12 novembre 2022

Le Mois des âmes du Purgatoire

Le Mois des âmes du Purgatoire

 

361_001

 

Treizième jour

Accroissement de mérites

 

Prélude : Représentons-nous dans le Ciel les âmes délivrées du purgatoire, formant la couronne de leurs libérateurs.

 

Méditation

 

La théologie nous enseigne que Dieu accorde trois sortes de récompenses aux bonnes œuvres des justes : le mérite, l'impétration ſou obtention d'une grâce) et la satisfaction. Or, dit le Père Faber, la plus grande des trois est le mérite, car le mérite nous rend plus agréables à Dieu, il resserre les liens de notre amitié avec lui, il nous attire des grâces plus abondantes et nous fait acquérir ainsi de nouveaux droits à la gloire éternelle.

Il est donc évident que, si un homme parvient à échanger les satisfactions, prix de ses bonnes œuvres, contre autant de mérite, il mourra indépendant des mérites qu'il avait déjà acquis, et, supérieur à ces mérites, il arrive à gagner beaucoup à cet échange.

Raisonnant d'après ce principe, ajoute l'illustre historien, nous verrons que la gloire des bienheureux est sans contredit un bien beaucoup plus réel, beaucoup plus grand que les souffrances du purgatoire ne seront un mal.

Par conséquent, un droit à une augmentation de gloire vaut mieux qu'un droit à une diminution de peine. Or, celui qui offre les satisfactions de ses bonnes œuvres et les indulgences qu'il a gagnées pour les âmes du purgatoire fait absolument l'échange dont nous avons parlé : il convertit ses satisfactions en mérite, il assure davantage ses droits à l'héritage éternel.

Or, le salut éternel est un si grand bien, qu'afin d'en avoir quelque assurance, il n'y a point de tourment dans le purgatoire qu'on ne dût souffrir avec joie. D'ailleurs, tant s'en faut que le purgatoire soit plus long et plus rude à ceux qui donnent aux morts tout le fruit de leurs bonnes œuvres, que c'est au contraire un moyen d'aller droit au ciel, comme nous l'allons voir dans l'exemple suivant.

 

Résolution : Adopter la pratique d'offrir à Dieu le fruit satisfactoire de ses bonnes œuvres en faveur des âmes du purgatoire.

Bouquet spirituel : « On ne saurait avoir une plus grande charité que de donner sa vie pour celui qu'on aime. (Evangile selon saint Jean).

 

Exemple

Rémission complète

 

Denis le Chartreux rapporte que sainte Gertrude, entre autres pratiques de piété, avait coutume d'offtir à Notre Seigneur toutes ses mortifications et ses pénitences pour les âmes du purgatoire. Étant donc proche de la mort, et d'une part, considérant, comme tous les saints, avec beaucoup de douleur, le grand nombre de ses péchés, de l'autre, se ressouvenant que toutes ses œuvres satisfactoires avaient été employées à l'expiation des péchés d'autrui et non pas des siens, elle commença à s'affliger et à craindre qu'ayant tout donné aux autres et ne s'étant rien réservé, son âme, au sortir du corps, ne fût condamnée à d'horribles peines. Dans le fort de son inquiétude, le Sauveur lui apparut et la consola, en lui disant : « Pour vous montrer combien j'ai agréé votre charité à l'égard des morts, dès maintenant je vous remets toute la peine que vous auriez à souffrir en l'autre vie ; et comme je rends cent pour un, je vous donnerai des marques insignes de vos libéralités et vous comblerai de gloire ».(Montfort, De la charité envers les âmes du purgatoire, IX, 9).

 

Purgatoire 2

 

Pour recevoir par mail les méditation du Mois des âmes du Purgatoire,

abonnez-vous à la newsletter d’Images Saintes