22 novembre 2013

Retraite de Consécration à la Sainte Trinité par Marie 18/33

Retraite de Consécration à la Sainte Trinité par Marie

33 jours pour se consacrer à la Très Sainte Trinité par les mains de Marie

102_001

Dix-huitième jour

Quatrième jour dans le Cœur de Jésus

Co-rédemption, Epoux de Sang

Consécration des souffrances

 

Au Nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit. Amen.

 

Invocation au Saint Esprit

 

Feu et lumière

qui resplendissent sur la face du Christ,

Feu dont la venue est parole,

Feu dont le silence est lumière,

Feu qui établis les cœurs dans l’action de grâce,

Nous te magnifions.


Toi qui reposes en Christ,

Esprit de sagesse et d’intelligence,

Esprit de conseil et de force,

Esprit de science et de crainte,

Nous te magnifions.


Toi qui scrutes les profondeurs de Dieu,

Toi qui illumines les yeux de notre cœur,

Toi qui te joins à notre esprit,

Toi par qui nous réfléchissons

la gloire du Seigneur,

Nous te magnifions.

(Saint Ephrem)

 

Je crois en Dieu, une dizaine de Chapelet aux intentions de la Sainte Vierge.

 

Parole de Dieu

 

Lettre de Saint Paul aux Romains 8, 18-23

 

« J'estime donc qu'il n'y a pas de commune mesure entre les souffrances du temps présent et la gloire que Dieu va bientôt révéler en nous. En effet, la création aspire de toutes ses forces à voir cette révélation des fils de Dieu. Car la création a été livrée au pouvoir du néant, non parce qu'elle l'a voulu, mais à cause de celui qui l'a livrée à ce pouvoir. Pourtant, elle a gardé l'espérance d'être, elle aussi, libérée de l'esclavage, de la dégradation inévitable, pour connaître la liberté, la gloire des enfants de Dieu. Nous le savons bien, la création tout entière crie sa souffrance, elle passe par les douleurs d'un enfantement qui dure encore. Et elle n'est pas seule. Nous aussi, nous crions en nous-mêmes notre souffrance ; nous avons commencé par recevoir le Saint-Esprit, mais nous attendons notre adoption et la délivrance de notre corps ».

 

Lettre de Saint Paul aux Colossiens 1, 24

 

« Je trouve la joie dans les souffrances que je supporte pour vous, car ce qu'il reste à souffrir des épreuves du Christ, je l'accomplis dans ma propre chair, pour son corps qui est l'Église ».

 

Saint Mathieu 11, 28-30

 

« Venez à Moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et Moi, Je vous procurerai le repos. Prenez sur vous Mon joug, devenez Mes disciples, car Je suis Doux et Humble de Cœur, et vous trouverez le repos. Oui, Mon joug est facile à porter, et Mon fardeau, léger ».

 

Message de Marie à Medjugorje de novembre 1991

 

« Lorsque vous avez un problème, une souffrance, une maladie, ne dites pas : « oh, pourquoi c'est tombé sur moi et pas sur quelqu'un d'autre ! » Non, chers enfants, dites plutôt : « Seigneur, je Te remercie pour le cadeau que Tu me fais ». Car la souffrance, lorsqu'elle est offerte, est source de grandes grâces pour vous et pour les autres. Lorsque vous êtes malades, beaucoup d'entre vous ne prient que pour répéter : « Guéris-moi, guéris-moi ! » Non, chers enfants, cela n'est pas bien ; car ainsi vos cœurs ne sont pas ouverts à Dieu. Vous refermez vos cœurs sur votre maladie et vous n'êtes ouverts ni à la Volonté de Dieu, ni aux grâces qu'Il veut vous donner. Priez plutôt ainsi : « Seigneur, que Ta Volonté soit faite en moi ». Alors seulement, Dieu pourra vous communiquer Ses Grâces, selon vos vrais besoins qu'Il connaît mieux que vous. Cela peut être la grâce de la guérison, la grâce d'une force nouvelle, de la lumière, de la joie... Il vous suffit d'ouvrir vos cœurs à Dieu. Merci d'avoir répondu à Mon appel ».

(Cyrille Auboyneau, « Paroles du Ciel, Messages de Marie à Medjugorje », aux Editions des Béatitudes)

 

Méditation

 

Par Marie, la Rédemption s'étend aux pécheurs jusqu'aux âmes aux portes de l'enfer, selon Saint Ephrem. Quelles douces promesses Sainte Brigitte n'a-t-elle pas entendues de la bouche du Seigneur à ce propos ! On lit au livre de ses révélations qu'un jour, cette Sainte entendit Jésus qui causait avec Marie et qui lui disait : « Ma Mère, demandez-moi ce que Vous voudrez ; jamais je ne Vous refuserai une seule de vos demandes ». Et Il ajoutait : « Sachez-le, tous ceux qui, en Votre Nom, Me demanderont quelques grâce, même s'ils sont pécheurs, Je promets qu'ils l'obtiendront, à condition qu'ils veuillent se convertir ». Sainte Gertrude eut la même révélation : elle entendit notre Rédempteur Lui-même dire à Marie que, dans Sa Toute-Puissance, Il lui avait accorder d'user comme Elle de Sa compassion envers les pécheurs qui La prient ».

(Saint Alphonse de Liguori, Docteur de l'Eglise)

 

« Ô Marie, Marie, Temple de la Trinité, ô Marie, porteuse du Feu, Marie, distributrice de Miséricorde, Marie, qui as fait germer le Fruit Divin !... Marie, rédemptrice, en un sens, du genre humain ! (La souffrance de Ta Chair, dans le Verbe, n'a-t-elle pas sauvé le monde?) Le Christ fut Rédempteur par Sa Passion ; Toi par la douleur du corps et de l'âme ».

(Sainte Catherine de Sienne, Docteur de l'Eglise)

 

« La Croix est l’unique sacrifice du Christ « seul médiateur entre Dieu et les hommes » (1 Tm 2, 5). Mais, parce que, dans sa Personne divine incarnée, « il s’est en quelque sorte uni lui-même à tout homme » (GS 22, § 2), il « offre à tous les hommes, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’être associés au mystère pascal » (GS 22, § 5). Il appelle ses disciples à « prendre leur croix et à le suivre » (Mt 16, 24) car « il a souffert pour nous, il nous a tracé le chemin afin que nous suivions ses pas » (1 P 2, 21). Il veut en effet associer à son sacrifice rédempteur ceux-là même qui en sont les premiers bénéficiaires (cf. Mc 10, 39 ; Jn 21, 18-19 ; Col 1, 24). Cela s’accomplit suprêmement pour sa Mère, associée plus intimement que tout autre au mystère de sa souffrance rédemptrice (cf. Lc 2, 35) : En dehors de la Croix il n’y a pas d’autre échelle par où monter au ciel (Sainte Rose de Lima) ».

(Catéchisme de l'Eglise Catholique, n°618)

 

6_lombardia

Prières

 

Prière consécratoire

 

O Marie, debout au pied de la Croix, je Te consacre toute souffrance, ô Mère des Douleurs. Sachant que nul être au monde n'a souffert, souffre ou souffrira autant que Toi en Te voyant remplie de larmes et de douceur, non pas effondrée mais debout, Tu attires en Ton Cœur toutes les souffrances de ce monde pour les unir au Cœur de Jésus et en faire une offrande, une Eucharistie continuelle. Mère des Sept Douleurs, Cœur Transpercé de Marie, le Cœur de Jésus est mort pour nous et ne ressent plus aucune douleur sur la Croix. C'est dans Ton cœur à Toi que s'opère la souffrance rédemptrice. Dans cette Passion qui dure jusqu'à la fin du monde, Tu es la Compassion, aussi je T'offre toutes les souffrances qui ne sont pas offertes. Ô Mère, qu'elle ne soient pas perdues, mais qu'elles servent à la rédemption des corps et des âmes, ô Marie Médiatrice et Co-Rédemptrice par la Volonté d'Amour de Ton Fils.

 

Antienne

 

« Toute vie est une messe

et toute âme est une hostie ».

(Marthe Robin)

 

Psaume

Magnificat

(Saint Luc 1, 46-55)

 

Mon âme exalte le Seigneur,

exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur.

Il s'est penché sur son humble servante,

désormais tous les âges Me diront bienheureuse.

Le Puissant fit pour Moi des merveilles,

Saint est son nom !

Son amour s'étend d'âge en âge

sur ceux qui le craignent.

Déployant la force de son bras,

il disperse les superbes.

Il renverse les puissants de leurs trônes,

il élève les humbles.

Il comble de bien les affamés,

renvoie les riches les mains vides.

Il relève Israël son serviteur,

il se souvient de son amour,

de la promesse faite à nos pères,

en faveur d'Abraham et de sa race à jamais.

 

Prière « Ad Libitum » : Priez Marie avec un texte de votre choix comme par exemple les Litanies, le Souvenez-vous, ou encore une oraison jaillie du cœur...

Invocation : O Marie Reine de la Paix et de la Réconciliation, priez pour nous et pour le monde ».

 

475040_378998985549193_295403442_o

Textes extraits du livre « Retraite de Consécration à la Sainte Trinité par Marie », aux Editions des Béatitudes, pour commander le livre, cliquer ICI

 

Pour recevoir les prières des 33 jours de la Retraite de Consécration par e-mail, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes.