18 septembre 2011

Le Mois des Saints Anges

 

Le Mois des Saints Anges

angel-with-the-scroll

Dix-neuvième jour

Les Anges sont d'une grande force

 

Point de doctrine

 

Les impies sont ici dans une grande erreur: ils pensent que la force gît dans ce qui est matériel et corporel, en sorte que, quand ils ont parlé d'un géant, d'une armée, ils ne voient plus de force supérieure. De là ils ont craint où il n'y a pas sujet de craindre, ainsi que l'a dit le roi prophète. « Illic trepidaverunt timore ubi non erat timor » (Psaume 52). Ils on craint les hommes, les puissants de la terre, plus que les anges de Dieu, plus que Dieu lui-même. Si, moins aveuglés par leurs passions, ils avaient cherché à s'instruire, ils auraient vu quelle différence il y a entre cette force humaine qu'ils redoutent si fort, et la force des esprits qu'ils méconnaissent ou qu'ils méprisent. Ils le connaîtront nécessairement un jour, mais trop tard. Prouvons par l'Ecriture ce que nous avançons.

 

Traits de l'Ecriture Sainte

 

Les princes des prêtres et les Juifs, ameutés, font mettre les apôtres en prison, de ce qu'ils continuent à prêcher Jésus-Christ, et l'ange du Seigneur pendant la nuit, malgré les gardes, malgré les verrous leur en ouvre les portes. Paul et Silas ayant été jetés dans les prisons de Philippe, par le ministère des anges la terre tremble au milieu de la nuit et avec tant de violence, que les murailles de la prison en sont ébranlées, et que les portes s'ouvrent d'elles mêmes? Un ange, sous le règne de David, en peu de temps, frappe de mort soixante dix mille hommes, depuis Dan jusqu'à Bersabée. Un autre, dans une, seule nuit, frappe de mort, sous les murs de Jérusalem, cent quatre-vingt-cinq mille hommes de l'armée, jusque là invincible, de Sennachérib.

 

 

Réflexions pratiques

 

Après Dieu, qui peut jeter le corps et l'âme dans l'enfer, sous le rapport de la force, je dois plus craindre de déplaire aux anges qu'aux démons, puisque les anges ont vaincu les démons et les vaincront toujours; je dois plus craindre de déplaire aux anges qu'aux hommes, puisque la force d'une armée tout entière n'est rien auprès d'un seul ange. Si je m'étudie à plaire à mon Dieu et à ses anges, je suis sûr de la victoire; si c'est au monde et au démon, je suis sûr d'être vaincu et réprouvé à tout jamais par la justice divine, qui a reprouvé le monde et les démons. Dieu nous préserve d'un pareil malheur!

 

Prière :Auguste Reine des Cieux, Souveraine Maîtresse des Anges, Vous qui, dès le commencement, avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission d'écraser la tête de Satan, nous Vous le demandons humblement: envoyez vos légions célestes pour que, sous vos ordres et par votre puissance, elles poursuivent les démons, les combattent partout, répriment leur audace et les refoulent dans l'abîme. « Qui est comme Dieu ? » O bonne et tendre Mère, Vous serez toujours notre amour et notre espérance! O divine Mère, envoyez les Saints Anges pour me défendre et repousser loin de moi le cruel ennemi! Saints Anges et Archanges, défendez-nous, gardez-nous! Réciter en suite neuf Gloire au Père suivis de neuf fois l'invocation : Reine des Anges, priez pour nous.

455_001

Pour recevoir chaque jour par E-mail la méditation du Mois des Saints Anges, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes