20 mai 2013

Les Treize Mardis de Saint Antoine de Padoue 10/13

Les Treize Mardis de Saint Antoine de Padoue

283_001

Dixième Mardi

Mort et Canonisation


En approchant de la fin, il nous semble que nous montons, que nous arrivons dans une région sereine où ne se font plus entendre les échos du monde. En effet, nous avons fait route avec un Saint, et un Saint s'élève sans cesse vers Dieu, et chaque pas de sa vie est un pas en avant vers les sommets resplendissants du Tabor. Après les labeurs dont nous avons parlé, sachant bien que l'heure n'était pas éloignée où il devait quitter la vie d'ici-bas, Antoine voulut se retirer dans la solitude pour entretenir dans son cœur un foyer plus intense d'amour de Dieu, pour contempler encore dans ses méditations les perfections divines, avant d'aller se plonger dans cet océan sans bornes et sans rivages.

Il demande à son Provincial la permission de se retirer à deux milles de Padoue, à Campo San Pietro, où un ami de l'ordre des Frères Mineurs le reçut avec bonheur et lui donna toute autorisation de choisir le lieu de sa retraite. Ce fut au fond d'un bois, sur le tronc et au milieu des branches d'un noyer séculaire qu'Antoine s'installa pour commencer à se séparer du monde. Comme il avait avec lui deux de ses frères, le Frère Luc et le Frère Roger, le gentilhomme de Campo San Pietro fit construire trois sortes de cabanes sur la puissante ramure de l'arbre géant. « Dans cette cellule, dit l'un des biographes du Saint, l'Homme de Dieu menait la vie érémitique, tout appliqué à de saintes méditations et à de ferventes prières, afin de purifier à fond son âme de toute poussière terrestre ».Chaque jour, le saint quittait sa retraite et se rendait dans un couvent de l'Ordre, qui se trouvait dans le voisinage, pour y prendre son repas.

Quinze jours avant sa mort, le 30 mai 1231, Antoine se trouvait sur le sommet d'une colline, qui domine Padoue. Il s'arrêta à contempler avec émotion cette ville, sa seconde patrie, sa patrie adoptive qu'il aimait. « Il contemplait Padoue avec sa forêt de blanches coupoles, ses palais de marbre, ses jardins embaumés et sa vaste plaine couverte de moissons jaunissantes ». Il contemplait Padoue, et le soleil versait ses flots d'or sur toutes les beautés qui s'étalaient à ses yeux, et alors dans son esprit se pressèrent en foule les souvenirs d'un passé qui n'était pas encore bien éloigné ; il revit le mouvement religieux qui avait remué le cœur de cette ville, il revit la marche ascendante de tout ce peuple de Padoue vers le bien, vers le beau, vers Dieu ; et l'avenir s'ouvrit à sa vue, et son cœur déborda en paroles d'amour et de reconnaissance, et étendant ses bras sur la ville, il la bénit en s'écriant : « O Padoue, sois bénie ! Sois bénie pour la beauté de ton site et pour la richesse de ta campagne ! Sois bénie aussi pour la gloire plus belle et plus riche encore que le ciel te prépare ! » Les témoins de cette scène furent profondément émus. Ils sentirent la grandeur de ce spectacle, mais ils n'en comprirent pas le sens prophétique.

Le jour suprême est arrivé. Ce fut un beau jour. Il fut beau pour Antoine qui, durant toute sa vie, n'avait eu qu'un but, celui de se rendre digne de posséder son Dieu à jamais ; il fut beau pour l'Ordre Séraphique qui compta dans le Ciel un protecteur de plus ; il fut beau pour l'Église qui put se réjouir en contemplant à son firmament une nouvelle gloire radieuse et pure. Suivons pieusement notre bien-aimé saint dans les derniers instants de sa vie mortelle.

C'était le 13 juin et il était midi. Antoine s'était rendu auprès de ses Frères pour prendre son repas, lorsque tout à coup il chancela, se sentit défaillir et tomba dans les bras de ses Frères alarmés. Dieu le prévenait ainsi que le moment d'entrer dans la Patrie éternelle était venu. Antoine le comprit et appelant auprès de lui le Frère Roger, il lui demanda de le faire transporter à Padoue, au Monastère de Sainte Marie, au milieu de ses Frères, pour éviter bien des embarras à ceux de Campo San Pietro. On s'empressa d'obéir, et, un char ayant été préparé, on y plaça le malade et on se mit en route.

Arrivé aux portes de la ville, comme la faiblesse du saint avait augmenté et qu'il semblait impossible d'aller plus loin sans danger pour lui, on s'arrêta, et on le déposa chez les frères du couvent des Pauvres Dames, à l'Arcella. Là, il reçut avec une grande piété et une foi profonde les derniers sacrements. Alors son visage s'illumina d'un rayonnement tout céleste, un sourire de bonheur erra sur ses lèvres et ses yeux parurent fixés sur une apparition qui le ravissait. « Que voyez-vous ? », lui demandèrent ses Frères. « Je vois mon Dieu », répondit-il. C'était sans doute l'Enfant-Dieu qui revenait auprès de son grand serviteur pour lui donner comme un avant-goût du ciel ; c'était sans doute aussi la Vierge bénie, qu'il avait tant aimée, qui venait l'assister dans le passage du temps à l'éternité.

Toujours est-il qu'à ce moment solennel Antoine entonna, non d'une voix faible et mourante, mais d'une voix harmonieuse et retentissante, l'hymne favorite, l'hymne de son enfance, l'hymne qu'il avait coutume de chanter en l'honneur de la Reine du ciel : « O Gloriosa Domina ! » Quand il l'eut achevée, son corps devint d'une blancheur éclatante, son cœur cessa de battre et son âme partit pour le Ciel. Antoine avait trente-six ans.

A ce moment, les rues de Padoue retentirent de ce cri spontané : « Le Saint est mort ! » C'étaient les enfants de la ville qui publiaient la douloureuse nouvelle. A ces cris répétés, les cœurs se serrèrent et les larmes jaillirent de tous les yeux. Chacun sentait vivement la perte qu'il venait de faire. C'était un protecteur, c'était un ami, un père, un consolateur, une force, un Saint qui venait d'être enlevé aux habitants de Padoue. Puis la réflexion succédant à la première explosion de douleur, on faisait la remarque que du haut du Ciel le Saint veillerait mieux que jamais sur sa ville aimée, et on se précipitait vers le Couvent de l'Arcella pour y vénérer les restes de l'apôtre.

A peine Antoine avait-il rendu le dernier soupir qu'il apparut à son ami, l'abbé de Verceil, alors malade, lui rendit la santé et lui donna pour adieu cette parole : « J'ai laissé ma monture à Padoue et je retourne dans la patrie ». Après plusieurs jours passés et employés à calmer l'agitation et les revendications des habitants du quartier de l'Arcella, – car ces amis d'Antoine voulaient garder son corps auprès d'eux, – Padoue fit à son apôtre de magnifiques funérailles. Elles eurent lieu le mardi qui suivit la mort de notre Saint. Les notables et les magistrats de la ville portaient le cercueil sur leurs épaules ; les maisons étaient ornées de draperies, et les chemins et les rues étaient couverts d'un tapis de fleurs. L'évêque présidait accompagné de tout le Clergé régulier et séculier, de la magistrature, de la noblesse, de la bourgeoisie et d'une foule innombrable. Au passage du corps du saint, les miracles se produisaient et se multipliaient. « Tous ceux qui touchaient le cercueil, dit la chronique de Jean de Pécham, étaient immédiatement guéris de leurs infirmités ».

Ce fut vraiment une marche triomphale. Enfin on déposa le corps du thaumaturge dans l'église Sainte Marie, où, d'après quelques auteurs, un sarcophage fut trouvé miraculeusement préparé pour recevoir ces précieuses reliques. Alors il y eut une affluence extraordinaire autour de ce tombeau, et les chroniqueurs nous donnent à ce sujet des détails nombreux et intéressants. « On vit accourir les Vénitiens, les habitants de Trévise et de Vicence, les Lombards et les Esclavons, les Allemands et les Hongrois, qui, tous, voyant de leurs yeux les miracles, louaient et glorifiaient la toute-puissance du Créateur ». Cette puissance divine s'était manifestée, d'une manière éclatante et merveilleuse, durant la vie d'Antoine ; elle se manifestait encore davantage après sa mort. Dieu voulait montrer à tous, avec la dernière évidence, la sainteté de son grand serviteur, en multipliant les miracles sur la tombe qui recouvrait ses restes. De plus, ces nombreux miracles étaient publics et attestés par une multitude de témoins oculaires.

Il n'est donc pas étonnant que la ville de Padoue tout entière, vivant dans cette atmosphère où le surnaturel et le divin surabondaient, n'eût qu'un désir : celui de voir Antoine mis au nombre des Saints et placé sur les autels par l'Église. Une députation, composée des principaux citoyens de Padoue, fut envoyée à Rome, au Souverain Pontife Grégoire IX. Ce pape avait connu notre Saint, l'avait aimé, l'avait apprécié pour la grandeur de son zèle, la beauté de son âme et la profonde connaissance qu'il avait des Saintes Écritures. Touché par cette démonstration spontanée de tout un peuple, le Pontife ordonna aussitôt une enquête canonique et chargea des commissions d'examiner la cause.

Le résultat fut celui qu'on avait prévu et qu'on attendait, celui que les enfants de Padoue avaient annoncé le jour de la mort de Saint Antoine, celui qui était dans tous les cœurs et sur toutes les lèvres : « Antoine est un Saint ». Le Souverain Pontife fixa les fêtes de la canonisation au 30 mai 1232, jour de la Pentecôte, moins d'un an après la mort d'Antoine. Ce fut à Spolète qu'eut lieu la solennité. Le Pape, entouré de tous les Cardinaux, déclara, après avoir invoqué la Sainte Trinité, au nom des apôtres Pierre et Paul, qu'Antoine, de l'ordre des Frères Mineurs, était inscrit au catalogue des Saints et qu'il devait être honoré comme tel. Aussitôt on chanta le Te Deum, et le Pape entonna lui-même l'antienne suivante : « O Docteur sublime, lumière de la Sainte Eglise, Bienheureux Antoine, qui avez aimé la Loi divine, priez pour nous le Fils de Dieu ! »

 

Prières : Notre Père, je Vous salue, Si Quaeris, Trois Gloire soir au Père, suivis de l'invocation : « Saint Antoine de Padoue, priez pour nous ».

 

Oraison


O grand Saint Antoine, vous dont le cœur est si plein de bonté, et qui avez reçu de Dieu le don de faire des miracles, secourez-moi en ce moment, afin que, par votre assistance, j'obtienne la grâce que je demande (nommer la grâce), et que je puisse ainsi glorifier de plus en plus le Seigneur qui opère par vous de si grandes merveilles.

S


Hymne


Célébrons le bonheur de saint Antoine de Padoue, jeune encore il est entré dans le Ciel.

Réjouissez-vous, Antoine, serviteur du Christ, de ce que, dès votre enfance, la grâce du Seigneur vous a conduit vers le Ciel.

Réjouissez-vous, car vous avez désiré le martyre avec une telle ardeur que vous avez changé de Monastère pour aller à la mort.

Réjouissez-vous, car votre science était telle que vous avez mérite d'être appelé par le Pape l'Arche du Nouveau Testament.

Réjouissez-vous, car vous avez brillé par le don de faire des miracles. Vous avez ainsi ramené à Dieu grand nombre de cœurs pervertis.

Réjouissez-vous, car vous avez possédé le don de prophétie ; l'Esprit qui voit l'avenir vous inspirait.

Réjouissez-vous, car vous êtes auprès de Dieu, vous êtes couronné de gloire auprès de Jésus-Christ, et vous êtes là, à votre place pour toujours. Ainsi soit-il.

 

573_001

Pour recevoir les méditations et les prières des 13 mardis de Saint Antoine par e-mail, ainsi que des prières et pour être tenu au courant des mises à jour, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes.


Le Mois de Marie de la Médaille Miraculeuse

Le Mois de Marie de la Médaille Miraculeuse

334_001

Vingt-et-unième jour

Regardons notre Médaille

 

La Vierge aux rayons

 

Nous avons dit que lorsque la Sainte Vierge eut offert le globe du monde au Seigneur, Sœur Catherine la vit tout à coup abaisser les mains et les étendre dans un grand geste de miséricorde et d'accueil. Le globe avait disparu, mais des mains de Marie s'échappaient des faisceaux de lumières ruisselant en rayons éblouissants sous lesquels disparaissait tout le bas de son corps. Les mains de la Vierge semblaient fléchir sous le poids de ces rayons de grâces, dont Elle a voulu être reproduite sur Sa Médaille. Quelle consolation pour nous de la contempler ainsi ! Tout à l'heure, Marie offrait au Seigneur nos prières, nos mérites. Maintenant, tout se transforme entre Ses mains. Dieu pourrait-Il refuser ce qui monte vers Lui par l'intermédiaire de Sa Mère ?

Ces mêmes mains maternelles qui s'étaient chargées de nos offrandes vont nous transmettre les grâces d'En-Haut, non pas au hasard. La Sainte Vierge connaît chacun de Ses enfants. Elle entend chacune de leurs supplications. Elle voit chacun de leurs besoins. Elle donne a qui Lui demande, nous rappelant par là l'importance de la prière, ce lien qui nous relie par Elle à Son Divin Fils. En effet, Catherine Labouré s'est bien aperçue que certains anneaux, certaines pierreries ne donnaient aucun rayons. Quel dommage de les laisser pour ainsi dire stériles entre les mains de Celle qui est la Toute-Puissance suppliante ! Quel dommage aussi de la prier mal, de Lui offrir des Chapelets récités sans âme ! Que de grâces dont nous nous privons ainsi !

Rien n'égale les charmes, la grâce, l'expression de tendresse renfermés dans l'attitude de cette Vierge abaissant avec bonté Ses regards et Ses mains chargées de bienfaits sur tous ceux qui veulent se confier à Sa médiation miséricordieuse. Oh ! Regardons souvent la Vierge aux rayons de notre Médaille ! Apprenons à bien la prier.

 

Lecture

Préservation miraculeuse d'un jeune foyer pendant le bombardement de parisienne le 20 avril 1944

 

Cette famille s'était consacrée au Cœur Immaculé de Marie quelques semaines avant. Voici les faits rapportés par le mari :

« J'avais accepté la consécration pour faire plaisir à ma jeune femme, me demandant à quoi cela pourrait bien nous servir. Je ne devais pas tarder à m'en rendre compte. Nous habitions au cinquième étage à gauche, un immeuble du quartier Montmartre où il y a sur chaque palier un appartement à gauche, un autre à droite. Jamais nous ne descendions pendant les alertes ; le soir du 20 avril, la lumière extraordinaire nous fit croire à un incendie et nous nous levons en hâte, d'autant plus que le bruit des avions était de plus en plus fort. Ma femme prend notre bébé de dix mois sur ses bras et nous sortons sur le palier, hésitant sur le parti à prendre. « Il serait plus prudent de descendre », fit ma femme, qui avait très peur. Je rentre dans l'appartement pour prendre ma lampe électrique que j'avais oublié. A ce moment, un fracas épouvantable se produit. Tout paraît s'effondrer autour de moi. Bien vite je retourne sur le palier. Tout avait disparu ! Plus de femme, plus d'enfant, plus d'escalier ! Plus d'appartement à droit ! Ceux de gauche sont restés.

Je me penche au-dessus du trou béant formé par la chute de l'escalier et des appartements de droit. L'incendie qui ravage la maison voisine éclaire tout, mais je ne puis apercevoir à sa lueur que des ruines provoquées par le passage de la bombe. Affolé, je suis convaincu que ma femme et mon enfant son morts. Impossible de descendre à leur recherche puisqu'il n'y a plus d'escalier. Je me penche, j'appelle. Soudains, dans le silence, la voix de ma femme monte : « Attention ! Il y a un trou ! N'oublie pas ta médaille ! » « As-tu l'enfant ? », dis-je à mon tour. « Oui », répond-elle, d'une voix très affaiblie. Impossible de savoir d'où vient exactement la voix. Elle monte du bas de la cage de l'escalier en ruines. De temps à autre, la voix de ma femme répète machinalement : « Attention ! Il y a un troue ! » Puis je l'entends dire : « N'oublie pas l'enfant ! » Que voulait dire cette recommandation ? L'enfant n'était-il plus avec sa mère ? Impossible d'en savoir plus long... j'appelle... Ma femme ne répond plus... Je t'entends répéter encore une fois : « Attention à l'enfant ! » Puis c'est tout. Un silence de mort plane sur les ruines de la maison éclairée par l'incendie tout proche ». (A suivre).

 

Prière

 

Obtenez-nous, ô Marie, cette enfantine et vaillante simplicité, et surtout cette imperturbable confiance en Votre protection. Jusqu'ici, la mienne n'a pas été assez forte ; je crois, mais je n'espère pas selon l'étendue de ma foi. On dirait presque que je doute, ô Marie, et de Votre puissance et de Votre bonté. De Vous, comme du Bon Dieu, « on obtient tout autant qu'on espère ». Je veux donc, désormais, moi aussi, porter Votre Médaille avec confiance et avec fierté, sûr d'avance que Vous m'en récompenserez à Votre manière, c'est à dire en Mère toute-puissante et toute bonne. Ainsi soit-il.

 

P1010021 - smaller

O Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à Vous !

 

Prions les uns pour les autres

 

En ce mois de Marie, durant lequel nous prions Notre Dame de la Médaille Miraculeuse, prions les uns pour les autres. Confiez vos intentions à la prière des internautes. Elle seront publiées ci-après. Envoyez-moi vos intentions à franck.monvoisin@laposte.net

 

« Je viens vous confier les intention de Marie Amédée que maman Marie en ce mois qui lui est confié lui obtienne la grâce de la délivrance totale de tout ses esprits maléfiques qui l'empêchent de réussir sa vie. Maman Marie obtiens lui la grâce de la foi afin qu'elle puisse dire au monde entier tes merveilles et porter plus haut ton étendard et montre lui sa vocation. Obtient aussi a Joséphine la grâce de la réconciliation entre elle et sa maman, sa sœur, son frère, sa nièce, et obtiens pour Francesca la délivrance totale. Donne à pauline la grâce de la foi, l'humilité a Sther, la foi et du travail ». (Pauline)

« Merci à tous ceux qui prieront la Très Sainte Vierge Marie, l'Immaculée Conception, pour la conversion sincère de François, mon mari, ainsi que celles de mes enfants Stéphane, Sylvie et aussi de Yukiko et de Mandor. Merci Maman Marie ». (Anne Marie).

« Maman Marie, merci m'accorder la santé  du corps intercédez pour moi auprès de votre fils ». (Joseph).

« Mes intentions de prière en ce Mois de marie notre Mère : afin qu'elle puisse intercéder auprès de son fils notre seigneur et sauveur Jésus-Christ, pour la réussite, et la victoire de mon voyage ainsi que la protection de tous mes enfants et que je puisse recevoir la délivrance. Merci ». (Godart).

« Ma très sainte mère aie pitié de moi et de ma famille, permets par tes prières que Georgy mon frère soit libéré de ses souffrances dues à sa sclérose en plaques, je souhaiterais avec une très grande foi qu'il guérisse physiquement, spirituellement et intellectuellement. Mais je souhaite que ce soit la volonté de dieu. Je te recommande aussi Mattys son fils,mon neveu que j'essaie de convaincre à se baptiser aide moi, je te confie Arnaud mon autre neveu adolescent également, mais aussi son père : Jannick. Enfin, pour moi je prie depuis 8 ans qu'un homme croyant pratiquant soit envoyé par Dieu pour devenir mon époux, mais rien de tout cela, aide moi, maman par l'intercession de sainte Catherine Labouré. Quelque soit ce que Dieu aura décidé aide moi à accepter sereinement ». (Dulio).

« Je demande l'intercession de la vierge Marie pour guérir ma sœur Blandine, mère des 4 enfants qui souffre de l'hypertension artérielle, maux de cœur et du début du diabète. Que le Seigneur ait pitié d'elle afin qu'elle puisses continuer à élever ses enfants ; je supplie la Mère de Dieu d'assister ma femme qui attend la venue de notre bébé, la vierge qui nous a assisté pour la venue de cet enfant qu'elle assiste ma femme le jour de son accouchement, qu'elle accouche sans problème et par la voie basse ; je demande aussi la grâce de l'Eternel par la médiation de la mère du seigneur qu'elle accorde à ma mère le visa pour la Belgique pour assister sa fille qui vient d'avoir les jumeaux après vingt ans d'attente. Que le seigneur nous accorde sa grâce de demeurer toujours dans sa présence. Amen ». (Clovis).

« Je confie à la Vierge Marie les maux d'yeux de ma mère. Qu'elle vienne à son secours et lui accorde la guérison ». (Jean-Paul).

« Je vous confie humblement cette intention de prière. Maman Marie, toi qui a toujours été à mes côtés, je te confie et te consacre mon profond désir de mariage. Veux-tu le purifier selon la volonté de Dieu ? Tu connais tous mes sentiments, mes désirs et mes pensées concernant Christophe, je te les remets avec confiance et beaucoup d'espoir. Viens régner, avec Jésus dans notre coeur et dans notre relation d'amitié. Si c'est la volonté de Dieu que nous soyons bénis et appelés tous les 2 au sacrement du mariage, conduis-nous sur cette voie. Si ce n'est pas la volonté de Dieu, mais la paix dans notre cœur et choisis toi-même mon futur époux et sa future épouse. Ô Maman Marie conçue sans péché, prie pour nous qui avons recours à toi ! » (Elodie).

« Mes intentions de prière pour ce mois Marial: « Que Dieu m'aide à débloquer ma situation ma situation financière. Qu'il me trouve un bon boulot qui me permettra d'assurer l'éducation des mes enfants, bref le boulot qui permet de suffire aux besoins de ma famille. Que mes dossiers du parquet avec mes anciens Employeurs puissent trouver des bonnes solutions par la grâce de notre Dame de Médaille Miraculeuse et que ça ne soit pas ma volonté mais celle de notre Dieu. Merci et bonne prière ». (Jean-Pierre).

« Pour que la Vierge par l'intercession de Sainte Catherine apporte une leur de spiritualité dans ma vie sentimentale.Je souhaite de tout mon cœur ne plus vivre dans l’infidélité car je ne peux communier. Qu'il soit convertit et sache que le concubinage n'est pas une bonne chose. Que spirituellement il agit et réfléchisse et qu'elle nous rende visite. Je lisais encore les recommandations les recommandations sur les sacrements de réconciliation et l'eucharistie, je souhaite que les choses s’améliore pour nous. Je prie de vivre dans la chrétienté avec lui c'est mon désir et qu'il soit convertis ». (Smile).

« Prions le Seigneur par l'intercession de la Vierge par sa Médaille miraculeuse afin qu'il nous aide à avoir un enfant dans notre foyer depuis notre mariage religieux et que la dette qui nous étouffe à ce jour soit allégée et payer tout doucement. que les enfants adoptifs que nous avons dans notre maison trouvent leur épanouissement, la santé et la foi en Dieu. Que les âmes du Purgatoire reposent en paix ». (Paul).

« Je vous salue dans le saint nom de Jésus. Pour la conversion de mon mari. pour la conversion de mes frères. Je vous demande de prier pour la guérison de ma nièce Inès. Mon neveu Sami. Mon Neveu Yann qui à 10 ans et demi et qui a perdu la voix. Pour le voyage de mon petit frère Emmenuel J. et le voyage de mon fils, que la grâce du tout puissant soit sur vous que la Vierge Marie vous comble de ses bienfaits j'aime la fille de l'éternel Dieu. La paix du Seigneur soit avec vous. priez pour la paix dans mon foyer et l'amour entre moi et mon mari merci ». (Caroline).

« Comment te remercier pour ces merveilles! Je te dit tout simplement : « Merci maman Marie pour la qualité de vie que ton fils et toi offrez à ma famille ici bas ». jamais tu ne m'as jamais rien refusé, tu as toujours été là pour moi alors maman je ne cesserai jamais de t'implorer car je sais tu m'aimes et je suis ta fille à qui d'autre irais je ? Tu es ma mère, ma protectrice, alors en ce mois qui t'est dédié chère Maman je te supplie de tourner ton regard maternel et bienveillant sur ton fils Patrick Olivier dont tu as bien voulu me confier la garde, permets par tes prières à notre Seigneur Jésus-Christ que la providence l'accompagne dans ses examens: Baccalauréat et concours d'entrée dans une école polytechnique du pays ! Vierge miséricordieuse bénie j'implore ton secours et ton assistance prie pour nous qui avons recours à toi car en notre Seigneur Jésus-Christ, nous avons totalement confiance ! Merci ». (Solange).

« Vierge Marie je vous demande de prendre sous votre guidance et protection notre fils Stéphane afin qu'il sorte de tous ces soucis dans lesquels il se trouve soucis financiers dus à une mauvaise gestion il était trop jeune pour se lancer dans la vie, demandez pour lui à Jésus de le corriger dans l'amour de l'éduquer dans la droiture de le rendre aux joies de votre Sainte famille protégez aussi son papa qui fait tout ce qu'il peut pour l'aider je vous confie aussi nos deux autres enfants et leur foyer merci Maman du ciel Merci Seigneur ». (Stéphane).

« Mon Dieu je te demande de libérer Victor qui es malade, il est interné depuis 22 jour il souffre beaucoup, je te demande de le guérir car il est déprimé sans force sans courage, Je t'en supplie mon Dieu aies pitié de lui ». (Antoine).

« Maman Marie, accorde-moi la grâce de tomber enceinte et d’être une mère douce et généreuse conduisant ses enfants sur le chemin de la Foi. Amen ». (Perpétue).

« Sainte Vierge Marie, je te prie pour ma santé, merci Marie. Sainte Vierge Marie, Notre Mère, je te prie pour l’unité dans ma famille. Sainte Vierge Marie, je mets entre tes mains ma famille et je te demande de tourner vers Dieu Notre Père et vers Jésus Notre Frère et sauveur mon père ainsi que mes neveux et nièce. Sainte Vierge Marie, Notre Mère, je te prie pour toutes les âmes du purgatoire et spécialement pour ceux qui meurent seuls, ceux qui ne croient pas, ceux pour qui personne ne prie, et pour mon frère et tous les membres défunts de ma famille. Je demande à Notre Mère, la Sainte Vierge Marie de m’aider à construire ma maison, où je souhaite y honorer l’image de la Sainte Famille. Sainte Vierge Marie, chère Maman, je vous demande de protéger notre belle terre, les végétaux et tous les animaux du monde que nous, les hommes, détruisons ». (Maria).

« J'ai profondément et avec confiance besoin de l'intercession de la Très Sainte Vierge Marie, restée vierge après la naissance du Seigneur Jésus : aidez-moi a résoudre Les problèmes qui m'accablent depuis des mois, j'ai la certitude que la solution ne peut que venir de la très sainte vierge Marie. Ainsi soit il ». (Matysco).

« En ce mois de maman Marie, je prie maman marie de prier pour la conversion de mon mari, de mes enfants, de mon frère Ben, mes frères et sœurs et la conversion de chaque membre de ma famille. Merci maman Marie. Ta fille caroline qui t'aime ».

 

« Prions pour David, persécuté dans son travail et pour son épouse Marie-Charlotte qui est au chômage. Que le Seigneur puisse venir toucher ce couple et agréer leurs demandes pour un nouveau travail. Action de grâce pour cette famille avec la venue d'un petit Arthur. Prions pour Jean-Marie qui s'est suicidé. Que le Seigneur lui accorde la clémence. Prions pour toutes les intentions du groupe de la Visitation ainsi que pour les exclus. Prions pour notre gouvernement afin qu'il ne vote plus de lois scélérates. Prions pour la famille. Prions pour notre St Père François ainsi que pour notre Pape Emérite Benoît XVI. Prions pour que les couples puissent être à l'image de la Sainte Famille. Merci, Seigneur, Merci Maman Marie et Sainte Catherine Labouré pour toutes les grâces reçues. Que Dieu vous bénisse ! Union dans la prière ». (Marie).

 

« Je compte sur vos prières pour que Dieu puisse exaucer mes demandes qui consistent à la régularisation du statut de mes enfants et d’autres enfants dans la même situation, à la réussite de mes enfants, à la paix et  prospérité des familles Léo, Louis-Charles et Charles ». (Marie-Jeanne).

 

« Maman je te remercie d'avoir mis à ma disposition des fonds nécessaire pour sortir de mon endettement ! Mère infiniment bonne permets par la grâce de ton fils notre seigneur Jésus-Christ que je puisse effectivement réussir à ouvrir ce compte d'association que l'argent y afférent y  soit alloué! Merci Sainte Mère pour toutes ces merveilles. Amen ». (Solange).

 

« Que maman Marie jette un regard de bonté sur ma sœur Chantal qui est très mal et désorientée. Elle a du diabète de l'eczéma sur tous le corps. Par la puissance de Marie qu'elle soit délivrée de tous les esprits maléfiques qui l'empêchent de vivre sa vie d'enfant de Dieu. Merci pour tous ceux qui prieront pour la très sainte vierge. Merci Maman Marie. » (Stella)

 

« Sainte Vierge Marie et Sainte Catherine Labouré, je vous prie pour mon oncle Vincent et sa famille. Apportez leurs la guérison physique et psychologique. Merci ». (Maria).

 

« Je demande l'intercession de la vierge Marie pour que si c'est la volonté de Dieu je conserve mon emploi ou je suis actuellement afin que je puisse subvenir a ma famille, a l'éducation de mes enfants et aider mes voisins. Merci de tout cœur ». (Antoine-Marie).

 

« Par l’intercession de la vierge Marie que le seigneur guérisse notre sœur en christ Judith makwebo » (Clovis).

 

« Sainte Vierge Marie, obtiens pour moi en ce temps de pentecôte une nouvelle naissance dans les dons de sanctification. Ma jarre de compassion, de joie et de foi a tari. J'ai besoin une profonde effusion pour renaître à la vie d'en haut. J'ai essayé par mes propres forces mais en vain. J'ai besoin de la grâce de Dieu. Cela fait des années que je formule la même prière : « Seigneur Jésus doux et humble de Cœur, rend mon cœur semblable au Tien », mais j'ai l'impression que je vais de mal en pire. Mes péchés sont encore plus noirs. Maman, Prie pour moi. Merci maman Marie. Amen ». (Justine).

 

« O Notre Dame de la Médaille Miraculeuse, je te présente toutes les âmes du purgatoire et surtout celles pour lesquelles on ne prie jamais. Je te confie particulièrement l'âme de mon grand-père Mfoula André, ma grand-mère Biloo Alice, mon père Ndjala Jean-Paul. O maman, pardonne leur péchés et, intercède pour eux auprès de ton fils bien-aimé afin qu'il les reçoive dans son royaume pour qu'elles puissent vous présenter directement nos prières. Je te présente aussi tous mes ennemis maman c'est toi notre mère qui peux nous juger. Amen !!!

O maman Marie tu es notre mère que le seigneur nous a laissé a qui d'autre irions nous ci ce n'est toi. Je te remercie d'avoir donne des enfants a Fabiola, un grand merci a la maison que tu as permis que Pascal et Fabiola trouvent. Je remercie aussi tout le groupe de Prière Rosa Mystica pour toutes les intentions qu'il vous a adressées et toutes les grâces obtenues jusque là !! Je te prie d'intercéder pour moi afin que tous mes projets de constructions soient réalises pour la gloire de notre seigneur Jésus Christ. Amen !!!

 

Je demande a maman Marie notre Dame de la Medaille Miraculeuse d'intercéder pour la conversion de mon fils Cédric, maman Marie, fais que mes deux filles Malaika et Walidi puissent s'entendre tout le temps. Maman je te confie mes enfants que je n'ai pas accouchés mais que le seigneur lui même m'a donné : Célia, Jordan, Junior et mes deux homonymes donne moi la force et les moyens de pouvoir m'en occuper je te prie maman. Je te demande aussi maman Marie de donner la guérison a Annycette de notre groupe de Prière Rosa Mystica redonne lui sa Santé, maman, afin qu'elle ne soit plus brûlée des qu'elle est a proximité d'une source électrique, pour la gloire de ton fils bien-aimé notre Seigneur Jésus-Christ. Amen !!! » (Solange)

 

« Prions tous les uns pour les autres avec Marie : je confie à la très Sainte Vierge Marie : mon fils Manu qui est au chômage depuis 2 ans, que notre Mère intercède pour lui, afin qu’il trouve courage et volonté de faire des recherches, et qu’il ne se laisse pas démoraliser. Aide aussi ma fille à évoluer dans son nouveau poste, donne leur la foi, Maman Marie je te confie mes enfants ainsi que mes petits enfants et mon couple : priez pour nous. Amen ». (Jeanne)

 

« Oh Maman Marie, accorde-moi la grâce de tomber enceinte et d’être une mère douce et généreuse conduisant ses enfants sur le chemin de la Foi. Amen ». (Perpétue).

 

Important

 

N'oubliez pas, surtout, chaque jour, de porter la Médaille Miraculeuse, car c'est le canal privilégié par lequel Marie distribue ses grâces (vous aurez l'occasion de pouvoir le vérifier tout au long de ce mois), de réciter au minimum, 1 notre Père, trois je Vous salue Marie, 1 Gloire au Père, et trois fois l'invocation : « O Marie conçue sans péchés, priez pour nous qui avons recours à Vous ». Si cela vous est possible, accédez aux Sacrements de l'Eucharistie et de la Réconciliation, au moins chaque semaine pour l'Eucharistie et suivant vos disponibilités pour le Sacrement de Réconciliation. Cela est très important. L'Eucharistie est le centre de toute vie spirituelle et le Sacrement de Réconciliation est la toilette de l'âme...

Les récits des grâces obtenues seront publiés au fur et à mesure et transmis à la Chapelle de la Médaille Miraculeuse à la fin du Mois de Marie.

 

Pour recevoir dans votre boite e-mail chaque jour les Méditations du Mois de Marie de la Médaille Miraculeuse, ainsi que des prières et pour être tenus au courant des mises à jour du blog, abonnez-nous à la newsletter d'Images Saintes.