671_001_canivet-image-pieuse-chromo-vers-1920-saint-joseph-de-kermaria-priez-pour-nous-holy-card-santino

Les cinq Psaumes de Saint Joseph

 

Parmi les nombreuses dévotions à saint Joseph, il existe celle dite des "Cinq psaumes", que l’on trouve dans un recueil de prières du début du XIXe siècle intitulé Raccolta. Dite avec confiance, elle assure « la protection efficace de saint Joseph dans la vie ». En 1809, le Pape Pie VII autorise la prière des « Cinq psaumes » afin « d’encourager les chrétiens à pratiquer cette dévotion à saint Joseph pour qu’ils obtiennent sa protection efficace dans la vie, mais plus encore dans la mort ». Il s’agit pour cela de dire les antiennes et psaumes suivants, dans l’intention d’honorer saint Joseph. Cette dévotion à saint Joseph est assez peu connue. N’hésitez pas à la prier pour vous inspirer de son exemple et invoquer son aide : c’est un excellent intercesseur auprès de Dieu.

 

I Psaume 99

 

Antienne : Joseph, l’époux de Marie, de laquelle est né Jésus, qui est appelé Christ.

 

Acclamez le Seigneur, terre entière,

servez le Seigneur dans l'allégresse,

venez à lui avec des chants de joie !

Reconnaissez que le Seigneur est Dieu :

il nous a faits, et nous sommes à lui,

nous, son peuple, son troupeau.

Venez dans sa maison lui rendre grâce,

dans sa demeure chanter ses louanges ;

rendez-lui grâce et bénissez son nom !

Oui, le Seigneur est bon, éternel est son amour,

sa fidélité demeure d'âge en âge.

 

Gloire au Père…

 

Antienne : Joseph, l’époux de Marie, de laquelle est né Jésus, qui est appelé Christ.

 

II Psaume 46

 

Antienne : C’était Joseph, de la maison de David et cette Vierge s’appelait Marie.

 

Tous les peuples, battez des mains,

acclamez Dieu par vos cris de joie !

Car le Seigneur est le Très-Haut, le redoutable,

le grand roi sur toute la terre,

celui qui nous soumet des nations,

qui tient des peuples sous nos pieds ;

il choisit pour nous l'héritage,

fierté de Jacob, son bien-aimé.

Dieu s'élève parmi les ovations,

le Seigneur, aux éclats du cor.

Sonnez pour notre Dieu, sonnez,

sonnez pour notre roi, sonnez !

Car Dieu est le roi de la terre :

que vos musiques l'annoncent !

Il règne, Dieu, sur les païens,

Dieu est assis sur son trône sacré.

Les chefs des peuples se sont rassemblés :

c'est le peuple du Dieu d'Abraham.

Les princes de la terre sont à Dieu

qui s'élève au-dessus de tous.

 

Gloire au Père…

 

Antienne : C’était Joseph, de la maison de David et cette Vierge s’appelait Marie.

 

III Psaume 128

 

Antienne : Joseph, son mari, étant juste, et ne voulant pas la déshonorer.

 

Que de mal ils m'ont fait dès ma jeunesse, à Israël de le dire

que de mal ils m'ont fait dès ma jeunesse : ils ne m'ont pas soumis !

Sur mon dos, des laboureurs ont labouré et creusé leurs sillons ; *

mais le Seigneur, le juste, a brisé l'attelage des impies.

Qu'ils soient tous humiliés, rejetés, les ennemis de Sion ! *

Qu'ils deviennent comme l'herbe des toits, aussitôt desséchée !

Les moissonneurs n'en font pas une poignée, ni les lieurs une gerbe, *

et les passants ne peuvent leur dire : « La bénédiction du Seigneur soit sur vous ! »

Au nom du Seigneur, nous vous bénissons.

 

Gloire au Père…

 

Antienne : Joseph, son mari, étant juste, et ne voulant pas la déshonorer.

 

IV Psaume 80

 

Antienne :Joseph, fils de David, ne craignez point de prendre Marie pour votre épouse.

 

Criez de joie pour Dieu, notre force, acclamez le Dieu de Jacob.

Jouez, musiques, frappez le tambourin, la harpe et la cithare mélodieuse.

Sonnez du cor pour le mois nouveau,

quand revient le jour de notre fête.

C'est là, pour Israël, une règle, une ordonnance du Dieu de Jacob ;

Il en fit, pour Joseph, une loi quand il marcha contre la terre d'Égypte.

J'entends des mots qui m'étaient inconnus : +

« J'ai ôté le poids qui chargeait ses épaules ;

ses mains ont déposé le fardeau.

« Quand tu criais sous l'oppression, je t'ai sauvé ; +

je répondais, caché dans l'orage,

je t'éprouvais près des eaux de Mériba.

« Écoute, je t'adjure, ô mon peuple ; vas-tu m'écouter, Israël ?

Tu n'auras pas chez toi d'autres dieux,

tu ne serviras aucun dieu étranger.

« C'est moi, le Seigneur ton Dieu, +

qui t'ai fait monter de la terre d'Égypte !

Ouvre ta bouche, moi, je l'emplirai.

« Mais mon peuple n'a pas écouté ma voix,

Israël n'a pas voulu de moi.

Je l'ai livré à son coeur endurci :

qu'il aille et suive ses vues !

« Ah ! Si mon peuple m'écoutait, Israël,

s'il allait sur mes chemins !

Aussitôt j'humilierais ses ennemis,

contre ses oppresseurs je tournerais ma main.

« Mes adversaires s'abaisseraient devant lui ;

tel serait leur sort à jamais !

Je le nourrirais de la fleur du froment,

je te rassasierais avec le miel du rocher ! »

 

Gloire au Père...

 

Antienne :Joseph, fils de David, ne craignez point de prendre Marie pour votre épouse.

 

V Psaume 86

 

Antienne : Joseph, s’étant éveillé, fit ce que l’Ange lui avait ordonné.

 

Elle est fondée sur les montagnes saintes. +

Le Seigneur aime les portes de Sion

plus que toutes les demeures de Jacob.

Pour ta gloire on parle de toi, ville de Dieu ! *

« Je cite l'Égypte et Babylone entre celles qui me connaissent. »

Voyez Tyr, la Philistie, l'Éthiopie : chacune est née là-bas. *

Mais on appelle Sion : « Ma mère ! »

car en elle, tout homme est né.

C'est lui, le Très-Haut, qui la maintient. +

Au registre des peuples, le Seigneur écrit :

« Chacun est né là-bas. » *

Tous ensemble ils dansent, et ils chantent :

« En toi, toutes nos sources ! »

 

V/ Le Seigneur l’a établi sur sa maison,

R/ Et lui a donné l’autorité sur tout ce qu’Il possède.

 

Prions

 

Ô Dieu, qui par une providence ineffable, avez daigné choisir le bienheureux saint Joseph pour être l’époux de votre très sainte Mère ! Faites que nous méritions d’avoir pour intercesseur dans le ciel ce grand patriarche, que nous honorons sur la terre comme notre protecteur. Vous qui étant Dieu, vivez et régnez avec votre Fils dans l’unité du Saint-Esprit pour les siècles des siècles. Amen.

 

Conclure avec l’hymne de Saint Joseph :

 

Vous qui voulez passer vos jours en paix et terminer avec joie le cours de votre vie, implorez l’assistance de saint Joseph.

Époux de la Vierge immaculée, Père nourricier de Jésus, le juste, le fidèle, l’intègre, il obtient tout ce qu’il demande par ses prières.

Vous qui voulez, etc.

Il adore le divin Enfant couché sur la paille, et le console ensuite dans son exil ; il le perd plus tard à Jérusalem, mais le retrouve enfin après d’inquiètes recherches.

Vous qui voulez, etc.

Le puissant Créateur du monde est nourri par son travail, et le Fils du Père éternel lui est soumis et obéissant.

Vous qui voulez, etc.

Au moment de sa mort, il voit à ses côtés Jésus et Marie, et c’est dans leurs bras qu’il s’endort avec joie dans la paix du Seigneur.

Vous qui voulez, etc.

Gloire soit au Père , etc.

Vous qui voulez, etc.

 

Téléchargez le texte de ces prières (PDF) en cliquant ici