90026FG

Le Carême avec Jean Paul II

 

18 mars

« Glorifie le Seigneur, Jérusalem! Célèbre ton Dieu, ô Sion! » (Psaume 147).

A méditer

« On se tromperait si l'on pensait que les simples Chrétiens peuvent se contenter d'une prière superficielle qui serait capable de remplir leur vie. Face notamment aux nombreuses épreuves que le monde d'aujourd'hui impose à la Foi, ils seraient non seulement des Chrétiens médiocres, mais des « Chrétiens en danger ». Ils courraient en effet le risque insidieux de voir leur Foi progressivement affaiblie, et ils finiraient même par céder à la fascination de « succédanés ». »

Novo Millennio Ineute, n° 34

Fioretti

Issue d'une famille Protestante, je me suis fiancée à un jeune homme Catholique. Ensemble, nous avons décidé d'éduquer nos enfants dans la religion Catholique, car, contrairement à moi, mon fiancé pratiquait sa vie de Foi. Une fois mariée et mère, pour préserver l'harmonie familiale, je décidais de les suivre à la Messe tous les dimanches. A l'élection de Jean Paul II, j'ai été tellement touché par cet homme (sa foi, sa façon d'être, ses paroles...) que j'ai eu un élan du cœur et je me suis dit: « Je ne peux pas quitter cette terre sans rentrer dans l'Église Catholique! » Puis, aussitôt après, j'ai un peu reculé car je craignais de renier ma Foi Protestante. Un jour, la soeur de mon mari nous a témoigné de la beauté de ce qui se passait au Foyer de Charité de Chateauneuf-de-Galaure. Ayant remarqué que mon mari peinait alors un peu dans sa vie spirituelle, je lui ai proposé que nous allions faire une retraite ensemble dans ce lieu. Il a accepté. Pendant trois jours, je me suis réfugié dans la petite chapelle du Foyer. J'avais une soif très forte de l'Eucharistie. J'ai décidé d'aller voir un Prêtre. Je lui ai expliqué la situation et il m'a dit: « « Mais qu'est ce que vous attendez? » J'ai fondu en larmes. Et la démarche pour entrer dans L'Église a été très simple: j'ai signé un papier. Dès le lendemain, je communiais. Un an après, nous rencontrions la Communauté de l'Emmanuel dans laquelle nous sommes entrés.

Marie-Françoise, « Il est Vivant! » de mai 2005

Prière

Que tous les peuples Te connaissent, Toi Dieu, le Père de tous les hommes que Ton Fils, Jésus, est venu nous révéler, Toi qui nous as envoyé Ton Esprit pour nous communiquer les fruits de la Rédemption.

23 août 1997

Boîte à idée

Aujourd'hui, je prie pour mon évêque et pour le Pape.

Texte extrait du hors série de Carême 2009, du magazine « Il est Vivant! »

Pour recevoir chaque jour par e-mail la méditation du jour,

abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes.