13 mai 2010

Le Mois de Notre Dame du Sacré Cœur

litany32_olsheart2

Le Mois de Notre Dame du Sacré Cœur

Quatorzième Jour

Quatorzième Considération

Notre Dame du Sacré Cœur à Nazareth, grandeur et prérogatives que la maternité Divine lui confère auprès du Cœur de Jésus

Amour et obéissance

« Et il leur était soumis » (Luc 11: 51)

De retour à Nazareth, Jésus demeure dans l'obscurité d'une vie humble auprès de Marie, l'espace de dix-huit ans. L'Évangile résume en ce peu de mots toutes ses actions: Et erat subditus illis: Et il leur était soumis. Étudions la conduite admirable de Celui qui a dit : « Apprenez de moi que je suis doux et humble de cœur ». Le saint Évangile nous apprend avec quel profond respect le Verbe fait chair a toujours agi envers son auguste Mère. Quelle soumission, quelle déférence il a eues pour Elle! Il leur était soumis: Erat subditus illis. Que cette simple parole renferme de sens profonds à qui sait comprendre! Laissons parler saint Bernard, ce grand saint si dévoué à Marie: « II leur était soumis ». Qui était soumis... et à qui l'était-il? Dieu était soumis aux hommes? ce Dieu qui est servi par les Anges, auquel les Principautés et les puissances obéissent, était soumis à Marie, et non-seulement à Marie, mais encore à Joseph pour l'amour de Marie. Admirez donc ce qui vous plaira davantage, et choisissez ce que vous devez le plus admirer, ou bien la très-humble soumission du Fils, ou l'excellente dignité de la Mère. De l'un et l'autre côté, même sujet d'étonnement, égal miracle... « Obéissant à la voix d'un homme, dit un illustre docteur, le soleil un jour s'arrêta; obéissant à la voix de Marie, le Christ s'arrêta trente ans ». Ajoutons que ce Dieu n'était soumis ni par obligation, ni par intérêt, mais par amour; son Cœur avait choisi volontairement d'obéir jusqu'à la mort, et la mort de la croix. Le sceptre de cette obéissance a été déposé aux pieds de Marie, que nous pouvons appeler avec joie la Souveraine du Sacré Cœur.

Représentons-nous Marie exerçant sur Jésus une maternelle autorité; Elle l'appelle et II vient; Elle demande, et II accorde; Elle manifeste un désir, et son Fils l'accomplit aussitôt. Quel étonnant privilège! Le cœur de notre Mère en est dans la plus profonde admiration. Son consentement aux paroles de l'Ange lui paraît peu de chose quand Elle considère le consentement du Cœur de Jésus à tout ce qu'Elle dit.... Elle est heureuse d'avoir demandé pour seul titre d'être la servante du Seigneur, lorsque le Seigneur lui-même a voulu devenir le Fils de la servante, et nous permet de lui donner ce nom ; Filius ancilae tuae... Tout ce que l'on peut raconter des prérogatives accordées aux créatures n'est rien en comparaison de celle accordée à notre Mère de commander à Dieu. Aussi est-ce avec un sens profond des choses, écrit un pieux et savant Évêque de France, que saint Bernard appelait Marie dans sa gloire une toute-puissance suppliante: omnipotentia supplex. Sur la terre, cette auguste Vierge commandait à son adorable Fils; dans le Ciel, Elle ne fait plus que le bénir et le prier. Mais son intercession n'est pas moins puissante que son autorité. Quand Elle donnait des ordres, Jésus obéissait: Et erat subditus. Quand Elle adresse des prières, Jésus ne résiste pas davantage. Marie possède donc la clef qui ouvre le Cœur de Jésus-Christ: prions-le de nous enrichir d'un si précieux trésor.

Dans notre obéissance, il y a entre nous et Celui qui nous commande toute la différence qui existe entre l'homme et Dieu. Nos supérieurs légitimes sont revêtus d'un pouvoir sacré; c'est à L'autorité qu'ils représentent que nous obéissons et non à eux-mêmes. Qui donc refuserait d'obéir lorsque Jésus-Christ nous a donné un si sublime exemple en se soumettant, créateur de l'univers, à une de ses créatures? Le disciple n'est pas supérieur au maître, ni le fils au-dessus du père, ni le sujet plus que son roi. Obéissons avec les sentiments du Cœur de Jésus, et, pour avoir avec ce bon Maître une ressemblance de plus, choisissons sa Mère pour notre, mère, et donnons à Marie une puissance souveraine sur notre cœur d'enfant.. Nous avons le droit de dire: « Montrez-vous notre Mère: Monstra te esse Matrem. » Mais Elle aura celui de nous dire : « Montrez-vous mes fils: Monstra te esse filium ».

Allégorie

Il est écrit en forme de parabole, au Livre des Juges, que les arbres allèrent un jour pour s'élire un roi, et dirent successivement à l'olivier, au figuier et à la vigne: « Commande-nous: impera nobis. »  Aucun ne voulut pour régner quitter la douceur de ses fruits. Un buisson accepta seul cette couronne et répondit: « Si vous m'établissez véritablement votre roi, venez et reposez-vous sous mon ombre; si vous ne le voulez pas, que le feu sorte de mes épines et dévore les cèdres du Liban ». Dans ce gracieux apologue, le buisson est fier; il consent à une royauté dont il est incapable de supporter le fardeau; mais il en est un autre plein de douceur et d'humilité: c'est Marie; extérieurement revêtue des épines de la nature humaine, Elle brûle intérieurement des plus vives flammes de l'amour. Un messager céleste lui offre un jour, au nom de Dieu, des Anges et des hommes, la plus ineffable souveraineté. Elle commandera à la fois au Ciel et au Cœur de Jésus. Elle accepte au seul titre de demeurer toujours la fidèle servante du Seigneur; aussi, pour être sujet de cette Reine, faudra-t-il venir reposer à son ombre, c'est-à-dire s'humilier profondément comme le Verbe de Dieu, comme les Anges, comme les Saints. Quiconque refuse ce témoignage d'obéissance est indigne d'avoir Marie pour souveraine; mais cette Vierge si bonne, loin de le poursuivre des feux de la justice, lancera sur lui, jusqu'à la mort, les flammes les plus ardentes de la charité. Puissent les cèdres du Liban, toute la terre et tout l'univers, être enfin dévorés par l'amour puissant de Marie régnant sur le Cœur de Jésus !

Histoire

Mon Père, Une personne atteinte d'une maladie dangereuse avait promis de faire dire une messe en l'honneur de Notre-Dame du Sacré-Cœur, si elle se rétablissait. Aujourd'hui elle va bien, et elle me charge de vous envoyer les honoraires d'une messe d'actions de grâces à Notre-Dame du Sacré-Cœur. Il y a quelque temps, mon Père, j'avais recommandé aux prières de l'Association une personne très-exposée par rapport à son salut. Cédant par faiblesse aux instances de sa famille, elle avait déjà pris une triste détermination... Tout à coup elle se trouve changée: une grâce inattendue lui donne la lumière qui lui montre le danger et la- force qui l'aidera à en sortir. Au grand étonnement de ceux qui la connaissent, elle quitte brusquement les personnes qui l'entraînaient à sa ruine, malgré leurs reproches et même leurs malédictions. Je considère ce retour comme un prodige, ayant vu cette pauvre âme si près du naufrage. Gloire en soit rendue à Notre-Dame du Sacré-Cœur!

Prions les uns pour les autres

« En ce mois de marie que maman Marie intercède auprès de son fils pour le visas de mon fils en cote d'ivoire et aussi de la situation britannique de mon partenaire. Aussi qu'elle me permette d'avoir un cœur semblable a son Cœur ». (M.S.)

« Comme une mendiante, je continue à demander des prières pour un enfant de 10 ans, Andrea...(à Turin – Italie) paralysé cloué dans un lit d'hôpital, il ne parle pas, même pas pour dire combien il souffre... Notre-Dame du Sacré Cœur ayez pitié de cet enfant… Saint Joseph, berce dans tes bras cet enfant ... soulève ses souffrances muettes... » (L.C.)

« Merci à notre maman du ciel je t'aime très fort je te confie toute ma famille et tous ceux que j'aime veille sur eux, merci pour toutes les grâces que tu nous donnes ». M.J.)

« Merci maman Marie pour la maison de la famille Assemien ». (M.S.)

« Marie, je vous confie mon mari Antoine, qui est toujours bien malade, pour que mon fils Patick puisse fonder un foyer, comme il le souhaite avec une fille croyante. Puisse aussi pour moi -même pour mes problèmes de santé que je puisse faire face aux difficultés actuelles et accompagner mon mari dans la patience et la paix. Merci à Notre Dame du Sacré Cœur ». (M. P.)

« En ce mois de marie. je demande a maman Marie de nous aider moi et mon époux qui sommes dans une situation triste en ce moment car nous avons perdu notre bébé et nous voulons que nos coeur soient tournés vers la prière toujours. nous demandons surtout beaucoup de prière que Dieu nous donne d'autres enfants ». (K.J.)

« De tout mon cœur, Maman Marie intercède  auprès de ton fils Jésus pour que le cœur de Victor soit touché aujourd’hui et à jamais ; qu’il reçoive Dieu dans son cœur et se remette sur le bon chemin. Maman Marie qui défait les nœuds, je te confie ce nœud de la maladie de mon grand Frère .Vois Maman Marie la souffrance de sa femme et de ses enfants. Couvre  les de ton manteau maternel et intercède pour eux ». (T.Z.)

« En ce mois marial, que la vierge Marie puisse m'envelopper de sa paix. Car j'en ai besoin suite au décès de mon époux; je vous confie ma fille Ranz Pétunia dans vos prières afin qu'elle puisse réussir brillament au baccalauréat série A1. Merci ». (M.D.)

« En ce mois consacré à la Vierge Marie, Mère de Dieu, je demande la grâce de santé de l’âme et du corps, de protection divine et les dons de l’esprit Saint sur mon foyer. Obtiens moi maman Marie auprès de ton divin fils Jésus Christ, notre seigneur, la grâce d’obtenir une caution solidaire pour mon prêt cette semaine ». (O.M.D.)

« Je veux confier à vos prières mon mari qui doit passer une biopsie dans des ganglions entre les poumons. Nous avons besoin d'aide afin de bien accepter cette épreuve. Nous espérons que les résultats ne donneront pas des tumeurs malignes. Merci de vos prières. » (L.K.)

« Notre Dame du Sacré Cœur, intercède pour moi auprès de ton fils en ce mois de mai afin que je puisse m'en sortir. Car je suis seule face à d'innombrables problèmes financiers auxquels je suis confrontée depuis le décès de mon époux. Merci Maman Marie. » (M.D.)

« Vierge marie je te confie Christophe qui a eu un très grave accident de travail, impossibilité de marcher: donne lui la force de poursuivre sa rééducation, le courage pour son papa et sa maman et toute sa famille qui l'aime très fort. Sainte vierge marie nous t'aimons de tout notre Cœur ». (M.J.)

« En ce mois de Marie, je demande au Cœur Immaculé de Marie d'intercéder pour moi auprès de son Fils afin qu'il me pardonne un grave péché que j'ai commis: l'avortement. Après ce acte je me sens coupable et ca m'éloigne de son fils JéSUS. Je ne vais plus recommencer Marie aide moi s'il te plait ». (B.A.)

« Bonsoir, nous sa va bien, excepté quelques problèmes financier: ca va faire un mois qu'il ne nous rentre plus d'argent moi, Rémy et Judith cela cause un peu d'insécurité financière car il faut payer le loyer, et tous les autres factures et le terme de l'auto. Mais j'ai tous fais les démarches pour recevoir mon assurance salaire maladie pour moi et pour Judith elle va porter son c.v. et le reste je le confie à Dieu. Content d'avoir eu cette belle invitation de prières, by de ton frère dans le Christ que Dieu vous bénisse tous. (J.L. R.D.)

« Notre Dame de toutes grâces, mon époux et moi te disons merci pour tous tes bienfaits. Nous nous recommandons à toi afin que tu nous obtiennes la grâce d'être papa et maman. Que par ta puissante intercession, Jésus-Christ le miséricordieux accorde à mon époux d'obtenir le travail qu'il recherche depuis longtemps ». « B.C.)

« Je confie mon fils Philippe à vos prières afin que par l'intercession de Marie, Notre Dame de Sacré Cœur, Jésus-Christ l'aide à sauver son année scolaire 2009/2010- Merci Seigneur Jésus d'écouter et d'exaucer mes prières! Amen ». (B.D.)

« Pour ma santé mentale file déprimé, cause douleur chroniques dues a de la chimio, et des  médicaments,etc... j'aimerais que le Seigneur, par l'intercession de Notre-Dame du Sacré Cœur m'envoie une personne de confiance et un Psychiatre, qui serais en Dieu, pour mes démarche, je ne fonctionnes plus normalement,et j'ai besoin d'aide, cela est du a plusieurs expériences. Je manque,de confiance, a certaines personne, qui ne me prennent pas au sérieux, même ma famille, qui est éloignée. Mon cas a été masqué depuis, 5ans, j'ai passé trop d'épreuves et la mort, de mes parents et bien d'autres. Mon physique, et mon mental, sont très épuisés, et cela m'a amené aussi, a des difficultés juridiques pas terminées, tout cela me donne du file a retordre. (…)  priez, priez pour moi j'ai vraiment besoin d'aide. merci humblement ». (L.)

« Je supplie humblement Notre Dame du Sacré Cœur de faire tout ce qui est en son pouvoir afin que ma petite soeur Jessica retrouve la guérison intérieure et extérieure (en effet, elle souffre depuis peu de prurigo). Je l'en remercie d'avance infiniment, cependant non pas comme je veux, mais comme le veux la Très Sainte Trinité ». (L.A.)

« Notre Dame du Sacré Cœur, ne m'abandonnez pas priez pour moi afin que je sois forte dans ma solitude, que j'ai la persévérance et la force à pouvoir réaliser seule mes projets ». (M.D.)

« En ce mois de Mai qui est le tien Très Sainte Vierge Marie, je te supplie Maman d’intercéder auprès de Ton Fils adoré Notre Seigneur Jésus-Christ afin qu’il me pardonne tous mes péchés et surtout l’interruption Volontaire de Grossesse que j’ai commis ce 30 Avril 2010. Peu importe les raisons qui ont motivé la commission de cet acte criminel que mon cher époux ignore, je reconnais que j’ai péché. C’est pourquoi j’implore sincèrement le pardon de mes péchés. Marie, Ma tendre Maman prie pour ta fille afin que Jésus-Christ aie pitié de moi et me pardonne. J'achève une neuvaine de pénitence que j’ai commencée pour demander pardon pour ce que j’ai fait. Je ne vais plus recommencer ». (B.M)

« Je supplie humblement Notre Dame du Sacré Cœur de faire tout ce qui est en son pouvoir afin que mon affectation que j’attends depuis plusieurs mois, soit enfin une réalité. Que ma très sainte mère soit purifiée afin que les mauvais dont les gens la soupçonnent la quitte à jamais, si effectivement ils vivent en elle » (H.A.H)

« Je profite du mois de Notre Dame du Sacré Cœur pour me joindre aux prières de toute la communauté chrétienne et présenter aussi mes intentions de prière: que Notre Mère m'obtienne la réconciliation entre mon époux et moi qui vivons séparés depuis juin 2004: que celui-ci puisse, si c'est la volonté de Dieu, regagner le foyer conjugal et assumer ses responsabilités de père et d'époux ». (N.C.N.E.)

« Seigneur Jésus, Sainte Mère faites que ma fille Marie-Hélène rencontre un conjoint et quelle trouve le bonheur merci sainte vierge marie pour toutes les grâces que nous recevons. Nous t'adorons ». (M.J.)

« Notre Mère des causes désespérées, notre Dame du Sacré Coeur, nous t'en supplions librère notre frère Joseph afin qu'il retrouve sa fille et sa famille, donne leur ta protection.Nous te prions Sainte Mère ». (L.S.)

« Je prie Notre Dame du sacré cœur, afin que ma conjointe Immaculée puisse réussir à ces deux examens le mois prochain et qu’elle trouve cette année  un boulot qui lui convient, pour le bonheur de notre couple. Je demande également la grâce du très haut  afin que je perde cette envie de commettre l’adultère» (H.A.H)

« Je supplie humblement Notre Dame du Sacré Cœur de faire tout ce qui est en son pouvoir afin que mon affectation que j’attends depuis plusieurs mois, soit enfin une réalité. Que ma maman soit purifiée des mauvais esprits dont les gens (ma femme immaculée y comprise) la soupçonnent et qu’ils la quittent à jamais, si effectivement ils agissent en elle » (H.A.H)

« Je viens confier a votre prière des amis et des membres ma famille souffrent et mal dans leur peau que votre prière leur donne force et courage. » (G.P.)

« Je souhaiterai si possible d'être aider en prières auprès de la Vierge Marie, pour la réussite pour mon petit fils qui à un examen au mois de juin cette année pour le BEP ; car c'est un enfant qui vient de subir un divorce et qui ne travaille pas beaucoup à l'école, nous sommes très perturbés et avons nous même besoin d'aide car la santé de mon mari n'est pas brillante et moi je suis de plus en plus fatiguée par tous ces problèmes, c'est pourquoi je demande que vous m'aidiez. D'avance Merci à vous tous et d'être exaucé par ses prières, étant nous même fort croyants et faisant le bien et apportés secours énormément à toutes les personnes qui en ont besoin ». (M.)

« Je suis entrain de faire la prière du mois de marie je me sens mieux mais j'ai mon fils Rony qui a des problèmes sentimentaux et je n'arrive pas a le raisonner. Je suis entrain de vendre des terrain j'ai les acheteurs les promesses de vente sont signé et cela tarde avec les banques et le notaire je voudrai de l'aide. j'ai une fille qui se marie: une prière pour les aider a faire un bon mariage ». (M.B.)

« Merci Maman Marie pour le miracle que tu es entrain d'opérer dans mon Cœur. En effet, depuis quelques temps, je sens une paix en moi alors qu'au départ je n'avais plus gout à rien. Notre Dame du Sacré Cœur continue à intercéder pour moi et ma famille pour que l'année 2010 qui a mal commencé pour nous en la perte de mon époux puisse s'achever dans la joie et l'allégresse pour la réussite aux examens de mes enfants. Que toute la gloire soit rendue à notre Seigneur Jésus. Amen ». (M.D.)

« Maman Marie, Mère de toute grâce et du perpétuel secours, viens à mon aide, viens guérir Victor. Rends mon cœur doux et aimable face à ma situation. Eloigne moi Maman Marie des pensées négatives qui me rendent malade. Merci ». (T.Z.)

« En ce mois de mais qui est consacré à Marie, notre Maman, je lui confie tous mes enfants pour les concours et celle qui doit soutenir en juin pour l'obtention de son diplôme d'Etat en soins infirmiers et pour tous les enfants qui composent cette année en commençant par le diplôme de base le CEP, BEPC, Probatoire BAC, etc.... enfin pour ma famille afin que nous soyons protégés des mauvaises choses qui sont dehors ». (V.A.)

En ce mois de Marie, si vous avez des intentions à confier à la prière des internautes, envoyez-les à franck.monvoisin@laposte.net

Si vous souhaitez recevoir la méditation quotidienne du Mois de Notre Dame du Sacré Cœur, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes

128_001


Le Chapelet FIAT

2006_MOG_beato_fra_angelico

Le Chapelet FIAT

Son origine

Il s’agit d’une expérience spirituelle vécue par Veronica O’Brien dans la nuit du 7 au 8 septembre, fête de la Nativité de Marie, en 1984. Voici le récit qu’elle en fit elle-même le lendemain au cardinal Suenens: « C’était la nuit, veille de la Nativité de Marie, je souffrais à la pensée que cette fête de Marie, Mère des mères, ne serait pas célébrée dans nos foyers chrétiens, tandis que dans le monde la fête des Mères devenait de plus en plus populaire. Et je dis au Seigneur dans ma prière: ‘Jésus, demain, c’est la fête de la Nativité de votre Mère; tous les enfants du monde donnent un cadeau à leur mère pour son anniversaire. Vous, Jésus, qu’est-ce que vous donnez à votre Mère?’ Et subitement, dans un flash spirituel intérieur, j’ai vu le dessin d’un chapelet de format réduit et j’ai cru entendre ces paroles du Seigneur: ‘Voici le cadeau d’anniversaire que J’offre à ma Mère pour qu’elle aide à me faire connaître jusqu’aux extrémités de la terre. Répands-le à travers le monde’. »


Sa place dans la prière de l’Église


Le chapelet FIAT a vu le jour au moment où Jean-Paul II lançait un vibrant appel aux chrétiens, leur demandant de s’engager pour une Nouvelle Évangélisation. Ce chapelet répond aussi à l’invitation de Paul VI qui, dans le Culte marial (Marialis Cultus 1974-N°4), souhaitait donner une vigueur nouvelle à la piété mariale: "il appartient maintenant aux Conférences Episcopales, aux responsables des communautés locales, aux différentes familles religieuses de rénover, avec sagesse, des pratiques et des exercices de vénération envers la Vierge, et de soutenir l’impulsion créatrice de tous ceux qui, par inspiration religieuse authentique, par sensibilité pastorale, désirent y donner des formes nouvelles." C’est dans ce sens que le cardinal Danneels a approuvé et recommandé le chapelet FIAT: "Que ce petit chapelet FIAT puisse trouver son chemin dans les familles pour qu’elles deviennent autant de Cénacles d’apôtres, réunis autour de la Vierge Marie, pour recevoir l’Esprit de Pentecôte".


La prière FIAT

La prière FIAT introduit ce chapelet. Elle unit dans notre méditation l’Esprit Saint et Marie. Elle résume à merveille toute la vie contemplative et apostolique à laquelle tout chrétien est appelé.

Très Saint-Esprit, Aidez-nous à revivre, en union avec Marie, les mystères joyeux, lumineux, douloureux et glorieux de Jésus. Donnez-nous d’être animés par la foi de notre Baptême, nourris de l’Eucharistie, rénovés dans la grâce de la Pentecôte. Afin de vivre, en paroles et en actes, toujours et partout, en fidèles témoins du Christ et de l’amour de son Divin Cœur. Amen.

medaille

La Médaille FIAT


La médaille FIAT contient toute une catéchèse en image. Au recto de la médaille se détache l’image de l’Esprit Saint symbolisé par une colombe couvrant Marie de son ombre à l’heure du FIAT de l’Annonciation. Marie est représentée par un diamant, pierre précieuse et pure entre toutes. Les rayons lumineux qui l’enveloppent évoquent les dons et les fruits de l’Esprit Saint. En l’invoquant en union avec Marie, nous demandons qu’Il nous fasse pénétrer dans ‘le Secret de Marie’ qui doit nous unir plus profondément à Jésus. Au verso sont symbolisées, par les trois cercles enlacés, les trois personnes de la Très Sainte Trinité : P (Pater), F (Filius), S. (Spiritus). Les trois cercles ouverts nous rappellent la source trinitaire de la vie chrétienne et de la mission de l’Église. L’engagement au service de cette mission peut varier de personne à personne. Pour l’une, ce sera davantage la promotion des valeurs chrétiennes au plan de la vie personnelle et familiale, sociale et publique, pour une autre, le service aux pauvres, signe auquel on reconnaîtra les disciples de Jésus, et pour une troisième ce sera de porter au monde le feu de la Pentecôte ‘jusqu’aux extrémités de la terre’, par le témoignage de la parole et de la vie. En dessous des cercles trinitaires on voit se détacher la Croix. C’est par sa mort que Jésus a vaincu le mal, le péché, la mort. La lettre M représente Marie au pied de la Croix. Elle nous rappelle sa participation unique aux mystères de la Rédemption. Tout autour nous voyons les 12 étoiles qui représentent les 12 Apôtres et l’universalité du salut. Le mot FIAT, qui figure au centre des cercles, invite à nous unir au FIAT de Marie en disant OUI au dessein de Dieu sur nous, chacun acceptant sa mission selon sa situation propre dans le monde et l’appel particulier du Seigneur pour lui.


Le chapelet traditionnel

La prière FIAT est également indiquée comme introduction au chapelet traditionnel. Le chapelet FIAT a sûrement sa grâce propre. Il n’est pas diffusé en "concurrence" avec le chapelet traditionnel et ses cinq dizaines. L’Association diffuse d’ailleurs également le chapelet traditionnel avec au cœur la médaille FIAT. Elle propose aux personnes qui prient le chapelet traditionnel de prendre la prière FIAT comme prière d’introduction.

chapelet2

Récitation du Chapelet FIAT

Au nom du Père, et du Fils (1)
et du Saint-Esprit, Amen.

Très Saint-Esprit,
(2)
aide-nous à revivre, en union avec Marie,
les mystères joyeux, lumineux, douloureux
et glorieux de Jésus. Amen.

Donne-nous d'être
animés par la foi de notre baptême,
nourris de l'eucharistie,
rénovés dans la grâce de la Pentecôte,

Afin de vivre, en paroles et en actes,
toujours et partout,
en fidèles témoins du Christ et de
l'Amour de son divin Coeur, Amen.

Nous prions pour l'Eglise..., le monde...,
nos intentions... ,

Notre Père...

Chaque mystère comporte trois
Je vous salue Marie
suivis par :
Joie et gloire au Père et au Fils
et au Saint-Esprit, Amen.
 


Les mystères joyeux (perle bleue)
- La Nativité de Marie (3)
- L'Annonciation (4)
- La Nativité de Jésus (5)
Les mystères lumineux (perle blanche)
- Le Baptême de Jésus (6)
- Les Noces de Cana (7)
- L'Institution de l'Eucharistie (8)
Les mystères douloureux (perle rouge)
- L'Agonie de Jésus (9)
- Jésus porte sa croix (10)
- Le Crucifiement de Jésus (11)
Les mystères glorieux (perle jaune)
- La Résurrection de Jésus (12)
- La Pentecôte (13)
- L'Assomption de Marie (14)

Invocation finales et chant final (15)

Saint Joseph, protecteur de la Sainte Famille,

protégez-nous.

Saint Michel Archange...

Des puissances du Mal,

défendez-nous.

Tous les anges et tous les saints,

priez pour nous.

O Marie, apprend-nous à dire OUI au Seigneur.
O Marie, chaque instant de notre vie.
O Marie, apprends-nous à dire MERCI au Seigneur.
O Marie, chaque instant de notre vie.

Texte extrait du site www.associationfiat.com

Pour se procurer le Chapelet FIAT

cliquer sur les liens suivants:

www.associationfiat.com

www.resiac.fr

Téléchargez le texte du Chapelet Fiat (pdf) en cliquant ici

1138

Posté par fmonvoisin à 13:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

L'Ascension de Notre Seigneur Jésus-Christ

ascension__2_

L'Ascension de Notre Seigneur Jésus-Christ

Extrait des révélations de la Vénérable Maria d'Agreda


Tandis que le Seigneur était dans le cénacle avec sa mère bien-aimée et les disciples, il s'y réunissait par la disposition de la divine providence, d'autres fidèles et d'autres pieuses femmes en outre de Madeleine et des Maries, jusqu'au nombre de cent-vingt. Le divin Maître les remplissait de ferveur, il instruisait ses disciples, et enrichissait son Église de saints mystères et de saints sacrements, L'heure heureuse et fortunée à laquelle il devait aller à son Père éternel, comme véritable héritier de la félicité éternelle arriva enfin, engendré dès l'éternité de la même substance que le Père, il devait amener avec lui la très-sainte humanité, pour accomplir toutes les prophéties sur sa venue dans ce monde, sa vie et sa rédemption, et parce qu'il voulait sceller tous les mystères par celui de son ascension, dans laquelle il laissait la promesse de l'Esprit-Saint, car l'Esprit consolateur ne devait pas venir, s'il ne montait d'abord au ciel, parce qu'il devait l'envoyer ensemble avec le Père à son Église bien-aimée. Pour célébrer ce jour joyeux et fortuné, le Seigneur choisit donc pour témoins les cent-vingt personnes; savoir, la très-Sainte Vierge, les onze apôtres, les soixante-douze disciples, Madeleine, Marthe avec Lazare leur frère, les autres Maries, avec quelques autres fidèles hommes et femmes. Avec ce petit troupeau qui représentait toute l'Église, Jésus le divin pasteur visible à leurs yeux, sortit du cénacle, marchant au-devant, à travers les rues de Jérusalem avec sa très-pure et tendre mère toujours à ses côtés. Rangés tous avec ordre, ils s'avancèrent vers Béthanie éloignée de moins de deux milles de Jérusalem, vers le Mont des Oliviers. La compagnie des anges et des saints qu'il avait tiré des limbes et du purgatoire, suivaient le Seigneur glorieux et triomphant avec des cantiques de louanges, mais la grande Reine jouissait seule de leur vue. La résurrection du Seigneur était déjà répandue dans toute la ville et dans la Palestine, quoique les princes des prêtres essayassent d'en arrêter par haine la nouvelle. La divine providence ne permît pas que personne remarquât cette sainte assemblée marchant ainsi en ordre, et personne ne vit le Seigneur excepté les cent-vingt personnes.

Ils arrivèrent avec cette assurance que le Seigneur leur donnait intérieurement, au sommet du mont des oliviers: là, ils se rangèrent en trois chœurs, l'un des anges, l'autre des saints, le troisième des apôtres et des fidèles, ceux-ci se partagèrent en deux et Jésus se plaça au milieu. La divine Mère se prosterna aux pieds de son divin fils et l'adora comme vrai Dieu et rédempteur du monde avec une profonde vénération et humilité, elle lui demanda sa dernière bénédiction et tous les fidèles l'imitèrent. Le Seigneur les bénit tous avec un air joyeux et plein de majesté, il joignit les mains et commença à s'élever de terre à leur vue y laissant empreinte la trace de ses pieds divins, il s'éleva par un mouvement insensible à travers la région de l'air, attirant à lui et les yeux et les cœurs ravis de ses enfants premier-nés, qui l'accompagnaient de leur amour, en versant de douces larmes et poussant de profonds soupirs. Et comme le mouvement du premier mobile fait aussi mouvoir les cieux inférieurs, ainsi Jésus triomphant attira après lui les chœurs des anges et les saints qui l'accompagnaient glorifiés. Mais le mystère nouveau et secret que le bras du tout-puissant opéra dans cette occasion, fut celui d'amener avec lui sa très sainte Mère, pour lui donner dans le ciel la possession de la gloire, et de la place qu'il lui avait préparée comme à sa mère véritable, et qu'elle avait acquise par ses mérites pour la posséder en son temps dans l'éternité. La toute-puissance divine voulut que dans ce temps la divine Mère fût au ciel, et ne quittât pas néanmoins la compagnie des fidèles sur le mont des oliviers. La bienheureuse Reine fut donc élevée avec son très-saint fils, et placée à sa droite, comme l'écrivait si longtemps auparavant David, psaume 44, et elle y resta pendant trois jours. Il fut très-convenable que ce mystère ne fût pas alors connu des fidèles ni des apôtres, car s'ils avaient vu monter avec Jésus-Christ leur mère et maîtresse, leur affliction aurait été bien plus grande. Leurs soupirs et leurs larmes éclatèrent lorsqu'ils virent leur divin maître bien-aimé s'éloigner toujours davantage, et lorsqu'une nuée lumineuse se mit entre eux et le Seigneur, les gémissements devinrent encore plus grands. Le Père éternel avec le Saint-Esprit et tous les esprits bienheureux vinrent sur une nuée au-devant du fils unique incarné et de la Vierge mère, et le divin Père et le Saint-Esprit, à notre manière d'entendre, les embrassa d'un embrassement pur et ineffable, ce qui causa une nouvelle joie à toute la cour céleste qui chanta: ouvrez, princes, vos portes éternelles, afin que le grand roi de la gloire et la reine des vertus puissent entrer; déjà sa miséricorde infiniment libérale a donné aux hommes le pouvoir d'acquérir avec justice, le droit qu'ils avaient perdu par le péché, de mériter par l'observance de sa loi, la vie éternelle bienheureuse, comme ses frères et ses cohéritiers. Pour augmenter notre joie, il amène avec lui à ses cotés la grande mère de la piété qui lui a donné l'être avec lequel il a vaincu le démon, et comme notre Reine est si pleine de grâce et de beauté, elle remplit de joie quiconque la contemple.

Cette nouvelle procession si bien rangée arriva au Paradis avec une joie incompréhensible. Les anges se placèrent d'un côté et les bienheureux de l'autre, et Jésus-Christ notre rédempteur et sa divine Mère passèrent au milieu, et tous rendirent au Christ l'adoration suprême, et pareillement la vénération qu'ils devaient à la co-rédemptrice, chantant de nouveaux cantiques de louanges à l'auteur de la grâce et de la vie. Le Père éternel plaça à sa droite le Verbe incarné sur le trône de la divinité. La grande Reine restait abaissée dans la profondeur de son néant, à cause de sa grande humilité et sagesse, se trouvant plus rapprochée du trône de la divinité, elle s'humiliait dans sa propre connaissance de pure créature. Ce fut pour les anges et les hommes un nouveau motif d'admiration et de joie de voir l'admirable humilité de leur Reine. On entendit aussitôt la voix du Père éternel qui dit: ma fille montez plus haut, son divin fils l'appela aussi en disant ma Mère, levez-vous et venez à la place que je dois vous donner. Le Saint-Esprit dit aussi : mon épouse et ma bien-aimée, venez recevoir mes embrassements éternels. Aussitôt la cour céleste reçut connaissance du décret de la très-sainte Trinité, qui donnait à la divine Mère la droite de son fils, et la sainte Vierge fut placée sur le trône de la très-sainte Trinité à la droite de son fils, et elle connut qu'on laissait à son choix de retourner dans le monde. Elle se leva de son trône et se prosterna devant la bienheureuse Trinité; pour imiter son divin fils, elle se montra prête à travailler pour l'Église et à renoncer à cette joie ineffable. Cet acte de charité fut, si agréable au Seigneur, que l'ayant purifiée et illuminée, elle fut élevée à la vision intuitive de la divinité et fut toute remplie de gloire. Et ainsi comme une abeille industrieuse, elle descendit de l'Église triomphante à la militante, chargée des fleurs de la pure charité, pour travailler le doux rayon de miel de l'amour de Dieu et du prochain, pour les jeunes enfants de la primitive Église, dont elle fit ensuite des hommes robustes, qui firent les fondements du grand édifice de l'Église.

Mais revenons au mont des oliviers. Les fidèles étaient là les yeux levés au ciel, soupirant et pleurant, parce qu'ils ne voyaient plus leur aimable rédempteur; la miséricordieuse mère jeta un regard de bonté vers eux, et pleine de compassion pour leur douleur, elle pria son fils de les consoler, il envoya donc deux anges, vêtus de blanc et tout resplendissants, pour leur donner quelque consolation. Ainsi consolés ils revinrent du mont des oliviers au cénacle de Jérusalem avec la sainte Vierge, où ils persévérèrent tous dans la prière, attendant avec un désir ardent la venue de l'Esprit- Saint, que le bien-aimé rédempteur leur avait promis. Après que la sainte Vierge eut joui pendant trois jours, en corps et en âme de la gloire du ciel, la divine Majesté ordonna à une multitude innombrable d'anges de tous les chœurs de l'accompagner sur la terre, et elle se dirigea sur une nuée éclatante de lumière vers le cénacle. L'esprit humain ne peut concevoir la beauté et l'éclat extérieur avec laquelle la divine reine vint du paradis, il fallut que le Très-Haut les cachât à ceux qui la contemplaient. Saint Jean seul eut le privilège de la voir dans cette splendeur. Descendue de cette nuée de lumière, elle se prosterna à terre et s'abaissa dans son cœur au-dessous de la poussière, elle s'humilia si profondément devant Dieu que la langue humaine ne peut pas l'exprimer. Elle resta toute absorbée dans son bien-aimé et si dégagée de toutes les choses créées, que c'était un sujet d'admiration pour les anges mêmes de voir, dans une pure créature si exaltée et si comblée de dons, un si grand fond de la belle vertu d'humilité. L'évangéliste saint Jean fut rendu digne de la voir descendre du paradis, aussi il en fut ravi d'étonnement, et saisi d'humilité, il resta un jour entier sans oser se présenter devant la reine des anges. Enfin poussé par l'amour et la dévotion, il se présenta devant la divine mère, et en la voyant incomparablement plus brillante que Moïse lorsqu'il descendit du Sinaï, il tomba à terre presque mort, mais la miséricordieuse mère accourut, et se mettant à genoux lui dit: « mon maître et mon fils, vous savez l'obéissance que je vous dois, et qu'elle doit me diriger dans toutes mes actions, et puisque vous êtes resté à la place de mon fils, pour m'ordonner tout ce que je dois faire, je vous prie de me commander, à cause de la consolation que je sens à obéir. En entendant ces humbles paroles, le saint apôtre fut étonné et confus, d'autant plus qu'il avait compris la grandeur de la divine mère et vu sa splendeur; néanmoins il promit de le faire à l'avenir, pour laisser à l'Église un exemple singulier d'humilité. Et si nous voulons être les fils et les vrais dévots de cette divine mère, nous devrons principalement l'imiter dans sa sainte humilité.

Texte extrait de la Vie Divine de la Très Sainte Vierge Marie

rublev_ascention_fete_vladimir

Oraison

Dieu qui élevez le Christ au dessus de tout, ouvrez-nous à la joie et à l'action de grâce, car l'Ascension de Votre Fils est déjà notre victoire: nous sommes les membres de Son Corps, Il nous a  précédés dans la Gloire auprès de Vous, et c'est là que nous vivons en espérance. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

2557676165_14404c653d_o

Le Seigneur monte au Ciel au milieu des chants de joie...

Il nous prépare une place auprès de Lui...

Alléluia!