Le Mois des Âmes du Purgatoire

 037_001

Vingtième jour

Appliquer des suffrages aux âmes du purgatoire, c'est imiter et compléter la rédemption du Sauveur

 

Méditation

 

L'œuvre de la rédemption fut une œuvre digne d'un Dieu; l'imiter, c'est en quelque sorte se rendre semblable à la divinité. Réjouissons-nous donc, chrétiens, de pouvoir imiter cette œuvre sainte de la manière la plus heureuse, en prodiguant les suffrages pour le purgatoire. Car, si Jésus par la rédemption a délivré l'homme du péché, nous. par nos suffrages, nous effaçons les souillures que les restes de leurs fautes ont laissées dans ces saintes âmes. Jésus-Christ a sauvé l'homme de la peine éternelle qui lui était due, et nous, nous payons la dette des peines temporelles que la justice divine exige du purgatoire. Jésus-Christ, par sa grâce, a rétabli l'homme dans l'amitié de Dieu et lui a rendu ses droits à l'éternel bonheur; nous, par nos suffrages, nous envoyons les âmes dans le sein de Dieu, et nous les mettons dans la pleine possession du royaume du ciel. Nous pouvons donc tous devenir les rédempteurs du purgatoire et les imitateurs de Jésus-Christ. Qui voudrait se priver d'une telle gloire? Jésus-Christ, pour racheter le monde, est descendu du ciel, s'est revêtu de notre fragile humanité, et a donné tout son sang très-précieux pour prix de notre rédemption. Il n'en faut pas autant pour nous rendre les rédempteurs du purgatoire. Nous n'avons pas besoin de sacrifier notre vie, de nous dépouiller de tout ce que nous possédons. Si nous appliquions seulement aux âmes souffrantes les sacrifices que nous faisons pour le monde, l'argent que nous prodiguons pour le jeu, la vanité et le péché, nous paierions une grande partie de leurs dettes. Si, à l'exemple des premiers chrétiens, nous offrions pour la rédemption du purgatoire tout ce que Jésus-Christ a souffert pour la rédemption du monde, combien seraient délivrées de ce profond abîme de misères et envoyées en paradis! Usons donc des moyens que Dieu nous a donnés dans l'état de nature, de ceux dont Jésus-Christ nous a enrichis dans l'état de grâce, et nous pourrons envoyer du purgatoire au ciel un nombre infini d'âmes. Pénétrons davantage dans cette pensée, ô chrétiens! et nous verrons que, de même que la sagesse divine ne laisse pas sur cette terre le juste souffrir seul au milieu des tribulations, mais qu'elle descend avec lui dans la prison et ne l'abandonne pas dans les chaînes, ainsi N. S. Jésus-Christ n'abandonne pas les âmes au milieu des flammes dans la prison du purgatoire, mais il se complaît dans leur société et en quelque sorte souffre en elles comme le rédempteur dans celles qu'il a rachetées, comme un père dans ses filles, comme un époux dans son épouse, comme un chef dans ses membres; aussi, plein du désir de leur délivrance comme si il y participait, il nous répète, avec les accents les plus touchants, ce qu'il disait sur la terre de ses pauvres bien-aimés: que tout ce que nous ferons pour elles, il l'accepte comme fait à lui-même, comme si lui-même était dans la souffrance et que nos suffrages pussent le délivrer de tant de peines. Pourrait-il y avoir des motifs plus puissants pour nous décider à une si belle œuvre? Mettons-nous-y donc avec courage, et de même qu'il est en esprit descendu dans le purgatoire, descendons-y par nos suffrages, afin de donner la liberté à ces infortunés.

 

Prière

 

O Notre Seigneur Jésus-Christ! nous voyons bien que la cause du purgatoire n'est pas seulement celle des âmes qui y souffrent, mais encore la vôtre, en raison de l'intérêt qu'y prend votre cœur. Vous nous avez par votre rédemption appris tout ce que valent les âmes. Nous voulons donc, pour elles et pour vous, faire tout ce que nous pourrons pour vider les prisons du purgatoire. Nous imiterons l'exemple que vous nous avez donné; faites que, ne nous bornant pas à de vains désirs, nous suivions réellement la voie que vous avez tracée, et que, par d'abondants et continuels suffrages unis aux mérites de votre très-précieux sang, nous opérions une pleine rédemption dans les âmes du purgatoire.

 

Exemple

 

La grande servante de Dieu, sœur Maria Villani, de l'ordre de Saint-Dominique, avait un jour médité sur la passion du Sauveur avec une dévotion singulière, offrant la valeur et le mérite de chaque souffrance de Jésus-Christ, en expiation des peines infligées aux âmes du purgatoire. La nuit suivante, elle vit, en extase, se dérouler devant elle une longue troupe de personnes qu'elle n'avait jamais vues : une vierge resplendissante de gloire et tenant en main une palme en signe de triomphe, ouvrait la marche; à sa suite venaient, deux à deux, des personnes vêtues de blanc et qui portaient chacune avec un grand respect un des instruments de la passion: la croix, les clous, les épines, les fouets, la colonne, la lance, les cordes, les marteaux, le gantelet, le vase, l'éponge, le roseau, tout, en un mot, ce qui a été consacré par son emploi dans l'œuvre de la rédemption. Elles s'avançaient vers un temple somptueux, et, avant d'y entrer, chacune déposait, en faisant un profond salut, l'instrument qu'elle portait sur un autel d'or aux pieds d'un homme qui avait quelque chose de divin, et qui lui donnait en échange une couronne splendide avec le titre de reine et d'épouse. Alors, au comble de la joie, toutes rendaient de solennelles actions de grâces à la glorieuse vierge qui les avait conduites à une si grande félicité. Le temple somptueux, où se dirigeait la sainte cohorte, était le ciel, fin dernière et centre du bonheur de la créature raisonnable; les personnes qui portaient les vénérables insignes de la passion étaient les âmes délivrées par le mérite des instruments de la passion de Jésus Christ; le seigneur, qui distribuait les couronnes, représentait Dieu qui leur donnait pour récompense la couronne éternelle, et la vierge qui les guidait, une palme à la main, figurait la pieuse servante de Dieu qui, s'étant faite la rédemptrice du purgatoire en offrant les douleurs causées par les divers instruments, amenait les âmes rachetées jusqu'au trône de l'Éternel. Offrons donc aussi, avec les sentiments d'une ardente piété, la passion de Jésus-Christ en faveur des défunts, et, rachetant ainsi beaucoup d'âmes de celle cruelle captivité, nous les conduirons du purgatoire au ciel, du fond de la misère au comble de la félicité.

 

Récitons à l'intention des fidèles trépassés cinq Pater, Ave et Requiem, en mémoire de la passion de Notre Seigneur Jésus-Christ; supplions le Père éternel d'avoir pitié de leurs âmes en vue du sang répandu par son divin Fils, et, pour cela, répétons cinq fois l'oraison jaculatoire: « Miséricorde, ô Père Eternel, par le Très Précieux Sang de Jésus-Christ ». Puis, réciter un Notre Père, un je Vous salue Marie et un Requiem aeternam.

 

Suffrage

L'Esprit du Seigneur désire que nous propagions la dévotion pour les âmes du purgatoire et que nous les consolions par d'abondants suffrages

 

Un jour que sainte Marguerite de Cortone priait pour les âmes du purgatoire, le rédempteur lui apparut et lui dit: « Ma bien-aimée, va de ma part et comme mon ambassadrice recommander à la religieuse famille de saint François de faire souvent mémoire des trépassés dans ses pieux exercices, et de ne les abandonner jamais, comme font trop souvent ceux qui ont été leurs parents et leurs amis les plus intimes ». Cette mission donnée à sainte Marguerite, nous pouvons penser que nous l'avons aussi reçue; ne nous contentons donc pas d'aider les âmes du purgatoire par nos propres suffrages, mais engageons les autres à imiter notre exemple, et particulièrement faisons-leur adopter ce pieux exercice. Nous pourrons alors nous appeler les rédempteurs et les apôtres du purgatoire.

 

Psaume 129

 

Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur, Seigneur, écoute mon appel !

Que ton oreille se fasse attentive au cri de ma prière!

Si tu retiens les fautes, Seigneur Seigneur, qui subsistera?

Mais près de toi se trouve le pardon pour que l'homme te craigne.

J'espère le Seigneur de toute mon âme; je l'espère, et j'attends sa parole.

Mon âme attend le Seigneur plus qu'un veilleur ne guette l'aurore.

Plus qu'un veilleur ne guette l'aurore,

attends le Seigneur, Israël.

Oui, près du Seigneur, est l'amour; près de lui, abonde le rachat.

C'est lui qui rachètera Israël de toutes ses fautes.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit,

Maintenant et toujours et pour les siècles et les siècles. Amen.

 

Seigneur, donnez-leur le repos éternel;

Et faites briller pour eux la lumière qui ne s'éteint jamais.

 

Des portes de l'enfer arrachez leurs âmes, ô Seigneur!

Qu'ils reposent en paix. Ainsi soit-il.

 

Seigneur, exaucez ma prière,

et que mon cri parvienne jusqu'à Vous !

 

Prions

 

O Dieu, créateur et rédempteur de tous les fidèles, accordez aux âmes de vos serviteurs et de vos servantes la rémission de tous leurs péchés, afin qu'elles obtiennent, par nos très humbles prières, le pardon qu'elles ont toujours attendu de votre miséricorde; vous qui vivez et régnez dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

 444163092_3781716e01

Donnez-leur, Seigneur, le repos éternel, et faites briller sur eux la lumière qui ne s'éteint jamais,

Qu'ils reposent en paix. Ainsi soit-il.

 

Pour recevoir chaque jour la méditation du Mois des Ames du Purgatoire, être tenu au courant des mises à jour du site et recevoir des prières par e-mail, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes