24 septembre 2010

Marthe Robin


Le Mois de la Vierge des Douleurs

05__Virgen_Maria_25x30_w

Le Mois de la Vierge des Douleurs


Vingt-cinquième jour

Douleur de Marie, en entendant les dispositions testamentaires de son Fils


Une mère tendre, comme Marie, au nom de femme que son Fils mourant lui donna à l'exclusion du titre de Mère, dut avoir le cœur navré de douleur. Il est bien vrai que le Sauveur l'appela ainsi, pour ne pas l'affliger davantage en lui donnant, pour la dernière fois, le nom de Mère, ou afin qu'elle ne reçut pas davantage d'insultes comme sa Mère. Cependant la très Sainte Vierge, à qui Jésus avait coûté tant de peines, et qui était si jalouse du titre de Mère de l'Homme Dieu, ne put s'empêcher d'avoir de la douleur de s'entendre donner le titre vulgaire de femme. O Mère infortunée! il vous manquait encore cette amertume pour augmenter le torrent de vos douleurs! Jésus, sur le point d'expirer, pensa, au sortir de ce monde, à sa chère Mère avant de s'occuper de lui-même; et, comme Joseph son époux était mort, il la recommanda à son bien-aimé disciple, et lui enjoignit de la regarder comme sa mère. Il convenait, en effet, de confier le modèle de toutes les vierges à celui qui s'était conservé toujours vierge et pur. Au même instant, le Sauveur s'adresse à sa Mère et lui donne Jean pour Fils: « Femme, voilà votre fils ». O cruel échange! s'écrie ici Saint Bernard, Marie reçoit Jean pour fils, en la place de Jésus; c'est-à-dire, le serviteur au lieu du chef souverain; le disciple au lieu du, maître; l'homme à la place de Dieu! O douleurs inexprimables de Marie ! Lorsqu'elle voit qu'elle perd tout en perdant Jésus! O tourment incompréhensible à toute intelligence créée! Cependant, malgré ce martyre inouï, dès que le Père céleste l'ordonne pour la rédemption des hommes, Marie accepte avec fermeté l'échange si douloureux, et se soumet au décret du Ciel. Elle fit plus encore : comme le Père Eternel livra son fils pour le salut du monde, Marie l'offrit pour la même fin. Mais en devenant la mère du disciple chéri, elle nous adopta tous pour ses enfants; et, suivant un interprète, elle nous engendra tous dans ce moment de douleur suprême où elle vit mourir son Fils adorable. O bonté sans mesure! ô amour inexprimable! ô combien nous coûtâmes à une si tendre Mère au pied de la croix! Hélas! que de larmes inconsolables elle versa en prévoyant que les hommes, en si grand nombre, rendraient inutiles à leur salut le sang de Jésus et le cruel martyre de sa Mère!


Colloque


Mère affligée, combien je vous dois d'actions de grâces pour l'héroïque charité dont vous usâtes envers moi au pied de la croix! Dans mon suprême malheur, vous consentîtes volontiers à perdre tout en perdant Jésus, afin de me délivrer de la mort éternelle. Ah! comment une mère si sainte peut-elle adopter un fils pécheur comme moi? Comment une mère si pure peut-elle s'attacher à une âme aussi souillée et aussi coupable que la mienne? Mais, ô Vierge miséricordieuse! je compatis de tout mon cœur à l'excès de votre affliction; obtenez-moi, je vous en conjure, la grâce de dignement correspondre à votre amour inexprimable, par ma tendre et filiale reconnaissance. Ah! souvenez-vous de tout ce que je vous ai coûté d'amertumes. Que tant de douleurs ne soient pas inutiles pour moi! Montrez que vous êtes ma Mère, dès maintenant, et surtout à l'heure terrible de ma mort; et faites, ô Mère très-aimable! que je me montre votre Fils en mourant avec vous d'amour et de douleur au pied de la croix de Jésus.


Soupir à Marie


Mère désolée, pardonnez au meurtrier de votre Fils, et daignez vous rappeler encore que Jésus me donna à vous pour l'un de vos enfants.


Exemple


Un frère convers de Guastalla, se trouvant à la campagne pour les affaires de son monastère, en 1635, il survint un orage accompagné de tonnerre et d'éclairs; la foudre tua un chien à ses pieds, elle estropia deux paysans qui étaient à ses côtés, elle mit en pièces le fer qu'il tenait à la main; enfin, elle brûla son habit sans toucher au saint scapulaire de Notre Dame des Douleurs, ni à la personne de ce bon frère qui avait invoqué la Reine du Ciel. (Pecoroni Abito et cor. de 7 dol. pag. 124.)


Pratique: Réciter sept Salve Regina en l'honneur de Notre Dame des Douleurs.

Firs11

Pour recevoir chaque jour dans votre boîte e-mail la méditation du Mois de la Vierge des Douleurs, pour être tenu au courant des nouvelles publications sur le blog et recevoir de temps en temps des prières par e-mail, abonnez-nous à la Newsletter d'Images Saintes.