06 janvier 2022

Le Mois des Étrennes Spirituelles

Le Mois des Étrennes Spirituelles

 

Encens

 

Septième étrenne spirituelle

7 janvier

 

L'encens : l'amour de Jésus-Christ

 

Offrande

 

En vous présentant l'encens, ô divin Enfant Jésus, les Mages témoignèrent de leur foi en votre divinité. Je vous l'offre avec eux, afin de vous prouver mon entière soumission et mon vif désir d'être un de vos disciples les plus aimants et les plus fidèles.

 

Méditation

 

Dieu le Père nous a tous destinés à être des images parfaites de son fils. Dans ce dessein, il nous le donne pour être le principe, le modèle et l'âme de toutes nos actions. Ô grande et sublime vocation du chrétien d'être appelé à imiter la vie et les actes d'un Dieu, et de les avoir pour modèles !

Une âme chrétienne, qui aime Jésus-Christ, s'attache à faire toutes ses actions en vue de Notre- Seigneur, c'est-à-dire par imitation, par dépendance et par union.

Par imitation. Persuadée de la grandeur de sa vocation chrétienne, l'âme dont je parle est fidèle à agir par imitation de Notre-Seigneur et tâche de suivre son exemple.

Pour cela, elle a souvent devant les yeux au divin modèle, elle prend plaisir à en observer les moindres traits pour les imprimer dans son cœur et les exprimer dans ses actes. Elle considère, non-seulement d'une manière générale, mais encore dans le détail, comment Jésus-Christ s'est conduit extérieurement dans tous ses actes, quelle religion il a témoignée à son Père, quelle a été sa charité pour le prochain, son mépris de soi-même, son horreur pour le péché, son éloignement pour le monde ; puis, elle a soin de l'imiter dans son extérieur et de tracer en elle-même une fidèle copie de ce divin exemplaire. Afin de perfectionner cette copie, elle pénètre jusque dans le fond et dans l'intérieur de ce divin modèle pour en découvrir les dispositions, afin d'y conformer les siennes et de régler sur cela toute sa conduite.

2° Par dépendance. L'âme qui aime Jésus-Christ agit toujours par dépendance de Notre-Seigneur, dans la vertu de son esprit et par la force de sa grâce. Pour cela, elle renonce à son esprit propre et à tout ce qui est elle-même, reconnaissant son aveuglement et sa faiblesse ; puis elle s'abandonne entre les mains de Jésus-Christ comme un simple instrument, et elle ne se regarde que comme un membre n'ayant de vie et de mouvement que par l'influence de son chef.

Fidèle à porter Notre-Seigneur en elle-même, cette âme, conserve la vie et les vertus de Jésus-Christ dans son intérieur ; elle garde son divin nom gravé au fond du cœur, elle le reçoit le plus souvent possible dans la sainte communion. Elle donne à ce divin Maître tout ce qu'elle a et tout ce qu'elle est, ne désirant de vivre que pour lui, ne voulant rien posséder que pour lui et pour sa gloire. Elle tâche de n'aimer que ce qu'il aime, renonçant à toute attache déréglée, bannissant même de son cœur les affections purement humaines, regardant uniquement Jésus dans les personnes qu'elle aime.

Par union. Il faut unir par désir et par prière ses actions à celles de Jésus-Christ, lesquelles, étant d'une valeur infinie, couvrent les défauts et l'infirmité des nôtres, et les rendent en quelque sorte divines. Saint Paul recommande vivement nous en cette pratique, les saints l'ont tous embrassée avec ardeur ; l’Église donne constamment l'exemple, en faisant toujours ses prières dans cette union, quand elle termine toutes ses oraisons en disant : « Par Notre-Seigneur Jésus-Christ » ; enfin, c'est la grande dévotion des anges et des saints dans le ciel.

 

Pratique : Étudier le grand amour du Père Éternel pour son Fils bien-aimé, en qui il a mis toute sa complaisance, et se proposer cet amour comme le modèle le plus élevé de l'amour que nous devons avoir pour Notre-Seigneur.

 

Pour recevoir les méditations du Mois des Étrennes spirituelles ainsi que les prochaines prières,

abonnez-vous à la newsletter d’Images Saintes

 

eugene-delacroix

 

Retrouvez et suivez Images Saintes sur Facebook