19 novembre 2013

Retraite de Consécration à la Sainte Trinité par Marie 15/33

Retraite de Consécration à la Sainte Trinité par Marie

33 jours pour se consacrer à la Très Sainte Trinité par les mains de Marie

 

Troisième semaine

Epouse du Fils

 

« Jésus-Christ notre Sauveur, vrai Dieu et vrai homme, doit être la fin dernière de toutes nos autres dévotions. Autrement elles seraient fausses et trompeuses. Jésus-Christ est l'alpha et l'oméga, le commencement et la fin de toutes choses. Nous ne travaillons que pour rendre tout homme parfait en Jésus-Christ, parce que c'est en Lui seul qu'habitent toute la plénitude de la Divinité et toutes les autres plénitudes de grâces, de vertus et de perfections. C'est en Lui seul que nous avons été bénis de toute bénédiction spirituelle. Il est notre unique maître qui doit nous enseigner, notre unique Seigneur de qui nous devons dépendre, notre unique chef auquel nous devons être unis, notre unique modèle auquel nous devons nous conformer, notre unique médecin qui doit nous guérir, notre unique pasteur qui doit nous nourrir, notre unique voie qui doit nous conduire, notre unique vérité que nous devons croire, notre unique vie qui doit nous vivifier et notre unique tout en toutes choses qui doit nous suffire ».

(Saint Louis-Marie Grigion de Montfort, « Traité de la Vraie Dévotion », n°61)

102_001

Quinzième jour

Premier jour dans le Cœur de Jésus

Union à l'Humanité du Christ

Consécration de nos actions

 

Au Nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit. Amen.

 

Invocation au Saint Esprit

 

« Mon Dieu, éternel Paraclet, je Vous adore, Vous qui êtes la Lumière et Vie de mon âme. Vous auriez pu Vous contenter de m’envoyer du dehors de bonnes pensées, la grâce inspiratrice et le secours ; Vous auriez pu me conduire ainsi dans la vie, et me purifier seulement par Votre Vertu intérieure. Mais, dans Votre infinie compassion, Vous êtes, dès le principe, entré dans mon âme, Vous en as pris possession, et Vous en avez fait Votre Ton temple. Vous habitez en moi d'une manière ineffable par Votre Grâce, mais aussi par Votre éternelle substance, comme si, quoique ne perdant pas ma propre individualité, j'étais en quelque sorte, ici bas même, absorbé en Dieu. Et comme Vous avez pris possession de mon corps même, de ce misérable et terrestre tabernacle de chair, mon corps même est aussi Votre Temple, ô étonnante, ô redoutable vérité ! Je le crois, je le sais, ô mon Dieu ! »

(Bienheureux John Henry Newman)

 

Je crois en Dieu, une dizaine de Chapelet aux intentions de la Sainte Vierge.

 

Parole de Dieu

 

Lettre de Saint Paul aux Romains 12, 1-2

 

« Je vous exhorte, mes frères, par la tendresse de Dieu, à lui offrir votre personne et votre vie en sacrifice saint, capable de plaire à Dieu : c'est là pour vous l'adoration véritable. Ne prenez pas pour modèle le monde présent, mais transformez-vous en renouvelant votre façon de penser pour savoir reconnaître quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bon, ce qui est capable de lui plaire, ce qui est parfait ».

 

Saint Luc 6, 27-31, 35-36

 

« Je vous le dis, à vous qui m'écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent. Souhaitez du bien à ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous calomnient. A celui qui te frappe sur une joue, présente l'autre. A celui qui te prend ton manteau, laisse prendre aussi ta tunique. Donne à quiconque te demande, et ne réclame pas à celui qui te vole. Ce que vous voulez que les autres fassent pour vous, faites-le aussi pour eux. Au contraire, aimez vos ennemis, faites du bien et prêtez sans rien espérer en retour. Alors votre récompense sera grande, et vous serez les fils du Dieu très-haut, car Il est bon, Lui, pour les ingrats et les méchants. Soyez miséricordieux comme votre Père est Miséricordieux ».

 

Première Lettre de Saint Paul aux Corinthiens 6, 12-14, 19-20

 

« Tout est en mon pouvoir », dit-on, mais tout n'est pas valable. Tout est en mon pouvoir, mais je ne me laisserai livrer à aucun pouvoir. Les aliments sont pour le ventre, et le ventre pour les aliments ; et Dieu détruira et ceux-ci et celui-là. Le corps est, non pas pour la débauche, mais pour le Seigneur Jésus, et le Seigneur est pour le corps ; et Dieu, par Sa puissance, a ressuscité le Seigneur et nous ressuscitera nous aussi. Ne le savez-vous pas ? Votre corps est le Temple de l'Esprit Saint, qui est en vous et que vous avez reçu de Dieu ; vous ne vous appartenez plus à vous-mêmes, car le Seigneur a payé le prix de votre rachat. Rendez donc gloire à Dieu dans votre corps ».

 

Message de Marie à Medjugorje du 25 octobre 1988

 

« Chers enfants, mon invitation à vivre les messages que Je donne est un appel de tous les jours. C'est surtout, petits enfants, que Je veux vous rapprocher du Cœur de Jésus ! Petits enfants, voilà pourquoi Je vous invite aujourd'hui à la prière de consécration à Jésus, Mon Fils bien-aimé. Ainsi chacun de vos cœurs Lui appartiendra. Ensuite, Je vous invite à la consécration à Mon Cœur Immaculé. Je souhaite que vous vous consacriez personnellement, mais aussi en tant que familles et que paroisses. Ainsi tout appartiendra à Dieu par Mes mains. Mais priez, petits enfants, pour saisir la grandeur du message que Je vous donne là ! Je ne veux rien pour Moi, mais tout pour le Salut de vos âmes. Satan est puissant, c'est pourquoi, petits enfants, par la prière persévérante, blottissez-vous contre Mon Cœur de Mère. Merci d'avoir répondu à Mon appel ».

 

Méditation

 

« L'aimable Mère témoignait à Son Fils une affection tendre et maternelle. Elle le caressait, lui donnait des baisers, le prenait dans ses bras. Et l'Enfant Jésus agissait de même conformément à Sa nature de tout petit enfant, suçant le lait de Sa Mère, se laissant bercer dans ses bras et cajoler. Il était tout pareil à un petit enfant innocent, quoi qu'Il fût la Sagesse du Père. Ah ! Qui nous donnera jamais d'user des créatures à leur exemple, uniquement en esprit et en Dieu ».

(Marie de Sainte Thérèse, « L'union mystique à Marie »)

 

C'est donc à juste titre que nous pouvons trouver dans la parole « Bienheureuse celle qui a cru » en quelque sorte une clé qui nous fait accéder à la réalité intime de Marie, de celle que l'ange a saluée comme « pleine de grâce ». Si elle a été éternellement présente dans le mystère du Christ parce que « pleine de grâce », par la foi elle y participa dans toute l'ampleur de son itinéraire terrestre : « elle avança dans son pèlerinage de foi » et, en même temps, de manière discrète mais directe et efficace, elle rendait présent aux hommes le mystère du Christ. Et elle continue encore à le faire. Par le mystère du Christ, elle est aussi présente parmi les hommes. Ainsi, par le mystère du Fils, s'éclaire également le mystère de la Mère ».

(Bienheureux Jean Paul II, Redemptoris Mater, n°19)

 

516001

Prières

 

Prière de consécration

 

Ô Marie, Ton Fils a pris Chair de ta Chair pour que cessent les offrandes d'animaux et que l'homme, devenu sans tache ni défaut par le baptême, s'offre lui-même comme une offrande et un sacrifice de bonne odeur. Marie, qui dans Tes mains, as tenu la première Hostie de monde et n'as fait qu'une seule Chair avec Lui, je Te consacre mon humanité et l'humanité tout entière pour qu'elle devienne une nation sainte, un sacerdoce royal. Donne-moi par cette consécration de sanctifier par mes pensées et mes actions le temple de mon corps pour que la Trinité vienne en lui et y demeure comme Elle demeurait en Toi, jamais attristée par le péché, les mauvaises pensées, la paresse et les actes indignes d'un fils de Dieu.

 

Antienne

 

Quand Marie te portait, toi la grande montagne, tu allégeais son poids.

Quand Elle te nourrissait, tu rassasiais Sa faim.

Quand Elle t'allaitait, tu voulais avoir soif.

Quand Elle te choyait, toi le charbon ardent, Son Sein ne brûlait pas.

(Saint Ephrem)

 

Psaume 1

 

Heureux est l'homme qui ne va pas

au conseil des impies,

il ne s'arrête pas dans la voie des pécheurs

et au banc des rieurs ne s'assied.

Non, son plaisir est dans la loi du Seigneur

car sa loi, il la murmure en son cœur jour et nuit !

Il est semblable à l'arbre planté

sur des torrents d'eau vive près d'un ruisseau,

dont le feuillage ne sèche pas.

Il donne son fruit en son temps

et tout ce qu'il entreprend lui réussit.

Il n'en va pas de même pour les impies :

ils sont comme la balle que le vent emporte.

Voilà pourquoi ils ne tiendront pas

au jour du jugement, pas plus

que le pécheur dans l'assemblée des justes.

Car la voie des justes, Dieu la connaît

mais la voie des impies va se perdre.

 

Prière « Ad Libitum » : Priez Marie avec un texte de votre choix comme par exemple les Litanies, le Souvenez-vous, ou encore une oraison jaillie du cœur...

Invocation : O Marie Reine de la Paix et de la Réconciliation, priez pour nous et pour le monde ».

 

826_001

Textes extraits du livre « Retraite de Consécration à la Sainte Trinité par Marie », aux Editions des Béatitudes, pour commander le livre, cliquer ICI

 

Pour recevoir les prières des 33 jours de la Retraite de Consécration par e-mail, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes.