BookVerges1

Le Serviteur de Dieu Henri Vergès

Frère Mariste martyr en Algérie

1930-1994

Un homme qui a toujours tendu vers plus de limpidité et de simplicité. Né le 15 juillet 1930 dans les Pyrénées Orientales, France, à 12 ans, il commence son itinéraire vers la vie mariste. À 22 ans, il prononce ses vœux perpétuels comme Petit Frère de Marie. De 1958 à 1966 il est sous-maître des novices en Corrèze (Notre-Dame de Lacabane). Le 6 août 1969 il arrive en Algérie. Sa vie apostolique en ce pays connaît trois étapes: 1 de 1969 à 1976 il est directeur de l’école Saint-Bonaventure, à Alger; 2 de 1976-1988 il est professeur de mathématiques à Sour-El-Ghozlane ; 3 à partir de 1988 il travaille à Alger, responsable de la bibliothèque du diocèse que fréquentent plus de mille jeunes du quartier populaire de la Casbah.

Il est assassiné dans son bureau de travail, avec sœur Paul-Hélène, le 8 mai 1994, en début d’après-midi. Lors de ses funérailles, le jeudi 12 mai, Sans s’étonner de la présence de en la fête de l’Ascension, la croix, comme dans la vie de le Cardinal Duval déclare: ;«Le cher Frère Henri a été un témoin authentique de l’amour du Christ, du désintéressement absolu de l’Eglise et de la fidélité au peuple algérien. » Henri résumait ainsi son expérience vécue dans la maison de l’Islam: « C’est mon engagement mariste qui m’a permis, malgré mes limites, de m’insérer harmonieusement en milieu musulman, et ma vie dans ce milieu, à son tour, m’a réalisé plus profondément en tant que chrétien mariste. Dieu soit loué.» En 1986, il écrivait: «Laisser la Paix du Christ m’envahir toujours plus au plus intime de mon être. Patience, douceur envers moi-même, patience, douceur envers tous, en particulier les jeunes que le Seigneur me confie. Vierge Marie, fais de moi un instrument de paix pour le monde.» «Patience, persévérance calme et tranquille. Comme le semeur qui confie son grain à la terre et laisse le temps de Dieu faire son œuvre. Attitude essentielle pour un éducateur: d’autant plus que je ne connais pas le rythme de développement de chacun de ces jeunes. Dieu m’a simplement envoyé semer la graine dans tel champ choisi par Lui: semer donc en paix et lui laisser le soin de la croissance. Comme dans la vie de Jésus lui-même.»

Prières

Dieu notre Père, Ton serviteur Henri Vergès, vrai Petit Frère de Marie, “ A été un témoin authentique de l’amour du Christ, du désintéressement absolu de l’Église et de la fidélité au peuple algérien ”. Envoie sur nous ton Esprit, afin qu’à son exemple, “ Dans nos relations quotidiennes, nous prenions ouvertement le parti de l’amour, du pardon, de la communion contre la haine, la vengeance, la violence ”. Nous te le demandons par l’intercession de Marie, A toi, Père, qui vis et règnes avec Jésus, ton Fils, dans l’unité de l’Esprit, pour les siècles des siècles. Amen

Ô Père, le frère Henri Vergès a donné sa vie, à la suite de Jésus, dans la patience du quotidien, toujours disponible à ta volonté. Au milieu des jeunes, il a été un homme de foi et de bonté, serviteur des plus pauvres et des exclus, témoin authentique de l’amour du Christ. À son exemple, fais de nous des hommes et des femmes de dialogue avec nos frères de l’Islam, dans la discrétion et le respect. Que la joie pacifiée et toute simple qu’il manifestait, fruit de sa simplicité de vie et de sa proximité avec Marie, nous habite et attire vers ton Église ceux que tu mets sur notre chemin. Nous te le demandons par Jésus, ton Fils, Notre Seigneur et notre frère. Amen.

Relations de grâces et renseignements

www.champagnat.org