19 février 2009

Chemin de Croix pour les âmes sacerdotales et consacrées

PANTOCRATOR_OLD_ENGLISH0200

Chemin de Croix pour les âmes sacerdotales et consacrées

Méditations de Jésus offertes à Catherine au cours du Chemin de Croix vécu à Notre-Dame de Grâces (Gignac - Hérault) le Vendredi 10 Février 2006.

1__2_
Première station

Jésus est condamné à mort

Mes enfants, souvent, lorsque vous condamnez les autres, vous projetez sur eux tout ce qui encombre vos propres vies. Voilà ce dont on M’accusait, des plaies de l’humanité, Moi qui suis le Saint des Saints. Veillez à ne pas faire porter aux autres, ce qui pèse sur vos propres épaules. Soyez justes, pour éviter les erreurs qui blessent les cœurs et Me blessent en même temps. Amen.

2__2_
Deuxième Station

Jésus est chargé de Sa Croix

Mes enfants, le poids de la Croix semblait varier sans cesse, parfois elle était si lourde que Je devais laisser Mon Corps tomber à terre. Parfois il Me semblait que Je pouvais la porter plus facilement. Car, dans le monde le poids des péchés varie sans cesse. Il varie en tous et en chacun de vous. Quel que soit le poids de vos péchés, Je suis venu pour les porter et vous en alléger. Il n’y a pas de constance dans l’erreur ni dans la tentation, mais, de votre part, il doit y avoir une prudence constante. Amen.

3__2_
Troisième Station

Jésus tombe pour la première fois

Mes enfants, quel que soit votre engagement pour Moi sachez que la chute est toujours possible, mais elle ne doit pas arrêter votre route. Ma main touche le sol, elle vient toucher aussi la profondeur de vos souffrances pour vous aider à continuer avec Moi. Amen.

4__2_
Quatrième Station

Jésus rencontre sa Mère

Mes enfants, lorsque vous cheminez avec Moi, Je vous offre des rencontres qui commencent et ne finissent pas. La grâce de pouvoir entrer dans la communion des âmes, et cela, par l’amour partagé entre le Cœur de Ma Sainte Mère et Mon Cœur Divin. Quiconque prie le Cœur Immaculé de Ma Sainte Mère est présenté à Mon Cœur Divin, et quiconque vient se présenter à Mon Cœur Divin se trouve accueilli par le Cœur de Marie. Lorsqu’elle s’est présentée devant Moi, par un seul regard échangé nous avons offert Nos souffrances pour l’humanité entière et pour chacun d’entre vous.

5__2_
Cinquième Station

Simon de Sirène aide Jésus à porter sa Croix


Mes enfants, pensez à Simon et souvenez-vous que Moi, Jésus, J’ai eu besoin de lui. J’ai encore besoin de vous, Je vous appelle au secours à travers tous ceux qui souffrent, tous ceux qui portent des croix, qui peuvent être allégées par la prière, par l’amour offert. Soyez Simon, soyez aussi Jésus qui accepte l’aide de Simon. En acceptant d’être aidés, c’est le poids que Je porte que vous offrez, ce poids que Je porte en vous et qui peut être allégé. Ce que vous ne voulez faire pour vous, faites le pour Moi. Amen.

6__2_
Sixième Station

Véronique essuie le visage de Jésus

Mes enfants, ne suis-Je pas pour vous, Celui qui souffre ? Alors, n’ayez jamais peur de montrer que vous M’aimez. Gardez sur vous Ma Sainte Croix et offrez-là à tous les regards, afin de témoigner que Je suis encore vivant, en vous, au milieu de vous. Souvent le témoignage de l’amour fait reculer l’esprit du mal. Il se trouve saisi, affaibli, anéanti, par la fidélité dans l’amour qui M’est offert. Amen.

7__2_
Septième Station

Jésus tombe pour la deuxième fois

Mes enfants, par cette deuxième chute, Je suis venu racheter les récidives dans le péché. Plus vous acceptez de Me suivre, et plus l’ennemi s’acharne pour vous faire tomber. Ce qui compte n’est pas le nombre de fois où vous tombez, mais le repentir sincère avec lequel vous voulez vous libérer du péché. Ma Miséricorde est illimitée, Je vous l’offre pourvu que vous Me le demandiez et M’en sers pour vous fortifier et vous aider à aller toujours plus loin sur le chemin de la vie. Amen.

8__2_
Huitième Station

Jésus exhorte les femmes de Jérusalem


Mes enfants, regardez mon Corps, lors de Ma Passion, il représente l’état de vos âmes, et les plus jeunes ne font pas exception. Ils ont pourtant tout reçu pour cheminer vers la sainteté, mais tout ce qui les entoure représente un acharnement continuel pour polluer leurs âmes, pour durcir leurs cœurs, pour détruire leurs corps. Regardez Mon Corps flagellé, et veillez sur vos enfants dont les âmes sont fragiles. Que deviendrais-Je en eux si l’ennemi s’empare de leurs âmes ? Amen.

9__2_
Neuvième Station

Jésus tombe pour la troisième fois

Mes enfants, Mes genoux saignent, Je les ai laissé souffrir pour tous ceux qui ne mettent jamais les genoux à terre, qui ne prient pas, qui n’ont pas conscience de leur petitesse devant Dieu. Mes genoux sont meurtris, parce que vous ne pliez pas assez les vôtres, parce que l’orgueil vient ronger vos cœurs, parce que vous ne montrez pas assez l’exemple à ceux qui demeurent raides dans leurs corps et dans leurs cœurs. Mes genoux se brisent de douleur, mais ne se rompent pas, car Je suis venu vous montrer qu’en étant tout petit devant Mon Père, vous prendrez le même chemin que Moi, pour vous retrouver à Ses côtés. Amen.

10
Dixième Station

Le Dénuement de Jésus

Mes enfants, si J’ai dû vivre le dénuement, c’est pour racheter les péchés de tous ceux qui ne respectent pas le corps, qui s’en servent pour en faire un commerce, que ce soit le leur ou celui des autres. Pour tous ceux qui n’ont pas conscience que chaque corps vivant sur la Terre représente mon Eglise, puisque Je suis en chacun comme dans le Tabernacle. Caché et pourtant présent. Silencieux et pourtant là. Offrant le rayonnement de Mon Amour à tous ceux qui acceptent de Me reconnaître. Parce que cette souffrance a été vécue durant Ma Passion, venez Me donner tout ce qui a pu souiller vos corps, mais aussi tout ce qui vous empêche de vivre dans la joie avec ce temple que Je vous ai confié, ainsi Moi Jésus, Je vous aiderai à mieux vous aimer. Amen.

11
Onzième Station

Le Crucifiement de Jésus

Mes enfants, certaines souffrances clouent, ne laissant en apparence aucune issue. Dans les Plaies de Mes Mains, dans les Plaies de Mes Pieds, sont inscrits ces mots : « Au plus profond de ta souffrance, crois encore, viens Me rejoindre sur la Croix, et les portes de la vie s’ouvriront pour toi. » Rien ne peut s’arrêter si c’est par Moi que vous vivez. Amen.

12
Douzième Station

Jésus meurt sur la Croix

Mes enfants, chaque parole prononcée du haut de Ma Croix est parole de vie pour vous. Méditez-les souvent, ce sont les mots offerts par l’Amour qui se meurt avant de mieux renaître. Ils peuvent faire renaître l’amour dans chaque cœur, l’Amour se donne sans compter et devient puissance devant la mort car rien ni personne ne peut tuer l’Amour, car l’Amour s’appelle « Jésus ». C’est par Moi que tout amour doit naître, vivre et survivre. Amen.

13

Treizième Station

Jésus est détaché de Sa Croix

Mes enfants, refusez le tombeau, refusez tout ce qui vous emprisonne, vous encloisonne, tout ce qui vous prive de liberté, refusez l’obscurité, appelez le Ciel entier à venir vous aider et la pierre sera roulée, et le tombeau sera vide, car vous ne serez plus à l’intérieur, vous aurez retrouvé la vie avec Moi. Amen.

14

Quatorzième Station

Jésus est mis au tombeau

Mes enfants, laissez-vous porter par ceux qui auront la force que vous n’avez plus, et qui peu à peu vous redonneront le goût à la vie, à l’espérance. Après avoir été déposé dans les bras de Ma Sainte Mère, chaque cellule de Mon être s’est souvenu de cet amour encore offert juste avant le tombeau. Vous aussi vous garderez en vous l’empreinte de tous les gestes d’amour, de toutes les aides offertes, lorsque à nouveau vous vous trouverez dans l’impasse de la souffrance. Alors, vous saurez qu‘encore une fois, vous pouvez retrouver la voie du réconfort et de la vie offerte. Amen.

20260AF

Quinzième Station

La Résurrection de Jésus

Mes enfants, Je suis le Christ Ressuscité, Celui que vous ne devez jamais oublier, celui que vous devez toujours voir devant vous, lorsque vous vivez ou partagez avec un être une partie de Ma Passion. Durant Ma Passion, tout a représenté, ce que vous pouvez traverser dans vos vies ou ce que d’autres traversent. À chaque station, offrez-Moi ce qui correspond aux souffrances de chacun. Lorsque Je suis cloué sur le bois, offrez-Moi tout ce qui semble figé dans vos vies. Lorsque Je suis flagellé, offrez-Moi tout ce qui vous fait mal, tout ce qui vous blesse, que ce soit sur le corps ou dans le cœur. Lorsque Je suis au tombeau offrez-Moi tous ceux qui se trouvent dans la nuit, dans la solitude, loin de ceux avec qui ils aimeraient se trouver. Il en est ainsi pour toutes les fautes; Si vous avez péché par les mains, alors confiez-les Moi, lorsque Mes mains souffrent. Si vos cœurs sont déchirés, venez Me les offrir au moment où le glaive entre dans Mon Cœur. Si l’on ne vous console pas, alors, offrez-Moi cette souffrance lorsque Je rencontre Ma Sainte Mère. Si l’on refuse votre aide, offrez-Moi cette indélicatesse lorsque Simon vient M’aider. Si l’on vous impose la souffrance de l’orgueil, c’est au nom de Ma couronne d’épines que vous devez demander de l’aide. Pour tout regard accusateur, alors recherchez le Mien. Mon regard n’est que pardon, source de vie, reconstruction de l’être. Mon regard est celui de Mon Père qui vous a créé, et il peut vous recréer à tout moment. Je suis le Christ Ressuscité et Je vous offre la vie. Amen.

Offrez ce Chemin de Croix pour le salut des âmes sacerdotales, pour aider un prêtre en difficulté, ou une âme consacrée qui n’arrive pas à trouver la paix. Amen. Merci Jésus.

Texte extrait du site www.coeurs-unis.org

Num_riser0026__4_

Téléchargez le texte de ce Chemin de Croix (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 14:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Chemin de croix et de guérison

onthecross1024_full

Chemin de croix et de guérison

Chemin de Croix traduit et adapté par Thierry et Myriam Fourchaud

“Par ses blessures, nous sommes guéris” (Is 53, 5)

Pendant la méditation, à chaque station, dire : “Nous t’adorons, ô Christ, et nous te bénissons, car tu as racheté le monde, par ta Sainte Croix.” Un “Notre Père”, un “Je vous salue Marie” et un “Gloire au Père”.

Jésus me demande de lui donner tout le mal qui m’est arrivé et que j’ai fait, et Il me donne les grâces divines du passé, du présent et du futur.

1
Première station

Jésus est condamné a mort

Mon enfant, donne-Moi chaque occasion où tu as condamné autrui, et celle où tu as été condamné injustement, et tiens-toi ici en Ma présence, tranquillement, sans te plaindre. Je te donnerai force et aide pour supporter dorénavant injustice et condamnation dans le silence et l'offrande. Donne-moi ton orgueil, et je te donnerai Mon humilité. Ensemble, nous nous tiendrons côte à côte pour racheter cette situation et pour le salut des âmes. Si tu devais tomber, dans ta faiblesse, Je serai là pour porter ce que tu ne peux pas porter, et Ma main te relèvera par la confession, et nous recommencerons...

2
Deuxième station

Notre Seigneur reçoit sa Croix

Mon enfant, donne-Moi ton innocence perdue, toutes les blessures et les plaies du passé et du présent. Donne-Moi ta solitude et ta douleur. Donne-Moi ta pureté perdue, tes espoirs rompus et tes rêves brisés. Donne-Moi tes croix et je prendrai avec joie tes fardeaux Moi-Même. Merci pour toutes ces fois où tu as porté la croix avec courage. Oui, malgré ta faiblesse, tu l'as fait pour les âmes que J'aime. Je guérirai les blessures de ton passé et de ton présent. Je te rendrai ton innocence et ta pureté. Je mettrai en ton cœur une nouvelle espérance, et tu renaîtras dans l'amour, la lumière, la beauté. Ton innocence ressuscite dans Ma Résurrection. Voici ton héritage : tu es Mon enfant, un enfant de Dieu. Sans ta bonne volonté, Je suis impuissant car J'ai besoin de ton amour pour m'aider à porter cette Croix de l'Innocence Crucifiée en ceux qui t'entourent, et aussi en toi-même. Ensemble, nous gagnerons la victoire. Je suis toujours avec toi.

3
Troisième Station

Notre Seigneur tombe pour la première fois

Mon enfant, donne-Moi toutes tes chutes et tes échecs, tes découragements et tes abandons... quand tu t'es détourné de Moi et que tu M'as écrasé de tes péchés, que tu as broyé Ma Vie Divine en toi et en d'autres. Donne-Moi tes retours sur toi-même, ta complaisance dans la tristesse et la mélancolie. Laisse-Moi te donner en retour ma gratitude, pour chaque fois que tu as réussi à te relever et à continuer ton chemin. Permets-Moi de te remercier de t'être tourné vers Moi humblement avec un profond regret du cœur. Je me réjouis avec toi à chaque nouveau commencement, sur ton chemin vers le Ciel.

4
Quatrième station

Notre Seigneur rencontre Sa Mère affligée

Mères et Pères, donnez-Moi votre peine et votre douleur lorsque vous ne pouvez pas secourir vos enfants souffrants, lorsque le péché et le mal vous les ravissent. Donnez-Moi votre impuissance lorsque vous les voyez s'éloigner de Moi. Enfants, donnez-Moi votre angoisse quand vous devez suivre des chemins que vos parents ne comprennent pas pleinement, et que vous ne pouvez pas expliquer. Placez-vous dans le regard d'amour constant entre Ma Mère Très Pure et Moi-même, et tout s'arrangera. Je vous donne Ma Mère pour être votre Mère ! Je vous montre Mon Père, pour être votre Père. “Je Suis le Chemin, la Vérité, la Vie” (Jn 14, 6) Venez, suivez-Moi sur ce chemin d'amour.

5
Cinquième station

Simon de Cyrène aide Notre Seigneur

Mon enfant, donne-Moi tous ces refus d'aider un autre lorsqu'il était en ton pouvoir de le faire. Donne-Moi toutes les occasions où tu as rendu le fardeau de quelqu'un d'autre plus lourd au lieu de l'alléger ; quand tu as résisté ou pris la Croix à contre cœur. Donne-Moi le fardeau de tes lâchetés. Je me souviendrai en échange de toutes les fois où tu as aidé quelqu'un d'autre, où tu as endossé joyeusement le poids de la douleur d'autrui, où tu as partagé le poids de Ma croix. Je te guiderai et Je t'aiderai à l'avenir à mieux faire et à être plus généreux, car ce que tu fais à autrui, tu Me le fais à moi-même.

6
Sixième station

Véronique essuie le visage de Notre Seigneur

Mon enfant, donne-Moi tout ce respect humain qui t'a empêché de “sortir du rang”, et de témoigner de mon amour devant tous, pensant d'abord à ce que d'autres pourraient penser de toi. Donne-Moi ta crainte d'être jugé, tes indifférences, ton manque de compassion, tes duretés de cœur. Je te donnerai de vivre sous Mon regard et non sous le regard des hommes. Je te donnerai la force dans la tendresse, les gestes d'amour dans la douceur et la discrétion. J'ai tant de personnes à consoler ! Donne-Moi ton regard hautain et les images qui éveillent en toi le trouble. Je te donnerai Mes yeux de miséricorde et d'amour et Je purifierai ta mémoire et ton imagination. Toi et Moi, ensemble, nous consolerons Mes chers enfants.

7
Septième station

Notre Seigneur tombe pour la deuxième fois

Mon enfant, donne-Moi le poids de tes péchés. Ils t'écrasent tant ! Tu as l'impression que tu n'as pas la force de te lever, et même quand tu y parviens, tu es trop faible pour ne pas retomber immédiatement. Alors, tu demeures dans la peine, et la souffrance. Je suis venu te relever, pour prendre ce terrible fardeau qui t'écrase au point de désespérer. Donne-Moi simplement tes péchés, peu importe leur horreur. Je ne viens pas te condamner mais te consoler et t'aimer. Viens à Moi dans la confession ! Ne t'inquiète pas si tu ne sais pas par où commencer. Viens au prêtre et explique tes difficultés, et demande lui de t’aider. Ainsi, viens à Moi souvent, Je t'attends.

8
Huitième station

Notre Seigneur console les femmes de Jérusalem

Mon enfant, donne-Moi toutes les fois où tu as négligé les prières à ton intention et à l'intention de ta famille. Quand tu as cessé de prier, te disant : “Personne n'écoute, ni n'entend mes prières, Dieu ne répond pas à mes prières, Dieu ne se soucie ni de moi ni de ma famille”. Donne-Moi toutes les prières auxquelles Je n'ai pas répondu à ta manière, et toutes les prières exaucées auxquelles J'ai répondu à Ma manière, mais que tu as rejetées. Toutes ces prières te mènent à la sainteté. Parfois ce don se présentera sous l'aspect de la souffrance, d'une perte ou d'une peine pour que ton âme grandisse en courage, en amour, en abnégation. Parfois, il sera enveloppé de joie, de paix et de bonheur. Il n'y a aucune prière de Mes enfants que Je n'exauce, parce que Je vous aime. Toute la création te dit, tous les jours : "Je t'aime !" Souviens-toi de Moi, car Je ne t'oublie jamais, même un seul instant.

9
Neuvième station

Notre Seigneur tombe une troisième fois

Mon enfant, donne-Moi toutes les fois où tu ne peux plus avancer, car je comprends bien ce que tu ressens ! Je gisais ici par amour pour toi. Donne-Moi ta détresse et crois au pouvoir de Mon Nom. Fais appel à Mon Nom : “Jésus”. Je t'aime tant et Je te connais par ton nom. Donne-Moi toutes tes paroles inutiles, celles qui ont blessées les autres et qui t'ont blessées toi même. Je mettrai sur ta bouche le silence de l'amour et les paroles de bénédictions et de louanges. Regarde Ma Mère, dont le cœur si tendre me donna le courage de me relever et de continuer.

10

Dixième station

Notre Seigneur est dépouillé de ses vêtements

Mon enfant, donne-Moi tous les biens que Je t'ai donnés au départ, mais dont tu as tellement de mal à te détacher. Donne-Moi tes biens les plus précieux et Je te donnerai la vraie liberté de cœur et d'esprit. Donne-Moi toutes tes richesses matérielles, intellectuelles et spirituelles. Offre-Moi tout ce que Je t'ai donné, et en retour Je t'inonderai avec encore plus de grâces. Pourquoi as-tu peur ; Mon enfant ! Je Suis Dieu et bien capable de prendre soin de toi ! Donne-Moi ton manque de générosité et Je te donnerai toute Ma générosité.

11
Onzième station

Notre Seigneur est cloué à la Croix

Donne-Moi tous tes mauvais gestes, tes mauvaises habitudes et tes déviations. Donne-Moi tout ce que tu as touché qui a sali ton corps, ton esprit, et ton âme. Je purifierai ton sens du toucher et j'ajusterai tes gestes et tes attitudes. Je t'établirai dans le réel des choses bonnes et belles que J'ai créées pour toi. Donne-Moi toutes les fois où tu t'es plaint tandis que Je te proposais de demeurer avec Moi sur la croix par amour des autres. Donne-Moi ta crainte pour toi et ta crainte pour les autres. Moi, Je te donnerai le courage de devenir une victime volontaire de réparation et d'amour. Ne crains rien, Je suis avec toi, et regarde, ta Mère céleste nous accompagne !

12
Douzième station

Jésus meurt sur la croix

Mon enfant, donne-Moi ta crainte de la souffrance et Je t'accompagnerai dans ta souffrance te donnant la joie d'unir ensemble nos cœurs transpercés, avec Ma Mère, pour le salut du monde. Donne-Moi ta révolte et ta crainte de la mort pour toi et pour ceux que tu aimes, car sur la croix, J'ai vaincu la haine et la mort ! Donne-Moi ton cri d'angoisse, et Je te donnerai le cri de la victoire : “Que Ta volonté soit faite”. Tu n'as qu'à te souvenir de Moi, et la vie en Ma présence t'appartiendra !

13
Treizième station

Jésus repose dans les bras de sa Mère

Mon enfant, donne-Moi ton innocence crucifiée. Donne-Moi tous tes manques de tendresse et de chaleur humaine, du passé et du présent. Repose-toi et abandonne-toi, dans les bras de l'Amour Maternel que J'ai pour toi. Fais appel à ta Mère céleste. Ses bras reçoivent ton esprit, ton corps et ton âme blessée. Tu es autant son enfant que Moi-même. Ses larmes intercèdent pour toi. Aime-la ! combien Elle t'aime !

14
Quatorzième station

Notre Seigneur est mis au tombeau

Repose ici dans le silence. Mon enfants, donne-Moi tout ce qui en toi, a goût de solitude et de mort. Je te donnerai la confiance, la foi, l'amour de Ma volonté, le goût de la Vie, le désir de Mon Amour et de l'amour fraternel. Tu n'es jamais seul, pas même un seul instant. Donne-Moi ton vide et ton néant. Je te donne Ma plénitude. Donne-Moi tes larmes et ton chagrin, je te donne Ma paix, Mon espérance et Ma Résurrection Glorieuse.

15
Prière de Guérison

Ô Innocence Divine ! Triomphe de mon innocence crucifiée. Rends à mon corps, mon esprit et mon âme, santé et guérison, réconfort et consolation. Dépose en moi l’esprit de louange, d’adoration et d’action de grâce. Accorde-moi et renouvelle en moi les dons du Saint Esprit. Guide-moi vers une vie de sainteté et un service rempli de joie. Je t'en prie, au nom de Jésus, Sauveur de toute l’humanité et par l’intercession de la Sainte Vierge, des Anges et des Saints. Je te le demande en l’honneur des Cœurs Eucharistiques de Jésus et de Marie, à la louange et en action de grâce, rendues à la Très Sainte Trinité. Amen.


Pour ce procurer le livret de de Chemin de Croix avec les photos du film "La Passion du Christ" de Mel Gibson, contacter:

Cité de l'Immaculée

BP 24

53170 Saint Denis du Maine (France)

Tel : 02.43.64.23.25

www.mariereine.com

7passionchrist

Téléchargez le texte du Chemin de Croix et de Guérison (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 13:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 février 2009

Le Serviteur de Dieu Jacques Sevin

3_jacque01

Le Serviteur de Dieu Jacques Sevin

Fondateur du Scoutisme Catholique et des Soeurs de Sainte Croix de Jérusalem

1882-1951

Plus qu'un éducateur, qu'un animateur et entraineur de jeunes et que le promoteur en France de la méthode scoute, le Père Sevin a donné a la méthode scoute toute sa dimension puisqu'il l'a catholicisée. Le Père Sevin n'est donc pas que le fondateur du scoutisme français : il est le fondateur du scoutisme catholique, de la spiritualité scoute. C'est en cela qu'il est un exemple pour les jeunes du XXIème siècle, scout et non scout : parce qu'il a su apprendre à la jeunesse tout à la fois la joie, l'ascèse et l'amour de la création divine, et leur proposer une méthode simple menant à la sainteté.

Né à Lille le 7 décembre 1882, Jacques Sevin est d'abord l'élève des Jésuites au collège de la Providence à Amiens. Dès cette époque, il s'enthousiasme pour la marine et la Chevalerie. En mars 1900, il réussit son baccalauréat et entre à l'Institut catholique de Lille pour y préparer une licence d'anglais. Au mois de mai, il décide d'entrer dans la Compagnie de Jésus. Après son Noviciat, il enseigne l'Anglais au collège de Florennes, ce qui lui permet de passer un séjour en Angleterre. La même année, en 1907, Baden-Powell dirige son premier camp scout. Le Père ne s'en doute alors même pas ! En 1913, à la suite de deux articles défavorables au Scoutisme dans la revue jésuite "Les Etudes", le Père obtient la permission d'aller en Angleterre pendant les grandes vacances pour voir ce qu'il en est. Le 20 septembre, il prend sa première tasse de thé avec Baden-Powell et, enthousiasmé, forme la résolution de fonder en France "la Fédération Catholique du Scoutisme". Dès son retour d'Angleterre, il approfondit la méthode scoute et la fait connaître autour de lui. Le 2 août 1914, il est ordonné prêtre. Après plusieurs séjours en Angleterre où il étudie sur place le scoutisme, le Père Sevin commence la rédaction de son fameux livre "le Scoutisme", qui sera édité en 1922. Il fonde plusieurs Troupes et, en 1919, avec Xavier Sarrazin, fonde "l'Association des Scouts de France" qui regroupera plusieurs Troupes. Cette même année, il rencontre l'abbé Cornette et lui fait part d'un grand projet : la fondation d'une Fédération Nationale des Scouts Catholiques. Il reste plusieurs semaines à Paris pour faire avancer les choses. Enfin, le 1er mars 1920, un comité organisateur est créé. Le Père Sevin propose le nom de la Fédération : "Les Scouts de France". Il est chargé de mettre au point le règlement. Par ailleurs, le Père Sevin est autorisé par ses supérieurs à se mettre à la disposition de la nouvelle Fédération.

Le 25 Juillet 1920, date officielle de la création des Scouts de France, paraît le premier règlement. La jeune Fédération a quatre co-fondateurs : le Père Sevin, secrétaire général, le Chanoine Cornette (le " Vieux Loup "), aumônier général, Edouard de Macédo et le Général de Maud'huy. Très vite, le Père Sevin échange le titre de Secrétaire Général contre celui de Commissaire Général. Par un travail acharné, il bâtit la "Maison Scouts de France" : organisation et extension de la Fédération, recrutement et formation des chefs, création et rédaction de la revue Le Chef. Bientôt, le Père Sevin reçoit l'autorisation de Baden-Powell d'organiser des camps-école d'égale valeur internationnale que celui de Mac-Laren en Angleterre : c'est dire la confiance que le fondateur met en cette toute jeune association promise a un brillant avenir ! Comprenant que l'" on ne peut donner que ce que l'on a reçu ", l'année 1922, voit donc l'ouverture du camp de "Chamarande", destiné à la formation des chefs. C'est également au Père Sevin que l'on doit la croix potencée, le cérémonial, la rédaction catholique de la Loi scoute et de la Promesse, la rédaction des trois Principes, la prière des chefs, les paroles de nombreux chants scouts (chant de la Promesse, cantique des Patrouilles, chant des adieux, monte flamme...), ainsi que l'extension du Scoutisme aux handicapés physiques et mentaux. Le travail du Père est considérable. En 1924, il doit abandonner son titre de Commissaire général pour se consacrer uniquement à ses fonctions de Commissaire à la formation des chefs. Pendant 10 ans, à partir du mois d'août 1923, le Père dirigera le camp de formation des chefs de Chamarande. Il en sera l'animateur et donnera le meilleur de lui-même pour former des chefs dignes du Scoutisme catholique. Mais au sein du quartier général, des difficultés surgissent. Des oppositions doctrinales provoquent une crise. Le 15 mars 1933, le Père Sevin est prié de se retirer. De cette crise il a donné l'explication suivante : "Après avoir vécu la mystique du Scoutisme, nous sommes entrés dans la politique du Scoutisme !" Le Père Sevin se retire sous sa tente, à l'écart des camps, des conseils et des assemblées, ce qui lui permet de réaliser un projet que depuis longtemps il portait dans son cœur : la fondation d'un Ordre religieux issu du Scoutisme. Le premier prieuré en est créé en 1944, sous le nom de l'Institut de la Sainte Croix de Jérusalem . En 1948, il crée une école scoute, la " Maison française ". C'est dans la nuit du 19 au 20 juillet 1951 que le Père Sevin rentre doucement à la Maison du Père. Son corps repose encore aujourd'hui dans le cimetière de Boran-sur-Oise, où, en unité ou anonymement, des scouts viennent encore chaque année déposer quelques fleurs et réciter des prières sur la modeste tombe du fondateur de cette chevalerie des temps modernes. Le Père Sevin est actuellement en procès de béatification à Rome...

Toute sa vie, il fut un animateur spirituel, un entraîneur d'âmes, un formateur de caractères, puisant sa force auprès de Celui qui a dit : "Sans moi, vous ne pouvez rien faire !". Cette parole du Christ, le Père Sevin s'en était profondément pénétré. Ce fut sans doute là le grand secret de son admirable rayonnement. Plaçant à la base de l'éducation scoute l'Amour (aimer le jeune tel qu'il est, et pour ce qu'il est appelé à être), la Joie (celle de l'oubli de soi, celle qui est contagieuse), et la Confiance (même dans les pires canailles, il y a toujours 5% de bon, disait BP. Croire sur parole, et croire capable du mieux), le Père a découvert une véritable spiritualité : rechercher l'ascèse, cultiver les Vertus (Franchise, Dévouement, Pureté), et donner par le contact avec la nature une mentalité de campeur (c'est à dire " d'homme vraiment libre, indépendant des lieux et des biens, homme qui ne tient à rien, pas même à sa tente, et qui par conséquent, est toujours prêt. "). Incontestablement, c'est le Père Sevin qui est le fondateur du Scoutisme Catholique. La meilleure façon de lui témoigner notre reconnaissance consiste tout simplement à respecter intégralement l'héritage qu'il nous a légué, le magnifique trésor du scoutisme catholique.

Pensées du Père Sevin

" Ayons horreur des mots, passons aux actes ".

" Ce dont un scoutisme missionnaire ne peut se passer, ce qui seul rend son action féconde, c'est la splendeur de sa sainteté. "

" Des scouts qui soient des saints. Il ne faudrait avoir peur ni du mot ni de la chose, la sainteté n'est d'aucun temps, ni d'aucun uniforme particulier. "

" Ouvrez toutes grandes les portes de votre âme comme naguère Abraham ouvrit les portes de sa tente et la Trinité toute entière y entra. "

"Pas d'Evangile au rabais"

"On ne fait rien sur Terre qu'en se consumant"

sevin

Prière pour obtenir la béatification du Père Jacques Sevin, s.j.

O Dieu, Tu as mis au cœur de Ton serviteur Jacques Sevin le désir ardent de « s’user jusqu’au bout » pour Ton Amour et celui de la jeunesse ; ainsi Tu as voulu faire grandir au sein de l’Eglise catholique, les jeunes liés à travers le monde par la promesse et la loi scoutes ; Tu lui as inspiré la fondation de l’Institut de la sainte Croix de Jérusalem, pour l’extension de ton Royaume et le Salut de la jeunesse du monde entier : donne-nous le même amour généreux dans la prière, l’accueil et le service des jeunes, afin de les conduire jusqu’à Toi. Et, si cela T’est agréable, Daigne glorifier ici-bas Ton serviteur Jacques En nous accordant par son intercession les grâces que nous implorons. Amen.

Les personnes qui reçoivent des grâces par l’intercession de Père Jacques Sevin sont priées de les faire connaître au : Prieuré de Boran sur Oise (60820) France.

Téléchargez la prière pour le Père Sevin (pdf) en cliquant ici

sevin_1

Pour approfondir

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-524303.html

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-1169283.html

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-1169284.html

Posté par fmonvoisin à 17:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

14 février 2009

Prière au Précieux Sang de Jésus

000_2__Num__riser0003

Prière au Précieux Sang de Jésus

(Recommandée pour une neuvaine)


C'est par la voix de votre Sang, ô Jésus, que je viens vous presser, vous solliciter, vous importuner...  Quoique vous sembliez rejeter mes supplications, je ne quitterai point vos pieds sanglants que vous ne m'ayez exaucé.  Trop de grâces, trop de miséricordes ont jailli de vos plaies pour que je n'espère pas jusqu'à la fin en l'efficacité du Sang qui en découle ! Donc, ô Jésus, par votre Sang sept fois répandu,-- par chacune des gouttes du Prix sacré de ma rédemption,-- par les larmes de votre Mère Immaculée, je vous en conjure, je vous en supplie, exaucez mon instante prière. (Spécifiez ici votre demande.) O vous qui, aux jours de votre vie mortelle, avez consolé tant de souffrances, guéri tant d'infirmités, relevé tant de courages, n'aurez-vous pas pitié d'une âme qui crie vers vous du fond de ses angoisses ?... Oh ! non, cela est impossible !... Encore un soupir de mon coeur, et de la plaie du vôtre, ô Jésus, va s'échapper, dans un flot de Sang miséricordieux, la grâce tant désirée!... O Jésus! Jésus! hâtez le moment où vous changerez mes pleurs en allégresse, mes gémissements en actions de grâces !


O Marie, Source du Sang divin, je vous en conjure, ne laissez point perdre cette occasion de faire glorifier le Sang qui vous a faite Immaculée. Ainsi soit-il.


(100 jours d'indulgence)


Nihil obstat Victor Quintal, v.g. S.-Hyacinthe, le 5 novembre 1948.

Imprimatur Arthur Douville, Évêque de S.-Hyacinthe, S.-Hyacinthe, 5 novembre 1948.

00UnIDdCrucifix

Posté par fmonvoisin à 18:30 - - Commentaires [110] - Permalien [#]
Tags : , ,

Neuvaine dans l’esprit de Mère Julia Verhaeghe

Moeder

Neuvaine dans l’esprit de Mère Julia Verhaeghe

Introduction


Au ciel je continuerai à être ce que j’étais sur terre: une mère pour chacun de vous.” (Mère Julia Verhaeghe,Fondatrice de la Famille Spirituelle ’Oeuvre”)

Mère Julia est née le 11 novembre 1910 à Geluwe en Flandre Occidentale – Belgique – au sein d’une famille nombreuse. Elle a grandi dans des conditions modestes, et les troubles de la première guerre mondiale lui ont appris l’austérité de la vie en même temps que la force de la foi. Durant les dures années de l’après-guerre, après l’enseignement primaire, il ne lui fut pas donné de jouir d’une formation plus poussée. Dès l’âge de quatorze ans, afin d’aider sa famille à subsister à ses besoins, elle alla servir en France et en Belgique, dans différentes familles, où elle s’occupa du ménage et de l’éducation des enfants. Toute jeune, Dieu lui accorda de s’ouvrir à une vie intérieure profonde, enrichie par la compréhension et la méditation des lettres de l’apôtre Paul. A ce sujet elle écrit: “Le saint apôtre Paul devint pour moi un instrument de Dieu, un guide spirituel et un frère très aimé dont j’ai pu éprouver la proximité. A ce moment-là, ce fut comme si je vivais une seconde conversion, un retour au Cœur de Jésus et au Corps du Christ, l’Eglise”. Poursuivant sa vie sous le regard de Dieu, Mère Julie fut saisie au plus profond de l’âme par la grandeur de l’Amour miséricordieux et juste que diffuse le Cœur de Jésus, et par la beauté surnaturelle que dévoile le mystère de l’Eglise. Ainsi éclairée, Dieu lui donna de saisir à quel point la foi était affaiblie en de nombreux coeurs, et à quelles épreuves l’Eglise aurait à être confrontée. Ainsi préparée, Dieu lui confia une mission particulière et déposa en son coeur la semence pour la Famille Spirituelle “L’Oeuvre”.

Après une longue période de souffrance, elle répondit à l’invitation du Seigneur en s’unissant à Lui par une “Sainte Alliance”, afin de partager sa soif des âmes et de participer à sa souffrance pour le salut du monde. Son directeur spirituel, Cyrille Hillewaere, prêtre du diocèse de Bruges, perçut l’action de la grâce de Dieu dans le cœur de la jeune Julia. Le 18 janvier 1938 il fut saisi à son tour par un appel intérieur à se consacrer à Dieu pour “L’Oeuvre”. Mère Julia a toujours considéré cette date comme celle de la fondation de “L’Oeuvre”. A partir de ce jour, en parfaite concordance d’inspiration avec son directeur, elle se mit au service de l’unité pour laquelle le Christ a prié son Père au Cénacle: “Que tous soient un comme toi, Père, Tu es en moi et Moi en toi, qu’eux aussi soient un en nous, afin que le monde croie que Tu m’as envoyé” (Jn 17,21). Mère Julia résume ainsi les origines de “L’Oeuvre”: “Il a plu à Dieu de me choisir comme instrument pour son ‘Oeuvre’. Il me semble devoir souligner que je n’ai jamais eu l’idée, ni l’intention, de fonder moi-même une oeuvre. La situation de vie et l’état dans lesquels je me trouvais ne me permettaient pas de nourrir des idées pareilles. Je n’ai rien fondé. Depuis que le Christ a fondé la Sainte Eglise tout a été fondé. Désormais, Il a besoin de personnes qui vivent à fond sa fondation”.

Durant la seconde guerre mondiale, portées par la foi, l’espérance de la conversion des âmes et l’amour pour l’Eglise, Mère Julia et un cercle de jeunes femmes se rassemblèrent. Saisies intérieurement par l’exemple des premiers convertis au Christ, elles commencèrent après la guerre à vivre en communauté en signe de la grande famille voulue par Dieu. Avec joie et générosité, fruits de l’unité vécue en Eglise, elles réconfortèrent de nombreuses personnes en détresse en cette période d’après-guerre et les encouragèrent dans la fidélité à l’Eglise. Sous la conduite de la divine Providence, la Famille Spirituelle “L’Oeuvre” a pu se développer au fil des années. Elle est composée aujourd’hui d’une Communauté sacerdotale et d’une Communauté de femmes consacrées, auxquelles sont unis par des liens diversifiés des fidèles d’origines variées. Cette Famille Spirituelle est maintenant active dans de nombreux pays; elle a été reconnue par le Pape Jean-Paul II comme “Famille de Vie consacrée”.

Mère Julia a toujours accompagné les progrès intérieurs et extérieurs de “L’Oeuvre” de son amour maternel, de sa force et de sa sagesse, de son réalisme dans la foi et d’une étonnante perception des signes des temps. Avec acuité et discernement, elle a suivi l’évolution spirituelle de la société et de l’Eglise. Avec confiance et vertu elle s’est engagée dans les directions ouvertes par le concile Vatican II. Jusqu’à son départ pour la Maison du Père, le 29 août 1997, son seul but a été de répondre à la volonté de Dieu sur “L’Oeuvre” dans un abandon total, malgré les difficultés et les épreuves. Son désir était de mener une vie cachée, dans l’intimité du Christ, Roi couronné d’épines, et de se donner, en mère spirituelle, à “L’Oeuvre” et au renouvellement de l’Eglise. Elle repose maintenant dans l’église de Thalbach, à Bregenz en Autriche.

Mère Julia vivait en profondeur la prière et la confiance en Dieu. C’est en Lui qu’elle puisait sa force et sa consolation, dans les moments de joie comme dans les moments d’épreuve. Au cours d’une longue vie, le dévouement, les efforts et la prière de Mère Julia ont accompagné de nombreuses personnes dans leur mission, leurs joies et leurs peines, leurs espoirs et leurs craintes, leur souffrance physique ou spirituelle, leur lutte, leur recherche, leur cheminement vers une vocation.

Prière de la Neuvaine

Dieu miséricordieux et juste nous te rendons grâce pour la vie de Mère Julia. Son cœur était enflammé d’un amour nuptial envers Jésus-Christ, ton Fils bien-aimé, et d’un amour maternel envers tous les humains. Tu as fait de sa vie une offrande qui te glorifie et qui édifie l’Eglise “pour que tous soient un” (Jn 17,21). Tu lui as confié la mission de témoigner de la beauté surnaturelle de l’Eglise, d’augmenter sa fécondité spirituelle et de contribuer à panser ses plaies. Que sa vie dans la foi, l’espérance et l’amour puisse porter de riches fruits. Daigne exaucer notre prière et toutes nos intentions. Nous te le demandons par Jésus-Christ, notre Seigneur. Amen.


Premier jour

Prier avec confiance


Jésus nous dit: “Demandez et l’on vous donnera; cherchez et vous trouverez; frappez et l’on vous ouvrira” (Lc 11,9).


Mère Julia écrit: “Priez souvent, unissez-vous intimement à Dieu qui est en vous. Demandez- Lui de vous revêtir de sa douceur, de vous donner un cœur nouveau et humble, et un esprit renouvelé. Priez et vous recevrez. Donnez une forme concrète dans votre vie, à l’offertoire, la consécration et la communion quotidienne et ceci au milieu des événements et des expériences de chaque jour, dans les circonstances et les affaires de la vie concrète, ici, maintenant et aujourd’hui.”

La prière est le souffle de vie de l’âme. Elle stimule l’élan nécessaire à l’amour cordial envers Dieu et envers le prochain. (Mère Julia)

Notre Père, je Vous salue Marie, prière de la Neuvaine

Deuxième jour

Rendre grâce pour l’Eglise


Saint Paul nous dit que le Christ est “la Tête du Corps, c’est-à-dire de l’Eglise” (Col 1,18).


Mère Julia écrit: “La Pentecôte est le jour de la naissance de l’Eglise et de chaque chrétien. Par la venue du Saint-Esprit, l’Eglise est purifiée dans le Sang du Christ, elle est ressuscitée avec Lui et remplie de la plénitude de la Vie nouvelle. Au sein de cette Eglise, le Baptême nous revivifie, la sainte Communion nous nourrit, la Confession nous purifie, la Confirmation nous fortifie. Comme la sainte Eglise a besoin d’hommes et de femmes, qui de tout coeur gardent ses trésors et défendent ses droits en servant ses lois dans un amour désintéressé et tout donné.”

L’Esprit de Dieu pénètre toute l’Eglise.Il agit en profondeur comme Esprit de vérité et d’amour. (Mère Julia)


Notre Père, je Vous salue Marie, prière de la Neuvaine


Troisième jour

Servir l’unité


L’apôtre Paul nous parle: “Je vous exhorte à mener une vie digne de l’appel que vous avez reçu. Appliquez-vous à conserver l’unité de l’Esprit par ce lien qu’est la paix” (Eph 4,1.3).


Mère Julia écrit: “Que tous soient un comme toi, Père, Tu es en moi et Moi en toi, qu’eux aussi soient un en nous, afin que le monde croie que Tu m’as envoyé (Jn 17,21). L’appel pressant de Jésus lors de la dernière Cène, nous invite et nous exhorte constamment. L’unité s’enracine de plus en plus en nous et nous relie les uns aux autres comme une famille de Dieu par la communion au Corps et au Sang du Christ dans la sainte Eucharistie qui nous fait entrer dans son mystère et nous transforme. C’est chaque jour et à toute heure à nouveau que cette unité doit être vécue. Cela ne peut se réaliser sans engagement désintéressé. Saint Paul énumère les vertus qui font grandir cette unité: l’humilité, la douceur, l’amour mutuel”.


L’unité se construit par la vertu de chacun. Elle est inconcevable sans le sacrifice, la prière et l’amour. (Mère Julia)


Notre Père, je Vous salue Marie, prière de la Neuvaine


Quatrième jour

Aimer le Seigneur comme saint Paul


Paul, le grand apôtre des nations nous dit: “Pour moi, certes, la vie c’est le Christ et mourir représente un gain” (Ph 1,21).


Mère Julia écrit: “Saint Paul dit que la puissance de Dieu se déploie dans la faiblesse. Il donne le témoignage de sa propre expérience. Il témoigne par là de cette force qui l’a guéri de la tendance à regarder en arrière et à se replier sur lui-même. Face à ses faiblesses, il peut aussi dire: ‘Je peux tout en Celui qui me fortifie’ (Ph 4,13) et: ‘Ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi’ (Ga 2,20). Comment en est-il venu à parler ainsi? C’est par le don de tout son être au Christ, le Verbe de Dieu incarné”.

Les lettres de saint Paul devinrent pour moi une nourriture aimée qui me fortifiait. (Mère Julia)


Notre Père, je Vous salue Marie, prière de la Neuvaine


Cinquième jour

S’abandonner à l’Amour miséricordieux


Notre Sauveur nous dit: “Venez à Moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau, et Moi je vous soulagerai “ (Mt 11,28).


Mère Julia écrit: “Le Seigneur a préparé une place pour toi dans son Cœur. Le chemin et les moyens pour y parvenir te sont connus. Sois reconnaissant envers Lui, jour et nuit, pour le don indicible de son Amour miséricordieux qui opère en tout. Il veut te rendre capable de l’aimer et de devenir un instrument pour en conduire d’autres à cet Amour, selon son bon plaisir. N’aie pas peur et laisse-le parfaire son oeuvre rédemptrice!”


Cœur de Jésus, rends-nous capables d’aimer avec ton Amour, de donner avec ton Cœur, de servir avec ta lumière, d’œuvrer avec tes dons. (Mère Julia)


Notre Père, je Vous salue Marie, prière de la Neuvaine


Sixième jour

Porter la croix avec le Christ


Le Christ, notre Sauveur, nous dit: “Si quelqu’un veut venir à ma suite, qu’il renonce à lui- même et prenne sa croix, et qu’il me suive” (Mc 8,34).


Mère Julia écrit: “La Croix du Seigneur, portée dans la foi, ne brise pas mais redresse. La foi, par elle-même, ne transforme pas les choses terrestres: la souffrance demeure pénible, mais la foi lui donne un sens plus profond pour celui qui la traverse dans l’imitation du Seigneur. A Gethsémani, Jésus a été pris d’angoisse pendant qu’Il priait: ‘Mon Père, s’il est possible, que cette coupe passe loin de moi!’ (Mt 26,39). Et sa sueur devenait des gouttes de sang. Mais Jésus souffrait dans un abandon entier à la volonté de son Père; en ce sens Il pouvait prier: ‘Cependant, que ce ne soit pas ma volonté qui se fasse, mais la tienne!’ (Lc 22,42).”

Dans la croix du Christ tout peut être transformé en grâce et en bénédiction. (Mère Julia)


Notre Père, je Vous salue Marie, prière de la Neuvaine


Septième jour

Vivre l’humilité


Le Seigneur nous exhorte: “Chargez-vous de mon joug et mettez-vous à mon école, car je suis doux et humble de cœur” (Mt 11,29).

Mère Julia écrit: “Jésus, doux et humble de Cœur, rends nos cœurs semblables au tien. Jésus fut pendant toute sa vie un exemple vivant d’humilité. Nous l’oublions pourtant si souvent, lorsqu’une offense nous est faite, lorsque notre réputation ou notre honneur sont atteints, lorsqu’une humiliation, un oubli, un manque d’égards ou une injustice nous accable. Lorsque de telles circonstances se présentent, puisse cette simple prière nous tenir en éveil et nous rendre vigilants. Qu’elle soit pour nous un appel à contempler la douceur et l’humilité de Jésus.”


L’humilité incite à servir. (Mère Julia)


Notre Père, je Vous salue Marie, prière de la Neuvaine


Huitième jour

Se réjouir dans le Seigneur


L’évangéliste saint Luc écrit de Jésus: “A cette heure même, Il tressaillit de joie sous l’action de l’Esprit Saint et dit: ‘Je te bénis, Père, Seigneur du ciel et de la terre, d’avoir caché cela aux sages et aux habiles et de l’avoir révélé aux tout petits. Oui, Père, car tel a été ton bon plaisir.’” (Lc 10,21).

Mère Julia témoigne: “Ma joie, c’est Dieu le trois fois saint. Ma joie, c’est sa vérité qui m’inspire. Ma joie, c’est sa vie qui m’entraîne. Ma joie, c’est sa volonté qui m’appelle. Ma joie, c’est sa parole qui m’attire. Ma joie, c’est sa paix dans laquelle je me repose. Ma joie, c’est sa grâce qui me pardonne. Ma joie, c’est sa force qui me conduit. Ma joie, c’est la bénédiction de sa Croix. Ma joie, ce sont les peines qui m’accablent. Ma joie, ce sont ses merveilles qui me comblent. Ma joie, c’est Dieu trois fois saint lui-même.”


Offrez au monde votre joie comme une lumière irrésistible. (Mère Julia)


Notre Père, je Vous salue Marie, prière de la Neuvaine


Neuvième jour

Lever les yeux vers Marie


Marie, la Mère du Seigneur, prie: “Mon âme exalte le Seigneur, et mon esprit tressaille de joie en Dieu mon Sauveur !” (Lc 1,46-47).


Mère Julia écrit: “Par sa glorieuse exaltation dans le ciel, Marie est un signe de Dieu. Toujours et sans cesse, elle dirige notre regard vers notre vocation finale qui est de nous unir au Seigneur. Alors pour l’éternité, nous serons avec Lui dans l’unité parfaite de l’amour pour son honneur et pour sa gloire. Marie, Mère des mères, Vous qui avez été élevée si glorieusement dans le bonheur éternel où vous contemplez Dieu, corps et âme, aidez-nous, nous qui sommes vos enfants. Nous éprouvons encore tellement toute notre faiblesse et l’aveuglement de notre cœur et de notre esprit. Votre exemple vivant nous appelle à une foi et une confiance inébranlables.”

La vie de Marie, la Mère du Fils de Dieu nous exhorte a accomplir le quotidien de la vie dans le respect et l’amour. (Mère Julia).


Imprimatur

17.9.2003, S. Exc. Mgr. Klaus Küng,

Evêque de Feldkirch (Autriche)

Nous vous serions reconnaissants de bien vouloir communiquer les grâces obtenues à:


E-mail:oeuvre.villersnotredame@fso-be-nl.org
E-mail:oeuvre.mignault@fso-be-nl.org

Pour ceux qui le souhaitent, le petit livret de la Neuvaine peut être obtenu dans les centres:

La Famille Spirituelle L’Oeuvre

“Maison Damas”

Place de Villers-St. Amand 2,

B - 7812 Villers-Notre-Dame


Maison Notre Dame des quatre Sapins

Rue Fr. Onckelet 10,

B - 7070 Mignault

Pour approfondir


www.oeuvre-fso.org

Téléchargez le texte de cette Neuvaine (pdf) en cliquant ici


Le Chapelet des Morts

05beaun

Le Chapelet des Morts

Origine


Le Chapelet des Morts a été composé par Monseigneur Plantier, Evêque de Nîmes, en faveur des Ames du Purgatoire. Il a été approuvé et béni par le Bienheureux Pie IX en 1873. Le Chapelet des Morts de l'Archiconfrérie Notre Dame du Suffrage se compose de quatre dizaines, c'est à dire de quarante grains, en souvenir des quarante heures qui ont précédé la Résurrection et en rappel des quatre fins dernières des Evangiles.


Comment méditer le Chapelet des Morts


Le Chapelet a une croix ou une médaille de l'Archiconfrérie. Entre la croix et le cœur, un gros grain. Puis, pour séparer les dizaines, trois autres gros grains. Le Chapelet comporte quatre dizaines, on peut le dire sur un chapelet traditionnel, cependant, il est possible de se le procurer à l'Archiconfrérie Notre Dame du Suffrage. Une courte méditation est proposée avant chaque dizaine.


Manière de réciter le Chapelet


Commencer par faire le Signe de la Croix.


On commence par le Psaume De Profundis, sur le premier gros grain, celui qui est entre la croix et le Cœur.


De Profundis


Des profondeurs de l’abîme, je crie vers Vous, Seigneur: écoutez ma prière. Que Vos oreilles soient attentives à la voix de ma supplication. Si vous tenez compte de nos iniquités, Seigneur, Seigneur, qui pourra subsister devant Vous ? Mais Vous êtes plein de miséricorde, et j’espère en Vous Seigneur, à cause de Votre Loi. Mon âme s’est appuyée sur Votre Parole, mon âme a mis toute sa confiance dans le Seigneur. Depuis le matin jusqu’au soir, Israël espère dans le Seigneur; Car dans le Seigneur est la Miséricorde et une abondante rédemption. C’est Lui qui rachètera Israël de toutes ses iniquités.

Donnez-leur Seigneur le repos éternel, et que la lumière éternelle les éclaire.


Seigneur, écoutez ma prière, et que mon cri parvienne jusqu'à Vous!


Sur les petits grains


Doux Cœur de Marie, consolation de ceux qui souffrent, priez pour nous et pour les âmes abandonnées du Purgatoire.


Sur les gros grains


Donnez- leur Seigneur le repos éternel, et que la lumière éternelle les éclaire.


On termine le Chapelet par le De Profundis, suivi de l'invocation suivante: Donnez- leur Seigneur le repos éternel, et que la lumière éternelle les éclaire.


Pour chaque dizaine, on propose une courte méditation. Ces méditations, textes tirés du Nouveau Testament, sont présentées en deux groupes: « La Mort et la Résurrection de Jésus » et « Notre Passage en Dieu'.

Premier groupe:  La Mort et la Résurrection de Jésus


Première Dizaine

la Mort de Jésus


« Père, entre Tes mains, Je remets Mon Esprit. » (Évangile selon Saint Luc 23: 46)


Deuxième Dizaine

La descente de Jésus au séjour des Morts


« La mort a été engloutie dans la Victoire de Jésus. O mort, où donc est ta victoire? » (Lettre de Saint Paul Apôtre aux Romains 15: 55).


Troisième Dizaine

L'attente de Marie dans l'espérance


« Il sera le Fils du Très-Haut et Son Règne n'aura pas de fin ». (Évangile selon Saint Luc 1: 32-33).


Quatrième Dizaine

La Résurrection de Jésus


Le soir du premier jour de la semaine, Jésus vint, se présenta au milieu de ses disciples, et leur dit: La paix soit avec vous! Il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent dans la joie en voyant le Seigneur. (Évangile selon Saint Jean 20: 19-20).


Deuxième groupe: Notre Passage en Dieu


Première Dizaine

La mort


« Bienheureux dès à présent ceux qui meurent dans le Seigneur! Qu'ils se reposent de leurs travaux, dit l'Esprit, car leurs oeuvres les suivent. » (Apocalypse de Saint Jean 13: 14).

Deuxième Dizaine

Le jugement


Tous il nous faudra comparaître devant le tribunal de Christ, afin que chacun soit rétribué pour ce qu'il a fait de bien ou de mal pendant sa vie. » (Deuxième Lettre de Saint Paul Apôtre aux Corinthiens 5: 10).


Troisième Dizaine

La purification


« Rien de souillé n'entrera dans la Cité Sainte » (Apocalypse de Saint Jean 21: 27)


« L'oeuvre de chacun apparaîtra; le Jour du Seigneur la fera connaître, car Il se manifestera dans le feu, et ce feu prouvera ce que vaut l'oeuvre de chacun. » (Première Lettre de Saint Paul aux Corinthiens 3: 13).


Quatrième Dizaine

Le Ciel


« Et, lorsque Je m'en serai allé, et que Je vous aurai préparé une place, Je reviendrai, et Je vous prendrai avec Moi, afin que là où Je suis vous y soyez aussi. » (Évangile selon Saint Jean 14: 3).


Pour se procurer le Chapelet des Morts


Archiconfrérie Notre Dame du Suffrage

Evêché de Nîmes

BP 81455

F 30017 Nîmes Cedex 1


Net: http://catholique-nimes.cef.fr/partenaire/mouvement/v_mv_pr.php?ID=62



E Mail: nd.suffrage@free.fr

Téléchargez le texte du Chapelet des Morts (pdf) en cliquant ici

image10

Posté par fmonvoisin à 13:58 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 février 2009

La Servante de Dieu Catherine de Hueck-Doherty

Catherine_Doherty_1970

La Servante de Dieu Catherine de Hueck-Doherty

Fondatrice de Madonna House

1896-1985

Catherine de Hueck-Doherty naît en Russie en 1896 dans une riche famille profondément chrétienne. A 12 ans elle est déjà attirée par la pauvreté. Mariée très jeune à Boris de Hueck elle devient infirmière pendant la 1ère guerre mondiale. La révolution russe l’oblige à émigrer au Canada en 1921. Elle vit dans la pauvreté et travaille dur pour faire vivre son mari malade et son fils. Devenue conférencière elle regrimpe dans l’échelle sociale. C’est là qu’elle reçoit cet appel : « Lève-toi, va vends tout ce que tu possèdes… donne-le aux pauvres… viens et suis-moi ». Elle fonde alors dans les années 30 Friendship House (la maison de l’amitié) pour vivre au milieu des pauvres. Des hommes et des femmes la rejoignent, d’abord à Toronto pendant la crise, puis à Harlem où elle est une pionnière du combat pour la justice raciale. En 1947 un appel de l’évêque la conduit à Combermere en Ontario pour y fonder avec son deuxième mari Eddie Doherty, un apostolat rural. Elle y établit Madonna House, un centre de formation pour laïcs catholiques et pour les prêtres Là aussi se crée une communauté de laïcs et de prêtres associés qui fait l’expérience de la vie simple et pauvre au service des pauvres, basée sur l’amour mutuel autour de la Trinité. En 1952 sur la suggestion du pape, la jeune communauté fait vœu de pauvreté, de chasteté et d’obéissance. Catherine de Hueck-Doherty meurt en 1985 après avoir publié des ouvrages traduits dans de nombreuses langues tel que « Poustinia » (le désert en russe) qui tisse un lien entre les spiritualités catholiques et orthodoxes...

Prière pour obtenir des faveurs par l'intercession de Catherine Doherty

à usage privé.


Ô Père tout-aimant, par votre Fils bien-aimé, Jésus, nous avons appris à demander ce dont nous avons besoin. Et à travers l'Église, son Épouse, nous avons appris à demander l'intercession de vos serviteurs qui se sont endormis dans la paix du Christ. Ainsi, par l'intercession de Catherine Doherty, je demande[spécifiez.]Je le demande pour votre honneur et votre gloire au nom de Jésus Votre Fils, notre Seigneur. Amen.


Imprimatur

+ J. R. Windle, Évêque de Pembroke,

1er mai, 1993.

Si vous pensez avoir obtenu des faveurs par l'intercession de Catherine, veuillez en faire part au


Postulateur de la cause

l'Apostolat de Madonna House

2888 Dafoe Rd

Combermere (Ontario) K0J 1L0 Canada

Téléchargez la Prière pour la glorification de Catherine Doherty (pdf) en cliquant ici

Pour approfondir


Site de la Postulation de Catherine Doherty

www.catherinedoherty.org

Site de la Communauté Madonna House

www.madonnahouse.org

Biographie de Catherine Doherty,

cliquer sur le lien suivant:

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-470067.html

Posté par fmonvoisin à 15:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Pèlerinage National Franciscain à Lourdes 2009

Num_riser0002

Pèlerinage National Franciscain

Lourdes 2009

Du 18 au 23 mai 2009

Sous la présidence de Monseigneur Jean Pierre Grallet, Franciscain, Archevêque de Strasbourg


Michel Wackenheim, Prêtre compositeur, nous aidera à prier grâce à des chants composés à partir des prières de Saint François

Programme

Lundi 18 mai

Dans la journée

Départ des régions Est, Paris, Belgique et Nord.

Fin d'après-midi

Arrivée des cars des régions Sud-Est, Sud-Ouest et Auvergne

Mardi 19 mai

Matin

Arrivée du train spécial

Prière, pour les pèlerins valides

Après-midi

Arrivée des groupes en avion

Ouverture du Pèlerinage

Passage à la Grotte

Messe

Mercredi 20 mai

Matin

Messe à la Grotte

Rencontre avec l'Evêque, Monseigneur Jean Pierre Gallet

Après-midi

Célébration pénitentielle

Procession du Très Saint Sacrement

Soir

Procession Mariale

Jeudi 21 mai

Fête de l'Ascension du Seigneur

Matin

Messe internationale, à la Basilique Saint Pie X

Après-midi

Temps libre (excursions facultatives)

Vendredi 22 mai

Matin

Prière pour les pèlerins valides

Onction des malades

Conférence

Après-midi

Chemin de Croix

Messe

Soir

Veillée avec les chants de Michel Wackenheim, composés sur les prières de Saint François

Samedi 23 mai

Matin

Célébration de l'envoi

Départ des cars

Conférence

Après-midi

Messe dominicale anticipée

Départ des groupes en avion

Soir

Départ des groupes en train

Ce programme pourra connaître quelques adaptations ou modification en fonction des activités des autres pèlerinages présents à Lourdes.

Avis important

Pèlerins malades et handicapés

Pour être admis, ils doivent remplir un formulaire qui leur sera envoyé sur demande et qui devra être retourné avant le 30 mars. Après étude, le Comité Médical leur adressera le dossier médical et leur communiquera ensuite son avis. Le médecin du Pèlerinage ne peut, légalement, prendre en charge les malades ne se faisant connaître qu'au cours du voyage ou à l'hôtel.

Instructions pour le départ

Elle seront envoyées environ une semaine avant le départ.

Délai d'inscription

Le 10 avril, pour les malades et handicapés et pour les membres de l'Hospitalité.

Le 15 mars, pour les pèlerins voyageant en avion.

Le 20 avril, pour les pèlerins voyageant en train ou en car.

Nota bene

Il est vivement recommandé aux personnes âgées ou handicapées qui ne sont pas prises en charge par l'Hospitalité, de se faire accompagner par une personne pouvant leur venir en aide.

Renseignements

Permanences du lundi au vendredi, de 11 heures à 18 heures.

Tel. Marie Isabelle: 04 90 89 76 70 et Matthieu: 03 89 81 65 36

Région parisienne et secrétariat National

Pèlerinages Franciscains

27, rue Sarette

75014 Parisienne

Tel et fax: 01 45 42 37 87

courriel pelefranciscain@wanadoo.fr

Sud-Est, Centre-Est, Auvergne et Corse

Marie-Isabelle Jolly

12, rue Mariotte

84 000 Avignon

Tel et fax: 04 90 89 76 70

courriel: marie-isabelle.jolly@orange.fr

pour la Corse, se renseigner aussi auprès des Franciscains du sanctuaire Notre Dame de Lavasina

20222 Erbalunga

tel: 04 95 33 25 39

fax: 04 95 58 23 03

courriel: franciscains.lavasina@wanadoo.fr

Est

Mr Gérard Keiflin, directeur technique

50, Rue du 19 novembre

68870 Barthenheim

tel et fax: 03 88 51 27 24

courriel: adpf68@wanadoo.fr

Frère Bruno Dupuis

Pèlerinage Notre Dame

67 170 Hohatzenheim

Tel: 03 88 51 27 24

Fax: 03 88 51 43 77

courriel: brunopelerinage@orange.fr

Région Nord et Belgique

Danièle Lebriez

203, rue Edouard Vaillant

59100 Roubaix

tel: 03 20 75 83 23

courriel: jean.lebriez@wanadoo.fr

Région Sud-Ouest

Jean-Marie Delbeke

20, Le Bourg Nord

33660 Puynormand

tel 05 57 49 63 62

Courriel: gjm.delbeke@wanadoo.fr

Net: http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/articles-83937-175553.html

Pour tous renseignements supplémentaires

(tarifs, etc...)

Veuillez consulter le site internet des pèlerinages Franciscains

http://www.pelerinages-franciscains.org/lourdes/Lourdes2009.htm

Posté par fmonvoisin à 13:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 février 2009

Message donné par Marie Reine de la Paix et de la Réconciliation à Mirjana le 2 février 2009

800DSC00931

Message donné par Marie Reine de la Paix et de la Réconciliation à Mirjana

le 2 février 2009


La voyante Mirjana, qui a cessé d'avoir des apparitions quotidiennes le 25 décembre 82 et voit désormais la Vierge le 18 mars de chaque année - est régulièrement gratifiée d'apparitions le "2" du mois. Avec Marie, elle prie alors pour les non-croyants. Ces messages ne sont pas toujours rendus publiques:

"Chers enfants, aujourd'hui, avec Mon Amour Maternel, Je désire vous rappeler ou attirer votre attention sur l'incommensurable Amour de Dieu et la Patience qui en découle. Votre Père M'envoie et attend. Il attend vos cœurs ouverts, disposés pour Ses oeuvres. Il attend vos coeurs unis dans l'amour chrétien et la miséricorde dans l'esprit de mon Fils. Enfants, ne perdez pas de temps, car vous n'en êtes pas les maîtres. Je vous remercie."

Retrouvez les anciens messages de Marie Reine de la Paix et de la Réconciliation à Medjugorje

en cliquant sur le lien suivant

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/articles-83937-273707.html

Posté par fmonvoisin à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 février 2009

Chapelet du Dieu de l'impossible

L_27abb_C3_A9_M_C3_A9na_et_le_Christ_03

Chapelet du Dieu de l'impossible

Se récite sur un chapelet spécial (7X7 grains)

0110

Sur la médaille

Réciter le Credo

Sur le grain suivant

réciter le Je Vous salue Marie, suivi d'un Gloire au Père

Sur les gros grains

« Je bénirai le Seigneur toujours et partout ».

Sur les groupes de sept grains

« Merci Seigneur de rendre possible ce qui paraît impossible à mes yeux ».

A la fin

« Je Vous loue Seigneur pour Votre Présence dans ma vie ».

Tableau_AlphaAndOmega

Si l'on ne possède pas le chapelet « spécial », sur un chapelet « classique », on récitera le Chapelet du Dieu de l'impossible ainsi:

Sur la Croix: le Credo; sur le premier gros grains: le Notre Père; sur chacun des trois petits gros grains: le je Vous salue Marie. Après avoir récité les trois Je Vous salue Marie, réciter le Gloire au Père. Sur le premier gros grain: « Je bénirai le Seigneur toujours et partout ». Sur les 10 petits grains: « Merci Seigneur de rendre possible ce qui paraît impossible à mes yeux ». A la fin du Chapelet, trois fois: « Je Vous loue Seigneur pour Votre Présence dans ma vie ».

0707

Téléchargez le texte du Chapelet du Dieu de l'Impossible (pdf) en cliquant ici