08_06_17_3054

Saint Pierre et Saint Paul

Apôtres du Seigneur

+ en 65 ou 66

Fête le 29 juin


Le 29 juin, l'Église honore à la fois saint Pierre et saint Paul, ces deux incomparables Apôtres, unis dans la foi, dans la prison et dans la mort. Toutefois, la fête du 30 juin nous donnant occasion de parler de saint Paul, bornons-nous aujourd'hui au prince des Apôtres. C'est à l'Évangile qu'il faut avoir recours pour connaître les détails de cette vie étonnante. Fils de pêcheur et pêcheur lui-même, simple, ignorant, sans éducation, il entend le Fils de Dieu lui adresser cet appel singulier: « Suis-Moi, Je te ferai pêcheur d'hommes ». Parmi tous les Apôtres, il brille par sa foi énergique et reconnaît en Jésus le Christ, Fils de Dieu. Il ne quitte jamais le Sauveur, il est de toutes les grandes occasions de la vie du Maître. Malgré son triple reniement au jour de la Passion, faute si noblement réparée ensuite, il est confirmé comme chef des Apôtres et chef de l'Église. Son siège renversera bientôt celui des Césars, et l'humble pêcheur aura un nom plus immortel que les plus grandes célébrités de tous les siècles. Jésus avait dit autrefois à Ses Apôtres: « Le disciple n'est pas plus que le Maître; si on Me persécute, on vous persécutera ». Saint Pierre devait avoir, en effet, le sort de Jésus-Christ et arroser de son sang l'Église naissante. Touché par les larmes des fidèles, non mû par la crainte, Pierre songea d'abord à fuir la persécution que venait de soulever l'empereur Néron; mais, comme il sortait de Rome, il vit le Christ Se présenter à lui: « Où allez-Vous, Seigneur, Lui dit-il. « Je vais à Rome, dit Jésus, pour y être crucifié de nouveau ». A ces mots, le Sauveur disparut, et Pierre comprit qu'il devait revenir à Rome pour y être crucifié. Le prince des Apôtres eut à endurer les souffrances d'un long emprisonnement; il eut du moins la consolation d'y être le compagnon de saint Paul et de consommer son sacrifice le même jour que lui. Pierre fut condamné au supplice de la Croix; mais, par humilité, se jugeant indigne d'être crucifié comme le divin Maître, il demanda à être crucifié la tête en bas, ce qui lui fut accordé. Arrivé au lieu du supplice, Pierre ne put contenir la joie de son coeur: « C'est ici l'arbre de vie, cria-t-il au peuple, l'arbre où a été vaincue la mort et le monde racheté. Grâces à vous, Fils du Dieu vivant! »


Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950.

00974_hires

Neuvaine en l'honneur des Saints Apôtres Pierre et Paul


Elle commence le 20 Juin mais peut être dite a tout moment de l'année


V. Dieu, venez à mon aide.

R. Seigneur, hâtez-vous de me secourir.

Gloire au Père, etc.


Premier jour


Princes glorieux des Apôtres, saint Pierre et saint Paul, qui avez été les premiers à prêcher la doctrine céleste, et qui les premiers l'avez mise en pratique; vous dont les actions n'ont jamais eu d'autre motif que la volonté divine; vous dont la mort n'a été qu'un holocauste de l'obéissance la plus généreuse, obtenez-nous, ô disciples privilégiés de Jésus-Christ, cet esprit évangélique de parfait obéissance qui montre en nous de fidèles imitateurs de vos exemples; faites que nous accomplissions en tout la volonté divine jusqu'à la mort; afin qu'après avoir suivi fidèlement Jésus-Christ avec vous, sur la terre, nous puissions aussi être reçus dans le ciel, pour y chanter les victoires de la Divine Miséricorde, qui sont préparées à ceux qui sont véritablement obéissants.


Notre Père, je Vous salue Marie, gloire au Père


Deuxième jour


« Faites pénitence de vos péchés », voilà, ô Saint Pierre, quelle a été ta conclusion de votre premier discours, et voilà qu'elle est la maxime fondamentale que vous n'avez jamais cessé d'annoncer à tous les hommes, pendant le cours entier de votre Apostolat. Vous, glorieux saint Paul, en justifiant, auprès du roi Agrippa, votre prédication, vous avez pu lui dire qu'elle consistait principalement à annoncer aux hommes la pénitence, et à les engager tons à se convertira Dieu et à faire des œuvres d'une sincère repentance. Ces instructions, ô saints Apôtres, vous nous les faites à nous aussi dans vos divines Épîtres. Que vos voix célestes aient une force irrésistible sur nos cœurs, qu'elles nous  saisissent d'une terreur salutaire, qu'elles nous portent à verser des larmes de contrition, et à persévérer dans l'imitation de votre ardeur à pratiquer la pénitence, afin que nous obtenions, au ciel, cette joie qui est réservée à tous ceux qui, sur la terre, versent des larmes de contrition.


Notre Père, je Vous salue Marie, gloire au Père


Troisième jour


Princes glorieux des Apôtres, saint Pierre et saint Paul, vous avez été pour tout l'univers, et d'une manière toute spéciale pour Rome, les premiers ministres de l'Évangile de Jésus-Christ et les premiers fondateurs de sa foi. Regardez-nous, ô saints Apôtres, avec la même bonté avec laquelle vous avez regardé les premiers chrétiens obtenez-nous cette foi vive, efficace, sincère, généreuse  qui les a sanctifiés, par le ministère de votre Apostolat. Ils ont été un glorieux monument de la puissance de votre ministère Apostolique; faites que nous soyons, nous aussi, un monument non moins admirable de la puissance de votre protection. Que nos actions, que nos mœurs ressemblent parfaitement aux actions et aux mœurs de ces heureux chrétiens, puisque nous leur sommes entièrement unis par la pratique de la même Foi Divine; et obtenez-nous que nous soyons au Ciel, avec Jésus-Christ, les héritiers de l'éternelle félicité dont ils jouissent, après avoir été, sur la terre, par la Miséricorde de Dieu, les héritiers de leur foi.


Notre Père, je Vous salue Marie, gloire au Père


Quatrième jour


Vous nous dites dans vos, ô Prince glorieux des Apôtres, saint Pierre: « Souvenez-vous mes frères, que Jésus-Christ nous a régénérés par sa résurrection et nous a donné une vive espérance de ressusciter un jour avec lui et que cette cette espérance, si nous la gardons jusqu'à la mort, nous mettra en possession de l'héritage qui ne périra jamais ». Et vous, glorieux Saint Paul, vous écriviez aux fidèles que dans la voie du Seigneur on rencontre beaucoup de tribulations, mais qu'avec l'espérance en Jésus-Christ on les surmonte, parce que cette espérance ne peut nous tromper. Vous, Saints Apôtres, vous avez possédé à la plus haute perfection cette vertu divine. Vous en avez éprouvé sur la terre les effets les plus merveilleux, et vous en êtes très abondamment récompensés dans le Ciel. Par cette espérance héroïque que vous a accordé Jésus-Christ sur la terre, par ces fruits glorieux que donna cette même vertu à votre Apostolat, et par cette récompense immense quelle vous a valu dans le ciel, obtenez-nous à tous une espérance chrétienne, inébranlable et généreuse qui nous obtienne la grâce d'observer la Loi de Dieu et nous procure le Salut éternel; que cette espérance nous encourage, et nous porte à coopérer fidèlement à toutes ses grâces et nous mette en possession de l'éternel héritage dans le Ciel.


Notre Père, je Vous salue Marie, gloire au Père


Cinquième jour


Glorieux Princes des Apôtres, Saint Pierre et Saint Paul, modèles très parfaits de la patience Chrétienne, vous avez montré, par l'exercice continuel et héroïque de cette vertu, que vous étiez de vrais ministres de Dieu et ses dignes ambassadeurs auprès des hommes, pour leur prêcher les vérités éternelles. Tous le terre a été témoin des exemples prodigieux de patience que vous avez donnés, mais Rome surtout en a été le théâtre plus longtemps que les autres contrées et d'une manière bien plus spéciale. Depuis plus de dix-neufs siècles, Rome continue de se rappeler et d'honorer avec piété, les maisons, les prisons, les chaines, les croix, que vous avez consacrées par les actes les plus héroïques de votre patience; et ce furent ces mêmes actes de patience qui engagèrent une multitude innombrable de Romains à embrasser la loi de Jésus-Christ, et à l'embrasser avec une telle ardeur  qu'un très grand nombre d'entre eux la scellèrent de leur sang et rivalisèrent avec vous de patience par le martyre. Que votre exemple exerce toujours une grande puissance sur nous tous, ainsi qu'il l'a fait sur nos sur glorieux devanciers; et que tant de saints monuments de votre patience conservés dans cette ville auguste, lui  conservent, à jamais, avec l'honneur d'abriter paisiblement dans son sein le Vicaire de Jésus-Christ, la gloire ineffable d'être le centre de la vérité, pour tout l'univers; que ces monuments, en portant an loin l'influence salutaire de votre vertu, nous fassent, embrasser courageusement la croix, et marcher généreusement sur les traces de Jésus-Christ, jusqu'à ce que nous parvenions, avec vous, dans son royaume et que nous trouvions en lui le repos éternel.



Notre Père, je Vous salue Marie, gloire au Père


Sixième jour


Princes glorieux des Apôtres saint Pierre et saint Paul, c'est à votre prédication, à votre zèle que l'Église Catholique doit sa propagation, son établissement et sa conservation. Vous, Saint Pierre, peu avant de sacrifier votre vie pour Jésus-Christ,vous avez promis avec un zèle tout paternel, à tous les chrétiens, que vous les auriez toujours présents à votre esprit et que vous vous souviendriez d'eux dans la joie du Seigneur. Votre zèle, Saint Paul. vous a porté à pourvoir, tandis que vous étiez ici-bas. aux besoins non-seulement de ceux qui vivaient alors, mais aussi de ceux qui existeraient dans les siècles à venir. Que vos soins affectueux soient donc constants et efficaces pour nous aussi;  faites encore pour nous ce que vous avez promis que par votre intercession, le Dieu tout-puissant lève sur nous sa main bienfaisante, ainsi qu'il la leva jadis sur tant de peuples, par la vertu de votre prédication. Que le Seigneur donne à ses ministres cette vertu qu'il vous a donnée, qu'il conserve, dans toute l'Église, cette Religion sainte que votre dévouement y a fondée, et que toutes les ovations confessent et adorent le Père, le Fils et le saint Esprit, unique dans sa nature, mais Dieu en trois personnes.


Notre Père, je Vous salue Marie, gloire au Père


Septième jour


O Princes glorieux des Apôtres, saint Pierre et saint Paul, les heureux habitants de Home sont le monument le plus admirable et le plus glorieux de votre superbe charité. L'antique, la superbe Rome a bu au calice infâme de toute sorte de dissolutions et d'impiétés: elle s'est abreuvée du sang d'innombrables martyrs de Jésus-Christ, et en punition d'une si grande scélératesse et de tant de sacrilèges, elle a été ruinée et elle ne subsiste plus. Rome qui existe aujourd'hui doit son existence et sa gloire à la Chaire Apostolique, à vos cendres, à vos tombeaux vénérables, ô Princes des Apôtres. Regardez donc votre cité, et continuez de lui accorder, pour les siècles à venir, les bienfaits de votre protection. Éloignez, de cette ville et de tous ceux qui l'habitent, ces vices qui ont ruiné Rome antique et coupable. Faites les croître et se perfectionner dans toutes les vertus qui doivent briller dans la Métropole de la Sainte Religion de Jésus-Christ, et rendez ainsi de plus en plus vénérable et glorieuse la Chaire suprême de la Vérité. Prenez sous votre protection spéciale notre Saint Père le Pape, le Sacré Collège, les Évêques et tous les Pasteurs des âmes, les Rois et tous ceux qui gouvernent les empires de la terre, les peuples chrétiens, pour qu'ils honorent la religion par une vie sainte, les nations infidèles, schismatiques et hérétiques, pour qu'elles parviennent à la connaissance de la Vérité, tous les justes, pour qu'ils persévèrent dans la Justice, tous les pécheurs, pour qu'ils se convertissent, enfin tous les fidèles trépassés, afin que tous parviennent à la gloire éternelle, après avoir été, toute leur vie, attachés à la Religion que vous avez fondée.


Notre Père, je Vous salue Marie, gloire au Père


Huitième jour


Princes glorieux des Apôtres saint Pierre et saint Paul, pour faire éclater la gloire de votre protection, pour rendre votre pouvoir aimable et terrible, tout à la fois, à l'univers et surtout à Rome, vous avez jadis excité le grand saint Léon à réprimer l'orgueil et la fureur d'Attila, qui menaçait de ruiner entièrement l'Italie et principalement la ville de Rome. Ce roi barbare vous vit alors, debout à côté de ce Pontife vénérable: il vit votre bras armé du glaive du Seigneur; il vit l'attitude formidable avec laquelle vous menaciez sa vie, s'il refusait de vous obéir. Il pâlit, il trembla, ce barbare, il respecta Léon, il l'honora, il lui obéit, et, au grand étonnement de tout l'univers. il rebroussa chemin. Ce fut ainsi que Rome fut sauvée par vous du carnage et de toute sorte de calamités. O puissance  admirable! O confusion de l'orgueil humain! O gloire immense de la protection Apostolique! Daignez, ô saints Apôtres, lever pour nous aussi vos mains bienfaisantes et redoutables. Assistez-nous et défendez-nous contre les ennemis de la loi de Jésus-Christ; humiliez-les par votre voix puissante; confondez-les et amenez-les à des sentiments de repentir; afin que, connaissant, eux aussi, et confessant Jésus-Christ. ils aient le bonheur de se sanctifier et d'opérer sûrement leur salut.


Notre Père, je Vous salue Marie, gloire au Père


Neuvième jour


Princes glorieux des Apôtres, Saint Pierre et Saint Paul, vous avez obtenu du Seigneur les grâces les plus précieuses et les plus abondantes de l'esprit de Jésus-Christ. Cet Esprit est un esprit d'amour et de charité, et ce fut l'esprit de la Charité et de l'amour qui anima sans cesse vos actions Apostoliques. Par cet Esprit, vous avez sanctifié le monde entier et Rome en particulier. Sur ce théâtre de  l'univers, tantôt dans les prisons, tantôt chargés de fers, sur les échafauds et sous les bras meurtriers des bourreaux, vous avez montré aux hommes ce que peut opérer dans un cœur chrétien l'amour pour Jésus-Christ. Comme monument indestructible de cet amour, vous avez voulu que Rome fût l'héritière de votre dépouille mortelle; que la reposassent vos restes vénérables; que là fussent glorifiés vos tombeaux sacrés. Ah! que de si précieux monuments ne soient pas inutiles pour nous, et que cette terre, consacrée par votre sang et par l'acte le plus sublime et le plus parfait de votre amour pour Dieu, soit toujours fécondée par cette charité divine. Que cette charité embrase, par votre intercession, tous nos cœurs; que ces jours, voués au souvenir de votre charité divine, s'écoulent pour nous dans de continuels exercices de cette vertu; que l'esprit de charité pour Jésus-Christ anime les jours que nous avons encore à passer sur la terre, et que notre dernier acte ici bas soit un acte parfait de charité qui, mettant un terme à nos jours mortels, soit le commencement des jours immortels, pendant lesquels nous pourrons, avec vous, aimer, bénir, remercier le Père, le Fils et le saint Esprit, dans les siècles des siècles. Ainsi-soit-il.


Notre Père, je Vous salue Marie, gloire au Père


Prière

A dire chaque jour pendant la Neuvaine


Très-saints Princes des Apôtres, Pierre et Paul, nous, vos humbles et dévots serviteurs, bénissons, louons et remercions Notre Seigneur Jésus-Christ de ce qu'il a voulu vous désigner comme protecteurs et patrons de toute l'Église catholique. Vous avez été pour tout l'univers les premiers prédicateurs des vérités évangéliques, les fondateurs de la Religion Chrétienne, de très parfaits modèles de toutes les vertus et les principaux ministres des plus grandes miséricordes de Dieu. Vous, très-saints Princes des Apôtres, vous, nos maîtres; nos avocats, nos pères, du haut de ces trônes tout brillants d'une lumière immense, sur lesquels vous êtes assis dans le royaume céleste, fixez toujours des regards de bienveillance sur toute la sainte Église catholique. Que vos oreilles, que vos yeux soient ouverts continuellement sur elle; regardez ses besoins, écoutez ses prières, exaucez ses vœux. Priez sans relâche, et implorez de Dieu toutes sortes de faveurs pour la chrétienté. C'est vous qui l'avez établie, c'est vous qui l'avez conservée jusqu'à ce jour, et ce sera vous aussi qui, par votre patronage, garderez toujours au milieu d'elle la Chaire infaillible des éternelles vérités. Tendez à Celui, qui y est assis et qui nous gouverne, votre main bienfaisante, et donnez-lui ce glaive d'or, qui est le glaive de la Divinité, et qui exterminera glorieusement tous les ennemis de la vérité. Que par vous la loi, la paix, la charité de Jésus-Christ règnent dans tout l'univers; protégez tous les habitants de cette ville, tous les membres de ce Diocèse,et faites régner d'une manière spéciale parmi nous ces mêmes vertus célestes, afin que, par votre intercession, nous et tous nos frères en Jésus-Christ, nous accomplissions constamment ses préceptes évangéliques et que, par là, nous ayons le bonheur de partager avec vous le royaume éternel. Ainsi-soit-il.


Antienne: Aujourd'hui, Simon Pierre est monté sur la croix; aujourd'hui, celui qui a les clefs du royaume des cieux est allé plein de joie à Jésus-Christ; aujourd'hui, l'Apôtre saint Paul, la lumière de l'univers, abaissé la tête sous l'épée, et a reçu !a couronne du martyre pour le nom de Jésus-Christ.


R. Ils ont annoncé les œuvres de Dieu.

V. Et ils ont eu l'intelligence de ses ouvrages.


Prions


Seigneur, rendez-vous présent à nos supplications; et pleins de confiance dans votre miséricorde nous vous demandons, par l'intercession de vos saints Apôtres, Pierre et Paul, de nous secourir du haut du ciel, dans votre bonté. Par Jésus-Christ, Notre-Seigneur. Ainsi-soit-il.


Prière

a dire à la fin du dernier jour de la Neuvaine


O saints Apôtres, Pierre et Paul, moi N, je vous choisis, aujourd'hui et pour toujours, connue mes protecteurs et mes avocats. Je me réjouis humblement avec vous, saint Pierre Prince des Apôtres, parce que vous êtes cette pierre sur laquelle Jésus-Christ a bâti son Église, et avec vous, saint Paul, choisi de Dieu comme un vase d'élection, et pour prêcher la vérité dans  tout l'univers. Obtenez-moi, je vous prie, une foi vive, une ferme espérance et une Charité parfaite, un détachement complet de moi-même, le mépris du monde, la patience dans les adversités, l'humilité dans la prospérité, le recueillement dans l'oraison, la pureté du cœur, l'intention sainte dans mes actions, le soin de m'acquitter des devoirs de mon état, la fidélité dans mes propos, la résignation à la volonté divine, et la persévérance dans la Grâce de Dieu jusqu'à la mort, afin qu'ayant surmonté, par votre intercession et vos mérites, les tentations du monde, du démon et de la chair, je me rende digne de paraître eu présence du suprême et éternel pasteur des âmes, Jésus-Christ, qui, avec le Père et le saint Esprit, vit et règne dans les siècles des siècles, pour jouir de lui et l'aimer éternellement. Ainsi-soit-il.


Notre Père, je Vous salue Marie, gloire au Père


Par un Rescrit du 28 juillet 1778, le Pape Pie VI accorda 100 jours d'indulgences à tous les chrétiens qui, contrits, récitent au moins une fols par jour la prière suivante, avec un Pater, Ave et Gloria en l'honneur des saints Apôtres Pierre et Paul : et l'indulgence plénière si, en quelque fête que ce soit ou de saint Pierre ou de saint Paul, ou bien en quelqu'un des neuf jours qui précèdent ces fêtes ou, des huit qui les suivent, après s'être confessés et avoir communié, ils visitent dévotement une église ou un autel dédié aux mêmes Apôtres, et y récitent l'oraison ci-dessous, en priant en outre pour la Sainte Église et pour le Souverain Pontife.


Imprimatur

+ Ig. Episc Marianopolitanus

Synaxe_Apotres

Télécharger le texte de cette Neuvaine (pdf) en cliquant ici