10 novembre 2011

Le Mois des Âmes du Purgatoire

Le Mois des Âmes du Purgatoire

 Brooklyn_Museum_-_Virgin_of_Carmel_Saving_Souls_in_Purgatory_-_Circle_of_Diego_Quispe_Tito_-_overall

Onzième jour

Consolation et tourment de l'espérance


Méditation

 

L'espérance est tour à tour le soutien et le tourment du cœur humain. Personne n'espère avec plus de vivacité que les âmes du purgatoire, et personne plus qu'elles ne ressent les effets contraires de ce sentiment si puissant. L'objet de leur espérance est Dieu, qui se promet et se donne pour récompense au juste; et si la certitude de recueillir un tel fruit de leurs peines faisait éprouver aux plus grands saints de l'ancien et du nouveau Testament une joie véritable au milieu des adversités de la vie et des persécutions des tyrans, combien plus les âmes du purgatoire sont-elles consolées et fortifiées dans leur douloureuse prison, par la pensée que bientôt Dieu séchera leurs larmes et qu'elles jouiront avec délices du souverain bien! Pourquoi, dans les tribulations de la vie, ne levons-nous pas aussi les yeux au ciel et ne nous exerçons-nous pas a souffrir avec patience des peines qui seront compensées par la gloire du ciel? L'espérance console d'autant plus qu'elle est plus assurée, et qui pourrait exprimer la certitude parfaite que les âmes du purgatoire ont de posséder Dieu? Elles lisent dans les décrets de la prescience divine et s'y voient élues à la gloire éternelle: elles se rappellent les promesses de Jésus-Christ, et, douées de sa grâce, elles ne peuvent douter qu'elles ne soient ses cohéritières dans le royaume éternel; elles contemplent leurs œuvres et attendent l'immortelle couronne de justice que le souverain juge ne peut refuser à leurs mérites. Sur ce triple fondement, leur espérance est si solidement, appuyée, que non-seulement elle ne saurait admettre ni crainte ni défiance, mais qu'elle a toute la force elle caractère d'une possession désormais prochaine et assurée. Quelle souveraine consolation! Avons-nous sujet d'espérer ou de craindre? Pensée importante qui doit sérieusement nous occuper! Quoique les âmes du purgatoire soient très-sûres de posséder Dieu, cependant il diffère à se communiquer à elles jusqu'à ce qu'elles soient entièrement purifiées de toute souillure, afin que ce retard même augmente et redouble l'ardeur de leurs désirs, et que leur amour se dilatant par ses aspirations multipliées, elles deviennent capables d'embrasser et de posséder un bien infini. Ainsi, d'une part, la certitude de leur espérance les soutient et les fortifie; de l'autre, le délai de la possession les afflige, et ces désirs eux-mêmes, qui sont l'aliment et la vie de leur espérance, les martyrisent en même temps et les torturent dans ce qu'elles ont de plus intime. Plus est grand l'objet qu'elles espèrent, plus le supplice est cruel, et sa violence augmente avec l'intensité de leur amour. Je ne parle pas, dit saint Augustin, pour les hommes froids et insensibles; mais donnez-moi un cœur qui espère le souverain bien, et il sentira toute la force de mes paroles.

 

Prière

 

Quoique froids et insensibles, nous sentons, ô Seigneur, le cruel combat que se livrent dans les âmes du purgatoire les sentiments divers produits par l'espérance de vous posséder! Ah! vous qui êtes le Dieu de la consolation et de la paix, aussi bien que celui de l'espérance, donnez-leur le repos en comblant leurs désirs. Faites cesser les délais qui les tourmentent. Que le souverain objet de leur espérance devienne celui d'une possession béatifique! Qu'elles arrivent enfin jusqu'à vous, Seigneur, car, une fois unies à vous, elles goûteront la consolation parfaite et le bonheur éternel.

 

Exemple

 

Au couvent des franciscains de la Conception, dans les îles Canaries, mourut, en 1641, le grand serviteur de Dieu Fr. Jean de Via. Le frère lai Ascenso, infirmier de la communauté, qui l'avait assisté avec beaucoup de charité pendant sa dernière maladie, priait avec ferveur pour le repos de son âme, quand il fut surpris par l'apparition d'un religieux de son ordre tout entouré de rayons lumineux qui lui éblouissaient la vue. Deux fois l'esprit apparut et disparut sans rompre le silence; mais, à la troisième, l'infirmier, rassemblant son courage, lui demanda, au nom de Dieu, qui il était et ce qu'il désirait: « Je suis, lui fut-il répondu, l'âme de Frère Jean pour qui vous priez, et je viens, par la permission de Dieu, vous révéler que je suis élu pour le ciel, et que la splendeur qui m'entoure est un gage de mon salut. Je bénis le Seigneur cl je le remercie de son infinie miséricorde à mon égard, mais je souffre le cruel martyre d'un long délai, pour expier l'omission de quelques offices de Requiem que pendant ma vie j'aurais du réciter pour mes frères défunts. Je vous prie donc, par cette bonté que vous m'avez toujours témoignée, de faire en sorte qu'on supplée le plus tôt possible à mes omissions, afin de lever l'obstacle qui m'empêche d'arriver à la possession de Dieu, le but de tous mes désirs ». L'apparition avait à peine achevé ces paroles, que l'infirmier courut cher le Père gardien, pour lui raconter ce qui venait de lui arriver; celui-ci réunit aussitôt tous les religieux de la maison, leur exposa le fait en peu de mots, et leur ordonna de se rendre immédiatement à l'église, pour y réciter ces offices dont l'omission retenait leur frère en purgatoire. Peu après, le défunt apparut de nouveau à l'infirmier, plus resplendissant encore qu'auparavant, et rempli d'allégresse; il le remercia, ainsi que la communauté, de la sainte charité qui lui avait obtenu d'entrer dans la jouissance éternelle de son Dieu. Heureuse cette âme! heureux nous-mêmes si nous pouvons arriver au même bonheur! Mais ne dépend-il pas de nous de le suivre dans cette bienheureuse patrie? Imitons la sainteté de sa vie, et après la mort nous partagerons sa gloire.

 

Récitons à l'intention des fidèles trépassés cinq Pater, Ave et Requiem, en mémoire de la passion de Notre Seigneur Jésus-Christ; supplions le Père éternel d'avoir pitié de leurs âmes en vue du sang répandu par son divin Fils, et, pour cela, répétons cinq fois l'oraison jaculatoire: « Miséricorde, ô Père Eternel, par le Très Précieux Sang de Jésus-Christ ». Puis, réciter un Notre Père, un je Vous salue Marie et un Requiem aeternam.

 

Suffrage

Quand l'heure sonne, témoignons aux morts, par nos dévotes prières, que nous ne les oublions pas.

 

Puisque les délais qu'éprouve l'espérance des âmes du purgatoire augmentent leur souffrance, beaucoup de pieux fidèles se sont fait une loi d'offrir pour elles quelque suffrage à toutes les heures; et chaque fois qu'ils entendent le son de l'horloge, ils récitent quelque courte prière qui adoucit les peines et accélère la délivrance des défunts. Adoptons cette pieuse coutume et récitons un Pater, un Ave et un Requiem quand nous entendrons sonner l'heure: les âmes du purgatoire seront reconnaissantes de ce fréquent souvenir, et pour chaque prière elles nous obtiendront du ciel quelques bénédictions.

 

Psaume 129

 

Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur, Seigneur, écoute mon appel !

Que ton oreille se fasse attentive au cri de ma prière!

Si tu retiens les fautes, Seigneur Seigneur, qui subsistera?

Mais près de toi se trouve le pardon pour que l'homme te craigne.

J'espère le Seigneur de toute mon âme; je l'espère, et j'attends sa parole.

Mon âme attend le Seigneur plus qu'un veilleur ne guette l'aurore.

Plus qu'un veilleur ne guette l'aurore,

attends le Seigneur, Israël.

Oui, près du Seigneur, est l'amour; près de lui, abonde le rachat.

C'est lui qui rachètera Israël de toutes ses fautes.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit,

Maintenant et toujours et pour les siècles et les siècles. Amen.

 

Seigneur, donnez-leur le repos éternel;

Et faites briller pour eux la lumière qui ne s'éteint jamais.

 

Des portes de l'enfer arrachez leurs âmes, ô Seigneur!

Qu'ils reposent en paix. Ainsi soit-il.

 

Seigneur, exaucez ma prière,

et que mon cri parvienne jusqu'à Vous !

 

Prions

 

O Dieu, créateur et rédempteur de tous les fidèles, accordez aux âmes de vos serviteurs et de vos servantes la rémission de tous leurs péchés, afin qu'elles obtiennent, par nos très humbles prières, le pardon qu'elles ont toujours attendu de votre miséricorde; vous qui vivez et régnez dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

 444163092_3781716e01

Donnez-leur, Seigneur, le repos éternel, et faites briller sur eux la lumière qui ne s'éteint jamais,

Qu'ils reposent en paix. Ainsi soit-il.

 

Pour recevoir chaque jour la méditation du Mois des Ames du Purgatoire, être tenu au courant des mises à jour du site et recevoir des prières par e-mail, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes