Neuvaine "à la rencontre de l'autre avec François d'Assise"

Neuvaine de prière

Du 18 au 26 octobre 2019

 

88d96d840ab741dfa8776ad7629f9f33

 

Cinquième jour

Vers des relations vraiment humaines et humanisantes

 

L'Évangile

 

« Jésus lui répondit : « Quiconque boit de cette eau aura de nouveau soif ; mais celui qui boira de l’eau que moi je lui donnerai n’aura plus jamais soif ; et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau jaillissant pour la vie éternelle ». (Jn 4,13-14).

 

Méditation

 

L’homme a soif de relations. Cette soif est la marque en lui, à la fois de sa ressemblance avec Dieu et de cette finitude qui l’empêche de se donner totalement et librement à l’autre. Il multiplie donc les relations, les liens, les « amis » mais sans jamais étancher sa soif véritable. Plus il les multiplie plus elles deviennent factices, utilitaires ou instrumentalisantes.

Jésus nous appelle à goûter à d’autres relations, les seules qui soient à même de combler notre soif. Ces relations, c’est Lui qui nous les donne, dit-il à la Samaritaine. Qu’est-ce à dire ? Nous faut-il attendre que Dieu nous donne des relations, qu’Il conduise l’autre vers nous ? Non. Il s’agit plutôt de comprendre que nos relations sont appelées à se conformer au mode relationnel propre à Jésus : un mode qui refuse de mettre la main sur l’autre pour en faire une image de ce que je suis, mais qui cherche plutôt à le rendre encore davantage lui-même, encore plus libre et autre.

En ce sens, cette relation qui nous donne vie peut devenir à son tour contagieuse et, de ce fait, missionnaire : comme j’ai été aimé, je peux à mon tour aimer. Guéris dans nos infirmités relationnelles par le Christ (soit directement, soit – le plus souvent – à travers une médiation humaine où nous découvrons a posteriori la présence de Dieu), nous devenons à notre tour des sources de relations justes et libératrices pour le monde.

 

Intention de prière

 

Esprit Saint, viens guérir ce qui est blessé dans mon être relationnel. Donne-moi d’entrer à Ta manière dans mes relations, qu’elles soient vraiment un lieu de rencontre avec Toi.

 

Résolution concrète pour la journée

 

Je choisis une rencontre de Jésus dans l’Evangile et je prends le temps de la contempler ce matin. Je prête attention à la manière qu’a Jésus d’entrer en relation, de respecter l’autre, de le renvoyer vers une plus grande liberté. Je laisse cette scène transformer ma journée et mes rencontres.

 

 

Claverie

 

Figure pour aujourd’hui

Bienheureux Pierre Claverie

 

Pierre Claverie est dominicain. Né en Algérie à l’époque de la colonisation française, il s’aperçoit à son retour à Alger comme jeune dominicain qu’il a vécu toute son enfance dans « la bulle coloniale ». Toute sa vie de frère prêcheur, de prêtre et d’évêque d’Oran consistera à faire exploser ces bulles factices qui empêchent le vrai dialogue, la vraie relation. Évoquant la figure de Jean Bosco au cours d’une retraite, il cite la remarque de son cocher lors du procès de canonisation : « Devant Don Bosco, j’existais. » Pour l’évêque martyr d’Oran, il en allait de même avec Jésus : quand Il rencontrait quelqu’un, ce quelqu’un accédait à son existence propre et unique. À nous de faire de même.

 

Rencontre_FRANCOIS_SULTAN_800_RVB

 

L'auteur de cette neuvaine, le Frère Stéphane Delavelle est franciscain, vit à Meknès au Maroc. Il est l'auteur de l'ouvrage, paru en mars 2019 aux éditions Chemins de dialogue, « Franciscains au Maroc, huit siècles de rencontres ». À travers cette neuvaine, il nous partage les grandes figures qui l'ont inspiré et sa réflexion sur ce qu'est la rencontre avec le Christ et avec nos frères en humanité.

 

Neuvaine : À la rencontre de l'autre avec François d'Assise sur Hozana