30 janvier 2022

Le Mois des Étrennes Spirituelles

Le Mois des Étrennes Spirituelles

 

Fruits mûrs 1

 

Trente-et-unième étrenne spirituelle

31 Janvier

 

Des fruits mûrs : le bon emploi du temps

 

Offrande

 

Le Roi-Prophète compare l'homme juste et craignant Dieu à un arbre planté sur le bord des eaux, qui produit son fruit au temps voulu. C'est là ce que je voudrais être, ô mon Dieu, et voilà pourquoi, à la fin de ce mois, le premier de l'année, je vous offre mes bons désirs par rapport à la nécessité de bien employer le temps, durant l'année qui commence et pendant tout le reste de ma vie.

 

Méditation

 

Saint Augustin a pu dire, dans son langage vif et hardi, que le temps avait la même valeur que Dieu lui-même ; car, pour nous mériter le temps dont nous devions être justement privés à cause de nos péchés, Notre Seigneur bien voulu accepter la mort. Jugeons dès lors quelle devra être la sévérité avec laquelle ce juge des vivants et des morts examinera l'usage que nous en avons fait, puisqu'il nous demandera compte non-seulement des années, des mois, des semaines et des jours, mais de tous les moments de notre vie.

 

Examinons donc avec soin quel emploi nous faisons du temps, et voyons si nous n'en perdons pas une grande partie. On le perd en différentes manières :

 

1° Lorsqu'on ne fait rien, et qu'on vit dans une oisiveté extérieure et intérieure, comme ceux qui ne pensent à quoi que ce soit, ou qui, ne s'occupant que de pensées inutiles, de vains projets et de desseins chimériques, demeurent en repos, sans se mettre en peine de rien faire.

2° On perd le temps lorsqu'on l’emploie à mal faire, comme font ceux qui passent leur temps dans les médisances, dans les vengeances, dans les injustices, dans mille autres actions défendues par la loi de Dieu et de l’Église.

3° On perd le temps en faisant des actions in différentes sans les rapporter à Dieu, comme sont nos repas, le sommeil, les conversations, les visites, les divertissements et autres choses semblables où l'on n'aurait que des vues humaines et purement naturelles.

4° On perd le temps, lors même que l'on fait de bonnes actions, mais que Dieu ne demande pas de nous.

5° On perd encore le temps, quoique l'on fasse les bonnes œuvres que Dieu demande de nous, si on ne les fait pas avec une intention sainte, comme serait de prier, de se mortifier, de donner l'aumône, de pratiquer d'autres bonnes œuvres pour des fins qui n'auraient aucun rapport avec le salut.

6° Enfin, selon le sentiment des saints et au jugement de Dieu même, c'est aussi perdre le temps que de faire avec une sainte intention le bien que Dieu demande de nous, si on manque à le faire dans le temps, dans le lieu et dans les autres circonstances qu'il désire.

 

Pratique : Je sais, ô mon Dieu, que le temps est bien court, que sa durée est incertaine, que sa perte est irréparable. Quel sujet de gémir pour le mauvais usage que j'en ai fait jusqu'à présent ! Je fais donc une ferme résolution, ô mon Dieu, de mieux employer les moments de vie qui me restent ; moments précieux, que vous m'avez achetés au prix de votre sang, et que votre miséricorde me donne pour faire pénitence, pour obtenir le pardon de mes péchés, pour attirer la grâce, pour mériter la gloire.

 

Fin du Mois des Étrennes Spirituelles

 

eugene-delacroix

 

Pour télécharger l’intégralité des méditation (pdf), cliquer ici

 

Prochain mois de dévotion :

Le Mois de Saint Joseph,

rendez-vous le 27 février

 

Pour recevoir les méditations du Mois de Saint Joseph ainsi que les prochaines prières,

abonnez-vous à la newsletter d’Images Saintes

 

Retrouvez et suivez Images Saintes sur Facebook