10 novembre 2022

Le Mois des âmes du Purgatoire

Le Mois des âmes du Purgatoire

 

Miséricorde

 

Onzième jour

« C'est pour moi que vous l'avez fait »

 

Prélude : Notre Seigneur lui-même nous invite à intercéder pour les âmes du purgatoire. Écoutons-le avec respect, et, après l'avoir contemplé quelques instants avec amour, réfléchissons à l'un des plus puissants motifs qui doivent nous exciter à la dévotion envers les défunts.

 

Méditation

 

Les motifs que nous avons déjà médités ces jours derniers ont dû très vivement impressionner notre âme, si elle est chrétienne et si elle a la foi. Aujourd'hui nous méditerons un motif nouveau qui, s'il nous laisse froids et insensibles, nous prouvera que nous ne méritons pas même le nom de chrétiens, et que nous n'avons pas un brin de foi.

Dieu, dont la grandeur est immense, dont la bonté et la libéralité sont infinies, Dieu, que nous avons tant offensé et qui nous a obligés par mille motifs de lui rendre tous les devoirs imaginables, Dieu, dis-je, a daigné par un prodige inconcevable, recevoir tout le bien que nous faisons aux hommes comme fait à lui-même. Son Fils nous en a donné l'assurance, quand il dit en termes formels : « Tout ce que vous avez fait pour le moindre de mes frères, c'est pour moi que vous l'avez fait ! »

C'est comme s'il disait : Toutes les œuvres de miséricorde que vous avez exercées envers mes frères m'ont été aussi agréables que si vous les aviez exercées envers moi-même. Je ne vous suis pas moins obligé du secours que vous avez donné à l'âme de l'un de mes frères, que si vous aviez tiré une âme du purgatoire et que vous l'eussiez mise dans le ciel ! Comment donc négligerions-nous de faire une chose qui plaît si fort au Fils de Dieu ? Pouvons-nous imaginer un motif plus fort pour nous déterminer ?

 

solution : Nous rappeler quelquefois que Notre-Seigneur considère comme rendus à lui-même les services que nous rendons aux âmes du Purgatoire.

Bouquet spirituel : « C'est pour moi que vous l'avez fait ». (Matthieu 30, 40).

 

Exemple

Marie des Anges

 

On vient de publier une vie très édifiante de Marie des Anges, Carmélite béatifiée par S. S. Pie IX. En voici quelques extraits : On peut affirmer que la bienheureuse eut pour les âmes du purgatoire une charité et un dévouement héroïques. Deux causes concouraient à lui donner ces sentiments.

C'était, d'abord, son amour pour Dieu. Rien n'est cher à Dieu comme ces âmes que les flammes du purgatoire achèvent de purifier. Marie des Anges ne l'ignorait pas. Autant, par conséquent, était vif son amour pour le divin Maître, autant l'était son désir de délivrer des âmes qu'elle savait être si tendrement chéries de lui.

C'était ensuite sa charité envers le prochain. Une lumière surnaturelle lui avait manifesté le triste état de ces âmes et leurs ineffables tourments. Cette connaissance avait vivement excité sa compassion en leur faveur, et la poussait à tout faire pour obtenir leur délivrance. Prières, jeunes, pénitences, elle n'épargnait rien pour arriver à un but si chrétien, et, ce qu'elle faisait, elle tâchait encore de l'inspirer à ses sœurs et aux personnes séculières.

Comme il n'y a pas d'œuvre sainte qui soit plus utile aux âmes du purgatoire que le sacrifice de la Messe, Marie des Anges prenait soin de le faire offrir souvent pour leur repos. On la voyait tendre la main au riche dans ce but, et se livrer à des travaux pieux. Lorsqu'elle exerçait la charge de prieure, elle s'occupait à confectionner des linges d'autels et des ornements qu'elle en voyait à quelque prêtre ou à quelque église, en demandant pour unique payement que l'on célébrât des messes à l'intention des pauvres âmes. Elle inspirait ces généreux sentiments à ses sœurs, et les portait à s'occuper des mêmes travaux.

Pendant un de ces prieurats, elle priait, une nuit, pour les âmes du Purgatoire; elle céda à un élan de ferveur et promit de faire célébrer tous les mois cinq messes à leur intention, tant que durerait sa Charge. Le matin, elle communique sa promesse aux clavières, qui lui firent observer que son désir ne pouvait être accompli, vu la pauvreté extrême de la maison. Dieu vint alors au secours de la généreuse prieure d'une manière merveilleuse. Dans le courant de la journée, un inconnu vint la trouver. Il lui dit que son habitude était de faire célébrer un grand nombre de messes, et qu'il s'était senti inspiré de lui offrir une aumône, afin qu'elle en fit célébrer cinq tous les mois, lui laissant d'ailleurs toute liberté quant à l'application du sacrifice.

 

Purgatoire 2

 

Pour recevoir par mail les méditation du Mois des âmes du Purgatoire,

abonnez-vous à la newsletter d’Images Saintes