16 décembre 2010

Neuvaine de Noël avec Benoit XVI

Neuvaine de Noël avec Benoit XVI

Prince_of_Peace_long_expected

Deuxième jour

Un Dieu à visage humain

Au Nom du Père, du Fils et du Saint Esprit. Amen.


Liturgie de la Parole


Livre de Sophonie 3: 14-18


Pousse des cris de joie, fille de Sion! Éclate en ovations, Israël! Réjouis-toi, tressaille d'allégresse, fille de Jérusalem! Le Seigneur a écarté tes accusateurs,il a fait rebrousser chemin à ton ennemi. Le roi d'Israël, le Seigneur, est en toi. Tu n'as plus à craindre le malheur. Ce jour-là, on dira à Jérusalem: « Ne crains pas, Sion! Ne laisse pas tes mains défaillir! Le Seigneur ton Dieu est en toi, c'est lui, le héros qui apporte le salut. Il aura en toi sa joie et son allégresse, il te renouvellera par son amour; il dansera pour toi avec des cris de joie, comme aux jours de fête ». J'ai écarté de toi le malheur,pour que tu ne subisses plus l'humiliation.


Cantique d'Isaïe (Isaïe 12: 12-6)


Voici le Dieu de mon salut: j'ai confiance; plus de crainte pour moi! Car le Seigneur est ma force et mon chant, je lui dois le salut.

Ivres de joie,vous puiserez les eaux aux sources du salut.

Rendez grâce au Seigneur, criez son nom,annoncez parmi les peuples ses hauts faits! Rappelez que sublime est son nom;

jouez pour le Seigneur! Car il a fait la merveille connue de toute la terre.

Jubilez, criez de joie, habitants de Sion, car il est grand au milieu de toi, le Saint d'Israël!


Evangile selon Saint Luc 3: 10-18


Les foules lui demandaient: « Que devons-nous faire? » Jean leur répondait: « Celui qui a deux vêtements, qu'il partage avec celui qui n'en a pas; et celui qui a de quoi manger, qu'il fasse de même! » Des publicains (collecteurs d'impôts) vinrent aussi se faire baptiser et lui dirent: « Maître, que devons-nous faire? » Il leur répondit: « N'exigez rien de plus que ce qui vous est fixé ». A leur tour, des soldats lui demandaient: « Et nous, que devons-nous faire? » Il leur répondit: « Ne faites ni violence ni tort à personne; et contentez-vous de votre solde ». Or, le peuple était en attente, et tous se demandaient en eux-mêmes si Jean n'était pas le Messie. Jean s'adressa alors à tous: « Moi, je vous baptise avec de l'eau; mais il vient, celui qui est plus puissant que moi. Je ne suis pas digne de défaire la courroie de ses sandales. Lui vous baptisera dans l'Esprit Saint et dans le feu. Il tient à la main la pelle à vanner pour nettoyer son aire à battre le blé, et il amassera le grain dans son grenier; quant à la paille, il la brûlera dans un feu qui ne s'éteint pas ». Par ces exhortations et bien d'autres encore, il annonçait au peuple la Bonne Nouvelle.


Avec Benoît XVI méditons: « Il annonçait la bonne nouvelle au peuple ».


Le Nouveau Testament est véritablement « Evangile », la « Bonne Nouvelle » qui nous apporte la joie. Dieu n'est pas loin de nous, inconnu, énigmatique, voire dangereux; Dieu est proche de nous, si proche qu'il se fait enfant, et que nous pouvons « tutoyer » ce Dieu. (….) Il y a le Dieu véritable et ce vrai Dieu est bon, il nous aime, il nous connaît, il est avec nous, avec nous au point de s'être fait chair!. C'est la grande joie que le christianisme annonce. Connaître ce Dieu est vraiment la « bonne nouvelle », une parole de rédemption. (Homélie du 18 décembre 2005).

999_001__2_

Thèmes pour la réflexion et la prière

Guidés par les paroles du Pape, découvrons le Visage humain de Dieu.


La situation dans le monde occidental est différente, car il s'agit d'un monde las de sa propre culture, un monde arrivé au moment où la nécessité de Dieu n'apparaît plus de façon évidente, moins encore celle du Christ, et dans lequel il semble donc que l'homme lui-même pourrait se construire tout seul. Dans ce climat d'un rationalisme qui se ferme sur lui-même, qui considère le modèle de la science comme l'unique modèle de connaissance, tout le reste est subjectif. (…) Mais l'homme ne peut posséder une pleine compréhension de lui-même s'il fait abstraction de Dieu. (Discours du 25 juillet 2005).


Y a-t-il encore besoin de besoin de Dieu? Est-il encore raisonnable de croire en Dieu? Le Christ est-il seulement une figure de l'histoire des religions ou est-il réellement le Visage du Dieu dont nous avons tous besoin? Pouvons-nous bien vivre sans connaître le Christ? (…) A une époque d'éclipse de la transcendance, il est nécessaire de corroborer de nouveau dans la simplicité et la richesse de notre Foi: nous croyons que Dieu existe, que Dieu agit. Mais quel Dieu? Un Dieu avec un Visage, avec un Visage humain, un Dieu qui réconcilie, qui vainc la haine, et donne la force de la paix qu'aucun autre ne peut donner. (Discours du 25 juillet 2005).


La première réponse est alors la patience, dans la certitude que le monde ne peut pas vivre sans Dieu, le Dieu de la Révélation, pas n'importe que Dieu, le Dieu qui a montré son Visage en Jésus Christ. Ce Visage qui a souffert pour nous, ce Visage d'Amour qui transforme le monde. Ce sont des paroles que l'Eglise utilise pour souligner la dimension épiphanique de l'Incarnation: le Fils de Dieu qui se fait homme, son entrée dans l'histoire est le pinacle de l'auto-révélation de Dieu à Israël. A travers l'Enfant de Bethléem, Dieu s'est révélé dans l'humilité de la « forme humaine ». (Discours du 25 juillet 2005).


Dans de vastes parties du monde, il existe aujourd'hui un étrange oubli de Dieu. Il semble que rien ne change même s'il n'est pas là. Mais, en même temps, il existe aussi un sentiment de frustration, d'insatisfaction de tout et de tous. (…) En cette période d'Avent, nous aussi, comme Jean Baptiste, nous annonçons la Bonne Nouvelle de Jésus! Nous essayons nous-mêmes de le connaître toujours d'avantage, pour pouvoir guider, également, les autres vers Lui de manière convaincante. (Homélie du 21 août 2005).


Les personnes ne connaissent pas Dieu, ne connaissent pas le Christ. Il existe un nouveau paganisme et il ne suffit pas de s'efforcer de conserver le troupeau existant, même si cela est très important; une grande question s'impose: qu'est-ce que réellement la vie? Je crois que nous devons tous ensemble essayer de trouver de nouvelles façons de ramener l'Evangile dans le monde actuel, d'annoncer de nouveau le Christ et d'établir la Foi. (…) Il est donc urgent d'écouter de nouveau l'Evangile, parole de Vérité, afin qu'en chaque chrétien se renforce la conscience de la vérité donnée, afin que nous en vivions et en devenions le témoin. (Discours du 21 août 2005 et Catéchèse du 1er mars 2006).

Gesu_20Bambi_202_20Giovanni

Cantique de Marie


Antienne du Magnificat: O Sagesse, qui êtes sortie de la bouche du Très-Haut, qui atteignez d'une extrémité à l'autre, et disposez toutes choses avec force et douceur: venez nous apprendre les voies de la prudence.


Magnificat


Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur!

Il s'est penché sur son humble servante; désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

Le Puissant fit pour moi des merveilles; Saint est son nom!

Son amour s'étend d'âge en âge sur ceux qui le craignent;

Déployant la force de son bras, il disperse les superbes.

Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles.

Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides.

Il relève Israël, son serviteur, il se souvient de son amour,

de la promesse faite à nos pères, en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.


Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit

Maintenant et toujours et pour les siècles et les siècles. Amen.

Jesus_with_Lantern

Prière d'intercession


Nous sommes chaque jour attristés par les nouvelles de massacres, de guerre, et de haine homicide qui nous parviennent de tous les coins du monde. Mais aujourd'hui, nous sommes surpris par la Bonne Nouvelle que l'Eglise, avec persévérance, nous adresse: « Réjouissez-vous, soyez joyeux, parce que le Seigneur est proche, le Seigneur vient! » Avec le cœur rempli d'espérance, élevons vers le Christ, icône du Père, notre prière confiante:


Viens, Seigneur Jésus, nous révéler le Visage de l'Amour.


Seigneur, nous reconnaissons avec douleur, aujourd'hui plus que jamais, dans une société aux communications rapprochées, que le dialogue est difficile, le sentiment de solitude et d'angoisse assez diffus. Toi qui connais notre soif de bonheur, donne à nos yeux un regard de Foi, pour instaurer avec chaque homme des rapports de vraie fraternité, en découvrant en eux l'imafe divine. Confiants, nous T'invoquons:


Viens, Seigneur Jésus, nous révéler le Visage de l'Amour.


Suscite dans l'Eglise, Seigneur, de nombreuses et de saintes vocations; fais que les Chrétiens s'enflamment d'un élan missionnaire plus généreux, fais qu'ils soient partout et toujours d'intrépides témoins de la joie qui naît en vivant selon l'Evangile. Confiants, nous T'invoquons:


Viens, Seigneur Jésus, nous révéler le Visage de l'Amour.


Porte, Seigneur, Ton regard Miséricordieux sur tous les hommes, de chaque tribu, langue, peuple ou nation. Toi qui viens pour être le Dieu avec nous, le Prince de la Paix, le Bon Pasteur, rassemble-nous et guide-nous dans la lumière de la Vérité et de l'Amour, pour cheminer ensemble vers la maison du Père. Confiants, nous T'invoquons:


Viens, Seigneur Jésus, nous révéler le Visage de l'Amour.


Nous te prions, Seigneur, pour tous les artistes, pour tous les hommes de culture: comble-les de Ton Esprit Saint, afin qu'ils soient des cherches passionnés, ainsi que d'humbles serviteurs de la Vérité et que, fascinés par le Mystère de la Vie, ils puissent connaître la joie de faire resplendir aux yeux de tous un rayon de ta beauté et de ta bonté. Confiants, nous T'invoquons:


Viens, Seigneur Jésus, nous révéler le Visage de l'Amour.


En assumant avec empathie toute la souffrance humaine, nous Te supplions, Seigneur, de nous garder fermes dans notre Foi et de nous concéder le don d'un silence adorant, d'une Charité humble et sincère, afin que chaque homme qui souffre puisse percevoir en nous Ta présence et se sentir consolé par un regard d'amour bienveillant. Confiants, nous T'invoquons:


Viens, Seigneur Jésus, nous révéler le Visage de l'Amour.


Intentions libres


Notre Père...


Prions


O Père d'Infinie Bonté, Toi qui dispose de tout avec une Sagesse nourrie d'Amour, fais qu'après tant d'errances, de souffrances et de recherches, l'homme d'aujourd'hui puisse découvrir dans le Christ qui vient son identité de fils de Dieu, la joie de l'enfance spirituelle, la fraicheur de la Foi authentique, la fidélité de l'amour mûr et généreux, pour construire une société vraiment imprégnée des valeurs chrétiennes. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Young_Jesus_001

D'après un texte extrait de Neuvaine de Noël avec Benoit XVI aux Editions Salvator


Pour recevoir chaque jour la Méditation de la Neuvaine de Noël, recevoir régulièrement des prières dans votre boite e-mail, et pour être tenus au courant des mises du blog, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes

Posté par fmonvoisin à 17:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Pour la canonisation des Chrétiens martyrisés en Irak

martyrs_irak_3

Pétition pour la canonisation des Chrétiens martyrisés en Irak

Le 31 octobre 2010, les pères Thair Sad-alla Abd-al and Waseem Sabeeh Al-kas Butros mourraient en martyrs avec les fidèles en prière avec eux. Leurs noms viennent dramatiquement s’ajouter à une liste déjà longue de chrétiens morts au nom de leur foi en Irak et tandis que la menace pèse sur les chrétiens de toute la région. Après la tenue à Rome de l’Assemblée spéciale du synode des évêques sur le thème « L’Église catholique au Moyen-Orient: communion et témoignage, « La multitude de ceux qui étaient devenus croyants avait un seul cœur et une seule âme » (Ac 4, 32) », Nous chrétiens arabes et, avec nous, tous chrétiens résidant au Moyen Orient et partageant notre situation de minorité, malgré l’affliction dans laquelle nous a plongés cet attentat, nous voulons réaffirmer notre joie et notre désir de vivre notre identité chrétienne sur la terre même où le Christ est mort et ressuscité pour notre Salut, sur la terre même que ses apôtres ont parcouru pour annoncer à nos ancêtres la Bonne Nouvelle qui nous vaut désormais le beau nom de Chrétiens. Le christianisme a toute sa légitimité au Moyen Orient, parce qu’il est né ici. Et il nous plaît de le vivre ici selon la diversité que l’Esprit, depuis la Pentecôte, a inspiré à nos Pères dans la Foi de l’exprimer et qui confessons une foi Une, catholique, et apostolique. Nous fondant sur la « proposition 5 » des pères synodaux ayant pour titre « Partage de la Croix » et spécialement son paragraphe 3 « Il faudra attirer l’attention du monde entier sur la situation dramatique de certaines communautés chrétiennes au Moyen-Orient, qui souffrent de toutes sortes de difficultés, allant parfois jusqu’au martyre. » Nous demandons que, comme dans l’antique tradition de l’Église, soient proclamés saints immédiatement ceux qui sont morts en martyrs. Aussi demandons-nous la canonisation :

Des pères Thair Sad-alla Abd-al and Waseem Sabeeh Al-kas Butros et de leurs compagnons martyrs, assassiné le 31 octobre 2010 à Bagdad, de l’Église syriaque,

Des sœurs religieuses, Fawzeiyah et Margaret Naoum, tuées à coups de poignard le 26 mars 2007, chaldéennes,

De père Raghid Aziz Ganni, et trois sous-diacres Yousef Daoud, Wahid Hanna Isho et Gassan Issam Bidawid, abattus le 3 juin 2007 à Mossoul, chaldéens,

De Mgr Paulos Faraj Rhô, archevêque de l’Église chaldéenne, retrouvé mort le 13 mars 2008 dans les environs de Mossoul. (liste à compléter)

S’il n’appartient pas à l’Église latine de canoniser des fidèles d’autres Églises, leurs noms pour nous ne sont pas séparés de ceux de

Père Boulos Iskandar, abattu à Bagdad le 9 octobre 2006, syriaque orthodoxe,

Père Joseph Petros, abattu à Bagdad le 9 octobre 2006, ?

Père Amer Iskander, retrouvé décapité le 11 octobre 2006, syriaque orthodoxe,

Révérend Mundher Aldayr, abattu à Mossoul le 26 novembre 2006, pasteur protestant, (liste à compléter)

Comment mieux et plus chrétiennement attirer l’attention qu’en revenant à cette antique tradition de l’Église ? Comment montrer davantage la sainteté de l’Église de Dieu qu’en revenant à ses origines où étaient déclarés saints les martyrs ? Avec, par et grâce à cette reconnaissance ecclésiale, nous nous sentirons mieux accompagnés et plus soutenus dans la foi pour vivre à la hauteur de ce que l’Église attend de nous : « Le chrétien se rappelle qu’être chrétien comporte le partage de la croix du Christ. Le disciple n’est pas plus grand que son maître (cf. Mt 10, 24). Il se rappelle la béatitude des persécutés pour la justice qui auront le Royaume en héritage (cf. Mt 5, 10).  » (Proposition 5) Si, selon la parole de Tertullien, « le sang des martyrs est semence de chrétiens », alors nous demandons pour notre ensemencement et implantation sur notre terre, que soit reconnu officiellement le martyr des nôtres. C’est pourquoi nous signons cette pétition et souhaitons qu’elle atteigne son but : que tous les martyrs chrétiens d’Irak soient canonisés et que l’exemple de leur vie et de leur sacrifice nous soutiennent tous, chrétiens arabes et étrangers vivant au Moyen Orient.

IMG_1648

Signez la pétition pour demander leur canonisation,

en cliquant sur le lien suivant:

http://www.martyrs-iraq.org/?lang=fr

Posté par fmonvoisin à 13:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,