24 juillet 2011

Oblation Eucharistique

 

5547026126_60f7336574_o

Oblation Eucharistique

 

Mon Divin Père, Je suis plus que jamais à votre enfant.

Merci, ô mon Père, de m'avoir donné Jésus, Votre Fils.

Avec toutes les grâces et les dons de l'Esprit Saint qu'il apporte avec lui.

Ce n'est donc plus moi.

C'est Votre Fils bien-aimé qui est en moi.

Père, c'est lui qui Vous parle.

C'est Lui qui Vous prie, c'est Lui qui Vous aime c'est Lui qui Vous implore pour moi et pour tous mes frères du monde.

C'est par Lui que je me laisse prendre, anéantir et mourir à moi-même, pour n'être plus que par Lui, louange, adoration et action de grâce.

Pour que Vous seul, Père, soyez ma vie et mon tout.

Regardez maintenant, ô Père, avec complaisance, votre enfant.

Ne voyez en lui que ce Fils que Vous aimez.

Je ne suis donc plus seul, ô mon Père, je suis dans la Trinité, la Trinité et je mourrais dans le sein de la Trinité.

Oui, Père, tous nous voulons, pour notre vie et notre adhésion à Votre Volonté en tout, être avec Jésus, par la grâce du Saint Esprit, Votre temple, Votre consolation, Vos apôtres, plus que tout cela...

Comme Votre Fils, qui vous aima jusqu'à mourir d'amour pour Vous, et de zèle pour Votre gloire.

O Jésus, nous Vous remercions pour le don que Vous venez de nous faire de tout Vous-même dans cette visite Eucharistique.

Nous Vous aimons de tout notre cœur, en nous mêmes et dans toutes les hosties consacrées du monde entier, simplement, tendrement, fortement, comme vos petits frères et soeurs qui ne veulent plus vous quitter un instant de ce ce jour, mais demeurer dans Votre Amour.

En ce moment, les espèces Sacramentelles disparaissent quand l'Hostie se dissout, mais vous continuez à habiter en nous comme Verbe Divin.

O Fils Adorable du Père, Vous voulez prendre la pauvre humanité de chacun de nous, pour en faire d'autres Christs et, par Votre grâce et Votre Esprit, reproduire, vivre en nous Votre vie filiale pour la gloire du Père.

Nous voici totalement disponibles, sincèrement désireux de ne vivre, penser, agir, vouloir et aimer que sous la mouvance de Votre Esprit, afin que, dans cette journée, de notre labeur apostolique et de toute cette œuvre qui vous est chère, « Par vous, avec Vous, et en Vous », tout honneur et toute gloire soit rendus au Père, dans l'unité du Saint Esprit.

O Marie, Reine des Apôtres et notre Mère, soyez avec nous durant cette journée:

Nous Vous la confions pour que, avez Jésus, dans le Saint Esprit, Votre Bonté nous aide à la rendre agréable à notre Père et riche en mérite pour le salut des âmes.

Père Divin, nous voulons Vous aimer.

Père Divin, nous voulons Vous glorifier.

Père Divin, nous voulons Vous faire connaître.

Père Divin, nous voulons Vous faire aimer.

Père Divin, nous voulons vous faire triompher.

Père Divin, que Votre Règne arrive sur la terre comme au Ciel.

Père Divin, au Nom de Jésus, faites que nos familles, nos communautés, nos sociétés et nos nations, soient unies dans la paix, l'égalité et l'amour. Amen.

 

Mère Eugenia Elisabetta Ravasio

 

Imprimatur

Jean Cardinal Verdier

Archevêque de Paris

le 8 mai 1936

012

Téléchargez le texte de cette prière (pdf) en cliquant ici


La Servante de Dieu Maria de la Luz Pena Blanco

 

num_risation0001

La Servante de Dieu Maria de la Luz Pena Blanco

1923-1993

 

Marie de la Luz Pena Blanco, est née à Allariz (Ourense, Espagne), le 16 mars 1923, dans un foyer profondément chrétien. À l'âge de 15 ans, à l'occasion d'une grave maladie, le Saint Esprit lui révèle le Christ. Sa vie change. Elle écrit : « Un désir ardent embrase mon âme: t'aimer sans mesure, de toutes mes forces... » Elle rentre au Monastère Sainte Claire d'Allariz (Ourense), mais, en raison de la maladie, de la pénurie économique et du danger de contagion, les sœurs sont contraintes de la congédier. Rétablie, elle s'oriente vers le Magistère, en s'employant dans l'apostolat auprès des jeunes. Pour le sanctification des prêtres, elle fonde « l'Oeuvre de Santa Maria Oferente », a qui elle a remis toute sa vie. Sa vie a été un chemin vers l'union avec Dieu. « Mon âme te désire et te cherche. Elle te trouve et te désire toujours plus ». Elle est entrée dans la vie le 12 février 1993.

 

Prière pour demander la glorification de Maria de la Luz Pena Blanco

(Seulement pour un usage privé)

 

O Père infiniment miséricordieux, qui avez insufflé à votre Servante Maria de la Luz un ardent désir de s'unir à votre Fils Divin Jésus-Christ et qui l'avez conduit à fonder l'Oeuvre de Santa Maria Oferente, pour la formation et sanctification des Prêtres, nous Vous en supplions, daignez la glorifier dans Votre Sainte Église et accordez-moi les grâces que je Vous demande par son intercession. Par Jésus, le Christ notre Seigneur. Amen.

 

Communiquer les faveurs reçues à

Monasterio de Santa Clara

E- 32600 Allariz (Ourense, Espana).

 

Téléchargez le texte de cette prière (pdf) en cliquant ici

Mois du Sacré cœur de Jésus

 

Mois du Sacré cœur de Jésus

D'après Sainte Marguerite-Marie

834_001

Vingt-cinquième jour

L'Épouse

 

Prélude

 

Jésus-Christ montre à son épouse bien-aimée le Cœur qui a tant aimé les hommes. Sainte Marguerite-Marie est anéantie dans une extase d'amour et de reconnaissance.

 

Méditation

 

« Vous êtes l'épouse bien-aimée de Jésus, disait Marguerite-Marie, honorez Sa vie d'Amour au Saint Sacrement. Pour cela, faites une grande attention à vous rendre toute pure et innocente pour plaire à ce Divin Époux, en tout ce que vous ferez. N'ayez d'autre vue que celle-là, donnez-lui tout sans réserve, si vous voulez qu'il se donne tout à vous ». On lit dans les prophéties d'Osée un chapitre où l'écrivain sacré, après avoir redit les malédictions du Seigneur contre l'épouse infidèle, fait entendre cette consolante promesse que l'Église s'est appliquée depuis, et que nous pouvons nous appliquer, nous aussi, en présence des divins tabernacles: « Je la mènerai, dit-il, dans la solitude et Je lui parlerai au cœur. Je lui donnerai des vignerons pour la cultiver et elle chantera des cantiques comme au jour de sa jeunesse. Ce sera alors qu'elle M'appellera son époux! » Nous reconnaissons bien là les accents du Dieu de l'Eucharistie. C'est bien lui qui nous a attirés dans sa solitude, qui nous a parlé au cœur avec une tendresse dont nous étions ravis. Il nous a donné des prêtres pour cultiver ce jardin fermé où il voulait venir habiter et célébrer ses noces spirituelles. C'est là, dans cette solitude des tabernacles, que nous avons entonné les premiers cantiques de notre jeunesse; c'est là que nous sommes revenus, plus d'une fois, répéter les chants d'allégresse que notre première communion nous avait inspirés. C'est là que nous avons appelé Jésus « mon époux ». Car, c'est là que le Dieu des autels était vraiment l'époux miséricordieux de nos âmes, qu'il s'est fiancées dans une étroite alliance. Cet époux divin est si jaloux de notre amour, qu'il s'écrie dans un transport d'infinie miséricorde: « Je vais fermer (à mon épouse) le chemin avec une haie d'épines. Je la fermerai avec des monceaux d'épines, elle ne pourra trouver de sentier par où elle passe pour aller vers ses idoles, de sorte qu'elle les poursuivra avec ardeur et elle ne pourra les atteindre, elle les cherchera et elle ne les trouvera point, et elle sera privée de tout ce qu'elle désire, jusqu'à ce qu'elle soit réduite à dire: Il faut que j'aille trouver mon premier époux, parce que j'étais alors plus heureuse que je ne le suis maintenant ».

 

Exemple

Amour de sainte Marguerite de Cortone

 

On lit dans sa Vie: « Qu'un jour Notre-Seigneur lui apparut sous la forme de crucifié... et, lui ouvrant la Plaie de Son Côté, il lui fit voir, dans cette Caverne d'amour, Son propre Cœur dans lequel il la tenait gravée. A ce doux spectacle, le cœur de Marguerite, enflammé d'un nouveau désir de s'unir au Cœur de Jésus qui se manifestait à elle, aurait voulu sortir de sa poitrine pour rendre cette union plus étroite: mais, ne le pouvant, il fit ses efforts pour s'unir à ce Cœur sacré par l'amour le plus ardent... En ce a moment, il lui parut que son âme abandonnait son corps, et qu'étant entrée dans la Plaie du Coté que Notre Seigneur lui ouvrait, elle ne vécût plus que dans le Cœur de cet aimable Sauveur ».

 

Pratique : S'imposer un certain temps de silence pour honorer le silence de Jésus au Sacrement de Son Amour.

 

Oraison Jaculatoire : Divin Cœur de Jésus, époux miséricordieux de nos âmes! (Livre d'Osée.)

919_001

Pour recevoir la méditation du Mois du Sacré Cœur dans votre boite e-mail, être tenu au courant des publications sur le blog Images Saintes, et pour recevoir des prières, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes