12 juin 2011

Neuvaine au Bienheureux Luc Belludi

Bienheureux_Luc_Belludi

Bienheureux Luc Belludi

Compagnon de Saint Antoine de Padoue

1200-1286

Fête le 17 février

 

Né dans la noble Famille des Belludi à Padoue, Luc entra dans l'ordre Franciscain à l'âge de 25 ans, la tradition dit qu'il portait la tunique dont était revêtu Saint François d'Assise. Il était doué d'une très grande culture, l'on pense qu'il avait probablement fréquenté la célèbre Université de Padoue. Ordonné Prêtre en 1227, Luc fit la rencontre avec celui qui allait devenir Saint Antoine de Padoue dont il devint le disciple le plus fidèle jusqu'à sa mort, Il fut surnommé « Luc de Saint Antoine ». Il faut aussi l'un des rédacteurs des célèbres Sermons de Saint Antoine. Par ses prières et à la suite de l'intercession, en songe, de Saint Antoine, Padoue fut libérée des arrogances du tyran Ezzelino Romano, le 20 juin1256. Le bienheureux mourut le 17 février 1286. Son corps fut déposé dans la même urne que celle ou avait été déposé le corps de Saint Antoine. En 1971 il fut transféré dans une autre tombe, dans la Basilique du Saint, à Padoue. Invoqué depuis toujours comme « Bienheureux », ce titre a été confirmé à la suite d'une procédure régulière par le Pape Pie XI, le 18 mai 1927. Il a laissé à la prospérité les « Sermones dominicales » qui sont conservés à la Bibliothèque Antonienne de Padoue. Les historiens ont dit de lui: « Il fut disciple et compagnon de Saint Antoine, homme vraiment très savant, grand parmi les prédicateurs, dans la doctrine et dans la vie, un peu comme son maître ». Il est généralement invoqué par les étudiants pour le bon résultat des examens.

 

Neuvaine au Bienheureux Luc Belludi

 

Tourmenté par les nombreux maux qui me contrarient la santé de mon âme et de mon corps, j'ai recours à vous, ô Bienheureux Luc Belludi, doux ami du Cœur de Jésus, qui avez glorifié vos mérites par la lumière des prodiges et des miracles obtenus par votre intercession. Je vous en supplie, écoutez ma prière, et essuyez mes larmes, en me secourant dans les nécessités présentes.

 

Trois Gloire au Père

 

Nombreuses sont les personnes qui ont bénéficié de votre protection, ô bienheureux confident de Saint Antoine! Bien que j'en sois indigne, je vous supplie de présenter devant le Trône de Dieu mes intentions et de me bénir avec votre main amoureuse.

 

Trois Gloire au Père

 

O Bienheureux Luc Belludi, qui débordez de compassion et de tendresse pour les pauvres et les opprimés, sentant naître dans mon coeur l'espoir que vous vouliez exaucer mes prières et me consoler, c'est avec une profonde joie que nous vous demandons les grâces (...) avec une grande résignation à la Volonté de Dieu.

 

Trois Gloire au Père

 

Avec Approbation Ecclesiastique

 

Téléchargez le texte de cette Neuvaine (pdf) en cliquant ici


Saint Émile de Carthage

 

Saint_Emile

Saint Émile de Carthage

Martyr de Carthage

+ au 3e siècle

Fête le 22 mai

 

En Afrique, au 3e siècle, pendant la persécution conduite par Decio menée contre les chrétiens, Saint Émile, fut emprisonné, battu avec des verges et soumis à différentes tortures pour l'inciter à renier la vraie Foi et à sacrifier aux faux Dieux. Saint Cyprien, évêque de Carthage, son contemporain, puis Martyr comme lui, raconte que les deux Saints, Émile et Chaste, après les premiers tourments, crurent ne pas pouvoir résister aux intentions, puis, après avoir prié le Seigneur, reçurent la force de vaincre leurs persécuteurs, qui les firent mourir par le feu.

 

Prière à Saint Émile de Carthage

 

O Glorieux Saint Émile, qui nous avez donné l'exemple d'un héroïque courage, vous permettant d'affronter un martyre, semblant à vos yeux insurmontable, mettant en danger la profession de votre Foi; nous vous en supplions, obtenez-nous cette même force divine, invincible, afin que nous ne puissions jamais reculer devant les séductions que nous offre le monde la terre, les railleries de ceux qui sont loin de Dieu, et de toujours accepter les Croix que le Seigneur nous présentera, afin que nous puissions parvenir au banquet éternel, que le Père à préparé pour tous ceux qui Lui sont restés fidèles jusqu'à la mort. Par les mérites de Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

 

Avec approbation ecclésiastique

 

Posté par fmonvoisin à 18:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Le Mois du Précieux Sang de Jésus

 

Le Mois du Précieux Sang de Jésus

Saint Gaspard de Buffalo

Holy_Eucharist_Trinity_Icon

Treizième jour

Le sang très-précieux de Jésus-Christ adoucit la mort

 

L'homme craint naturellement la mort; et si à cette crainte naturelle se joint le souvenir des péchés commis, oh! combien elle sera plus terrible encore! Eh bien! pour dissiper cette crainte, et rendre notre mort douce, nous trouvons un secours admirable dans la dévotion au sang très-précieux de Jésus-Christ. Notre âme, en considérant Jésus crucifié dont le sang ruisselle de toute part, conçoit l'espérance (lu salut, et sent se dissiper toutes ses craintes; elle entend la voix de ce sang qui retentit comme une trompette et crie miséricorde: « Sanguis Christi, ut tuba clamat », dit saint Bernard. Voyez-la qui a traversé cette mer, et est au moment d'atteindre le port; elle tient à la main cet or précieux qui doit lui gagner une gloire éternelle: « Bonum aurum sanguis Christi », nous dit saint Ambroise. Elle se sert de ce sang comme d'une clef du paradis, s'écrie saint Thomas; alors elle sent renaître son courage et ne craint plus la mort. Et, en effet, combien sont consolantes ces paroles par lesquelles saint Chrysostôme dissipe en vertu de ce sang divin toute crainte de la mort? Ce sang chasse les démons, conduit vers nous les anges et le Seigneur des anges; et l'effusion de ce sang nous ouvre le ciel. A la fin de notre vie, le démon viendra, selon qu'il a coutume, assaillir notre âme de ses plus fortes tentations; mais la vue du sang de Jésus Christ dont nous serons trempés et armés, le mettra en fuite. Assistés de la très-sainte Vierge, assistés de nos anges gardiens, du prince des hiérarchies angéliques, le glorieux saint Michel, et pardessus tout du Seigneur tout-puissant et glorieux des anges, que pourrons-nous craindre? Heureuses alors les âmes dévouées à ce sang!

 

Considère en outre, ô mon âme, que si munie du sang de Jésus-Christ tu te présentes aux portes (lu ciel, elles s'ouvriront aussitôt devant toi; l'ange armé du glaive de feu préposé à leur garde ne pourra t'en défendre l'abord, puisque tu viendras marquée du sang de l'Agneau divin, en qui pour la vie comme pour la mort tu as placé tes espérances: « Virtus sanguinis à latere Christi profluentis removit angelum et hebetavit gladium », écrivait saint Antoine de Padoue. C'est là ce qui arriva en figure aux Hébreux, alors que l'ange, ministre de la colère de Dieu, exempta du châtiment de la mort tous ceux dont les portes étaient marquées de sang. Voilà la grâce accordée à la figure. Quelle vertu n'aura donc pas, à plus forte raison, la chose ainsi figurée? Telle est la pensée de saint Jean Chrysostôme : « Le sang de l'agneau servait à la délivrance de l'homme raisonnable, non par sa propre valeur, mais parce qu'il représentait le sang du Seigneur ». Quand l'âme fidèle sera baignée de ce sang très-saint du Fils de Dieu, lorsqu'il sera non-seulement sur les lèvres qui invoqueront ses mérites, mais encore dans le cœur purifié par ce même sang, cette âme pourrait-elle être soumise au glaive formidable de la colère vengeresse de Dieu, ce glaive qui arme, au jour de la mort, la main de l'ange exterminateur? Oh! heureuse la mort de celui qui se confie dans ce sang précieux!

 

Colloque

 

Si je réfléchis, mon Jésus, à ma vie passée, au nombre et à la gravité de mes fautes, la pensée de la mort m'épouvante. Je vois mes péchés, et je ne vois pas le repentir; je forme de bonnes résolutions, et je retombe. Mais si je tourne mes regards vers vous, mon Jésus crucifié, et vers le sang qui s'échappe de ces plaies sacrées, oh! quelle consolation pour moi! J'entends la voix de ce sang qui, devant votre trône, crie pour moi miséricorde; et puisque vous êtes mort sur la croix, et avez répandu votre sang avec tant d'abondance pour me délivrer de la mort affreuse des pécheurs, et me mériter la mort précieuse du juste, voici la grâce que je vous demande en toute humilité; c'est de mener une vie telle, qu'elle me conduise à cette sainte mort par les mérites de votre sang très-précieux, versé tout entier pour le salut de mon âme.

 

Exemple

 

Pendant que saint François Caracciolo travaillait à la propagation de l'ordre des clercs mineurs, on vint lui proposer la fondation d'une nouvelle maison à Agnone. Quoiqu'il fût très-affaibli par les mortifications et les fatigues, il s'y rendit de Rome en passant par Lorette; et deux jours après qu'il y fut arrivé, il fut saisi d'une fièvre violente qui le mit en peu de temps à toute extrémité. Le saint, qui prévoyait sa mort prochaine, voulut faire sa confession générale, et il reçut ensuite, avec la plus grande dévotion, le saint Viatique et l'Extrême-Onction. Le crucifix à la main, on l'entendit souvent répéter, plein d'amour et de confiance: « Sang de Jésus répandu pour moi, tu es à moi; je le veux, Seigneur, donnez-le-moi, ce sang qui est à moi; ne me refusez pas ce qui est à moi »; et imprimant de tendres baisers sur les plaies de son Rédempteur, il répétait: « Sang très-précieux de mon Jésus, tu es à moi, et par toi, et avec toi seulement j'espère mon salut ». Et c'est dans ces sentiments qu'il expira paisiblement.

 

Prière jaculatoire : Père éternel, je vous offre le sang de Jésus Christ pour le rachat de mes péchés et les besoins de votre Eglise.

522_001

Pour recevoir la méditation du Mois du Précieux Sang de Jésus, être tenu au courant des publications sur le blog Images Saintes et pour recevoir des prières dans votre boite e-mail, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes

Neuvaine à Saint Gaspard de Bufalo

609_001

Saint Gaspard de Bufalo

Fondateur des Missionnaires du Précieux Sang

1786-1837

Fête le 28 décembre

 

Gaspard del Bufalo est né à Rome, le 6 janvier 1786. Il est le fils du cuisinier employé par la famille Altieri, dont le palais était voisin de l'église du Gesu. Sous l'influence de sa mère, Annunziata, il avait une grande dévotion pour Saint François Xavier, dont l'église du Gésu possédait une relique. Il fut ordonné Prêtre en 1808. Refusant allégeance à Napoléon 1er, avec d'autres membres du Clergé, après la déportation du Pape Pie VII, il fut envoyé en exil dans le nord de l'Italie. À son retour à Rome en 1814, en réponse à l'appel de Pie VII, il consacra sa vie à la mission évangélique et à la prédication, fondant une société de prêtres qui prirent le nom de Missionnaires du Précieux Sang. Jusqu'à sa mort, il fut un évangélisateur infatigable, dans tout le centre de l'Italie, particulièrement dans les Etats Pontificaux. Il était réputé pour sa foi et son éloquence, sa dévotion pour les pauvres, et sa compassion pour les brigands. Son contemporain, Saint Vincent-Marie Strambi disait de ses homélies qu'elles étaient comme un tremblement de terre spirituel. Il était aussi ami de Saint Vincent Pallotti, qui était auprès de lui au moment de sa mort. Gaspard a eu une influence prépondérante sur Sainte Maria de Mattias, fondatrice de la Congrégation des Sœurs adoratrices du Sang du Christ, destinée à l'éducation des jeunes filles, et sur le vénérable Jean Merlin. En 1837, malgré la maladie, il revint à Rome pour sa dernière mission, et mourut le 28 décembre de cette même année. Ses restes sont aujourd'hui conservés en l'église Sainte Marie de Trévi, à Rome. Gaspard de Bufalo a été béatifié le 18 décembre 1904 à Rome, par le Pape Saint Pie X à la suite de la reconnaissance d'un miracle (guérison obtenue par son intercession en 1861) et il a été canonisé le 12 juin 1954 par le Vénérable Pape Pie XII. Saint Gaspard est le patron des marchands de soie.

 

Neuvaine à Saint Gaspard de Bufalo

 

O Glorieux Saint Gaspard, qui, avec zèle et ardeur, avez répandu la dévotion au Précieux Sang de notre Seigneur Jésus-Christ, nous Vous en supplions, par les mérites et les vertus de ce Sang Divin, obtenez-nous les grâces dont nous avons besoin.

 

Trois Gloire au Père

 

O Glorieux Saint Gaspard, qui avez trouvé dans le Précieux Sang Précieux de Jésus Christ l'inspiration et le courage pour accomplir vos œuvres au profit du prochain, aidez-nous et obtenez-nous les grâces que nous vous demandons humblement.

 

Trois Gloire au Père

 

O Saint Gaspard, les témoignages de grâces et de prodiges obtenus par votre intercession attestent chaque jour de la gloire dont vous jouissez près du trône de l'Agneau Divin, nous vous en supplions, tournez votre regard vers nous, voyez les grâces dont nous avons besoins et exaucez-nous.

 

Trois Gloire au Père

 

Téléchargez le texte de cette Neuvaine (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 17:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Sainte Bona de Pise

 

968_001

Sainte Bona de Pise

Sainte Patronne des hôtesses de l'air

1155-1207

Fête le 29 mai


 

Sainte Bona est né en 1156 dans une famille modeste habitant l'antique quartier de San Martino de Pise (Italie).À l'âge de quatorze ans, elle accomplit son premier pèlerinage en Terre Sainte. Elle rentre en Italie en 1174 après avoir vécu une épreuve qui renforce sa foi.C'est au cours de cette même année que commença la construction de ce qui deviendra plus tard la « Tour Penchée ».Une vision mystique la conduira à se joindre à un groupe de pèlerins en partance pour Saint Jacques de Compostelle. A cette époque, les chemins de ces pèlerinages étaient interminables, aventureux et parfois même dangereux. Bona, grâce à ses donc spirituel et pratiques, devint bientôt la référence matérielle et morale pour ses compagnons pèlerins. Cette expérience la convaincra rapidement du besoin d'une personne qui puisse servir de guide et de référence pour les pèlerins sur ces sentiers, et décide alors d'accomplir désormais cette tâche. Après ce premier pèlerinage, Bona accompagnera encore huit fois les pèlerins sur les longs et tortueux chemins de Saint Jacques. En réalisant combien la difficulté était grande, ainsi que le temps que ces pèlerinages devaient prendre, car, au Moyen Age, ils étaient entièrement accomplis à pied, nous pouvons dire que Bona a consacré sa vie à cette mission. Approchant la cinquantaine, fatiguée et abattue et abattu par ses incessant pèlerinages, est rentrée à Pise, où, après deux ans de repos et de prière, elle repartit, seule, accomplir un autre pèlerinage vers Santiago. Elle le réalisera en prenant un « en-vol » miraculeux vers Saint Jacques de Compostelle.C'est pourquoi, en Mars 1962, le pape Jean XXIII voulait que la patronne des hôtesses de l'air, des agents de bord, des messagers, des guides, des pèlerins et des voyageurs en général. Ses restes sont conservés dans l'église de San Martino di Pisa, et son tombeau est inséré dans le magnifique Cimetière monumental de la Cathédrale de Pise.

 

Prière à Sainte Bona de Pise

 

O Sainte Bona, dont le corps est si pieusement conservé depuis des siècles en l'église de San Martino in Kinzica, nous sollicitons votre secours et votre protection. O Vous qui avez accompagné et guidé de nombreux pèlerins vers Rome, Jérusalem et Saint Jacques de Compostelle, avec le même amour et votre extraordinaire sainteté, nous vous en supplions, accompagnez-nous pendant le pèlerinage de notre vie terrestre vers le Sanctuaire qui est le Christ ressuscité, ultime espérance et planche de salut pour l'humanité déchue. Pendant votre courte vie, vous avez héroïquement brillé des vertus humaines et chrétiennes, devenant solidaire des hommes et des femmes, partageant leur fatigue et leurs angoisses, recherchant Dieu sur les chemins de la foi : aidez-nous à découvrir en nous ces mêmes vertus, afin que nous puissions sortir de l'égoïsme et de l'indifférence qui bien souvent, infectent nos vies, les rendant stériles, banales et inutiles. Faites que nous apprenions à dépenser notre énergie pour aider nos frères qui, souvent sombrent dans l'obscurité, afin que nous les guidions vers la lumière du bien et que nous les agrégions au peuple de Dieu, qui est l'Eglise en pèlerinage. Vous qui avez aimé et servi Pise avec charisme et sainteté, intercédez pour que les habitants de Pise demeurent toujours fidèles à la glorieuse tradition chrétienne qui a marqué leur histoire et afin qu'ils accueillent et accompagnent les pèlerins et touristes qui, du monde entier, viennent admirer les monuments exceptionnels de leur ville. Soutenez et illuminez la multitude des tour-opérateurs, et plus spécialement les hôtesses, dont vous avez été déclarés Patronne céleste par le Bienheureux pape Jean XXIII, afin qu'elles puissent avec passion, honnêteté et compétence, accomplir cette même mission que vous, ô Santa Bona, avez mûri pendant Votre vie. Faites que le peuple Chrétien, qui vous aime et vous vénère, trouve en vous une source d'inspiration, afin de construire un monde de paix, de fraternité et de vérité afin pour que Notre Seigneur Jésus Christ, au Nom de qui vous vous êtes consacrée au service des pauvres, puisse établir son royaume dans nos cœurs pour toujours. Amen.

 

D'après des textes traduit de l'italien, extrait du site : www.santabona.pisa.it

 

Téléchargez le texte de cette prière (pdf) en cliquant ici