526_001-001

Notre Dame de la Sainte Annonciation de Florence

 

Origine

 

Le splendide Sanctuaire de la Santissima Annunziata à Florence est lié aux origines de l'ordre des Servites de Marie. Alors que Florence est occupée par des luttes fratricides, sept marchands décident de se recueillir dans la solitude pour commencer une vie de pénitence et de contemplation, avec une dévotion spéciale envers Notre-Dame des douleurs. Vers 1245, ils se retirent sur le Mont Senario, près de Florence. Deux d'entre eux, Bonfiglio dei Monaldi e Alessio dei Falconieri, descendent souvent à Florence pour la prédication, et ils construisent une petite chapelle hors des murailles de la ville, comme point de référence et d'appui de leur activité.

Par la suite, les Servites de Marie confient la décoration de la chapelle à un certain Bartolomeo, (peut-être Bartolomeo de Sienne qui peignait à Florence depuis 1236, homme d'une rare bonté, d'une grande foi et d'une dévotion singulière envers la Sainte Vierge). Ils choisissent comme thème principal de la peinture le mystère de l'Annonciation. En 1252 le peintre commence son travail. Après un temps raisonnable, la première partie du tableau est faite, il reste le plus difficile, représenter le visage de la Vierge. Il se recommande avec ferveur à Dieu et à la Sainte Vierge. Mais, dès qu'il prend en main les pinceaux, il est pris par un sommeil soudain. Quand il se réveille, il voit la peinture achevée et le visage de la Vierge admirablement esquissé par une main invisible. Plein de stupeur et de confusion, il sort en s'écriant : "Miracle! Miracle!". Les fidèles accourent, extasiés eux aussi par la beauté paradisiaque de ce visage, ils entonnent un hymne de louange et de remerciement au Seigneur et à la Vierge. Ce fait miraculeux serait advenu en 1252, et très probablement entre le 24 et 25 mars, fête liturgique de l'Annonciation.

Pour d'autres auteurs, le tableau daterait de 1350 environ. Selon Arasse, ce tableau de l'Annonciation a été peint vers le milieu du XIVe dans l'église de la Santissima Annunziata (Florence). Pour cet auteur, « La fresque acquiert rapidement la réputation d'être miraculeuse et, pour confirmer cette gloire, les Servites qui occupent le couvent inventent la légende selon laquelle l'image aurait été réalisée en 1252, lors de la fondation du couvent, par un certain Bartolomeo ». Toujours est-il que l'image miraculeuse de Notre Dame de la Sainte Annonciation a été solennellement couronnée en 1852, le jour de la Nativité de Marie. En mémoire de ce grand événement chaque année, des fêtes très solennelles sont célébrées au sanctuaire, précédées par une neuvaine, se concluant le 8 septembre.

 

404_001

Description

 

La fresque transmet le calme et la confiance, la simplicité, la paix. Le livre posé sur un coussin, le banc-coffre qui sépare le premier plan du lit virginal, tout cela contribue au remarquable sentiment d'intimité qui se dégage de l'œuvre. Le mouvement du visage de la Vierge Marie est orienté vers le haut, vers la colombe. La pose de ses mains n'a pas de précédent connu. Cette pose exprime l'accueil. "Heureux les pauvres de coeurs ! Le royaume des cieux est à eux" (Mt 5,3). Cette attitude fait de Marie une reine, la mère de Dieu, en harmonie avec l'évènement de l'Incarnation où Celui qui était riche choisit la pauvreté et vient parmi nous.

 

mascagnimad

La dévotion des neuf samedis de Notre Dame de la Sainte Annonciation

Que l'on peut aussi pratiquer en Neuvaine

 

La dévotion des neuf samedis en l'honneur de Notre Dame de la Sainte Annonciation est très ancienne et pratiquée depuis le XVIIe siècle, à tout moment de l'année pour obtenir une grâce particulière, mais plus particulièrement célébrée en vue de se préparer à la fête de Notre Dame de la Sainte Annonciation.

La meilleure façon de pratiquer cette dévotion, est la suivante : autant que possible, tous les samedis recevoir la Sainte communion, et pendant la journée, réciter les prières attribués à chaque samedi. Ces prières peuvent également être utilisées pour prier une neuvaine.

 

Premier Samedi

ou Premier jour de la Neuvaine

« Je Vous salue Marie... »

 

Dieu, venez à mon aide,

Seigneur, hâtez-vous de me secourir,

Gloire au Père, et au Fils et au Saint Esprit,

au Dieu qui est, qui était et qui vient, pour les siècles et les siècles. Amen. Alléluia.

 

Prière

 

Avec tout l'amour et la confiance d'un enfant envers sa mère, je viens vos pieds, ô Notre Dame de la Sainte Annonciation, afin d'implorer votre secours. L'Archange Gabriel, rempli d'un saint respect, vous avez salué en par ces mots: « Je Vous salue, ô Marie... », paroles que je redis à mon tour, avec toute l'affection de mon cœur, en mémoire du moment ineffable où Vous êtes devenue la Mère de Dieu. Et, en mémoire de ce moment si grand et si doux pour tous ceux qui ont été sauvés, je vous supplie d'avoir pitié de moi, et de m'obtenir de Votre Divin Fils, toutes les grâces dont j'ai un pressant besoin. Il est vrai, que je ne mérite pas votre aide, car j'ai trop souvent offensé Dieu, mais Vous, ô Vierge Puissante, qui voyez l'état de tristesse et de désolation dans lequel je me trouve, obtenez-moi le pardon de mes péchés et les grâces dont j'ai besoin. Par l'amour que vous portez pour Jésus, et par l'amour que Vous portez à mon âme, ne m'abandonnez pas, ô Mère de Miséricorde, et faites, que les cris de ma prière soient bientôt changés en un hymne de louange et d'action de grâce pour le soulagement que Vous m'aurez obtenu. Ainsi soit-il.

 

Réciter ensuite un Notre Père, puis :

 

L'Ange du Seigneur porta l'annonce à Marie,

Et Elle a conçu du Saint Esprit.

Je Vous salue Marie...

 

Voici la Servante du Seigneur,

Qu'il me soit fait selon Votre Parole.

Je Vous salue Marie...

 

Et le Verbe s'est fait chair,

Et Il a habité parmi nous.

Je Vous salue Marie...

 

Réciter ensuite trois Gloire soit au Père, afin de rendre grâce à la Très Sainte Trinité pour les privilèges qu'Elle a accordée à la Très Sainte Vierge Marie.

 

Finir en récitant les Litanies de la Sainte Vierge :

 

Père céleste, qui es Dieu, prends pitié de nous,

Fils, rédempteur du monde, prends pitié de nous,

Esprit Saint, prends pitié de nous,

Trinité sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Sainte Marie, priez pour nous

Sainte Mère de Dieu, priez pour nous

Sainte Vierge des vierges, priez pour nous

Mère du Christ, priez pour nous

Mère de la divine grâce, priez pour nous

Mère très pure, priez pour nous

Mère très chaste, priez pour nous

Mère sans tache, priez pour nous

Mère sans corruption, priez pour nous

Mère aimable, priez pour nous

Mère admirable, priez pour nous

Mère du bon conseil, priez pour nous

Mère du Créateur, priez pour nous

Mère du Sauveur, priez pour nous

Vierge très prudente, priez pour nous

Vierge vénérable, priez pour nous

Vierge digne de louanges, priez pour nous

Vierge puissante, priez pour nous

Vierge clémente, priez pour nous

Vierge fidèle, priez pour nous

Miroir de justice, priez pour nous

Siège de la Sagesse, priez pour nous

Cause de notre joie, priez pour nous

Vase spirituel, priez pour nous

Vase honorable, priez pour nous

Vase insigne de dévotion, priez pour nous

Rose mystique, priez pour nous

Tour de David, priez pour nous

Tour d'ivoire, priez pour nous

Maison d'or, priez pour nous

Arche d'alliance, priez pour nous

Porte du ciel, priez pour nous

Étoile du matin, priez pour nous

Salut des infirmes, priez pour nous

Refuge des pécheurs, priez pour nous

Consolatrice des affligés, priez pour nous

Secours des chrétiens, priez pour nous

Reine des Anges, priez pour nous

Reine des Patriarches, priez pour nous

Reine des Prophètes, priez pour nous

Reine des Apôtres, priez pour nous

Reine des Martyrs, priez pour nous

Reine des Confesseurs, priez pour nous

Reine des Vierges, priez pour nous

Reine de tous les Saints, priez pour nous

Reine conçue sans la tache originelle, priez pour nous

Reine élevée au ciel, priez pour nous

Reine du très saint Rosaire, priez pour nous

Reine de la paix, priez pour nous

 

Agneau de Dieu, qui enlève les péchés du monde, pardonne-nous, Seigneur

Agneau de Dieu, qui enlève les péchés du monde, exauce-nous Seigneur

Agneau de Dieu, qui enlève les péchés du monde, prends pitié de nous

 

Priez pour nous sainte Mère de Dieu,

afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.

 

Prions

 

Accordez-nous, nous Vous en prions, Seigneur notre Dieu, à nous qui sommes vos serviteurs, la grâce de jouir constamment de la santé de l'âme et du corps, et, par la glorieuse intercession de la Bienheureuse Marie, toujours Vierge, d'être délivrés de la tristesse de la vie présente et de goûter à l'éternelle félicité. Par Jésus-Christ, Notre Seigneur.

 

Deuxième Samedi

ou Deuxième jour de la Neuvaine

« Marie !... »

 

Dieu, venez à mon aide,

Seigneur, hâtez-vous de me secourir,

Gloire au Père, et au Fils et au Saint Esprit,

au Dieu qui est, qui était et qui vient, pour les siècles et les siècles. Amen. Alléluia.

Je vous salue, ô Marie.

 

Prière

 

O Vierge de la Sainte Annonciation, Votre doux Nom de Marie, signifie étoile brillante pour l'humanité, qui la conduit au port du Salut à travers les flots tumultueux de la vie. Votre Nom me rappelle que Vous êtes notre très douce Reine, et c'est ainsi que je Vous implore à présent, Vous suppliant de me secourir, moi qui suis votre enfants, Vous êtes l'ancre de Salut, qui me sauvera de la détresse dans laquelle je me trouve. O Vierge de la Sainte Annonciation, Vous seule pouvez m'obtenir les grâces que je Vous demande : intercédez pour moi auprès de Votre Divin Fils, afin qu'il m'accorde les grâces que pour lesquelles j'ai recours à Vous. En votre intercession, ô Marie, je place toute ma confiance, ne m'abandonnez pas, venez à mon aide et ainsi, je serai consolé. Ainsi soit-il.

 

Prières finales, comme au premier jour.

 

Troisième Samedi

ou troisième jour de la neuvaine

« Comblée de grâce... »

 

Dieu, venez à mon aide,

Seigneur, hâtez-vous de me secourir,

Gloire au Père, et au Fils et au Saint Esprit,

au Dieu qui est, qui était et qui vient, pour les siècles et les siècles. Amen. Alléluia.

 

Prière

 

O Vierge de la Sainte Annonciation, lorsque le Saint Archange Gabriel, Vous a salué, il Vous a dit que Vous étiez comblée de grâce : ne me rejetez pas quand je me jette à vos pieds et que je Vous demande la faveur de recevoir un peu de la grâce ineffable dont Votre âme fut remplie au moment de l'Annonciation. N'est-ce pas en Vous, ô Marie que je place tout mon espoir face aux troubles de toutes sortes qui assaillent mon âme, et dont je ne vois d'autre issue que Votre puissante puissante intercession sur le Cœur de Jésus Votre Divin Fils ? Aidez-moi, ô Marie comblée de grâces, répandez sur moi les effets bénéfiques de Votre puissance miséricordieuse, comme il a plu à Dieu de Vous accorder la grâce d'être remplie de l'Esprit Saint, afin que je devienne digne d'obtenir de Lui, par Votre intercession, les grâces et les faveurs dont j'ai tant besoin. Ainsi soit-il.

 

Ensuite, tout comme au premier jour.

 

Quatrième Samedi

ou quatrième jour de la neuvaine

« Le Seigneur est avec vous... »

 

Dieu, venez à mon aide,

Seigneur, hâtez-vous de me secourir,

Gloire au Père, et au Fils et au Saint Esprit,

au Dieu qui est, qui était et qui vient, pour les siècles et les siècles. Amen. Alléluia.

 

Prière

 

Qui pourra jamais douter de l'Amour que Vous avez pour chacun d'entre nous, ô glorieuse Vierge de la Sainte Annonciation : qui pourra jamais douter que Votre Amour maternel ne Vous pousse à secourir vos enfants lorsqu'ils ont recours à Vous dans leur nécessités ? Eh bien, ô Marie, usez de l'influence que Vous avez sur le Cœur de Dieu et sauvez-moi de la détresse dans laquelle je me trouve. Dites un mot en ma faveur et Vous ferez la paix et le Salut de mon âme. « Le Seigneur est avec Vous » : puisque que le Tout-Puissant est avec Vous et en Vous, vous pouvez triompher de tout ce qui me menace. Secourez-moi donc, ô Vierge Clémente, afin que je sois du nombre de ceux à qui Vous avez accordé votre aide et votre réconfort. Et si par malheur mon indignité était un obstacle à Vos grâces, obtenez-moi de Dieu les bonnes dispositions du repentir, de l'humilité et de l'amour qui m'assureront votre bienveillance maternelles et avec, toutes les grâces que je demande. Ainsi soit-il.

 

Ensuite, tout comme au premier jour.

 

Cinquième Samedi

ou cinquième jour de la neuvaine

« Vous êtes bénie entre les femmes... »

 

Dieu, venez à mon aide,

Seigneur, hâtez-vous de me secourir,

Gloire au Père, et au Fils et au Saint Esprit,

au Dieu qui est, qui était et qui vient, pour les siècles et les siècles. Amen. Alléluia.

 

Prière

 

Choisie par Dieu, élevée au-dessus de toutes les créatures qui Vous ont reconnue comme leur Reine, ô Vierge de la Sainte Annonciation, Vous qui avez entendu de la bouche de Sainte Elisabeth cet éloge sans égal: « Vous êtes bénie entre toutes les femmes », me remémorant ces paroles célestes, avec toute l'affection de mon cœur, je Vous supplie de daigner m'accorder la faveur de pouvoir Vous les redire à mon tour avec gratitude, en union avec tous ceux qui ont obtenu, par Votre Miséricorde, la grâce du Salut. Je pourrais alors dire, ô Marie, que Vous êtes bénie, car Vous aurez eu pitié de mon âme affligée et que Vous aurez tourné vers moi Vos regards miséricordieux. Aidez-moi donc, ô Mère de Miséricorde, priez pour moi et votre Divin Fils ne pourra manquer de m'accorder son aide toute-puissante dans le temps d'épreuve dans lequel je me trouve. C'est par Vous, ô bénie entre toutes les femmes, que sont venus la rédemption de l'humanité, le Salut et la grâce, c'est par Vous donc que j'espère fermement pouvoir chanter un jour l'hymne de louange et d'action de grâces pour les faveurs que j'aurais reçues. Ainsi soit-il.

 

Ensuite, tout comme au premier jour.

 

Sixième Samedi

ou sixième jour de la neuvaine

« Et Jésus, le Fruit de Votre Sein est béni … »

 

Dieu, venez à mon aide,

Seigneur, hâtez-vous de me secourir,

Gloire au Père, et au Fils et au Saint Esprit,

au Dieu qui est, qui était et qui vient, pour les siècles et les siècles. Amen. Alléluia.

 

Prière

 

ô Marie, Vous êtes bénie entre toutes les femmes, et Jésus, le fruit de Votre Sein est béni. Avec quelle confiance je répète ces paroles qui contiennent toute la raison de Votre grandeur, de Votre puissance ineffable et qui rappellent le mystère de Votre élection en tant que Mère du Dieu Rédempteur de l'humanité. Vous êtes la Mère de mon Salut, Vous êtes assise sur le Trône de la Miséricorde Divine, Vous êtes l'ancre de mon espérance dans les flots orageux qui menacent de m'engloutir. Venez donc à mon secours, ô très Douce Mère de mon Sauveur: rappelez à Votre Divin Fils avec quel Amour Vous l'avez porté dans Vos bras, et Il aura pitié de moi, remplaçant ainsi les larmes et l'épreuve, par la joie et la libération. C'est tout ce que j'espère de Votre intercession, ô Marie ! Montrez-Vous à moi comme la très compatissante Mère de Miséricorde et l'aide de Dieu, que je désire tant me sera accordée. Ainsi soit-il.

 

Ensuite, tout comme au premier jour.

 

Septième Samedi

ou septième jour de la neuvaine

« Sainte Marie, Mère de Dieu... »

 

Dieu, venez à mon aide,

Seigneur, hâtez-vous de me secourir,

Gloire au Père, et au Fils et au Saint Esprit,

au Dieu qui est, qui était et qui vient, pour les siècles et les siècles. Amen. Alléluia.

 

Prière

 

O Marie, très Miséricordieuse Mère de mon Sauveur, me voici à nouveau à Vos pieds pour implorer Votre secours afin de me tirer de la situation dans laquelle je me trouve. L'Église m'enseigne à Vous invoquer pour me secourir par ces douces paroles: « Sainte Marie, Mère de Dieu... » Oui, ô toute Sainte, ô Immaculée Reine du ciel et de la terre, Vous qui avez porté dans Votre sein virginal, pendant neuf mois, Celui que l'univers ne peut contenir ; par cette grandeur ineffable, par toutes les joies de Votre Maternité Divine, par toute les douleur que vous endurées en Votre cœur, lorsque Vous êtes devenue la Mère du Divin Crucifié, je Vous en supplie, venez à mon aide. Je suis Votre misérable enfant, qui en plus d'être si pauvre de la grâce de Dieu, a de nombreuses fois offensé mon Dieu, et mérite sa colère. Mais Vous, ô Mère de Miséricorde, Refuge des pécheurs, obtenez-moi de Votre Divin Fils les sentiments de contrition et d'abandon à la Providence Divine qui me disposeront à recevoir les bénédictions célestes, que je demande de tout mon cœur, par Votre puissante intercession que je ne cesserais d'invoquer. Ainsi soit-il.

 

Ensuite, tout comme au premier jour.

 

Huitième Samedi

ou huitième jour de la neuvaine

« Priez pour nous, pauvres pécheurs... »

 

Dieu, venez à mon aide,

Seigneur, hâtez-vous de me secourir,

Gloire au Père, et au Fils et au Saint Esprit,

au Dieu qui est, qui était et qui vient, pour les siècles et les siècles. Amen. Alléluia.

 

Prière

 

O Vierge de la Sainte Annonciation, je Vous redis maintenant et avec toute l'affection d'un fils et avec toute la confiance que m'inspire la nécessité dans laquelle je me trouve, ces paroles que l'Eglise nous enseigne: « Priez pour nous, pauvres pécheurs ». Il y a beaucoup de vérité dans ces paroles et je ne puis pas trouver une qui soit meilleure pour implorer Votre assistance: « Priez pour moi, pauvre pécheur ». Est-ce que ce la main de Dieu abandonnera ceux qui se repentent de l'avoir tant offensé ? Votre cœur serait-il fermé face aux soucis d'un fils rebelle qui revient, repentant, vers la maison paternelle ? Eh bien je suis le fils, et Vous, ô Marie, Vous êtes celle, a qui, au pied de Votre trône, je présente mes supplications pour que Vous les demandiez en mon nom à Jésus ainsi que la Miséricorde et le pardon de mes péchés, l'apaisement des angoisses qui m'assaillent. Tel est mon espoir, ô Marie, et je suis sûr qu'avec Vous je ne serai jamais confondu. Ainsi soit-il.

 

Ensuite, tout comme au premier jour.

 

Neuvième Samedi

ou neuvième jour de la neuvaine

« Maintenant et à l'heure de notre mort... »

 

Dieu, venez à mon aide,

Seigneur, hâtez-vous de me secourir,

Gloire au Père, et au Fils et au Saint Esprit,

au Dieu qui est, qui était et qui vient, pour les siècles et les siècles. Amen. Alléluia.

 

Prière

 

O Vierge de la Sainte Annonciation, ô Marie, ma douce Mère, je Vous prie de Vous hâter de venir à mon aide afin que je ne soit plus perdu. Vous savez combien je tremble devant tous les ennuis que je rencontre, Vous voyez combien mon âme se trouve au milieu des angoisses et combien j'espère recevoir soulagement et réconfort par Votre intercession. Etendez Votre main vers moi qui suis si misérable, sauvez-moi des flots qui menacent de m'engloutir: le cœur sur mes lèvres, je Vous demande de prier pour moi, et de m'obtenir de Votre Fils les grâces dont j'ai tant besoin. O Vierge de la Sainte Annonciation, Vous qui êtes mon espérance devant le Trône de Dieu, abandonnerez-Vous votre fils, aurez-Vous envie de le laisser dans l'épreuve et les tourments ? Tournez ensuite Vos regards miséricordieux et par l'Amour que Vous avez pour moi, je Vous prie de me garder toujours sous Votre maternelle protection dans la vie comme au moment de la mort. Et quand arrivera ma dernière heure, faites que, par Votre intercession, mon âme soit sauvée, afin que je puisse chanter et à jamais dans le ciel l'hymne de louange et d'action de grâce pour la Miséricorde de mon Dieu et pour l'Amour que Vous aurez eu envers moi. Ainsi soit-il.

 

Ensuite, tout comme au premier jour.

 

Firenze_Ss__Annunziata

Prière à Notre Dame de la Sainte Annonciation

 

Humblement prosterné à vos pieds, ô Vierge de la Sainte Annonciation, je viens implorer Votre assistance, dans les moments difficiles dans lesquels je me trouve. Il n'a jamais été et ne sera jamais dit vous n'ayez abandonné aucun de vos enfants, je Vous prie donc, ô Mère très gracieuse, d'user de Miséricorde, de cette Miséricorde dont Vous avez toujours fait preuve envers ceux qui ont eu recours à Votre protection, ne m'oubliez pas. Présentez mes demandes devant le Trône de Dieu, par le mystère ineffable de Votre Annonciation, faites-moi bénéficier de l'efficacité de Votre secours. Je ne suis pas digne, je le sais, de recevoir les faveurs célestes, en effet de nombreuses fois, par mes péchés, j'ai provoqué le châtiment divin, mais jamais ne sera absente l'aide du Seigneur, si Vous intercédez pour moi. Jetez un regard de pitié vers votre pauvre enfant, rappelez-Vous votre Jésus, tout l'Amour qui l'a poussé à se sacrifier par amour pour moi et par ce même amour, demandez-Lui, ô Vierge clémente, le secours que je Vous demande maintenant convaincu d'être exaucé par Votre puissante intercession. Ainsi soit-il.

 

Avec l'approbation de l'Eglise

 

526_001

Téléchargez le texte de ces prières (pdf) en cliquant ici