Icon, Syriac_jpg

Le Carême avec Saint Vincent de Paul

 

Mercredi des Cendres

Mercredi 5 mars

 

Devenir Prêtre

Vincent de Paul est né à Pouy, aujourd'hui Saint Vincent de Paul tout près de Dax (Landes, France), le 24 avril 1581. Il est le troisième de six enfants. Les parents, Jean Depaul et Bertrande de Moras le jugent probablement apte à étudier pour devenir Prêtre. Non pas qu'il soit meilleur ou plus pieux que les autres enfants. La religion ne se discute pas. Pour les paysans des Landes, c'est là chose naturelle.

 

A l'école de Saint Vincent

« Que les Prêtres s'appliquent au soin des pauvres, n'était-ce pas l'office de Notre Seigneur et de plusieurs grands Saints, qui n'ont pas seulement recommandé les pauvres, mais qui les ont eux-mêmes consolés, soulagés et guéris ? Les pauvres ne sont-ils pas les membres affligés de Notre Seigneur ? Ne sont-ils pas nos frères ? Et si les Prêtres les abandonnent, qui voulez-vous qui les assiste ? »

 

Parole de Dieu

« Mais tu veux que la vérité soit au fond du cœur : fais donc pénétrer la Sagesse au-dedans de moi ! » (Psaume 50,8).

 

Dans ma vie

À la suite du Christ, nous sommes invités à entrer dans le combat de Dieu. Les cendres reçues rappellent que rien n'est à attendre d'ici-bas, mais que tout bien nous vient d'en-haut. La lumière évangélique invite à la conversion : le combat de Dieu c'est aussi témoigner de Jésus, mort et ressuscité pour nous. Par nos actions au service des pauvres, l'aumône, le renouvellement de notre union à Dieu, la prière, et enfin l'effort de détachement à l'égard des choses créées, le jeûne, nous avons toutes les armes pour, à la suite de Saint Vincent de Paul, vivre un véritable renouvellement intérieur.

 

Résolution

Pendant cet temps de pénitence et d'amour qui s'ouvre, que je mette en premier lieu la prière et la Charité. Aimer Dieu et aimer son prochain sont les deux phares pour avancer sur la route de l'Evangile. Dans l'amour, il n'y a pas de temps à perdre.

 

527_JPG

Jeudi après les Cendres

Jeudi 6 mars

 

Une vision simple

On peut se demander en quoi ses origines sociales l'ont influencé. Pour toujours, Vincent a une vision « paysanne » du monde et des choses, même des réalités spirituelles : sa lecture de la Sainte Ecriture est typique d'un homme de la campagne. Le passage biblique qu'il choisit est celui de Luc où le Christ, dans la synagogue de Nazareth, proclame qu'il a été envoyé pour évangéliser les pauvres. (Luc 4, 18).

 

À l'école de Saint Vincent

« De sorte que, s'il en trouve parmi nous qui pensent qu'ils sont à la Mission pour évangéliser les pauvres et non pour les soulager, pour remédier à leurs besoins spirituels et non temporels, je réponds que nous devons les assister et faire assister en toutes les manières, par nous et pour autrui. (…) Faire cela, c'est évangéliser par paroles et par œuvres, et c'est le plus parfait, et c'est aussi ce que Notre Seigneur a pratiqué, et que doivent faire ceux qui le représentent sur la terre d'office et de caractère, comme les Prêtres ».

 

Parole de Dieu

« Yahvé a recherché son serviteur Jacob ! Ils n'ont pas été altérés, ceux qu'Il a menés dans les déserts » (Isaïe 48, 20-21).

 

Dans la vie

Saint Vincent de Paul choisit de marcher à la suite du Christ et déploya son ministère dans deux directions : le service des grands de ce monde et celui des petits. Ne fut-il pas le confesseur des grands aristocrates tout comme le serviteur des pauvres ? Son zèle pour les humble ne fut pas mû par une quelconque dialectique, par une lutte des classes avant la lettre. Dans les deux cas, il répondit à un appel de l'Eglise qui lui demandait d'annoncer l'Evangile. Une question mérite d'être posée : qui sont les pauvres aujourd'hui ? Les millionnaires matérialistes de Dubaï ou les humbles de Cuzco (Pérou) ?

 

Résolution

Je vivrai, pendant la durée de ce jour, le plus possible uni à Dieu. Plus ma relation avec le Christ croîtra, plus mes actions seront prière. Afin qu'à mon contact les incrédules reconnaissent que Jésus est Dieu, qu'Il est l'Amour.

 

Gunth 070_jpg

Vendredi après les Cendres

Vendredi 7 mars

 

La valeur du travail

À la différence des autres réformateurs de l'Eglise de France, de famille noble, il donne toujours une grande importance au travail. Sa vision religieuse n'est jamais comme celle e dévots de salon critiqués dans Tartufe de Molière. Il connaît, lui, la valeur des mains calleuses et la prière silencieuse de la sueur et de la fatigue. Dès l'âge de quinze ans, il va étudier chez les Récollets de Dax. À partir de 1597, il poursuit ses études à l'université de Toulouse.

 

À l'école de Saint Vincent

« Nous devons tout recevoir de Dieu pour donner au prochain, à l'exemple de Jésus Christ, lequel parlant de lui-même disant qu'Il n'enseignait aux autres que ce qu'Il avait entendu et appris du Père. L'oraison est donc une prédication qu'on se fait à soi-même pour se convaincre du besoin qu'on a de recourir à Dieu et de coopérer avec sa grâce pour extirper les vices de notre âme et pour y planter les vertus. Il faut dans l'oraison s'appliquer particulièrement à combattre la passion ou la mauvaise inclination qui nous gourmande, et tendre toujours à la mortifier ; parce que, lorsqu'on est venu à bout de celle-là, le reste suit aisément ».

 

Parole de Dieu

« Purifie-moi avec l'hysope et je serai pur ; lave-moi, et je serai plus blanc que neige » (Psaume 50,9).

 

Dans ma vie

Remercions l'infinie bonté de Dieu qui, en nous rendant par Sa Grâce participants de Sa Nature Divine, a réalisé en nous par les mérites de Jésus et l'intervention de l'Eglise, un dessein d'éternelle prédilection : « Je t'ai aimé d'un amour éternel, et Je t'ai attiré à Moi dans la Miséricorde » (Jérémie 31,3). Demandons au Seigneur de confirmer son œuvre de restauration de tout notre être en faisant nôtre la prière liturgique de l'Eglise, car, lorsqu'est célébré en mémorial le Sacrifice du Christ, c'est l'oeuvre de notre rédemption qui s'accomplit, nous dit une oraison du Missel ;

 

Résolution

Souvent, les sorties à l'extérieur mettent sur notre route des pauvres, des mendiants de toutes sortes. Je veillerai à leur donner sinon de quoi manger, tout au moins l'assurance de ma proximité fraternelle, par un sourire, une parole, un geste de cordialité. Au nom du Christ.

Gunth 003_jpg

Samedi après les Cendres

Samedi 8 mars

 

Un esprit entreprenant

Si Vincent manque d'argent, il ne manque pas d'esprit d'entreprise. À tout prix, il veut devenir Prêtre. L'accession aux Ordres est rapide. Vincent obtient les dimissoriales pour l'ordination sacerdotale le 13 septembre 1599, du Vicaire Général de Dax. Aussitôt ordonné, il cherche à obtenir une paroisse qui lui est contestée : c'est alors qu'il fait un voyage à Rome (probablement en 1601). Il en reste impressionné.

 

À l'école de Saint Vincent

« Le caractère des Prêtres est une participation du Sacerdoce du Fils de Dieu qui leur a donné le pouvoir de sacrifier Son propre Corps et de Le donner en viande afin que ceux qui en mangent vivent éternellement. C'est un caractère tout divin et incomparable, une puissance sur le Corps de Jésus-Christ que les Anges admirent et un pouvoir de remettre les péchés des hommes qui est pour eux un grand sujet d'étonnement et de reconnaissance. N'y-a-t-il rien de plus grand et admirable. Oh ! Qu'un bon Prêtre est une grande chose ».

 

Parole de Dieu

« Il est impossible d'échapper à Ta main. Les impies qui prétendaient ne pas Te connaître furent fustigés par la force de Ton bras » (Sagesse 16, 15-16).

 

Dans ma vie

L'adoration de Jésus-Christ ouvre à notre zèle un champ sans limite. Nous le savons, les ouvriers appelés pour la moisson ne répondent pas suffisamment à l'appel du Divin Semeur. Avec Saint Vincent de Paul qui ne refusa aucun sacrifice pour l'annonce de la Parole de Vie, osons nous préparer pour le combat et avançons munis des armes de la Lumière. Laissons aux fils des ténèbres les modes d'actions qui sont les leurs. Quant à nous, ne refusons pas de nous abaisser, de laisser habiter en nous le Christ afin qu'il croisse et nous diminuions, pour que Son Règne arrive. Adeviat regnum tuum.

 

Résolution

Je fleurirai mon coin prière. Ce pourra être une statue de Notre Dame, un crucifix, une icône, pour signifier tout l'amour et l'affection que j'ai pour Dieu, la Vierge Marie et les Saints. Et je me prosternerai devant ces images pour adorer mon Seigneur.

 

Icon, Germany, Lippstadt_jpg

Texte extrait du hors série de Parole Prière « Mon Carême avec Saint Vincent de Paul ». Pour vous le procurer ou vous abonner, cliquer ici

Inscrivez-vous pour recevoir dans votre boite mail, chaque semaine pendant le Carême, les méditations et prières du Carême avec Saint Vincent de Paul, en vous abonnant à la newsletter d'Images Saintes.