04 mai 2010

Le Mois de Notre Dame du Sacré Cœur

litany32_olsheart2

Le Mois de Notre Dame du Sacré Cœur

Cinquième jour

Cinquième Considération

Notre Dame du Sacré Cœur première apôtre du Cœur de Jésus dans le Mystère de la Visitation

L'apostolat du Sacré Cœur

« Voici sur les les montagnes les pieds de Celui qui évangélise et annonce la Paix » (Nahum 1: 15)

Que veut le Cœur de Jésus dès ses premiers battements? Glorifier Dieu par le salut des âmes et répandre sur l'univers entier les flammes de l'amour divin dont il est consumé. « Je suis venu , dit-il, mettre le feu sur la terre, et quel est mon désir, sinon de le voir s'étendre ? » Admise aux plus intimes secrets de ce Cœur Sacré, Marié, au premier instant de sa maternité divine, conspire saintement avec son divin Fils pour l'exécution d'un si grand dessein. Reine des Apôtres, elle fait la première ressentir au dehors les puissantes influences de ce Cœur souverainement adorable, de ce Cœur qui repose sur le sien. qu'Elle vient de former de sa substance et sur lequel Elle exerce déjà un doux empire. Elle quitte sa demeure, franchit, malgré les difficultés de la route, toutes les distances; Elle traverse les montagnes pour se rendre auprès d'Élisabeth. Que va-t-Elle y faire ? Elle va porter dans sa maison un trésor qu'Elle possède, un trésor qui lui appartient: c'est le Cœur du Rédempteur; c'est le Cœur du Verbe incarné dans son chaste sein; c'est le Cœur de son Fils qui renferme le bonheur et le salut; Elle est heureuse d'être déjà l'apôtre de son amour et de sa miséricorde et de répandre sur les âmes les grâces dont Elle est la dispensatrice; Elle montre déjà qu'elle est Notre-Dame du Sacré-Cœur. La conversation intérieure du Cœur de Jésus trompe la longueur de la route, embrase l'âme de Marie au point qu'arrivée aux portos d'Hébron, Elle peut dire comme les disciples d'Emmaüs aux portes de Jérusalem: Mon cœur ne brûlait-il pas d'une vivante flamme lorsque ce Dieu caché me parlait le long du chemin? Comme le parfum trahit la fleur, comme l'éclat du soleil précède sa venue, la sainteté de Celui que Marie porte avec Elle a fait goûter ses attraits puissants dans la maison d'Élisabeth. La mère du Précurseur s'avance pleine de joie vers Marie et s'avoue hautement indigne de tant de bontés. « D'où me vient ce bonheur que la Mère de mon Dieu daigne me visiter? A peine votre voix a-t-elle frappé mon oreille que mon enfant a tressailli d'allégresse dans mon sein. Vous êtes bien heureuse d'avoir cru, parce que toutes les paroles du Seigneur s'accompliront en vous ». Elisabeth est la première créature humaine qui reconnaisse publiquement le mystère opéré dans Marie. Au nom des patriarches et des Apôtres, au nom des Anges et des hommes, elle remercie la Vierge d'avoir donné son consentement aux volontés du Très-Haut. Elle ne peut voir de ses yeux le chef-d'œuvre de l'infinie Sagesse, le Verbe fait chair, mais elle éprouve déjà les vertus toutes-puissantes qui s'échappent par Marie du Cœur de ce Dieu fait homme par amour pour nous. Elle peut déjà nommer l'auguste Vierge Notre-Dame du Sacré-Cœur. Jean, dont la mission sublime est d'être ici bas le précurseur de Jésus, fait éclater sa joie à l'approche de son Maître ; il tressaille d'allégresse; il lui tarde d'avoir une voix pour annoncer à tous que le royaume du Ciel est proche. On dirait qu'il entend déjà le Père céleste prononcer sur l'Enfant-Dieu ces paroles qui feront retentir un jour les bords du Jourdain : Voici mon Fils bien-aimé en qui j'ai mis toutes mes complaisances.

Pour Marie, Elle fait entendre un chant d'amour dont l'univers entier depuis dix-huit siècles est heureux de se faire l'écho, et que le Ciel lui-même répète avec joie: « Mon âme, s'écrie-t-Elle, glorifie maintenant le Seigneur... Magnificat anima mea Dominum... Le Tout Puissant a fait en moi de grandes choses... » Il l'a rendue Mère de Dieu et établie Souveraine de son Cœur. Aussi toutes les générations la proclament-elles Bienheureuse. Relisons et méditons dans le silence de notre âme ce sublime cantique de l'auguste Vierge; écoutons cette céleste harmonie s'échappant de son cœur, inspirée par le Cœur de Jésus dont Elle est la Reine, et nous comprendrons des choses que la plume ne peut écrire ni la langue exprimer...

Oh ! si nous pouvions, à l'exemple de Marie, rendre nos frères participants des bienfaits du Sauveur; si nous pouvions, embrasés de l'amour de son adorable Cœur, répandre dans d'autres cœurs le feu divin, le véritable feu sacré, que nos pas seraient beaux sur cette terre; que notre vie serait bien employée! que de nouveaux Jean-Baptiste naîtraient peut-être au souffle de notre parole! que de cœurs sanctifiés! que d'âmes sauvées ! Pour obtenir cette consolante faveur du Ciel, empruntons les accents de notre Mère et, avec son secours ne cessons jamais de remercier Dieu de toutes les grâces qu'il nous a faites, en nous donnant à la fois et le sacré Cœur et Marie qui en est la Dame, c'est-à-dire la souveraine maîtresse.

Allégorie

Par les ordres de l'impie Aman la nation juive allait périr, lorsque Dieu suscita un songe au sage Mardochée. Il vit une faible source qui devint un fleuve, et ce fleuve se changea en lumière, et cette lumière en soleil, et ses eaux resplendissantes de clarté se répandaient partout avec abondance. Or, cette vision, dit le texte sacré, signifiait Esther, qui devait sauver son peuple de la mort. Sous ce gracieux symbole, qui ne reconnaîtrait encore mieux Marie? Toutes les nations étaient assises à l'ombre de la mort et le démon méditait la ruine du genre humain, lorsque d'une humble maison de Nazareth sortit une petite source, faible en apparence, mais plus limpide que l'azur du ciel. Cette source portait en elle toutes les eaux de la grâce et toutes les splendeurs de la divinité; Elle portait le Cœur de Jésus. Comme un fleuve qui va s'agrandissant de jour en jour, Marie pleine de grâce inonda tout de ses bienfaits ; Elle répandit l'allégresse dans la demeure d'Élisabeth et toutes les générations furent aussi appelées à recevoir les dons de la Vierge des vierges. C'est pourquoi Marie nous apparaît tantôt comme ce fleuve inépuisable qui réjouit la cité de Dieu, et tantôt comme la femme mystérieuse revêtue du soleil. Partout Elle apporte la lumière et la joie. Pourquoi ? parce qu'Elle a la clef du Cœur de son Fils, qui est la source intarissable de toutes les grâces et qu'Elle peut l'ouvrir à son gré.

Histoire

« Je vous adresse, mon Révérend Père, un souvenir en actions de grâces, que je vous prie de mettre aux pieds de Notre-Dame du Sacré-Cœur. Une faveur signalée vient de m'être accordée par cette bonne Mère; voici à quelle occasion: Gardant la chambre et le lit depuis de longues années, par suite d'une longue et cruelle maladie, et en dernier lieu épuisée par deux mois de souffrances morales et physiques, je voyais venir une nouvelle peine qu'il me faudrait supporter: la douleur de ne pouvoir assister à la première communion de mon plus jeune fils. Cette pensée pour moi était si cruelle, que je n'avais pas le courage de m'y arrêter. Un lundi, 2 mai, ma fille m'apporta, de la part d'une des dames de sa pension, une notice sur Notre Dame du Sacré-Cœur, en me conseillant d'invoquer Celle qui est toute-puissante sur le Cœur de son divin Fils. Mes enfants et moi nous commençâmes immédiatement à prier cette bonne Mère,sous ce titre si grand et si doux. Notre confiance était ferme. Nous ne fûmes pas trompes dans notre attente : je sentis un mieux inespéré, et le jeudi suivant, 5 mai, on me transporta à la pension, où. j'ai pu assister à la touchante cérémonie de la première communion de mon enfant. Je demeurai à jeun malgré la musique et la prédication, ce que l'état de mon cerveau ne me permettait pas de supporter depuis bien des années. Le mieux a continué avec quelques alternatives sans doute, mais je ne puis m'empêcher de regarder ce qui s'est passé le 5 mai et mon état actuel comme l'effet d'une protection miraculeuse... Malgré des épreuves multipliées, je ne suis pas retombée dans mon ancien état. A chaque instant il me semble toucher à mes plus mauvais jours, mais on dirait qu'une main toute-puissante me retient au bord du précipice. Comment ne pas voir que c'est la main de Notre-Dame du Sacré-Cœur qui me protège!... Quand on considère toute chose au flambeau de la foi, la vie, même an milieu des amertumes, paraît toute autre qu'elle n'est aux yeux du vulgaire. Dieu gouverne tout avec une sagesse infinie et une grande miséricorde. Mais Dieu est juste et nous en sentons parfaitement les effets. Si une mère intercède en faveur de ses enfants, rarement il se trouve un cœur assez dur pour résister à ses prières et à ses larmes. Marie est notre mère, Mère bien-aimée du ciel, qui contrebalance plus d'une fois la juste rigueur dont Dieu châtie le coupable. En l'invoquant sous un titre qui flatte à la fois son amour de Mère de Dieu et de Maitresse du Cœur de Jésus, rien ne saurait résister à ces deux titres. Elle les présente à son divin Fils, et les grâces les plus abondantes viennent consoler les cœurs affligés. C'est ainsi qu'une mère désolée, vivant au milieu de souffrances morales et physiques, implore Marie; et un matin, jour le plus heureux pour une mère, une douce espérance descend du Ciel; elle se sent assez forte pour assister au spectacle si beau de la première communion de son enfant. Heureuse mère!... qui sait faire remonter au Ciel toute la reconnaissance dont son cœur est rempli! Gloire et amour à Notre-Dame du Sacré-Cœur!

Prions les uns pour les autres

« En ce mois de marie que maman Marie intercède auprès de son fils pour le visas de mon fils en cote d'ivoire et aussi de la situation britannique de mon partenaire. Aussi qu'elle me permette d'avoir un cœur semblable a son Cœur ». (M.S.)

« Comme une mendiante, je continue à demander des prières pour un enfant de 10 ans, Andrea...(à Turin – Italie) paralysé cloué dans un lit d'hôpital, il ne parle pas, même pas pour dire combien il souffre... Notre-Dame du Sacré Cœur ayez pitié de cet enfant… Saint Joseph, berce dans tes bras cet enfant ... soulève ses souffrances muettes... » (L.C.)

« Merci à notre maman du ciel je t'aime très fort je te confie toute ma famille et tous ceux que j'aime veille sur eux, merci pour toutes les grâces que tu nous donnes ». M.J.)

« Merci maman Marie pour la maison de la famille Assemien ». (M.S.)

« Marie, je vous confie mon mari Antoine, qui est toujours bien malade, pour que mon fils Patick puisse fonder un foyer, comme il le souhaite avec une fille croyante. Puisse aussi pour moi -même pour mes problèmes de santé que je puisse faire face aux difficultés actuelles et accompagner mon mari dans la patience et la paix. Merci à Notre Dame du Sacré Cœur ». (M. P.)

« En ce mois de marie. je demande a maman Marie de nous aider moi et mon époux qui sommes dans une situation triste en ce moment car nous avons perdu notre bébé et nous voulons que nos coeur soient tournés vers la prière toujours. nous demandons surtout beaucoup de prière que Dieu nous donne d'autres enfants ». (K.J.)

« De tout mon cœur, Maman Marie intercède  auprès de ton fils Jésus pour que le cœur de Victor soit touché aujourd’hui et à jamais ; qu’il reçoive Dieu dans son cœur et se remette sur le bon chemin. Maman Marie qui défait les nœuds, je te confie ce nœud de la maladie de mon grand Frère .Vois Maman Marie la souffrance de sa femme et de ses enfants. Couvre  les de ton manteau maternel et intercède pour eux ». (T.Z.)

« En ce mois marial, que la vierge Marie puisse m'envelopper de sa paix. Car j'en ai besoin suite au décès de mon époux; je vous confie ma fille Ranz Pétunia dans vos prières afin qu'elle puisse réussir brillament au baccalauréat série A1. Merci ». (M.D.)

« Par l'intercession de notre dame de la paix, prions pour que son fils notre Seigneur Jésus-Christ  ramène la paix en Côte d'Ivoire » (J.N.)

« Sainte Vierge Marie, notre Maman du ciel, intercède pour ma nièce Sylvie, pour trouver un appartement plus grand afin de loger toute sa famille je te remercie de toutes les grâces que tu nous donnes. sainte vierge marie je t'aime très fort. » (M.J.)

« Maman marie intercède auprès de ton fils et obtient pour Nyarko son affectation, pour Ghislain la réussite aux concours de l'école de police ». (N.D.)

« Que notre Dame du Sacré Cœur protège mon fils Junior qui se trouve loin de moi. Merci ». (M.D.) 

 

En ce mois de Marie, si vous avez des intentions à confier à la prière des internautes, envoyez-les à franck.monvoisin@laposte.net

Si vous souhaitez recevoir la méditation quotidienne du Mois de Notre Dame du Sacré Cœur, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes

430_001


Neuvaine à Saint Martin

martinicon

Saint Martin

Saint Patron de la France

Vers 316-397

Fête le 11 novembre

Le premier livre consacré à l’histoire de saint Martin a été écrit de son vivant, comme pour Mère Térésa ou Jean Paul II. Quand il meurt en 397, Martin, Évêque de Tours, est déjà le saint de la Gaule Romaine. Le catholicisme est alors protégé par les empereurs depuis 80 ans. Il connaît cependant de graves difficultés avec l'arianisme, hérésie répandue d’abord dans l’empire en Orient puis en Occident, qui nie la divinité du Fils, et que certains empereurs favorisent. Les chrétiens gallo-romains vivent alors essentiellement dans les villes. Le monachisme n’est encore connu en Occident que par les récits sur moines d’Egypte. Martin naît à Sabaria (Hongrie actuelle) en 316 de parents païens. Son père, de simple soldat, est devenu tribun, c'est-à-dire général. A l'âge de 10 ans, Martin entre dans une église, s'intéresse à la foi et commence son catéchuménat. Il songe même à aller vivre au désert. Le général, son père, ne l'entend pas de cette oreille et met en application un édit sur l'enrôlement des fils de vétérans. Il fait arrêter son fils par la gendarmerie qui le conduit à l'armée. Martin fait donc son service dans la cavalerie, puis passe à la garde de l'empereur. Il ne dépassera pas le grade de sous-officier.

Le partage du manteau

Simple catéchumène, il se comporte déjà avec humilité, servant lui-même son serviteur. En garnison à Amiens par un hiver de grand gel, il rencontre, à la porte de la ville, un pauvre mourant de froid. N'ayant plus d'argent à lui donner, “ saisissant l'arme qu'il portait à la ceinture, il partagea sa chlamyde en deux, en donne un morceau au pauvre et se rhabille avec le reste. Quelques uns des assistants se mettent à rire, car on le trouvait ridicule avec son habit mutilé. ” La nuit, Jésus apparaît à Martin revêtu du demi manteau et dit aux anges qui l'entourent : “ Martin, encore catéchumène, m'a donné son manteau ! ” Cette scène, popularisée par la sculpture, la peinture et le vitrail jusqu'à nos jours, nous est racontée par Sulpice Sévère, dans sa Vie de Saint Martin, une biographie basée sur des matériaux de première main : “ Nous l'avons en partie interrogé nous-même, explique Sulpice Sévère, dans la mesure où il était possible de lui poser des questions, et nous avons enquêté d'autre part auprès des témoins... ” La Vie sera augmentée par des Lettres, et des Dialogues compléteront le tout par la voix de ses disciples et donneront la pensée spirituelle du Saint tour à tour soldat, ermite, chef de monastère, évangélisateur, et Évêque. Ces ouvrages seront pendant des siècles des "bestsellers".

Ermite dans le Poitou

Quelques années après l'épisode d'Amiens, Martin obtient de quitter l'armée (il y servait depuis 25 ans), il vient à Poitiers auprès du fameux Hilaire qui lutte contre l'arianisme - ce lui vaut à ce dernier d'être exilé pendant plusieurs années en Orient par le pouvoir impérial. Martin s'installe comme ermite à Ligugé, à quelques kilomètres de Poitiers. Il reçoit le ministère d'exorciste. Il va ensuite retrouver ses parents en Panonnie natale, et sa mère se convertit. Fidèle défenseur de la foi catholique, Martin est persécuté et expulsé par les Ariens. Il subit à nouveau des persécutions dans les environs de Milan où il a établi son ermitage. Il va alors s'installer dans l'île de Gallinaria, sur la côte Ligure. Enfin, à la nouvelle du retour d'exil de saint Hilaire, il rentre en Poitou.

Abbaye à Ligugé

Autour de lui, à Ligugé, Martin voit se rassembler de nombreux disciples qui forment une communauté à la fois de prière monacale et d'évangélisation. Avec eux Martin visite les pauvres et les malades. Homme de prière, il exerce la compassion et guérit les malades, tantôt par de simples remèdes, tantôt par l'huile des malades, et, par fois, par des guérisons extra ordinaires. Martin ressuscite même les morts. Naturellement ces "excès d'enthousiasme" du biographe Sulpice Sévère laissent les historiens sceptiques. Ce qui est certain, c'est que si saint Martin n'avait rien fait de véritablement extraordinaire, on voit mal pourquoi on aurait écrit et diffusé de son vivant un livre sur sa vie. De plus, sa renommée va le faire élire Évêque de Tours en 381, contre les usages de l'époque : il n'était pas du diocèse, il n'était pas un dignitaire gallo-romain. “ C'est la première fois, dit l'historien Michel Rouche, qu'un sous officier romain, et en plus un moine ermite devient Évêque en Gaule ! ”

Evêque de Tours

Les chrétiens de Tours useront d'un stratagème pour attirer Martin. Faisant appel à sa compassion, quelques uns vont à Ligugé le supplier de venir prier pour un malade. Dès qu'il est sur le territoire de la cité et évêché de Tours, on le fait quasiment prisonnier et on l'emmène à l'église où aussitôt on l’élit évêque. Comme pour saint Ambroise à Milan, cette élection se fait dans un climat proche de l'émeute, et malgré l'opposition des notables gallo-romains.

Evêque et moine : fondation de Marmoutiers

Évêque, Martin n'en demeure pas moins moine : il s'installe une cellule de l'autre côté de la Loire, entre le fleuve et le coteau de Marmoutiers. Peu à peu, quatre vingt moines le rejoignent en ce lieu. C'est de là qu'à nouveau, Martin évangélise les campagnes, s'attaquant en particulier aux hauts lieux du paganisme rural. Avec son équipe de mission, ils défient la puissance des dieux païens et s'attaquent à leurs temples. Rien de fâcheux ne leur arrivant les païens émerveillés en concluent que le vrai Dieu est celui des chrétiens.

Missions rurales et communautés nouvelles

On a souvent que dit saint Martin avait fondé les paroisses rurales de France. C'est un raccourci qui est en partie vrai, mais qui risque de cacher la vérité... Comme l'ont très bien observé le très sérieux J. Fontaine et Luce Pietri, historien remarquable de Tours, saint Martin a fondé, à l'époque, une "communauté nouvelle" centrée sur la prière certes, mais, tournée vers la compassion et l'évangélisation. Les villages et les campagnes sont évangélisés par ces missionnaires. Quand les conversions se produisent, on fonde sur place une église ou un ermitage et on laisse une petite "succursale" de la communauté nouvelle constituée de moines et de convertis. Avec le temps, elle se transformera en “ paroisse ”. Ainsi, “ chacun, quel que soit son état, quelle que soit sa mission, et en quelque lieu du diocèse qu'il exerce celle-ci, conserve le sentiment d'appartenir à une communauté dont Martin est l'Abbé autant que l'Evêque. ” Il semble en effet que Martin n'ait pas seulement agrégé des moines, au sens que ce mot revêt aujourd'hui. Autour de lui, se sont également développées diverses formes de vie chrétienne, engagées et communautaires, comme en donnent le témoignage Paulin de Nole et Sulpice Sévère, grands propriétaires d'Aquitaine. Une fois convertis, ces notables mariés constituent en effet autour d'eux des communautés laïques et religieuses, vivant selon l'esprit de saint Martin. Cet esprit renvoie en premier lieu à l'amour du prochain (cf le pauvre d'Amiens, et l'homme auquel il donne ses habits dans la sacristie, alors qu'il est évêque, le baiser au lépreux à Lutèce...). Cet esprit comprend encore compassion pour les malades, évangélisation, espérance et confiance en l'infinie bonté du Rédempteur, recours à la prière contre les embûches du démon. Concluons avec Luce Pietri, “ c'est en partie grâce à ses succès de guérisseur qui soulage la souffrance des corps que Martin a conquis son pouvoir de médecin des âmes confiées à sa vigilance sacerdotale. ”

Texte de Jean Loguevel extrait du site www.1000questions.net

St_Martin

Neuvaine à Saint Martin


Premier jour

Fidélité à la grâce


Saint Martin qui, dès l'âge le plus tendre, avez été prévenu de la douceur des bénédictions célestes et divinement éclairé des lumières de la foi; vous, dont la correspondance à la grâce mérita,que Dieu la répandit sur vous avec tant d'abondance: obtenez-nous une fidélité semblable à la vôtre; faites que, diligents et attentifs à suivre toutes les inspirations du Saint-Esprit, nous progressions sans cesse dans cette foi qui fait les saints. O saint Martin, puissions-nous conserver toujours intact ce trésor qui nous a été légué par votre ministère. Faites qu'excités par vos exemples et soutenus par votre protection nous avancions d'un pas ferme et rapide dans la voie des commandements du Seigneur. Ainsi soit-il.

Notre Père, je Vous salue Marie

Saint Martin, priez pour nous

Deuxième jour

Esprit de charité


Saint Martin qui, même avant la grâce du baptême, avez eu le bonheur de vêtir Jésus-Christ dans la personne du pauvre en lui partageant votre manteau, demandez et obtenez pour nous cet esprit de charité, signe distinctif des élus; faites que nous comprenions et aimions le mystère de la pauvreté; détachez nos esprits et nos cœurs des biens de la terre, afin que, découvrant des yeux de la foi un Dieu caché sous les haillons de la misère, la pensée de soulager Jésus dans la personne de ses pauvres rende nos aumônes et plus abondantes et plus méritoires. Ainsi soit-il.


Notre Père, je Vous salue Marie

Saint Martin, priez pour nous

Troisième jour

Courage chrétien


Saint Martin qui avez tout sacrifié pour suivre Jésus-Christ, vous qui ne craigniez pas d'affronter, seul et sans armes, d'innombrables ennemis, obtenez-nous, avec un complet détachement des choses du monde, cette merveilleuse confiance dans le secours d'en haut ; qu'à votre exemple, armés de la Croix, nous devenions redoutables aux ennemis de notre salut, ne rougissant jamais de nos croyances, toujours prêts à proclamer notre foi autant par nos actes que par nos paroles; faites-nous chercher avant tout le divin Jésus et que ni la prospérité, ni l'adversité, ni la vie, ni la mort, ni aucune puissance ne puisse nous séparer de son amour. Ainsi soit-il.


Notre Père, je Vous salue Marie

Saint Martin, priez pour nous

Quatrième jour

Esprit intérieur


Saint Martin dont l'âme, à peine régénérée par le baptême, soupirait après la solitude et le recueillement; vous qui cherchiez près d'Hilaire la connaissance exacte de la religion et de ses devoirs, communiquez à nos âmes cette soif ardente de la vérité et ce besoin de vie intime avec Dieu; faites qu'au milieu des tracas do la vie nous sachions trouver Dieu à l'heure de la prière et que notre ferveur rachète les faiblesses do notre nature déchue, afin que commence dès ici bas cette bienheureuse union que nous espérons mériter par votre entremise pour l'éternité. Ainsi soit-il.


Notre Père, je Vous salue Marie

Saint Martin, priez pour nous

Cinquième jour

Esprit de renoncement


Saint Martin qui poursuivre plus parfaitement le divin Maître renonciez à tout ici-bas, et pour le mieux servir recherchiez les lieux les plus déserts, faites qu'à l'exemple des pieux solitaires, venus se mettre sous votre conduite pour mieux pratiquer la vertu, nous ressentions nous aussi un vif, désir de la perfection; ne soutirez pas que nous nous contentions du strict nécessaire, mais donnez-nous le désir de copier entièrement comme vous le divin Modèle, afin qu'animés de son esprit, vivant de sa vie, nous arrivions au bonheur que Dieu promet à qui sera conforme à l'image de son divin Fils. Ainsi soit-il.


Notre Père, je Vous salue Marie

Saint Martin, priez pour nous


Sixième jour

Esprit de foi


Saint Martin, modèle achevé d'humilité, de patience, de douceur et de mortification, vous dont les vertus excitaient l'admiration et qu'aucune tribulation ne put jamais émouvoir, imprimez profondément dans nos âmes cette conviction, que les peines de cette vie ne sont rien en comparaison du poids éternel de gloire qui en sera la récompense; faites-nous voir toujours la main miséricordieuse du Maître dans les épreuves qu'il nous envoie, afin que comme lui, portant courageusement nos croix, nous arrivions dans son royaume par ce chemin de la contradiction et de la souffrance, qui est la voie la plus sûre de la gloire et du bonheur éternels. Ainsi soit-il.


Notre Père, je Vous salue Marie

Saint Martin, priez pour nous

Septième jour

Zélé de la gloire de Dieu


Saint Martin, plein de zèle pour le salut des âmes, qui, revêtu malgré vous de la dignité épiscopale, en avez si parfaitement rempli les charges, parcourant les campagnes pour prêcher Jésus-Christ, détruisant les temples des idoles et leur culte; vous qui ne craigniez pas d'exposer votre vie pour convertir les infidèles, n'oubliez pas que nous sommes les fils de ceux que vous évangélisiez avec tant d'amour; continuez et perfectionnez du haut du ciel l'oeuvre commencée sur celle terre; préservez de toute erreur un troupeau qui vous est cher et gardez-nous pure et intacte la foi que vous avez prêchée à nos aïeux. Ainsi soit-il.

Notre Père, je Vous salue Marie

Saint Martin, priez pour nous


Huitième jour

Esprit de pénitence


Saint Martin, dont le merveilleux apostolat a été signalé par des miracles sans nombre; vous qui rendiez la santé aux malades cl aux infirmes, qui chassiez les démons et guérissiez les lépreux; vous qui avez ressuscité trois morts et qui conversiez si familièrement avec Dieu et avec sa sainte Mère, maintenant que vous êtes près d'eux, votre puissance ne saurait être amoindrie; utilisez-la en notre faveur; il y a encore parmi nous tant de malades et de morts spirituels! obtenez la guérison des uns, la résurrection des autres, pour tous, la persévérance dans l'étude et l'imitation de vos vertus, afin qu'un jour nous soyons aussi associés à votre récompense. Ainsi soit-il.


Notre Père, je Vous salue Marie

Saint Martin, priez pour nous


Neuvième jour
Grâce d'une bonne mort


Saint Martin, pasteur ineffable qui, sur le point de recueillir la récompense, consentiez à continuer le travail par dévouement à votre troupeau ; vous qui regardiez sans terreur les approches de la mort cl pouviez défier l'ennemi du salut de trouver rien en vous qui lui appartint; donnez-nous un peu de cet esprit de charité dont vous étiez rempli et obtenez-nous cette innocence de vie qui donne la résignation et la confiance. A cette heure, suprême amenez près de nous la divine Marie et nos saints Anges, pour écarter les esprits de ténèbres et faites que, munis des sacrements de l'Eglise, nous passions de cette vallée de larmes dans la terre des vivants, pour y chanter éternellement avec vous les miséricordes du Seigneur. Ainsi soit-il.


Notre Père, je Vous salue Marie

Saint Martin, priez pour nous

013_001__3_

Téléchargez le texte de la Neuvaine à Saint Martin (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 13:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,