24 février 2010

Les Quinze Vendredis du Cœur de Jésus 8/15

untitled

Les Quinze Vendredis du Cœur de Jésus

Don Tomaselli, Salésien de Don Bosco

Huitième vendredi

Réparation pour les mauvaises conversations

 

Lecture

 

Devant le tribunal de Dieu, il faudra rendre compte de tout ce que nous avons fait durant notre vie. Le Divin Juge compte même les paroles. Dans le Saint Evangile, on lit: « De chaque parole inutile, que les hommes auront prononcé, Je leur demanderai compte le jour du Jugement ». Combien de mots on prononce journellement dans le monde; mais tous sont-ils sensés et honnêtes? Si Jésus a jugé les paroles inutiles, comment jugera-t-Il les paroles immorales et malhonnêtes, les conversations sur les sujets délicats de la pureté, pour en rire et plaisanter sur ce que Dieu défend? D'ordinaire, ces conversations sont tenues par les personnes d'une moralité douteuse; puisque Jésus a dit Lui-même: « La bouche parle de l'abondance du cœur, et quand dans un cœur règne l'impureté, même les paroles, les regards et les plaisanteries sont portés au mal ». Les mauvaises conversations sont un péché grave. Il ne faut pas dire: « A présent, je suis grand, certaines choses, nous les connaissons déjà; ceux qui m'écoutent en savent plus long que moi ». Il est triste de constater que cela représente la plaie de la société: dans les réunions publiques ou privées, dans les ateliers, les bureaux, en voyage et même dans certaines familles, elles tiennent une place importante. Le Cœur de Jésus, gardien de toutes les âmes, est très offensé de toutes ces fautes. Toute mauvaise conversation est comme une épine qui blesse son Cœur. Qui doit le consoler? Ceux qui l'aiment vraiment. En ce huitième Vendredi, ayons l'intention de faire réparation à son Divin Cœur pour toutes les offenses qu'Il reçoit de la part de ceux qui parlent sans retenue. Qu'il ne nous arrive pas, à nous, âmes réparatrices, de tomber dans ce péché par des mots indécents et des phrases équivoques. Si, par le passé, nous nous sommes rendus coupables de telles fautes, gardons-nous-en à l'avenir. Souvenons-nous qu'elle doit être pure, la langue qui se met en contact avec Jésus dans la Sainte Communion. N'écoutons pas, avec complaisance, les mauvaises conversations qu'on oserait tenir en notre présence, car cela constituerait déjà une faite. Nous avons le devoir de l'empêcher dans la mesure du possible par une observation appropriée à leur libertinage. Le démon qui incite les mauvais à mal parler, fais hésiter les bons, par la peur du respect humain, afin que le mal s'accomplisse. Il est pourtant de notre devoir de faire taire de telles conversations; même s'il nous semble manquer de respect à intervenir, pour certaines personnes; il n'en est rien, celui qui se permet tel langage ne mérite aucun égard, rien que du mépris, car il offense la dignité des personnes qui l'écoutent; si l'on doit même perdre leur amitié, cela n'est pas un mal, mais un bien. Très souvent, la personne réprimandée n'ose plus continuer, et si des esprits forts critiquent votre intervention en vous traitant de bigot, ne vous troublez pas. En pensant qu'en faisant votre devoir, vous donnez gloire à Dieu et empêchez l'oeuvre de Satan.

 

Bouquet spirituel: Fuir les conversations immorales et faire un reproche à ceux qui les tiennent.

 

Prière: Chaque jour de la semaine, réciter 5 Notre Père, je Vous salue Marie et Gloire au Père en réparation des intentions du Vendredi.

www_St_Takla_org___Holy_Face_of_Jesus_11

Prière avant la Sainte Communion

 

O Jésus d'infinie Bonté, je me présente à Vous, en reconnaissant mon indignité. Vous voulez venir dans mon pauvre cœur pour le reposer, mon Jésus, Vous êtes trop offensé dans le monde et moi je désire réparer pour les amertumes que Vous causent les mauvaises conversations. Je voudrais avoir le Cœur de la Sainte Vierge Marie pour Vous recevoir dignement; de même que vous n'avez pas dédaigné la grotte de Bethléem, Vous venez dans mon cœur tout plein de désir de Vous consoler. Combien d'âmes, après d'être servies de leur langue pour le banquet Eucharistique, pour recevoir Votre Chair Immaculée, retournent à leur méprisable penchant. Pardonnez, Seigneur, pardonnez à ces pauvres âmes et pardonnez à moi-même mes fautes, car, dans le passé, je Vous ai offensé aussi. Je Vous promets, ô Doux Jésus, qu'à l'avenir, je serai vigilant, afin de ne me servir de ma langue que pour Votre Gloire et pour le bien. Vierge très Sainte et très Pure, obtenez-moi par cette Communion, la grâce de veiller jalousement à ne plus offenser Dieu par mes paroles et que chaque mot soit un hymne d'amour pour mon Créateur et Sauveur Jésus.

 

Pardonnez, Seigneur, à Votre peuple, ne Vous vengez pas pour l'éternité (X3)

sacre_coeur_detail