05__Virgen_Maria_25x30_w

Le Mois de la Vierge des Douleurs


Seizième jour

Pleurs de Marie quand Jésus lui fait ses adieux pour aller à la mort


L'heure du Sauveur était venue. Jésus était en ce moment à Béthanie; comme il se préparait à accomplir la volonté de Dieu, il se tourne vers Marie, et, le visage plein de douleur et de compassion, il prend congé d'elle pour aller à la mort. Il lui rappelle la volonté du Père Eternel, la tyrannie de l'enfer, l'esclavage des hommes, la rédemption du monde tant désirée; il soutient la force de sa Mère, il l'encourage, il la console, et en l'embrassant, il lui dit: « Mère chérie, l'heure du salut du monde est sonnée... il est temps que tout ce que les prophètes ont écrit de moi s'accomplisse Je vais dans peu d'instants, être livré à mes ennemis; ils feront ce qu'il leur plaira..... La croix m'attend; le genre humain, esclave, ne souffre plus de délai; laissez-moi me séparer de vous... Adieu, ma Mère!... je vous laisse ». et à ces mots, il va à la mort. Marie voudrait répondre: « Adieu, mon Fils! » mais ses lèvres tremblantes s'y prêtent à peine; le cœur lui manque; elle tombe dans une mortelle défaillance. Jésus est parti, et sa pauvre Mère demeure, je ne sais si je dois dire étonnée, ou immobile, ou interdite. Elle savait bien que son Fils était destiné à toutes ces rigueurs; mais que pouvait cette connaissance contre ce coup de foudre? Ah! combien de semblables malheurs sont sensibles! Hélas! approchons-nous de Marie pour mieux contempler sa douleur et l'agonie de son cœur! A peine est-elle un peu revenue à elle-même, qu'elle s'épuise en tristes réflexions: « Dans quelques heures, dit-elle, mon Fils bien-aimé, le divin Jésus, en proie à la rage satanique du grand conseil, tombera victime des plus cruels supplices! O abîme de peine! ô douleur inexprimable! Voilà donc ce décret rigoureux qui s'exécute! Oui, mon cœur sera percé, déchiré de ce glaive meurtrier que Syméon m'annonça dans le temple, il y a plus de trente ans!.:. » Ici, n'oublions pas que la douleur de Marié fut si profonde et si vive, que, suivant Saint Bernardin de Sienne, elle se Serait offerte à mourir, non seulement une fois, mais mille fois, mais une infinité de fois, à la place de son Fils adorable. O spectacle déchirant! O cruelle séparation!


Colloque


O Mère désolée! si la seule pensée de vos douleurs me touche si vivement, quelle impression ont-elles dû faire sur votre cœur? Cependant, pour vous conformer à la volonté du Père adorable, vous les endurâtes généreusement; et malgré l'excès de votre affliction, vous consentîtes à vous séparer de ce que vous aviez de plus cher, de votre bien-aimé Fils; et vous lui permîtes de s'immoler pour moi à la justice de Dieu irrité, comme une victime de propitiation sur l'autel de la croix. O amour incomparable! pour sauver une âme infidèle et chargée de crimes, vous avez livré votre Fils à un cruel et ignominieux supplice, et votre cœur à un affreux martyre! Comment pourrai-je m'en reconnaître dignement à votre égard? Hélas! je n'ai à vous offrir qu'une vive douleur de mes péchés, qui furent la cause de votre douloureuse séparation. Ah! sainte Mère, par le mérite de la douleur qui déchira alors votre cœur, faites que je rompe tout attachement humain, et que je ne soupire désormais que pour le bonheur éternel.


Soupir à Marie


Allez, mon Fils; allez à la mort, j'y consens. Alors même que vous serez mort, vous vivrez dans mon cœur; mais quoique vivante, je mourrai de vous voir souffrir.


Exemple


Un lion furieux parcourait Florence; il faisait fuir tout le monde et répandait une alarme générale, et la crainte des plus grands malheurs. Quand il eut parcouru plusieurs quartiers, il s'arrêta sur la place de l'Annonciation, où résident les Pères Servites. Un frère convers du monastère, inspiré de Dieu, se rend sans armes sur la place; il va sans crainte droit au lion, et invoquant avec une foi vive le nom de Notre Dame des Douleurs, au grand étonnement de tout le monde, il saisit l'animal, lui passa au cou le scapulaire de Notre Dame des Douleurs, le rend plus doux qu'un agneau, et le reconduisit dans sa cage, aux applaudissements et aux bénédictions de la multitude, qui ne se lassait pas de glorifier Marie. (Angel. Lottinus in mirac. d. Annunc. de florent. )


Pratique: Réciter le Chapelet des sept douleurs.

634_001

Pour recevoir chaque jour dans votre boîte e-mail la méditation du Mois de la Vierge des Douleurs, pour être tenu au courant des nouvelles publications sur le blog et recevoir de temps en temps des prières par e-mail, abonnez-nous à la Newsletter d'Images Saintes.