23 novembre 2022

Le Mois des âmes du Purgatoire

Le Mois des âmes du Purgatoire

 

062_001

 

Vingt-quatrième jour

L'oubli des injures

 

Prélude : Écoutons encore les supplications lamentables des âmes du purgatoire qui nous conjurent de venir à leur aide.

 

Méditation

 

Voici maintenant un acte de vertu si facile à pratiquer, que le plus faible des hommes peut le faire sans peine, et si. héroïque que le plus fort ne peut rien faire de plus glorieux. Vous avez reçu un affront ? oubliez l'injure qu'on vous a faite et offrez à Jésus crucifié le sacrifice de vos ressentiments. Si vous le faites de bon cœur, ce sera pour vous un puissant moyen de satisfaire à la justice de Dieu, tant pour vos péchés que pour ceux d'autrui.

Saint Augustin l'enseigne expressément : « Il faut, dit ce Père, travailler incessamment à expier nos péchés par des prières continuelles, par des jeunes fréquents et par de grandes aumônes, mais surtout par une grande facilité à pardonner les injures, car il faut que tous les péchés que nous n'avons pas achevé d'expier soient consumés par le feu du purgatoire ». Il ajoute que « ceux qui veulent effacer entièrement leurs péchés et se garantir des peines du purgatoire feront l'un et l'autre en donnant beaucoup d'aumônes, et surtout en pardonnant à leurs ennemis ».

Mais il y a un témoignage plus explicite et plus consolant encore, c'est celui de Jésus-Christ lui-même qui donne une indulgence plénière et un acte de pardon universel à ceux qui pardonnent à leurs ennemis. « Pardonnez, dit- il, et on vous pardonnera ». (Luc 6, 32.) Si vous pardonnez aux hommes les fautes qu'ils commettent contre vous, votre Père qui est dans le ciel vous pardonnera celles que vous commettez contre lui. » (Matthieu 5, 14).

Cet acte d'indulgence peut s'appliquer aux âmes du purgatoire d'une manière très utile pour elles et pour nous.

 

Résolution : Pardonner les injures en vue de la délivrance des âmes du purgatoire.

Bouquet spirituel : « Pardonnez et l'on vous pardonnera ». (Evangile selon Saint Luc 6, 32).

 

Exemple

Généreux pardon

 

Une noble veuve n'avait qu'un fils qui fut méchamment assassiné par son ennemi. Le meurtrier, craignant d'être pris, se cacha. Mais bien qu'il se crût en sûreté, on sut néanmoins où il était, et non-seulement la mère, mais encore le juge en fut averti. Déjà on était en campagne pour le prendre lorsque cette femme généreuse, étouffant tout sentiment de vengeance, lui envoya dire de se sauver au plus tôt. Et, pour lui en faciliter le moyen, elle lui fit donner de l'argent et le cheval même de son fils qu'il avait si cruellement assassiné. Après quoi, elle se mit à pleurer pour l'âme de ce cher fils dont le salut était alors tout ce qui lui tenait à cœur. À peine avait-elle commencé son oraison, qu'il lui apparut tout resplendissant de gloire et l'assura qu'en récompense de la charité qu'elle venait d'exercer, Dieu l'avait sur le champ délivré des flammes du purgatoire auxquelles il avait été condamné pour plusieurs années. (Osorius, Sermon pour le vendredi après les Cendres).

 

Purgatoire 2