Le Mois du Saint Rosaire

Le Mois du Saint Rosaire

gl05

Trente-et-unième jour

Le Couronnement


Puissance de Marie


Plus grande est la Gloire de Marie, plus grande doit être notre confiance. La Bonté de la Reine du Ciel est égale à Sa Puissance et Sa Puissance est sans limites. Que peut, en effet, refuser Jésus à Sa Mère, après Lui avoir soumis sur la terre où Il ne laissait aucune de Ses prières sans l'exaucer? Si l'invocation des Saints est si efficace, parce qu'ils sont les amis de Dieu, combien plus efficace encore sera l'invocation de la Reine des Anges et des Saints, la plus pure des créatures, la Mère de Dieu? Aussi l'histoire de l'Église n'est-elle que l'histoire des bienfaits de Marie. Elle s'est toujours montrée son Refuge et son plus puissant Secours, sous le glaive des persécutions, contre les assauts de l'hérésie, contre les invasions des infidèles. Terrible comme une armée rangée en bataille, la Mère de Dieu assiste encore l'Église contre les attaques de l'incrédulité et des sectes sataniques? Invoquons-là avec confiance et amour sous ce beau titre de Reine du Très Saint Rosaire, qui nous rappelle Sa Puissance, en nous faisant pieusement méditer Ses Joies, Ses Douleurs et Ses Gloires. A la voix du Souverain Pontife, allons tous à Marie par le Saint Rosaire.


Exemple


La journée de Lépante sera un monument éternel du pouvoir de la Mère de Dieu. Le Saint Pape Pie V, Philippe II, Rois d'Espagne et les Vénitiens s'étaient coalisés pour repousser l'invasion Turque. Pour remporter la victoire, les Chrétiens s'appuyaient plus sur la protection de la Sainte Vierge que sur leur nombre. Toute l'Europe était en prières. Les fidèles se rendaient en foules à Notre Dame de Lorette. Dom Juan d'Autriche fit vœu d'aller visiter ce Sanctuaire. Les Chrétiens obtinrent ce qu'ils demandaient; car les deux flottes en étant venues aux mains, les ennemis perdirent dans ce combat, qui dura depuis 6 heures du matin jusqu'au soir, 40 000 hommes, 116 pièces de gros canons, 180 galères, dont 70 furent coulées au fond. Fidèle à sa promesse, Dom Juan se rendit au Sanctuaire, bien qu'on fût  alors au plus fort de l'hiver.


Prière


O Reine des Anges et des Saints, je me réjouis de Votre Gloire et j'ai confiance en Votre Bonté et en Votre Puissance. Obtenez-moi une Foi vive en Jésus, voilé sous les Saintes Espèces, afin qu'un jour je puisse aller contempler Sa Beauté ineffable dans l'éternelle Communion du Ciel!

097_001

Méditation du Mystère du Couronnement de Marie


1 Notre Père, 10 je Vous salue Marie, 1 Gloire au Père


A la fin: « Grâces du Mystère du Couronnement, descendez dans mon âme ».


Fin du Mois du Rosaire


Prochain Mois de Dévotion: le Mois de l'Enfant Jésus, Rendez-vous le 31 décembre

2618804840_308f867100_b

Téléchargez l'intégralité des méditations du Mois du Rosaire (pdf) en cliquant ici


Je voudrais vous remercier de Votre fidélité à Images Saintes, car vous êtes de plus en plus nombreux à vous abonner à la newsletter (400!!!!) En un mois, 100 personnes se sont abonnées et la fréquentation du blog à doublée... Merci... et continuez à faire connaître le blog Images Saintes autour de vous... 


Franck Monvoisin, rédacteur du blog.

Le Mois du Saint Rosaire

Le Mois du Saint Rosaire

couronnement

Trentième jour

Le Couronnement


La Reine du Ciel


« Il est, dit Jésus, des demeures variées dans la Maison de Mon Père ». Quelle sera donc au Ciel, la place réservée à Marie? Au témoignage des Saints Docteurs, la créature privilégiée que Dieu à choisie pour Sa Mère, ne connaît que Dieu au-dessus d'Elle et le Trône de Son Divin Fils. Avec quel amour la Sainte Trinité tout entière n'accueille-t-Elle pas Marie pour la couronner de gloire? Le Père, le Fils et l'Esprit-Saint ne doivent-ils pas combler de bonheur et de félicité Celle qu'Ils ont comblée de grâce et en qui Ils ont mis toutes leurs complaisances? Voulez-vous mesurer la gloire de la Vierge Immaculée? Mesurez la plénitude de la grâce qu'Elle a reçue, mesurez la profondeur de Son humilité, mesurez l'étendue de Son Amour et de Ses Douleurs! Saluons avec respect la Reine des Anges et des Saints; félicitons-la avec toute la Cour Céleste; soyons heureux du bonheur de notre Mère du Ciel et, avec Son Secours, augmentons nos mérites afin d'augmenter un jour notre gloire. Consolons-nous si parfois, ici-bas, nous sommes méconnus, méprisés; traités injustement: nous avons au Ciel un Père et un Juge, qui compte nos larmes et nos sueurs, et qui nous réserve, en échange, des joies éternelles.


Exemple


Il est rapporté, dans les annales de l'Ordre de Saint Dominique, qu'un jeune religieux était fort désolé de ne pouvoir offrir chaque jour à Marie un bouquet de fleurs comme il l'avait fait dans le monde. Le Prieur qui lui en avait fait la défense, lui dit: « Consolez-vous mon fils; en récitant le Saint Rosaire, vous offrez à la Sainte Vierge des fleurs plus belles que toutes celles que vous pourriez cueillir dans les jardins ». Profitant de ces paroles le novice s'appliqua dès lors à réciter le Rosaire avec une grande piété.


Prière


Nous Vous offrons, Seigneur Jésus, cette dizaine, en l'honneur du Couronnement de Votre Sainte Mère dans le Ciel; et nous Vous demandons, par ce Mystère et par l'intercession de Notre Dame du Saint Rosaire, la persévérance dans la grâce et la couronne dans la gloire.

097_001

Méditation du Mystère du Couronnement de Marie


1 Notre Père, 10 je Vous salue Marie, 1 Gloire au Père


A la fin: « Grâces du Mystère du Couronnement, descendez dans mon âme ».


Pour recevoir chaque jour dans votre boîte e-mail la méditation du Mois du Saint Rosaire, pour être tenu au courant des nouvelles publications sur le blog et recevoir de temps en temps des prières par e-mail, abonnez-nous à la Newsletter d'Images Saintes.

La Dévotion des Douze Privilèges de Marie

002

La Dévotion des Douze Privilèges de Marie


Origine


La Servante de Dieu Mère Costanza Zauli (1886-1954), fondatrice des Soeurs Ancelles de l'Adoration du Saint Sacrement de Bologne, reçut l'inspiration de pratiquer et de propager la dévotion des Douze Privilèges de Marie, en 1924, au cours d'une période de souffrance physique et morale. Elle écrit à propos dans son journal, le 30 juin 1939): « Dans cette bienheureuse visite, la Sainte Vierge m'a enseigné la pratique des Douze Privilèges, m'a ordonné de la répandre et de la faire connaître, parce qu'elle est agréable à Son Cœur. il faut faire mémoire de ces privilèges, en méditant mentalement et en récitant à chaque Ave Maria, la prière suivante de louange: « A jamais soit bénie, louée et adorée la Très Sainte Trinité pour toutes les grâces qu'Elle a accordée à la Vierge Marie ».


Premier privilège

La Prédestination de Marie


« Quand les abîmes n'existaient pas encore,qu'il n'y avait pas encore les sources jaillissantes, je fus enfantée ». (Proverbes 8:24).

 

Contemplation: Notre Divin Père, après avoir créé la terre, se félicitant de la perfection de la création, après avoir créé l'homme et la femme, pensait à son grand chef-d'oeuvre, le très précieux bourgeon, la Mère qui allait donner naissance à Son Fils.


Invocation: O très glorieuse et très Sainte Trinité,  aide-moi à accueillir et à accomplir le dessin d'amour que le Père a pour moi. Je Vous salue Marie...


« A jamais soit bénie, louée et adorée la Très Sainte Trinité pour toutes les grâces qu'Elle a accordée à la Vierge Marie ».


Deuxième privilège

La conception immaculée de Marie


« Je mettrai une inimitié entre toi et la femme ». (Genèse 3:15)

 

Contemplation: Les premières lueurs de l'aube de la Rédemption, après la promesse faite au Jardin d'Eden, s'accomplissent, ici, dans la conception immaculée de Marie. Lors de la première apparition  de l'étoile du matin, l'humanité commença à jouir des prémices de la réconciliation avec Dieu, car le rideau de la séparation d'avec Lui s'est déchiré, par la force des premiers battements du Cœur de la Créature élue, laissant déborder la miséricorde du Très Haut.


Invocation: O Marie, pleine de grâce, soyez ma force pour vaincre le péché et pour que je grandisse en sagesse et dans la grâce. Je Vous salue Marie...


« A jamais soit bénie, louée et adorée la Très Sainte Trinité pour toutes les grâces qu'Elle a accordée à la Vierge Marie ».


Troisième privilège

Parfaite conformité de Marie à la Volonté de Dieu

 

« Je suis la Servante du Seigneur, qu'il soit fait pour moi selon ta parole ». (Luc 1:38) « L'échelle de Jacob qui unit la terre au ciel, peut symboliser la volonté de Marie amoureusement liée au Seigneur ».


Contemplation: L'âme de Marie est un vrai paradis de délice pour le Fils et le plus bel ornement le plus glorieux pour la Sainte Trinité. Elle a su avec foi, faire confiance au Seigneur Dieu, voyant et  adorant sa très Sainte Volonté en lui disant le « fiat » avec un dévouement entier et parfait.


Invocation: O Marie, Mère de la Foi, faites que je sois toujours prêt à accomplir joyeusement la Sainte Volonté du Père. Je Vous salue Marie...


« A jamais soit bénie, louée et adorée la Très Sainte Trinité pour toutes les grâces qu'Elle a accordée à la Vierge Marie ».


Quatrième privilège

L'éminente sainteté de Marie


« ... Sans tache, ni ride, mais sainte et immaculée ». (Ephésiens 5:27 b). « La maison bâtie sur le roc ». (Matthieu 7:25).

 

Contemplation: La sainteté de la Sainte Vierge est tout un tissu d'or sur la simple trame de la fidélité parfaite à ses devoirs et dans l'état de vie le plus simple et commune, ce qui est facile à  imiter.


Invocation: O Marie, modèle de sainteté,  sauvez-moi de l'hypocrisie de la vertu apparente, enseignez-moi l'humilité, l'amour,  et la prière profonde. Je Vous salue Marie...


« A jamais soit bénie, louée et adorée la Très Sainte Trinité pour toutes les grâces qu'Elle a accordée à la Vierge Marie ».


Cinquième privilège

L'Annonciation


« Je Vous salue, comblée de grâce, le Seigneur est avec Vous ». (Luc 1:28). « Le nuage, signe de la présence de Dieu ». (1 Rois 8.10).


Contemplation: Quand Marie eut la visite de l'Archange, était absorbé dans la prière. Son âme avait trois splendeur: le culte, l'amour et la dévotion, si parfaits et si élevés que cela attira les délices de Dieu sur cette créature merveilleuse qui deviendra le Siège de la Sagesse éternelle.


Invocation: O Marie, choisie entre toutes les femmes, donnez-moi la simplicité de Votre Cœur, Votre générosité et Votre confiance inébranlable dans la Parole du Seigneur. Je Vous salue Marie...


« A jamais soit bénie, louée et adorée la Très Sainte Trinité pour toutes les grâces qu'Elle a accordée à la Vierge Marie ».


Sixième privilège

La Maternité de Marie


« Voici que tu va concevoir un Fils, et tu Lui donnera le nom de de Jésus ». (Luc 1:31) « Un rameau sortira de la souche de Jessé ». (Isaïe 11:1)


Contemplation: Pendant le grand moment où le Verbe a pris chair en Marie, son âme bienheureuse  et tout son être furent couverts de l'ombre Saint Esprit, quelle extase dut être sa consécration! Le bonheur du Père la pénétrait et enrichissait sa joie maternelle.


Invocation: O Marie, Mère du Verbe, disposez-moi à accueillir les dons de l'Esprit Saint, afin que je puisse devenir semblable à Jésus et enfant obéissant de l'Église. Je Vous salue Marie...


« A jamais soit bénie, louée et adorée la Très Sainte Trinité pour toutes les grâces qu'Elle a accordée à la Vierge Marie ».


Septième privilège

La parfaite virginité de Marie


« Comment cela va-t-il se faire puisque je suis vierge? » (Luc 1:35). "Le lys entre les épines ». (Cantique 2:2).

 

Contemplation: La Sainte Vierge est la plus glorieuse et la plus lumineuse des créatures, car elle a extraordinairement préservé sa virginité. Les âmes qui se confient à son intercession et qui l'imitent, elle aussi, peuvent devenir des temples du Dieu vivant.


Invocation: O Marie, Vierge et Mère Vous êtes Mère, puisque rien n'est impossible à Dieu, intercédez auprès de Votre Divin Fils pour qu'il Il transfigure mon âme et mon corps et les rende pur et lumineux comme les vôtre. Je Vous salue Marie...


« A jamais soit bénie, louée et adorée la Très Sainte Trinité pour toutes les grâces qu'Elle a accordée à la Vierge Marie ».


Huitième privilège

Le martyre du Cœur de Marie


« Près de la Croix se tenait Marie, la Mère de Jésus » (Jean 19:25). « Et Toi-même, Ton Cœur sera transpercé par une épée » (Luc 2:35).

 

Contemplation: Marie, avec la force et la délicatesse de son amour maternel précédait les pas de Jésus, avec un dévouement parfait à toutes les dispositions qu'avait prise le Père de la Rédemption, prête à se donner avec Lui, sans réserve. Les battements de son Cœur étaient unis aux battements du  Cœur de Son Fils, de sorte qu'ils ne faisaient plus qu'une seule et même victime expiatrice.


Invocation: Dans la douleur, Vous m'avez engendré, ô Marie, Reine des martyrs. Soutenez-moi dans mon inconstance et enseignez-moi la persévérance et comment consoler ceux qui souffrent. Je Vous salue Marie...


« A jamais soit bénie, louée et adorée la Très Sainte Trinité pour toutes les grâces qu'Elle a accordée à la Vierge Marie ».


Neuvième privilège

La Joie de Marie au moment de la Résurrection et de l'Ascension de Jésus


« Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur ». (Luc 1: 46) « Un autre ange vint se placer près de l'autel ;il portait un encensoir d'or ;il reçut des parfums en abondance pour les offrir, avec les prières de tous les saints, sur l'autel d'or qui est en face du Trône de Dieu ». (Apocalypse 8: 3).

 

Contemplation: Jésus à versé avec une plénitude abondante sa joie sur Marie au moment de la résurrection. Pour une Mère comme Elle, voir de ses propres yeux l'exaltation du Fils qu'elle aimait ainsi que le bonheur et la richesse du Royaume dont il a pris possession, fut le motif d'une très grande joie.


Invocation: O Marie, Mère de Jésus, l'Agneau immolé, qui êtes avec avec Lui dans la gloire,  apprenez-moi à adorer la splendeur de la divinité de Votre Fils dans le don de l'Eucharistie. Je Vous salue Marie...


« A jamais soit bénie, louée et adorée la Très Sainte Trinité pour toutes les grâces qu'Elle a accordée à la Vierge Marie ».


Dixième privilège

l'Assomption de Marie au Ciel


« Aujourd'hui, l'arche sainte du Dieu vivant se trouve dans le temple du Seigneur » (1 Chroniques). « L'arche de l'Éternel, porté en triomphe au ciel est le symbole du transport de la Toute Sainte ». (1 Chronique 15:3).


Contemplation: Le Père, le Fils et l'Esprit Saint, ravis d'amour pour leur fille, le Mère et leur Epouse qui a achevé sa vie terrestre, la reçoivent corps et âme dans la gloire du Ciel, escortée par les anges, puis Elle arrive au trône de Son Dieu, dont Elle n'a cesse de proclamer la louange.


Invocation: O Marie, Femme revêtue de soleil, Vous n'êtes pas éloignée de nous, bien au contraire, Vous êtes ici es présente ici, près de nous, oeuvrant avec tendresse maternelle, pour nous conduire sur les chemins du Ciel. Je Vous salue Marie...


« A jamais soit bénie, louée et adorée la Très Sainte Trinité pour toutes les grâces qu'Elle a accordée à la Vierge Marie ».


Onzième privilège

Le règne de Marie


« Le Seigneur lui donnera le trône de David son père, et son règne n'aura pas de fin ». (Luc 1: 32,33). « Un signe grandiose apparut dans le ciel: une Femme, ayant le soleil pour manteau, la lune sous les pieds, et sur la tête une couronne de douze étoiles ». (Apocalypse 12:1).


Contemplation: Marie est au Paradis, avec la Sainte Trinité, en Elle, le Père, le Fils et le Saint-Esprit ont pris toutes leurs complaisances. Quel pouvoir a été attribué cette grande Reine! Et tout cela à notre avantage. Quel don inestimable de Dieu, que de nous avoir donné la Toute Douce pour mère!


Invocation: O Marie qui êtes Reine et Servante, pour Vous et pour Votre Divin Fils Jésus, le règne n'a pas d'autre sens que de servir la justice: apprenez-moi ô Mère du Divin Roi, à toujours savoir témoigner de la Vérité avec justice. Je Vous salue Marie...


« A jamais soit bénie, louée et adorée la Très Sainte Trinité pour toutes les grâces qu'Elle a accordée à la Vierge Marie ».


Douzième privilège

La Méditation de Marie et la puissance de son intercession


« Celui qui me trouve a trouvé la vie,il obtiendra la faveur du Seigneur ». (Proverbes 8:35). « Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi, et qu'il boive, celui qui croit en moi! Comme dit l'Écriture: Des fleuves d'eau vive jailliront de son coeur ». (Jean 7:37-38).

 

Contemplation: La Très Sainte Vierge Marie se tient devant le Trône du Tout Puissant, ou Elle intercède pour obtenir le salut de ses enfants pécheurs. Comme Elle reçoit toutes les grâces descendantes de la Première Source, elle en devient Médiatrice, car Elle redistribue ces Richesses à ses enfants avec beaucoup de largesse.


Invocation: O Marie, La Très Sainte Trinité Vous a confié la mission de la maternité universelle, je Vous accueille, comme l'Apôtre Saint Jean, avec amour un filial et spontané, en me consacrant à Votre Cœur Douloureux et Immaculé. Je Vous salue Marie...


« A jamais soit bénie, louée et adorée la Très Sainte Trinité pour toutes les grâces qu'Elle a accordée à la Vierge Marie ».


D'après un texte traduit de l'Italien, extrait du site www.preghiereagesuemaria.it

745_001

Téléchargez le texte de cette prière (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 16:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


28 octobre 2010

Saint Jean Bosco

Posté par fmonvoisin à 18:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Le Mois du Saint Rosaire

Le Mois du Saint Rosaire

gl04

Vingt-neuvième jour

L'Assomption


Le triomphe


Une tradition immémoriale, confirmée par la Fête que l'Église à instituée en l'honneur de ce Mystère, nous apprend que Marie a été transportée en Corps et Âme dans le Ciel. Le Corps virginal de la Mère de Dieu ne devait point connaître la corruption du tombeau. Si la participation au Corps et au Sang de Jésus-Christ est comme un germe et un gage de la résurrection future en chacun des fidèles, que sera-ce de l'étroite union qui a existé entre Notre Seigneur et Sa Très Sainte Mère? Le Corps de Jésus ayant été formé du Corps de Marie; le Corps de Marie ayant été le Temple de Jésus, Son Sanctuaire, Son Tabernacle, Il ne pouvait être condamné aux ignominies qui suivent la mort, et le Fils de Dieu se devait à Lui-même d'en empêcher la profanation en le ressuscitant aussitôt. Contemplons donc, des yeux de la Foi, la glorieuse Assomption de la Vierge Marie, que les Saints Anges transportent dans le Ciel en chantant les hymnes d'allégresse: « Quelle est Celle qui monte du désert appuyée sur le bras de Son Bien-aimé et comblée de délices? » Réjouissons-nous du Triomphe de notre Mère: il est la juste récompense de Sa dignité et de Ses éminentes Vertus.


Exemple


Saint Louis Marie Grignion de Montfort disait: « Je ne sais comment cela se fait, ni pourquoi; mais cela est pourtant vrai: je n'ai pas un meilleur secret pour connaître si une personne est de Dieu, que d'examiner si elle aime à dire l'Avé Maria et le Chapelet. Je dis: si elle aime à dire, car il peut arriver qu'une personne soit dans l'impuissance de le dire, mais elle l'aime toujours.... Je vous prie donc instamment par l'amour que je vous porte en Jésus et en Marie.... de réciter... le Chapelet et même, si vous en avez le temps, le Rosaire tous les jours; et vous bénirez, au moment de votre mort, le jour et l'heure ou vous m'aurez cru ».


Prière


O Marie, après avoir vécu d'Amour, Vous mourrez aussi ce ce même Amour; mais Votre chair virginale, cette nouvelle Arche d'Alliance, ce Tabernacle immaculé du Verbe Incarné, devait être transporté au Ciel par les Anges. Je veux, par Votre secours, que mon corps respecté pour la Sainte Communion, y trouve le gage de sa résurrection glorieuse.

097_001

Méditation du Mystère de l'Assomption de Marie


1 Notre Père, 10 je Vous salue Marie, 1 Gloire au Père


A la fin: « Grâces du Mystère de l'Assomption, descendez dans mon âme ».


Pour recevoir chaque jour dans votre boîte e-mail la méditation du Mois du Saint Rosaire, pour être tenu au courant des nouvelles publications sur le blog et recevoir de temps en temps des prières par e-mail, abonnez-nous à la Newsletter d'Images Saintes.

Le Vénérable Solanus Casey

Num_riser0089

Le Vénérable Solanus Casey

Frère Mineur Capucin

1870-1957


Le message du Père Solanus Casey


Qui était le Père Solanus? Un homme simple. Un Simple Prêtre. Pas un homme de lettres, bien que parfois il écrivait comme un poète. Pas un homme à diplômes, sa pensée, cependant atteignait une grande profondeur. Pour son époque, il était très en avance sur son temps. Tel un prophète, il était un homme avec un message pour notre temps. Tel un prophète, in vécût une vie soucieuse du peuple de Dieu, souffrant et oeuvrant pour la conversion des pécheurs. Son message, toujours celui de la foi et de la confiance en Dieu, était destiné à consoler et à encourager. Il amenait la paix en insistant avec bienveillance sur nos bonnes relations et notre confiance en Dieu et en nos voisins. Ce prêtre, Frère Mineur Capucin, le Père Solanus Casey, est né le 25 novembre 1870, sixième enfant d’une famille de dix garçons et de six filles, dans une ferme du Wisconsin située sur les rives du Mississippi. Ses parents, des immigrants irlandais, l’appelèrent Bernard, comme son père. Très tôt, ses parents qui craignaient Dieu, lui apprirent l’obéissance, la persévérance et la piété, tandis que la vie à la ferme lui apprit à être pratique et plein de ressources.


A 17 ans, il quitta volontairement la ferme pour un autre emploi, désireux d’apporter sa contribution aux revenus de la famille, après plusieurs années de mauvaises récoltes. Il travailla pendant un certain temps à Stillwater, une ville toute proche dans le Minnesota, comme ouvrier sus les chantiers d’exploitation forestière, comme gardien de prison à mi-temps, et ensuite il fut l’un des premiers conducteurs de tramway lorsque Stillwater installa les nouveaux tramways électriques. En 1981, Bernard pût réaliser son vieux rêve: devenir un prêtre. Il commença ses études à 21 ans, en fréquentant le séminaire de St-François à Milwaukee dans le Wisconsin, où il se dédia à sa formation spirituelle et scolaire. Appelé par Dieu à l’ordre des Capucins, il pris le nouveau nom de Solanus. Bientôt il devint un modèle de la pratique religieuse, toujours fidèle au voeux de Pauvreté, de Chasteté et d’Obéissance. Bien qu’il eut certaines difficultés dans ses études, il édifia tellement les autres religieux et ses supérieurs, de sorte que l’on estima qu’il était digne d’être ordonné prêtre le 24 juillet 1904. Son long ministère débuta alors à New-York.

 

Pendant les quatorze années où il servit la paroisse du Sacré Cœur dans le quartier Yonkers à New-York, Père Solanus y remplit les modestes fonctions de sacristain, de portier, tout en étant directeur de la Congrégation des Jeunes Femmes, directeur des enfants de choeur et il remplît de nombreuses autres fonctions pastorales. Rapidement il édifia ses paroissiens par l’exemple de ses prières à la messe et aux dévotions, ainsi que par sa grande charité envers les malades, les enfants, ceux qui n’étaient pas catholiques et les pauvres. Les malades particulièrement lui étaient dévoués et attendaient avec impatience ses visites de prêtre et son réconfort. Cet apostolat envers les malades et les pauvres se poursuivit en d’autres places aussi. Il fut assigné pour trois ans à la paroisse de Notre Dame des Douleurs dans la ville de New-York, puis à Notre Dame des Anges à Harlem, New-York, pour trois ans. Après plus de cinquante années son nom y est toujours entouré la plus grande vénération.


Peu de temps après sa nomination au monastère des Frères Mineurs Capucins Saint Bonaventure de Détroit, le 31 juillet 1924, Père Solanus s'y fit connaître et aimer par ses vertus. Toujours disponible pour les pauvres, les malades et les âmes en détresse, il apportait son réconfort et son aide aux personnes de tous âges et de tout mode de vie. Il était prêt et disposé à écouter chacun, à tout moment. Son ministère de charité et de réconfort fut spécialement remarqué durant la crise de 1929, lorsque sa sollicitude envers les pauvres inspira aux Frères Mineurs Capucins de Détroit la création de leur soupe populaire, service de charité qui existe encore aujourd’hui. Pendant les années de guerre, de 1941 à 1945, les conseils et les prières de Père Solanus aidèrent beaucoup de familles inquiètes pour leurs filles et leurs fils engagés dans la grande guerre. Rempli de zèle pour la propagation de la Foi catholique, il promut activement l’aide aux missions et fit preuve d’une grande charité et de sollicitude envers ceux qui n’étaient pas catholiques. Ses conseils sages et sa foi ardente conduisirent beaucoup d’entre eux à la Foi catholique.


Toujours plein de zèle pour les âmes, son sacerdoce pour les malades et affligés se poursuivit sans répit, même plus tard dans sa vie, lorsque ses supérieurs qui voulaient lui donner une retraite bien méritée, l’envoyèrent au monastère Saint Félix à Huntington dans l’Indiana au printemps de 1946. Il y passa son temps entre la prière et le ministère envers les malades et les gens dans la détresse jusqu’à ce que sa santé l’obligea à retourner à Détroit, pour y recevoir des soins médicaux spéciaux. Dix-huit mois plus tard, après environ un mois d’hospitalisation où il supporta ses peines avec une grande force d’âme, sa longue vie de sacrifices fut complétée. Ce fut une vie entière qui fut dévouée à la gloire de Dieu, au service et à la sanctification de ses contemporains, dans un sacrifice entier et total, remplissant à la perfection ses devoirs de Chrétien, de religieux et de prêtre de Dieu. Au cours de sa dernière maladie, il a dit: « J’offre mes souffrances pour que toutes ne soient qu’une. Si seulement je pouvais voir le monde entier se convertir ». Sa dernière action consciente fut de s’asseoir dans son lit et de s’exclamer: « Jésus Christ, entre tes mains je remets mon esprit ». Le Père Solanus est mort en odeur de sainteté à Détroit (Michigan) le 31 juillet 1957 à l’âge de 86 ans ou il est inhumé, dans le monastère Saint Bonaventure.

Num_riser0091

La cause de Béatification du Père Solanus Casey


Au début de 1958, le Père Gerald Walker, de l’Ordre des Frères Mineurs Capucins, Provincial de la Province Capucine Saint Joseph envoya aux supérieurs généraux à Rome son rapport sur la vie et les vertus de Père Solanus Casey, de l’Ordre des Frères-Mineurs Capucins. Le Ministre Général des Capucins, Père Benignus de Saint Llario, répondit avec une grande admiration pour Père Solanus, qu’il le considérait comme un extraordinaire exemple, un vrai capucin, voire un double de Saint François. Il écrivit que l’hommage rendu par les catholiques et les non-catholiques au Père Solanus après sa mort, donnent l’ample preuve que notre spiritualité traditionnelle est toujours tout à fait capable de rassembler des personnes dans une conception du monde vraiment spirituelle. Son hommage contribua à soutenir les nombreux récits concernant les vertus exceptionnelles de Père Solanus qui commencèrent à affluer de toutes parts après sa mort.


Un tel nombre de personnes exprimèrent le désir de conserver le souvenir de Père Solanus, qu’en juillet 1960, fut organisée la Guilde de Père Solanus. Elle débuta sous les auspices des Capucins de Détroit, avec l’approbation des Supérieurs de la Province Saint Joseph. L’objectif de la Guilde est de maintenir mémoire de Père Solanus, de répandre la connaissance de son exemple et de sa vie, ainsi que d’oeuvrer à rassembler des informations au sujet de sa vie et de ses actions. La Guilde se dévoue résolument à faire avancer la Cause pour la Béatification et la Canonisation du Serviteur de Dieu.


En 1966, pressé par les appels urgents de beaucoup d’habitants de Détroit et par la Guilde du Père Solanus, le Père Provincial, le Père Gérard Hesse de l’ordre des Frères Mineurs Capucins, envoya à la Curie Générale des Capucins de Rome un compte-rendu des faveurs rapportées par beaucoup de personnes, et attribuées à l’intercession de Père Solanus Casey. Le 4 octobre 1966, le Père Bernadin de Sienne, Postulateur Général de l’Ordre des Capucins, nomma le Père Pascal Siler, de l’ordre des Frères Mineurs Capucins, Vice-Postulateur de la Cause pour la Béatification et la Canonisation du Serviteur de Dieu Solanus Casey. Ensuite, le Père Pascal contacta beaucoup de personnes qui avaient connu Père Solanus et commença à rassembler des informations au sujet de sa vie et de son oeuvre. En 1974, le Frère Léo Wollenweber, de l’ordre des Frères Mineurs Capucins, succéda à Père Pascal et poursuivit les recherches.


Au début de l'année 1961, un écrivain de Détroit, Patrick Derum, proposa d’écrire une biographie de Père Solanus Casey. Il passa sept ans à faire des recherches grâce aux documents mis à sa disposition. Son oeuvre, « Le Portier de Saint Bonaventure », fut publiée en novembre 1968 et a été rééditée plusieurs fois depuis. De plus en plus de personnes qui avait apprécié l’aide de Père Solanus lors de son vivant, relatèrent combien ils avaient été touchés par son contact. D’autres commencèrent à rapporter au Vice Postulateur les résumés des grâces obtenues par son intercession depuis sa mort. La visite à Détroit, en mai 1975, du Ministre Général de l'Ordre des Frères Mineurs Capucins, le Père Pascal Rywalski, donna une nouvelle impulsion à la Cause du Père Solanus Casey. Il encouragea les religieux à la poursuivre, de sorte que le message de Foi et de Charité du Père Solanus puisse inspirer et encourager le monde d'aujourd’hui.


Le 24 juin 1976, lors d’une rencontre avec l’archevêque de Détroit, John Cardinal Dearden, le Vice Postulateur présenta une pétition formelle afin de lancer la Cause de Béatification et de Canonisation du Père Solanus Casey. Petit à petit, les différentes étapes du procès commencèrent se révéler. Une requête officielle pour tous les écrits attribués au Père Solanus fut publiée par le Cardinal Dearden en janvier 1977. En 1980, ces écrits furent rassemblés, dactylographiés et reliés en quatre volumes et finalement emportés à Rome pour le procès. Ce premier document à recommander la Cause auprès de la Sacrée Congrégation pour la Cause des Saints, fut présenté en janvier 1981. Après étude, elle fut recommandé au Saint Père, le Pape Jean-Paul II. Celui-ci accorda le Nihil Obstat le 19 juin 1982, en donnant l’autorisation d’introduire la Cause dans l’archevêché de Détroit.


Le 21 septembre 1983, le nouvel Archevêque de Détroit, Edmund C. Szoska émit un décret pour l’introduction de la Cause et ouvrit une instruction. D’octobre 1983 jusqu’en septembre 1984, cinquante-trois personnes, des prêtes, de religieux et des laïus qui avaient été très proches du Père Solanus furent appelés à témoigner au tribunal. Tous avaient gardé un souvenir très vif de la gentillesse de Père Solanus et de sa sollicitude pour leurs problèmes et leurs besoins. Le 8 octobre 1984, l’instruction fut achevée. Des dépositions furent emmenées à Rome et présentées le 13 octobre 1984 à la Sacrée Congrégation pour la Cause des Saints où elles sont toujours en cours d’étude. Ces témoignages doivent prouver par-dessus tout, que Père Solanus a en effet exalté ses vertus à un degré héroïque.


L’exhumation et l’examen du corps du Père Solanus qui a eu lieu le 8 juillet 1987 en la présence de l’Archevêque Szoka et des officiels du Diocèse, a constitué une autre étape importante. Ensuite, son corps vêtu de nouveaux vêtements et placé dans un cercueil en métal fut réinhumé dans une voûte sous le sol du transept nord de l’église de Saint Bonaventure. Nous ne pouvons anticiper le jugement de l’église, mais tous ceux qui connurent Père Solanus espèrent que son brillant exemple deviendra un signe d’espoir et d’encouragement pour tous les Chrétiens d’aujourd’hui. Puissent tous ceux qui sont intéressés et se sentent vivifiés par la vie de Père Solanus prier pour le succès de cette Cause.

Num_riser0092

Dates importantes de la vie du Père Solanus Casey


1870: Le 25 novembre: Bernard Casey (Père Solanus) nait près de Prescott dans le Wisconsin.

1870: Le 18 décembre: Bernard Francis Casey est baptisé à l’église St-Joseph des Missions à Prescott dans le Wisconsin.

1883: Première Communion dans l’église St-Patrick à Hudson, Wisconsin.

1887: Il quitte l’école cantonale de Burkhardt, Wisconsin.

1887: Il habite et travaille à Stillwater dans le Minnesota.

1890: Il travaille à Superior, Wisconsin sur les nouveaux tramways électriques.

1892: Il étudie au Séminaire St-François de Sales à Milwaukee, Wisconsin.

1896: Le 24 décembre: Il arrive au Monastère de St-Bonaventure à Détroit dans le Michigan.

1897: Le 14 janvier: Il devient le Capucin Novice, Frère François Solanus.

1898: Le 21 juillet: Il prononce ses premiers voeux à la Chapelle de Saint-Bonaventure à Détroit, Michigan, puis il poursuit ses études au Monastère de St-François à Milwaukee, Wisconsin.

1901: Le 21 juillet: Il prononce ses Voeux Solennels au monastère St-François à Milwaukee, Wisconsin.

1903: Le 8 décembre: Il est ordonné Sous-Diacre de la Chapelle Saint-François de Sales, Milwaukee, Wisconsin.

1904: Le 20 mars: Il est ordonné Diacre de l’église St-François à Milwaukee, Wisconsin.

1904: Le 24 juillet: Il est ordonné prête à l’église St-François de Milwaukee, Wisconsin.

1904: Le 31 juillet: Il célèbre sa Première Sainte Messe à l’église St-Joseph d’Appleton, Wisconsin.

1904: Il arrive au Monastère du Sacré-Coeur dans le quartier new-yorkais de Yonkers ou il est affecté.

1918: Juillet: Il est transféré à la paroisse de Notre-Dame-des-Douleurs dans la ville de New-York.

1921: Le 25 octobre: Il est transféré à Notre-Dames-des-Anges dans le Bronx à New-York.

1924: Le 1 août: Arrivée au Monastère de Saint-Bonaventure à Détroit, Michigan, sa nouvelle affectation.

1945: Le 23 juillet: Il est transféré à la paroisse de St-Michel à Brooklyn, New-York.

1946: Le 25 avril: Il vit à demi-retiré au Monastère St-Félix à Huntington, dans l’Indiana.

1956: Printemps: Il retourne à Détroit, Michigan, pour se faire soigner.

1957: Le 31 juillet: Il rend son âme à Dieu. Il meurt à l’hôpital Saint-Jean de Détroit, Michigan.

1957: Le 3 août: Il est enterré dans le cimetière du Monastère St-Bonaventure de Détroit, Michigan.

1987: Le 8 juillet: Son corps est exhumé puis réenterré dans l’église St-Bonaventure de Détroit, Michigan.

priests_casey

La Guilde du Père Solanus, son histoire et son but


La Guilde fut créée le 8 mai 1960, lorsqu’un groupe d’amis du Père Solanus se réunit, afin de discuter de l’organisation d’une guilde en sa mémoire. Le 31 juillet 1960, la Guilde tint sa première Assemblée Générale après la Messe du Troisième Anniversaire du Père Solanus. C’est avec l’approbation des Supérieurs Provinciaux des Frères Mineurs Capucins, que furent organisées les élections pour le Conseil des Officiers. Bientôt, beaucoup d’amis de Père Solanus demandèrent d'adhérer à la Guilde. Aujourd’hui, elle est si répandue que l’on trouve des membres dans beaucoup d’endroits aux Etats-Unis et dans quelques pays à l’étranger. Son but est de maintenir la mémoire  du Père Solanus, d’apporter la connaissance de sa vie inspiratrice, de rassembler des informations au sujet de sa vie ainsi que de prier pour la Cause de la Béatification et de lui apporter son soutien. Depuis le début de sa création, la Guilde a activement oeuvré pour la Cause du Père Solanus en la mémoire de qui, les membres ont aidé beaucoup de Novices des Frères Mineurs Capucins et promu les travaux de cet Ordre. Certains membres ont pris part à la tâche ardue qui consiste à repérer des témoins qui ont connu le Père Solanus. Depuis que la Cause a eu une nouvelle impulsion, la Guilde effectue actuellement des travaux de bureau pour le Vice Postulateur de la Cause. Nous encourageons les membres à prier pour la Cause du Père Solanus Casey. Une Messe spéciale a lieu chaque mois pour tous les membres vivants. Une Messe Commémorative a lieu une fois par an pour tous les membres décédés. Une carte de membre spéciale est donnée à chaque adhérent. Tous reçoivent la publication trimestrielle « Father Solanus Guild News ».

Num_riser0090

Prière pour la glorification du Père Solanus Casey


Ộ mon Dieu, je vous adore et me remets entre vos mains afin d'être la personne que vous désirez que je sois,  Et que j'accomplisse votre volonté aujourd'hui. Je vous remercie des dons que vous  avez donnés au Père Solanus. Si cela est votre volonté, veuillez nous bénir avec la béatification du Vénérable Solanus pour que nous puissions imiter et transmettre son amour aux pauvres et ceux qui souffrent dans notre monde. Comme il a accepté avec joie vos plans divins, Je vous demande, selon votre bonne volonté, d'entendre ma prière pour... (votre intention). Par Jésus-Christ Notre Seigneur. Ainsi-soit-il.


«Que Dieu soit bénit dans tous ses desseins»


Imprimatur

Adam Cardinal Maida,

Archevêque de Détroit

Le 31 mars 2007

Solanus_Casey

Renseignements et relations de grâces

Guilde du Père Solanus

1780 Mt. Elliott

Detroit, MI 48207-3496 USA

www.solanuscasey.org


Mail: solanusguild@thecapuchins.org


Téléchargez le texte de cette notice (pdf) en cliquant ici

Le Mois du Saint Rosaire

Le Mois du Saint Rosaire

assomption_de_marie

Vingt-huitième jour

L'Assomption

La mort de la Très Sainte Vierge

En quittant cette terre, Jésus avait laissé ici-bas Sa Très Sainte Mère, comme un gage de Son Amour. Elle devait veiller sur le berceau de l'Église comme Elle avait veillé autrefois sur la Crèche où reposait Son Divin Enfant.  Ainsi Marie demeure pour la consolation des Apôtres, l'instruction des Évangélistes, l'édification des premiers fidèles. Confiée à la tendresse du Disciple bien-aimé, Elle lui parle de Son Jésus, Elle Le reçoit pieusement de ses mains dans l'extase de Ses Communions. Tandis que Son corps est sur la terre, Son Âme habite déjà dans le Ciel où Elle contemple la Gloire de Son Bien-aimé. Toutes Ses pensées, tous Ses désirs, toutes les aspirations de Son Âme, tous les battements de Son Cœur montent sans cesse vers Lui. Enfin la Vierge Sainte succombe à la vivacité de Ses désirs, les liens, qui retiennent Son Âme captive, se brisent par l'ardeur de Son Amour, et Elle prend son essor vers le Ciel où l'attend Celui qu'Elle aime. Marie ne redoutait pas la mort qui devait être si douce pour Elle; rien ne l'attachait à la terre; depuis que Son Trésor était au Ciel, là aussi était Son Cœur. Aimons et invoquons Marie et Elle nous assistera à l'heure de notre mort.

Exemple

Le fait suivant est bien propre à montrer combien la Salutation Angélique est agréable à Dieu et à Marie et à faire ressortir en même temps la vertu de cette prière. Nous lisons dans la vie de Sainte Mechtilde, qu'un jour elle demanda à la Sainte Vierge comment elle pourrait obtenir la grâce d'une bonne mort. La Sainte Vierge lui répondit: « Vous recevrez cette grande grâce, si, tous les soirs, avant de vous mettre au lit, vous récitez dévotement les trois Ave Maria, pour remercier la Sainte Trinité de toutes les grâces qu'Elle vous a faites, et Lui demander par Mon intercession celle de mourir saintement ».

Prière

Nous Vous offrons, Seigneur Jésus, cette dizaine, en l'honneur de Votre Résurrection et de l'Assomption de Votre Sainte Mère dans le Ciel; et, nous Vous demandons, par ce Mystère et par l'intercession de Notre Dame du Saint Rosaire, une tendre dévotion pour une Mère si bonne, et la grâce d'une bonne mort.

097_001

Méditation du Mystère de l'Assomption de Marie

1 Notre Père, 10 je Vous salue Marie, 1 Gloire au Père

A la fin: « Grâces du Mystère de l'Assomption, descendez dans mon âme ».

Pour recevoir chaque jour dans votre boîte e-mail la méditation du Mois du Saint Rosaire, pour être tenu au courant des nouvelles publications sur le blog et recevoir de temps en temps des prières par e-mail, abonnez-nous à la Newsletter d'Images Saintes.