robes. Elle avait un rouleau de laine assujetti à la hanche droite, et dans les mains deux petits bâtons, en os, si je ne me trompe, avec de petits crochets à l'extrémité. L'un d'eux pouvait être long d'une demi aune, l'autre était plus court. Elle travaillait ainsi debout ou assise près de l'Enfant-Jésus, qui était couché dans une petite corbeille. Je vis saint Joseph tresser différents objets, comme des cloisons et des espèces de planchers pour les chambres. avec de longues bandes d'écorces jaunes, brunes et vertes. Il avait une provision d'objets de ce genre, placés les uns sur les autres, dans un hangar près de la maison. J'étais touchée de compassion en pensant qu'il ne prévoyait pas qu'il faudrait bientôt s'enfuir en Egypte. Sainte Anne venait presque tous les jours de sa maison. située à peu près à une lieue de là.

calendar11

Nazareth.-Vie domestique de le sainte Famille.

(Le mardi, 27 février.) Je vis aujourd'hui sainte Anne avec sa servante aller de sa demeure à Nazareth. La servante avait un paquet pendu au côté ; elle portait une corbeille sur la tête et une autre à la main : c'étaient des corbeilles rondes, dont l'une était à jour. Il y avait dedans des oiseaux. Elles portaient des aliments à Marie, car celle-ci n'avait pas de ménage et recevait tout de chez sainte Anne.

(Le mercredi, 28 février.) Je vis aujourd'hui, vers le soir, sainte Anne et sa fille aînée chez la sainte Vierge. Marie Héli avait avec elle un petit garçon fort robuste de quatre ou cinq ans : c'était son petit-fils, le fils aîné de sa fille, Marie de Cléophas. Joseph était allé à la maison de sainte Anne. Je me disais : " Les femmes sont toujours les mêmes ", quand je les voyais assises ensemble, causant familièrement, jouant avec l'Enfant-Jésus, l'embrassant et le mettant dans les bras du petit garçon. Tout cela se passait comme de nos jours.

Marie Héli demeurait dans un petit endroit, à environ trois lieues de Nazareth, du côté du levant. Sa maison était presque aussi bien arrangée que celle de sainte Anne. Elle avait une cour entourée de murs. avec un puits à pompe. Quand on mettait le pied sur un certain endroit, l'eau jaillissait en haut et tombait dans un bassin de pierre. Son mari s'appelait Cléophas. Sa fille, Marie de Cléophas, mariée à Alphée, demeurait à l'autre bout du village.

Le soir, je vis les femmes prier. Elles se tenaient devant une petite table placée contre le mur, et sur laquelle était une couverture rouge et blanche. La lampe était allumée pendant la prière. Marie était devant Anne et sa soeur près d'elle. Elles croisaient les mains sur la poitrine, les joignaient et les étendaient. Marie lut dans un rouleau placé devant elle. Elles récitaient leurs prières sur un ton et un rythme qui me rappelèrent la psalmodie du choeur au couvent.

Textes extraits de la Vie de Notre Seigneur, par A.C. Emmerich

sacrafamiglia

Litanies de la Sainte Famille


Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ , ayez pitié de nous.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, écoutez-nous.

Jésus-Christ, exaucez-nous.

Père céleste , qui êtes Dieu, ayez pitié de nous

Fils, rédempteur du monde, qui êtes Dieu , ayez pitié de nous.

Saint-Esprit, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Sainte Trinité, qui êtes un seul Dieu , ayez pitié de nous.


Sainte Famille, du Verbe incarné , ayez pitié de nous.

Sainte Famille, image de l'auguste Trinité sur la terre, ayez pitié de nous.

Sainte Famille objet des complaisances du Père céleste,

Sainte Famille, comblée de tous les dons de la grâce ,

Sainte Famille, modèle parfait de toutes les vertus,

Sainte Famille, digne de l'amour de tous les coeurs,

Sainte Famille , trésor des élus,

Sainte Famille , délices des paradis,

Sainte Famille, objet de la vénération des Anges

Sainte Famille , méprisée des hommes mais grande aux yeux de Dieu,

Sainte Famille , qui avez été rebutée de Bethléem et obligée de vous réfugier dans une étable.

Sainte Famille, visitée par des bergers au moment de la naissance du Sauveur,

Sainte Famille, qui avez entendu les concerts des Anges en l'honneur de Jésus naissant ,

Sainte Famille, qui avez reçu les respects et les présents des Mages ,

Sainte Famille, qui avez obéis sans délai à la voix de l'Ange qui vous ordonnais de fuir en Egypte au travers de mille dangers,

Sainte Famille, qui été obligée de vous dérober par la fuite à la persécution d'hérode,

Sainte Famille , exilée dans une terre étrangère ,

Sainte Famille, qui avez vécu cachée et inconnue au monde ,

Sainte Famille, qui avez mené une vie pauvre, laborieuse et pénitente ,

Sainte Famille, qui avez gagnée votre pain à la sueur de votre front,

Sainte Famille, pauvre des biens de la terre, mais riche des biens du ciel,

Sainte Famille, modèle de charité, de paix et d'union,

Sainte Famille, dont toute la conversation était dans le Ciel, *Sainte Famille, dont la vie fut une oraison et une contemplation continuelle,

Sainte Famille, consolation des affligés, espérance de ceux qui vous invoquent, et modèle de toute les familles chrétiennes,


Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous, Seigneur.


Jésus, écoutez-nous.

Jésus, exaucez-nous.

Prions


Seigneur Jésus, Fils unique qui par amour pour nous, vous êtes fait enfant et n'avez pas dédaigné de mener pendant trente ans une vie pauvre et cachée au monde, humblement soumis à Marie, votre mère, et à Joseph , accordez-nous la grace d'imiter ici bas, votre profonde humilité, afin que nous puissions avoir part à votre gloire dans le Ciel; Vous qui vivez et régnez en l'unité du Saint-Esprit, dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

sacrafamiglia_5

Téléchargez le texte des Litanies de la Sainte Famille (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 17:10 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

Litanies de saint Pérégrin

stpereg

Saint Pérégrin Laziosi

1265-1345

Fête le 1er mai

Dans sa jeunesse, Pellegrino Laziosi, né à Forli en Italie vers 1265, milita chez les Gibelin (selon la tradition, c'était le cas dans beaucoup de familles à Forli), ce qui le conduisit à s'opposer au frère Philippe Benizi, alors Prieur général de l'Ordre des Servites de Marie, on raconte que Pellegrino lui a donné une gifle, ensuite il se convertit et, vers trente ans, entra même dans cet ordre, dont il est maintenant un des saints les plus célèbres et les plus vénérés. Vers 60 ans, il fut miraculeusement guéri de la gangrène à la jambe droite, la veille du jour où il allait être amputé. Cette nuit là, veille de l'opération, Pérégrin se traîne devant le crucifix de la salle du chapitre pour y prier. S'étant endormi de lassitude, il voit le Seigneur Jésus descendre de la croix et lui guérir la jambe. Le matin, le médecin qui vient pour procéder à l'amputation, ne trouve plus trace ni de plaie ni de cicatrice. Stupéfait, il répand dans toute la ville la nouvelle de cette guérison miraculeuse, ce qui accroît encore la vénération dont on entourait le frère. Motif pour lequel aujourd'hui il est connu partout dans le monde comme le protecteur des malades du cancer. Il mourut au Couvent de Forli, le 1er mai 1345. Son corps repose en la basilique qui porte son nom à Forli.

42414446_d971d5972d_o

Litanies de saint Pérégrin

Seigneur, ayez pitié de nous.

Christ, ayez pitié de nous.

Christ, écoutez nous.

Christ, exaucez nous

Dieu, le Père du Ciel, ayez pitié de nous.

Dieu, le Fils, Rédempteur du monde, ayez pitié de nous.

Dieu, le Saint-Esprit,ayez pitié de nous.

Sainte-Trinité, un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous.

Sainte Marie, Mère des Douleurs, priez pour nous.

Saint Pérégrin, (après les invocations, on dit : priez pour nous).

Converti par les prières de Saint Philippe Benizi,

Affligé d'une tumeur cancéreuse,

Complètement guéri par la main tendue de Jésus crucifié,

Qui a accompli de nombreux miracles dans ta vie,

Qui multiplié des aliments et des boissons,

Qui guéri les malades par la puissance du Nom de Jésus,

Qui converti les pécheurs endurcis par la prière et le jeûne,

Plein de confiante dans la prière,

Plein austérité dans la pénitence,

Patient dans la souffrance,

Humble dans le saint sacerdoce,

Zèlé pour les âmes,

Secours des affligés,

Consacré à la Passion de Jésus et la douleur de Marie,

Victime avec Jésus et Marie pour le salut des âmes,

Guérisseur des malades,

Espoir de cas incurables

Patron universelle de tous qui souffrent du cancer,

Gloire de l'Ordre des Servites de Marie,

Agneau de Dieu qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous Seigneur.

Priez pour nous, ô glorieux saint Pérégrin,

Afin que nous soyons dignes des promesses du Christ.

Prions

Ô Dieu, soyez bon et écoutez les prières que nous vous présentons en l'honneur de saint Pérégrin, votre bien-aimé serviteur. Nous nous confions à son intercession, lui dont la vie vous était si agréable. Par le Christ, notre Seigneur. Amen.

17619

Prière à saint Pérégrin

Dieu qui, en saint Pérégrin, nous as donné un modèle de conversion et de persévérance, accorde-nous, à sa prière et à son exemple, de supporter avec courage les épreuves de cette vie pour entrer dans la joie du Royaume. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

348327908_dcd8b5d9ac

Téléchargez le texte des Litanies de Saint Pérégrin (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 16:44 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,