Le Mois des âmes du Purgatoire

 

el-purgatorio-fuego-purificador-o-fabula-mortal-fondo

 

Dix-huitième jour

L'exemption du Purgatoire

 

Prélude : Représentons-nous les tourments du purgatoire et tâchons d'en concevoir une grande terreur pour nous exciter à la dévotion envers les âmes qui y souffrent.

 

Méditation

 

En offrant nos bonnes œuvres et nos satisfactions pour les défunts, nous devons avoir une espérance certaine que nous serons exempts des peines du purgatoire, ou que, si nous y sommes condamnés, nous en seons bientôt délivrés.

Cette espérance se fonde : 1° sur les textes de l'Ancien et du Nouveau Testament, par lesquels il est affirmé que « la charité cache les péchés, qu'elle en cache une grande multitude, qu'elle les cache même tous » ; que « l'aumône délivre de tout péché et de la mort, et ne permet pas que l'âme descende dans les ténèbres » ; que celui « qui considère attentivement les nécessités du pauvre est bien heureux, car le Seigneur le délivrera au mauvais jour » ; qu'on « nous traitera nous aurons traité les autres » ; les miséricordieux sont heureux, parce qu'il leur sera fait miséricorde » ; que, si nous donnons aux autres, « on nous donnera à nous-mêmes une mesure bonne, pressée et surabondante », etc.

D'ailleurs, comme nous l'avons déjà vu plusieurs fois dans le cours de ces exercices, les âmes que nous aurons délivrées sont auprès de Dieu des patrons et des défenseurs qui, nous voyant dans la nécessité d'où nous les avons tirées, viendront nous assister à la mort et ne manqueront pas de faire valoir les bons offices que nous avons à cette heure le pouvoir de leur rendre.

 

solution : Nous entretenir dans une grande crainte des peines du purgatoire.

Bouquet spirituel : « Donnez et on vous donnera une mesure bonne, pressée et surabondante ». (Evangile selon saint Luc, 6, 38).

 

Exemple

Bel exemple de générosité

 

Dans ces derniers temps, l'archiduchesse Sophie, mère de l'empereur d'Autriche, a donné un bel et bon exemple de charité chrétienne. Lorsqu'on annonça à cette princesse l'exécution à mort de Lebenyi qui, comme on le suit, avait attenté à la vie du jeune et chevaleresque empereur François-Joseph et l'avait grièvement blessé, elle dit : « Dans ce vaste empire quelqu'un pensera-t-il à prier pour l'âme de ce malheureux ? Eh bien ! je veux prendre sur moi ce devoir que prescrit notre sainte religion ; j'oublie qu'il m'a causé la plus grande douleur qui puisse atteindre le cœur d'une mère inquiète pour la vie de son fils, et, comme chrétienne, j'ai résolu de faire célébrer, à dater d'aujourd'hui, des messes anniversaires pour l'âme de ce malheureux ». (Journal du Peuple).

 

Purgatoire 2

 

Pour recevoir par mail les méditation du Mois des âmes du Purgatoire,

abonnez-vous à la newsletter d’Images Saintes