Concinat Ecclesia

« Que l’Église loue »

Séquence Liturgique de Sainte Elisabeth de Hongrie

 

Interprétée par Ioculatores, Ars Choralis Coeln, Amarcord

 

Extrait de l'album "Vita S. Elisabeth",

sorti en 2007 chez le label Raum Klang.

Disponible chez tous les bons disquaires

 

La Séquence d’Elisabeth, issue d’un missel Franciscain

(Paris, Ravenne XIVe/XVe siècles)

 

Non seulement l’accent porté sur l’appartenance d’Elisabeth à l’Ordre des Franciscains indique que le poète faisait partie de l’Ordre des Frères Mineurs, mais également le début du texte, qui rappelle de façon évidente le « Concinat plebs fidelium » de la séquence de Sainte Claire. La forme mélodique suit la Séquence de la Pentecôte « Veni Creator Spiritus ». Cette séquence pleine d’entrain, fut souvent reprise dans la forme de la Messe « in honorem S. Elisabeth » du Pape Grégoire IX qui, à l’origine, ne comportait pas de séquence. Le description de la sainteté et des bonnes œuvres d’Elisabeth est suivie dans les derniers vers d’une prière fervente : « Détruis nos péchés et dirige nos pas vers les hauteurs du Ciel ».

 

Concinat Eccelsia

celebri memoria

Elisabeth hodie

quae in coeli curia

coronatur gloria

stirps regis Hungariae.

 

Que l’Église loue

de mémoire festive

Elisabeth aujourd’hui

qui dans la salle céleste

sera couronnée de la gloire de Dieu,

la souche du roi Hongrois.

 

Pro Francisci chordula

mantello, tunicula

purpuram deposuit ;

Sic fratrum discipula

minorum minicula

minima se praebuit.

 

Pour la cordelière de François,

la bure et la chemise,

elle a ôté la pourpre ;

la moindre des élèves

des Frères Mineurs

se montra la plus humble ;

 

De quorum consilio

sub Conrado studio

regulari voluit.

Tandem magisterio

multis facta lectio

stella mundo claruit.

 

Selon leurs conseils

elle voulut sous le zèle de Conrad

être disciplinée.

Enfin elle apparut après que,

du dresseur elle eût de nombreuses leçons reçu,

comme l’étoile du monde.

 

Leprosis obsequio

Languidis suffragio,

maestis fit in gaudium.

Pauperum refectio

fuit in hospitio

cunctis patens ostium.

 

Par son ardeur envers les pestiférés,

par son soutien aux faibles,

les affligés seront à la joie amenés.

Pour les pauvres une collation

était à l’auberge,

pour tous, la porte était ouverte.

 

Hospitalis domina

in tuorum agima

hospites nos elige !

Nostra dele crimina

et ad caeli culmina

pedes nostros dirige !

 

Patronne des asiles,

choisis-nous, étrangers,

dans ta suite ;

Détruis nos péchés

et guide nos pieds

vers les hauteurs du Ciel.

 

7d2590a8e34db477b9e7479b9bf742fd

Téléchargez le texte de cette séquence (pdf) en cliquant ici