28 juillet 2011

Petit Office des Saints Anges Gardiens

529_001

Petit Office des Saints Anges Gardiens

 

A Matines et à Laudes

 

V. Dieu a commandé, pour votre bien, à ses Anges,

R. Qu'ils vous gardent en toutes vos voies. Ainsi soit-il.

 

V. Seigneur, ouvrez mes lèvres,

R. Et ma bouche publiera vos louanges.

 

V. Dieu, venez à mon aide.

R. Seigneur, hâtez-vous de me secourir.

 

V. Gloire soit au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit,

R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et pour les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

 

Hymne

 

Ange saint, à qui, Dieu, commet notre défense,

Qu'il envoie au secours de notre infirmité,

Accourez, aidez-nous à dompter l'arrogance

Du lion rugissant contre nous irrité.

 

Antienne : Saints Anges qui êtes nos gardiens, défendez-nous dans le combat, afin que nous ne méritions pas d'être repoussés, au redoutable jugement.

 

V. Je chanterai vos louanges en présence de vos Anges, ô mon Dieu!

R. Je vous adorerai en votre saint temple, et je bénirai votre saint nom.

 

Oraison

 

O Dieu grand, qui, par votre ineffable providence, daignez envoyer vos saints Anges pour nous garder, accordez à nos humbles prières, que nous soyons toujours défendus par leur protection, et que nous jouissions de leur éternelle compagnie. Ainsi-soit-il.

 

A Prime

 

V. Dieu a commandé, pour votre bien, à ses Anges,

R. Qu'ils vous gardent en toutes vos voies. Ainsi soit-il.

 

V. Dieu, venez à mon aide:

R. Seigneur, hâtez-vous de me secourir.

Gloire soit au Père, etc.

 

Hymne

 

Ce superbe apostat qui, pour sa fière audace,

Précipité du ciel, tomba dans les enfers,

Jaloux de voir qu'un Dieu veut nous donner sa place,

Pour nous perdre avec lui, veut nous charger de fers.

 

Antienne, Verset, Répons et Oraison, comme à Matines.

 

A Tierce

 

V. Dieu a commandé, pour votre bien, à ses Anges,

R. Qu'ils vous gardent en toutes vos voies. Ainsi soit-il.

 

V. Mon Dieu, venez à mon aide;

R. Seigneur, hâtez-vous de me secourir.

Gloire soit au Père, et au Fils, etc.

 

Hymne

 

Venez, ange gardien, ange saint, frère intime,

Qui prenez soin de nous, et ne dormez, jamais,

Devant nous, renversez, les monstres de l'abîme,

Et tout ce qui concourt à troubler notre paix.

 

Antienne, Verset, Répons et Oraison, comme à Matines.

 

A Sexte

 

V. Dieu a commandé, pour votre bien, à ses Anges,

R. Qu'ils vous gardent dans toutes vos voies. Ainsi soit-il.

 

V. Dieu, venez à mon aide:

R. Seigneur, hâtez-vous de me secourir.

Gloire soit au Père, et au Fils, etc.

 

Hymne

 

Jésus à qui la terre et le ciel font hommage, l'Ange adorant son maître, et l'homme son Sauveur, L'un et l'autre, d'un Dieu , partageant l'héritage, Que chacun d'eux, au ciel, ait part à sa faveur!

 

Antienne, Verset, Répons et Oraison, comme à Matines.

 

A None

 

V. Dieu a commandé pour votre bien à sas Anges,

R. Qu'ils vous gardent en toutes vos voies. Ainsi soit-il.

 

V. Dieu, venez à mon aide:

R. Seigneur, hâtez-vous de me secourir.

Gloire soit au Père, et au Fils, etc.

 

Hymne

 

Michel, ange de paix, pacifiez la terre, Chassez-en la discorde, et finissez nos maux.

Aux enfers, enchaînez, le démon de la guerre!

Poussez-le aux plus bas lieux des antres infernaux!

 

Antienne, Verset, Répons et Oraison, comme à Matines.

 

A Vêpres

 

V. Dieu a recommandé à ses Anges,

R. Qu'ils vous gardent en toutes vos voies. Ainsi soit-il.

 

V. Mon Dieu, venez à mon aide:

R. Seigneur, hâtez-vous de me secourir,

Gloire soit au Père, et au Fils, etc.

 

Hymne

 

Vous, la force de Dieu, vous, guerrier invincible, Gabriel, pour Jésus combattez ici-bas; Le Dragon vient à nous, chassez ce monstre horrible, Cueillez mille lauriers dans vos heureux combats.

 

Antienne, Verset, Répons et Oraison comme à matines.

 

A Complies

 

V. Dieu a commandé, pour votre bien, à ses Anges,

R. Qu'ils vous gardent en toutes vos voies. Ainsi soit-il.

 

V. Convertissez nos âmes, ô Dieu notre sauveur!

R. Et détournez de nous, votre indignation.

 

V. Mon Dieu, venez à mon aide:

R. Seigneur, hâtez-vous de me secourir.

Gloire soit au Père, et au Fils, etc.

 

Hymne

 

Raphaël, ange saint, médecin de nos âmes,

Guide des pèlerins, venez nous secourir! Dressez nos pas au ciel!

Brûlez-nous de vos flammes!

En proie à mille maux, venez tous les guérir!

 

Antienne, Verset, Répons et Oraison, comme à Matines.

210001

Téléchargez le texte du Petit Office des Saints Anges Gardiens (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 16:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


27 juillet 2011

Mois du Sacré cœur de Jésus

 

Mois du Sacré cœur de Jésus

D'après Sainte Marguerite-Marie

834_001

Vingt-huitième jour

Vie immaculée

 

Prélude

 

La victime se consume lentement et entièrement dans le feu de l'holocauste.

 

Méditation

 

Nôtre-Seigneur, disait la Bienheureuse, veut que vous honoriez sa vie sacrifiée et immolée au Saint-Sacrement. Là, il est la victime de propitiation pour notre salut. Offrez-vous à son Sacré sœur, comme une victime qui veut être immolée avec lui. Il en est en même temps le sacrificateur; abandonnez-vous à lui comme l'agneau entre les mains du prêtre qui va l'immoler. Priez-le qu'il accomplisse en vous tous ses desseins, quelque rigoureux qu'ils dussent paraître à la nature. Sacrifiez-lui vous-mêmes tout le plaisir que vous prenez à aimer et à être aimées, approuvées et estimées des créatures. Vous ne pouvez être associées parfaitement à cet état de victime de Jésus-Christ qu'autant que vous vous dépouillerez entièrement de tout ce que vous affectionnez naturellement. « L'état d'une victime est d'être entièrement consumée par le feu à la gloire de celui à qui elle est offerte. Jésus est au Saint-Sacrement comme la victime de Dieu, et le feu de l'amour l'y consumerait, s'il n'était immortel et impassible. Il n'en est pas ainsi de nous qui devrions languir et dessécher d'amour et y être consumées jusqu'à la mort. « Offrez-vous à Jésus-Christ pour porter cet état, si c'est son bon plaisir, pour être devant lui comme un de ces cierges allumés qu'on brûle en son honneur et qui se consument en servant à la gloire de Dieu. Vous vous abandonnerez sans réserve à Jésus, pour qu'il se serve de vous selon son bon plaisir. La victime est à lui, il l'immolera dans le temps et en la manière que ce souverain prêtre sait devoir le faire. Il vous suffit d'être prête et d'aimer par avance l'espèce de consommation qu'il vous destine. La plus souffrante doit être à vos yeux la plus heureuse. »

 

Exemple

L'attrait d'un cœur immolé

 

Ce fut en 1686 que sœur Marguerite Marie reçut une grande faveur, en ce que Dieu lui donna saint François d'Assise pour protecteur spécial. Il y avait entre ce grand Saint et la servante de Dieu une grande conformité d'attrait pour la pauvreté, l'humiliation et la souffrance; et cet attrait, qui a fait le caractère propre de ce Saint, et qui fait celui de son Ordre, était profondément gravé dans le cœur de sœur Marguerite. Elle en était elle-même étonnée; et en même temps elle l'était de ce qu'elle ne se trouvait ni assez pauvre ni assez souffrante. « Comment se peut-il faire, disait-elle un jour à son directeur, que la pauvreté et les souffrances aient tant d'attrait pour mon cœur, que je les regarde comme des mets délicieux; et que cependant je souffre si peu, qu'il faut le compter pour rien ? ».

 

Pratique : Se tenir quelquefois à la disposition du Cœur de Jésus, dans un état et avec des sentiments de victimes.

 

Oraison Jaculatoire : Divin Cœur de Jésus, victime d'amour! (Office du Sacré-Cœur de Jésus).

272_001

Pour recevoir la méditation du Mois du Sacré Cœur dans votre boite e-mail, être tenu au courant des publications sur le blog Images Saintes, et pour recevoir des prières, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes

26 juillet 2011

Mois du Sacré cœur de Jésus

 

Mois du Sacré cœur de Jésus

D'après Sainte Marguerite-Marie

195_001

Vingt-septième jour

Vie cachée

 

Prélude

 

Le silence règne autour des divins Tabernacles. Le Cœur de Jésus s'y consume dans le secret du sanctuaire

 

Méditation

 

« Notre-Seigneur, disait Sainte Marguerite-Marie à ses dociles disciples, vous a choisies pour honorer sa vie cachée au Saint-Sacrement, vous participerez à cette vie en vous ensevelissant si profondément dans la solitude de Son Cœur, que vous ne désirerez plus d'être vues que de Lui seul. Votre plus grand soin sera de cacher le bien que vous ferez de peur qu'il ne vous soit dérobé. Aimez à vivre inconnues et oubliées, et, lorsque vous irez devant le Saint-Sacrement, présentez-lui vos pratiques d'anéantissement et de privation pour tout ce qui pourrait vous attirer la vaine estime ou l'attention des créatures ». Dans une autre circonstance, comme les novices lui avaient demandé quelques instructions sur la manière d'imiter la vie cachée et la solitude du Cœur de Jésus dans l'Eucharistie, Marguerite-Marie lui répondit: « Rangeons nos intérieurs et extérieurs comme enfermés dans le Cœur de Notre-Seigneur, et cela par le profond silence que vous leur imposerez. Silence intérieur, par le retranchement de toutes pensées inutiles et de réflexions de l'amour-propre, pour vous disposer à entendre la voix de l'Époux. Silence sur tout ce qui peut vous louer ou vous excuser, blâmer ou accuser les autres. Silence sur les petites saillies auxquelles la nature immortifiée nous porte pour témoigner notre plaisir dans les sujets de joie, notre mécontentement dans les sujets de tristesse. Retranchez toute parole superflue. Votre silence sera pour honorer celui de Jésus solitaire au Saint-Sacrement. Il vous apprendra par ce moyen à converser avec son sacré Cœur, et à l'aimer en silence ».

 

Exemple

La Liberté du cœur

 

Sainte Gertrude évitait avec un soin particulier toute faute, tout empressement, qui pouvaient troubler son esprit et son cœur, ce qui la rendait si agréable à Dieu, qu'un jour se trouvant sollicité par un saint homme de lui découvrir ce qui lui plaisait le plus en sa bien-aimée Gertrude, le Seigneur répondit: « C'est la liberté de son cœur ». « Et moi, Seigneur, repartit tout étonné ce saint personnage, je croyais que ce qui vous agréait le plus en cette âme, c'était la parfaite connaissance qu'elle a de son néant, et le grand amour auquel votre grâce l'a fait parvenir ». « Il est vrai, dit le Sauveur, ce sont là deux admirables perfections; mais cette liberté du cœur, qui tient de l'une et de l'autre, est un don précieux et un bien si parfait, qu'elle élève l'âme au comble de la sainteté; c'est elle qui dispose le cœur de Gertrude à recevoir dans tous les moments de sa vie quelques nouvelles faveurs; c'est elle enfin qui l'empêche d'attacher son cœur à aucune chose qui me déplaise ou qui puisse m'en disputer la souveraineté ».

 

Pratique : S'imposer quelques pénitences, lorsqu'on a manqué à l'une des pratiques suggérées ci-dessus.

 

Oraison Jaculatoire : Divin Cœur de Jésus qui vous êtes tu, pendant que vos ennemis vous insultaient! (Matthieu 26, 63).

195_001

Pour recevoir la méditation du Mois du Sacré Cœur dans votre boite e-mail, être tenu au courant des publications sur le blog Images Saintes, et pour recevoir des prières, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes

25 juillet 2011

La Vierge en Pleurs de Bordeaux

La Vierge en pleurs de Bordeaux

Une conférence de Fabienne Guerrero

Site de Fabienne Guerrero

http://fabienne.guerrero.free.fr

 

Mois du Sacré cœur de Jésus

 

Mois du Sacré cœur de Jésus

D'après Sainte Marguerite-Marie

834_001

Vingt-sixième jour

Gloire partagée

 

Prélude

 

Notre-Seigneur nous apparaît sur un trône glorieux où il nous invite à monter. Le chemin qui conduit à ce trône et ses degrés mêmes sont parsemés de croix.

 

Méditation

 

Marguerite Marie disait à ses filles spirituelles: « Notre-Seigneur vous destine à honorer sa vie de gloire au Saint-Sacrement. Là, il renouvelle Sa Glorieuse Passion par laquelle il a établi Son Règne sur toutes les puissances ennemies. Il veut vous associer à Sa Royauté, et pour cela il veut que vous fassiez votre trône de la Croix. Vous y serez glorieuses avec Lui, si vous portez comme Lui toutes celles qui vous seront présentées, sans vous lasser ni vous plaindre de leur pesanteur et de leur durée. Vous les prendrez indifféremment et sans choix, mais comme il plaira à la Providence de Vous les présenter. Ainsi, par ce moyen, vous régnerez sur toutes vos promptitudes, vos ressentiments et vos répugnances, et vous triompherez avec Lui dans son Sacré Cœur ». « Pleines d'estime pour la vocation glorieuse à laquelle l'Époux vous appelle, s'écriait dans une autre circonstance l'ardente Épouse du Cœur de Jésus, dites souvent, mes filles, avec le Prophète: « Que rendrai-je au Seigneur pour les grands biens qu'il m'a faits? » Je lui ferai le sacrifice de tout mon être par hommage d'amour. Je le choisis pour être l'unique objet de mon amour, pour le trésor de mon cœur, pour les délices de mon âme. Je n'en veux plus d'autres en la vie que de m'étudier à me conformer à mon Epoux crucifié et à réformer mon cœur sur le Sien par une entière mort à ma propre volonté ». O royauté de mon céleste Époux! O trône glorieux que je suis appelé à partager un jour, tu vaux bien la peine que je fasse quelques légers sacrifices, que je m'impose quelques mortifications pour arriver à cette fin bienheureuse et si digne d'occuper toutes les préoccupations de mon cœur.

 

Exemple

Détachement héroïque de Saint Josaphat

 

Le Prince Josaphat, dont le Martyrologe romain fait mention, le 27 novembre, abandonna librement et par la force de son amour, comme le rapporte saint Jean Damascène, le royaume des Indes, les grands trésors que le roi Abemer, son père, lui avait amassés, les honneurs et les plaisirs que sa naissance pouvait lui procurer, et ne fit pas plus de cas de la pourpre, du sceptre et de la couronne que d'une toile d'araignée. A l'âge de vingt-quatre ans, il sortit de son palais, s'arracha à ses sujets, à son pays, et s'enfuit dans une vaste solitude, où il demeura trente-cinq ans dans les plus grandes austérités, dans la faim, la soif, les veilles, de violentes tentations du démon et toutes sortes de travaux qu'il supportait avec un invincible courage et un ardent amour pour le Cœur sacré de Jésus. Il répétait sans cesse ces paroles: « Mon âme s'attache à Vous, ô mon Sauveur: que Votre main droite me soutienne et me fortifie; mon âme est blessée par l'ardeur de Votre Amour. Elle brûle du désir de Vous posséder, ô Vous qui êtes la fontaine de vie! » Saint Jean Damascène dit encore de lui: « Le prince Josaphat, languissant d'amour, toujours occupé à s'entretenir avec Jésus, oubliait toutes les nécessités corporelles, et vivait dans une extase et un transport d'amour continuels ». Le même Saint ajoute ailleurs: « Jésus-Christ lui tenait lieu de sceptre, de couronne, de royaume, de richesses, de plaisir, de père, de patrie et de tout; il le désirait sans cesse, il songeait à lui en dormant, il croyait le voir partout et contemplait continuellement ses beautés. Il habitait dans son Cœur adorable comme dans un sanctuaire où il lui rendait les plus affectueux hommages ».

 

Pratique : Nous préoccuper quelquefois des pratiques de mortification et des sacrifices que nous pourrons offrir au Cœur glorieux de Jésus, en allant le visiter dans le Sacrement de son amour.

 

Oraison Jaculatoire : Divin Cœur de Jésus, Roi et Maître de tous les cœurs ! (Litanies du Sacré-Cœur).

9683

Pour recevoir la méditation du Mois du Sacré Cœur dans votre boite e-mail, être tenu au courant des publications sur le blog Images Saintes, et pour recevoir des prières, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes


24 juillet 2011

Oblation Eucharistique

 

5547026126_60f7336574_o

Oblation Eucharistique

 

Mon Divin Père, Je suis plus que jamais à votre enfant.

Merci, ô mon Père, de m'avoir donné Jésus, Votre Fils.

Avec toutes les grâces et les dons de l'Esprit Saint qu'il apporte avec lui.

Ce n'est donc plus moi.

C'est Votre Fils bien-aimé qui est en moi.

Père, c'est lui qui Vous parle.

C'est Lui qui Vous prie, c'est Lui qui Vous aime c'est Lui qui Vous implore pour moi et pour tous mes frères du monde.

C'est par Lui que je me laisse prendre, anéantir et mourir à moi-même, pour n'être plus que par Lui, louange, adoration et action de grâce.

Pour que Vous seul, Père, soyez ma vie et mon tout.

Regardez maintenant, ô Père, avec complaisance, votre enfant.

Ne voyez en lui que ce Fils que Vous aimez.

Je ne suis donc plus seul, ô mon Père, je suis dans la Trinité, la Trinité et je mourrais dans le sein de la Trinité.

Oui, Père, tous nous voulons, pour notre vie et notre adhésion à Votre Volonté en tout, être avec Jésus, par la grâce du Saint Esprit, Votre temple, Votre consolation, Vos apôtres, plus que tout cela...

Comme Votre Fils, qui vous aima jusqu'à mourir d'amour pour Vous, et de zèle pour Votre gloire.

O Jésus, nous Vous remercions pour le don que Vous venez de nous faire de tout Vous-même dans cette visite Eucharistique.

Nous Vous aimons de tout notre cœur, en nous mêmes et dans toutes les hosties consacrées du monde entier, simplement, tendrement, fortement, comme vos petits frères et soeurs qui ne veulent plus vous quitter un instant de ce ce jour, mais demeurer dans Votre Amour.

En ce moment, les espèces Sacramentelles disparaissent quand l'Hostie se dissout, mais vous continuez à habiter en nous comme Verbe Divin.

O Fils Adorable du Père, Vous voulez prendre la pauvre humanité de chacun de nous, pour en faire d'autres Christs et, par Votre grâce et Votre Esprit, reproduire, vivre en nous Votre vie filiale pour la gloire du Père.

Nous voici totalement disponibles, sincèrement désireux de ne vivre, penser, agir, vouloir et aimer que sous la mouvance de Votre Esprit, afin que, dans cette journée, de notre labeur apostolique et de toute cette œuvre qui vous est chère, « Par vous, avec Vous, et en Vous », tout honneur et toute gloire soit rendus au Père, dans l'unité du Saint Esprit.

O Marie, Reine des Apôtres et notre Mère, soyez avec nous durant cette journée:

Nous Vous la confions pour que, avez Jésus, dans le Saint Esprit, Votre Bonté nous aide à la rendre agréable à notre Père et riche en mérite pour le salut des âmes.

Père Divin, nous voulons Vous aimer.

Père Divin, nous voulons Vous glorifier.

Père Divin, nous voulons Vous faire connaître.

Père Divin, nous voulons Vous faire aimer.

Père Divin, nous voulons vous faire triompher.

Père Divin, que Votre Règne arrive sur la terre comme au Ciel.

Père Divin, au Nom de Jésus, faites que nos familles, nos communautés, nos sociétés et nos nations, soient unies dans la paix, l'égalité et l'amour. Amen.

 

Mère Eugenia Elisabetta Ravasio

 

Imprimatur

Jean Cardinal Verdier

Archevêque de Paris

le 8 mai 1936

012

Téléchargez le texte de cette prière (pdf) en cliquant ici

La Servante de Dieu Maria de la Luz Pena Blanco

 

num_risation0001

La Servante de Dieu Maria de la Luz Pena Blanco

1923-1993

 

Marie de la Luz Pena Blanco, est née à Allariz (Ourense, Espagne), le 16 mars 1923, dans un foyer profondément chrétien. À l'âge de 15 ans, à l'occasion d'une grave maladie, le Saint Esprit lui révèle le Christ. Sa vie change. Elle écrit : « Un désir ardent embrase mon âme: t'aimer sans mesure, de toutes mes forces... » Elle rentre au Monastère Sainte Claire d'Allariz (Ourense), mais, en raison de la maladie, de la pénurie économique et du danger de contagion, les sœurs sont contraintes de la congédier. Rétablie, elle s'oriente vers le Magistère, en s'employant dans l'apostolat auprès des jeunes. Pour le sanctification des prêtres, elle fonde « l'Oeuvre de Santa Maria Oferente », a qui elle a remis toute sa vie. Sa vie a été un chemin vers l'union avec Dieu. « Mon âme te désire et te cherche. Elle te trouve et te désire toujours plus ». Elle est entrée dans la vie le 12 février 1993.

 

Prière pour demander la glorification de Maria de la Luz Pena Blanco

(Seulement pour un usage privé)

 

O Père infiniment miséricordieux, qui avez insufflé à votre Servante Maria de la Luz un ardent désir de s'unir à votre Fils Divin Jésus-Christ et qui l'avez conduit à fonder l'Oeuvre de Santa Maria Oferente, pour la formation et sanctification des Prêtres, nous Vous en supplions, daignez la glorifier dans Votre Sainte Église et accordez-moi les grâces que je Vous demande par son intercession. Par Jésus, le Christ notre Seigneur. Amen.

 

Communiquer les faveurs reçues à

Monasterio de Santa Clara

E- 32600 Allariz (Ourense, Espana).

 

Téléchargez le texte de cette prière (pdf) en cliquant ici

Mois du Sacré cœur de Jésus

 

Mois du Sacré cœur de Jésus

D'après Sainte Marguerite-Marie

834_001

Vingt-cinquième jour

L'Épouse

 

Prélude

 

Jésus-Christ montre à son épouse bien-aimée le Cœur qui a tant aimé les hommes. Sainte Marguerite-Marie est anéantie dans une extase d'amour et de reconnaissance.

 

Méditation

 

« Vous êtes l'épouse bien-aimée de Jésus, disait Marguerite-Marie, honorez Sa vie d'Amour au Saint Sacrement. Pour cela, faites une grande attention à vous rendre toute pure et innocente pour plaire à ce Divin Époux, en tout ce que vous ferez. N'ayez d'autre vue que celle-là, donnez-lui tout sans réserve, si vous voulez qu'il se donne tout à vous ». On lit dans les prophéties d'Osée un chapitre où l'écrivain sacré, après avoir redit les malédictions du Seigneur contre l'épouse infidèle, fait entendre cette consolante promesse que l'Église s'est appliquée depuis, et que nous pouvons nous appliquer, nous aussi, en présence des divins tabernacles: « Je la mènerai, dit-il, dans la solitude et Je lui parlerai au cœur. Je lui donnerai des vignerons pour la cultiver et elle chantera des cantiques comme au jour de sa jeunesse. Ce sera alors qu'elle M'appellera son époux! » Nous reconnaissons bien là les accents du Dieu de l'Eucharistie. C'est bien lui qui nous a attirés dans sa solitude, qui nous a parlé au cœur avec une tendresse dont nous étions ravis. Il nous a donné des prêtres pour cultiver ce jardin fermé où il voulait venir habiter et célébrer ses noces spirituelles. C'est là, dans cette solitude des tabernacles, que nous avons entonné les premiers cantiques de notre jeunesse; c'est là que nous sommes revenus, plus d'une fois, répéter les chants d'allégresse que notre première communion nous avait inspirés. C'est là que nous avons appelé Jésus « mon époux ». Car, c'est là que le Dieu des autels était vraiment l'époux miséricordieux de nos âmes, qu'il s'est fiancées dans une étroite alliance. Cet époux divin est si jaloux de notre amour, qu'il s'écrie dans un transport d'infinie miséricorde: « Je vais fermer (à mon épouse) le chemin avec une haie d'épines. Je la fermerai avec des monceaux d'épines, elle ne pourra trouver de sentier par où elle passe pour aller vers ses idoles, de sorte qu'elle les poursuivra avec ardeur et elle ne pourra les atteindre, elle les cherchera et elle ne les trouvera point, et elle sera privée de tout ce qu'elle désire, jusqu'à ce qu'elle soit réduite à dire: Il faut que j'aille trouver mon premier époux, parce que j'étais alors plus heureuse que je ne le suis maintenant ».

 

Exemple

Amour de sainte Marguerite de Cortone

 

On lit dans sa Vie: « Qu'un jour Notre-Seigneur lui apparut sous la forme de crucifié... et, lui ouvrant la Plaie de Son Côté, il lui fit voir, dans cette Caverne d'amour, Son propre Cœur dans lequel il la tenait gravée. A ce doux spectacle, le cœur de Marguerite, enflammé d'un nouveau désir de s'unir au Cœur de Jésus qui se manifestait à elle, aurait voulu sortir de sa poitrine pour rendre cette union plus étroite: mais, ne le pouvant, il fit ses efforts pour s'unir à ce Cœur sacré par l'amour le plus ardent... En ce a moment, il lui parut que son âme abandonnait son corps, et qu'étant entrée dans la Plaie du Coté que Notre Seigneur lui ouvrait, elle ne vécût plus que dans le Cœur de cet aimable Sauveur ».

 

Pratique : S'imposer un certain temps de silence pour honorer le silence de Jésus au Sacrement de Son Amour.

 

Oraison Jaculatoire : Divin Cœur de Jésus, époux miséricordieux de nos âmes! (Livre d'Osée.)

919_001

Pour recevoir la méditation du Mois du Sacré Cœur dans votre boite e-mail, être tenu au courant des publications sur le blog Images Saintes, et pour recevoir des prières, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes

23 juillet 2011

La Prière Simple

Mois du Sacré cœur de Jésus

Mois du Sacré cœur de Jésus

D'après Sainte Marguerite-Marie

834_001

Vingt-quatrième jour

L'Holocauste

 

Prélude

 

Sur l'autel, devant le tabernacle, le Feu Divin de l'Amour du Cœur de Jésus est allumé. Il dévore les âmes empressées de se confier à Ses ardeurs. Jetons-nous en esprit dans ce Feu qui réjouit la cité de Dieu et qui purifie les cœurs.

 

Méditation

 

Sainte Marguerite-Marie disait à ses chères novices de Paray le Monial: « Présentez-vous au Cœur Sacré de Jésus, comme une victime qui arrive au temple pour y être immolée et qui est présentée devant le Sacrificateur. Ce Divin Prêtre doit, en l'égorgeant spirituellement, faire mourir en elle la vie animale, et ensuite, en la consumant dans le Feu de l'Amour, lui rendre une vie nouvelle et divine. Prenez plaisir à remplir les devoirs de l'holocauste: aimez à mourir au monde et à tout ce qu'il y a de sensible et à être consumée dans l'amour pour honorer Dieu et pour y trouver la vie nouvelle que l'amour seul anime. Heureuses si, après cela, vous pouvez dire avec vérité: « Non, ce n'est plus moi qui vis, mais c'est Jésus qui vit en moi » et qui y vit par son amour: c'est en Lui et par Lui que j'agis, que je souffre et que j'aime ». « Au reste, ajoutait l'ardente épouse du Sacré Cœur, voulez-vous savoir qui entrera plus avant dans cette demeure sacrée du Cœur de Jésus? Ce sera la plus humble et la plus méprisée. La plus dénuée de tout sera celle qui le possédera davantage. La plus mortifiée en sera la plus tendrement caressée. La plus charitable en sera la plus aimée. La plus silencieuse en sera la mieux enseignée. Enfin, la plus obéissante sera celle qui aura auprès de lui le plus de crédit et de pouvoir ».

 

Exemple

Le diacre Sanctus

 

Parmi les victimes de la persécution qui éclata à Lyon, en 277, on voit paraître au premier rang, avec la vierge Blandine, le jeune diacre Sanctus; et quand l'historien des églises de Lyon et de Vienne se demande comment le jeune martyr put endurer les barres de fer rougies au feu qui convertirent tout son corps en une immense plaie, la seule réponse qu'il puisse trouver est que « le saint diacre fut arrosé et fortifié par la source d'eau vive qui jaillit du Cœur du Christ ».

 

Pratique : Choisir, parmi les vertus que nous venons de méditer dans le paragraphe précédent, celle pour laquelle nous nous sentirons le plus d'attraits.

 

Oraison Jaculatoire : Divin Cœur de Jésus, tirez-moi plus avant, que Votre Cœur m'engloutisse et que je sois tout abîmé en ses douceurs. (Saint François de Sales).

9340010

Pour recevoir la méditation du Mois du Sacré Cœur dans votre boite e-mail, être tenu au courant des publications sur le blog Images Saintes, et pour recevoir des prières, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes