Le Mois des âmes du Purgatoire

 

Agneau-Mystique

 

Quinzième jour

Un représentant auprès de Dieu

 

Prélude : Représentons-nous les bienheureux louant Dieu dans le ciel.

 

Méditation

 

Voici encore un autre fruit de la dévotion aux âmes du Purgatoire. Écoutons le Père Faber nous le développer.

C'est un grand bonheur, dit-il, de posséder dans les cieux quelqu'un qui, grâce à nous et par nous, aime, loue et glorifie Dieu. Quiconque a pour Dieu un amour tendre et fervent ne cesse point de faire tous ses efforts pour que la majesté divine soit exaltée et glorifiée. Toutefois, au milieu des misères et des péchés de cette vie, il ne nous est point permis de rendre à cette adorable majesté les honneurs et le culte que les bienheureux lui rendent dans le ciel.

Oh ! alors, quelle joie et quelle consolation pour nous de penser que d'autres, arrachés par nos prières aux flammes du purgatoire, remplissent pour nous ce sublime devoir, et que, tandis que nous languissons sur cette terre, ils ont déjà entonné dans le ciel le cantique des louanges éternelles !

Certes, il ne peut y avoir d'âme assez heureuse pour parvenir au purgatoire, qui ne soit plus sainte que la nôtre et plus propre à glorifier Dieu. Et, s'il en est ainsi, nous avons donc placé dans les cieux une âme qui procurera à Dieu une gloire plus grande que nous ne saurions le faire, si nous y étions nous-mêmes.

Ô délicieuse pensée ! Ô précieuse consolation ! tandis que nous nous occupons à manger, à boire, à dormir, à travailler sur la terre, il y a dans le ciel une âme, ou plutôt, j'aime à le croire, des âmes dont nous avons hâté le bonheur, et qui, sans interrompre un moment leur ineffable cantique d'amour, adorent, glorifient sans cesse la majesté et la bonté du Très-Haut.

 

Résolution : Nous renouveler dans notre dévotion aux âmes du purgatoire, afin de témoigner à Dieu notre amour.

Bouquet spirituel : Il y en a qui donnent ce qui est à eux et deviennent plus riches » (Proverbes 15, 24).

 

Exemple

Sainte Marguerite-Marie

 

On lit dans la vie de la Sainte Marguerite-Marie Alacoque, placée sur les autels par Pie IX, le trait suivant : La mère Greffier a rapporté un fait qui mérite d'avoir place ici, puisqu'il regarde une personne à laquelle l'ordre entier de la Visitation s'intéresse particulièrement ; c'est la mère Philiberte Emmanuel de Montovi, supérieure d'Annecy, dont la mémoire est en vénération, et dont la sainte vie a été un sujet d'édification pour tout l'institut. Elle mourut dans le temps de la supériorité de la mère Greffier, le 5 février de l'an 1583, et fut recommandée particulièrement par elle aux prières de sœur Marguerite. Au bout de quelque temps, elle dit à sa supérieure que Notre Seigneur lui avait fait connaître que cette âme lui était fort chère à cause de son amour et de sa fidélité à son service ; qu'il lui gardait une ample récompense dans le ciel, après qu'elle aurait achevé de se purifier dans le purgatoire. Il la lui montra en effet dans ce lieu, y recevant dans ses peines de grands soulagements par l'application des suffrages et des bonnes œuvres qui étaient offerts tous les jours pour elle dans tout l'ordre de la Visitation. La nuit du jeudi saint au vendredi, sœur Marguerite priant encore pour cette sainte supérieure, Notre-Seigneur la lui fit voir comme étant placée sous le calice qui contenait l'hostie sacrée, y recevant part aux mérites de son agonie au jardin des Oliviers. Le jour de Pâques, qui cette année tombait au 18 avril, elle la vit comme dans un commencement de félicité, désirant et espérant bientôt la vue et la possession de Dieu. Enfin, le dimanche du Bon Pasteur, elle la vit comme se perdant et s'abîmant doucement dans la gloire, et chantant mélodieusement le cantique favori de la servante de Dieu: L'amour triomphe, l'amour jouit, l'amour en Dieu se réjouit. Ainsi, cette sainte et fervente supérieure, animée du plus pur esprit de l'institut, étant morte en réputation de sainteté le cinquième du mois de février, n'en- tra dans la jouissance de la gloire que le premier mai, selon qu'il fut révélé à sainte Marguerite, et Dieu, pour la purifier, différa son bonheur de quatre-vingt-six jours.

 

Purgatoire 2

 

Pour recevoir par mail les méditation du Mois des âmes du Purgatoire,

abonnez-vous à la newsletter d’Images Saintes