28 novembre 2011

Le Mois des Âmes du Purgatoire

Le Mois des Âmes du Purgatoire

226_001

Vingt-neuvième jour

Les suffrages que pourront espérer dans le purgatoire les bienfaiteurs de ces saintes âmes

 

Méditation

 

Nous serons traités comme nous aurons traité les autres, et nous trouverons ou non de la compassion dans l'autre vie,selon que nous aurons ou non été miséricordieux dans celle-ci. La compassion est une semence qui produit la compassion, et l'homme ne recueille dans l'autre monde que ce qu'il a semé dans celui-ci. Si donc nous avons semé des suffrages pour le purgatoire, nous les recueillerons plus abondants et plus efficaces s'il nous arrive de tomber dans cette malheureuse région de douleurs; mais si nous n'avons montré que dureté et oubli, hélas! quel fruit amer est réservé à notre âme! Nous ne trouverons à notre tour que dureté et oubli, et d'autant plus amers que nous ne pourrons douter que ce soit le fruit de nos œuvres. Pour éviter un pareil malheur, soyons généreux envers le purgatoire. Dieu peut tout, mais il n'est pas obligé à faire des miracles. Dans les desseins de sa très Sainte Volonté, il a déterminé une certaine économie de sa providence, dont pour l'ordinaire il ne se départ point. Il fait lever son soleil aussi bien sur les ingrats de cette terre que sur les bons, mais il semble que pour les ingrats cet astre bienfaisant perde ses rayons, tandis que pour les bons il fait naître d'abondantes moissons. Il en est de même dans l'autre monde, et, bien que les suffrages de la religion ne manquent à aucun des trépassés, cependant, par une juste disposition de la divine Providence, ils n'apporteront que peu de soulagement à celui qui se sera montré insensible envers le purgatoire, tandis que celui qui aura été miséricordieux et secourable trouvera une compassion fécondée par la faveur divine, et accrue par une plus abondante participation aux suffrages communs et quelquefois aux suffrages spéciaux offerts pour les autres. Procurons-nous dès à présent cette faveur divine, afin de ne pas la désirer en vain et trop tard dans l'autre vie. Dans le monde on agit plus souvent par imitation que par principe, et l'exemple est le motif le plus influent des actions des hommes. Si donc nous laissons sur la terre des exemples de généreuse compassion pour les âmes du purgatoire, nous trouverons des imitateurs; mais si nous donnons le scandale d'une froide indifférence et d'un cruel oubli, nous serons à notre tour oubliés et négligés. Il est bon d'imposer à ses héritiers l'obligation de messes et d'autres pieux suffrages, mais nos héritiers seront ponctuels et exacts à les accomplir, ou négligents et injustes, suivant ce que nous aurons été nous-mêmes. Tout dépend donc de notre conduite: et la miséricorde que nous rencontrerons dans l'autre monde, et la faveur divine, et le généreux souvenir des fidèles: qui voudra se priver lui-même de tant de biens?

 

Prière

 

Ah! Seigneur, nous ne voulons pas nous priver de la compassion de nos frères ni de votre miséricorde, nous nous recommandons au contraire instamment à votre bonté infinie et aux œuvres de charité des hommes, car ce sont les seules sources qui épanchent quelque bien dans l'autre vie. Tout le reste nous manquera, mais nous aurons tout gagné si vous nous assistez, Seigneur, par votre clémence, si les pieux fidèles nous aident de leurs suffrages. Or, pour nous assurer ce double appui, vous voulez que nous le méritions pendant cette vie. Nous vous promettons d'y travailler de toutes nos forces; mais que pouvons-nous faire sans votre secours? C'est vous qui donnez le vouloir et le faire, c'est vous qui déposez dans nos cœurs les germes d'une religieuse compassion! Ah, donnez-nous abondamment cette divine semence, et nous chercherons à correspondre pleinement à vos grâces.

 

Exemple

 

Une jeune fille, nommée Gertrude, élevée dans une école de charité, avait appris dès ses plus tendres années à offrir toutes ses bonnes œuvres à l'intention des âmes du purgatoire. Cette dévote pratique était si bien agréée dans le purgatoire et dans le ciel, que souvent le Sauveur se complut à lui désigner les âmes les plus nécessiteuses, et celles-ci, délivrées par sa pieuse charité, se montraient à elle glorieuses, pour la remercier, et lui promettaient de ne pas l'oublier dans le paradis. Elle avait passé sa vie dans ce saint exercice, et, pleine de confiance, elle voyait avec paix la mort approcher. quand l'infernal ennemi qui sait faire de tout une occasion de tenter les hommes, commença à lui représenter qu'elle s'était dépouillée de tout le mérite satisfactoire de chaque bonne œuvre, et qu'elle allait tomber dans le purgatoire, pour y expier toutes ses fautes dans de longues souffrances. Ce tourment d'esprit l'avait jetée dans une telle désolation , que son céleste époux daigna venir la consoler: « Pourquoi, lui dit-il, ô Gertrude, es-tu si triste et si pensive, toi qui naguère jouissais de la sérénité la plus parfaite? » « Ah! Seigneur, répondit-elle, dans quelle déplorable situation je me trouve! Voilà la mort qui s'approche, et je suis privée de la satisfaction de mes bonnes œuvres que j'ai appliquées aux morts; avec quoi pourrai-je payer la dette que j'ai contractée envers la Justice Divine? » Alors le Seigneur reprit avec tendresse: « Ne crains pas, ô ma bien-aimée, car tu as au contraire, par ta charité, augmenté la somme de tes mérites, et non seulement tu en as assez pour expier tes légères fautes, mais tu as acquis un très-haut degré de gloire dans la béatitude éternelle. C'est ainsi que ma clémence reconnaîtra, par une généreuse récompense, ton dévouement pour les morts, et tu viendras bientôt la recevoir dans le paradis ». A ces mots, il disparut, et l'âme de Gertrude, délivrée de ses angoisses, fut enflammée d'une ferveur toute nouvelle et d'un désir plus ardent de secourir les âmes des défunts. Soyons, nous aussi, pleins de zèle et de charité pour ces âmes, une riche récompense dans le ciel est promise à nos efforts.

 

Récitons à l'intention des fidèles trépassés cinq Pater, Ave et Requiem, en mémoire de la passion de Notre Seigneur Jésus-Christ; supplions le Père éternel d'avoir pitié de leurs âmes en vue du sang répandu par son divin Fils, et, pour cela, répétons cinq fois l'oraison jaculatoire: « Miséricorde, ô Père Eternel, par le Très Précieux Sang de Jésus-Christ ». Puis, réciter un Notre Père, un je Vous salue Marie et un Requiem aeternam.

 

Suffrage

La visite des prisonniers et des malades apporte du soulagement et de la consolation aux âmes du purgatoire

 

Personne dans le monde ne nous offre une image plus parfaite des âmes du purgatoire, que les prisonniers qui, dans leurs cachots, sont privés de la liberté, ou les malades qui sur leur lit souffrent les ardeurs de la fièvre et le poids de la maladie. Beaucoup de fidèles dévots au purgatoire se sont appliqués à visiter avec charité les uns et les autres, pour soulager en eux d'une manière sensible les âmes souffrantes, et notre exercice de ce jour sera d'imiter leur pieuse compassion, en visitant les prisonniers et les malades, à qui nous porterons quelque soulagement ou quelque parole d'encouragement: nous y ajouterons, selon nos moyens, un secours qui adoucira leurs peines en môme temps qu'il servira de suffrage pour les âmes du purgatoire; et cette double charité nous sera très-utile pour l'autre vie.

 

Psaume 129

 

Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur, Seigneur, écoute mon appel !

Que ton oreille se fasse attentive au cri de ma prière!

Si tu retiens les fautes, Seigneur Seigneur, qui subsistera?

Mais près de toi se trouve le pardon pour que l'homme te craigne.

J'espère le Seigneur de toute mon âme; je l'espère, et j'attends sa parole.

Mon âme attend le Seigneur plus qu'un veilleur ne guette l'aurore.

Plus qu'un veilleur ne guette l'aurore,

attends le Seigneur, Israël.

Oui, près du Seigneur, est l'amour; près de lui, abonde le rachat.

C'est lui qui rachètera Israël de toutes ses fautes.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit,

Maintenant et toujours et pour les siècles et les siècles. Amen.

 

Seigneur, donnez-leur le repos éternel;

Et faites briller pour eux la lumière qui ne s'éteint jamais.

 

Des portes de l'enfer arrachez leurs âmes, ô Seigneur!

Qu'ils reposent en paix. Ainsi soit-il.

 

Seigneur, exaucez ma prière,

et que mon cri parvienne jusqu'à Vous !

 

Prions

 

O Dieu, créateur et rédempteur de tous les fidèles, accordez aux âmes de vos serviteurs et de vos servantes la rémission de tous leurs péchés, afin qu'elles obtiennent, par nos très humbles prières, le pardon qu'elles ont toujours attendu de votre miséricorde; vous qui vivez et régnez dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

 444163092_3781716e01

Donnez-leur, Seigneur, le repos éternel, et faites briller sur eux la lumière qui ne s'éteint jamais,

Qu'ils reposent en paix. Ainsi soit-il.


Pour recevoir chaque jour la méditation du Mois des Ames du Purgatoire, être tenu au courant des mises à jour du site et recevoir des prières par e-mail, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes