08 août 2022

Le Mois de Sainte Philomène

Le Mois de Sainte Philomène

 

9735146f40d80af3dd45eadfa75dbff8

 

Neuvième jour

 

Sainte Philomène étend sa protection sur les familles chrétiennes

 

Personne n’est exclu, s’il le veut bien, de la protection de sainte Philomène. Elle s’empresse de secourir, nous l’avons vu par mille faits, tous ceux qui ont recours à ses bontés. Il semble cependant qu’elle a un soin particulier à combler de ses plus douces faveurs les familles qui lui sont dévouées, qui l’honorent sincèrement dans le but de plaire au Seigneur.

Un jour que Don François entrait dans l’église de Mugnano, pour y célébrer la sainte messe, il vit accourir vers lui sa mère qui lui dit d’un air tout effaré : « Donnez-moi un instant, j’ai quelque chose à vous raconter, je me sens forte­ ment poussée à vous le dire ». - « Parlez donc », lui répondit celui-ci.

Alors elle se met à lui faire le récit d’une vision ou d’un songe qu’elle avait eu la nuit précédente. Je voyais la Sainte comme se préparant à un voyage, et, craignant qu’elle ne voulût nous quitter, je pleurais avec quelques habitants de Mugnano et la suppliais de rester avec nous. Alors, avec l’accent de la bonté la plus touchante, elle nous rassura, nous dit qu’elle serait de retour le lendemain ; mais que la famille Terres, à qui elle avait des obligations, devant se trouver exposée à un grand péril, la reconnaissance exigeait qu’elle y allât pour l’en défendre.

Don François regarda ce songe comme l’effet de l’imagination; il ne put s’empêcher néanmoins, après y avoir un peu réfléchi, d’en écrire à la même famille Terres.

Celle-ci reçoit la lettre, l’ouvre et s’étonne d’y voir décrit un événement qui avait failli la faire périr la nuit précédente.

Des voleurs déguisés en soldats étrangers, dont ils empruntaient le langage, s’étaient présentés pour avoir, disaient-ils, le logement. Comme la porte leur fut refusée, ils se mirent en devoir de l’enfoncer ; ils menaçaient ouvertement de mettre tout à feu et à sang, et déjà le massacre allait commencer, lorsqu’un incident, ménagé par le ciel, vint déjouer leurs projets.

Les Terres ne s’étaient pas plutôt vus en péril, que toute la famille implora le secours de sainte Philomène. Non, non, disaient-ils, la Sainte ne nous abandonnera pas, ayons confiance en elle, nous serons délivrés de ce danger.

Leur espérance ne fut pas vaine. À l’instant où les assassins, après avoir enfoncé les portes, se précipitent vers l’escalier, on entend plusieurs voix bien connues crier en dehors de la maison : « De la lumière ! de la lumière ! vite, vite, portez-nous de la lumière ! » Ces cris plusieurs fois répétés, parvenant aux oreilles des brigands, comme à celles des gens de la maison, rassurèrent les uns et épouvantèrent les autres, en sorte que le danger cessa en un clin d’œil.

Les voleurs ayant pris le fuite, la famille Terres voit entrer chez elle plusieurs de ses amis. On s’étonne, on se réjouit, on rapproche les circonstances diverses de l’événement ; elles paraissent toutes plus singulières les unes que les autres.

Enfin, le lendemain matin, lorsque la lettre de Don François arriva, le mystère se trouva expliqué. La famille Terres et ses voisins, qui, sans trop savoir pourquoi, étaient venus lui rendre visite, reconnurent dans ce qui s’était passé le doigt de la Sainte, et la remercièrent dans toute l’effusion de leur cœur.

 

Pratique : Avoir dans sa maison une statuette ou une image de sainte Philomène et lui rendre ses hommages devant cette image. Rien ne doit coûter pour honorer la mémoire des saints. Renouvelez vos offrandes comme vos prières. Sainte Philomène ne se lasse jamais de venir à votre aide.

 

000001hcjpg5x7-001

 

Pour recevoir les méditations du Mois de Sainte Philomène, ainsi que les prochaines neuvaines, prières :

abonnez-vous à la newsletter d’Images Saintes

 

Retrouvez et suivez Images Saintes sur Facebook