Neuvaine à la Très Sainte Trinité

pour obtenir des grâces par l'intercession du Saint Enfant Jésus Miraculeux de Prague

5602751297_59e15e356a_o

« Tout ce que tu Me demanderas par les mérites de Ma Sainte Enfance te sera accordé ! » (L'Enfant Jésus à la Vénérable Marguerite du Saint Sacrement).

 

Au Nom du Père, du Fils et du Saint Esprit. Ainsi soit-il !

 

Ô Dieu, venez à mon aide,
Seigneur, hâtez-vous de me secourir !
Gloire au Père...

 

Ô Père éternel, laissez-moi Vous rappeler les joies que Jésus Enfant causa à Votre Cœur de Père par Son existence ici-bas, et surtout par cette parfaite soumission à tous Vos ordres. Jésus Enfant ne négligea, en effet, absolument rien, pour Vous faire plaisir, et mérita d'être le Fils de complaisance, de tendresse, de sollicitude, de bénédiction et d'amour. Au nom de toutes les satisfactions que Jésus Enfant Vous procura, au nom de Ses mérites infinis, au nom de Ses sublimes Vertus, au nom de Sa parfaite Enfance, accordez-moi généreusement la grâce que je Vous demande pour la gloire de Son Enfance Sacrée.

 

Et le Verbe s'est fait Chair,
Et Il a habité parmi nous.

Notre Père, je Vous salue Marie, Gloire soit au Père.

 

Ô Fils Eternel du Père, Vous n'avez pas craint en Vous incarnant de passer par l'état d'enfance, d'y vivre et de donner à tous les hommes l'exemple des vraies vertus ; Vous vous en glorifiez même, et Vous dites bien haut et à tous : « Plus vous honorerez Mon Enfance, et plus Je vous favoriserai », c'est à dire que Vous comblerez de faveurs ceux qui s'occuperont de Votre Enfance Sacrée, aussi nous voulons l'honorer, nous voulons l'imiter, et nous obtiendrons de Vous la grâce que nous Vous demandons instamment, et plus encore, pour Votre Gloire à Vous, et pour la Gloire de Votre Père.

 

Et le Verbe s'est fait Chair,
Et Il a habité parmi nous.

Notre Père, je Vous salue Marie, Gloire soit au Père.

 

Ô Esprit Saint Eternel, qui Vous êtes manifesté par la perfection de Jésus Enfant quand Il résidait à Bethléem et à Nazareth, au milieu de Marie et de Joseph, et qui, dans le cours des siècles, avez continué cette manifestation dans la dévotion de l'Eglise et des Saints, en l'honneur de cette Enfance Sacrée, ô Vous qui avez surtout béni ceux qui ont honoré la forme de statue de l'Enfant Jésus qu'on appelle « Miraculeux de Prague », regardez, je Vous en supplie, d'un œil favorable la demande que j'adresse à Jésus Enfant, et pour Sa plus grande Gloire, exaucez-moi !

 

Et le Verbe s'est fait Chair,
Et Il a habité parmi nous.

Notre Père, je Vous salue Marie, Gloire soit au Père.

 

Prions

Ô Jésus Enfant, Béni du Père, Privilège du Saint Esprit, Désiré des Nations, ô Jésus Enfant, Vous êtes notre Roi ! Prosterné devant Votre Sainte Image, jetez un regard de clémence sur mon cœur suppliant et plein d'angoisses. Que Votre Cœur si Bon, si incliné à la pitié se tourne vers moi et m'accorde la grâce que je Lui demande avec instance. Délivrez-moi de la tristesse et du découragement, de tous les maux et difficultés qui m'accablent. Par les mérites de Votre Sainte Enfance, daignez m'exaucer et m'accorder la consolation et le secours dont j'ai besoin, afin que je Vous loue avec le Père et le Saint Esprit, dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

 

Imprimatur
Forojulii, die octava ascensionis 1928
H. Arene, V.G.

 

Téléchargez le texte de cette Neuvaine (pdf) en cliquant ici