Le Mois des Âmes du Purgatoire

 948_001

Trentième jour

Les âmes du purgatoire s'efforcent d'obtenir le salut éternel de leurs bienfaiteurs

 

Méditation

 

Si les âmes encore prisonnières dans le purgatoire demandent et obtiennent beaucoup de grâces, combien plus leur intercession ne sera-t-elle pas efficace quand elles régneront dans la gloire du paradis ! Elles ne seront pas comme l'ingrat échanson de Pharaon qui, sorti de la prison et rétabli à la cour, oublia, dans les enivrements de la fortune, le malheureux Joseph qui avait interprété son rêve. Le sentiment de leur gratitude se perfectionne et s'accroît à mesure que leur état devient plus parfait et plus sublime, et quand elles sont dans le ciel plus rapprochées de Dieu et pénétrées d'une charité plus ardente, elles ne cessent de prier pour nous, jusqu'à ce qu'elles aient obtenu pour leurs bienfaiteurs la félicité temporelle et spirituelle. Qui ne désirerait d'envoyer en paradis un grand nombre d'intercesseurs si puissants? La première grâce que ces âmes demanderont en arrivant au ciel comme nos ambassadrices, sera le salut éternel de leurs bienfaiteurs. « Grand Dieu, diront-elles prosternées devant le trône du Très-Haut, soyez miséricordieux pour ceux qui ont eu pitié de nous. Ils nous ont délivrées des chaînes brûlantes du purgatoire, dégagez-les des liens insupportables du péché. Ils nous ont ouvert les bienheureuses portes du paradis, ouvrez-leur la voie pour venir à nous. Refuserez-vous d'admettre dans ce royaume ceux qui ont tout fait pour nous y faire entrer plus tôt? Priverez-vous de votre vision béatitique ceux qui nous ont conduites aux délices que nous goûtons dans votre sein? Ne sauverez-vous pas ceux qui nous ont délivrées? Ah! très-doux Seigneur, puisque vous mettez votre complaisance en nous, vos filles et vos épouses, accordez-nous ces âmes pour lesquelles notre reconnaissance vous prie avec tant d'ardeur ». C'est le sentiment commun des Pères et des docteurs que ceux qui s'intéressent vivement aux âmes du purgatoire ne périront pas. O sort heureux! ô sûreté désirable! Sort et sûreté que nous devrions acheter, fût-ce par l'abandon de tout ce que nous possédons. Notre-Seigneur Jésus-Christ disait: « Avec votre fortune faites-vous à présent des amis, qui, au moment de votre mort, vous reçoivent dans les tabernacles éternels ». Ces amis sont les pauvres, mais tous les pauvres de ce monde n'entrent pas dans les tabernacles éternels, tandis que les âmes du purgatoire, qui sont les plus misérables des pauvres et qui sont sûres d'entrer dans la gloire, seront heureuses, quand nous leur aurons ouvert le ciel, de nous y recevoir et de jouir éternellement avec nous de la vue de Dieu. Elles viendront au devant de nous avec la milice céleste, elles formeront notre escorte et notre couronne, et nous conduiront en triomphe jusqu'au trône de l'Éternel, où nous recevrons la récompense de notre généreuse charité. Quel cœur ne se sent pas ému en pensant à une fin si heureuse? qui ne cherchera tous les moyens de pratiquer une dévotion si avantageuse? Ah! ne l'abandonnons jamais, appliquons-nous-y toujours davantage; nous y sommes trop intéressés!

 

Prière

 

Oui, Seigneur, un intérêt universel engage nos cœurs à la dévotion aux âmes du purgatoire: intérêt sur la terre, puisqu'elle nous préserve de presque tous les maux, nous comble de presque tous les biens, et rend heureux les jours de notre vie; intérêt dans le purgatoire, puisqu'elle nous assure la reconnaissance de ces saintes âmes, nous prépare beaucoup de suffrages, et abrège pour nous ces redoutables châtiments; intérêt pour le ciel, puisqu'elle nous y acquiert des intercesseurs puissants, touche votre cœur miséricordieux en notre faveur, et assure l'affaire si importante de notre salut éternel. Excités par de si grands intérêts, quel ne devra pas être notre zèle ! Nous voulons, Seigneur, qu'il soit ardent et persévérant; nous voulons qu'il efface toutes les négligences dont nous avons pu nous rendre coupables envers ces saintes âmes; qu'il nous fasse, à l'avenir, remplir tous les devoirs généraux ou particuliers que nous imposent à l'égard du purgatoire la nature, la religion, la patrie, le sang, l'amitié, les bienfaits reçus. Point de considération qui nous arrête, point de difficulté qui nous rebute, point de langueur qui nous refroidisse; rien en un mot, ne pourra nous distraire de cette pieuse entreprise. La dévotion pour le purgatoire sera l'âme de notre foi, l'objet le plus cher de notre charité, l'œuvre la plus habituelle de notre vie. Telle est la résolution par laquelle nous terminons les exercices de cette sainte dévotion. Anges et bienheureux du ciel, très-sainte Vierge, et vous, ô Jésus! notre rédempteur, qui vous plaisez tant à voir les âmes recouvrer leur liberté, demandez et donnez-nous la force et la vertu d'y être fidèles et d'employer toujours les moyens si efficaces de grâce et de justice que nous fournissent la religion et l'Eglise. Que l'Eglise du ciel s'unisse à celle de la terre pour soulager l'Eglise souffrante qui ne peut s'aider elle-même et à qui Dieu, malgré le désir de sa miséricorde, ne vient pas d'ordinaire directement en aide dans l'économie actuelle de sa Providence. Qu'elle soit soulagée cette malheureuse Eglise qui le mérite si bien par sa sainteté, par ses longues souffrances, par son héroïque résignation; qu'elle soit soulagée des peines si cruelles du dam, du remords,du feu; de cet état déplorable, en un mot, que la raison et la foi nous dépeignent sous les plus sombres couleurs. Seigneur, exaucez la voix de tout l'univers: le ciel, le purgatoire et la terre vous prient pour ces âmes désolées, exaucez-les et rendez ces infortunées éternellement heureuses en les admettant dans votre gloire. Ainsi soit-il!

 

Exemple

 

Le moment de la mort est le plus dangereux pour le chrétien, parce qu'alors les ennemis infernaux accourent pour le perdre. Un personnage qui avait passé toute sa vie dans la pratique de toutes les Vertus et particulièrement de la charité pour les âmes du purgatoire, fut assailli avec fureur à ses derniers instants par le démon qui le voyait sur le point de lui échapper. Il semblait que l'abîme tout entier conjuré contre lui l'entourât de ses infernales cohortes. Le moribond opposait une vigoureuse résistance, et cette lutte de l'âme le fatiguait et le faisait souffrir plus que la douleur corporelle. Heureusement que, par ses suffrages multipliés, il avait envoyé en paradis un grand nombre d'âmes qui, voyant leur bienfaiteur engagé dans un si redoutable combat, ne se contentèrent pas de demander pour lui au Seigneur une abondance de grâces qui pût le faire triompher, mais obtinrent de venir le conforter et le consoler par leur présence dans cet instant décisif. Elles descendent du ciel: quelques-unes se précipitent sur les esprits mauvais et les mettent en fuite; d'autres entourent à rangs pressés le lit du moribond pour le défendre; d'autres enfin se tournent vers lui pour l'encourager. II pousse alors un profond soupir, et, transporté par les consolations qui l'inondent, il s'écrie: « Qui êtes vous, de grâce, vous qui me faites tant de bien? » Et elles lui répondent: « Nous sommes des habitants du Ciel que vos suffrages ont conduits à la béatitude; nous sommes venus ici pour reconnaître votre compassion, pour vous conduire de la mort à la vie, de la lutte au triomphe, de ce lieu d'angoisses à la possession de l'éternelle félicité ». A cette heureuse nouvelle un sourire éclaire le visage du moribond qui, cédant à la joie plus qu'à la maladie, ferme les yeux à la lumière du jour: il expire, et sa figure garde comme un reflet des joies du paradis: son âme, blanche comme la colombe, en se présentant au souverain juge, trouva autant de protecteurs et d'avocats qu'il y avait d'esprits célestes à l'escorter, et, reconnue digne de la gloire éternelle, elle y entra comme en triomphe au milieu des bénédictions de ces âmes reconnaissantes, qui ne se lassaient pas d'exalter sa pieuse compassion. Ainsi serons nous traités si jusqu'à la mort nous sommes fidèles à prier pour les âmes du purgatoire.

 

Récitons à l'intention des fidèles trépassés cinq Pater, Ave et Requiem, en mémoire de la passion de Notre Seigneur Jésus-Christ; supplions le Père éternel d'avoir pitié de leurs âmes en vue du sang répandu par son divin Fils, et, pour cela, répétons cinq fois l'oraison jaculatoire: « Miséricorde, ô Père Eternel, par le Très Précieux Sang de Jésus-Christ ». Puis, réciter un Notre Père, un je Vous salue Marie et un Requiem aeternam.

 

Suffrage

Pour appliquer plus promptement aux défunts la vertu purifiante du sang de Jésus-Christ, unissons-nous par une sainte ligue dans le but de recueillir le plus possible de suffrages a leur intention

 

La Vénérable Mère Françoise du Saint-Sacrement, Carmélite déchaussée, montra tant de zèle pour les âmes du purgatoire, qu'elle vint à bout d'établir avec ses religieuses et avec les personnes qui la visitaient une association de prières et d'exercices pieux à l'avantage des défunts, afin d'en délivrer le plus possible des peines où elles gémissent. Voici le trentième jour du mois, et nous allons terminer nos pieux exercices; mais ne cessons pas de nous intéresser au purgatoire, et, à l'exemple de cette fervente religieuse, établissons dans nos familles des associations de prières et de bonnes œuvres à l'intention des défunts, afin que durant toute l'année une sainte émulation nous fasse répandre dans le purgatoire autant de charitables suffrages que si durait encore le pieux exercice du mois de novembre que nous venons d'achever.

 

Psaume 129

 

Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur, Seigneur, écoute mon appel !

Que ton oreille se fasse attentive au cri de ma prière!

Si tu retiens les fautes, Seigneur Seigneur, qui subsistera?

Mais près de toi se trouve le pardon pour que l'homme te craigne.

J'espère le Seigneur de toute mon âme; je l'espère, et j'attends sa parole.

Mon âme attend le Seigneur plus qu'un veilleur ne guette l'aurore.

Plus qu'un veilleur ne guette l'aurore,

attends le Seigneur, Israël.

Oui, près du Seigneur, est l'amour; près de lui, abonde le rachat.

C'est lui qui rachètera Israël de toutes ses fautes.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit,

Maintenant et toujours et pour les siècles et les siècles. Amen.

 

Seigneur, donnez-leur le repos éternel;

Et faites briller pour eux la lumière qui ne s'éteint jamais.

 

Des portes de l'enfer arrachez leurs âmes, ô Seigneur!

Qu'ils reposent en paix. Ainsi soit-il.

 

Seigneur, exaucez ma prière,

et que mon cri parvienne jusqu'à Vous !

 

Prions

 

O Dieu, créateur et rédempteur de tous les fidèles, accordez aux âmes de vos serviteurs et de vos servantes la rémission de tous leurs péchés, afin qu'elles obtiennent, par nos très humbles prières, le pardon qu'elles ont toujours attendu de votre miséricorde; vous qui vivez et régnez dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

 444163092_3781716e01

Donnez-leur, Seigneur, le repos éternel, et faites briller sur eux la lumière qui ne s'éteint jamais,

Qu'ils reposent en paix. Ainsi soit-il.

 

Fin du Mois des Ames du Purgatoire

 

Téléchargez l'intégralité des méditations du Mois des Ames du Purgatoire (pdf) en cliquant ici

 

Prochain Mois de Dévotion, le Mois de l'Immaculée Conception,

Rendez-vous le 30 novembre

 

Merci de votre fidélité et à très bientôt.

Le rédacteur du blog,

F. Monvoisin