litany32_olsheart2

Le Mois de Notre Dame du Sacré Cœur

Cinquième jour

Cinquième Considération

Notre Dame du Sacré Cœur première apôtre du Cœur de Jésus dans le Mystère de la Visitation

L'apostolat du Sacré Cœur

« Voici sur les les montagnes les pieds de Celui qui évangélise et annonce la Paix » (Nahum 1: 15)

Que veut le Cœur de Jésus dès ses premiers battements? Glorifier Dieu par le salut des âmes et répandre sur l'univers entier les flammes de l'amour divin dont il est consumé. « Je suis venu , dit-il, mettre le feu sur la terre, et quel est mon désir, sinon de le voir s'étendre ? » Admise aux plus intimes secrets de ce Cœur Sacré, Marié, au premier instant de sa maternité divine, conspire saintement avec son divin Fils pour l'exécution d'un si grand dessein. Reine des Apôtres, elle fait la première ressentir au dehors les puissantes influences de ce Cœur souverainement adorable, de ce Cœur qui repose sur le sien. qu'Elle vient de former de sa substance et sur lequel Elle exerce déjà un doux empire. Elle quitte sa demeure, franchit, malgré les difficultés de la route, toutes les distances; Elle traverse les montagnes pour se rendre auprès d'Élisabeth. Que va-t-Elle y faire ? Elle va porter dans sa maison un trésor qu'Elle possède, un trésor qui lui appartient: c'est le Cœur du Rédempteur; c'est le Cœur du Verbe incarné dans son chaste sein; c'est le Cœur de son Fils qui renferme le bonheur et le salut; Elle est heureuse d'être déjà l'apôtre de son amour et de sa miséricorde et de répandre sur les âmes les grâces dont Elle est la dispensatrice; Elle montre déjà qu'elle est Notre-Dame du Sacré-Cœur. La conversation intérieure du Cœur de Jésus trompe la longueur de la route, embrase l'âme de Marie au point qu'arrivée aux portos d'Hébron, Elle peut dire comme les disciples d'Emmaüs aux portes de Jérusalem: Mon cœur ne brûlait-il pas d'une vivante flamme lorsque ce Dieu caché me parlait le long du chemin? Comme le parfum trahit la fleur, comme l'éclat du soleil précède sa venue, la sainteté de Celui que Marie porte avec Elle a fait goûter ses attraits puissants dans la maison d'Élisabeth. La mère du Précurseur s'avance pleine de joie vers Marie et s'avoue hautement indigne de tant de bontés. « D'où me vient ce bonheur que la Mère de mon Dieu daigne me visiter? A peine votre voix a-t-elle frappé mon oreille que mon enfant a tressailli d'allégresse dans mon sein. Vous êtes bien heureuse d'avoir cru, parce que toutes les paroles du Seigneur s'accompliront en vous ». Elisabeth est la première créature humaine qui reconnaisse publiquement le mystère opéré dans Marie. Au nom des patriarches et des Apôtres, au nom des Anges et des hommes, elle remercie la Vierge d'avoir donné son consentement aux volontés du Très-Haut. Elle ne peut voir de ses yeux le chef-d'œuvre de l'infinie Sagesse, le Verbe fait chair, mais elle éprouve déjà les vertus toutes-puissantes qui s'échappent par Marie du Cœur de ce Dieu fait homme par amour pour nous. Elle peut déjà nommer l'auguste Vierge Notre-Dame du Sacré-Cœur. Jean, dont la mission sublime est d'être ici bas le précurseur de Jésus, fait éclater sa joie à l'approche de son Maître ; il tressaille d'allégresse; il lui tarde d'avoir une voix pour annoncer à tous que le royaume du Ciel est proche. On dirait qu'il entend déjà le Père céleste prononcer sur l'Enfant-Dieu ces paroles qui feront retentir un jour les bords du Jourdain : Voici mon Fils bien-aimé en qui j'ai mis toutes mes complaisances.

Pour Marie, Elle fait entendre un chant d'amour dont l'univers entier depuis dix-huit siècles est heureux de se faire l'écho, et que le Ciel lui-même répète avec joie: « Mon âme, s'écrie-t-Elle, glorifie maintenant le Seigneur... Magnificat anima mea Dominum... Le Tout Puissant a fait en moi de grandes choses... » Il l'a rendue Mère de Dieu et établie Souveraine de son Cœur. Aussi toutes les générations la proclament-elles Bienheureuse. Relisons et méditons dans le silence de notre âme ce sublime cantique de l'auguste Vierge; écoutons cette céleste harmonie s'échappant de son cœur, inspirée par le Cœur de Jésus dont Elle est la Reine, et nous comprendrons des choses que la plume ne peut écrire ni la langue exprimer...

Oh ! si nous pouvions, à l'exemple de Marie, rendre nos frères participants des bienfaits du Sauveur; si nous pouvions, embrasés de l'amour de son adorable Cœur, répandre dans d'autres cœurs le feu divin, le véritable feu sacré, que nos pas seraient beaux sur cette terre; que notre vie serait bien employée! que de nouveaux Jean-Baptiste naîtraient peut-être au souffle de notre parole! que de cœurs sanctifiés! que d'âmes sauvées ! Pour obtenir cette consolante faveur du Ciel, empruntons les accents de notre Mère et, avec son secours ne cessons jamais de remercier Dieu de toutes les grâces qu'il nous a faites, en nous donnant à la fois et le sacré Cœur et Marie qui en est la Dame, c'est-à-dire la souveraine maîtresse.

Allégorie

Par les ordres de l'impie Aman la nation juive allait périr, lorsque Dieu suscita un songe au sage Mardochée. Il vit une faible source qui devint un fleuve, et ce fleuve se changea en lumière, et cette lumière en soleil, et ses eaux resplendissantes de clarté se répandaient partout avec abondance. Or, cette vision, dit le texte sacré, signifiait Esther, qui devait sauver son peuple de la mort. Sous ce gracieux symbole, qui ne reconnaîtrait encore mieux Marie? Toutes les nations étaient assises à l'ombre de la mort et le démon méditait la ruine du genre humain, lorsque d'une humble maison de Nazareth sortit une petite source, faible en apparence, mais plus limpide que l'azur du ciel. Cette source portait en elle toutes les eaux de la grâce et toutes les splendeurs de la divinité; Elle portait le Cœur de Jésus. Comme un fleuve qui va s'agrandissant de jour en jour, Marie pleine de grâce inonda tout de ses bienfaits ; Elle répandit l'allégresse dans la demeure d'Élisabeth et toutes les générations furent aussi appelées à recevoir les dons de la Vierge des vierges. C'est pourquoi Marie nous apparaît tantôt comme ce fleuve inépuisable qui réjouit la cité de Dieu, et tantôt comme la femme mystérieuse revêtue du soleil. Partout Elle apporte la lumière et la joie. Pourquoi ? parce qu'Elle a la clef du Cœur de son Fils, qui est la source intarissable de toutes les grâces et qu'Elle peut l'ouvrir à son gré.

Histoire

« Je vous adresse, mon Révérend Père, un souvenir en actions de grâces, que je vous prie de mettre aux pieds de Notre-Dame du Sacré-Cœur. Une faveur signalée vient de m'être accordée par cette bonne Mère; voici à quelle occasion: Gardant la chambre et le lit depuis de longues années, par suite d'une longue et cruelle maladie, et en dernier lieu épuisée par deux mois de souffrances morales et physiques, je voyais venir une nouvelle peine qu'il me faudrait supporter: la douleur de ne pouvoir assister à la première communion de mon plus jeune fils. Cette pensée pour moi était si cruelle, que je n'avais pas le courage de m'y arrêter. Un lundi, 2 mai, ma fille m'apporta, de la part d'une des dames de sa pension, une notice sur Notre Dame du Sacré-Cœur, en me conseillant d'invoquer Celle qui est toute-puissante sur le Cœur de son divin Fils. Mes enfants et moi nous commençâmes immédiatement à prier cette bonne Mère,sous ce titre si grand et si doux. Notre confiance était ferme. Nous ne fûmes pas trompes dans notre attente : je sentis un mieux inespéré, et le jeudi suivant, 5 mai, on me transporta à la pension, où. j'ai pu assister à la touchante cérémonie de la première communion de mon enfant. Je demeurai à jeun malgré la musique et la prédication, ce que l'état de mon cerveau ne me permettait pas de supporter depuis bien des années. Le mieux a continué avec quelques alternatives sans doute, mais je ne puis m'empêcher de regarder ce qui s'est passé le 5 mai et mon état actuel comme l'effet d'une protection miraculeuse... Malgré des épreuves multipliées, je ne suis pas retombée dans mon ancien état. A chaque instant il me semble toucher à mes plus mauvais jours, mais on dirait qu'une main toute-puissante me retient au bord du précipice. Comment ne pas voir que c'est la main de Notre-Dame du Sacré-Cœur qui me protège!... Quand on considère toute chose au flambeau de la foi, la vie, même an milieu des amertumes, paraît toute autre qu'elle n'est aux yeux du vulgaire. Dieu gouverne tout avec une sagesse infinie et une grande miséricorde. Mais Dieu est juste et nous en sentons parfaitement les effets. Si une mère intercède en faveur de ses enfants, rarement il se trouve un cœur assez dur pour résister à ses prières et à ses larmes. Marie est notre mère, Mère bien-aimée du ciel, qui contrebalance plus d'une fois la juste rigueur dont Dieu châtie le coupable. En l'invoquant sous un titre qui flatte à la fois son amour de Mère de Dieu et de Maitresse du Cœur de Jésus, rien ne saurait résister à ces deux titres. Elle les présente à son divin Fils, et les grâces les plus abondantes viennent consoler les cœurs affligés. C'est ainsi qu'une mère désolée, vivant au milieu de souffrances morales et physiques, implore Marie; et un matin, jour le plus heureux pour une mère, une douce espérance descend du Ciel; elle se sent assez forte pour assister au spectacle si beau de la première communion de son enfant. Heureuse mère!... qui sait faire remonter au Ciel toute la reconnaissance dont son cœur est rempli! Gloire et amour à Notre-Dame du Sacré-Cœur!

Prions les uns pour les autres

« En ce mois de marie que maman Marie intercède auprès de son fils pour le visas de mon fils en cote d'ivoire et aussi de la situation britannique de mon partenaire. Aussi qu'elle me permette d'avoir un cœur semblable a son Cœur ». (M.S.)

« Comme une mendiante, je continue à demander des prières pour un enfant de 10 ans, Andrea...(à Turin – Italie) paralysé cloué dans un lit d'hôpital, il ne parle pas, même pas pour dire combien il souffre... Notre-Dame du Sacré Cœur ayez pitié de cet enfant… Saint Joseph, berce dans tes bras cet enfant ... soulève ses souffrances muettes... » (L.C.)

« Merci à notre maman du ciel je t'aime très fort je te confie toute ma famille et tous ceux que j'aime veille sur eux, merci pour toutes les grâces que tu nous donnes ». M.J.)

« Merci maman Marie pour la maison de la famille Assemien ». (M.S.)

« Marie, je vous confie mon mari Antoine, qui est toujours bien malade, pour que mon fils Patick puisse fonder un foyer, comme il le souhaite avec une fille croyante. Puisse aussi pour moi -même pour mes problèmes de santé que je puisse faire face aux difficultés actuelles et accompagner mon mari dans la patience et la paix. Merci à Notre Dame du Sacré Cœur ». (M. P.)

« En ce mois de marie. je demande a maman Marie de nous aider moi et mon époux qui sommes dans une situation triste en ce moment car nous avons perdu notre bébé et nous voulons que nos coeur soient tournés vers la prière toujours. nous demandons surtout beaucoup de prière que Dieu nous donne d'autres enfants ». (K.J.)

« De tout mon cœur, Maman Marie intercède  auprès de ton fils Jésus pour que le cœur de Victor soit touché aujourd’hui et à jamais ; qu’il reçoive Dieu dans son cœur et se remette sur le bon chemin. Maman Marie qui défait les nœuds, je te confie ce nœud de la maladie de mon grand Frère .Vois Maman Marie la souffrance de sa femme et de ses enfants. Couvre  les de ton manteau maternel et intercède pour eux ». (T.Z.)

« En ce mois marial, que la vierge Marie puisse m'envelopper de sa paix. Car j'en ai besoin suite au décès de mon époux; je vous confie ma fille Ranz Pétunia dans vos prières afin qu'elle puisse réussir brillament au baccalauréat série A1. Merci ». (M.D.)

« Par l'intercession de notre dame de la paix, prions pour que son fils notre Seigneur Jésus-Christ  ramène la paix en Côte d'Ivoire » (J.N.)

« Sainte Vierge Marie, notre Maman du ciel, intercède pour ma nièce Sylvie, pour trouver un appartement plus grand afin de loger toute sa famille je te remercie de toutes les grâces que tu nous donnes. sainte vierge marie je t'aime très fort. » (M.J.)

« Maman marie intercède auprès de ton fils et obtient pour Nyarko son affectation, pour Ghislain la réussite aux concours de l'école de police ». (N.D.)

« Que notre Dame du Sacré Cœur protège mon fils Junior qui se trouve loin de moi. Merci ». (M.D.) 

 

En ce mois de Marie, si vous avez des intentions à confier à la prière des internautes, envoyez-les à franck.monvoisin@laposte.net

Si vous souhaitez recevoir la méditation quotidienne du Mois de Notre Dame du Sacré Cœur, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes

430_001